Principal

Glandes surrénales

Les principaux symptômes et signes du goitre thyroïdien chez la femme

Dans cet article, vous apprendrez:

Quels sont les signes d'un goitre thyroïdien que toute femme devrait connaître. Cela garantira une santé à 100% et vous aidera à rester actif le plus longtemps possible. Lisez comment traiter le goitre et d'autres nuances..

À propos des symptômes en général

Au début, une femme ne fait parfois même pas attention aux symptômes d'un goitre thyroïdien - ils sont si insignifiants. La formation d'une maladie uniquement au fil du temps peut provoquer un gonflement évident, c'est-à-dire un gonflement du cou non seulement dans la région antérieure, mais également à l'endroit où se trouve la pomme d'Adam. Les signes d'un goitre thyroïdien chez la femme, associés à une augmentation plus forte, sont: la pression sur la trachée, les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins suffisamment proches.

D'un point de vue visuel, la formation d'un type diffus peut être identifiée par un changement systématique de la taille de l'organe. Si nous marquons le goitre nodulaire chez la femme, il s'avère presque toujours plus altéré d'un côté de la glande thyroïde. Les symptômes des changements de paramètres sont l'inégalité et l'hétérogénéité.

Un effet actif sur les organes voisins peut être associé aux symptômes suivants, dont le traitement doit être débuté le plus tôt possible:

  1. difficulté à respirer;
  2. changement de voix, ainsi que l'apparence d'enrouement;
  3. attaques soudaines d'étouffement;
  4. envie de tousser;
  5. difficulté à avaler de la nourriture - comme l'un des premiers symptômes indiquant la nécessité d'un traitement;
  6. attaques soudaines de vertiges et de lourdeur dans le crâne.

Manifestations dans l'hypothyroïdie et la maladie de Basedow

Avec une forme de maladie telle que l'hypothyroïdie, à savoir avec une fonction organique réduite, certains symptômes d'un goitre thyroïdien chez la femme peuvent devenir apparents, à savoir:

  • pneumonie primaire, asthme bronchique et ARVI;
  • hypotension - baisse de la pression artérielle;
  • inconfort et pression périodique dans le muscle cardiaque;
  • essoufflement persistant;
  • diminution de l'attention portée à tout aliment, ballonnements dans la cavité abdominale, nausées;
  • un état de somnolence, qui s'accompagne de troubles de la mémoire;
  • changement de poids (généralement à la hausse chez les femmes).

Chez l'homme, en raison d'une carence en composés iodés dans le sang et le goitre de la glande thyroïde, certains symptômes apparaissent: une aggravation de l'attraction pour le sexe féminin, ainsi qu'un dysfonctionnement sexuel persistant. Chez les femmes, cependant, une déstabilisation progressive de la menstruation peut commencer, ce qui augmentera la probabilité d'infertilité et de fausses couches..

Avec certaines pathologies, à savoir la maladie de Basedow, ainsi que des néoplasmes bénins de la glande thyroïde, certains symptômes de goitre peuvent devenir apparents:

  • préservation à long terme des indicateurs de température corporelle accrue;
  • changement de poids corporel à la baisse;
  • gonflement progressif des globes oculaires;
  • une sensation de faim incessante;
  • manque de sommeil;
  • accès d'irritabilité;
  • tremblement dans les bras et les muscles adjacents.

Le traitement de tous les symptômes et signes de goitre thyroïdien présentés ici chez la femme doit être instauré le plus tôt possible. C'est ce qui permettra d'obtenir de bons résultats..

Tout sur l'éducation au traitement

Avec un goitre diffus avec des manifestations d'hypothyroïdie, un traitement spécial est prescrit, qui comprend des hormones.

Il est conçu pour faire face à la carence de ces composants qui sont produits par la glande thyroïde en petites quantités. La durée du traitement du goitre avec ces substances, en général, devrait durer au moins un an. Cela devrait se poursuivre jusqu'au retour à la taille optimale de la glande thyroïde et au soulagement de tous les signes avant-coureurs.

Après cela, le patient se voit prescrire des médicaments contenant de l'iode. Ils vous permettent de maintenir toutes les fonctions de la glande thyroïde à un niveau optimal et d'éviter la moindre possibilité qu'un goitre se forme à l'avenir..

Le traitement du goitre de la glande thyroïde chez la femme peut également être effectué avec l'utilisation de fonds à base d'iode radioactif, si nous parlons du type nodal, qui s'accompagne d'une hyperplasie normale ou d'une hyperthyroïdie. C'est l'une des mesures les plus efficaces et les plus couramment utilisées.

Dans le même temps, le traitement présenté du goitre thyroïdien n'est possible que lorsque:

  • le rapport optimal d'hormone thyroïdienne dans le sang;
  • absence d'autres pathologies;
  • rapport normal d'autres hormones.

C'est pourquoi l'endocrinologue peut tout d'abord souligner la nécessité d'utiliser des médicaments qui réduisent la production d'hormones thyroïdiennes..

Dans le cas où, après des examens et des tests, des formations malignes dans la zone du goitre ont été identifiées, la résection de la partie problématique est la mesure nécessaire. Cela n'est possible qu'avec l'aide d'une intervention chirurgicale. Après cela, un traitement à l'iode radioactif est également nécessaire. Le composant présenté a un effet positif sur le fait que tous les tissus et formations résiduels du goitre sont détruits.

Après la mise en œuvre d'une telle intervention chirurgicale, le patient devra prendre des hormones tout au long de sa vie. Dans le même temps, il est important de subir un soi-disant ajustement hormonal une fois par an, qui consiste en l'utilisation à court terme de doubles doses. Cette thérapie doit avoir lieu exclusivement dans un hôpital sous la surveillance constante d'un spécialiste..

Rarement assez, mais néanmoins, il est tout à fait possible que des néoplasmes se forment à plusieurs reprises. Cela indique l'inefficacité de l'hormonothérapie, ce qui signifie qu'une élimination complète de la glande thyroïde est nécessaire. Après cette opération, une thérapie à vie est également obligatoire..

Afin d'éviter les problèmes de santé graves présentés et les symptômes simplement indésirables, vous devez consulter un endocrinologue et d'autres médecins spécialisés en temps opportun. De cette manière, il sera possible de compter sur la préservation de 100% de l'activité vitale, une bonne santé et une activité constante..

Goitre thyroïdien

Goitre de la glande thyroïde qu'est-ce que c'est?

Le goitre thyroïdien est un terme pour une glande thyroïde hypertrophiée. Il s'agit d'une pathologie se manifestant par un groupe de maladies caractérisées par une hypertrophie de la glande thyroïde..

Il arrive que la glande thyroïde se développe tellement qu'il y a une déformation du cou et une compression des organes environnants.

Les principales raisons de l'apparition du goitre sont un apport insuffisant en iode, une prédisposition héréditaire, une écologie défavorable.

Goitre thyroïdien - qu'est-ce que c'est?
Le goitre thyroïdien est plus souvent diagnostiqué chez les résidents des pays où une carence en iode est observée.

Les statistiques montrent: les femmes sont sujettes aux maladies thyroïdiennes cinq fois plus souvent que les hommes.

La formation de nœuds dans la glande thyroïde est constituée de cicatrices fibreuses qui se forment dans ses tissus.

La glande thyroïde est le centre de contrôle du métabolisme dans le corps humain. C'est pourquoi elle réagit de manière appropriée lorsqu'une personne a certains problèmes..

Les manifestations externes sont:

  • irritabilité;
  • sautes d'humeur;
  • fatiguabilité rapide;
  • somnolence.

Goitre thyroïdien

Symptômes du goitre thyroïdien

Aux stades initiaux, même la moindre manifestation de goitre peut ne pas être perceptible chez les patients. La maladie provoque un gonflement ou un gonflement progressif de la pomme d'Adam.

Une augmentation du volume de la glande endocrine provoque une compression de la trachée et des terminaisons nerveuses situées près des vaisseaux sanguins.

Le goitre diffus peut être identifié visuellement par l'uniformité de l'élargissement de la thyroïde, mais le type nodulaire de goitre, en règle générale, s'avère plus élargi d'un côté du cou.

Les signes suivants de modifications des organes situés à proximité sont possibles:

  • respiration difficile;
  • progression accélérée du changement de voix;
  • enrouement;
  • une sensation d'étouffement, surtout la nuit;
  • une toux qui gorge;
  • difficulté à avaler;
  • une sensation de lourdeur au niveau de la tête.
  • Une pneumonie atypique, une bronchite ou un ARVI peuvent se développer.
  • Les femmes sont plus susceptibles d'avoir une hypotension, une sensation douloureuse et désagréable de compression dans le cœur.

Ces symptômes peuvent être aggravés par l'essoufflement, la lourdeur de l'estomac et les nausées. Dans les derniers stades, des troubles de la mémoire et une prise de poids sont notés, malgré des problèmes d'estomac.

