Principal

Écrevisse

Organes de sécrétion interne

ORGANES DE SECRETION INTERNE

Les organes de sécrétion interne sont appelés glandes qui n'ont pas de canaux externes et sécrètent leurs sécrétions dans le sang. Les sécrétions qu'ils produisent sont appelées hormones. Les hormones sont des substances biologiquement actives qui ont un fort effet sur les fonctions corporelles. Ils régulent des processus tels que le métabolisme, la croissance, la puberté, etc. Les organes de sécrétion interne comprennent:

1) glande thyroïde,

2) glandes parathyroïdes,

3) thymus,

7) pancréas,

8) glandes sexuelles.

Tous ces organes sont très riches en vaisseaux sanguins..

Thyroïde. Il a deux lobes reliés l'un à l'autre: les lobes sont situés dans le larynx et sur le côté de la trachée (Fig.90). De nombreux vaisseaux sanguins y parviennent. La glande thyroïde produit une hormone - la thyroxine, qui a un effet sur la croissance du corps, le métabolisme, elle excite également le système sympathique.

Glandes parathyroïdes. Les glandes parathyroïdes, ou corps épithéliaux (jusqu'à 1,5 cm), se trouvent à côté de la crête thyroïdienne. Sécréter une hormone qui régule le métabolisme du calcium, de l'eau, des protéines et des graisses.

Thymus. La glande thymus se situe dans la cavité thoracique et en partie dans le cou et s'étend des deux côtés de la trachée (Fig.90). Cette glande se développe chez les jeunes animaux. Il s'atrophie avec l'âge. L'hormone de cette glande affecte la croissance de l'animal, en particulier la croissance des os longs..

Pituitaire. La glande pituitaire, ou appendice cérébral, est un corps arrondi légèrement aplati composé de lobes antérieur, intermédiaire et postérieur. La glande pituitaire se trouve dans la selle turque du crâne (Fig.90). Il libère plusieurs hormones qui affectent la croissance, le métabolisme des protéines, des glucides et des graisses, la sécrétion de lait et le développement des organes génitaux..

Épiphyse. L'épiphyse, ou glande pinéale, est un petit corps arrondi qui se trouve derrière les hémisphères dans les profondeurs du diencéphale (voir Fig. 78). Sa fonction n'est pas encore assez claire.

Glandes surrénales. Les glandes surrénales sont placées entre les reins et devant eux (Fig.90). Ils sont quelque peu allongés et aplatis (6-8 cm). La glande surrénale se compose de la moelle corticale blanche et sombre. L'hormone du cortex est appelée rticostérone et l'hormone du cerveau est appelée adrénaline. Ils affectent le métabolisme.

Pancréas. C'est une glande mixte, car elle sécrète du suc pancréatique dans le duodénum (il s'agit d'une sécrétion externe) et l'hormone insuline dans le sang (il s'agit d'une sécrétion interne). L'insuline régule le métabolisme des glucides.

Glandes sexuelles. Les glandes sexuelles de la femme et du mâle appartiennent également à des glandes mixtes, car, en plus des cellules sexuelles, elles sécrètent des hormones sexuelles dans le sang. Les hormones sexuelles provoquent le développement de caractères sexuels secondaires (glande mammaire, cornes, organes génitaux, etc.)

Système endocrinien humain: référence anatomique et physiologique

L'humanité est un système autorégulé complexe, chaque fonction dans laquelle seulement à première vue peut sembler autonome. En fait, tout processus qui se produit au niveau cellulaire est bien régulé, assurant le maintien de l'homéostasie interne et un équilibre optimal. L'un de ces mécanismes de régulation est le statut hormonal, qui est fourni par le système endocrinien - un complexe de cellules, de tissus et d'organes responsables de la transmission de «l'information» en modifiant le niveau d'hormones. Comment fonctionne ce système? Comment remplit-il les fonctions qui lui sont assignées? Et comment l'activité endocrinienne est-elle régulée? Essayons de le comprendre!

Le système endocrinien humain: brièvement sur les principaux

Le système endocrinien est une structure complexe à plusieurs composants qui comprend des organes individuels, ainsi que des cellules et des groupes de cellules capables de synthétiser des hormones, régulant ainsi l'activité d'autres organes internes. Les glandes, responsables de la sécrétion interne, n'ont pas de canaux excréteurs. Ils sont entourés de nombreuses fibres nerveuses et capillaires sanguins, à travers lesquels s'effectue le transfert d'hormones synthétisées. Étant libérées, ces substances pénètrent dans le sang, l'espace intercellulaire et les tissus adjacents, affectant la fonctionnalité du corps.

Cette caractéristique est essentielle dans la classification des glandes. Les organes qui effectuent la sécrétion externe ont des canaux excréteurs à la surface et à l'intérieur du corps, et la sécrétion mixte implique la propagation des hormones dans les deux sens. Ainsi, l'adaptation à des conditions externes en constante évolution et le maintien de la constance relative de l'environnement interne du corps humain sont effectués..

Système endocrinien: structure et fonction

La fonctionnalité du système endocrinien est clairement divisée entre des organes qui ne sont pas interchangeables. Chacun d'eux synthétise sa propre hormone ou plusieurs, effectuant des actions strictement définies. Sur cette base, l'ensemble du système endocrinien est plus facile à considérer, en classant par groupes:

  • Glandulaire - un groupe est représenté par des glandes formées qui produisent des stéroïdes, la thyroïde et certaines hormones peptidiques.
  • Diffuse - une caractéristique de ce groupe est la propagation de cellules endocrines individuelles dans tout le corps. Ils synthétisent des hormones aglandulaires (peptides).

Si les organes glandulaires ont une localisation et une structure claires, les cellules diffuses sont dispersées dans presque tous les tissus et organes. Cela signifie que le système endocrinien couvre tout le corps dans son ensemble, régulant précisément et complètement ses fonctions en modifiant le niveau d'hormones.

Fonctions du système endocrinien humain

La fonctionnalité du système endocrinien est largement déterminée par les propriétés des hormones qu'il produit. Ainsi, ce qui suit dépend directement de l'activité normale des glandes:

  • adaptation des organes et des systèmes aux conditions en constante évolution de l'environnement extérieur;
  • régulation chimique des fonctions des organes par la coordination de leur activité;
  • maintenir l'homéostasie;
  • interaction avec les systèmes nerveux et immunitaire sur des questions liées à la croissance et au développement d'une personne, à sa différenciation sexuelle et à sa capacité de se reproduire;
  • régulation des échanges énergétiques, en commençant par la formation des ressources énergétiques à partir des kilocalories disponibles et en terminant par la formation des réserves énergétiques du corps;
  • correction de la sphère émotionnelle et mentale (avec le système nerveux).

Organes du système endocrinien humain

Comme mentionné ci-dessus, le système endocrinien humain est représenté à la fois par des organes et des cellules séparés et des groupes de cellules localisés dans tout le corps. Les glandes isolées complètes comprennent:

  • complexe hypothalamo-hypophysaire,
  • glandes thyroïdiennes et parathyroïdes,
  • glandes surrénales,
  • glande pinéale,
  • pancréas,
  • gonades génitales (ovaires et testicules),
  • thymus.

