Principal

Écrevisse

La grippe peut-elle déclencher une crise cardiaque??

Saviez-vous que la grippe est environ six fois plus dangereuse pour les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires que pour les personnes en bonne santé? Les complications cardiaques après la grippe sont également loin d'être rares, car la maladie déclenche une inflammation systémique, y compris des organes internes. Pour certains, il est si fort qu'il peut provoquer une crise cardiaque..

Chet Ezi-Nliament, cardiologue clinique à la Cleveland Clinic, explique qui est à risque de complications de la grippe et comment se protéger et protéger ses proches.

Quelle est la probabilité d'une crise cardiaque après la grippe?

C'est loin d'être le problème le plus grave. Les complications les plus probables concernent principalement les poumons - il s'agit de la pneumonie dite secondaire, généralement bactérienne. Ils peuvent entraîner une insuffisance respiratoire et la mort..

En fait, le virus de la grippe n'est pas le seul danger. De même, des complications dangereuses peuvent se développer après un rhume ou le coronavirus chinois. Par conséquent, tout danger de froid est le plus fort, plus le patient a des problèmes cardiaques graves..

Les complications cardiaques de la grippe comprennent:

Myocardite (inflammation du muscle cardiaque);

Insuffisance cardiaque aiguë;

De plus, ils sont plus susceptibles de concerner les personnes atteintes de maladies chroniques préexistantes. Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine en 2018 a trouvé une corrélation entre la grippe et un infarctus du myocarde probable dans l'année suivant une infection..

Pourquoi des complications cardiaques sont-elles possibles après la grippe??

Comme nous l'avons déjà dit, une infection virale déclenche un processus inflammatoire qui affecte tous les organes et systèmes d'une personne. Le système immunitaire réagit à l'invasion par une forte augmentation de la température, une augmentation de la pression. La fréquence cardiaque augmente et, en conséquence, la charge sur le cœur augmente.

De plus, le virus lui-même, en se multipliant activement, détruit les cellules saines. Avec le mauvais traitement ou l'absence de traitement, les conséquences peuvent être quelconques. En fait, la myocardite en fait partie.

Qui est le plus à risque de développer des complications de la grippe?

Les premiers du groupe à risque sont, bien entendu, les noyaux. Ils sont suivis par des personnes dont le système immunitaire est affaibli - généralement des bébés et des personnes âgées (plus de 65 ans). La grippe est également dangereuse pour les femmes enceintes, car l'immunité d'une femme est également souvent affaiblie pendant la gestation..

Le plus grand défi dans le traitement des complications cardiaques après la grippe

On sait que les complications non cardiaques de la grippe affectent également de manière significative la santé cardiaque. La pneumonie et l'insuffisance respiratoire sont difficiles à traiter car elles nécessitent une association sérieuse de médicaments. Dans les cas particulièrement graves, le patient doit être placé en soins intensifs et connecté à un ventilateur.

Comment éviter la grippe et les complications cardiaques??

La meilleure méthode est la prévention proactive.

Assurez-vous de vous faire vacciner contre la grippe saisonnière. Cela devrait être fait par tous ceux qui ont des maladies chroniques, comme la polyarthrite rhumatoïde, les MCV ou le diabète sucré;

Adoptez une bonne hygiène personnelle pendant une épidémie. La pratique des mains propres est la pierre angulaire de cette entreprise;

Gardez votre cœur en échec. Si vous êtes au courant de votre diagnostic, mesurez régulièrement votre tension artérielle, prenez tous les médicaments prescrits par votre médecin à temps. Une activité physique modérée sera également utile (bien sûr, sur recommandation d'un cardiologue);

Ne rejetez aucun symptôme pseudo-grippal, surtout si vous êtes à risque. Au premier inconfort, prenez rendez-vous avec un médecin;

Si vous tombez malade, reposez-vous et n'essayez en aucun cas de tomber malade sur les jambes. Comme le montre la pratique, c'est ce point que les gens négligent le plus souvent, et c'est lui qui est le principal facteur de complications cardiaques après la grippe.

En même temps, le reconnaître est une tâche assez difficile. Vous devrez subir un examen approfondi:

Passer des tests sanguins généraux (attention particulière aux leucocytes et ESR) et des analyses biochimiques (protéine C-réactive, créatine phosphokinase, lactate déshydrogénase);

Prenez une radiographie et prenez un ECG;

Il sera également utile de faire un test ECG et EchoCG quotidien.

Pouvez-vous vous faire vacciner contre la grippe avec un problème cardiaque??

Le cœur craint vraiment de se faire vacciner contre la grippe en raison des effets secondaires. Cependant, les bienfaits globaux pour la santé chevauchent souvent les symptômes rares et assez légers..

D'autres, en revanche, pensent que le vaccin contre la grippe est inutile. Ceci est contredit par les statistiques annuelles. Par exemple, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis notent que la vaccination saisonnière réduit l'incidence de 40 à 60% par an. Oui, le vaccin ne donne pas une garantie à 100%, mais il aide certainement à transférer la grippe plus facilement et sans conséquences graves..

Recherche sur les complications du coronavirus. Les poumons, le cœur, les reins et le cerveau sont affectés - c'est pour longtemps ou pour toujours?

Depuis six mois maintenant, des scientifiques et des médecins tentent d'évaluer les dommages que le COVID-19 fait au corps humain, cependant, malgré plus de 400000 décès, des millions de patients et des milliers d'études et de rapports, le tableau n'a pas été entièrement clarifié..

Les données obtenues par des chercheurs britanniques indiquent que les principaux symptômes de la maladie peuvent apparaître, disparaître et réapparaître pendant 30 jours ou plus, ce qui est nettement plus long que la période officielle de deux semaines indiquée par les experts de l'OMS..

Et pour certains, la maladie ne peut signifier que le début d'une longue et douloureuse lutte contre le virus, qui peut se transformer en un nouveau «syndrome post-coronavirus».

Selon la revue de référence Science, ce coronavirus «fait des choses qu'aucune autre maladie connue de l'humanité n'a fait»..

Alors que les autorités prenaient une mesure après l'autre pour tenter d'arrêter la propagation de l'infection et que les médecins cherchaient (en vain) un médicament ou un vaccin capable de lutter contre la maladie, nous avons appris de plus en plus de détails sur le coronavirus, et notre compréhension de celui-ci a changé, et à certains égards - radicalement..

Au début, il semblait qu'il s'agissait d'une maladie respiratoire courante comme le SRAS ou la grippe aviaire, mais plus tard, il s'est avéré que le coronavirus (son nom officiel est SRAS-CoV-2) pouvait affecter les poumons, le cerveau, le nasopharynx, les yeux, le cœur, les vaisseaux sanguins, le foie, les reins et les intestins, c'est-à-dire littéralement tous les organes vitaux.

Sur la base des résultats d'études déjà menées, le COVID-19 s'accompagne d'une grande variété de symptômes, et pour ceux qui ont eu une maladie grave, les conséquences à long terme peuvent être les plus graves: de la cicatrisation du tissu pulmonaire et de l'insuffisance rénale à l'inflammation du muscle cardiaque, aux arythmies, aux lésions hépatiques. troubles cognitifs, psychose, accompagnés d'un changement brusque d'humeur, et bien plus.

Il reste à comprendre comment la maladie affectera les gens à long terme, mais il existe déjà de nombreuses indications selon lesquelles les conséquences de cette maladie continuent d'être ressenties même par ceux qui ont eu une forme assez bénigne de coronavirus.

Il y a une autre question importante: le virus SRAS-CoV-2 peut-il persister dans le corps humain à l'état dormant et ne se manifestera-t-il pas d'ici quelques années sous une forme ou une autre??

Il n'y aura rien de surprenant à cela, disent les médecins, car on sait que les virus se comportent de cette façon. Par exemple, après qu'une personne a eu la varicelle, le virus de l'herpès qui l'a provoquée ne disparaît nulle part, elle peut se cacher tranquillement pendant des décennies, puis, si l'occasion se présente, se transformer en zona douloureux..

Et le virus qui cause l'hépatite B peut entraîner un cancer du foie plusieurs années plus tard..

Même le virus Ebola, trouvé plusieurs mois plus tard chez les patients survivants dans le liquide oculaire, provoque par la suite la cécité chez 40% des personnes infectées.