Dans le sexe fort, un manque d'iode peut provoquer une diminution de la libido et chez les femmes - des violations du cycle menstruel, ce qui provoque l'infertilité.

Les patients souffrant de la maladie de Graves ou d'hyperplasie de la glande thyroïde, notent les signes suivants:

  • une température corporelle élevée persiste pendant longtemps;
  • perte de poids;
  • globes oculaires bombés;
  • sensation constante de faim;
  • insomnie épuisante;
  • irritabilité spontanée;
  • secousse progressive des membres.

Goitre endémique

Important: le goitre endémique est diagnostiqué plus souvent que d'autres dans le monde. En règle générale, la raison de son développement est associée à une carence en iode..

Mais il y a aussi d'autres raisons. Hyperthyroïdie - augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes.

  • avec des troubles génétiques du fonctionnement des hormones des glandes endocrines (par exemple, le crétinisme);
  • manger des aliments strumogènes (par exemple, le manioc);
  • effets secondaires associés à certains médicaments Symptômes de l'hypothyroïdie:
  • chute de cheveux;
  • pâleur et peau sèche;
  • ongles cassants;
  • sourcils clairsemés;
  • Palpitations cardiaques;
  • transpiration excessive;
  • perte d'appétit;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • gain de poids.

Dans les maladies de la glande thyroïde, la parole ralentit, la mémoire se détériore, la somnolence se produit, chez les femmes, le cycle menstruel échoue.

Il est possible que tous ces symptômes n'apparaissent pas (en règle générale, ils sont de 2 à 3), mais ils sont les plus prononcés.

L'hyperthyroïdie est caractérisée par:

  • goitre toxique diffus;
  • processus inflammatoires actifs;
  • oncologie thyroïdienne.

Les causes du goitre.

Les facteurs qui affectent directement la formation du goitre doivent être examinés plus en détail. La principale raison qui provoque l'apparition d'un goitre toxique endémique est un manque d'iode dans le corps..

De plus, une mauvaise écologie de l'environnement a un impact négatif sur le fonctionnement de la glande thyroïde..

Les substances toxiques, apparaissant dans le corps humain, peuvent avoir un effet suppressif sur le fonctionnement du système endocrinien, ralentissant l'activité de la glande thyroïde.

La formation d'un goitre endémique peut également être affectée par un apport insuffisant d'aliments contenant de l'iode. Ceux-ci incluent le poisson, les fruits et le lait..

Chez les patients atteints de la maladie de Graves ou d'un goitre toxique, des anticorps spécifiques affectent la glande endocrine.

Les principaux facteurs du développement du goitre nodulaire comprennent:

  • adénome endocrinien;
  • néoplasmes oncologiques.

Avec les lésions, un processus altéré de division et de différenciation cellulaire est diagnostiqué. Une telle maladie peut provoquer un fond radiologique, des substances toxiques dangereuses et des facteurs génétiques..

Goitre thyroïdien

Diagnostic du goitre thyroïdien

Des analyses de sang et d'urine sont effectuées pour diagnostiquer le goitre. Le sang est vérifié pour le rapport des hormones TSH, T3, T4 et thyroglobuline.

Un goitre de la glande thyroïde est caractérisé par un déséquilibre des hormones thyroïdiennes et une augmentation de la thyroglobuline.

Types de goitre thyroïdien

La principale méthode de diagnostic du goitre est l'échographie. Grâce à l'échographie, il est possible d'établir précisément la forme de développement de la maladie: il s'agit d'un goitre diffus, colloïdal, toxique ou nodulaire.

À l'aide de la numérisation radio-isotopique, l'état fonctionnel de la glande endocrine est évalué.

Une biopsie de la glande est utilisée par les médecins comme mesure supplémentaire si le type nodulaire de goitre endémique a été diagnostiqué.

Cela nous permet de conclure sur la nature de la maladie, car la tumeur peut être maligne..

Pour comprendre ce qui arrive exactement à la glande thyroïde, vous devez décider des termes de base.

Le goitre colloïdal est une hypertrophie de la glande thyroïde due à l'accumulation de colloïde dans les follicules. Un goitre colloïdal se forme dans les cas où l'écoulement du colloïde du follicule est altéré.

Le goitre colloïdal est diagnostiqué si le volume de la glande chez une femme dépasse 18 ml et chez un homme - 25 ml.

Le follicule thyroïdien ressemble à un sac rempli de cellules épithéliales de thyrocytes. La taille du follicule est d'environ 1 mm. Il existe plusieurs types de goitre colloïdal:

  • goitre colloïdal diffus - le colloïde s'accumule uniformément dans toute la glande thyroïde;
  • un goitre colloïdal nodulaire est formé à la suite de l'accumulation de colloïde dans une petite zone du follicule.

Un goitre simple ou multinodulaire est diagnostiqué - en fonction du nombre de nœuds.

Si le colloïde s'accumule dans un kyste et est entouré d'une membrane élastique dense, il s'agit d'un goitre kystique-colloïde (mixte).

Il convient de noter: le goitre colloïdal est la forme la plus courante de pathologie thyroïdienne..

Habituellement, ce type de goitre n'affecte pas la production d'hormones et se transforme très rarement en tumeur maligne..

Mais un examen attentif et un contrôle des niveaux d'hormones sont essentiels..

Si vous soupçonnez un goitre thyroïdien, pour clarifier le diagnostic et le degré de développement de la maladie, de tels examens sont nécessaires:

  • Prise de sang (prise 3 à 6 fois en 4 à 6 fois tout au long de l'année).
  • Analyse de l'électrocardiogramme.
  • Etude des réflexes de type tendineux.
  • Échographie thyroïdienne.

Goitre thyroïdien

Goitre de la glande thyroïde. Traitement

La clarification des symptômes est la clé d'un traitement efficace qui peut se débarrasser de la maladie en peu de temps. Avec un goitre élargi, vous devez consulter un endocrinologue.

La principale méthode de traitement du goitre est l'hormonothérapie substitutive utilisant divers dérivés de la tyrosine, caractérisée par les paramètres des hormones produites par la glande endocrine..

Il est nécessaire de contrôler le dosage du médicament afin qu'il n'entraîne pas de résultats négatifs. Très souvent, le traitement et le contrôle du taux d'hormones doivent être poursuivis à vie..

L'hypothyroïdie peut également être corrigée par un traitement hormonal.

L'hyperfonction a des manifestations beaucoup plus complexes. S'il existe un risque réel de formation de tumeurs ou de complications cardiovasculaires, il est logique de recourir à une intervention chirurgicale.

Utile! Des méthodes efficaces de traitement de la glande thyroïde SANS INCISES sont utilisées dans les cliniques biélorusses

Avec des formes plus sévères d'hypofonction des glandes endocrines, le client peut tomber dans le coma. L'hyperfonction se caractérise par le fait qu'une crise toxique peut entraîner la mort.

C'est pourquoi le strict respect du régime alimentaire et la consommation d'aliments et de préparations contenant de l'iode sont nécessaires..

Dans ce cas, des consultations médicales et des tests d'iode dans le corps sont nécessaires, car une quantité excessive d'iode affecte également la glande thyroïde..

Pilules de goitre thyroïdien

  1. Avec une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie), certains patients, sans consulter un médecin, commencent à prendre de l'iodomarine. Alors ils essaient de compenser le manque d'iode. Le médicament augmente considérablement l'iode dans le corps, mais ce n'est pas une panacée pour les maladies thyroïdiennes. Seul un endocrinologue doit doser le médicament..
  2. En cas d'insuffisance thyroïdienne congénitale, le médicament Eutirox est prescrit au patient. Ce médicament est un isomère synthétisé de la thyroxine. Eutirox est capable de normaliser la production d'hormones en seulement 1 à 1,5 semaine. Il est prescrit pour l'hypothyroïdie, goitre euthyroïdien, pendant la période de récupération après l'ablation de la tumeur oncologique de la glande thyroïde. Il faut se rappeler: seul un endocrinologue peut prescrire ce médicament, car son utilisation incorrecte peut provoquer un dysfonctionnement du système cardiovasculaire.
  3. Le médicament L-Thyroxin est une alternative à Eutirox, mais a beaucoup moins d'effets secondaires. Une fois dans l'organisme, la L-Thyroxine améliore la production d'hormones, contribue à la lutte contre le goitre euthyroïdien et le cancer de la thyroïde. Remarque: la L-Thyroxine n'est pas prescrite aux personnes souffrant de problèmes cardiaques, car la prise de ce médicament peut provoquer une angine de poitrine.
  4. Le médicament hormonal Tiamazol réduit l'activité de production d'hormones, inhibe l'activité de la glande thyroïde et normalise la production d'hormones. Il est important de se rappeler que le thiamazole est assez dangereux et ne peut pas être utilisé sans prescription médicale. Si vous prenez le médicament plus longtemps que la période prescrite, l'hyperthyroïdie peut se transformer en hypothyroïdie et un arrêt soudain de la prise peut provoquer une rechute de la maladie sous une forme encore plus grave..
  5. Le propicil est un médicament hormonal antithyroïdien. Il réduit efficacement la production de thyroxine, aidant à réduire l'iode dans le corps. Le propicil est prescrit lorsqu'un goitre toxique diffus ou un adénome thyroïdien est détecté. Le médicament a des contre-indications minimes, il est donc prescrit même aux femmes enceintes..

N'oubliez pas: les médicaments hormonaux doivent être prescrits par un spécialiste. C'est pourquoi les pilules d'hormones thyroïdiennes sont strictement des médicaments sur ordonnance..

La prévention

La méthode de prévention la plus efficace est la méthode de masse. Pour sa mise en œuvre, une petite quantité d'iode est ajoutée aux produits consommés par chaque personne..

La méthode est pratique en ce que le coût de produits tels que le sel de table iodé ou l'eau est assez faible, mais l'effet d'un tel effet est évident.

Les données de l'OMS montrent: à la suite d'une telle prévention, la probabilité de goitre est réduite chaque année de 20%.

La prévention massive du goitre implique l'utilisation de préparations contenant de l'iode par les personnes à risque. Il s'agit d'enfants et d'adolescents fréquentant des établissements d'enseignement.

Goitre interne de la glande thyroïde

Traitement du goitre thyroïdien chez la femme

Mais les symptômes de la maladie thyroïdienne chez les femmes sont généralement diagnostiqués beaucoup plus tôt, ce qui peut s'expliquer par l'attention accrue des femmes à la santé et à l'apparence..

Les symptômes de la maladie sont parfois directement opposés: avec une fonction thyroïdienne accrue (hyperthyroïdie), une perte de poids, des palpitations cardiaques, une diarrhée sont observées.

En cas de dysfonctionnement (hypothyroïdie), le contraire se produit - gain de poids, rythme cardiaque lent, constipation, etc..

Les femmes enceintes font partie d'un groupe à risque particulier, car elles ont le plus grand besoin d'iode - jusqu'à 200 mcg par jour. Ils doivent s'engager dans la prévention individuelle. Découvrez si une grossesse est possible après l'ablation de la thyroïde.

Même lors de la planification d'une future grossesse, il est recommandé à une femme d'utiliser des médicaments contenant de l'iode. La consultation d'un endocrinologue est également requise..

Traitement du goitre nodulaire avec des remèdes populaires

Essayez d'autres moyens de traiter votre glande thyroïde avant de subir une intervention chirurgicale. Les recettes de médecine traditionnelle ont déjà aidé de nombreux patients.

  1. Pour l'hyperthyroïdie, cette recette est efficace: vous devez mélanger 50 grammes de prêle, de feuilles d'ortie, de racines de bardane, de stigmates de maïs, de violettes tricolores. Versez 2 cuillères à soupe. l. mélanger avec 3 tasses d'eau bouillie et laisser reposer pendant une demi-heure. Filtrer le mélange, prendre une tasse de teinture deux fois par jour.
  2. Avec le goitre nodulaire (hypothyroïdie), des herbes iodées sont utilisées: ajoncs, noix vertes, cocklebur, etc. Versez 1 cuillère à café de cocklebur haché avec un verre d'eau bouillie. Après avoir insisté pendant 1 heure, buvez 250 grammes deux fois par jour.
  3. En cas d'altération de la fonction thyroïdienne (y compris le goitre nodulaire), une infusion de racines de Potentilla white aide. Il faut verser 0,5 litre de vodka 50 g de racines de Potentilla. Insistez 14 jours. Filtrer, boire 1 c. deux fois par jour.

Goitre nodulaire thyroïdien: types de maladie, degré de développement, symptômes et traitement

Un goitre est une hypertrophie de la glande thyroïde. Dans le cas où il y a des nodules dans la glande thyroïde, ils parlent d'un goitre nodulaire..

Le goitre nodulaire est la pathologie la plus courante de la glande thyroïde, elle survient chez 5% de la population, et selon les experts, si l'on prend en compte les formes latentes de goitre nodulaire, qui sont parfois révélées par accident lors de l'examen pour une autre raison, ce chiffre peut être doublé en toute sécurité. Les femmes sont quatre fois plus sujettes au goitre nodulaire que les hommes.

Les premiers stades de la pathologie ne s'accompagnent d'aucun symptôme désagréable pour le patient - cela se déroule imperceptiblement jusqu'à ce que les ganglions se développent tellement qu'ils commencent à faire pression sur les organes voisins. Ensuite, la personne se plaint de difficultés à avaler, à respirer ou à un changement de timbre de sa voix..

Qu'est-ce que le goitre nodulaire, photo de la pathologie

Dans environ 30 à 50% de la population mondiale, on trouve des nodules thyroïdiens, malheureusement, il y a une tendance à une augmentation de cette pathologie. Presque toujours, une telle conclusion d'un spécialiste provoque, sinon de la panique, puis de l'anxiété chez les patients. Avant de supposer quelque chose de mauvais, vous devez comprendre ce qu'est cette éducation..

Un goitre nodulaire est un groupe de néoplasmes de différents diamètres et structures morphologiques, localisés dans les tissus de la glande thyroïde.

Selon les statistiques, les femmes sont diagnostiquées avec cette maladie plus souvent que les hommes et dans presque tous les cas, elle est accompagnée d'un myome utérin.

Un nodule thyroïdien de moins d'un centimètre de diamètre est souvent retrouvé accidentellement lors d'une échographie préventive. Les nœuds plus gros sont faciles à identifier par palpation et, dans des conditions négligées, ils sont visibles à l'œil nu et provoquent un défaut esthétique notable.

Structure thyroïdienne

La glande thyroïde est située à l'avant du cou et a la forme d'un papillon. C'est l'organe le plus important de la sécrétion endocrinienne qui remplit diverses fonctions de régulation.

Son unité structurelle est un follicule dont la taille est de 20 à 300 microns. À l'intérieur du follicule, il y a un colloïde - une substance spéciale produite par les cellules de la glande (thyrocytes). Le composant principal du colloïde est la thyroglobuline. Des hormones en sont synthétisées - thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3).

Quels sont les nœuds de la glande thyroïde

Un nœud de la glande thyroïde est une partie du tissu de la glande délimitée par la capsule. À la palpation, une zone compactée est déterminée, un examen échographique révèle un changement de couleur et de densité de l'organe.

Les nœuds peuvent être uniques ou multiples. Parfois, plusieurs éléments avec une capsule sont intimement soudés entre eux, puis ils parlent d'un conglomérat nodal. Dans certains cas, des troubles endocrinologiques sont détectés, cependant, les hormones se situent souvent dans la plage normale..

Les lésions peuvent être bénignes (95%) et malignes (5%). Il faut dire que la taille du nœud et le niveau d'hormones ne définissent pas des indicateurs en faveur de la malignité du processus..

Le nœud peut être accompagné d'une augmentation du volume de la glande thyroïde, puis le diagnostic de goitre est posé. Il existe une forme atypique de l'emplacement du lien - derrière le sternum. Cependant, la plupart des patients n'ont pas de plaintes particulières, la glande n'est pas hypertrophiée et le patient fait une observation dynamique.

Si du liquide s'accumule à l'intérieur de la formation, un kyste thyroïdien est diagnostiqué.

Palpation des nœuds:

  1. Les formations de moins de 1 cm de diamètre ne sont généralement pas détectées lors de l'examen externe du patient. Le cou n'est pas visuellement changé, il ne se trouve que lors de l'échographie.
  2. Des nœuds de 1 à 3 cm peuvent être trouvés en sondant le cou, le plus souvent ils ne sont pas préoccupants. Le médecin doit déterminer si cette formation est unique ou multiple, et également évaluer leur mobilité, leur douleur, leur cohérence. Assurez-vous de palper les ganglions lymphatiques voisins.
  3. Des formations de plus de 3 cm de diamètre peuvent être vues à l'oeil; on trouve souvent une déformation du cou et des veines gonflées (dues à leur compression). À la palpation, ils peuvent être légèrement douloureux en raison de l'étirement de la capsule glandulaire.

Diagnostique

La maladie est diagnostiquée par un endocrinologue, il palpe la zone touchée et dirige le patient pour une échographie.

Lors d'un examen échographique, le spécialiste verra:

  • le nombre de formations (kystiques);
  • présence ou absence de kystes avec colloïde;
  • combien la glande est agrandie et s'il y a des nœuds;
  • type d'éducation (malin, bénin).

Si la glande hypertrophiée a atteint 1 cm, le médecin vous prescrira des examens et des tests supplémentaires.

Ceux-ci inclus:

  • biopsie par ponction (biopsie à l'aiguille fine);
  • chimie sanguine;
  • détermination du statut hormonal;
  • rayons X pour détecter les formations kystiques;
  • IRM ou CT;
  • cytogramme de goitre colloïdal;
  • scintigraphie.

Les résultats aideront l'endocrinologue à voir pleinement la maladie et à déterminer avec précision sa forme.

Causes du goitre nodulaire thyroïdien

Les causes du goitre thyroïdien ne sont pas exactement connues de la science, mais la transmission héréditaire joue déjà un rôle important. La présence d'une pathologie similaire chez des proches parle en sa faveur. Cela s'applique aux changements bénins et malins. La maladie peut être lente avant l'exposition à des facteurs provoquants ou se manifester immédiatement après la naissance.

  • Mutations au niveau du gène;
  • Modifications thyroïdiennes qui surviennent avec l'âge;
  • Tension nerveuse;
  • Les conséquences de la prise de certains médicaments;
  • Fumer, vivre dans des zones écologiquement défavorables, empoisonner par des substances toxiques, etc.
  • Exposition aux radiations. Les habitants des villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki, ainsi que les liquidateurs de l'accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl, présentaient un pourcentage élevé de tumeurs thyroïdiennes. Les enfants sont particulièrement sensibles à l'action des radiations radioactives: de petites doses de radiations peuvent conduire à l'apparition d'une tumeur. Carence chronique en iode dans l'alimentation. Dans les zones d'endémie où le sel de table n'est pas iodé, l'incidence de la pathologie est beaucoup plus élevée. L'absence de cet oligo-élément est à l'origine du développement du goitre nodulaire colloïdal. Autres causes - infections virales, stress chronique.

Maladies possibles avec des nœuds dans la glande thyroïde

En cas d'élargissement de la glande, un diagnostic de goitre euthyroïdien nodulaire est posé. Il s'agit d'un terme collectif qui combine plusieurs maladies:

  1. Goitre colloïdal (formé principalement en raison d'un manque d'iode, caractérisé par l'accumulation de colloïde dans la cavité folliculaire);
  2. adénome - un néoplasme bénin de la glande thyroïde;
  3. forme hypertrophique de thyroïdite auto-immune;
  4. kyste thyroïdien;
  5. Néoplasmes malins;
  6. autres troubles thyroïdiens.

Symptômes du goitre nodulaire, signes

Aux premiers stades de la maladie, les symptômes ne sont généralement pas observés. Ils deviennent déjà visibles avec la croissance d'un néoplasme et la compression des tissus et des organes voisins. À savoir les nerfs, les vaisseaux sanguins, la trachée, le larynx et l'œsophage.

Avec des formations de petit diamètre et l'absence de déséquilibre hormonal, le patient ne présente pas de plaintes. À mesure que la taille des nœuds augmente, des symptômes de compression des organes adjacents apparaissent.

Si la pression atteint la trachée, la respiration est altérée. Symptômes de compression de l'œsophage - difficulté à avaler, altération de la conduction le long des troncs des nerfs récurrents entraînent un étouffement et un enrouement de la voix. Visuellement, il y a une augmentation de l'avant et une déformation du cou, un gonflement des veines cervicales. Souvent, les patients viennent chez le médecin qui se plaignent d'une sensation de «boule dans la gorge», un corps étranger dans le cou. Avec des lésions volumineuses, le col d'une vieille chemise devient serré.

Plus la taille des nœuds est grande, plus les symptômes de la maladie sont prononcés. Dans les néoplasmes malins, les ganglions lymphatiques cervicaux augmentent.

Observé:

  1. Inconfort dans la gorge, sensation de dégel étranger, boule;
  2. Enrouement;
  3. Étouffement, essoufflement, troubles respiratoires;
  4. Toux sèche prolongée;
  5. Difficulté à avaler;
  6. Vertiges, faiblesse, bruit dans la tête;
  7. Douleur dans la région de la glande thyroïde. Souvent, ce symptôme est observé avec un grand diamètre du nœud et est causé par une inflammation et une hémorragie dans le tissu;
  8. Malgré l'augmentation de la taille, le travail de la glande reste généralement ininterrompu. Mais il existe des cas d'augmentation ou d'affaiblissement de sa fonctionnalité. Parfois, des formations commencent à produire des hormones.Dans ces cas, des symptômes de thyrotoxicose sont observés - perte de poids, palpitations, transpiration, tremblements des mains et du corps, symptômes oculaires.

La prévention

Pour prévenir la maladie, vous pouvez utiliser non seulement des remèdes populaires, mais également adhérer à des règles simples:

  • manger des aliments contenant de l'iode;
  • équilibrer la nutrition;
  • manger des aliments contenant des vitamines B et E;
  • marcher davantage au grand air;
  • faire du sport;
  • aller à la mer deux fois par an.

Ces conseils simples vous aideront à éviter l'apparition de la maladie pas pire que de prendre des remèdes populaires et des médicaments..

Le goitre provoque beaucoup d'inconfort et de sensations douloureuses. Afin de voir un médecin à temps, vous devez connaître les causes de la maladie et ses symptômes. Actuellement, pour le traitement de cette maladie sous quelque forme que ce soit, des macropréparations, des micropréparations, des méthodes de traitement médicamenteuses et chirurgicales, ainsi que des remèdes populaires sont utilisés..

Hypothyroïdie - qu'est-ce que c'est, symptômes

Hypothyroïdie, c'est-à-dire diminution de la production d'hormones thyroïdiennes. La condition peut accompagner la formation de nœuds, également dans ce cas, il y a un affaiblissement de l'immunité et une augmentation de la sensibilité au rhume.

  1. Le patient ressent des nausées, de la somnolence, des ballonnements, un manque d'appétit, des courbatures.
  2. On note également des états dépressifs, une sécheresse accrue de la peau, une chute de cheveux..
  3. La température corporelle et la tension artérielle sont inférieures à la normale.
  4. Chez les femmes, l'image de la maladie est complétée par des perturbations du cycle menstruel, des difficultés à porter une grossesse et les hommes souffrent d'une puissance lente.
  5. Si une hypothyroïdie est observée dans l'enfance, ces patients sont sensiblement en retard dans le développement mental et physique..

Goitre toxique diffus 1 degré

Cliniquement, le goitre toxique diffus du 1er degré se caractérise par une évolution plutôt légère, car il s'agit du stade initial du développement de la maladie. Les manifestations les plus typiques sont:

  • Légère perte de poids.
  • Une augmentation relativement insignifiante de la fréquence des contractions du muscle cardiaque - pas plus de 100 par minute.
  • L'excitabilité nerveuse augmente quelque peu.
  • Il y a une légère diminution des performances.
  • La transpiration augmente légèrement.

De manière significative, la qualité de vie n'est pas aggravée par les rares symptômes du goitre toxique diffus du 1er degré, par conséquent, à ce stade du développement de la maladie, les patients se rendent rarement. Pour le traitement du goitre 1 degré, des médicaments tels que le mercazolil, ainsi que le propylthiouracile et le méthylthiouracile, sont principalement utilisés. La dose journalière, à l'exemple d'un médicament tel que le Mercazolil, varie de trente à quarante mg, la réduction de dose est individuelle pour chaque patient, tout en se concentrant sur l'élimination des symptômes de la thyrotoxicose. Le traitement chirurgical de la maladie de grade 1 n'est pas indiqué.

En général, dans la plupart des cas, à un stade précoce de développement, la maladie répond bien à la correction médicamenteuse..

Hyperthyroïdie - qu'est-ce que c'est, symptômes

L'hyperthyroïdie est une affection inverse caractérisée par la surproduction d'hormones thyroïdiennes.

Les symptômes sont dominés par des tremblements des doigts, une agressivité et une irritabilité accrues, des palpitations, une augmentation de la température corporelle à des valeurs subfébriles. Le patient perd activement du poids malgré une augmentation de l'appétit.

À l'extérieur, l'hyperthyroïdie s'exprime par la protrusion des globes oculaires.

Formes de goitre nodulaire de la glande thyroïde

  1. Nodal diffus. La raison de son apparition est souvent un manque d'iode. Parmi les patients, les femmes prédominent. L'augmentation des lobes de la glande thyroïde peut être soit uniforme, soit il peut y avoir une prédominance de sa moitié droite ou gauche. Avec cette forme, non seulement le tissu de la glande se développe, mais également les nœuds formés de la glande thyroïde.
  2. Colloïdal. Cette forme est considérée comme bénigne. À l'intérieur des follicules de la glande thyroïde, il y a une substance spéciale - un colloïde. Avec une augmentation de son volume ou une violation de l'écoulement, le goitre se développe.
  3. Conglomérat. Avec cette forme, plusieurs nœuds se trouvent dans la glande, dont chacun a une capsule séparée soudée à la capsule adjacente.
  4. Toxique. Dans ce cas, les hormones T3 et T4 sont libérées dans le corps en grandes quantités, ce qui a un effet néfaste. Parmi les symptômes prédominants figurent l'instabilité de l'état psycho-émotionnel, une augmentation de la fréquence cardiaque jusqu'à 130 battements, l'insomnie, des rougeurs cutanées et une augmentation de la transpiration. Le développement d'une crise thyrotoxique est possible. Il s'agit d'une affection grave, accompagnée d'une augmentation de tous les symptômes existants, d'une rétention urinaire, d'une perte de conscience et d'un coma.
  5. Non toxique. Avec cette forme, la glande thyroïde ne libère pas de quantités excessives d'hormones..

Classification et morphologie

La glande thyroïde normale est constituée de follicules. Ce sont des structures sphériques dont les parois sont constituées de cellules situées sur la membrane basale et la cavité est remplie d'un colloïde - thyroglobuline non iodée. À l'intérieur du follicule, des atomes d'iode y sont attachés et la thyroglobuline non iodée est convertie en triiodothyronine et thyroxine. Les hormones sont ensuite libérées dans la circulation sanguine et envoyées vers les organes cibles. Ainsi, dans la glande thyroïde, le follicule est un élément structurel et fonctionnel.

En fonction de la structure des follicules, on distingue les types suivants de goitre colloïdal:

  • grand folliculaire - se compose de gros follicules;
  • petit folliculaire - se compose de petites unités structurelles et fonctionnelles;
  • grand-petit folliculaire - à côté des petits, il y a de gros follicules.

Selon le type de lésion thyroïdienne, le goitre colloïdal peut être diffus lorsque l'organe entier est agrandi; nodulaires - les follicules en expansion forment des nœuds. Il existe également une forme kystique de goitre colloïdal. Dans ce cas, un kyste se forme dans la glande thyroïde, entouré d'une membrane dense, à l'intérieur de laquelle s'accumule un colloïde.

Selon le type de trouble thyroïdien, le goitre colloïde peut être hypothyroïdien, hyperthyroïdien (thyrotoxique) ou euthyroïdien. Le premier est caractérisé par une diminution de la fonction, le second - par une augmentation de la synthèse des hormones. Avec le goitre euthyroïdien, la fonction des organes n'est pas altérée.

Diagnostic du goitre thyroïdien, code ICD

Si vous soupçonnez des anomalies de la glande thyroïde, vous devriez demander l'aide d'un endocrinologue. Sur la base de l'histoire du patient sur le mode de vie, les maladies et symptômes existants, les maladies endocriniennes des proches, après avoir examiné les manifestations externes, le médecin établira le bon diagnostic.

Pour le confirmer, des méthodes de laboratoire et instrumentales sont nécessaires..

Les tests de laboratoire comprennent des tests sanguins pour la présence d'hormones stimulant la thyroïde dans la glande thyroïde et la calcitonine. De l'échographie d'utilisation instrumentale, biopsie par aspiration à l'aiguille fine sous guidage échographique, suivie d'une analyse histologique du contenu du nœud, radiographie et tomographie.

Goitre nodulaire ICD code 10 de la glande thyroïde - E04.

Échographie thyroïdienne

En même temps, sa taille, le nombre et la structure des nœuds sont déterminés..

  1. Échographie thyroïdienne
  2. Ponction du nodule thyroïdien avec biopsie ultérieure. Il est nécessaire de déterminer le contenu du nœud et d'exclure le processus tumoral. Si l'élément détecté est un kyste, lors de la biopsie, du liquide est aspiré et des substances sclérosantes sont injectées dans la cavité. La plupart des formations kystiques après le retrait du contenu s'effondrent et ne réapparaissent pas.
  3. Détermination du niveau d'hormones - hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse, thyroxine et triiodothyronine.
  4. Dans certains cas, la détermination des anticorps antithyroïdiens.
  5. Radiographie thoracique avec introduction d'un agent de contraste dans l'œsophage. Selon les indications - tomodensitométrie.
  6. Balayage d'organes radio-isotopiques. Dans le même temps, ils se distinguent:

♦ les «nœuds chauds», qui accumulent plus d'isotopes d'iode que les tissus environnants; ♦ «nœuds chauds» accumulant la même quantité d'isotopes que le tissu fonctionnel; ♦ des «sites froids» qui n'accumulent pas d'iode radioactif. Les tumeurs malignes des organes sont, en règle générale, des ganglions «froids».

Que montre l'échographie de la glande thyroïde avec des nœuds

L'examen échographique détermine:

  1. Formations isoéchogènes dont la densité correspond à la densité du tissu environnant.
  2. Le stade inéchogène s'accompagne d'une vasodilatation et d'une augmentation de la circulation sanguine. Il existe des nœuds isoéchogènes homogènes et hétérogènes. Si l'élément est hétérogène, avec une modification légère ou prononcée du tissu, on retrouve des zones hypoéchogènes qui correspondent à une dégénérescence kystique. Ils apparaissent lorsque la mort des follicules et des thyrocytes s'est produite..
  3. Un nœud hypoéchogène apparaît lorsque le tissu organique est détruit, une cavité apparaît remplie de liquide ou de cellules mortes. Peut être le signe d'une tumeur ou d'un kyste.
  4. Nœud colloïdal. Il est révélé si une partie d'un organe devient soudainement plus intensément alimentée en sang, son hétérogénéité apparaît. Se compose de tissu glandulaire.

Degrés de développement

En fonction de l'élargissement de la glande thyroïde, le degré de goitre nodulaire est déterminé. Auparavant, la classification des degrés de goitre nodulaire selon O.V. Nikolaev, en 1994, l'Organisation mondiale de la santé a proposé une nouvelle classification. Cependant, dans la pratique clinique, la classification Nikolaev et la classification OMS sont actuellement utilisées, nous allons donc donner les deux.

Le degré de goitre nodulaire (et goitre en général) selon Nikolaev:

  • 0 degré - la glande thyroïde n'est ni visible ni palpable;
  • 1 degré - la glande thyroïde n'est pas visible, mais palpable;
  • Grade 2 - la glande thyroïde est visible lors de la déglutition;
  • Grade 3 - la glande thyroïde agrandit le contour du cou, le rendant épais;
  • Grade 4 - un goitre évident qui viole la configuration du cou;
  • 5 degrés - la glande thyroïde atteint une taille énorme et serre les organes adjacents.

Le degré de goitre nodulaire (et de goitre en général) tel que défini par l'OMS:

  • 0 degré - pas de goitre
  • Grade 1 - la taille des lobes (ou d'un lobe) est plus grande que la phalange distale du pouce du patient. Le goitre est palpable, mais non visible.
  • 2 degrés - le goitre est palpable, visible à l'oeil.

Goitre thyroïdien nodulaire diffus

Traitement du goitre nodulaire de la glande thyroïde

Le traitement du goitre thyroïdien nodulaire dépend du stade et de la gravité, de la forme de la pathologie et des maladies concomitantes.

Les petites formations nécessitent une supervision dynamique par un spécialiste. En règle générale, une surveillance des taux d'hormones et un examen échographique périodique (tous les six mois) sont nécessaires.

Le traitement conservateur implique la nomination des mêmes médicaments que dans le cas du goitre non toxique: des hormones (L-thyroxine) et des préparations d'iode (iodure de potassium).

Si l'effet du traitement conservateur n'est pas observé ou s'il y a une augmentation de la taille de la formation dans la glande thyroïde, une opération est prescrite pour enlever une partie de la glande. Dans ce cas, la fonction du corps est généralement. persiste.

Si un adénome folliculaire est détecté, il doit également être retiré chirurgicalement, car la formation est morphologiquement difficile à distinguer d'un cancer hautement différencié.

Si des kystes sont détectés, une biopsie à l'aiguille fine est réalisée avec aspiration du contenu et administration ultérieure de médicaments sclérosants (le plus souvent de l'éthanol). L'opération d'élimination du kyste est réalisée en cas de rechutes répétées, de grosses lésions, de la présence d'une capsule fibreuse à paroi épaisse.

Si les nodules sont multiples, situés dans les deux lobes de l'organe, une opération est indiquée - strumectomie subtotale avec ablation de la majeure partie de l'organe.

Une indication absolue de la chirurgie est la malignité du processus, parfois une ectomie complète (totale) de l'organe est nécessaire.

Traitement médicamenteux - comment traiter le goitre nodulaire

  1. Hormones synthétiques. L'action consiste à accélérer le métabolisme, à améliorer la synthèse des protéines, à inhiber l'activité accrue de l'hypophyse. Les médicaments peuvent avoir des effets secondaires, de sorte que la posologie est choisie individuellement par l'endocrinologue. Lyothyronine, thyroïdine, thyroïde.
  2. Iode. La substance est souvent prise sous forme de produits pharmaceutiques. Peut-être l'utilisation de l'iode à des fins de prévention. Iodomarine, iodure de potassium.
  3. Antibiotiques. Ils ne sont prescrits qu'en présence d'un processus inflammatoire. Cela se produit souvent sous forme colloïdale. Lévofloxacine, tétracycline.
  4. Thérapie mini-invasive. Cette thérapie présente plusieurs avantages par rapport à la chirurgie. Les méthodes mini-invasives sont autorisées pour les patients de tout âge; lorsqu'elles sont pratiquées, l'hospitalisation et les blessures graves de la peau ne se produisent pas.
  5. Sclérothérapie. Cette méthode est utilisée depuis environ 40 ans. L'effet est tangible, surtout lorsque les excroissances sont bénignes. L'éthanol est injecté dans le nœud à l'aide d'une fine aiguille. La destruction du nœud vient de l'intérieur.
  6. Exposition au laser. Applicable uniquement s'il n'y a pas de contenu liquide à l'intérieur du nœud. Une fine aiguille perce les tissus pour former un néoplasme et délivre un faisceau laser. Plusieurs procédures suffisent pour un effet visible. L'inconvénient de cette méthode est le manque d'efficacité si le diamètre du nœud dépasse 5 mm..
  7. Fréquences radio. La méthode est assez nouvelle et efficace dans le traitement des nodules thyroïdiens petits et moyens.

Traitement du goitre nodulaire avec la médecine traditionnelle

Le traitement avec des méthodes traditionnelles des maladies thyroïdiennes est assez efficace. Mais avec une grande taille d'un goitre thyroïdien, son inflammation ou de nature oncologique, cela peut être inutile.

  1. Noyer. Il contient une énorme quantité d'oligo-éléments, de vitamines, de protéines, de graisses et de glucides. L'utilisation de noix est possible à la fois pour l'hypothyroïdie et pour l'hyperthyroïdie. À partir de là, vous pouvez préparer une décoction, une teinture de cloisons de noix, une compresse ou manger 5 pièces par jour. Versez les cloisons de la noix avec un verre d'alcool et laissez reposer pendant 1,5 semaine dans un endroit sombre. Sans forcer, prendre 1 cuillère à café avant les repas.
  2. Citron. Ses avantages résident non seulement dans la normalisation de la glande, mais également dans le renforcement de l'ensemble du système immunitaire. Vous pouvez faire une bouillie de guérison à partir de 10 citrons et 10 têtes d'ail. Les ingrédients doivent être hachés de n'importe quelle manière convenable, mélangés avec 900-1000 gr. miel et conserver dans un endroit sombre pendant 7 jours. Une dose de «médicament» correspond à 3-4 cuillères à café. Il n'est pas nécessaire d'avaler rapidement, il est recommandé de le dissoudre lentement.
  3. Herbes medicinales. Il peut s'agir d'aronia, d'aubépine, d'églantier, de prêle des champs, d'absinthe, de racine de réglisse.

Régime alimentaire, nutrition avec nodules dans la glande thyroïde

Le pilier du traitement diététique de l'euthyroïdie

(la production normale d'hormones thyroïdiennes triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4) est considérée comme l'utilisation d'iode.

On le trouve dans des aliments tels que le poisson, les calmars, les crevettes, les algues, les algues, les légumes verts, les tomates, les céréales, le millet, le sarrasin.

Traitement opératoire

L'intervention chirurgicale pour l'hyperplasie nodulaire est indiquée avec une forte croissance et une compression des organes adjacents, une tumeur maligne des néoplasmes, plusieurs nœuds ou leur grand diamètre, l'inefficacité des autres traitements. Selon la situation, toute la glande thyroïde peut être enlevée, ou seulement une partie de celle-ci.

Après l'opération de résection complète de la glande, un traitement substitutif est prescrit à vie - hormones thyroïdiennes sous forme de comprimés.

Le pronostic du goitre nodulaire de la glande thyroïde est favorable. Mais il est important de se rappeler que les méthodes correctes de prévention, le traitement opportun et la supervision de spécialistes qualifiés réduisent considérablement le risque de développer des maladies du système endocrinien..

Remèdes populaires

Lorsque la maladie en est à son stade initial et que les tissus n'ont pas dégénéré, elle peut être traitée avec des remèdes populaires, mais uniquement sous la surveillance d'un médecin. De nombreuses herbes, fruits et racines ont des propriétés médicinales. Si vous en préparez correctement une décoction ou une teinture, vous obtenez un médicament efficace..

  • Une décoction de jeunes branches de cerisier Il est nécessaire de ramasser les branches avant que les bourgeons ne s'ouvrent, lorsqu'ils sont gonflés. Pour la cuisson, prenez 100 grammes de branches et hachez-les. Ajoutez 500 à 600 ml d'eau et mettez à feu doux. Porter le tout à ébullition et laisser mijoter pendant 35 à 40 minutes. Puis tendez.
  • Teinture citron-ail Prenez 9 à 10 citrons moyens et pressez le jus. Mélanger la pulpe avec 10 têtes de gousses d'ail et hacher jusqu'à consistance lisse. Ajoutez 180 grammes de miel et de jus de citron pressé au mélange obtenu. Insister pendant 10 jours.
  • Teinture de noix. Noix vertes (non mûres) 50 morceaux doivent être hachés, ajoutez-y 120 grammes de miel et 100 grammes d'alcool. Il est nécessaire d'insister sur le mélange résultant pendant 1 mois.

Avant d'utiliser des remèdes populaires, consultez un médecin. Ils peuvent provoquer des réactions allergiques, ce qui retardera à son tour l'issue de la maladie..

Causes, symptômes, diagnostic et traitement du goitre

Qu'est-ce que le goitre?

Le goitre est une glande thyroïde hypertrophiée. Le nom «goitre» lui-même est tiré de la désignation de la zone de l'œsophage élargi chez les oiseaux. Il est également appelé goitre et est une sorte de puisard alimentaire..

Cette maladie se rencontre le plus souvent dans les pays où il y a une carence en iode (cependant, elle peut également être causée par une teneur élevée en iode dans le contexte de l'utilisation de préparations d'iode). Les femmes sont 5 fois plus touchées par cette maladie que les hommes. Les nœuds formés ne sont rien de plus qu'une multitude de cicatrices fibreuses qui se forment dans les tissus de la glande thyroïde..

La glande thyroïde (glande thyroïde) est le centre de contrôle métabolique du corps humain. Elle est souvent appelée garde de santé, elle se comporte donc en conséquence si une personne a des problèmes avec elle: irritabilité, sautes d'humeur, fatigue et somnolence sont possibles.

Les problèmes de thyroïde sont plus fréquents chez les femmes à l'âge adulte, mais pour les hommes, ce problème est tout à fait pertinent.

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants de notre corps. Malgré sa taille et son poids maigres (environ 20 grammes), c'est vraiment un générateur d'énergie vitale. Pas étonnant que les médecins l'appellent une «abeille qui travaille». La glande thyroïde produit la thyroxine, la triiodothyronine, et ce sont précisément ces substances sans lesquelles la production de l'énergie nécessaire par le corps est pratiquement impossible. De plus, cette énergie est dirigée vers le travail de tous les systèmes et organes humains..

La glande thyroïde régule également l'activité du cœur, l'activité cérébrale, le tonus musculaire («armure musculaire»). C'est le gardien de la santé. Chez les femmes, les changements hormonaux surviennent avec l'âge - avant et après la ménopause. Par conséquent, la glande thyroïde est très sensible pendant cette période, réagit rapidement au stress, à l'affaiblissement du système immunitaire, aux infections, à une carence ou à un excès d'iode. En raison du fait qu'il y a une activation pathologique des anticorps qui s'opposent aux cellules saines, avec l'âge, le corps d'une femme est plus exposé aux maladies auto-immunes. Ces anticorps diminuent la fonction thyroïdienne. En conséquence, une faiblesse, des troubles de la mémoire, un gonflement, une prise de poids, une peau sèche, des cheveux cassants, des douleurs musculaires et des crampes, de la constipation sont observés.

Vidéo: La vie est belle! qu'est-ce qu'un goitre toxique diffus?

Étiologie

Dans le monde entier, le goitre endémique devrait être considéré comme le plus courant. Elle est causée par une carence en iode dans les aliments. Dans les pays où le sel iodé est utilisé, le goitre de Hashimoto est le plus souvent formé, dont le nom alternatif est thyroïdite auto-immune.

D'autres raisons peuvent être divisées en deux blocs conditionnels:

Anomalies génétiques dans le traitement des hormones par la glande endocrine (par exemple, crétinisme);

L'utilisation de produits strumogènes comme nourriture, par exemple le manioc;

Effets secondaires après l'utilisation de médicaments.

Les symptômes de l'hypothyroïdie sont la perte de cheveux, la peau sèche et pâle, les ongles cassants, l'amincissement des sourcils, la diminution de l'appétit, la prise de poids. Avec les maladies de la glande thyroïde, la parole ralentit, la mémoire s'aggrave, une somnolence presque constante apparaît, le cycle menstruel devient confus. Dans ce cas, la présence de tous ces symptômes n'est pas nécessaire, généralement deux ou trois, mais ils sont plus prononcés.

Goitre toxique de type diffus, connu sous le nom de maladie de Graves;

Thyroïdite (processus inflammatoires actifs);

L'hyperthyroïdie est une production accrue d'hormones par la glande thyroïde. Les compagnons de cette maladie sont l'insomnie, la faiblesse générale, l'irritabilité, les palpitations cardiaques, la transpiration excessive. Une personne souffrant de cette maladie peut avoir un bon appétit, mais perdre du poids. De plus à tout cela - hypertension artérielle, globules oculaires dilatés, tremblements dans les mains (tremblements).

Classification des maladies thyroïdiennes

Les maladies thyroïdiennes peuvent être classées selon une variété de critères, dont le premier est étipathogénétique. Il détermine les facteurs et les mécanismes de formation. Sur cette base, on distingue le goitre endémique (caractéristique uniquement pour un certain type de zone) et le goitre sporadique. Le premier est observé dans les zones géographiques endémiques au goitre, et le second, respectivement, dans tous les autres.

Par morphologie, on distingue le goitre diffus, nodulaire et mixte (nodulaire diffus). Par emplacement:

Partiellement situé derrière le sternum;

Dystopique, consistant en anlages embryonnaires (par exemple, goitre du système racinaire de la langue ou lobe accessoire de la glande thyroïde).

En outre, le goitre se distingue par le degré d'augmentation. Selon la classification de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), il est possible de distinguer trois types:

Au premier stade, il n'y a pas d'augmentation, au second - le goitre peut être palpé, mais il n'est pas visible dans la position normale du cou, et au troisième - il est non seulement à tâtons, mais également visible à l'œil nu.

Une classification plus détaillée par degré d'augmentation a été proposée par O.V. Nikolaev, selon elle, la maladie passe par les étapes suivantes sans le traitement nécessaire:

Premier degré - la glande thyroïde est palpable;

Le second - la glande thyroïde est visible;

Le troisième est un épaississement significatif du cou;

Le quatrième est un changement de forme de la colonne cervicale;

Cinquième - énorme goitre.

Symptômes d'un goitre thyroïdien

Au stade initial, les patients peuvent ne pas remarquer la moindre manifestation de goitre. La formation de cette maladie au fil du temps provoque un renflement ou un gonflement clair du cou dans sa partie antérieure (dans la pomme d'Adam). La glande endocrine hypertrophiée commence également à appuyer sur la trachée, les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins situés à proximité. Le goitre diffus, visuellement, est identifié par une augmentation uniforme de la glande thyroïde. Si nous parlons de la variété nodale, elle est le plus souvent beaucoup plus élargie d'un côté du larynx. Autrement dit, dans le même temps, non seulement une augmentation inégale, mais aussi non uniforme est exprimée.

L'impact sur les organes situés à proximité peut se manifester par les symptômes suivants:

Changement de voix rapidement progressif, accompagné d'enrouement;

Crises d'asthme survenant la nuit;

Difficulté à avaler de la nourriture

Vertiges, lourdeur au niveau de la tête.

Avec le néoplasme présenté, qui s'accompagne d'hypothyroïdie, une forme atypique de pneumonie, de bronchite ou d'ARVI peut se former. De plus, le plus souvent chez la femme, une hypotension se produit, des sensations douloureuses et simplement désagréables similaires à une constriction dans la région du cœur. Tout cela, à mesure que la maladie progresse, est aggravé par un essoufflement, une diminution du besoin habituel de nourriture, des ballonnements, des nausées et de la somnolence. Dans les derniers stades, la mémoire s'aggrave et le poids augmente, malgré tous les problèmes du tractus gastro-intestinal.

Chez les hommes, sur la base d'un rapport insuffisant d'iode dans le sang, il y a une diminution du désir sexuel, une déstabilisation de la fonction sexuelle. Les femmes sont caractérisées par des changements tels que des irrégularités menstruelles, qui, à leur tour, sont un catalyseur de l'infertilité et des fausses couches..

Avec des types de goitre tels que la maladie de Basedow ou l'hyperplasie bénigne de la thyroïde, des symptômes tels que:

Diminution du poids corporel total;

Gonflement des globes oculaires;

Tremblements progressifs dans les membres supérieurs.

Vidéo: les premiers symptômes de problèmes thyroïdiens à ne pas ignorer:

Les causes du goitre

Les facteurs affectant directement la formation du goitre doivent être examinés plus en détail. Cela est dû au fait que les lésions des glandes endocrines, ainsi que leurs causes, peuvent être très différentes..

Comme indiqué précédemment, la principale raison qui provoque l'apparition d'un goitre toxique endémique est la carence en iode dans le corps. Son nombre insuffisant s'explique par l'absence de connexion présentée dans des territoires spécifiques. C'est précisément la raison qui provoque une diminution du degré d'activité sécrétoire..

De plus, certains impacts négatifs sur son travail sont associés à la mauvaise écologie de l'environnement. Ainsi, les substances d'origine toxique, qui apparaissent dans le corps humain de l'extérieur, sont capables de supprimer le fonctionnement du système endocrinien et de ralentir le degré d'activité thyroïdienne.

Un goitre endémique peut également se former avec une consommation relativement faible de produits, dont la liste des composants comprend l'iode. Nous parlons de poisson, de fruits et de lait.

Dans le cas de la maladie de Graves, ou d'un goitre toxique d'origine diffuse, la glande endocrine est exposée à des anticorps spécifiques. Ils sont produits par le corps humain et font partie intégrante de la protection immunitaire sur ses propres tissus. Dans ce cas, nous parlons de la structure de la glande thyroïde.

Si nous notons les facteurs les plus importants dans le développement d'un goitre nodulaire, il est nécessaire de mettre en évidence:

Adénome de la glande endocrine;

Néoplasmes oncologiques.

Avec de telles lésions, des perturbations progressives du processus de division cellulaire, ainsi que leur différenciation, sont notées. Cela peut être déclenché par un fond radiologique, des substances dangereuses d'un point de vue toxique, et également avoir un caractère génétique..

Goitre chez les enfants

Séparément, il est nécessaire de parler de goitre chez les enfants, car c'est la maladie de carence en iode la plus courante. Dans la grande majorité des cas, une forme diffuse de la maladie se forme..

Selon des études de l'OMS, au cours des 10 dernières années, l'incidence du goitre dans l'enfance a augmenté de 6% et équivaut à au moins un quart des maladies endocrinologiques de l'enfant combinées. Ces taux élevés sont associés à un régime alimentaire inapproprié, ainsi qu'à une situation environnementale défavorable. Dans 30% des cas, un goitre dans l'enfance a été diagnostiqué après 14 ans et au-delà.

Les signes caractéristiques du goitre sont associés à un degré de gravité plus intense. De plus, uniquement chez les enfants, la maladie est le plus souvent compliquée par la formation d'un crétinisme endémique spécifique. Cette forme est caractérisée par un retard du développement non seulement intellectuel, mais également physique, ainsi que par des troubles du système nerveux central..

Diagnostic du goitre thyroïdien

Dans le cadre du diagnostic du goitre, des tests sanguins et urinaires de type laboratoire sont utilisés. Le sang d'une personne présentant des signes cliniques de néoplasme est testé pour le rapport d'hormones telles que TSH, T3, T4 et la thyroglobuline. Le diagnostic est déterminé sur la base du fait que ceux qui sont confrontés au type de maladie présenté ont généralement un déséquilibre des hormones thyroïdiennes et un rapport de thyroglobuline accru. Dans le même temps, les données sur l'excrétion d'iode dans l'urine restent réduites..

L'échographie doit être considérée comme une méthode instrumentale pour diagnostiquer le goitre formé. Grâce à lui, il est possible d'établir avec précision la forme de développement de la maladie, par exemple, il s'agit d'un goitre diffus ou nodulaire. À l'aide du balayage des radio-isotopes, l'état fonctionnel de la glande endocrine est déterminé et évalué.

Avec le type nodulaire de goitre endémique, comme mesure d'examen supplémentaire, les spécialistes ont recours à une biopsie de la glande. Cela permet de déterminer la nature de la maladie. Donc, cela peut être bénin ou malin.

Si, à la suite de la palpation, des soupçons de goitre thyroïdien surviennent, afin de poser un diagnostic définitif, d'identifier l'étiologie et le stade de développement de la maladie, il convient de procéder systématiquement aux examens obligatoires tels que:

Faites un test sanguin pour le rapport et le niveau d'hormones (il est recommandé de faire le test plusieurs fois dans les deux à trois mois suivant le début du traitement);

Examen des réflexes de type tendineux pendant un certain temps;

Échographie thyroïdienne.

Test pour déterminer le niveau d'iode dans le corps

Il existe trois tests les plus précis et les plus faciles à réaliser pour déterminer le rapport d'iode dans le corps:

Test 1. Le premier d'entre eux est le suivant: vous devez prendre un standard (3 ou 5% d'iode). Avec son aide, vous devez dessiner une grille sur votre propre corps - de préférence le soir, lorsque l'activité physique est terminée. Une attention particulière doit être portée au bas de l'abdomen ainsi qu'aux cuisses. Une fois l'iode complètement sec, vous devez vous coucher. Donc, si le matin il s'est avéré que le maillage était "parti" au moins de moitié, alors évidemment le manque d'iode dans le corps. Si l'ombre de la maille a duré plus de 12 et même plus de 24 heures, cela indique qu'il y a un excès d'iode, qui doit également être traité..

Test 2. Le deuxième test est le suivant - vous devez tremper un coton-tige dans une solution d'iode de type alcool. Après cela, appliquez un filet contenant de l'iode sur n'importe quelle zone du corps, à l'exception de la glande endocrine elle-même. Le lendemain, vous devez examiner attentivement cet endroit. S'il ne reste aucune trace d'iode, alors c'est nécessaire pour le corps, si, au contraire, le dessin reste, alors il n'y a pas de déficit.

Test 3. Et enfin, le troisième, des tests beaucoup plus précis. Pour sa mise en œuvre, avant d'aller au lit, appliquez trois bandes avec une solution iodée sur la peau au niveau de l'avant-bras. Cela doit être fait séquentiellement: d'abord une ligne fine, puis un peu plus épaisse et ensuite la plus épaisse. Si le matin il a été constaté que la première ligne avait disparu, cela signifie que tout est normal avec le taux d'iode.

Si les deux premiers ne sont pas visibles, vous devez porter une attention particulière à l'état de santé. Dans le même cas, s'il ne reste plus une seule bandelette, il est possible de parler d'un manque évident d'iode. Quels sont les traitements du goitre endocrinien?

Méthodes de traitement

La reconnaissance rapide des symptômes sera la clé du succès du traitement, qui aidera à faire face à la maladie le plus rapidement possible. Ainsi, lorsque des signes d'augmentation du goitre apparaissent, il est nécessaire de consulter un endocrinologue. Il est très important de faire appel à lui, car tout autre spécialiste peut simplement se référer au surmenage.

La principale méthode de traitement du goitre doit être considérée comme un traitement hormonal substitutif. Pour cela, une grande variété de dérivés actifs de tyrosine est utilisée. Cela est dû au fait qu'ils sont caractérisés par les paramètres physiologiques des hormones produites par la glande endocrine. Il est extrêmement important de choisir non seulement une dose suffisante du médicament, mais également une dose qui ne conduira pas à des résultats négatifs. Le traitement, l'utilisation périodique de médicaments, doit très souvent être poursuivi jusqu'à la fin de la vie. Dans ce cas, il est recommandé de ne pas oublier de contrôler le ratio d'hormones.

L'hypofonction de la glande thyroïde est également sujette à un traitement hormonal. La situation avec hyperfonction est beaucoup plus compliquée. Ainsi, s'il existe un réel danger de formation d'une tumeur de toute genèse ou de complications de type cardiovasculaire, il est logique de recourir à une intervention chirurgicale (cela sera discuté plus tard). Cela changera la situation de l'hypofonction thyroïdienne. En retour, cela permettra des ajustements plus faciles et plus abordables grâce à l'hormonothérapie..

Dans une forme plus grave d'hypofonction des glandes endocrines, une personne peut tomber dans le coma. L'hyperfonction est inhérente au fait qu'une crise toxique peut être fatale. À cet égard, il est nécessaire de se conformer à un régime alimentaire strict et à l'apport du ratio requis d'iode dans le corps. Dans le même temps, la nécessité de consulter un spécialiste et de passer des tests pour déterminer la quantité d'iode dans le corps est inconditionnelle. Après tout, comme vous le savez, une grande quantité d'iode affecte également la glande thyroïde..

Fonctionnement et iode radioactif

L'intervention chirurgicale sur cet organe est extrêmement difficile, car la glande endocrine contient un nombre important de vaisseaux sanguins. Cela rend l'opération beaucoup plus problématique. Cependant, dans certains cas, vous ne pouvez pas vous en passer, par conséquent, la chirurgie du goitre est l'une des méthodes de traitement les plus couramment utilisées..

Ainsi, une anesthésie locale est administrée et de grandes zones nodulaires ou potentiellement dangereuses sont supprimées. Dans les cas les plus difficiles et les plus avancés, il est permis de retirer l'un des lobes de la glande thyroïde. Elle peut également, à son tour, provoquer une hypo- ou une hyperthyroïdie. Cependant, même avec la résection d'un ou de plusieurs nœuds, une récupération médicale est nécessaire..

Une autre façon de traiter la glande thyroïde consiste à utiliser de l'iode radioactif. Cette solution est utilisée pour détruire les tissus de la glande endocrine. Trouver le dosage optimal est extrêmement difficile. Pour cela, des groupes d'analyses supplémentaires sont également réalisés. De plus, dès la première année, l'hypothyroïdie commence à se former chez 25% des personnes. Cependant, l'iode radioactif est un médicament unique qui n'a pas d'analogues aujourd'hui. Quelles sont les méthodes préventives pour détecter un goitre?

Prévention du goitre

La prophylaxie du goitre peut être réalisée en trois versions et être de masse, de groupe et individuelle. La première méthode est la plus efficace; pour sa mise en œuvre, une petite quantité d'iode est ajoutée aux produits que chaque personne consomme d'une manière ou d'une autre. Nous parlons de sel de table ordinaire, mais de sel iodé.

Les avantages de cette méthode sont qu'un tel produit est assez bon marché, mais l'effet de cet effet est évident. Selon l'OMS, à la suite d'une telle prophylaxie, la formation de goitre diminue de 20% chaque année. Pour l'iodation de masse préventive, d'autres produits sont également utilisés, par exemple du pain ou de l'eau.

La prévention du goitre par type de groupe implique l'utilisation de préparations contenant de l'iode par des personnes à risque pour un tel diagnostic. Ce sont, tout d'abord, les enfants et adolescents qui sont dans des institutions telles que les jardins d'enfants et les écoles.

Le moyen physiologique le plus proche est l'iodure de potassium, qui est produit à différentes doses et est utilisé selon un algorithme spécifique. Pour une telle prévention, des produits alimentaires contenant de l'iode peuvent également être utilisés..

Une catégorie distincte du groupe à risque de formation de goitre est composée de femmes à tout stade de la grossesse. Ils ont le plus grand besoin de ce composant - 200 mcg par jour. À cet égard, il est nécessaire de procéder à une prévention individuelle. De plus, même au stade de la planification de la grossesse, il est recommandé à la future femme d'identifier l'état de la thyroïde..

La prévention du goitre sur une base individuelle implique également l'utilisation de préparations contenant de l'iode. La dose requise est déterminée sur une base individuelle, ainsi qu'en fonction de la catégorie d'âge. Sans une visite préalable chez l'endocrinologue, il n'est pas souhaitable d'effectuer une telle prévention pour les personnes qui ont des antécédents de problèmes de glande endocrinienne.

Beaucoup de gens sont convaincus que le besoin quotidien d'iode peut être compensé par un régime spécial contenant certains aliments. Cependant, ce n'est pas vrai à 100%, car des changements alimentaires importants sont nécessaires pour compenser une carence déjà établie. Deuxièmement, ces changements sont assez coûteux. De plus, l'utilisation d'iode doit simplement être strictement dosée. Après tout, toutes les fluctuations: d'une surabondance à une carence sont lourdes de problèmes importants avec la glande endocrine et la santé en général.

Ainsi, le goitre endocrinien est l'un des problèmes de santé les plus courants. Cette condition ne se prête pratiquement pas à une guérison absolue, car une prévention constante et l'utilisation d'iode sont nécessaires. C'est ce qui aidera à maintenir une vitalité et une santé optimales..

L'auteur de l'article: Kuzmina Vera Valerievna | Endocrinologue, nutritionniste

Éducation: Diplôme de l'Université de médecine d'État russe portant le nom NI Pirogov avec un diplôme en médecine générale (2004). Résidence à l'Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou, diplôme en endocrinologie (2006).