De plus, les cellules endocrines se trouvent dans le système nerveux central, le cœur, les reins, les poumons, la prostate et des dizaines d'autres organes, qui forment ensemble un compartiment diffus..

Système endocrinien glandulaire

Les glandes glandulaires endocrines sont formées par un complexe de cellules endocrines capables de produire des hormones, régulant ainsi l'activité du corps humain. Chacun d'eux synthétise ses propres hormones ou un groupe d'hormones dont la composition détermine la fonction exercée. Examinons plus en détail chacune de leurs glandes endocrines..

Système hypothalamo-hypophysaire

L'hypothalamus et l'hypophyse dans l'anatomie sont généralement considérés ensemble, car ces deux glandes exercent des activités articulaires, régulant les processus vitaux. Malgré la taille extrêmement petite de l'hypophyse, qui ne pèse généralement pas plus de 1 gramme, c'est le centre de coordination le plus important pour tout le corps humain. C'est ici que sont produites les hormones, dont dépend l'activité de presque toutes les autres glandes..

Anatomiquement, l'hypophyse est constituée de trois lobes microscopiques: l'adénohypophyse située à l'avant, la neurohypophyse située à l'arrière et le lobe médian, qui, contrairement aux deux autres, est pratiquement peu développé. Le rôle le plus important est joué par l'adénohypophyse, synthétisant 6 hormones dominantes clés:

  • thyrotropine - affecte l'activité de la glande thyroïde,
  • hormone adrénocorticotrope - responsable de la fonctionnalité des glandes surrénales,
  • 4 hormones gonadotropes - régulent la fertilité et la fonction sexuelle.

De plus, le lobe antérieur de l'hypophyse produit de la somatotropine, une hormone de croissance dont la concentration affecte directement le développement harmonieux du système squelettique, du cartilage et des tissus musculaires, et donc la proportionnalité du corps. Une surabondance d'hormone de croissance causée par une activité excessive de l'hypophyse peut conduire à une acromégalie - croissance pathologique des membres et des structures faciales.

Le lobe postérieur de l'hypophyse ne produit pas à lui seul d'hormones. Sa fonction est d'influencer la glande pinéale et son activité hormonale. L'hydrobalance dans les cellules et la capacité contractile des tissus musculaires lisses dépendent directement du développement du lobe postérieur..

À son tour, la glande pituitaire est un allié irremplaçable de l'hypothalamus, assurant la communication entre le cerveau, le système nerveux et les vaisseaux sanguins. Cette fonctionnalité s'explique par l'activité des cellules neurosécrétrices qui synthétisent des produits chimiques spéciaux..

Thyroïde

La glande thyroïde, ou glande thyroïde, est située en avant de la trachée (droite et gauche) et est représentée par deux lobes et un petit isthme au niveau du 2ème au 4ème anneau cartilagineux de la trachée. Normalement, le fer est très petit et ne pèse pas plus de 20 à 30 grammes, cependant, en présence de maladies endocriniennes, il peut augmenter 2 fois ou plus - tout dépend du degré et des caractéristiques de la pathologie.

La glande thyroïde est assez sensible aux contraintes mécaniques, elle a donc besoin d'une protection supplémentaire. À l'avant, il est entouré de fibres musculaires fortes, à l'arrière - la trachée et le larynx, auxquels il est attaché par un sac fascial. Le corps de la glande est constitué de tissu conjonctif et de nombreuses vésicules arrondies remplies d'une substance colloïdale riche en protéines et en composés iodés. Cette substance comprend également les hormones thyroïdiennes les plus importantes - la triiodothyronine et la thyroxine. L'intensité et la vitesse du métabolisme, la sensibilité aux sucres et au glucose, le degré de dégradation des lipides et, par conséquent, la présence de dépôts graisseux et le surpoids dépendent directement de leur concentration..

Une autre hormone thyroïdienne est la calcitonine, qui normalise les niveaux de calcium et de phosphate dans les cellules. L'action de cette substance est antagoniste à l'hormone parathyroïdienne - la parathyroïdine, qui, à son tour, augmente le flux de calcium du système squelettique dans le sang.

Glande parathyroïde

Un complexe de 4 petites glandes situées derrière la glande thyroïde forme la glande parathyroïde. Cet organe endocrinien est responsable du statut calcique du corps, nécessaire au plein développement du corps, au fonctionnement des systèmes moteur et nerveux. La régulation du taux de calcium dans le sang est réalisée par des cellules hypersensibles de la glande parathyroïde. Dès que le statut calcique diminue, au-delà du niveau admissible, le fer commence à produire de l'hormone parathyroïdienne, ce qui déclenche la libération de molécules minérales à partir des cellules osseuses, comblant la carence.

Glandes surrénales

Chacun des reins a un "capuchon" particulier de forme triangulaire - la glande surrénale, constituée d'une couche corticale et d'une petite quantité (environ 10% de la masse totale) de la moelle. Le cortex de chaque glande surrénale produit les substances stéroïdes suivantes:

  • les minéralocorticoïdes (aldostérone, etc.), qui régulent les échanges d'ions cellulaires pour assurer l'équilibre électrolytique;
  • les glycocorticoïdes (cortisol, etc.), responsables de la formation des glucides et de la dégradation des protéines.

En outre, la substance corticale synthétise partiellement des androgènes - des hormones sexuelles mâles, qui sont présentes à différentes concentrations dans les organismes des deux sexes. Cependant, cette fonction des glandes surrénales est plutôt secondaire et ne joue pas de rôle clé, car l'essentiel des hormones sexuelles est produit par d'autres glandes..

La médullosurrénale a une fonction complètement différente. Il optimise le système nerveux sympathique en produisant un certain niveau d'adrénaline en réponse à des stimuli externes et internes. Cette substance est souvent appelée l'hormone du stress. Sous son influence, le pouls d'une personne s'accélère, les vaisseaux sanguins se rétrécissent, les pupilles se dilatent et les muscles se contractent. Contrairement au cortex, dont l'activité est régulée par le système nerveux central, la médullosurrénale est activée sous l'influence des nœuds nerveux périphériques.

L'étude de la région épiphysaire du système endocrinien est menée à ce jour par des scientifiques en anatomie, car la gamme complète des fonctions que cette glande peut remplir n'a pas encore été déterminée. On sait seulement que la mélatonine et la noradrénaline sont synthétisées dans la glande pinéale. Le premier régule la séquence des phases de sommeil, affectant indirectement l'éveil et le repos du corps, les ressources physiologiques et la possibilité de restaurer les réserves d'énergie. Et le second affecte l'activité des systèmes nerveux et circulatoire..