Par conséquent, étant donné que le SRAS-CoV-2 préfère les poumons, les médecins soupçonnaient que c'était là que le virus était capable de provoquer des changements irréversibles en premier lieu..

Poumons

En mars, des spécialistes de l'Université de technologie de Wuhan ont rapporté que 66 des 70 patients qui avaient survécu à une pneumonie dans le contexte du COVID-19, la tomodensitométrie avait trouvé des lésions visibles dans les poumons..

Ces blessures allaient du blocage des vaisseaux sanguins dans les alvéoles à la cicatrisation des tissus pulmonaires. Cette cicatrisation, ou épaississement des tissus, est appelée fibrose pulmonaire et peut entraîner un essoufflement. Il n'existe actuellement aucun moyen d'arrêter ou d'inverser ce processus..

«La fibrose peut se stabiliser et ne pas changer avec le temps, c'est vrai. Chez certains patients, la fonction pulmonaire peut ne pas se rétablir complètement, mais les conséquences ne seront pas si dramatiques », explique Louise Wayne, professeure à l'Université de Leicester. "Mais il y a des cas de fibrose progressive, et c'est vraiment dangereux, car tôt ou tard ça tue.".

En outre, avant même l'introduction de la quarantaine stricte en Grande-Bretagne, la Faculté de médecine des soins intensifs (FICM), l'organisation médicale professionnelle responsable de la formation des réanimateurs britanniques, a averti que les patients atteints de COVID-19 grave pourraient souffrir de lésions pulmonaires si graves que la guérison il leur faudra jusqu'à 15 ans.

La FICM a souligné que de nombreux patients admis dans les unités de soins intensifs ont développé un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), une pneumonie grave dans laquelle le liquide du sang pénètre dans les alvéoles, rendant la respiration impossible sans un appareil spécial..

Compte tenu des antécédents de lésions pulmonaires chez les patients atteints du SRAS et du MERS, une équipe médicale dirigée par la radiologue Melina Hosseini de l'Université de Californie à Los Angeles recommande vivement que les patients atteints de COVID-19 soient surveillés et leurs poumons vérifiés "pour évaluer les dommages à long terme ou permanents. y compris la fibrose ".

Coeur et vaisseaux sanguins

Alors que les médecins tentent d'évaluer les dommages causés à divers organes de patients qui se sont rétablis du COVID-19, ils sont confrontés à un problème très attendu: les personnes souffrant de maladies des poumons, du cœur, des reins ou du sang, en règle générale, sont devenues les premières victimes du coronavirus, et dans leur Dans ce cas, la maladie était le plus souvent difficile. Par conséquent, il n'est pas toujours possible de déterminer ce à quoi le virus a conduit et ce qui a déjà été endommagé avant lui..

Cependant, une chose est claire: lorsque les symptômes de l'infection commencent à se manifester, les fonctions de nombreux organes sont perturbées et la défaillance de l'un entraîne la défaillance des autres..

Un processus inflammatoire aigu joue également un rôle, ce qui entraîne des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques..

Près de 20% des 416 patients examinés dans les hôpitaux de Wuhan avaient des lésions du muscle cardiaque, selon un rapport de mars publié dans la revue médicale spécialisée JAMA Cardiology..

Au même endroit, mais déjà dans les unités de soins intensifs, une arythmie a été notée chez 44% des 36 patients.

Les médecins associent cela à une hypercytokinémie, ou tempête de cytokines, une réaction potentiellement mortelle du corps qui déclenche une activation incontrôlée des cellules immunitaires, ce qui conduit à la destruction des tissus du foyer inflammatoire. Cette réaction a été observée chez certains patients atteints de coronavirus.

En particulier, une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) se produit, ce qui abaisse les impulsions électriques, conduit à des arythmies et perturbe la circulation sanguine, provoquant un essoufflement..

Les complications sur le système cardiovasculaire ne sont pas uniques au COVID-19: de nombreuses maladies virales peuvent provoquer une myocardite. Bien que la plupart des patients guérissent, certains présentent des lésions permanentes du muscle cardiaque..

De plus, COVID-19 affecte négativement le sang lui-même. 38% des 184 patients atteints de coronavirus admis aux soins intensifs aux Pays-Bas présentaient une augmentation de la coagulation sanguine et près d'un tiers d'entre eux avaient des caillots sanguins.

Un rein

Bien que le coronavirus affecte principalement les poumons, certains patients se sont propagés aux reins..

Sur 85 patients admis dans les hôpitaux de Wuhan avec un coronavirus, 27% des 85 patients admis dans les hôpitaux de Wuhan avaient des problèmes rénaux, selon une étude par sondage.

Une autre étude a révélé que 59% des près de 200 patients hospitalisés dans les provinces du Hubei et du Sichuan avaient des protéines dans leurs urines, indiquant une infection, et 44% avaient du sang, indiquant de graves lésions rénales..

De plus, chez les patients atteints d'insuffisance rénale aiguë (ARF), le risque de décès était 5 fois plus élevé que chez les patients ordinaires atteints de coronavirus.

Sur les 214 patients COVID-19 étudiés, un tiers présentait des symptômes neurologiques, notamment des étourdissements, des maux de tête et des troubles cognitifs.

Jusqu'à présent, les scientifiques se demandent seulement ce qui a exactement causé ces symptômes. Cependant, les théories existantes se concentrent sur la façon dont le virus affecte les neurones - les cellules nerveuses. La perte de goût et d'odeur, et les processus inflammatoires (de cette manière, notre système immunitaire réagit au virus), et le manque d'oxygène, que certains patients ont ressenti.

Les troubles cognitifs peuvent être associés au séjour des patients en soins intensifs, cela est également appelé opacification temporaire de l'esprit, ou délire, lorsqu'une personne a des hallucinations, cependant, cela est plus souvent observé chez les personnes âgées..

Bien que les symptômes aient tendance à disparaître avec le temps, certains d'entre eux peuvent persister. Selon les médecins, la restauration des fonctions cognitives chez les patients atteints de coronavirus dépend fortement de l'âge, de la comorbidité (c'est-à-dire de la coexistence de deux ou plusieurs maladies ou troubles chez un patient) et de la gravité de l'évolution de la maladie elle-même..

Comme l'a noté Lynn Turner-Stokes, professeur de médecine de réadaptation au King's College de Londres, le virus peut affecter le cerveau même des patients qui ont eu une forme assez légère..

Et selon le professeur Ed Bullmore de l'Université de Cambridge, nous avons déjà suffisamment de raisons de croire que le SRAS-CoV-2 provoque une «maladie neurotoxique» qui conduit à «une sorte de changement de l'état mental du patient»..

«Nous ne savons pas exactement ce qui cause cette neurotoxicité», déclare le professeur Bullmore. - Peut-être que le virus infecte le cerveau, peut-être que la réaction de notre système immunitaire au virus entraîne des dommages aux neurones, ou tout dépend du sang qui va au cerveau. Pour le moment, toutes ces options sont possibles ".

L'article utilise des documents de l'Independent, du Los Angeles Times et de Mail Online.

Comment le mal de gorge affecte le cœur: cardiopathie rhumatismale et malformations acquises

Le nom de «rhumatisme» est familier à beaucoup, le plus souvent il est associé à tort à une maladie articulaire, la polyarthrite rhumatoïde. En fait, le rhumatisme est une maladie du cœur et des articulations, qui est maintenant appelée fièvre rhumatismale aiguë (FRA). L'ARF a un lien direct avec l'angine de poitrine et est un exemple de la façon dont l'angine affecte le cœur..

Comment le mal de gorge affecte le cœur

Souvent, les gens traitent eux-mêmes l'angine (amygdalite aiguë) ou ne guérissent pas du tout, car ils sous-estiment la gravité de cette maladie. Pour être précis, de nombreux patients ne savent même pas comment l'angine affecte le cœur. Si le traitement est correctement prescrit, de plus, il est effectué à temps et jusqu'à la toute fin, il n'y aura pas de conséquences graves.
Cependant, l'impact de certaines raisons après un mal de gorge peut provoquer la formation d'une variété de complications graves, qui sont très difficiles et à long terme à traiter, par rapport à la maladie principale. Dans cet article, nous vous expliquerons pourquoi et comment une complication cardiaque apparaît après un mal de gorge, ainsi que ce qu'il faut faire lorsque le cœur fait mal après un mal de gorge.

