Principal

Oncologie

Pourquoi la menstruation ne va pas: causes et traitement des conditions

Des saignements menstruels retardés peuvent survenir à tout âge: avec la formation de menstruations chez les adolescentes, en âge de procréer, en période de préménopause - et c'est toujours une raison de consulter un médecin. Cela peut être dû à un certain nombre de raisons, car le fond hormonal d'une femme dépend de divers facteurs de l'environnement et de l'environnement interne, de l'activité du système nerveux et d'autres organes internes au stress sévère fréquent et à une alimentation malsaine. L'aménorrhée peut être un signe de changements pathologiques dans le corps féminin et nécessite un examen et un traitement minutieux.

  • 1 Caractéristiques du cycle menstruel
  • 2 Retard de la menstruation
  • 3 Raisons de l'absence de menstruation
  • 4 Algorithme d'actions en l'absence de menstruation
  • 5 Plan d'enquête
  • 6 Traitement
  • 7 façons d'induire la menstruation

Phases du cycle menstruel

La menstruation est la première phase du cycle menstruel et indique un manque de conception et de grossesse. La régularité des menstruations indique le fonctionnement normal du système reproducteur du corps féminin..

La régulation du cycle menstruel est effectuée par des hormones, qui sont produites par les ovaires et le système hypothalamo-hypophysaire. Sous leur influence, pendant les 14 premiers jours du cycle, les ovaires mûrissent et la couche interne de l'utérus est préparée pour l'implantation de l'embryon..

Au milieu du cycle menstruel, une cellule germinale femelle mature-ovocyte est libérée du follicule et, avec sa fécondation réussie avec un sperme, une grossesse survient. Si la conception ne se produit pas, la couche utérine interne est rejetée et excrétée du corps sous forme d'écoulement sanglant..

La première menstruation (ménarche) chez les filles survient entre 11 et 15 ans. Au début, les saignements se produisent de manière irrégulière et un retard de la menstruation pendant cette période est une variante de la norme. Après 12 à 18 mois, le cycle devrait être complètement établi.

L'apparition de la ménarche avant l'âge de 11 ans et l'absence après 17 ans est considérée comme une manifestation de la pathologie et nécessite un recours à un gynécologue.

L'absence de menstruation avant l'âge de 18-20 ans est le signe de processus pathologiques tels qu'un retard du développement physique, un dysfonctionnement de l'hypophyse et de l'hypothalamus, un sous-développement ovarien, une hypoplasie utérine.

La durée du cycle menstruel chez les femmes en bonne santé reste inchangée et varie de 26 à 32 jours. Déterminer la date du début des règles dans de tels cas n'est pas difficile..

Chez 60% des femmes, la durée du cycle est de 28 jours, soit 4 semaines, soit un mois lunaire, chez 30% - sa durée est exactement de 21 jours, et chez 10% - le cycle menstruel dure 30 à 35 jours. La durée moyenne de décharge est de 3 à 7 jours et la perte de sang au cours d'une période est de 50 à 150 ml..

Les femmes de plus de 45 ans ont un arrêt complet des saignements menstruels, indiquant le début de la ménopause.

Un retard dans la menstruation est appelé une violation du cycle menstruel, dans lequel le saignement ne commence pas à l'heure prévue.

Une variante de la norme est prise pour lire l'absence de menstruation pendant pas plus de 7 jours.

Une variété de saignements menstruels retardés sont les troubles du cycle suivants:

  • oligoménorrhée - caractérisée par des menstruations spontanées courtes, jusqu'à 2 jours, constantes avec un intervalle entre elles de 36 jours 6 mois;
  • opsoménorrhée - se manifestant par une augmentation de la durée du cycle menstruel jusqu'à 35 jours ou plus;
  • aménorrhée - caractérisée par l'absence de saignement menstruel pendant six mois ou plus.

Si la période ne dure pas à l'heure fixée, cela indique dans la plupart des cas des changements pathologiques dans le corps de la femme et nécessite des soins médicaux qualifiés. Les gynécologues identifient les raisons physiologiques et pathologiques de l'absence de menstruation..

Les facteurs physiologiques comprennent:

CauseDescription et mécanisme de développement
Stress émotionnel ou physiqueCes facteurs figurent en premier lieu parmi les causes physiologiques des irrégularités menstruelles. Le stress, le manque de sommeil, la fatigue, les examens, les problèmes familiaux, l'augmentation de la charge sportive ou d'étude, etc., peuvent retarder les menstruations. Cela est dû au fait qu'en raison d'un stress constant, l'hypothalamus et l'hypophyse arrêtent la sécrétion normale d'hormones responsables de la régulation du cycle
Changement du mode de vie habituel et des conditions climatiquesDans certains cas, les règles ne sont pas ponctuelles en raison des longs vols en avion, du changement de fuseau horaire et d'un changement du rythme de vie. La cause première de cette situation est le stress. Une activité physique excessive, un séjour prolongé dans l'eau et en plein soleil ont également un impact énorme sur le cycle féminin.
Malnutrition et régimes hypocaloriquesLe jeûne entraîne la perte de plus de 15% du tissu adipeux, qui joue un rôle important dans la production d'hormones sexuelles. Lors d'une diminution rapide du poids corporel, la formation de gonadolibérine par l'hypothalamus est perturbée, ce qui, avec l'hypophyse, régule la formation d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes, qui ont un effet direct sur le travail des ovaires. Une forte diminution du poids entraîne une diminution de la formation de gonadolibérine et l'extinction de la fonction ovarienne
Ajustement hormonal pendant la pubertéChez les adolescentes, «l'aménorrhée à court terme» est une norme physiologique. Quelques années après les premières règles, un cycle menstruel régulier est établi.
Déclin de la reproduction pendant la ménopauseElle est causée par des changements liés à l'âge dans le système hypothalamo-hypophysaire, une diminution de la sécrétion d'œstrogènes. Le nombre d'ovulations diminue et le nombre de cycles menstruels anovulatoires augmente. Tout cela conduit à un retard ou à une absence totale de menstruation.
Annulation de la contraception hormonaleÀ la suite de l'arrêt de l'utilisation d'hormones synthétiques, une hyperinhibition temporaire de la fonction ovarienne se développe. L'utilisation de contraceptifs pendant longtemps a exclu la fonction des ovaires et il faut un certain temps pour restaurer leur pleine activité. Cela se manifeste par une période d'absence de menstruation allant de plusieurs semaines à plusieurs mois.
Prendre des contraceptifs d'urgence (Postinor, Escapel)Les contraceptifs post-coïtaux contiennent des doses élevées d'hormones sexuelles et sont utilisés pour prévenir une grossesse après un rapport sexuel non protégé. Cependant, ces médicaments ont un effet négatif sur le cycle menstruel, entraînant un dysfonctionnement de celui-ci.
Allaitement maternelLe retard des règles pendant l'allaitement est associé à la libération d'une hormone par l'hypophyse appelée prolactine, qui est responsable de la sécrétion de lait et supprime en parallèle le travail cyclique des ovaires. En l'absence de lactation, la menstruation est rétablie après 2 mois après l'accouchement, dans le cas de l'allaitement, la menstruation reprend le plus souvent après le sevrage du bébé
L'utilisation de certains médicamentsL'utilisation à long terme de corticostéroïdes, de médicaments psychotropes et diurétiques, de médicaments pour le traitement de l'ulcère gastroduodénal, des états dépressifs, de la tuberculose, etc., conduit à des dysfonctionnements du cycle menstruel..
Maladies accompagnantesRhumes (ARVI, grippe) ou maladies chroniques: gastrite, dysfonctionnement de la glande thyroïde, diabète sucré, maladie rénale peuvent entraîner l'absence de menstruation