Pancréas

Dans la partie supérieure de la cavité abdominale, il y a une autre glande endocrine - le pancréas. Cette glande est un organe oblong situé entre la rate et la partie duodénale de l'intestin, d'une longueur moyenne de 12 à 30 centimètres, selon l'âge et les caractéristiques individuelles de la personne. Contrairement à la plupart des organes endocriniens, le pancréas produit plus que de simples hormones. Il synthétise également le suc pancréatique, qui est nécessaire à la dégradation des aliments et au métabolisme normal. Pour cette raison, le pancréas appartient à un groupe mixte qui sécrète des substances synthétisées dans le sang et dans le tube digestif..

Les cellules épithéliales rondes (îlots de Langengars), localisées dans le pancréas, fournissent au corps deux hormones peptidiques: le glucagon et l'insuline. Ces substances remplissent des fonctions antagonistes: pénétrer dans le sang, l'insuline réduit le taux de glucose qu'elle contient et le glucagon, au contraire, l'augmente.

Glandes sexuelles

Les gonades, ou gonades, chez les femmes sont représentées par les ovaires et chez les hommes, respectivement, par les testicules, qui produisent la plupart des hormones sexuelles. Dans l'enfance, la fonction des gonades est insignifiante, car les niveaux d'hormones sexuelles dans le corps des bébés ne sont pas si élevés. Cependant, déjà à l'adolescence, l'image change radicalement: le niveau d'androgènes et d'œstrogènes augmente plusieurs fois, ce qui entraîne la formation de caractères sexuels secondaires. En vieillissant, le statut hormonal se stabilise progressivement, déterminant les fonctions de reproduction d'une personne.

Cette glande endocrine ne joue un certain rôle que jusqu'au moment de la puberté de l'enfant, après quoi elle diminue progressivement le niveau de fonctionnalité, laissant la place à des organes plus développés et différenciés. La fonction du thymus est la synthèse de thymopoïétines - hormones solubles, dont dépendent la qualité et l'activité des cellules immunitaires, leur croissance et une réponse adéquate aux processus pathogènes. Cependant, avec l'âge, les tissus du thymus sont remplacés par des fibres conjonctives et la glande elle-même est progressivement réduite..

Système endocrinien diffus

La partie diffuse du système endocrinien humain est inégalement dispersée dans tout le corps. A révélé une énorme quantité d'hormones produites par les cellules glandulaires des organes. Cependant, les plus importants en physiologie sont les suivants:

  • les cellules endocrines du foie, dans lesquelles un facteur de croissance analogue à l'insuline et de la somatomédine sont produits, ce qui accélère la synthèse des protéines et favorise le gain musculaire;
  • le service rénal, qui produit de l'érythropoïétine pour la production normale de globules rouges;
  • cellules gastriques - de la gastrine est produite ici, ce qui est nécessaire à une digestion normale;
  • les glandes intestinales, où se forme le peptide interstinal vasoactif;
  • cellules endocrines de la rate, responsables de la production de splénines - hormones nécessaires pour réguler la réponse immunitaire.

Cette liste peut être poursuivie pendant très longtemps. Seulement dans le tractus gastro-intestinal, grâce aux cellules endocrines, plus de trois douzaines d'hormones différentes sont produites. Par conséquent, malgré l'absence de localisation claire, le rôle du système diffus dans le corps est extrêmement important. Cela dépend de la qualité et de la stabilité de l'homéostasie du corps en réponse aux stimuli.

Comment fonctionne le système endocrinien humain

L'équilibre hormonal est à la base de la constance de l'environnement interne du corps humain, de sa fonctionnalité et de sa vie normales, et le travail du système endocrinien joue un rôle clé à cet égard. Une telle autorégulation peut être considérée comme une chaîne de mécanismes interdépendants, dans lesquels le niveau d'une substance provoque des changements dans la concentration d'une autre et vice versa. Par exemple, une augmentation du taux de glucose dans le sang provoque l'activation du pancréas, qui en réponse produit plus d'insuline, nivelant l'excès existant.

La régulation nerveuse des glandes endocrines est également effectuée en raison de l'activité de l'hypothalamus. Premièrement, cet organe synthétise des hormones qui peuvent avoir un effet direct sur d'autres glandes endocrines - la glande thyroïde, les glandes surrénales, les gonades, etc. Et deuxièmement, les fibres nerveuses entourant la glande réagissent violemment aux changements de tonus des vaisseaux sanguins adjacents, en raison de quelle activité endocrinienne peut augmenter ou diminuer.

La pharmacologie moderne a appris à synthétiser des dizaines de substances analogues aux hormones capables de compenser le manque de l'une ou l'autre hormone dans le corps en corrigeant certaines fonctions. Et pourtant, malgré la grande efficacité de l'hormonothérapie, elle n'est pas exempte d'un risque élevé d'effets secondaires, de dépendance et d'autres symptômes désagréables. Par conséquent, la tâche principale de l'endocrinologie n'est pas de sélectionner le médicament optimal, mais de maintenir la santé et la fonctionnalité normale des glandes elles-mêmes, car aucune substance synthétique n'est capable de recréer à 100% le processus naturel de régulation hormonale du corps humain..

Organes endocriniens (page 1 sur 5)

Résumé sur le thème: "Organes de sécrétion interne"
Terminé: étudiant du 10e groupe de la 1ère année de la Faculté de médecine générale Semenova S.A.

Département d'anatomie humaine

GLANDES DE SECRETION INTERNE (glandes endocrines)

Le corps humain a deux systèmes glandulaires. Certaines glandes, par exemple les glandes digestives, ont des canaux qui s'ouvrent dans la cavité du tube digestif, où les sécrétions de ces glandes sont déversées. D'autres glandes n'ont pas de canaux excréteurs. Leur secret va directement dans la circulation sanguine. Par conséquent, les premières sont appelées glandes de sécrétion externe, et les dernières sont appelées sécrétion interne, ou glandes endocrines (Fig.366).

Image 1
La position des glandes endocrines
dans le corps humain.
Vue de face I - glande pituitaire et pinéale;
2 - glandes parathyroïdes;
3 - glande thyroïde;
4 - glandes surrénales;
5 - îlots pancréatiques;
6 - ovaire;
7 - testicule.

Les substances biologiquement actives - les hormones - sont d'une grande importance dans la vie des humains et des animaux. Ils sont produits par des glandes spéciales, richement alimentées en vaisseaux sanguins. Ces glandes n'ont pas de canaux excréteurs et leurs hormones pénètrent directement dans la circulation sanguine, puis sont transportées dans tout le corps, assurant la régulation humorale de toutes les fonctions: elles excitent ou inhibent l'activité du corps, affectent sa croissance et son développement et modifient le taux métabolique. En raison de l'absence de canaux excréteurs, ces glandes sont appelées glandes endocrines, ou glandes endocrines, contrairement aux glandes digestives, sudoripares et sébacées de sécrétion externe, qui ont des canaux excréteurs..