Comment identifier les complications

Pour détecter une pathologie cardiaque dans le contexte de l'angine de poitrine, des études instrumentales et les résultats d'un examen physique (auscultation) le permettent. Pour identifier le lien entre les symptômes et l'amygdalite aiguë, un patient est interrogé. La carte médicale est soigneusement examinée. Pour identifier les complications cardiaques, vous aurez besoin de:

  • Ultrason;
  • radiographie;
  • électrocardiographie;
  • tests de charge et de fonctionnement;
  • analyse du facteur rhumatoïde;
  • analyses sanguines générales et biochimiques;
  • IRM ou CT;
  • balayage radio-isotopique.

Les changements suivants indiquent une myocardite:

  • une augmentation de la taille du cœur;
  • augmentation des taux de protéine C-réactive, d'acide sialique et de gamma globulines dans le sang;
  • expansion des cavités du cœur;
  • réaction positive d'inhibition de la migration des lymphocytes;
  • trouble du rythme cardiaque.

Avec la sténose de la valve mitrale du cœur, on trouve les éléments suivants:

  • réduction du diamètre de l'ouverture mitrale,
  • hypertrophie de l'oreillette gauche et du ventricule droit,
  • blocage du pédicule droit,
  • "Chat ronronne",
  • applaudissant premier ton de coeur,
  • souffle diastolique,
  • déplacement des frontières du cœur vers le haut et vers la droite,
  • violation du rythme et changement de la forme du cœur.

La présence de rhumatismes dans le contexte de l'angine de poitrine est indiquée par:

  • augmentation du titre d'anticorps des streptocoques,
  • résultats culturels positifs.

Avec cette pathologie, le cœur augmente et l'intervalle P-Q sur l'électrocardiogramme est allongé. Une augmentation de l'ESR, de la protéine C-réactive et une leucocytose sont observées.

Facteurs provoquants

Pourquoi l'angine cause-t-elle des complications au cœur? L'amygdalite aiguë affecte le cœur, quels que soient l'âge et le sexe du patient. Parfois, il arrive que pendant un certain temps, le patient ne soupçonne même pas qu'il a des problèmes cardiaques.

Les complications cardiaques après une angine de poitrine chez l'adulte peuvent se développer sous l'influence des facteurs suivants:

  1. Tendance génétique, stress, alimentation inadéquate et si les normes sanitaires ne sont pas respectées.
  2. Traitement imprécis de l'amygdalite aiguë - les antibiotiques sont dosés en quantités insuffisantes ou la durée du traitement est réduite, ce qui ne tue pas les agents pathogènes, mais n'endommage que son tégument et les rend moins agressifs. En conséquence, les bactéries présentes dans les amygdales ne sont pas complètement détruites et pénètrent dans la circulation sanguine et la lymphe, y circulent, et deux semaines après le mal de gorge, le cœur fait mal, en outre, les vaisseaux peuvent s'enflammer.
  3. Qualités caractéristiques des bactéries pathogènes qui ont provoqué le développement de la maladie. Environ 80 types de virus peuvent provoquer la formation d'une amygdalite. Cependant, seuls 10 sont «rhumatogènes», c'est-à-dire que leur structure est similaire à celle du tissu rénal, des membranes cardiaques et articulaires. Après leur entrée dans le corps, l'immunité ne peut pas les distinguer et développer une réaction protectrice, en conséquence, un processus auto-immun se forme, qui s'accompagne de processus inflammatoires sur ces systèmes..

Quelles bactéries mènent à la maladie

Grâce à la circulation sanguine, les bactéries qui provoquent le développement de maux de gorge se propagent dans tout le corps, pénètrent dans le cœur. Initialement, un foyer d'inflammation se forme et des complications en découlent, par exemple: la myocardite rhumatismale, et souvent ses manifestations peuvent n'apparaître que quelques mois après un mal de gorge. Sans traitement, le risque de cardiopathie rhumatismale augmente. C'est pourquoi, lorsqu'un patient se tourne vers un médecin lors d'un mal de gorge, un dossier obligatoire est établi sur la maladie et le traitement prescrit. De telles actions simplifient encore la restauration de la cause qui a conduit au développement de complications.

Souvent, il y a des cas qu'après un certain temps, les patients après un mal de gorge ont des douleurs dans la région du cœur, ils se plaignent d'une fatigue rapide et d'un malaise.

Attention! Ces symptômes doivent servir de signal pour un appel immédiat à un cardiologue, car les complications qui surviennent peuvent constituer une menace sérieuse pour la santé et la vie du patient. Les conséquences deviennent irréversibles, mais si une assistance rapide et adéquate est fournie, nous pouvons alors parler avec une plus grande confiance de prévisions favorables pour la vie future du patient..

Pourquoi l'amygdalite est dangereuse pour le système cardiaque

Les problèmes de travail cardiaque dus à l'angine de poitrine apparaissent 1 à 4 semaines après la disparition des symptômes de la maladie sous-jacente. L'amygdalite chronique provoque souvent des problèmes. À la suite de l'angine de poitrine, ces maladies cardiaques peuvent former:

  • Les rhumatismes provoqués par des streptocoques, caractérisés par un réflexe auto-immun inflammatoire dans différents systèmes corporels, concernent généralement le cœur et les articulations. Lors des rhumatismes, les cellules du système immunitaire perçoivent leurs téguments comme des bactéries pathogènes. En raison d'une telle réaction particulière, la maladie se développe sous une forme sévère et chronique;
  • myocardite - un processus inflammatoire dans le muscle cardiaque;
  • péricardite - inflammation du péricarde (feuille viscérale et pariétale);
  • arythmie - le rythme et le fonctionnement du cœur sont perturbés;
  • le travail des valvules cardiaques est perturbé, en conséquence, un défaut peut se développer;
  • la myocardite conduit parfois à la formation de thromboembolie.

Important! Souvent, ces maladies touchent les enfants à partir de trois ans, ainsi que les adultes de moins de quarante ans..

Les principaux symptômes cardiaques dus à une amygdalite sont les suivants:

  • il y a une douleur et un souffle cardiaque incessants;
  • un essoufflement se développe, qui s'aggrave avec le sport;
  • les membres gonflent. Si le gonflement des jambes dure longtemps, on peut soupçonner qu'une insuffisance cardiaque se développe;
  • la peau devient bleuâtre;
  • le patient se fatigue rapidement, la capacité de travail diminue, une léthargie et une transpiration sévère se développent;
  • la température monte parfois à un niveau subfébrile;
  • le pouls s'accélère;
  • la peau devient pâle.

Des picotements au coeur

Si votre cœur pique parfois, ne vous faites pas un diagnostic effrayant. Il apparaît souvent à la suite de blessures ou de problèmes du système musculo-squelettique. Une sensation de picotement peut survenir avec de telles pathologies cardiaques:

  • angine de poitrine;
  • la dystonie;
  • péricardite;
  • infarctus du myocarde;
  • embolie pulmonaire.

Les maladies non associées au principal moteur humain peuvent entraîner de «faux» symptômes sous forme de picotements:

  • névralgie intercostale - diffère du point de localisation cardiaque;
  • ostéochondrose - une telle douleur, contrairement à la douleur cardiaque, disparaît après la prise d'antispasmodiques;
  • instabilité du système nerveux - en plus de la douleur, il y a de l'insomnie et une fatigue constante.

N'oubliez pas non plus que les picotements dans la région du cœur peuvent être causés par une surcharge lors d'un effort physique, une marche rapide, la présence d'un rhume (grippe, ARVI).

Comment traiter les conséquences d'un mal de gorge

Les conséquences de l'amygdalite sur le cœur doivent être traitées à l'hôpital, il est strictement interdit de prendre des médicaments par vous-même et à domicile dans cette situation. S'il est prématuré de commencer le traitement des conséquences sur le cœur dues à l'amygdalite, une condition peut se former qui est dangereuse pour la vie du patient.