Les raisons pathologiques du retard de la menstruation sont des maladies du système reproducteur. Ce groupe comprend:

PathologieRaisons de l'absence de menstruation à temps
Maladies inflammatoires du système reproducteur (annexite, ovariite)L'absence de menstruation à l'heure fixée est due à une violation de l'activité des ovaires, à la maturation du follicule et à la formation d'hormones sexuelles qui participent à la régulation du cycle féminin
Maladies tumorales (fibromes utérins)Les troubles hormonaux qui conduisent au développement de fibromes utérins ont un effet négatif sur le cycle menstruel. Les règles abondantes, caractéristiques de cette maladie, peuvent commencer avec un retard. Les menstruations avec fibromes utérins sont irrégulières et leur retard varie de plusieurs jours à plusieurs mois
L'endométrioseDes irrégularités menstruelles se produisent en raison d'une production excessive d'œstrogènes et d'une progestérone insuffisante. À la suite de ces changements pathologiques, des saignements surviennent, que les femmes prennent pour le début des règles.
Ovaire polykystiqueLa maladie se caractérise par une violation de la synthèse des hormones sexuelles féminines, une augmentation de la concentration des hormones sexuelles mâles, un dysfonctionnement du cycle menstruel, l'infertilité, etc. Les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques n'ovulent pas, ce qui entraîne un retard des menstruations. En plus des retards constants, les symptômes suivants sont caractéristiques: croissance des cheveux chez les hommes, acné, prise de poids rapide
Kyste du corps jaune de l'ovaireCes formations entraînent un déséquilibre des hormones sexuelles féminines et la libération d'un ovocyte mature par le follicule. Habituellement, ces kystes disparaissent sans intervention externe avec le début du prochain cycle menstruel.
Grossesse extra-utérinePendant la grossesse en dehors de la cavité utérine, les menstruations ne commencent pas non plus à l'heure fixée, comme lors d'une grossesse normale. Mais l'état pathologique est caractérisé par des saignements mineurs ou des taches sanglantes du tractus génital. De plus, en même temps, l'estomac fait toujours mal, principalement dans les parties inférieures, ou les douleurs sont localisées dans la région lombaire
Condition après un avortement spontanéAprès une fausse couche, il y a une diminution à long terme de la concentration élevée de progestérone qui a augmenté pendant la grossesse et une forte augmentation des taux d'œstrogènes. Le retard de la menstruation est dû au déséquilibre hormonal survenu
Perte de poids critiqueAvec une perte de poids brutale, on observe une perturbation des systèmes endocrinien et nerveux, qui se manifeste par une diminution prononcée de la formation d'hormones hypophysaires et la suppression ultérieure de la fonction ovarienne. Perdre du poids à un poids corporel critique de 45 kilogrammes entraîne un retard, voire une absence totale de menstruation, qui devient une réaction protectrice du corps féminin face au stress et à la malnutrition. La fertilité n'est rétablie qu'après avoir atteint un poids normal

Après un avortement, la raison de l'absence de menstruation est l'ablation mécanique de l'endomètre, dont le rejet devrait se produire indépendamment pendant la menstruation, et les troubles hormonaux. Le cycle revient à la normale après quelques mois.

Avec un retard dans la menstruation, le plan d'action supplémentaire est déterminé par l'âge de la femme, son sexe et son mode de vie. Les recommandations suivantes doivent être suivies:

Passez un examen préventif par un gynécologue

En l'absence de menstruation pendant plus de 3 mois, si le test de grossesse est négatif, vous devez contacter un gynécologue pour un examen et un examen ultérieur

Si une femme soupçonne une maladie gynécologique, vous devez contacter un gynécologue dès que possible.

Pour connaître la cause des irrégularités menstruelles, en plus d'un examen gynécologique, les examens supplémentaires suivants sont nécessaires:

  • mesure et programmation des fluctuations de la température basale, qui montre la présence ou l'absence d'ovulation;
  • étude de la concentration d'hCG, d'hormones ovariennes, de glande pituitaire dans le sang veineux;
  • examen de la présence de MST (afin d'exclure la mycoplasmose, la gonorrhée, la syphilis, la trichomonase, l'uréeplasmose, etc.);
  • Échographie des organes pelviens, de la glande thyroïde et des glandes surrénales afin d'établir une grossesse (utérine ou ectopique), des processus tumoraux dans l'utérus, les ovaires et d'autres facteurs qui ont provoqué un retard de la menstruation;
  • curetage diagnostique de l'endomètre pour examen histologique ultérieur;
  • Radiographie de la tête, encéphalographie, résonance magnétique et tomodensitométrie du cerveau et du petit bassin afin de diagnostiquer les tumeurs de l'hypophyse et des ovaires.

Lors de la détection de maladies associées à un retard de la menstruation, des consultations d'un endocrinologue, d'un nutritionniste, d'un psychothérapeute et d'autres spécialistes sont effectuées.

Les menstruations retardées ne nécessitent pas toujours un traitement. Il est strictement interdit de prendre des mesures pouvant provoquer des menstruations, car dans la plupart des cas, leur absence devient un signe de grossesse et les tentatives pour stimuler leur apparence peuvent entraîner de graves conséquences..

Un retard de la menstruation est une conséquence et non une cause d'un état pathologique, par conséquent, lorsque les facteurs qui l'ont causé sont éliminés, le cycle menstruel se normalise tout seul.

Si les règles ne sont pas arrivées à l'heure en raison de sports intenses, du changement climatique ou d'une perte de poids, le cycle se normalise après une diminution de l'intensité de l'activité physique, une habitude à de nouvelles conditions de vie ou un passage à un régime normal.

Si le retard de la menstruation est survenu à la suite d'un stress sévère ou d'une malnutrition aiguë, une consultation avec un psychologue ou un psychothérapeute est indiquée.

Les irrégularités menstruelles causées par des maladies des organes génitaux disparaissent après le traitement de la maladie sous-jacente.

Les moyens relativement inoffensifs d'accélérer l'apparition des règles lorsqu'elles sont retardées sont:

  • prendre un bain chaud pendant 20 à 30 minutes;
  • augmentation de la fréquence des rapports sexuels;
  • sports actifs (contre-indiqués en cas de surmenage physique).

Pour provoquer la menstruation, les recettes de médecine traditionnelle suivantes sont utilisées:

  1. 1. Il est nécessaire de bien mâcher 4 fois par jour et de manger une pincée de persil.
  2. 2. 150 grammes de persil doivent être versés avec 1 litre d'eau bouillante et bouillis pendant 10 minutes. Filtrer le bouillon prêt à l'emploi et utiliser un demi-verre deux fois par jour.
  3. 3. Vous devez verser 1 tasse de pelure d'oignon avec 3 tasses d'eau bouillante et laisser reposer pendant une heure. Vous devez boire 200 ml du liquide résultant. Le résultat apparaîtra le lendemain.
  4. 4. Il est nécessaire de mélanger 4 cuillères à soupe de fleurs de camomille, 3 cuillères à soupe de valériane et 3 cuillères à soupe de feuilles de menthe et verser un demi-litre d'eau bouillante. Insistez pendant 20 minutes. La teinture obtenue doit être filtrée, refroidie et consommée 100 ml deux fois par jour pendant 1 mois.
  5. 5. Mélangez 2 cuillères à soupe de feuilles d'ortie, origan, achillée millefeuille, élécampane, Rhodiola rosea, églantier, renouée et versez 1 litre d'eau bouillante. Insister le produit dans un thermos pendant 12 heures, filtrer. Il est nécessaire de boire tout le bouillon résultant pendant la journée..

Sur recommandation d'un gynécologue, avec un retard de la menstruation, les médicaments suivants peuvent être utilisés:

  1. 1. Pulsatilla. Il s'agit d'un remède homéopathique à base de lumbago. Pour appeler la menstruation, il est nécessaire de dissoudre 5-7 granules pendant 3 jours.
  2. 2. Duphaston. C'est un analogue synthétique de la progestérone, une hormone sexuelle. Afin de reprendre la menstruation, le médicament est pris 1 comprimé deux fois par jour pendant 5 jours.

Des médicaments tels que la mifépristone, le dinoprost, etc., peuvent provoquer des menstruations, mais ils sont utilisés pour interrompre la grossesse strictement sous la surveillance du médecin traitant. Utiliser ces hormones par vous-même est dangereux.

Retard et absence de menstruation (aménorrhée)

Informations générales sur le retard (absence) de la menstruation

Un retard de la menstruation de 6 mois ou plus, ainsi que l'absence totale de menstruation, est appelé aménorrhée..

Si une fille n'a pas ses règles avant l'âge de 14 à 16 ans, on parle d'aménorrhée primaire. S'il y a eu des règles avant, puis il y a eu un retard de plus de six mois, il s'agit d'une aménorrhée secondaire.

Dans de nombreux cas, l'aménorrhée n'est pas préoccupante. En raison de caractéristiques individuelles, chez certaines filles en bonne santé, les menstruations commencent plus tard que la normale..

L'aménorrhée secondaire peut également être associée à des causes naturelles de retard des menstruations. Par exemple, les règles s'arrêtent pendant la grossesse ou l'allaitement et après la ménopause. Certains types de contraceptifs peuvent également interrompre temporairement vos règles..

Cependant, le plus souvent, l'absence ou le retard des règles sont associés à diverses maladies:

  • maladie des ovaires polykystiques - une maladie dans laquelle l'ovulation ne se produit pas;
  • aménorrhée hypothalamique - lorsque l'hypothalamus - la partie du cerveau qui régule le cycle menstruel - cesse de fonctionner normalement (on pense que cela peut être causé par une activité physique excessive, une perte de poids sévère et le stress);
  • hyperprolactinémie - une teneur accrue en hormone prolactine dans le sang;
  • syndrome d'émaciation ovarienne - lorsque les ovaires cessent de fonctionner normalement chez les femmes qui n'ont pas encore atteint l'âge de la ménopause naturelle - jusqu'à 50 ans.

Cycle menstruel

Vos règles (règles) font partie de votre cycle menstruel. Ils commencent généralement chez les filles âgées de 10 à 13 ans.

Environ tous les 28 jours, les ovaires libèrent un ovule mature. C'est ce qu'on appelle l'ovulation..

La muqueuse de l'utérus s'épaissit, se préparant à recevoir l'œuf fécondé. Si la fécondation n'a pas eu lieu, cette membrane envahie est rejetée et excrétée avec un écoulement sanglant du vagin, appelé saignement menstruel - menstruation.

Qui est sensible à la maladie

L'aménorrhée secondaire est assez courante. On estime qu'une femme sur 25 en fera l'expérience au cours de sa vie. Les règles peuvent disparaître en raison d'activités professionnelles, par exemple chez les athlètes ou les danseurs pendant un entraînement intensif.

L'aménorrhée primaire est moins fréquente, chez environ 1 fille et femme sur 300.

Traitement de l'aménorrhée

Le traitement de l'aménorrhée dépendra de sa cause..

Dans certains cas, le médecin peut recommander une tactique d'attente: reporter le traitement et voir si le cycle se rétablira tout seul..

Par exemple, avec l'aménorrhée hypothalamique, les règles régulières sont souvent rétablies naturellement dès qu'une femme réduit son activité physique et rétablit un poids corporel normal..

Un certain nombre de troubles nécessitent un traitement hormonal, comme la polykystose ovarienne.

Parfois, le traitement de l'aménorrhée n'est pas efficace, par exemple, si vos règles ont disparu en raison d'une déplétion ovarienne prématurée.

Quand voir un médecin

Si vous êtes préoccupé par le retard ou l'absence de menstruation, consultez votre gynécologue pour découvrir la cause du cycle irrégulier. Vous pouvez contacter une clinique prénatale, une clinique territoriale, un centre médical privé ou utiliser notre service pour trouver un bon gynécologue sans quitter votre domicile.

Si nécessaire, le gynécologue vous orientera vers une consultation avec un endocrinologue ou un gynécologue-endocrinologue pour un examen et un traitement plus détaillés. Suivez les liens pour trouver des médecins de ces spécialités dans votre ville.

Causes d'aménorrhée (menstruation retardée)

Le retard ou l'absence de menstruation a des causes naturelles qui ne nécessitent pas de traitement. Cependant, dans certains cas, l'aménorrhée est causée par une maladie.

Par conséquent, il est très important de connaître les raisons de la violation du cycle et de comprendre leur origine..

Manque de règles pour des raisons naturelles

Il y a trois raisons naturelles principales pour ne pas avoir de règles. Ce sont la grossesse, l'allaitement et la ménopause..

Le plus souvent, un retard de la menstruation est le résultat d'une grossesse inattendue, dont une femme peut même ne pas être au courant. Cela se produit souvent dans les cas où la méthode habituelle de contraception échoue. Après la grossesse, l'accouchement et l'arrêt de l'allaitement, les règles se rétablissent généralement d'elles-mêmes..

La ménopause est le déclin naturel de la fonction ovarienne chez les femmes de plus de 50 ans. Pendant la ménopause, les règles deviennent plus rares, puis disparaissent complètement..

Développement sexuel retardé

Le développement sexuel retardé est considéré comme l'absence de caractéristiques sexuelles secondaires chez les filles de 13 à 14 ans ou leur développement retardé (de 2,5 ans ou plus par rapport à la norme). Un tel trouble est dit si une fille de 13 ans n'a pas d'augmentation des glandes mammaires et à l'âge de 14-16 ans, ses règles ne viennent pas.

Un développement sexuel retardé peut être une caractéristique individuelle d'une fille en bonne santé. Surtout si c'était le cas de sa mère et de ses sœurs aînées. Dans ce cas, le traitement n'est pas nécessaire et les menstruations se produisent d'elles-mêmes, mais plus tard.

Il existe des raisons plus sérieuses de retard du développement sexuel. Par exemple, sous-développement des ovaires, maladies du cerveau, anomalies génétiques congénitales.

La contraception

L'absence de menstruation peut être associée à l'utilisation de contraceptifs hormonaux: dispositif intra-utérin Mirena, injections ou, moins souvent, contraceptifs oraux.

Après l'abolition des contraceptifs, les menstruations devraient reprendre, même si cela n'arrive parfois pas. Si dans les six mois suivant l'arrêt de l'utilisation des contraceptifs, les règles n'ont pas repris, contactez votre gynécologue.

Maladies

L'aménorrhée peut être causée par diverses maladies, dont certaines sont décrites ci-dessous..

Ovaire polykystique

La polykystose ovarienne est une maladie courante qui provoque une aménorrhée dans 1 cas sur 3. La polykystose ovarienne est caractérisée par les troubles suivants:

  • Plusieurs follicules sous-développés (sacs contenant des œufs) dans les ovaires
  • ovulation irrégulière;
  • niveaux élevés d'hormones mâles - androgènes dans le corps.

En plus de l'absence de menstruation, les symptômes de la maladie des ovaires polykystiques sont une augmentation de la pilosité corporelle, l'infertilité et un excès de poids. En savoir plus sur la maladie des ovaires polykystiques.

Aménorrhée hypothalamique

Le cycle menstruel est régulé par une partie du cerveau appelée hypothalamus. Là, les hormones nécessaires à la maturation de l'ovule et à sa libération par les ovaires sont produites - l'ovulation. Dans l'aménorrhée hypothalamique, l'hypothalamus cesse de produire ces hormones et le cycle menstruel s'arrête..

On pense que cette condition se développe lorsque:

  • perte de poids excessive (p. ex., due à un trouble de l'alimentation tel que l'anorexie mentale);
  • une bonne activité physique (par exemple, parmi les athlètes lors d'un entraînement intense);
  • stress;
  • maladies chroniques graves (comme les maladies cardiaques ou le diabète décompensé).

L'aménorrhée hypothalamique est plus fréquente chez les femmes qui, en raison de leur profession, doivent faire beaucoup d'exercice et maintenir un faible poids corporel, par exemple les danseuses.

En plus de l'aménorrhée, une altération de la fonction de l'hypothalamus s'accompagne d'autres symptômes, par exemple une fragilité accrue des os, qui peut entraîner une fracture même avec un léger impact ou une chute.

Par conséquent, assurez-vous de consulter un médecin, même si vous pensez que l'absence temporaire de menstruation ne vous dérange pas..

Hyperprolactinémie

L'hyperprolactinémie est une augmentation des taux sanguins d'une hormone appelée prolactine. Normalement, la concentration de cette hormone n'augmente qu'après la naissance d'un enfant, car la prolactine stimule la lactation - la production de lait maternel.

La production de grandes quantités de prolactine perturbe le cycle menstruel et conduit à une aménorrhée. L'hyperprolactinémie touche environ 1 femme sur 200 et peut être causée par un certain nombre de raisons:

  • tumeur au cerveau;
  • blessure grave à la tête (impact, chute, accident de voiture);
  • insuffisance rénale;
  • lésions hépatiques (cirrhose).

Parfois, l'hyperprolactinémie devient un effet secondaire:

  • radiothérapie (par exemple, pour les tumeurs);
  • antidépresseurs (utilisés pour traiter la dépression);
  • inhibiteurs calciques (prescrits pour le traitement de l'hypertension);
  • oméprazole (un médicament utilisé pour traiter les ulcères d'estomac).

Une hyperprolactinémie peut également survenir chez les femmes qui consomment régulièrement de l'héroïne..

Syndrome de dépérissement ovarien

Le syndrome d'émaciation ovarienne est un déclin prématuré de la fonction des glandes reproductrices féminines. Avec cette maladie, l'ovulation (maturation et libération d'ovules par les ovaires) s'arrête chez les femmes de moins de 45 à 50 ans et une aménorrhée se produit.

Selon certaines estimations, l'émaciation ovarienne survient chez 1 femme sur 100 avant l'âge de 40 ans et 1 femme sur 20 avant 45 ans..

On pense que la cause de la déplétion ovarienne peut être un dysfonctionnement du système immunitaire, dans lequel le corps commence à détruire ses propres ovaires. Les effets secondaires de la radiothérapie et de la chimiothérapie sont une autre cause possible..

Le syndrome de fonte ovarienne augmente le risque d'ostéoporose, de maladie cardiaque et d'autres problèmes, nécessite donc un traitement par un médecin.

Maladies de la glande thyroïde

La glande thyroïde est située dans le cou. Il produit des hormones qui contrôlent la croissance et le métabolisme dans le corps. Sous l'influence des hormones thyroïdiennes, la fréquence cardiaque et la température corporelle changent, et l'énergie est stockée et consommée..

De plus, l'activité de la glande thyroïde affecte le cycle menstruel. Ainsi, la cause de l'aménorrhée peut être:

  • hypothyroïdie - production insuffisante d'hormones thyroïdiennes;
  • hyperthyroïdie - production excessive d'hormones thyroïdiennes.

Maladies génétiques

Dans de rares cas, la raison de l'absence de menstruation est des maladies génétiques:

  • Le syndrome de Turner est une maladie chromosomique qui affecte environ 1 fille sur 2 000. Les ovaires ne sont pas capables de produire les hormones nécessaires à un cycle menstruel normal dès la naissance.
  • Le syndrome de Kallman est une maladie rare qui touche environ 1 nouveau-né sur 10 000. Manque d'hormones nécessaires au développement sexuel.
  • Le syndrome de féminisation testiculaire est une maladie rare qui touche environ 1 nouveau-né sur 20 000. Un enfant qui est génétiquement un garçon peut naître avec des caractéristiques sexuelles primaires féminines.

Défauts anatomiques

Une autre raison de l'absence de menstruation peut être une anomalie congénitale du système reproducteur de la fille. Par exemple, pas d'utérus ou de vagin.

Diagnostic d'aménorrhée

Un gynécologue est chargé de diagnostiquer l'aménorrhée et d'autres troubles du cycle. C'est ce spécialiste que vous devez contacter en cas de problèmes de saignement mensuel..

Lors d'un rendez-vous chez un gynécologue

Tout d'abord, le médecin recommandera de faire un test de grossesse, car c'est la raison la plus courante de l'absence de menstruation. Une grossesse inattendue survient souvent lorsque la méthode habituelle de contraception échoue.

De plus, pour poser un diagnostic, le médecin aura besoin d'informations sur la santé des proches, les caractéristiques de votre vie sexuelle, les bouleversements émotionnels probables ces derniers temps, les changements de poids corporel, etc..

De plus, lors de la première visite, le gynécologue procédera à un examen externe du corps pour évaluer le degré de développement des caractères sexuels secondaires, ce qui est particulièrement important pour l'aménorrhée primaire chez les adolescentes. Ensuite, le médecin procède à un examen gynécologique.

Examen supplémentaire

Pour diagnostiquer l'aménorrhée, divers tests et examens sont prescrits:

  • des tests sanguins pour les hormones telles que la prolactine, l'hormone thyréostimulante, l'hormone folliculo-stimulante, l'hormone lutéinisante;
  • Échographie, tomodensitométrie ou IRM - ces méthodes de recherche vous permettent d'étudier les caractéristiques structurelles des organes génitaux internes et de l'hypophyse (partie du cerveau);

Où trouver un médecin?

Vous pouvez utiliser notre service pour trouver un bon gynécologue dans votre ville. En outre, si vous vous plaignez de l'absence ou du retard des règles, vous pouvez contacter un gynécologue-endocrinologue. En savoir plus sur les différences entre ces médecins.

S'il n'y a aucun moyen d'obtenir un rendez-vous avec un gynécologue-endocrinologue, ne vous découragez pas. Un gynécologue ordinaire pourra vous fournir une assistance tout à fait compétente et, si nécessaire, vous orientera vers un endocrinologue pour consultation et un traitement ultérieur aura lieu avec la participation des deux médecins..

Traitement de l'aménorrhée

Habituellement, le traitement de l'aménorrhée vise à éliminer les causes du retard de la menstruation, ce qui conduit à la restauration d'un cycle normal.

Dans certains cas, votre médecin peut recommander une tactique attentiste: retarder le traitement médicamenteux et voir si le cycle se rétablira tout seul. Ceci est le plus souvent recommandé pour les filles présentant une aménorrhée primaire (qui n'ont jamais eu de règles). Le plus souvent, leurs règles commencent à l'âge de 18 ans

Si les tests suggèrent qu'une maladie est la cause de l'aménorrhée, le traitement dépendra de la maladie. Parfois, le traitement peut être effectué avec votre médecin, mais certains traitements ne peuvent être fournis que par des spécialistes.

Tous les cas d'aménorrhée ne peuvent pas être guéris. Par exemple, avec le syndrome de féminisation testiculaire, il n'est pas possible d'induire le début de la menstruation..

Certaines des causes les plus courantes d'aménorrhée sont décrites ci-dessous..

Ovaire polykystique

Le syndrome des ovaires polykystiques peut être traité de différentes manières, mais l'hormonothérapie est souvent recommandée pour rétablir les règles normales..

Il s'agit généralement de prendre des contraceptifs oraux ou des pilules de progestérone. En savoir plus sur le traitement des ovaires polykystiques.

Aménorrhée hypothalamique

Le manque de menstruation dans l'aménorrhée hypothalamique est le plus souvent associé à une perte de poids sévère, une activité physique excessive, un stress ou une maladie chronique. Ce trouble peut être traité en éliminant la cause.

Si la cause suspectée de l'aménorrhée est un faible poids corporel (indice de masse corporelle inférieur à 18,5) ou l'obésité (indice de masse corporelle 30 ou plus), il est recommandé de consulter un nutritionniste pour corriger la nutrition.

Si votre médecin soupçonne un trouble de l'alimentation ou que vos règles ont disparu en raison du stress, vous pourriez avoir besoin de l'aide d'un psychothérapeute ou d'un psychiatre. En cliquant sur les liens, vous pouvez sélectionner les médecins de ces spécialités dans votre ville.

Pour les athlètes professionnels, un programme d'entraînement doux sous la direction d'un médecin du sport peut être recommandé. Après une diminution de l'activité physique, les règles se rétablissent généralement d'elles-mêmes.

Si vos symptômes sont dus à une maladie chronique, un traitement pour cette condition peut aider à redémarrer vos règles. Par exemple, si vous souffrez de diabète de type 1, vous devrez peut-être des injections d'insuline régulières..

Hyperprolactinémie

Le traitement de l'hyperprolactinémie (taux excessivement élevés de l'hormone prolactine) dépendra de la cause.

Par exemple, si l'hyperprolactinémie est causée par une tumeur cérébrale, une intervention chirurgicale, parfois une radiothérapie ou une chimiothérapie, est nécessaire pour retirer ou réduire la tumeur. Si une hyperprolactinémie survient en réaction à un médicament, vous devrez peut-être le remplacer.

Syndrome de dépérissement ovarien

Lorsque les ovaires sont épuisés (lorsque les ovaires cessent de produire des ovules chez les femmes de moins de 45 à 50 ans), un traitement hormonal est recommandé.

Cela peut être des contraceptifs oraux ou un traitement hormonal substitutif.

Ces traitements ne permettent pas toujours de restaurer le cycle, mais ils réduisent le risque de complications de l'insuffisance ovarienne, comme l'ostéoporose (augmentation de la fragilité des os).

Maladies de la glande thyroïde

Si l'aménorrhée est associée à une hyperthyroïdie, un ensemble de mesures thérapeutiques est recommandé pour réduire la fonction de la glande thyroïde et l'activité de ses hormones..

Si la glande thyroïde ne fonctionne pas correctement, un traitement hormonal substitutif est prescrit avec la lévothyroxine, qui, avec un apport constant, compense le manque d'hormones thyroïdiennes naturelles et la menstruation est rétablie.

En savoir plus sur le traitement de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie.

Vous pourriez également être intéressé par la lecture

Localisation et traduction préparées par Napopravku.ru. NHS Choices a fourni le contenu original gratuitement. Il est disponible sur www.nhs.uk. NHS Choices n'a pas revu et n'assume aucune responsabilité pour la localisation ou la traduction de son contenu original

Avis de droit d'auteur: «Contenu original du ministère de la Santé © 2020»

Tous les documents sur le site ont été vérifiés par des médecins. Cependant, même l'article le plus fiable ne permet pas de prendre en compte toutes les caractéristiques de la maladie chez une personne en particulier. Par conséquent, les informations publiées sur notre site Web ne peuvent pas remplacer une visite chez le médecin, mais seulement la compléter. Les articles ont été préparés à titre informatif uniquement et sont de nature recommandative..

  • Bibliothèque
  • Symptômes
  • Retard et absence de menstruation (aménorrhée)
  • Blog
  • programme de bonus
  • à propos du projet
  • Cliniques
  • Pour les médecins

© 2020 NaPopravku - service de recommandation de médecins et de cliniques à Saint-Pétersbourg
LLC «Napopravku.ru» OGRN 1147847038679

115184, Moscou, voie Ozerkovsky, 12

Pourquoi il n'y a pas de menstruation, les principales raisons autres que la grossesse

Pourquoi il n'y a pas de menstruation - des menstruations régulières sont l'un des principaux signes de l'absence de pathologies et de dysfonctionnements dans le corps d'une femme.

S'il y a un retard dans la menstruation, tout d'abord, les filles ont l'idée de la conception, mais il y a d'autres raisons pour le retard de la menstruation en plus de la grossesse.

Dans cet article, nous examinerons ce qu'est ce «retard» et examinerons également toutes les raisons possibles de l'absence de réglementation..

  1. Qu'est-ce qu'un retard chez les filles, ses normes
  2. Quand l'absence de jours critiques est la norme
  3. Pourquoi il n'y a pas de règles - puberté
  4. Pourquoi il n'y a pas de règles - grossesse
  5. Pourquoi il n'y a pas de règles - accouchement
  6. Pourquoi il n'y a pas de règles - ménopause
  7. Pourquoi les menstruations ne vont pas?
  8. Causes physiologiques
  9. Pas de menstruation - pathologie
  10. Maladies affectant les niveaux hormonaux
  11. Pathologies gynécologiques
  12. Que faire s'il n'y a pas de règles
  13. Enquête de retard
  14. Moyens de provoquer des réglementations
  15. Mesures préventives
  16. Pourquoi les retards constants sont dangereux
  17. Pas de conclusion mensuelle

Qu'est-ce qu'un retard chez les filles, ses normes

Le retard des règles est un échec de la fonction menstruelle, qui se manifeste par l'absence de saignements mensuels réguliers pendant une période de plus de 35 jours.

Le retard peut être causé à la fois par des raisons physiologiques et par divers troubles fonctionnels et organiques. Des menstruations irrégulières peuvent accompagner différentes périodes de la vie d'une femme.

Ainsi, à la puberté et pendant la ménopause, le retard des jours critiques est la norme..

Considérez les taux de retard de base:

  • si le retard ne dépasse pas 5 à 7 jours, il ne doit pas être considéré comme une pathologie. Une si courte absence de jours critiques est typique de la période de la puberté et de la préménopause, ainsi que de certains troubles du cycle menstruel (oligoménorrhée, opsoménorrhée, aménorrhée);
  • en présence d'infections et de maladies dans le corps, les menstruations peuvent être retardées de 10 jours ou plus, dans ce cas, il est impératif de consulter un médecin;
  • pendant la grossesse, les menstruations ne surviennent pas pendant toute la période de mise bas de l'enfant jusqu'à la fin de l'allaitement. Dans ce cas, la menstruation est retardée de 1 à 3 ans. Si une femme n'est pas enceinte et que les jours critiques ne durent pas plus d'un an, cela peut indiquer le début de la ménopause..

Afin de savoir exactement ce qui ne vient pas de la menstruation, vous devez absolument consulter un gynécologue.

Quand l'absence de jours critiques est la norme

Pour commencer, considérons ce qui peut être un retard des menstruations chez les femmes en bonne santé physique. Il est considéré comme la norme si la menstruation est retardée, leur absence ne peut être qu'à certaines périodes de la vie du beau sexe:

  • pendant la puberté;
  • pendant la grossesse;
  • après l'accouchement;
  • avec l'extinction de la fonction reproductrice.

Voyons maintenant pourquoi les menstruations ne viennent pas, et c'est la norme, plus en détail.

Pourquoi il n'y a pas de règles - puberté

À partir de 8 à 10 ans, les filles commencent la puberté, au cours de laquelle le système reproducteur d'une jeune femme se forme. Habituellement, à l'âge de 12-13 ans, la première menstruation ou la soi-disant ménarche apparaît.

En raison du fait que le système reproducteur et le fond hormonal ne se sont pas encore complètement formés, pendant cette période, il sera tout à fait naturel d'avoir des perturbations dans le cycle menstruel..

Pendant la puberté, des retards peuvent apparaître pendant 1 à 2 ans après la première menstruation, mais si deux ans se sont écoulés et que le cycle n'est pas devenu régulier, vous devez absolument consulter un médecin et être examiné pour la présence de maladies.

En outre, une assistance médicale est nécessaire dans les cas où la fille a déjà 15 ans et que la ménarche ne s'est jamais produite.

Il est impératif de savoir pourquoi il n'y a pas de règles si, en plus du retard, la fille a des problèmes de surpoids, de pilosité excessive sur le visage et le corps et un changement de voix. Tout cela peut être le signe de troubles hormonaux qui nécessitent une correction médicale..

Chez les adolescents, à l'âge de 15 ans, le cycle menstruel est généralement déjà normalisé, puis tous les mois, il y a un changement cyclique du niveau d'hormones dans le corps, ce qui entraîne de nouvelles réglementations.

Pourquoi il n'y a pas de règles - grossesse

Pour comprendre pourquoi les jours critiques sont retardés pendant la grossesse, nous décrirons les principaux processus qui se déroulent dans le corps d'une femme pendant le cycle menstruel..

Dans la première moitié du cycle, les ovaires commencent à produire vigoureusement des œstrogènes, qui contribuent à la maturation d'un nouvel ovule, qui se trouve dans une bulle spéciale, le follicule, jusqu'à ce qu'il soit complètement prêt. Lorsque la cellule reproductrice est mûre, le follicule éclate et entre dans la cavité utérine.

Ainsi, l'ovulation se produit, accompagnée d'un léger écoulement muqueux du tractus génital et d'une légère douleur du côté droit ou gauche de l'abdomen..

Au site du follicule rompu, le corps jaune commence à se développer rapidement, ce qui synthétise la progestérone. Sous l'influence de cette hormone, la couche muqueuse interne de l'utérus commence à se développer, ce qui augmente de taille, et se prépare ainsi à la réception d'un ovule fécondé en cas de conception.

Si la fécondation ne se produit pas, la progestérone est moins produite et l'endomètre, comme inutile, commence à s'exfolier et à être retiré de l'utérus. C'est ainsi que la menstruation commence.

Si l'ovule est fécondé, la production de progestérone par le corps jaune ne s'arrête pas, mais augmente. Sous l'influence de cette hormone, le zygote est implanté dans l'endomètre, le placenta commence à se former et la grossesse se développe.

Dans ce cas, la dégradation et le rejet de l'endomètre ne se produisent pas et la progestérone inhibe la maturation des nouveaux œufs et le début des ovulations ultérieures. En conséquence, de nouvelles périodes ne viennent pas..

Ainsi, la grossesse est la principale raison de retard pour les femmes qui sont sexuellement actives et qui n'ont pas de problèmes de santé..

Pourquoi il n'y a pas de règles - accouchement

L'accouchement a un effet différent sur le corps d'une femme, par conséquent, la restauration de la fonction menstruelle se produit individuellement chez chaque mère. Surtout, le type d'alimentation du nouveau-né affecte la durée de la période de récupération..

Si l'enfant après la naissance a immédiatement commencé à manger des mélanges artificiels, le retard maximal des règles ne doit pas dépasser 1 mois.

Avec une alimentation combinée, les jours critiques peuvent être absents pendant 3 à 4 mois. Les réglementations pour les mères allaitantes sont les plus retardées, car le lait est produit sous l'influence de la prolactine, qui inhibe simultanément la synthèse de la progestérone et le début de l'ovulation.

Ainsi, la prolactine empêche la maturation de l'ovule et le développement de l'endomètre, ce qui signifie qu'il n'y a pas de cellule germinale pour la fécondation et un lieu d'implantation du zygote.

Dans le contexte de l'allaitement maternel avec l'introduction progressive d'aliments complémentaires (généralement, compléter l'alimentation du bébé avec des produits commence à l'âge de six mois), la restauration de la fonction menstruelle se produit après 8-12 mois.

Dans le même temps, pendant 2-3 mois, le cycle peut être irrégulier et des retards peuvent bien apparaître, si des jours critiques n'apparaissent pas après cette période, un test de grossesse doit être fait.

Pourquoi il n'y a pas de règles - ménopause

Le nombre d'ovules qui mûrissent dans le corps d'une femme tout au long de sa vie est strictement limité.Par conséquent, à partir de 40 à 45 ans, la fonction de reproduction disparaît progressivement et les menstruations deviennent irrégulières.

Leur durée et leur caractère changent également. À ce stade, l'ovulation se produit périodiquement, il ne vaut donc pas la peine d'exclure la grossesse comme raison possible du retard. Pendant la ménopause avec un cycle irrégulier, il est préférable d'utiliser des contraceptifs pour éviter une grossesse.

Les agents hormonaux aident à soulager les signes de la ménopause et protègent en outre contre les conceptions non désirées.

Pourquoi les menstruations ne vont pas?

Le plus souvent, si les menstruations sont retardées, les femmes qui sont sexuellement actives suspectent la conception, mais s'il n'y a pas de grossesse et que le test est négatif, vous devez savoir quelles autres raisons de l'absence de menstruation existent en plus de la position «intéressante».

Lorsqu'une femme est confrontée à un retard de la menstruation, mais n'est pas enceinte, le manque de régulation peut provoquer d'autres raisons physiologiques autres que la grossesse. Tout d'abord, vous devez les exclure, puis suspecter la présence d'une pathologie et demander immédiatement l'aide d'un spécialiste.

Causes physiologiques

Pendant le cycle menstruel, normalement tous les processus se déroulent avec une certaine séquence, dont le but principal est de préparer le corps de la femme à la conception et à la naissance de la progéniture.

Même une femme en bonne santé physique a parfois un retard dans ses règles, provoqué par un tel échec par divers facteurs externes. Une cause fréquente de retard peut être:

  • stress émotionnel. Même une attente excessive de règles peut provoquer un retard, comme cela se produit lorsqu'une femme a eu des rapports sexuels non protégés et est stressée en raison d'une éventuelle grossesse non désirée. Une réaction similaire du corps peut être causée par une situation stressante au travail ou des expériences personnelles;
  • stress physique et mental excessif, entraînement sportif intense et exercices associés à la levée de poids lourds;
  • un changement de résidence, un changement de zone climatique, ainsi qu'un retard dans la régulation peuvent être associés à un changement de la routine quotidienne et du type d'activité;
  • alimentation déséquilibrée, grande quantité d'aliments malsains dans l'alimentation, régimes stricts, quantité insuffisante de vitamines et de nutriments, problèmes de surpoids;
  • rhumes, maladies du système digestif et des reins, diabète sucré;
  • prendre des médicaments antibactériens et certains autres médicaments;
  • la contraception hormonale, le début de l'utilisation de contraceptifs, un changement brusque du contraceptif oral ou son annulation;
  • empoisonnement du corps avec des doses excessives d'alcool, de drogues et de nicotine;
  • travailler dans des travaux dangereux et des quarts de nuit.