En termes de structure et d'action physiologique, les hormones sont spécifiques: chaque hormone a un effet puissant sur certains processus métaboliques ou le travail d'un organe, provoquant un ralentissement ou, au contraire, une augmentation de sa fonction. Les glandes endocrines comprennent la glande pituitaire, la glande thyroïde, les glandes parathyroïdes, les glandes surrénales, la partie insulaire du pancréas et la partie intrasécrétoire des gonades. Tous sont fonctionnellement interconnectés: les hormones produites par certaines glandes affectent l'activité d'autres glandes, ce qui fournit un système de coordination unique entre elles, qui est effectué selon le principe de rétroaction. Le rôle dominant dans ce système appartient à la glande pituitaire, dont les hormones stimulent l'activité d'autres glandes endocrines. Les systèmes nerveux et endocrinien sont étroitement liés et peuvent être considérés comme faisant partie d'un système unique qui coordonne les fonctions organiques et maintient la constance de l'environnement interne. Le premier perçoit des stimuli externes et génère un nombre

Figure 367. Relation hormonale.Figure 2 Connexion nerveuse.

réactions de réponse. Le second est un système de contrôle interne et de régulation qui compense les changements introduits de l'extérieur. Les deux utilisent des agents chimiques: le système nerveux utilise des neurotransmetteurs - des signaux moléculaires qui voyagent d'une cellule nerveuse à une autre en raison d'une impulsion électrique; les cellules endocrines sont composées d'une série de cellules organisées en glandes qui libèrent des hormones dans la circulation sanguine pour être livrées aux endroits où elles doivent remplir leurs fonctions.

Le système hormonal est un système à action lente, tandis que le système nerveux a une réponse beaucoup plus rapide. De nombreux insectes et poissons libèrent des hormones qui s'adressent aux individus de leur espèce. Ces messages chimiques envoyés au milieu extérieur - les phéromones - provoquent diverses réponses du destinataire: ils agissent comme un appel à l'accouplement, un signal d'alarme. Par exemple, les reines des abeilles sécrètent des phéromones qui, lorsqu'elles sont absorbées par les abeilles ouvrières, les empêchent de produire une autre reine..

D'autres phéromones peuvent servir de sentier qui guide les individus d'une communauté vers les endroits où il y a de la nourriture, ce qui est typique des fourmis. L'une des phéromones les plus puissantes du papillon du ver à soie - elle agit comme un appel à l'accouplement, et quelques centaines de ses molécules suffisent à déclencher une réponse du mâle.

Les hormones produites par les glandes endocrines sont libérées dans la circulation sanguine et pénètrent dans toutes les parties du corps, mais chacune d'elles n'agit qu'en un seul endroit ou dans un organe spécifique du corps appelé organe cible.

On pense que les hormones reconnaissent leur organe cible en raison de la présence de certaines protéines réceptrices. Les hormones les détectent et se combinent avec elles pour affecter les cellules et les tissus. Cette influence peut se manifester sous différentes formes. Certaines hormones, telles que l'insuline et le glucagon, déclenchent la fabrication de certains composés par les cellules - c'est ce que l'on appelle un effet dynamique.

D'autres ont un effet métabolique: ils accélèrent ou ralentissent le métabolisme de certaines cellules.

L'hormone de croissance a un effet morphogénétique, car elle stimule le développement et la différenciation des cellules dans certains organes du corps.

La nature chimique des hormones

Les fluides hormonaux sont de nature chimique qui assure une interaction parfaite des différents organes du corps humain. Les scientifiques anglais Starling et Bayliss, qui ont découvert ces fluides en 1906, les ont appelés hormones, étant donné l'étymologie du mot grec hormao, qui signifie exciter, stimuler.

Les hormones peuvent correspondre à plusieurs types de molécules organiques.
• Protéines à chaîne courte: composées de quelques acides aminés, tels que l'ocytocine et la vasopressine.
• Protéines à longue chaîne: constituées de nombreux acides aminés tels que l'insuline et le glucagon.
• Dérivés d'acides gras: par exemple les prostaglandines.
• Dérivés d'acides aminés: tels que l'épinéphrine et la thyroxine.
• Stéroïdes: tels que les hormones sexuelles et les hormones sécrétées par le cortex surrénalien.

Tableau 1 Glandes endocrines

GlandesEmplacementStructureLes hormonesEffets sur le corps
normehyperfonction (action excessive)hypofonction (action insuffisante)
PituitaireSous le pont du cerveauAppendice cérébral, composé de trois parties: les lobes antérieur, intermédiaire et postérieurCroissanceRégule la croissance du corps à un jeune âgeÀ un jeune âge, ils provoquent le gigantisme, chez les adultes - la maladie acromégalieConserve la croissance (nanisme) tout en maintenant des proportions corporelles normales et un développement mental
RéglementaireRégule l'activité des gonades, de la thyroïde et des glandes surrénalesRenforce l'activité hormonale de toutes les glandesAméliore la séparation de l'eau lors de la formation d'urine secondaire (perte d'eau)
ThyroïdeSur le cartilage thyroïdien du larynxDeux lobes reliés par un pont et composés de bullesThyroxine contenant de l'iodeIl se propage avec le sang dans tout le corps, régulant le métabolisme. Augmente l'excitabilité du système nerveuxMaladie de Basedow, exprimée par une augmentation du métabolisme, l'excitabilité du système nerveux, le développement du goitreMyxoedème, exprimé par une diminution du métabolisme, une excitabilité du système nerveux, un gonflement. À un jeune âge - nanisme et crétinisme
Glandes surrénalesSur le dessus des reinsDeux couches. La couche externe est corticale, la couche interne est cérébraleCorticoïdesRégule l'échange de substances minérales et organiques, la libération d'hormones sexuellesPuberté précoce avec arrêt rapide de la croissanceMaladie du bronze (teint de bronze, faiblesse, perte de poids). L'élimination du cortex surrénalien entraîne la mort en raison d'une perte de grandes quantités de sodium
AdrénalineAccélère le travail du cœur, resserre les vaisseaux sanguins, inhibe la digestion, décompose le glycogèneRythme cardiaque rapide, augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle, en particulier avec peur, peur, colèreLa quantité est régulée par le système nerveux, donc il ne manque pratiquement pas
PancréasCavité abdominale du corps sous l'estomacÎlots de cellules situés à différents endroits de la glandeInsulineRégule la glycémie, la synthèse du glycogène à partir de l'excès de glucoseChoc avec convulsions et perte de conscience lorsque la glycémie baisseDiabète sucré, dans lequel le taux de glucose dans le sang augmente, le sucre apparaît dans l'urine

Les plantes, comme les animaux, sécrètent également leurs propres hormones. Ces substances sont produites dans les méristèmes situés sur les racines et le tronc, et exercent leur influence par divers canaux qui transportent la sève des plantes..

Une personne en bonne santé produit la quantité d'hormones dont son corps a besoin, mais parfois des troubles organiques sont observés, conduisant à une production excessive d'hormones (hyperfonction) ou à une éducation insuffisante (hypofonction).

L'une de ces anomalies est le goitre causé par une glande thyroïde hyperactive. Cette glande grossit et conduit à un bombement..