Le traitement implique l'utilisation de telles actions:

  1. Le patient doit rester au lit pendant une longue période et strictement (jusqu'à 60 jours).
  2. Le régime doit être équilibré. Limiter la consommation d'aliments salés, de liquides et ajouter des protéines et des vitamines.
  3. Le traitement antibactérien aide à combattre les bactéries pathogènes.
  4. Des médicaments non stéroïdiens, des antihistaminiques, des glucocorticoïdes sont prescrits pour soulager l'inflammation et la douleur, ainsi que pour ramener la température corporelle à la normale.
  5. Des médicaments contenant du potassium sont nécessaires pour améliorer les processus métaboliques et restaurer rapidement le myocarde endommagé.
  6. Les antiarythmiques, les anticoagulants, les vitamines et les analgésiques font également partie du traitement complet des symptômes..

Le traitement d'une maladie cardiaque après une amygdalite peut durer jusqu'à 6 mois ou plus. Le but du traitement est de normaliser la fonction cardiaque. Le patient doit être examiné par un médecin tous les trois mois..

Découvrez quelles peuvent être les complications après un mal de gorge.

Angine et cœur: conséquences graves de la maladie

Mal de gorge et de cœur - il semblerait que ce que l'un ait à voir avec l'autre, car avec l'angine, les amygdales sont affectées et le cœur est loin d'eux, déjà dans la poitrine. Mais en fait, tout n'est pas si simple et une maladie aussi insignifiante peut entraîner de graves complications dans le travail de nombreux organes et systèmes du corps. Et dans la plupart des cas, les complications qui apparaissent ne savent pas s'associer au mal de gorge transféré, ce qui peut causer des problèmes de santé encore plus graves.

Dans cet article, nous parlerons de la façon dont le mal de gorge affecte le cœur, à savoir, nous examinerons les maladies spécifiques qui peuvent survenir et leurs manifestations..

Dans l'épaule et le bras gauche

Cette caractéristique est typique de nombreuses pathologies cardiologiques. Mais le plus souvent, cela se produit avec une angine de poitrine, une myocardite, une cardiomyopathie, etc..

Avec l'inflammation du myocarde, le syndrome douloureux a un caractère douloureux et poignardant et ne disparaîtra pas après la prise de nitroglycérine. De plus, l'inconfort augmente avec l'effort physique. Cette maladie est caractérisée par les signes supplémentaires suivants:

  • dyspnée;
  • attaques d'étouffement pendant le sommeil;
  • détérioration après un travail intense.

La cardiomyopathie s'accompagne de piqures, de douleurs qui durent plusieurs heures. Fait révélateur, ils ne sont pas éliminés par la nitroglycérine. Cette maladie se distingue des autres pathologies par la présence de crises d'arythmie.

Le principal «coupable» des douleurs thoraciques irradiant vers le bras gauche est appelé ischémie. En outre, très souvent, ce symptôme est noté lorsque:

  • angine de poitrine ou, comme on l'appelle communément, «angine de poitrine»;
  • infarctus du muscle cardiaque;
  • myocardite;
  • athérosclérose (les plaques réduisent la lumière des vaisseaux sanguins, empêchant ainsi le cœur de fonctionner normalement).

Des douleurs au cœur et au bras gauche peuvent provoquer des maladies non associées à l'organe principal, à savoir:

  • inflammation de la partie antérieure de la cavité médio-thoracique, généralement due à un traumatisme du système digestif. Le retour de la douleur à la main gauche se produit pendant l'inhalation / l'expiration, la déglutition;
  • périarthrite, arthrite, tendinite de l'articulation de l'épaule, avec de telles violations, le centre de la douleur est l'articulation de l'épaule gauche, qui l'irradie dans le bras et la poitrine;
  • névralgie intercostale, située sur le côté gauche. Une torsion maladroite du corps ou lever un bras provoque généralement un spasme douloureux
  • toutes sortes de pneumonie, pleurésie, tumeurs situées sur le côté gauche des voies respiratoires. Habituellement, en plus de la douleur, il y a: essoufflement, toux, manque d'oxygène;
  • chez les femmes - formations de nature différente et processus inflammatoires dans les glandes mammaires. Avec de tels problèmes, les tissus sont comprimés, auxquels les ganglions lymphatiques voisins réagissent, propageant la douleur aux tissus voisins;
  • maladies associées à une perturbation du système nerveux autonome, dont les manifestations peuvent être des douleurs dans le sternum et des douleurs dans le bras gauche.

DÉTAILS: Symptômes et traitement de l'asthme cardiaque

Causes des complications

L'effet de l'angine de poitrine sur le cœur ne dépend pas de l'âge ou du sexe de la personne et, dans certains cas, cela se produit de sorte que, pour le moment, on ne soupçonne pas de problèmes cardiaques émergents.

Les problèmes cardiaques surviennent pour les raisons suivantes:

  1. Prédisposition génétique, stress, non-respect des normes sanitaires, malnutrition.
  2. Traitement incorrect de l'angine de poitrine - dosage insuffisant d'antibiotiques (voir. Quels antibiotiques choisir pour l'angor) ou réduction de la durée du traitement ne sont pas en mesure de tuer complètement le microbe, mais n'endommagent que sa coquille, ce qui le rend moins agressif. En conséquence, le virus n'est pas complètement détruit dans les amygdales et pénètre dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques, y circulant, et après 10 à 14 jours, le cœur fait mal après un mal de gorge et une inflammation vasculaire peut également survenir..
  3. Caractéristiques de la structure de l'agent causal de la maladie - on sait qu'environ 80 virus sont des agents responsables du mal de gorge. Mais seulement une dizaine d'entre eux sont «rhumatogènes», c'est-à-dire que, dans leur structure, ils sont similaires aux tissus des reins, du cœur et des membranes des articulations. Après leur entrée dans le corps, le système immunitaire n'est pas en mesure de les distinguer et de développer une protection, à la suite de quoi un processus auto-immun se développe, accompagné d'une inflammation dans les organes ci-dessus.

Étiologie et pathogenèse des rhumatismes

Dans le contexte de l'angine de poitrine, des rhumatismes se développent souvent. Sinon, cette pathologie est appelée maladie de Sokolsky-Buyo ou fièvre rhumatismale. Cette pathologie cardiaque est chronique. Des exacerbations se produisent au printemps et en automne. La prévalence de la pathologie est de 0,3 à 3%. La plupart des enfants âgés de 7 à 15 ans sont malades.

La principale raison du développement de cette maladie est l'angor streptococcique. Il s'agit d'un type de forme primaire d'amygdalite aiguë. Les agents responsables sont les streptocoques bêta-hémolytiques. Le rhumatisme ne se développe pas chez toutes les personnes qui ont mal à la gorge. Une forte immunité se développe dans plus de 90% des cas.

D'autres personnes ont une réaction auto-immune. Le corps synthétise des anticorps anti-streptococciques. Avec les antigènes microbiens et le système du complément, ils forment des complexes immuns. Ils circulent dans la circulation sanguine et se déposent dans le cœur, provoquant une réponse inflammatoire. Les antigènes streptococciques ont des effets cardiotoxiques.

La réponse inflammatoire se déroule en plusieurs étapes. Le gonflement mucoïde se produit en premier. La deuxième étape est caractérisée par des changements fibrinoïdes. En l'absence de traitement approprié, une granulomatose et une sclérose tissulaire se développent. Des modifications du muscle cardiaque peuvent entraîner une déformation des feuillets. Cela devient la cause du développement de diverses malformations cardiaques acquises. D'autres organes (reins, articulations) sont souvent touchés.

Maladie cardiaque - les conséquences de l'angine de poitrine

Les complications cardiaques après l'angine de poitrine sont les plus défavorables de toutes. En effet, souvent dans de tels cas, il se produit une invalidité de jeunes auparavant en parfaite santé..

C'est pourquoi il est extrêmement important si le cœur fait mal avec l'angine d'insister sur des études de laboratoire et instrumentales supplémentaires.