Les raisons physiologiques de l'absence de menstruation incluent également les facteurs évoqués ci-dessus: la puberté, la ménopause et la lactation. Si, après l'accouchement, les règles n'apparaissent pas après un an, vous devez subir un examen gynécologique afin d'exclure la présence de maladies dues à des blessures à la naissance.

Si vous avez exclu toutes les raisons physiologiques, les jours critiques sont en retard en raison de la pathologie du corps. Pour l'identifier et prescrire un traitement adéquat, vous devez absolument demander l'aide d'un gynécologue.

Pas de menstruation - pathologie

Plus une femme est âgée, plus il y a de raisons dans son corps qui ont provoqué un retard des menstruations. Si les jours critiques ne viennent pas, vous devez d'abord exclure la grossesse, puis suspecter la présence de conditions pathologiques.

Les maladies du tractus génital et du système endocrinien peuvent entraîner un retard périodique des menstruations. Considérez les pathologies les plus courantes dans chaque direction.

Maladies affectant les niveaux hormonaux

Les maladies de la glande thyroïde, des glandes surrénales, des ovaires et de l'hypophyse peuvent entraîner des déséquilibres hormonaux et, par conséquent, des retards systématiques et longs des jours critiques:

  • hypothyroïdie. Une condition dans laquelle la glande thyroïde produit des quantités insuffisantes de thyroxine et de triiodothyronine. Ces substances sont directement impliquées dans la synthèse des œstrogènes, de la progestérone et de l'hormone folliculo-stimulante dans les ovaires. Sans une quantité suffisante de ces hormones, l'ovule ne peut pas mûrir, ce qui signifie que l'ovulation ne se produit pas et que la menstruation ne commence pas. Au stade initial de la maladie, un retard dans l'apparition des jours critiques est l'un des symptômes des problèmes de thyroïde;
  • hyperprolactinémie - avec cette maladie, les fonctions de la glande pituitaire sont affectées. Une production intensive de prolactine commence, ce qui supprime la sécrétion d'œstrogène, ce qui empêche la maturation rapide de l'ovule, l'ovulation ne se produit pas, ce qui explique l'absence de menstruation;
  • néoplasmes oncologiques dans le cerveau ou sous-développement congénital de l'hypophyse;
  • un néoplasme bénin (adénome) dans l'hypophyse ou les glandes surrénales. Cette tumeur provoque l'obésité, une augmentation des poils sur le visage et le corps, des irrégularités menstruelles;
  • dysfonctionnement des ovaires, causé par un déséquilibre hormonal, une inflammation retardée;
  • si les règles de la fille ne sont pas arrivées à l'heure, cela peut être dû à l'installation d'un DIU et à l'utilisation de médicaments à base d'hormones.

L'anorexie peut entraîner un retard dans les jours critiques. C'est une maladie mentale associée à un trouble du comportement digestif.

Le plus souvent, elles souffrent de jeunes filles qui s'efforcent de se conformer aux canons «brillants». Le désir de perdre du poids se transforme en une obsession, en raison de laquelle la nourriture n'est pas absorbée par le corps, et elle est complètement épuisée.

L'arrêt de la fonction menstruelle dans ce cas est une réaction protectrice du corps féminin.Ainsi, lorsque le poids normal est rétabli, la menstruation reprend. Avec cette maladie, vous devrez peut-être consulter un psychothérapeute et un gastro-entérologue.

Si vos règles sont retardées en raison de la présence de pathologies endocriniennes, en plus de consulter un gynécologue, vous devrez peut-être consulter un endocrinologue, mais le plus souvent, les retards sont dus à des maladies gynécologiques.

Pathologies gynécologiques

Les raisons gynécologiques du retard de la menstruation sont des maladies de l'utérus et des ovaires de nature inflammatoire, qui entraînent des troubles hormonaux. Dans le même temps, la concentration d'hormones responsables de la maturation de la cellule reproductrice et de la couche muqueuse de l'utérus change..

En conséquence, il y a un retard, l'intensité et la composition des écoulements mensuels changent, des douleurs apparaissent dans le bas de l'abdomen ou le bas du dos et d'autres symptômes pathologiques apparaissent..

Dans un état similaire du système reproducteur, sans traitement approprié, des tumeurs des organes génitaux et des glandes mammaires peuvent survenir. En outre, le manque de thérapie appropriée peut conduire à l'infertilité..

La cause de l'inflammation peut être une infection qui a pénétré dans les organes génitaux en raison d'une mauvaise hygiène, de rapports sexuels non protégés, d'un traumatisme utérin après l'accouchement, d'un avortement et d'un curetage médical.

S'il n'y a pas de menstruation, des pathologies gynécologiques entraînant des retards peuvent être à blâmer:

  • salpingo-oophorite - une maladie dans laquelle l'utérus avec appendices devient enflammé, elle peut entraîner un dysfonctionnement ovarien;
  • endométrite - le processus inflammatoire affecte la couche muqueuse interne de l'utérus, tandis qu'un syndrome hypomenstruel est observé, lorsqu'il n'y a pas de décharge pendant 2-3 mois;
  • cervicite - inflammation du col utérin, qui, sans traitement approprié, peut atteindre l'utérus et ses appendices;
  • L'hyperplasie de l'endomètre est caractérisée par un fort épaississement de la couche muqueuse interne de l'utérus, tandis qu'après un long délai de jours critiques, des saignements sévères se produisent. Le développement de cette maladie est causé par des troubles hormonaux dus à des pathologies endocriniennes;
  • le myome utérin est un néoplasme bénin. Cela ressemble à un seul nœud ou à un groupe de plusieurs tumeurs. Il peut être localisé à la fois à l'intérieur de l'utérus et à l'extérieur. La présence d'une tumeur est indiquée par un cycle irrégulier;
  • le syndrome des ovaires polykystiques est caractérisé par la formation de kystes à l'intérieur et à l'extérieur de l'ovaire. Les symptômes de la maladie ne sont pas exprimés, souvent seul un très long délai peut provoquer la détection de cette maladie;
  • les polypes sont une croissance focale de l'endomètre sous la forme de nœuds qui, dans certaines conditions, peuvent se propager au col de l'utérus. Le polype peut provoquer un retard, qui est remplacé par un saignement abondant. Les polypes sont caractérisés par une dégénérescence maligne des tissus;
  • endométriose - prolifération pathologique de la couche muqueuse de l'utérus au-delà de ses limites (dans les tubes, les ovaires et d'autres organes). Habituellement, avec l'endométriose, la perméabilité des trompes de Fallope est perturbée, ce qui entraîne des retards;
  • grossesse extra-utérine. Lorsqu'un ovule fécondé est implanté non pas dans la cavité utérine, mais dans un tube, une grossesse extra-utérine se produit. L'endométriose non traitée peut être le coupable. S'il n'est pas enlevé chirurgicalement pendant le temps, le tube se rompt, ce qui peut entraîner des saignements sévères avec une issue fatale. Un signe d'attachement fœtal extra-utérin peut être des taches au lieu de la régulation attendue. Si une telle torchis s'accompagne de douleurs tiraillantes dans le bas-ventre, de nausées et de vomissements, vous devez absolument contacter votre gynécologue. Une grossesse extra-utérine peut survenir non seulement après l'endométriose, mais également après une salpingo-ovariose, qui provoque des adhérences dans les trompes et les ovaires;
  • hypoplasie endométriale. Une maladie dans laquelle le développement de l'endomètre est insuffisant. Avec cette maladie, la couche utérine interne est si fine qu'elle ne peut pas retenir le zygote. Cela devient la cause d'une fausse couche précoce, lorsque la femme n'est même pas au courant de sa grossesse. Les prochains jours critiques arrivent en retard et commencent par une torchis brune. Les processus inflammatoires dans les organes du système reproducteur et urinaire, les interventions chirurgicales sur l'utérus et les ovaires, ainsi que le déséquilibre hormonal entraînent une hypoplasie..

Que faire s'il n'y a pas de règles

Si vos règles sont systématiquement retardées, ce n'est pas la norme pour les femmes en âge de procréer. De telles irrégularités menstruelles peuvent nuire à la santé d'une femme, car la cause d'un long retard peut être non seulement une grossesse, mais aussi une maladie grave..

La première chose à faire si vos règles ont plus de 10 jours de retard est d'acheter un test de grossesse à la pharmacie, s'il est négatif, vous devez immédiatement vous rendre chez le gynécologue..

Enquête de retard

S'il n'y a pas de règles pendant une longue période et qu'une femme veut savoir pour quelles raisons il y a eu un retard avec un test de grossesse négatif, elle doit subir un examen gynécologique sans faute. En l'absence de règles pendant très longtemps, le médecin peut en outre prescrire les tests et examens suivants:

  • mesure et programmation des fluctuations de la température basale, une telle étude permettra de déterminer la présence ou l'absence d'ovulation;
  • un test sanguin pour le niveau d'hCG, ainsi que des tests pour les hormones des ovaires, de la glande pituitaire et d'autres glandes;
  • Examen échographique des organes du système reproducteur et excréteur. Cette méthode de diagnostic vous permet de déterminer la grossesse utérine et extra-utérine, la présence de formations bénignes et malignes dans l'utérus, les ovaires et les signes d'autres maladies;
  • pour écarter la possibilité de néoplasmes dans les ovaires ou l'hypophyse, une TDM et une IRM du cerveau peuvent être prescrites.

Si vos règles ne sont pas dues à des maladies non gynécologiques, vous pouvez également avoir besoin d'une visite chez un endocrinologue, un psychothérapeute, un nutritionniste et d'autres spécialistes étroits..

Moyens de provoquer des réglementations

Avec un retard des menstruations, vous pouvez accélérer leur apparition de plusieurs manières:

  • afin de restaurer les menstruations, dont le retard est causé par le stress, un régime strict, une carence en vitamines, un effort excessif et d'autres facteurs non pathologiques, il suffit d'éliminer un stimulus externe. Le cycle menstruel reviendra rapidement à la normale si vous vous reposez bien, mangez bien et n'exposez pas le corps à une surcharge physique et émotionnelle;
  • une contraception d'urgence telle que Pastinor peut être utilisée. Il s'agit d'un médicament à base de progestérone qui, après l'ovulation, augmente le taux de progestérone dans le corps et peut stimuler la croissance rapide et le détachement de l'endomètre, contribuant ainsi à l'apparition précoce de la régulation. D'autres médicaments hormonaux tels que Dyufaston, Utrozhestan, Norkolut ont un effet similaire. Mais chacun de ces médicaments a un certain nombre de contre-indications, de sorte qu'ils ne peuvent être pris que selon les directives d'un médecin;
  • si vos règles s'accompagnent d'un retard, votre médecin peut également vous prescrire des injections pour stimuler l'activité musculaire de l'utérus. L'augmentation du tonus de l'utérus peut provoquer le début des règles;
  • à la maison, vous pouvez provoquer une régulation à l'aide de décoctions à base de plantes et d'infusions de camomille, de laurier, de tanaisie, de persil, de bleuet bleu, etc. Les bains chauds à l'iode montrent une bonne efficacité avec de courts délais.

Malgré le fait qu'il existe un grand nombre de méthodes pour traiter le retard de la menstruation, chacune d'entre elles doit être désignée exclusivement par un spécialiste spécialisé, car les causes du retard peuvent être très différentes, ce qui signifie que la méthode de traitement du problème doit être choisie individuellement en fonction des résultats des analyses et des examens..

Mesures préventives

Il est toujours plus facile de prévenir une maladie que de la traiter plus tard. Pour éviter le retard des jours critiques, il vaut mieux maintenir sa santé en bon état à l'avance, pour cela il suffit de suivre quelques recommandations:

  • se débarrasser des mauvaises habitudes et mener une vie saine;
  • faites du sport, mais ne permettez pas de fortes surcharges du corps;
  • créer une alimentation équilibrée, exclure tous les aliments et boissons nocifs;
  • ne vous épuisez pas avec la faim et les régimes stricts;
  • utilisez les médicaments uniquement selon les directives d'un médecin;
  • passer des examens préventifs chez un gynécologue au moins 2 fois par an.

Chaque femme a des retards occasionnels, mais en suivant les conseils ci-dessus, la probabilité de retards sera minime..

Pourquoi les retards constants sont dangereux

L'absence de menstruation n'est pas une condition dangereuse pour une femme, les raisons du retard peuvent être beaucoup plus graves, surtout lorsqu'il est observé mensuellement. La grossesse est la raison la plus positive pour laquelle les réglementations sont tardives.

Les retards constants dans la menstruation causent non seulement une gêne à une femme, brouillant ses plans, mais peuvent également indiquer la présence de pathologies graves dans le corps.

S'il y a un retard tous les mois, vous devez consulter un médecin dès que possible, car le diagnostic précoce vous permet de commencer le traitement des maladies et des néoplasmes à temps, de prévenir une ménopause précoce, de prévenir l'infertilité ou d'éliminer une grossesse extra-utérine, ce qui est dangereux non seulement pour la santé de la femme, mais aussi pour sa vie.

Pas de conclusion mensuelle

Tout d'abord, si les règles ne surviennent pas à l'heure, une femme doit faire un test de grossesse, et si elle est négative, consulter un médecin, surtout s'il y a une détérioration générale de l'état, une augmentation de la température et des douleurs dans le bas de l'abdomen.

Si une femme se sent bien et qu'il n'y a pas de symptômes pathologiques, une visite chez le gynécologue peut être programmée le dixième jour du retard.

Les retards dans la menstruation, surtout lorsqu'ils sont absents pendant une longue période, constituent une violation assez grave du cycle menstruel, dont l'élimination doit être contrôlée par la gynécologie




Catégories de femmesActions nécessaires
Pour les femmes et les filles qui n'ont pas de vie sexuelle
  1. 1. Découvrez la présence de facteurs pouvant entraîner un retard des règles (situations stressantes, alimentation déséquilibrée, activité physique intense, etc.).
  2. 2. En l'absence de menstruation pendant 3 mois ou plus sans raison apparente, vous devez être examiné par un gynécologue
Pour les filles et les femmes qui ont des relations sexuelles
  1. 1. Effectuer un test de grossesse.
  2. 2. Découvrez la présence de facteurs pouvant retarder les règles (situations stressantes, malnutrition, activité physique excessive, etc.).
  3. 3. En cas de test de grossesse positif, ou si la femme n'est pas enceinte, et dans les cas où le retard de la menstruation dure longtemps sans raisons évidentes, vous devez immédiatement consulter un gynécologue
Pour les femmes de 40 ans et plus
Pour les femmes qui arrêtent d'utiliser la contraception ou après un avortement