Une autre maladie associée à l'hyperfonction est le gigantisme, dans lequel il y a une surproduction d'hormone hypophysaire. Ses symptômes sont la prolifération du visage, des mains et des pieds..

Le rôle des glandes endocrines dans le corps humain

Le plein fonctionnement du corps humain dépend directement du travail de divers systèmes internes. L'un des plus importants est le système endocrinien. Son travail normal est basé sur le comportement des glandes endocrines humaines. Les glandes endocrines et endocrines produisent des hormones, qui sont ensuite distribuées dans l'environnement interne du corps humain et organisent l'interaction correcte de tous les organes.

Types de glandes

Les glandes endocrines humaines produisent et sécrètent des substances hormonales directement dans la circulation sanguine. Ils n'ont pas de conduits excréteurs, pour lesquels ils ont reçu le nom de la chouette.

Les glandes endocrines comprennent: la thyroïde, les glandes parathyroïdes, l'hypophyse, les glandes surrénales.

Un certain nombre d'autres organes sont présents dans le corps humain, qui libèrent également des substances hormonales non seulement dans le sang, mais également dans la cavité intestinale, effectuant ainsi des processus exocriniens et endocriniens. Le travail intrasécrétoire et exocrinien de ces organes est attribué au pancréas (sucs digestifs) et aux glandes du système reproducteur (ovocytes et spermatozoïdes). Ces organes de type mixte appartiennent au système endocrinien du corps selon les règles généralement admises.

Hypophyse et hypothalamus

Presque toutes les fonctions des glandes endocrines dépendent directement du travail à part entière de la glande pituitaire (composée de 2 parties), qui occupe une place dominante dans le système endocrinien. Cet organe est situé dans la région du crâne (son os sphénoïde) et est attaché au cerveau par le bas. La glande pituitaire régule le fonctionnement normal de la glande thyroïde, de la glande parathyroïde, de tout le système reproducteur, des glandes surrénales.

Le cerveau est divisé en sections, dont l'une est l'hypothalamus. Il contrôle complètement le travail de l'hypophyse et le système nerveux dépend également de son fonctionnement normal. L'hypothalamus capte et interprète tous les signaux du travail des organes internes du corps humain, sur la base de ces informations, il régule le travail des organes qui produisent des hormones.

Les glandes endocrines humaines sont produites par l'hypophyse antérieure sous la direction des commandes de l'hypothalamus. L'effet des hormones sur le système endocrinien est présenté sous forme de tableau:

Le nom de l'hormoneEffets sur le corps
AdrénocorticotropeRégulation du travail du cortex surrénalien
ThyrotropeSoutient la fonction thyroïdienne
Gonadotrope folliculo-stimulant (FSH)Régule le travail des glandes reproductrices (participe à la maturation de l'ovule chez la femme)
Gonadotrope (LH)Complète les fonctions de la FSH (participe au processus d'ovulation)

En plus des substances ci-dessus, la glande pituitaire antérieure sécrète plusieurs autres hormones, à savoir:

  1. Hormone de croissance (accélère la production de protéines à l'intérieur de la cellule, affecte la synthèse des sucres simples, la dégradation des cellules graisseuses, assure le plein fonctionnement du corps);
  2. Prolactine (synthétise le lait à l'intérieur des canaux laitiers et atténue également l'action des hormones sexuelles pendant la période de lactation).

La prolactine affecte directement les processus métaboliques du corps, la croissance et le développement des cellules. Influence le comportement instinctif d'une personne dans le domaine de la protection, du soin de sa progéniture.

Neurohypophyse

La neurohypophyse est la deuxième partie de la glande pituitaire, qui sert de dépositaire de certaines substances biologiques produites par l'hypothalamus. Les glandes endocrines d'une personne produisent les hormones vasopressine, l'ocytocine, qui s'accumulent dans la neurohypophyse et, après un certain temps, sont libérées dans le système circulatoire..

La vasopressine affecte directement le fonctionnement des reins, en éliminant l'eau, en prévenant la déshydratation. Cette hormone resserre les vaisseaux sanguins, arrête les saignements, augmente la pression artérielle dans les artères et maintient le tonus des muscles lisses autour des organes. La vasopressine affecte la mémoire humaine, contrôle les états agressifs.

Les glandes endocrines sécrètent l'hormone ocytocine, qui stimule le travail des systèmes biliaire, vésical, intestinal et urétéral. Pour le corps féminin, l'ocytocine a un effet significatif sur la contraction des muscles utérins, régule les processus de synthèse des fluides dans les glandes mammaires, son administration pour la nutrition d'un nourrisson après l'accouchement.

Glande thyroïde et parathyroïde

Ces organes appartiennent aux glandes endocrines. La glande thyroïde est fixée avec la trachée dans sa partie supérieure à l'aide de tissu conjonctif. Il se compose de deux lobes et d'un isthme. Visuellement, la glande thyroïde a la forme d'un papillon inversé et pèse environ 19 grammes.

Le système endocrinien, à l'aide de la glande thyroïde, produit des substances hormonales thyroxine et triiodothyronine appartenant au groupe des hormones thyroïdiennes. Ils sont impliqués dans le métabolisme cellulaire des nutriments et le métabolisme énergétique.

Les principales fonctions de la glande thyroïde sont:

  • prise en charge des indicateurs de température réglés du corps humain;
  • maintenir les organes du corps pendant le stress ou l'effort physique;
  • transport de fluide dans les cellules, échange de nutriments, ainsi que participation active à la création d'un environnement cellulaire renouvelé.

La glande parathyroïde est située à l'arrière de la glande thyroïde sous la forme de petits objets pesant environ 5 grammes. Ces processus peuvent être jumelés ou en un seul exemplaire, ce qui n'est pas une pathologie. Grâce à ces processus, le système endocrinien synthétise des substances hormonales - les paratines, qui équilibrent la concentration de calcium dans la circulation sanguine du corps. Leur action équilibre l'hormone calcitonine sécrétée par la glande thyroïde. Il essaie de réduire la teneur en calcium par opposition à la paratine.

Épiphyse

Cet organe grumeleux est situé dans la partie centrale du cerveau. Ne pèse qu'un quart de gramme. Le système nerveux dépend de son bon fonctionnement. L'épiphyse est attachée aux yeux au moyen des nerfs optiques et fonctionne en fonction de l'éclairage externe de l'espace devant les yeux. Dans l'obscurité, il synthétise la mélatonine et dans la journée - la sérotonine.

La sérotonine a un effet positif sur le bien-être, l'activité musculaire, atténue la douleur et accélère la coagulation sanguine en cas de blessure. La mélatonine est responsable de la pression artérielle, d'un bon sommeil et de l'immunité, participe à la puberté et au maintien de la libido sexuelle.

Une autre substance sécrétée par la glande pinéale est l'adrénoglomérulotropine. Son importance dans le travail du système endocrinien n'a pas encore été pleinement étudiée..