Après un mal de gorge, de telles maladies peuvent survenir:

  1. Endocardite - est l'une des raisons pour lesquelles le cœur fait mal après un mal de gorge et est une lésion de la paroi interne du cœur. La maladie se manifeste par des frissons et de la fièvre, une fatigue accrue, une température corporelle supérieure à 38 ° C, des douleurs articulaires. Avec l'endocardite, la rate grossit et la peau est sèche et chaude. En outre, des souffles cardiaques se font entendre, une insuffisance cardiaque se produit et, dans certains cas, une ischémie des extrémités et une éruption hémorragique, des ulcères sur les paumes et les pieds. Dans le contexte de l'endocardite, des malformations cardiaques peuvent se développer - sténose aortique ou mitrale, insuffisance aortique. Ils se manifestent par un essoufflement, des douleurs thoraciques, un gonflement des jambes, une toux, des palpitations et une hypertrophie du foie..
  2. De plus, après un mal de gorge, une complication cardiaque peut se manifester sous la forme d'une myocardite. Les premiers symptômes apparaissent quelques semaines après un mal de gorge, une faiblesse et une fatigue apparaissent, un essoufflement lors d'un effort physique, des douleurs au cœur de nature douloureuse ou paroxystique, des douleurs articulaires et un rythme cardiaque irrégulier. De plus, il y a souvent un pouls rapide ou arythmique, une diminution de la pression artérielle et le cœur augmente en taille..
  3. Une complication après l'angine de poitrine sur le cœur se produit sous la forme d'une inflammation de la coque externe du cœur - péricardite. Cette maladie se caractérise par l'apparition d'essoufflement, de vertiges, d'une légère augmentation de la température, d'œdème des jambes, de lourdeur et de douleur au cœur, qui dure plusieurs heures d'affilée et peut irradier vers l'épaule, le bras ou le cou gauche. En position couchée, en inspirant et en avalant, la douleur s'aggrave.
  4. Les maux de gorge reportés et les complications cardiaques qui surviennent dans son contexte provoquent le développement de rhumatismes. C'est une maladie systémique qui se manifeste par une inflammation des tissus conjonctifs dans divers organes. Les premiers symptômes se font sentir 2 à 3 semaines après la maladie, il y a une faiblesse et des douleurs dans les articulations, une fièvre légère et généralement la plupart des gens ne font pas assez attention à ces phénomènes. Une arthrite plus tardive apparaît, puis de l'anxiété apparaît, car la douleur dans les articulations augmente et peut apparaître complètement soudainement et disparaître soudainement. Avec les rhumatismes, le pouls et la fréquence cardiaque sont perturbés, l'essoufflement et la douleur au cœur.

Important! Des semaines voire des années peuvent s'écouler entre la première et la seconde crise rhumatismale, mais cela ne signifie pas que la maladie a disparu d'elle-même.

De plus, l'angine de poitrine fait mal au cœur si des rhumatismes et une inflammation de l'une des membranes cardiaques surviennent en même temps. Ensuite, il a lieu d'affirmer sur le développement de la myocardite rhumatismale ou de la myocardite rhumatismale, etc..

De plus, la façon dont l'angine affecte le cœur devient claire lorsque, dans le contexte des maladies cardiaques ci-dessus, divers défauts se développent - valve mitrale, aortique, tricuspide.

Causes de lésions cardiaques avec mal de gorge purulent

Le plus souvent, dans le contexte de l'amygdalite purulente, deux maladies cardiaques se développent:

Cardiopathie rhumatismale

La cardiopathie rhumatismale est une maladie dans laquelle les valves du muscle cardiaque sont endommagées. Le stade initial est caractérisé par la fièvre rhumatismale, provoquée par des bactéries streptococciques. Nécessite un traitement professionnel, est assez dangereux.

Les symptômes suivants de la cardiopathie rhumatismale sont mis en évidence:

  • Fièvre.
  • Gonflement et douleur dans les articulations.
  • Rythme cardiaque augmenté.
  • Douleur dans la région du cœur.
  • Sentiments de manque d'air.
  • Démangeaison de la peau.
  • Fatigue constante.
  • Formations sous la peau qui commencent à faire mal.

Endocardite bactérienne

La pathologie se forme après le développement d'un mal de gorge purulent et provoque une réaction infectieuse et inflammatoire qui affecte les valves cardiaques (elles restent rarement intactes). Les patients qui ont des malformations cardiaques congénitales, ceux qui ont subi une endocardite sont les plus sujets à la formation d'une endocardite bactérienne.

Les symptômes suivants de l'endocardite bactérienne ont été identifiés:

  • Urine anormalement foncée avec une teinte rouge.
  • Augmentation du travail des glandes sudoripares, particulièrement perceptible la nuit.
  • Fièvre.
  • Fatigue et malaise constants.
  • Sensations douloureuses dans les articulations et les muscles.
  • Petites hémorragies sous les plaques à ongles

Dans les situations difficiles, il y a une manifestation d'acrocyanose (peau bleue) sur les paumes et les pieds, une croissance abdominale.

Complication du cœur après une angine

L'évolution inflammatoire du larynx entraîne souvent des conséquences indésirables. Ils surviennent après la guérison de la maladie, en raison d'un traitement analphabète ou de son absence. Souvent, les complications touchent des organes importants. Lorsque le cœur fait mal avec l'angine de poitrine, vous devez sonner l'alarme. Cet article vous montrera comment traiter cette conséquence de l'amygdalite et comment l'éviter..

Pourquoi des complications surviennent

Les conséquences de l'amygdalite sont rares, mais personne n'en est à l'abri. Il est assez difficile de traiter une complication cardiaque après un mal de gorge, cela prendra beaucoup de temps.

Quelles sont les raisons des conséquences après le processus inflammatoire dans la gorge?

  • manque de mesures thérapeutiques;
  • traitement mal choisi;
  • antibiotiques illettrement prescrits;
  • immunité affaiblie;
  • stress constant.

La plupart des gens ne savent pas à quel point l'angine de poitrine peut être insidieuse. Les complications cardiaques sont provoquées par un certain nombre d'autres facteurs, en fonction de l'état de santé initial du patient. Le plus souvent, les conséquences se forment avec un traitement incomplet. En règle générale, les adultes commencent à mener une vie habituelle après que les symptômes de la pathologie se sont affaiblis, ils ne terminent pas le traitement. Les complications après angor cardiaque sont plus fréquentes chez les enfants et adolescents de 3 à 15 ans.

Le corps de l'enfant est plus sujet au développement de toutes sortes de processus pathologiques. Si une personne a une prédisposition au rhume, elle souffre souvent de maladies respiratoires, des complications sont possibles. Ces personnes doivent respecter strictement les recommandations du médecin, observer en permanence des mesures préventives pour prévenir le développement de l'amygdalite et d'autres maladies complexes. Amygdalite, le cœur frappe en raison d'une intoxication du corps, lorsque des microbes pathogènes commencent à sécréter des toxines, pénétrant dans le sang.

Quelles sont les conséquences de la maladie affectant le muscle cardiaque:

  • essoufflement, même au repos;
  • Palpitations cardiaques;
  • douleur;
  • un symptôme de toux apparaît;
  • suffocation;
  • les jambes gonflent;
  • le foie est hypertrophié;
  • chutes de pression.

Si de tels signes sont détectés, vous devez immédiatement consulter un médecin. La pathologie cardiaque conduit parfois à une crise cardiaque. Une telle conséquence est particulièrement dangereuse pour les personnes âgées..

Activités de guérison

Le traitement des complications cardiaques de l'amygdalite est effectué dans les hôpitaux cardiologiques. Le patient est soumis à un repos au lit strict pendant une période de 4 à 8 semaines. À l'avenir, la thérapie dépend du diagnostic identifié et a ses propres caractéristiques dans chaque cas..

Les principales directions de traitement:

  1. Élimination des agents infectieux. L'agent pathogène est isolé par inoculation bactérienne et des antibiotiques, des antimycotiques ou des agents antiviraux sont utilisés. Désinfectez le foyer d'une infection possible.
  2. Prendre des anti-inflammatoires (AINS) jusqu'à l'élimination confirmée des signes d'inflammation. Dans les cas compliqués, des glucocorticostéroïdes sont utilisés.
  3. Antihistaminiques Pour supprimer les effets allergiques de l'infection.
  4. Médicaments immunosuppresseurs.
  5. Médicaments qui améliorent le travail du muscle cardiaque. Les préparations de potassium, ATP, vitamines, cocarboxylase sont utilisées.

En cas d'hypertension, des médicaments sont utilisés pour stabiliser la pression. En fonction de la maladie, des anticoagulants, des antispasmodiques, des antiarythmiques, des anesthésiques sont également utilisés..