Thymus

Cet organe (thymus) appartient au nombre total de glandes mixtes. La fonction principale du thymus est la synthèse de la thymosine, une substance hormonale impliquée dans les processus immunitaires et de croissance. Avec l'aide de cette hormone, la quantité requise de lymphe et d'anticorps est maintenue.

Glandes surrénales

Ces organes se trouvent au sommet des reins. Ils sont impliqués dans la production d'adrénaline et de noradrénaline, qui assurent la réaction des organes internes à une situation stressante. Le système nerveux met le corps en alerte lorsque des situations dangereuses surviennent.

Les glandes surrénales sont composées d'un cortex à trois couches qui produit les enzymes suivantes:

Lieu de synthèseLe nom de l'hormoneLes fonctions
Région du faisceauCortisol et corticostéroneActive le métabolisme des protéines et des glucides, participe à la synthèse du glycogène, du glucose et apporte à l'organisme une immunité
Zone de balleCorticostérone, désoxycorticostérone et aldostéroneParticipe au métabolisme de l'eau et du sel, aux processus de régulation de la pression artérielle dans les artères et au volume total de l'environnement sanguin
Zone de maillageTestostérone, androstènedione, estradiol, déhydroépiandrostéroneParticipe à la synthèse des hormones sexuelles

Un dysfonctionnement de la sécrétion interne, ou plutôt des glandes surrénales, peut conduire à une maladie du bronze et peut même provoquer la formation d'une tumeur maligne. Les principaux signes d'un état malsain des glandes surrénales sont une éruption cutanée sur la peau de taches pigmentaires brunes, la fatigue, ainsi qu'un travail instable du système digestif, des changements brusques de la pression artérielle.

Pancréas

Situé derrière l'estomac. Les îlots pancréatiques constituent une petite partie de cette glande et sont capables de produire:

  • Sécrétion d'insuline (fonctions de transport des sucres simples);
  • Sécrétion de glucagon (synthèse du glucose).

Avec l'aide du pancréas, des sucs digestifs sont produits, une fonction exocrine est réalisée.

Organes de sécrétion du système reproducteur

Les glandes sexuelles appartiennent également au système endocrinien et se composent de:

  • Testicules et testicules (hommes) - synthétisent les hormones androgéniques;
  • Ovules (femmes) - produisent des substances hormonales endogènes.

Ils assurent le fonctionnement normal du système reproducteur, participent à: la formation de caractères sexuels secondaires, déterminent la structure des os, la charpente musculaire, la croissance des poils sur le corps, le niveau de la couche adipeuse, la forme du larynx.

Les hormones sexuelles sont d'une importance particulière pour l'état général du corps. Ils ont un effet sur les processus de morphogenèse, cela peut être particulièrement remarqué en faisant attention aux animaux castrés.

Les hormones du système reproducteur participent activement à la synthèse des spermatozoïdes, des ovocytes et à l'excrétion des canaux reproducteurs conformément à eux. Seul le fonctionnement complet de l'ensemble du système hormonal (endocrinien) est la clé d'une vie saine et épanouissante.

Glandes endocrines. Qu'est-ce que c'est, hormones, tableau, fonctions, classification, structure, maladies

Dans le corps humain, le système endocrinien est responsable de tous les processus métaboliques, il est composé de nombreuses glandes de sécrétion interne et externe, ainsi que de glandes de type mixte. Tous ces organes produisent des hormones et des neurotransmetteurs (agents biologiquement actifs).

L'équilibre des hormones est l'équilibre psycho-émotionnel et physique du corps dans son ensemble. Lorsque les glandes sont perturbées, l'équilibre hormonal dans le corps est perturbé, ce qui conduit au développement de nombreuses maladies endocriniennes

Que sont les glandes endocrines

Les glandes endocrines sont des organes sans conduit qui produisent des hormones qui sont produites et insérées directement dans la circulation sanguine dans les vaisseaux. Avec la circulation sanguine, les substances sont transportées vers toutes les cellules du corps et stimulent la fonction de nombreux organes et systèmes.

Les hormones participent également à des processus vitaux tels que la croissance humaine, la reproduction, le développement et le métabolisme des organes..

Presque tous les tissus corporels contiennent des cellules endocrines, c'est pourquoi leur équilibre est très important pour la vie humaine normale..

Classification

Les glandes endocrines sont des organes qui produisent des composants biologiquement actifs (hormones, neurotransmetteurs, etc.) et sont directement synthétisés dans le plasma sanguin. En raison du manque de conduits excréteurs, ils ont obtenu leur nom.

Les organes synthétisent des hormones et les dirigent non seulement dans la circulation sanguine, mais également dans le tissu intestinal, ce qui favorise les processus endocriniens et exocriniens. Les glandes mixtes sont une composante du système endocrinien selon la définition généralement acceptée.

Glandes endocrines

L'hypothalamus est le centre de commande le plus élevé de tout le système endocrinien, c'est le lien unificateur entre lui et le système nerveux, qui donne des impulsions pour le travail de l'appareil glandulaire et diffus.

Description de ZhVS:

Nom de la glandeLa description
PituitaireIl libère les hormones ocytocine et vasopressine, produit des hormones tropiques, qui, à leur tour, visent à activer d'autres acides gras.
ÉpiphyseResponsable de la synthèse de la mélatonine, stimule les biorythmes dans le corps.
Glande thyroïdeProduit les hormones suivantes:

  • thyroxine;
  • triiodothyronine (responsable de l'évolution métabolique, de la croissance et de la maturation de l'organisme dans son ensemble);
  • calcitonine (régulation de la synthèse du calcium et du phosphore).
Glande parathyroïdeProduit l'hormone parathyroïdienne, qui est un antagoniste de la calcitonine.
Glandes surrénalesResponsable du développement:

  • corticostéroïdes (stimulation des processus métaboliques);
  • l'adrénaline (une hormone d'excitation du système nerveux).

Glandes de sécrétion mixte, leur description:

Nom de la glandeLa description
PancréasResponsable de la production de l'hormone insuline. Il supprime les niveaux élevés de sucre en régulant le processus de liaison dans les tissus du foie et d'autres organes, convertissant le glycogène en une substance énergétique.
Glandes sexuellesChez les femmes, ils synthétisent les œstrogènes et chez les hommes, les androgènes. Ils sont responsables de la croissance et de la maturation des organes génitaux pendant l'adolescence, y compris la formation de caractères sexuels secondaires..
Thymus (thymus)Il produit l'hormone thymosine, qui intervient dans le processus de croissance et dans la formation des défenses immunitaires. Son équilibre maintient la bonne quantité de lymphe et d'anticorps dans le corps humain.

Les fonctions

Les glandes endocrines font partie intégrante du système endocrinien. Sans la fonctionnalité des glandes, le corps humain n'est tout simplement pas capable d'une activité vitale. Leur travail est subordonné non pas à un, mais à trois systèmes. En plus du système endocrinien, la fonctionnalité des glandes est également soutenue par les systèmes immunitaire et nerveux..

L'interaction des trois systèmes existe en raison de processus biologiques et biochimiques complexes, ainsi que d'impulsions électriques. Et la tâche la plus importante est assignée aux éléments biologiquement actifs (hormones) - c'est la régulation et la stimulation de tous les processus vitaux à l'intérieur de notre corps, à savoir:

  • assurer le plein fonctionnement de tous les organes et systèmes internes;
  • stimulation du processus de maturation et de croissance des organes et du corps dans son ensemble;
  • impact sur la capacité de reproduction;
  • contrôle des processus métaboliques;
  • participation à divers changements structurels et fonctionnels;
  • régulation de l'état psycho-émotionnel d'une personne.

Au vu de tout ce qui précède, toute perturbation de la production d'hormones entraîne divers changements pathologiques..

Structure

Le système endocrinien est responsable du travail de tous les organes et systèmes internes par la production de composants biologiquement actifs (hormones et neurotransmetteurs). Ils, à leur tour, sont libérés directement dans la circulation sanguine ou se propagent spontanément dans l'espace intercellulaire et sont introduits dans les cellules voisines.

La totalité du système endocrinien se compose de deux dispositifs:

  • glandulaire;
  • diffuser.

Les glandes endocrines sont un composant de l'appareil glandulaire. Selon la règle généralement acceptée, cet appareil comprend également des glandes mixtes. Ils produisent tous des hormones qui entrent dans la circulation sanguine. Grâce au système circulatoire ramifié, la nutrition hormonale de tout l'organisme est effectuée.

Le système diffus est représenté par des cellules endocrines, qui sont dispersées dans tout le corps et produisent des hormones aglandulaires. Contrairement aux hormones synthétisées par les glandes endocrines, elles affectent localement certaines parties et certains départements du corps..

Types de maladies

Les hormones jouent un rôle important dans le corps humain, avec leur déséquilibre, divers troubles pathologiques se produisent.

Ils peuvent être divisés en trois groupes:

  1. Centrogène. Au niveau de l'appareil hypothalamo-hypophysaire, des troubles neurohumoraux de l'IVS se produisent. En règle générale, les conditions pathologiques sont exprimées par la prolifération de tumeurs, d'hémorragies, de troubles psycho-émotionnels, de l'impact négatif d'agents infectieux et de substances toxiques sur les cellules cérébrales.
  2. Postgelous. Incapacité à percevoir les hormones par des récepteurs spécifiques (cellules cibles). En conséquence, les réactions biochimiques dans le corps sont perturbées..
  3. Glandulaire primaire. La production d'hormones par les glandes périphériques est perturbée ou des troubles de la biosynthèse des substances se produisent. Le problème est causé par une atrophie ou une croissance de néoplasmes sur les tissus glandulaires.

Lorsque le système endocrinien est perturbé, des troubles pathologiques apparaissent associés aux processus suivants:

  • échec de la synthèse hormonale;
  • augmentation ou diminution de la concentration d'hormones dans le sang;
  • dysfonctionnement de l'absorption et du transport des hormones;
  • une hormone anormale est produite;
  • la résistance à l'action des hormones se développe dans le tissu cellulaire.

Toute violation du contexte hormonal entraîne le développement de maladies du système endocrinien. Voici une liste des plus courants..

MaladieLa description
HypothyroïdieFaible production d'hormones thyroïdiennes. En raison d'une carence hormonale, les processus métaboliques sont affaiblis, les symptômes de la maladie dans les premiers stades sont assimilés à une fatigue ordinaire. Les femmes sont les plus à risque de contracter la maladie, leur pathologie survient 19 fois plus souvent que les hommes.
DiabèteUne carence absolue ou partielle de l'hormone insuline entraîne un dysfonctionnement des processus métaboliques. Une absorption inadéquate des graisses, des protéines et des glucides empêche la dégradation du glucose et sa transformation en une substance énergétique glycogène. Tout cela provoque les symptômes du diabète sucré avec des complications ultérieures..
GoitreHyper- ou hypofonctionnement de la glande thyroïde, qui s'accompagne d'une dysplasie (augmentation de la taille de la glande thyroïde, non associée à la croissance de néoplasmes). La principale raison est la carence en iode, qui assure le bon fonctionnement de la glande thyroïde..
ThyrotoxicoseLa glande thyroïde produit un volume accru d'hormones thyroïdiennes.
Thyroïdite auto-immuneEn raison du travail perturbé du système immunitaire, des changements destructeurs se produisent dans les tissus de la glande thyroïde. Les cellules immunitaires détruisent le tissu cellulaire de l'organe, les percevant comme des objets étrangers.
HypoparathyroïdieDysfonctionnement des glandes parathyroïdes, dans lequel la production de substances biologiquement actives diminue. Les symptômes des troubles sont exprimés par des convulsions et des convulsions.
HyperparathyroïdieProduction excessive d'hormone parathyroïdienne, qui est synthétisée par les glandes parathyroïdes. En conséquence, il y a un échec dans l'échange des oligo-éléments importants..
GigantismeProduction excessive d'hormone de croissance, qui, dans l'enfance, entraîne une augmentation de la croissance des organes proportionnelle à la croissance du corps. Chez les adultes, il peut y avoir une croissance accrue de seulement certaines parties du corps..
Syndrome d'Itsenko-CushingHyperfonction du cortex surrénalien, qui conduit à une augmentation de la concentration de corticotropine. Il est accompagné de tels signes:

  • changements trophiques sur la peau;
  • défaillance du système reproducteur;
  • les troubles mentaux;
  • cardiomyopathie;
  • hypertension artérielle.
Syndrome de maturation précoce du système génito-urinaireLa maladie se manifeste chez les enfants, s'accompagne d'un développement accéléré des organes génitaux et de l'apparition de caractères sexuels supplémentaires. La puberté chez les garçons avec une telle violation survient avant l'âge de 9 ans, chez les filles - jusqu'à 8 ans. En conséquence, l'état pathologique provoque un trouble mental grave et un sous-développement mental..
ProlactinomeLa croissance d'une tumeur bénigne dans les tissus de l'hypophyse, qui provoque une production excessive de prolactine (l'hormone est responsable de la production de lait chez les jeunes mères). En conséquence, le problème provoque une dépression prolongée, de l'anxiété et une instabilité mentale. Chez l'homme, le lait apparaît à partir des glandes mammaires.

Symptômes

En raison du fait que le système endocrinien couvre un large éventail de maladies, les symptômes sont variés. Parfois, les signes ressemblent à une fatigue ou à un stress ordinaires, c'est pourquoi les patients ne demandent pas immédiatement de l'aide et ne commencent pas le traitement à un stade ultérieur.

Vous pouvez reconnaître le problème grâce aux symptômes suivants:

  • fatigue générale;
  • faiblesse musculaire;
  • un changement brusque de poids (dumping ou gain) avec une alimentation équilibrée;
  • rythme cardiaque rapide;
  • excitabilité;
  • augmentation de la transpiration;
  • fièvre;
  • somnolence constante;
  • mélange fréquent;
  • sensation de soif forte et irrésistible;
  • augmentation de la pression artérielle, accompagnée de maux de tête;
  • détérioration de l'attention et de la mémoire;
  • la diarrhée;
  • peau sèche;
  • hyperthermie sans cause.