Après l'hospitalisation, le patient continue de recevoir un traitement ambulatoire, qui peut durer de 6 mois à plusieurs années. Le patient doit venir pour des examens de suivi du cardiologue tous les 3 mois pour ajuster le traitement.

Une condition préalable à l'amélioration de la fonction cardiaque est de maintenir le régime alimentaire recommandé - éviter les aliments malsains, limiter les aliments salés et épicés, un apport hydrique modéré, maintenir un équilibre entre protéines, graisses et glucides. La restauration du travail du muscle cardiaque nécessite la prise de vitamines, le respect des normes de l'activité physique.

Symptômes et traitement du mal de gorge purulent chez les enfants à la maison

Complication du cœur après une angine

Le processus inflammatoire de l'oropharynx est une maladie dangereuse non seulement au cours de son évolution, mais également après la guérison. Il sera utile pour chacun de connaître les facteurs reconnus comme ayant une influence négative. Comment l'amygdalite affecte-t-elle le cœur? Les effets de la maladie s'étendent parfois aux organes vitaux..

Le cœur commence à souffrir de complications, les symptômes apparaissent après 2-3 semaines à compter du moment de la guérison. Au cours du développement de la pathologie, le corps produit des anticorps pour éliminer les micro-organismes pathogènes. Dans certains cas, ils deviennent des ennemis pour la santé, car ils commencent à détruire les protéines. Ce phénomène est appelé rhumatisme. En règle générale, ce phénomène se produit avec l'angine chronique..

La complication du cœur après une angine sous forme de rhumatisme est causée par l'acquisition de défauts qui se développent dans les 3 à 12 mois.

Plus le traitement commence tôt, plus le risque de guérison est élevé. Les complications de l'angine de poitrine dans le cœur indiquent une évolution inflammatoire en développement dans le myocarde. Ce processus est lourd de thromboembolie. Les conséquences rhumatismales affectant un organe vital sont éliminées en 1 à 3 mois. Le corps d'un enfant est capable de se remettre d'une pathologie plus rapidement qu'un adulte. Plus la personne est âgée, plus il est difficile d'en surmonter les conséquences sans risquer sa santé. Pour éviter les phénomènes désagréables, vous devez être rapidement traité pour le mal de gorge lui-même. Chez l'adulte, des complications cardiaques surviennent avec la présence de certains symptômes par lesquels vous pouvez en apprendre davantage sur le développement d'un dysfonctionnement.

Est-il possible l'absence de complications avec l'angine?

Les complications peuvent être évitées si vous respectez strictement les règles et les recommandations de traitement, le régime quotidien du patient.

  1. Le repos au lit pour l'angine est nécessaire. La récupération est importante en cas de maladie afin que le système immunitaire résiste aux attaques de virus ou de bactéries.
  2. L'utilisation d'antibiotiques est obligatoire! Les médicaments antibactériens ne sont pas seulement bénéfiques pour une personne, mais également nocifs pour sa microflore bénéfique. Mais avec l'angine de poitrine, ils doivent être utilisés, sans eux le risque de complications est trop élevé.
  3. Buvez beaucoup de liquides. Cette méthode simple, complémentaire au traitement, est importante, car elle permet une élimination plus intensive des microbes pathogènes du corps..
  4. Vitaminothérapie, sport - une mesure préventive pour le développement de complications après une amygdalite.
  5. Après la maladie, il est important de repenser à la prévention des rechutes. La ré-inflammation des amygdales est plus difficile.

Le mal de gorge en lui-même n'est pas une maladie dangereuse, il a des conséquences terribles pour le principal «moteur» de notre corps - le cœur. Pour prévenir les complications, il est nécessaire de traiter la maladie à temps, de mener également une vie active afin d'augmenter l'immunité.

Symptômes de complications après l'angine

Dans une plus grande mesure, l'amygdalite affecte les tissus et les organes des enfants et des adolescents. Les complications peuvent être reconnues par leurs manifestations.

Quels sont les symptômes de la cardiopathie rhumatismale?

  • douleur dans la région de la poitrine;
  • faiblesse générale;
  • bruits lors de l'écoute de la région du cœur;
  • l'essoufflement apparaît lors de la marche;
  • la fréquence cardiaque augmente;

Parfois, les signes n'apparaissent pas, la pathologie se développe de manière asymptomatique. Cette condition est considérée comme dangereuse, car il n'y a aucun moyen d'identifier la complication en temps opportun..

Les complications après une angine de poitrine sur le cœur se manifestent sous la forme d'une inflammation du myocarde. Ce muscle sert de "pompe" au corps humain.

L'inflammation du myocarde est caractérisée par les symptômes suivants:

  • tachycardie;
  • gonflement des veines du cou;
  • dyspnée;
  • gonflement des membres (en règle générale, les jambes sont touchées);
  • douleur dans la région du muscle cardiaque.

Si la pathologie est diagnostiquée tardivement, il y aura peu de chances de guérison réussie. Il est presque irréaliste d'identifier indépendamment le développement des conséquences; un diagnostic médical est nécessaire. La façon dont l'angine affecte le cœur dépendra de l'état initial de cet organe. Si une personne avait des dysfonctionnements dans le travail des organes vitaux avant la maladie, il est nécessaire de surveiller en particulier votre santé pendant son évolution et après la guérison..

Une attention particulière doit être portée aux signes pendant la période de guérison. Les symptômes d'une complication dans le cœur après un mal de gorge apparaissent souvent brillamment, il est impossible de ne pas les remarquer. Une fois que les manifestations de l'angine se sont affaiblies, lorsque le foyer de l'inflammation est éteint, il vaut la peine de consulter un médecin pendant six mois jusqu'à ce que le corps se rétablisse complètement de la maladie. En règle générale, pendant cette période, il est possible de remarquer les complications émergentes à temps et de les éliminer..

Ce qui fait mal au cœur: causes et origines des douleurs cardiaques

Les maladies du profil cardiaque sont connues pour leur insidiosité. Ils peuvent se développer rapidement ou progressivement, accompagnés d'essoufflement, d'arythmies intermittentes et d'une fatigue accrue. Cependant, le principal symptôme est la douleur. Son intensité dépend directement du type de maladie et de son degré de développement..

Le cœur a une tonne de récepteurs de la douleur qui sont déclenchés lorsque les fibres musculaires sont endommagées. Ceci est généralement causé par un manque d'apport nutritif, une hypoxie ou une inflammation. Il s'agit de telles blessures que la douleur dans le cœur signale, où elle se dégage en même temps - un signe de diagnostic important.

Avec les pathologies cardiaques, l'inconfort est concentré dans l'espace rétrosternal, provenant de quelque part de l'intérieur. Dans ce cas, le décalage typique vers la gauche n'est pas toujours observé. De manière caractéristique, avec une douleur cardiaque, il est difficile d'identifier clairement sa source ou son point d'origine. Habituellement, les sensations sont situées dans une zone spécifique, mais sans localisation claire.

Si le cœur fait mal, l'endroit où la douleur est donnée est un critère diagnostique important. Dans les maladies cardiaques, l'irradiation est presque toujours présente..

Le fait est que le cœur est situé à la jonction de la crête cervicale et thoracique. Un grand nombre de fibres nerveuses sont concentrées ici, responsables de la transmission des impulsions de certaines zones. Par conséquent, les signaux des récepteurs myocardiques sont souvent transmis aux nœuds voisins..

Mais où peut aller la douleur dans le cœur? Elle s'applique généralement aux domaines suivants:

  • mâchoire inférieure;
  • cou;
  • épaule;
  • main;
  • région épigastrique;
  • hypocondre gauche.

N'oubliez pas non plus son personnage. Il s'agit généralement de sensations de compression et de pression, accompagnées de crises de panique (peur de la mort), d'essoufflement, de respiration lourde, etc. Mais dans certains cas, le syndrome douloureux est aigu, brûlant ou poignardant..

Pourquoi le cœur fait mal, seul un médecin peut le dire, après un examen et un diagnostic précis. Dans un premier temps, un examen physique détaillé est effectué avec la clarification des plaintes et des antécédents médicaux. Lors de l'examen initial, le médecin doit découvrir ce qui suit:

  • comment le cœur fait mal - localisation, nature de la douleur, durée;
  • quels symptômes supplémentaires sont présents;
  • conditions d'apparition de douleurs dans la région du cœur (lors de la prise de médicaments, après un effort physique, après une maladie, etc.).

Pour un diagnostic précis, le médecin prescrit des méthodes d'examen de laboratoire et instrumentales. Le programme de diagnostic peut inclure les éléments suivants:

  • tests sanguins et urinaires généraux;
  • test sanguin biochimique;
  • fluorographie des organes de la cavité thoracique;
  • ECG;
  • Échocardioscopie;
  • la véloergométrie;
  • CT;
  • IRM.

Seul un médecin peut découvrir pourquoi il fait mal dans la région du cœur, après avoir reçu les résultats de l'examen et clarifié l'étiologie. Sur cette base, un traitement est prescrit..

L'étiologie de ce symptôme désagréable est très diverse. Les douleurs cardiaques surviennent, en règle générale, en présence d'une maladie ischémique, dans laquelle les vaisseaux coronaires sont affectés. En outre, la cause de la véritable cardialgie est une maladie cardiaque inflammatoire, des malformations congénitales, VSD. En outre, il existe une large liste de pathologies accompagnées de sensations douloureuses dans la poitrine, qui simulent des lésions cardiaques. Certains d'entre eux sont décrits ci-dessous..

En règle générale, cette complication se développe après un entraînement excessif. Avec une activité physique intense, le cœur a besoin de plus d'oxygène. Une réaction inadéquate du corps se manifeste par un rétrécissement des vaisseaux coronaires, ce qui altère l'apport sanguin au myocarde et conduit à l'apparition d'un syndrome douloureux. En règle générale, les athlètes peuvent ressentir des douleurs cardiaques qui disparaissent après le repos.

Si la douleur douloureuse dans la région du cœur persiste plus longtemps, vous devez reconsidérer le programme d'entraînement et réduire la charge, car cela peut être dangereux. En outre, il convient de rappeler que dans les cas où une tachycardie importante apparaît après l'exercice, une transpiration excessive et un essoufflement même après l'arrêt de l'activité physique ou lorsque la main gauche devient engourdie, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Avec l'abus constant de boissons alcoolisées, une dystrophie myocardique se forme. Dans les premiers stades de son développement, les patients se plaignent de palpitations, d'essoufflement, de maux de tête et de troubles du sommeil. Il se caractérise également par une douleur pressante dans le cœur, une irritabilité accrue et une transpiration. Premièrement, la cardialgie survient sous forme d'attaques nocturnes, accompagnées de tachycardie, d'extrasystole ou de fibrillation auriculaire paroxystique, qui devient plus tard permanente.

Si vous ressentez une gêne au niveau du cœur, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un examen approfondi. Des tests sanguins, des ECG, une scintigraphie myocardique, une angiographie, une échocardiographie et une IRM cardiaque sont effectués pour confirmer l'atteinte cardiaque.

Bien sûr, selon les plaintes des patients, l'une ou l'autre pathologie peut être suspectée, mais pour un diagnostic correct, les manifestations cliniques ne sont pas toujours décisives, car, comme le montrent les informations présentées ci-dessus, des douleurs au niveau du cœur peuvent apparaître dans de nombreuses autres maladies qui ne sont pas associées à des lésions cardiaques directes..

Si nous parlons des principales manifestations caractéristiques de la douleur cardiaque, nous pouvons nommer ce qui suit:

  • si la cause est une angine de poitrine, la douleur survient derrière le sternum, est constrictive, coupante, terne ou aiguë. En règle générale, il s'étend à la main gauche, l'omoplate, parfois elle peut ne pas avoir une localisation claire, dure de quelques secondes à 20 minutes. Lors d'une crise, un essoufflement, une sensation d'essoufflement et une peur de la mort apparaissent. Les sensations douloureuses ne dépendent pas de la position du corps ou de la respiration, sont rapidement éliminées par la nitroglycérine;
  • en cas d'infarctus du myocarde, une douleur angineuse intense se produit, qui irradie vers l'omoplate, le bras, l'abdomen, la moitié gauche du cou, dure plus de 15 minutes et ne répond pas aux nitrates, accompagnée de sueurs abondantes et de peur de la mort, ainsi que d'essoufflement et de toux improductive. Dans certains cas, l'infarctus du myocarde se produit sans douleur..

DÉTAILS: Abcès d'insuffisance cardiaque

Lorsqu'une crise de douleur cardiaque survient, vous devez arrêter toute activité physique, vous asseoir confortablement ou, si possible, prendre une position horizontale, déboutonner vos vêtements et fournir de l'air frais. Le patient doit recevoir un comprimé de nitroglycérine sous la langue. S'il n'y a pas d'effet, la prise du médicament peut être répétée avec un intervalle de trois minutes..

Il est important que les premiers soins soient fournis le plus tôt possible après le début de la douleur. Cela permet d'éviter de graves complications, notamment l'infarctus du myocarde ou un arrêt cardiaque soudain. En outre, il convient de rappeler que même dans le cas où il était possible d'éliminer le syndrome douloureux par lui-même, vous devez absolument consulter un médecin pour connaître son étiologie et prévenir une deuxième crise..

  • nutrition insuffisante des muscles cardiaques eux-mêmes;
  • processus inflammatoire dans les tissus de l'organe;
  • troubles métaboliques dans les artères coronaires;
  • une charge importante, provoquant des changements dans l'organe lui-même (élargissement des ventricules, fuites de valves).

2. Maladies qui ne sont pas directement liées au cœur, mais qui causent de la douleur dans cette zone:

  • pathologie du tractus gastro-intestinal (gastrite, ulcère);
  • névralgie - clampage des terminaisons nerveuses de la colonne vertébrale, des côtes;
  • pathologie des poumons et des bronches;
  • conséquence d'une blessure.

Comme déjà découvert, cela peut faire mal dans la région de la poitrine non seulement à cause d'une pathologie cardiaque. Cela est dû au fait que tous les organes internes sont reliés les uns aux autres par des terminaisons nerveuses. Pour vous assurer que c'est le cœur qui fait mal, vous devez contacter un établissement médical pour examen et confirmation ou réfutation du diagnostic.

La manifestation de la douleur cardiaque dépend directement des raisons qui l'ont provoquée, nous parlerons des caractéristiques de la douleur plus tard. Ces douleurs peuvent être:

  • tirant;
  • picotements;
  • douloureux;
  • pressant;
  • Coupe;
  • avec recul à la main, sous l'omoplate.

Il peut être localisé non seulement près du cœur, mais également dans la main gauche, l'épaule, le cou, la mâchoire. Fondamentalement, le syndrome douloureux apparaît soudainement et peut être provoqué par un fort stress physique, émotionnel, une prise alimentaire et une respiration profonde. La durée d'une telle douleur peut aller jusqu'à 15 minutes..

L'infarctus du myocarde est une nécrose ischémique du tissu cardiaque:

  • dans le processus (avec une attaque), des zones nécrotiques apparaissent sur le myocarde, une douleur soudaine et aiguë apparaît avec irradiation au bras gauche et au dos;
  • il y a un engourdissement du membre;
  • avec une petite zone de nécrose, le patient ressent une sensation de brûlure et une compression dans le sternum, mais peut se tenir debout.

En cas de lésions tissulaires importantes, une personne perd connaissance et nécessite une réanimation immédiate, suivie d'une hospitalisation.

La dissection aortique se produit lorsque la paroi interne de l'artère est endommagée, lorsque le sang s'infiltre à travers elle, elle s'accumule entre les couches des parois vasculaires.

  1. Abcès et cellulite.
  2. Développement de la pneumonie.
  3. Œdème laryngé.
  1. Pour éviter les complications de l'angine, le patient doit être maintenu au lit. De plus, cette règle doit être suivie même lorsque la température corporelle est revenue à la normale, mais il y a encore des changements dans l'oropharynx.
  2. L'amygdalite doit être traitée à temps et de manière adéquate. La thérapie locale doit inclure des gargarismes fréquents et l'utilisation d'antiseptiques en aérosol.
  3. Vous devez lubrifier régulièrement les amygdales touchées.
  4. Les médicaments doivent être pris en fonction de la cause de la maladie (antivirale, antibactérienne).
  5. Le patient doit boire autant de liquide chaud ou chaud que possible..
  6. Une fois la maladie reculée, il est nécessaire pendant un certain temps de limiter l'activité physique et d'éviter l'hypothermie.
  7. Afin de prévenir la maladie, il est nécessaire d'augmenter constamment votre immunité. Cela nécessite de prendre des immunomodulateurs naturels, qui sont des décoctions de rose sauvage et de feijoa avec du miel..
  • le séjour d'une personne dans les courants d'air, sous la climatisation;
  • hypothermie du corps;
  • manger de la nourriture ou des boissons froides;
  • exposition prolongée à l'eau froide;
  • une inflammation peut se développer après une blessure à la gorge;
  • maladies du système immunitaire;
  • pathologies chroniques sévères du système endocrinien et cardiovasculaire;
  • effet sur la membrane muqueuse des microparticules allergiques.
  1. Complications locales: abcès, otite moyenne, phlegmon, œdème du larynx, saignement des amygdales. Les conséquences de cette catégorie ont une localisation claire, au-delà de laquelle elles ne vont pas. Avec une assistance rapide, le résultat est favorable.
  2. Les complications systémiques sont caractérisées par une chaîne de réactions immunologiques impliquant des antigènes bactériens et des anticorps immunitaires. À la suite de tels processus, les organes vitaux sont affectés: cœur, articulations, vaisseaux sanguins, reins, sang, cerveau. Les lésions organiques les plus sévères: intoxication sanguine, méningite, abcès cérébral, glomérulonéphrite, rhumatisme, appendicite, péricardite.

Complications précoces du muscle cardiaque

Les premières conséquences après une amygdalite, une otite moyenne, une pneumonie, un phlegmon, une médiastinite, une septicémie, une bronchite surviennent. Les complications se développent dans les 1-2 semaines après la guérison. Tout d'abord, les organes situés à côté du pharynx souffrent. Ces pathologies doivent être traitées avec des méthodes complexes: le traitement traditionnel, les méthodes folkloriques et les procédures de physiothérapie seront pertinents.

Lorsque le cœur fait mal après un mal de gorge, cela signale le développement de complications tardives. Ils sont beaucoup plus difficiles à traiter et prennent plus de temps à éliminer. En règle générale, ces échecs sont éliminés dans un établissement médical. Dans les situations difficiles, les complications sont éliminées par une intervention chirurgicale. L'effet de l'angine sur le cœur peut être mortel. Cela se produit rarement, mais il vaut vraiment la peine d'éliminer la pathologie à temps..

Comment les problèmes cardiaques sont-ils diagnostiqués avec l'angine de poitrine?

Une consultation avec un cardiologue est prescrite lorsque des douleurs cardiaques surviennent lors d'un mal de gorge. En raison du fait que la plupart des complications se développent dans la période tardive, il est impératif de vérifier l'état du cœur après la fin du traitement, surtout si des symptômes apparaissent. Pour le diagnostic, nommez:

  • culture bactérienne pour identifier les agents pathogènes;
  • tests sanguins (ESR augmentée, leucocytose);
  • ECG, EchoCG;
  • IRM, MSCT du cœur.

Si vous soupçonnez une maladie spécifique, des études spécifiques sont prescrites pour confirmer le diagnostic. Scintigraphie, radiographie, PCR, des tests sanguins supplémentaires peuvent être prescrits. Un traitement rapide aide à attraper la maladie à un stade précoce et à prévenir les dommages organiques aux structures cardiaques.

Complications tardives de l'angine

Les conséquences tardives de l'amygdalite comprennent le rhumatisme articulaire aigu, la glérulonéphrite, la polyarthrite, la myocardite. Ils se développent 2-3 semaines après la guérison. Malgré la fréquence de ces maladies, même les spécialistes expérimentés rencontrent parfois des difficultés pour identifier la pathologie. Traitez les complications tardives immédiatement après l'apparition des premiers symptômes.

Comment traiter les complications cardiaques

Les conséquences de l'amygdalite sont difficiles à traiter, mais elles peuvent être éliminées. Des mesures thérapeutiques compétentes sont nécessaires que seul un médecin peut prescrire.

  1. Si le patient avait des problèmes oculaires avant le début de la pathologie, des complications peuvent les affecter, une inflammation grave se produira et la vision en souffrira. Le traitement d'une telle conséquence vise à éteindre le foyer de l'inflammation, à éliminer les microbes pathogènes.
  2. Lorsqu'un patient souffre d'insuffisance rénale, des complications affectent ces organes et une insuffisance rénale se développe. Il est nécessaire de traiter ce processus à l'aide de médicaments anti-inflammatoires et antibactériens..
  3. Chez certains patients, après s'être remis d'un mal de gorge, une douleur dans le larynx persiste, ils ne peuvent pas tourner le cou et la capacité de parler normalement est altérée. Ce phénomène est appelé phlegmon du cou. Un médicament antibactérien peut être guéri par un médecin..
  4. Lorsqu'un gros abcès se produit à l'arrière de la gorge, une intervention chirurgicale est nécessaire.
  5. Les bébés développent souvent une coqueluche. La maladie est traitée avec des médicaments anti-inflammatoires, bactéricides, parfois antibactériens.

En cas de myocardite, un traitement complexe doit être suivi. Il est important de rester au lit, de ne pas recourir à l'activité physique et d'avoir une alimentation équilibrée. Le régime doit être composé d'aliments riches en protéines, vitamines et acides gras saturés. Il est nécessaire de manger des aliments qui contiennent beaucoup de potassium et de magnésium. Si la pathologie s'est développée dans le contexte d'une amygdalite non traitée, en tant que réaction allergique ou auto-immune, les mesures thérapeutiques suivantes sont prises:

  • prendre des agents antibactériens (si l'inflammation est causée par des bactéries);
  • médicaments antifongiques (lorsque les champignons sont l'agent causal de la pathologie);
  • la myocardite d'étiologie virale est traitée avec des médicaments antiviraux;
  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • médicaments immunostimulants;
  • médicaments corticostéroïdes.

Ces groupes de médicaments sont capables d'affaiblir l'inflammation et de soulager le gonflement d'un organe vital. De telles mesures sont nécessaires pour que le cœur normalise son travail. En plus des médicaments mentionnés ci-dessus, un certain nombre de médicaments sont prescrits qui améliorent la fonctionnalité du cœur..

  • glucosides;
  • maladie de l'artère coronaire;
  • médicaments antiarythmiques;
  • médicaments qui améliorent le métabolisme des cellules myocardiques.

Pour accélérer la normalisation de la capacité de travail d'un organe vital, des mesures physiothérapeutiques sont présentées. Le patient doit être sous la surveillance d'un médecin pendant 12 mois.

Pour éviter le développement de complications, des mesures préventives doivent être suivies. Ils signifient une bonne nutrition, un durcissement, une activité physique modérée, la prise de vitamines, un traitement rapide du rhume.

Comment éviter le développement de complications

Un traitement complet et rapide de l'angine de poitrine aide à prévenir la plupart des complications. La thérapie devrait inclure:

  • repos au lit tout le temps de la maladie;
  • prendre des antibiotiques ou d'autres médicaments qui suppriment la flore pathogène;
  • respect strict des dosages et du cours prescrit;
  • les remèdes maison ne peuvent être utiles que dans le traitement de l'angine de poitrine;
  • boire beaucoup de liquides et se gargariser avec des solutions antiseptiques.

Avec l'amygdalite coccique, la prophylaxie à la bicilline permet d'éviter les complications. L'administration à long terme de bicilline (un antibiotique de la pénicilline) aide à prévenir la réinfection et à réduire le risque de développer des pathologies cardiaques concomitantes.

Une fois le traitement terminé, il est nécessaire de respecter le schéma recommandé - pour éviter les charges élevées, le sport, l'hypothermie et le contact avec des personnes infectées. La période de récupération après une amygdalite peut prendre 1 à 3 mois.

À l'avenir, le maintien d'un niveau élevé d'immunité aide à éviter l'infection, mais si elle se produit, la maladie est bénigne et n'entraîne pas d'effets secondaires sur le cœur. Par conséquent, le durcissement, un mode de vie sain, la pratique du sport offrent une protection contre l'angine et ses conséquences..