Le tableau clinique des pathologies endocriniennes peut être mixte, c'est pourquoi une grande variété de problèmes de santé peut être suspectée. Un diagnostic précis ne peut être prescrit par un endocrinologue qu'après une série d'examens.

Causes des maladies

Toutes les pathologies du système endocrinien ont trois raisons principales:

  1. Hypofonction ZhVS. Synthèse insuffisante des hormones.
  2. Hyperfonction ZHVS. Production excessive d'hormones.
  3. Dysfonctionnement de ZhVS. Mauvais fonctionnement des glandes, dans lequel l'équilibre hormonal dans le corps est perturbé.

Les maladies peuvent apparaître de manière inattendue, mais pour certaines catégories de personnes, elles sont tout à fait attendues. Dans la pratique médicale, on distingue les facteurs de risque qui contribuent au développement de changements pathologiques..

Il:

  1. Âge avancé. Les personnes âgées de 40 ans et plus risquent de développer des problèmes endocriniens.
  2. Hérédité. De nombreuses pathologies du système endocrinien ont une prédisposition héréditaire. Ainsi, les professionnels de la santé disent que le diabète est transmis par des gènes héréditaires.
  3. Nutrition irrationnelle et inadéquate. Une consommation excessive de graisses et de glucides entraîne des troubles du fonctionnement de l'EVA, et le manque de consommation de telles substances conduit à un dysfonctionnement de ces organes.
  4. Obésité. Avec un excès de poids, les processus métaboliques sont perturbés, l'excès de graisse dans les tissus des organes internes inhibe l'effet des hormones sur les cellules cibles.
  5. Mode de vie sédentaire. Avec une activité physique réduite, tous les processus métaboliques ralentissent, le flux sanguin dans les vaisseaux est affaibli, ce qui entraîne un manque d'oxygène dans les tissus et un ralentissement des glandes.
  6. Mauvaises habitudes. La science a prouvé qu'une consommation excessive d'alcool et un tabagisme régulier ont un effet négatif sur l'activité du système endocrinien..

Compte tenu de tous ces facteurs, on peut affirmer que beaucoup ont une prédisposition au développement de maladies endocriniennes. Si de nombreuses causes peuvent être éliminées, alors rien ne peut être fait pour l'hérédité et l'âge..

Diagnostique

Si des signes avant-coureurs apparaissent, vous devriez consulter un médecin, plus le processus est lancé, plus il est difficile de guérir la pathologie. Seul un spécialiste expérimenté peut qualifier la maladie et seulement après les résultats du diagnostic.

À la réception, le médecin écoute les plaintes du patient, procède à un examen externe, mesure la pression et le pouls. La palpation de la glande thyroïde et des ganglions lymphatiques peut déjà détecter des anomalies (augmentation de la taille ou croissance des néoplasmes).

Pour plus d'informations, le médecin donne une référence à:

  • examens de laboratoire (analyse clinique du sang et de l'urine, analyse biochimique du biomatériau, analyse des hormones et de la teneur en sucre);
  • dépistage hormonal;
  • biopsie des nodules (si nécessaire);
  • Ultrason;
  • IRM et TDM des glandes endocrines;
  • Rayons X pour détecter les changements dans le tissu osseux;
  • radio-immunologie utilisant l'iode 131.

Après l'examen et la réception des résultats, le médecin établit un diagnostic précis et prescrit un traitement adéquat..

Le problème des maladies endocriniennes est que beaucoup d'entre elles sont pratiquement asymptomatiques pendant une longue période, ce qui rend la maladie chronique et conduit au développement de complications qui menacent la vie du patient..

Quand voir un médecin

Bien que le tableau clinique des pathologies endocriniennes ressemble à bien des égards à une faiblesse ou à une fatigue ordinaire, il convient d'observer attentivement les signes qui l'accompagnent. En cas d'hypertension artérielle, de faiblesse grave, d'irritabilité sans cause, d'engourdissement des extrémités, vous devriez consulter un médecin.

Tous ces symptômes peuvent être des signes avant-coureurs de déséquilibres hormonaux. Le premier examen est effectué par un thérapeute, après quoi il donne une référence pour des tests de laboratoire, en fonction des résultats desquels la nécessité de consulter des spécialistes étroitement spécialisés est déterminée.

Les symptômes suivants sont les raisons de contacter directement l'endocrinologue:

  • apathie;
  • sautes d'humeur;
  • la dépression;
  • insomnie;
  • sensation constante de soif;
  • démangeaisons de la peau;
  • peau sèche;
  • tremblements dans les membres;
  • un changement brusque du poids corporel (réinitialisation ou gain);
  • diarrhée fréquente;
  • altération de la mémoire et de l'attention;
  • diminution de la capacité intellectuelle;
  • échec du cycle menstruel.

En tant que thérapie, les patients se voient attribuer un ensemble de procédures de traitement, il est déterminé individuellement après avoir reçu les résultats du diagnostic.

Les tactiques de traitement comprennent:

  1. Thérapie médicamenteuse. Vitamines E, A, calcium, potassium, zinc, hormones, antipsychotiques, médicaments homéopathiques prescrits.
  2. Opérations. Nommé uniquement en cas de néoplasmes et de croissances kystiques.
  3. Une nutrition appropriée. En cas de déséquilibre hormonal, les patients nécessitent une correction alimentaire. Il aide à équilibrer le poids corporel et à rétablir l'équilibre hormonal.

Complications possibles

Les glandes endocrines sont responsables de la production de substances biologiquement actives - hormones et neurotransmetteurs. Ces substances actives, à leur tour, sont responsables de nombreux processus, leur déséquilibre provoque de nombreux changements pathologiques, ils peuvent apparaître dans n'importe quel département ou système du corps. Des problèmes cosmétiques ou physiques peuvent survenir.

Complications possibles en cas de dysfonctionnement du ZhVS:

  • augmentation du taux de cholestérol;
  • l'ostéoporose;
  • trouble de la croissance (gigantisme ou sous-développement dans le développement des organes et des parties du corps);
  • développement lent ou trop brusque des organes génitaux;
  • thérapie à vie des maladies (en particulier avec le diabète);
  • l'apparition de pathologies chroniques concomitantes qui aggravent l'état du patient.

Les personnes qui ont une prédisposition à l'apparition de maladies endocriniennes doivent exclure les facteurs de risque (abandonner les mauvaises habitudes, observer une alimentation adéquate afin de maintenir un poids normal, etc.).

Un mode de vie sain et une activité physique modérée sont la clé du bon fonctionnement des glandes endocrines. Même des violations mineures du fond hormonal entraînent des processus pathologiques aigus et complexes.

Vidéo sur les glandes endocrines

Leçon sur les glandes endocrines: