Principal

Glandes surrénales

Carcinome épidermoïde du larynx (gorge) kératinisant et non kératinisant - symptômes, traitement, pronostic pour les patients

Le cancer de la gorge est un cancer très dangereux qui peut conduire une personne ayant des antécédents à la mort prématurée. Dans la plupart des cas, l'apparition du processus pathologique se produit dans l'épithélium épidermoïde, qui couvre la région du larynx de l'intérieur, par conséquent, le nom principal de la maladie est le carcinome épidermoïde du larynx. La principale menace de cette maladie est la capacité de métastases actives, dans lesquelles des foyers malins secondaires apparaissent dans les organes vitaux de la partie supérieure du corps humain.

Qu'est-ce que le carcinome épidermoïde, son développement dans le larynx?

L'apparition d'un néoplasme malin de ce type se produit en raison de la dégénérescence des cellules épithéliales qui composent la couche muqueuse du larynx en cellules cancéreuses. Le cancer épidermoïde de la gorge est une pathologie assez courante. Elle survient dans 98% des cas cliniques de lésions malignes du larynx et prend naissance dans ses parties supérieures, le ventricule et l'épiglotte, puis se propage progressivement aux inférieures. La croissance d'une structure tumorale de ce type peut être exophytique, dans la lumière du larynx, et endophyte, profondément dans les tissus. Dans le premier cas, le foyer malin primaire a des limites claires et une surface bosselée, et dans le second, une ulcération de sa couche supérieure et des contours vagues sont notés..

Types de carcinome épidermoïde

Des lésions malignes anormales peuvent se développer n'importe où dans la gorge, mais dans la plupart des cas, elles affectent le pharynx et l'épiglotte.

Le carcinome épidermoïde du larynx a 2 types, différant par leur structure histologique:

  1. Cancer épidermoïde non kératinisant du larynx. Avec ce type de pathologie, on note une croissance tumorale très rapide et un début précoce du processus métastatique. La principale caractéristique du cancer épidermoïde non kératinisant du larynx est qu'il survient dans des cellules épithéliales non capables de kératiniser, qui commencent alors à se diviser très rapidement, tout en perdant la capacité de mourir. De plus, ces éléments malins perdent complètement leur capacité à se différencier, ce qui fait de ce type de cancer le plus dangereux..
  2. Le cancer épidermoïde kératinisant du larynx survient dans les cellules épithéliales dans lesquelles la couche superficielle est kératinisée, c'est pourquoi elles ressemblent à une structure grumeleuse recouverte de petites échelles et ayant des limites claires. Ce type de maladie se caractérise par une croissance tumorale lente, une évolution latente et des métastases se développant rarement dans d'autres organes. La nature calme du processus pathologique rend le pronostic de vie du cancer épidermoïde kératinisant du larynx bien meilleur que pour sa variété non kératinisante.
retour au contenu ↑

Stades du cancer du larynx

Le cancer épidermoïde de la gorge, comme les autres pathologies oncologiques, ne se développe pas immédiatement, mais en plusieurs étapes, au cours desquelles apparaissent des modifications morphologiques et cliniques spécifiques. Au total, il existe 4 stades de carcinome épidermoïde du larynx et un autre, 0. Aux stades 0 et 1 du développement de la maladie, aucun changement n'est noté.

Les principales transformations concernent les étapes suivantes:

  1. Carcinome épidermoïde de grade 2 du larynx - la structure de la tumeur est encore petite et ne métastase pas, mais commence à se développer profondément dans la membrane muqueuse recouvrant la gorge.
  2. Carcinome épidermoïde du larynx de grade 3 - le cancer devient assez agressif, ce qui affecte tout l'organe et la germination dans les ganglions lymphatiques régionaux commence.
  3. Le carcinome épidermoïde du larynx de grade 4 est le développement final de la maladie, car à ce stade, le processus oncologique a affecté tout le corps et le patient n'a aucune chance de vivre.
retour au contenu ↑

Classification TNM et degrés de différenciation

Lors de la clarification du diagnostic et de la prescription du traitement, les oncologues classent le carcinome épidermoïde du larynx selon le système TNM.

Les caractères alphabétiques utilisés indiquent ce qui suit:

  • T - tumeur primaire, sa taille et son étendue:
  1. T1 - la tumeur est située dans la membrane muqueuse, le travail des cordes vocales n'est pas perturbé;
  2. T2 - la tumeur augmente, affectant de nouvelles structures anatomiques, telles que l'appareil ligamentaire et la racine de la langue. Une limitation de la mobilité des cordes vocales se produit.
  3. T3 - la tumeur se propage aux organes et tissus les plus proches, affectant la glande thyroïde;
  4. T4 - en augmentant, la tumeur se propage aux vaisseaux du cou, de la trachée, des poumons et de la glande thyroïde.
  • N - affection des ganglions lymphatiques par processus métastatique:
  1. N0 - pas de métastases;
  2. N1 - des métastases sont observées dans un ganglion lymphatique du côté de la localisation de la tumeur;
  3. N2 - des métastases dans les ganglions lymphatiques sont observées des deux côtés de la tumeur;
  4. N3 - un grand nombre de ganglions lymphatiques sont touchés, la taille des néoplasmes dépasse 6 cm.
  • M - présence ou absence de métastases dans les organes internes:
  1. M0 - pas de métastases;
  2. M1 - métastases dans les organes et tissus éloignés.

Des indices numériques de 0 à 4 sont placés à côté des caractères alphabétiques, indiquant l'étendue de la lésion. De plus, pour une sélection adéquate d'un cours thérapeutique, les spécialistes prennent en compte le degré de différenciation du néoplasme. Il permet aux médecins de prédire le taux de croissance tumorale et la propagation du processus pathologique..

En général, plus le degré de différenciation est bas, plus la malignité est élevée et plus le pronostic est mauvais:

  1. G1: carcinome épidermoïde hautement différencié du larynx. Les cellules tumorales ne diffèrent pratiquement pas des cellules saines.
  2. G2: carcinome épidermoïde modérément différencié du larynx. Les éléments cellulaires ont subi une transformation mineure, ce qui a augmenté leur degré d'agression.
  3. G3: carcinome épidermoïde du larynx. Les cellules renaissent complètement et n'ont plus aucune ressemblance avec des cellules saines, ce qui indique leur degré de malignité excessivement élevé.
retour au contenu ↑

Causes et pathologies précancéreuses du carcinome épidermoïde

Les conditions préalables qui peuvent provoquer un carcinome épidermoïde de la gorge ou accélérer son développement ne sont actuellement pas complètement connues, mais les scientifiques identifient plusieurs facteurs pathologiques pouvant provoquer un processus dangereux. Tout d'abord, ils comprennent un certain nombre de maladies précancéreuses - processus inflammatoires chroniques se produisant dans la muqueuse pharyngée, dyskératose (épaississement prononcé de l'épithélium des voies respiratoires), laryngite, infection au VPH, virus du papillome humain.

De plus, selon les cliniciens, les facteurs suivants peuvent provoquer le début du processus pathologique:

  • abus d'alcool et antécédents de tabagisme à long terme;
  • situation écologique défavorable;
  • travail dans la production dangereuse.
retour au contenu ↑

Symptômes et signes

Les manifestations négatives qui accompagnent le développement de tout type de cancer du larynx sont similaires les unes aux autres. Le signe le plus courant du carcinome épidermoïde du larynx est un changement inattendu du timbre de la voix d'une personne - l'apparition d'une rugosité et d'un enrouement prononcés qui ne peuvent être éliminés pendant longtemps. Ce symptôme indique le plus souvent un carcinome épidermoïde du larynx avec kératinisation. De plus, la kératinisation de zones importantes de la membrane muqueuse entraîne des problèmes de fonction de déglutition - au début, une personne malade avale à peine des aliments solides, puis des aliments liquides..

Certains autres symptômes du carcinome épidermoïde du larynx peuvent être distingués, bien qu'ils n'indiquent qu'indirectement ce type de processus pathologique:

  • perte de poids soudaine et inexpliquée;
  • essoufflement, essoufflement;
  • une augmentation significative des ganglions lymphatiques cervicaux;
  • l'apparition de douleurs sévères dans la gorge et les oreilles;
  • une toux avec des expectorations sanglantes.

Les médecins recommandent aux patients à risque en tant que mono de procéder plus souvent à un examen indépendant de la gorge devant un miroir. Ceci, ainsi que des symptômes cliniques alarmants, aideront à suspecter en temps opportun le développement d'un processus malin. Le moyen le plus simple de comprendre exactement à quoi ressemble le carcinome épidermoïde du larynx est de prendre la photo au stade initial. De telles photos sont prises par des spécialistes lors d'un examen visuel d'un patient ou d'une opération, et elles sont présentes en grand nombre sur le réseau.

Photo du développement du cancer du larynx et de la gorge au stade 1

Diagnostique

Une fois qu'une personne a ressenti les symptômes ci-dessus du carcinome épidermoïde du larynx, elle doit consulter d'urgence un spécialiste et découvrir ce qui les a causés..

Après consultation avec un médecin ORL et confirmation des soupçons de développement du processus pathologique, le patient sera chargé de diagnostiquer un carcinome épidermoïde du larynx, généralement composé des méthodes suivantes:

  1. Test sanguin de laboratoire complet, qui comprend l'analyse des marqueurs tumoraux et des électrolytes, ainsi que la coagulation.
  2. Biopsie des zones anormales.
  3. TEP, CT et IRM.
retour au contenu ↑

Traitement du carcinome épidermoïde du larynx

Pour se débarrasser du patient du processus oncologique qui se déroule dans le larynx, plusieurs techniques thérapeutiques sont utilisées. Le traitement du carcinome épidermoïde, qui vient de naître dans le tissu épithélial de la gorge, se fait sans chirurgie. Pour arrêter les étapes initiales du processus pathologique, le plus souvent, seules la radiothérapie (curiethérapie) et la chimiothérapie sans chirurgie sont effectuées. Cependant, lorsque de gros néoplasmes sont détectés, l'opération devient la base des mesures thérapeutiques. Pour le carcinome épidermoïde qui affecte la région du larynx, un cyber-couteau ou un gamma couteau est utilisé pour le réaliser. Ils vous permettent de retirer la tumeur de la gorge de manière peu traumatique, en peu de temps et sans chirurgie ouverte..

Les protocoles classiques pour le traitement du carcinome épidermoïde du larynx comprennent les techniques suivantes:

  1. Cours de chimie néoadjuvante et / ou radiation.
  2. Chirurgie mini-invasive à l'aide d'un gamma ou d'un cyber-couteau.
  3. Traitement adjuvant (postopératoire) du larynx, au cours duquel le traitement ciblé et la curiethérapie sont les plus couramment utilisés.

En cas d'inopérabilité d'une tumeur du larynx, un traitement palliatif est prescrit aux patients, dont le but n'est pas de récupérer ou de rémission, mais de soulager les symptômes douloureux et de restaurer la qualité des derniers jours de la vie.

Complications possibles après un traitement

Le carcinome épidermoïde de la gorge, opéré, provoque une inflammation des tissus entourant le larynx, ce qui entraîne des risques élevés d'infection.

De plus, un certain nombre d'autres complications peuvent se développer:

  1. Saignement abondant.
  2. Traumatisme mécanique de l'œsophage et de la trachée.
  3. Gonflement sévère de la région laryngée.
  4. Gros caillots sanguins sur le site chirurgical qui rendent la respiration difficile.

Important! Ces conséquences de la chirurgie ne sont possibles que si le patient ne suit pas les règles de soins prescrites par le médecin traitant. Si toutes les recommandations sont suivies, l'inconfort et la douleur disparaîtront complètement avec le temps..

Nutrition et régime

Si le diagnostic de carcinome épidermoïde du larynx a confirmé la présence d'un processus pathologique de cette forme chez le patient, il doit nécessairement ajuster le régime alimentaire. Seul un spécialiste est impliqué dans la sélection d'un régime spécial, car il est individuel pour chaque patient atteint de ce type de maladie, mais il existe des règles générales qu'il est recommandé de respecter strictement:

  • vous devriez manger 5 à 6 fois par jour en portions minimales;
  • le menu du jour doit être composé de 1/3 de produits protéinés et 2/3 d'aliments végétaux;
  • les aliments doivent être liquides ou en purée et à température ambiante.

Immédiatement après l'opération, le patient sera alimenté par un tube pendant plusieurs jours, puis, à mesure que la membrane muqueuse guérit, il sera progressivement autorisé à manger des aliments mous de manière naturelle..

Période de rééducation

Une fois le traitement principal terminé, qui détruit le carcinome épidermoïde du larynx, la rééducation est obligatoire pour les patients. L'objectif principal des mesures de rééducation est de normaliser l'état général du patient cancéreux et de restaurer les fonctions qu'il a perdues. L'état de santé ultérieur de la personne opérée dépend directement de la correction de la période de récupération postopératoire..

Il devrait inclure plusieurs mesures de réhabilitation:

  • soins médicaux professionnels de la trachéotomie au stade de la rééducation postopératoire en milieu hospitalier - son nettoyage régulier, empêchant l'apparition de caillots sanguins et liquides;
  • restauration utilisant des méthodes spéciales d'odorat et de goût, ainsi qu'un contrôle régulier du processus de respiration;
  • restauration de la fonction de la parole, permettant au patient de reprendre sa vie active habituelle.
retour au contenu ↑

Métastases et rechute du processus oncologique

Le risque de récidive du cancer de la gorge est considéré comme le plus élevé au cours des 2 premières années. Habituellement, environ 70% des patients subissent un nouveau développement au début de la période post-traitement d'une maladie dangereuse, bien qu'ils aient subi une intervention chirurgicale adéquate pour le carcinome épidermoïde, une chimiothérapie et une radiothérapie complémentaires à la chirurgie, et des mesures préventives ont été prises dans leur intégralité..

La raison pour laquelle le carcinome épidermoïde du larynx commence à réapparaître sont des cellules anormales individuelles. Ils persistent généralement en quantité assez importante après le traitement du carcinome épidermoïde du larynx, dans les vaisseaux sanguins ou lymphatiques adjacents, et après un certain temps, ils commencent à se développer activement dans des organes proches et distants, formant en eux des foyers malins secondaires. Ce sont les métastases qui provoquent l'apparition d'une rechute de la maladie et conduisent le plus souvent à un décès prématuré..

Quel est le pronostic de la vie avec le carcinome épidermoïde du larynx?

Après la mise en place d'un traitement combiné, carcinome épidermoïde de la gorge, qui en est aux premiers stades de développement, 1 ou 2, et n'a pas commencé à métastaser, il est possible de guérir complètement ou de passer à un état de rémission prolongée de 5 ans ou plus.

Le pronostic du carcinome épidermoïde non kératinisé du larynx, en fonction du stade de détection et du début du traitement, peut être le suivant:

  1. à 0, il y a une guérison complète dans 90 à 100% des cas;
  2. pour 1, 80% des patients ont une chance réelle de vivre avec un traitement adéquat pendant plus de 5 ans;
  3. sur 2, 70% des patients espèrent une guérison complète ou une rémission à long terme;
  4. par 3, la structure tumorale se développe dans les parois de la gorge, par conséquent, même avec un traitement adéquat, pas plus de 50 à 60% des patients survivent jusqu'à la période de 5 ans;
  5. à 4, la finale, les chances d'une période de survie un peu longue avec le maintien de la qualité de vie demeurent chez moins de 25% des patients. L'espérance de vie dans le carcinome épidermoïde de grade 4 du larynx est le plus souvent de plusieurs mois. Les risques de décès prématuré sont associés à la croissance d'une structure tumorale géante dans la poitrine, le canal rachidien et l'artère carotide.

Important! Comme déjà mentionné, le carcinome épidermoïde kératinisant du larynx a un pronostic de récupération plus favorable que celui non kératinisant, mais malgré cela, les patients atteints de cette forme de maladie doivent être pris très au sérieux par les mesures thérapeutiques prescrites par un spécialiste, car l'admission de violations ou l'ignorance de toute procédure est complètement peut se terminer par une mort prématurée.

Carcinome épidermoïde du larynx. Degrés et pronostic

Le cancer du larynx dans 95% des cas se développe à partir de l'épithélium épidermoïde, à partir duquel il est appelé carcinome épidermoïde du larynx. La raison en est le plus souvent des conditions précancéreuses: facultatives ou obligatoires, qui, avec une probabilité variable, provoquent une oncologie. Les conditions précancéreuses obligatoires comprennent les papillomes, la pachydermie et la leucoplasie. Ces pathologies peuvent déjà être attribuées au stade initial ou nul de développement de la formation maligne du larynx..

Leucoplasie - a la forme de taches blanches, elles ne dépassent pratiquement pas la membrane muqueuse, les tailles varient jusqu'à 6 mm. La leucokératose est un processus par lequel la kératinisation de l'épithélium se produit, elle ressemble à des plaques avec un revêtement sale. Dans la gorge, ces manifestations ne sont pas déterminées visuellement, mais le patient peut ressentir un corps étranger, une gêne en avalant, en parlant.

Pachyderma - le carcinome épidermoïde du larynx peut être déclenché par des excroissances sur l'épiderme. Ces excroissances se forment sous l'influence d'un processus inflammatoire prolongé du larynx, sans traitement approprié.

Cancer du larynx: symptômes, formes

Les premières manifestations du cancer du larynx peuvent être distinguées:

  • altération de la fonction de déglutition;
  • problèmes de respiration;
  • douleur, inconfort;
  • toux.

Cancer du larynx grade 3

Avec les métastases, les symptômes peuvent être complétés par des lésions des ganglions lymphatiques, le lieu de localisation des métastases est les ganglions lymphatiques jugulaires inférieurs. Les métastases à distance sont extrêmement rares, pas plus de 5% des cas. Rarement, mais cela se produit lorsque les métastases se déplacent vers le foie, les organes du système digestif, les os.

Le cancer du larynx se manifeste par une violation de la voix, en parallèle, le patient ressent une gêne en parlant, une douleur. La douleur peut également être associée à la dégradation du tissu tumoral malin ou à sa croissance progressive. Dans le même temps, un trouble respiratoire est observé avec un effort physique modéré, mais se manifeste déjà à un degré ultérieur sans raison apparente. Au cours du processus de croissance tumorale, le corps s'adapte à l'hypoxie. Mais sous l'influence de facteurs indésirables tels que le froid, les infections secondaires, les métastases, les réactions allergiques, une sténose aiguë peut se développer, ce qui constitue un danger pour la vie du patient.

Grades de cancer du larynx

La tumeur épidermoïde du larynx a 4 degrés de développement:

  1. Premier degré - un cancer de la muqueuse limité se forme, sans propagation de métastases, situé dans la sous-muqueuse.
  2. Le deuxième degré implique la défaite de toute une zone distincte du larynx, sans s'étendre au-delà de ses limites.
  3. Troisièmement, le processus va au-delà de la couche sous-muqueuse, s'étend aux tissus environnants, la mobilité du larynx est considérablement réduite.
  4. Le dernier quatrième stade du cancer - le processus de métastase commence, la tumeur se propage aux organes voisins, les métastases affectent le système lymphatique.

Causes du cancer du larynx

Le facteur provoquant le carcinome épidermoïde peut être toute maladie inflammatoire qui n'a pas répondu au traitement. Cela est particulièrement vrai pour les patients dont l'immunité est affaiblie. Ce sont des pathologies telles que la syphilis, la laryngite chronique, la pharyngite, la laryngotrachéite. Le tabagisme, l'abus de boissons alcoolisées sont également de puissants irritants pour la muqueuse laryngée, en parallèle, ils affectent le fonctionnement du système immunitaire. Par conséquent, un corps affaibli peut être sensible à un processus malin et le pronostic est défavorable.

La croissance de tumeurs bénignes en cancer malin est également possible. Ce sont les papillomes, les leucoplasies et autres..

Pronostic du cancer du larynx

Le pronostic de la formation de cellules squameuses est dans la plupart des cas défavorable, l'espérance de vie du patient sans traitement est d'environ 3 ans. La cause du décès est l'asphyxie, les dommages aux organes vitaux, la pneumonie et autres. Le pronostic de survie à cinq ans avec un traitement adéquat est d'environ 95% au premier stade, environ 75% au deuxième stade et 65% au troisième stade.

Traitement standard

Cancer du larynx. Opération

Le schéma thérapeutique standard du cancer du larynx comprend l'ablation chirurgicale, la chimiothérapie et la radiothérapie. L'objectif principal du traitement est d'éliminer complètement la formation maligne, d'améliorer la qualité de vie du patient..

Radiothérapie - la lésion de la partie médiane du larynx se caractérise par une sensibilité accrue à l'exposition aux rayonnements, le traitement commence donc par cet événement. Dans la plupart des cas, une fois le cours terminé, la taille de la tumeur diminue, après quoi le cours est répété. Lors de la répétition du cours, certaines complications peuvent survenir au cours du traitement chirurgical, par conséquent la rationalité de cette approche est déterminée pour chaque patient individuellement.

La chimiothérapie pour le cancer épidermoïde du larynx est prescrite aux troisième et quatrième stades, avec la localisation du processus dans la partie supérieure. Lorsque le cancer est situé dans la section inférieure ou médiane, l'efficacité du traitement de chimiothérapie est considérablement réduite.

La méthode opératoire vise à l'élimination complète de la tumeur ou des métastases. L'élimination est effectuée dans les 14 jours suivant la radiothérapie, car les cellules cancéreuses sont capables de reprendre leur croissance après 2 semaines. Dans la première étape, la résection avec préservation du larynx est la meilleure option, comme dans la seconde. Et déjà au dernier stade, l'ablation complète du larynx et des métastases d'autres organes est montrée.

Avec la propagation des métastases aux ganglions lymphatiques, une opération est réalisée en parallèle pour les éliminer.

La restauration de la voix après l'ablation du larynx est possible. Pour ce faire, vous devez installer une prothèse spéciale et suivre un cours avec un spécialiste du phonateur. Cela améliorera la qualité de vie après un traitement contre le cancer, maintiendra votre position dans la société et ne perdra pas l'occasion de communiquer avec vos proches..

Élimination des métastases

La métastase dans les ganglions lymphatiques avec une tumeur épidermoïde du larynx est un phénomène courant, mais il existe différentes méthodes de traitement et l'opinion d'un spécialiste est largement différente. Certains jugent déraisonnable d'effectuer une radiothérapie en présence de métastases et s'accordent sur la nécessité d'effectuer un traitement complexe..

Étapes du traitement combiné:

  1. Irradiation préopératoire, afin de prévenir d'autres tumeurs malignes. Ce pourrait être un rayonnement X.
  2. Au deuxième stade, la tumeur est retirée des organes du système lymphatique..
  3. La période postopératoire est marquée par l'observation du patient et, si nécessaire, une chimiothérapie est effectuée.

Le résultat de la chirurgie selon des données récentes se termine favorablement, sans risque de complications. Mais en même temps, il n'y a aucune garantie de nettoyage complet du système lymphatique des métastases..

La raison du faible taux de survie après un traitement combiné est plus souvent la croissance de la tumeur profondément dans les organes voisins, le renvoi tardif à un spécialiste et un régime postopératoire incorrect..

Laryngoectomie, ectomie totale: technique

Le carcinome épidermoïde dans les derniers stades nécessite une intervention chirurgicale. Lorsque la tumeur est localisée, à la fois dans le larynx et à l'extérieur de l'organe, une laryngectomie est indiquée - ablation complète de la tumeur avec l'organe causal.

Se préparer à la chirurgie

La préparation préopératoire consiste à administrer des antibiotiques au patient 3 jours avant l'opération programmée. Le patient doit boire beaucoup de liquides, bien manger des aliments riches en calories sans gras ajoutés. Immédiatement la veille de l'opération, le patient reçoit des somnifères, cela est fait pour améliorer l'anesthésie. Dans le même but, avant l'opération, le patient reçoit une dose de morphine et d'atropine pour réduire la salivation..

Récemment, à des fins d'anesthésie, des médicaments potentialisés ont été utilisés, et pour la combinaison de l'anesthésie locale avec la neuroplégie, des antihistaminiques, des médicaments neuroplégiques de type atropine de production nationale ont été utilisés. Cette option offre un niveau d'anesthésie élevé.

Opération

L'ectomie totale est réalisée de plusieurs manières, en fonction de l'emplacement du processus tumoral, du stade et de la forme. L'ectomie totale est réalisée selon deux schémas: ablation de haut en bas ou de bas en haut. La première option empêche l'aspiration de sang en raison du fait que le larynx est coupé de la trachée, mais le danger de cette méthode est la forte probabilité d'asphyxie. Par conséquent, l'avantage est donné à la deuxième variante d'élimination de la tumeur..

Période postopératoire

Une fois le larynx retiré, le patient est nourri par le nez. Une sonde spéciale est insérée dans l'œsophage même pendant l'opération, après quoi des sutures sont appliquées, et la probabilité que du mucus ou du sang passe à travers la zone cousue est soigneusement contrôlée. Immédiatement après l'opération, une transfusion sanguine est réalisée dans un volume de 200 à 3500 cm2. La présence de métastases à distance peut annuler l'opération effectuée et le processus de cancer continuera à détruire le corps. Par conséquent, une surveillance constante est effectuée pendant la période postopératoire..

La taille du défaut après la chirurgie dépend de la taille du larynx et de la taille de la tumeur.

Carcinome épidermoïde du larynx

Le contenu de l'article

L'oncopathologie du larynx se présente sous la forme de telles maladies:

  • carcinome épidermoïde du larynx;
  • adénocarcinome;
  • sarcome.

Le nombre écrasant de processus tumoraux malins dans la gorge est dû au développement d'un carcinome épidermoïde. Cependant, la clarification de la nature des cellules atypiques, à partir de quel tissu elles sont formées, est une condition importante pour choisir le bon traitement..

Classification du cancer du larynx

Le carcinome épidermoïde du larynx est la maladie oncologique la plus courante qui affecte la couche épithéliale de l'organe. Le processus malin affecte l'épithélium épidermoïde à différents stades de son développement, provoquant une mutation cellulaire, qui se manifeste par diverses formes histologiques de la maladie. Selon le degré de kératinisation de la couche épithéliale, on distingue le cancer épidermoïde kératinisant du larynx et le cancer non kératinisant.

Une telle division n'est déterminée que par les résultats d'une biopsie, qui est réalisée par un spécialiste. Il est possible de sélectionner une zone de la zone tissulaire touchée par laryngoscopie ou directement pendant la chirurgie. La procédure consiste en l'extraction d'une zone douteuse et son examen plus approfondi au microscope.

Pour la fiabilité du diagnostic, le lieu le plus favorable pour le prélèvement de matériel est la zone frontalière entre l'épithélium pathologiquement altéré et normal. L'étude est nécessaire pour clarifier la formation maligne et sa forme histologique..

Le choix des tactiques de traitement et des prévisions dépend des résultats de la biopsie obtenus.

La forme non kératinisante du carcinome épidermoïde se caractérise par une croissance rapide, une propagation aux tissus voisins, un développement précoce de métastases, c'est-à-dire une évolution plus maligne. L'épithélium kératinisé, qui caractérise un autre type de carcinome épidermoïde, indique une évolution plus favorable de la maladie.

Étapes du processus

Le stade de la maladie auquel son traitement est commencé est d'une grande importance pour le pronostic de la vie. La clarification du diagnostic aux premiers stades de la maladie contribue à un pronostic plus optimiste. L'efficacité du traitement dans ce cas sera beaucoup plus élevée.

Le cancer de la gorge passe par quatre étapes de son développement, caractérisées par des différences cliniques. Il existe une classification internationale de la maladie selon le système TNM, où T caractérise la taille et les limites de la croissance tumorale, N - propagation des métastases aux ganglions lymphatiques régionaux, M - implication de tout l'organisme dans le processus et présence de lésions métastatiques d'organes distants.

La première étape est caractérisée par la présence d'une lésion insignifiante, localisée dans un endroit strictement limité.

Dans le même temps, les tissus environnants ne sont pas modifiés. Les ganglions lymphatiques régionaux ne sont pas hypertrophiés. La symptomatologie de la maladie à ce stade est absolument maigre, masquée par des maladies inflammatoires de la gorge. Le patient peut se plaindre d'une gêne dans la gorge, d'une sensation de corps étranger lors de la déglutition, d'étouffement. Selon le système TNM, le premier étage correspond à T1N0M0.

Avec un examen physique régulier à ce stade, le cancer du pharynx, ainsi que du larynx supraglottique, est le plus souvent détecté. Avec cette localisation du processus, un diagnostic préliminaire peut être fait à l'aide de la laryngoscopie et de la pharyngoscopie, disponibles dans n'importe quel établissement médical. À cet égard, une visite opportune chez un oto-rhino-laryngologiste permettra de commencer le traitement à un stade précoce, ce qui améliorera le pronostic. Les mesures thérapeutiques les plus efficaces utilisées à ce stade sont l'ablation chirurgicale de la tumeur et la radiothérapie..

Le pronostic avec un traitement rapide du cancer de la gorge de stade 1 est favorable.

Le deuxième stade de la maladie est caractérisé par une croissance supplémentaire de la tumeur, affectant les zones adjacentes.

Il peut y avoir une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. Ils sont doux, facilement déplaçables, leur palpation est indolore. La biopsie diagnostique vous permet de déterminer l'absence de métastases en eux.

En raison de la germination des terminaisons nerveuses, à ce stade, le développement d'un syndrome douloureux est déjà possible. Avec la défaite des cordes vocales, le changement de timbre de la voix augmente. Cela devient rauque. Une fatigue rapide de la conversation est notée. L'ablation chirurgicale de la tumeur est une condition préalable à l'amélioration du pronostic. La mise en œuvre en temps opportun des mesures médicales à ce stade garantit une prolongation de la vie de 5 ans pour 80% des patients.

Le cancer de la gorge de stade 3 se caractérise par une aggravation des symptômes.

  • malaise;
  • la faiblesse;
  • perte de poids;
  • un mal de gorge;
  • sensation de corps étranger dans la gorge;
  • toux sèche;
  • difficulté à respirer, développement possible de suffocation;
  • changement de voix, jusqu'au silence.

Une hypertrophie des ganglions lymphatiques est un facteur diagnostique et pronostique important. Ils deviennent denses, soudés aux tissus environnants. Dans certains cas, les ganglions lymphatiques ressemblent à des paquets denses.

Une biopsie diagnostique établit la présence de cellules atypiques en eux, ce qui indique le développement de métastases. Dans le même temps, les études instrumentales réalisées permettent d'exclure le développement de métastases et les lésions d'autres organes et systèmes. Le plus souvent, l'échographie, la tomodensitométrie, l'IRM, l'examen aux rayons X des organes thoraciques sont utilisés pour le diagnostic..

À ce stade, le traitement ne doit être que complet, y compris tous les moyens possibles proposés par la médecine moderne, l'ablation chirurgicale de la tumeur, la radiothérapie et l'utilisation de médicaments de chimiothérapie. À ce stade, le traitement du carcinome épidermoïde du larynx avec des remèdes populaires est autorisé. Les principales exigences pour de telles méthodes de traitement sont qu'elles soient utilisées en conjonction avec le traitement traditionnel, sans le remplacer. De plus, le remède recommandé par la médecine alternative doit être sans danger pour le patient..

Le quatrième stade du cancer de la gorge est caractérisé par la poursuite de la propagation du processus tumoral.

Dans le même temps, les cellules atypiques dans le processus de leur activité vitale ont un effet toxique sur tout le corps, conduisant au développement d'une intoxication cancéreuse. Les symptômes les plus courants dans ce cas sont

  • faiblesse sévère;
  • malaise;
  • émaciation;
  • augmentation de la température corporelle;
  • un mal de gorge;
  • douleur en essayant de prononcer des sons;
  • aphonie;
  • toux sèche;
  • crises d'asthme;
  • hémoptysie;
  • mauvaise haleine.

À ce stade, l'implication de divers organes et systèmes dans le processus est notée. Avec le cancer de la gorge, des métastases peuvent être trouvées dans les bronches, les poumons, le cerveau, la colonne vertébrale, moins souvent dans le foie et les reins, ce qui affecte également le tableau clinique.

Les mesures thérapeutiques visent exclusivement à prolonger la vie du patient. Les prévisions à long terme sont défavorables. À ce stade, les patients se tournent activement vers la médecine alternative..

Dépendance de l'évolution de la maladie à la localisation de la tumeur

L'évolution du cancer de la gorge et le pronostic dépendent en grande partie de la localisation du processus. Malgré la possibilité d'un diagnostic précoce, le cancer du larynx supraglottique est caractérisé par une évolution maligne. Cela est dû au fait que cette zone est équipée d'un large réseau de vaisseaux lymphatiques qui contribuent à la propagation du processus tumoral..

La localisation du processus dans la zone des cordes vocales est caractérisée par des symptômes plus prononcés, lorsque le patient présente un trouble de la voix progressif, ce qui l'oblige à se tourner vers des spécialistes. De plus, au niveau des cordes vocales, les réseaux lymphatique et capillaire sont insuffisamment développés, ce qui empêche la propagation rapide de la tumeur. Ainsi, la tumeur du larynx laryngé se caractérise par une croissance lente, ce qui crée les conditions préalables à des prévisions plus optimistes..

Le cancer du larynx sous-glottique est caractérisé par un diagnostic tardif, dû à la rareté des symptômes, masquée par une laryngite chronique, une laryngotrachéite. De plus, une toux sèche et un certain inconfort dans la gorge sont des signes constants de fumeurs. Pendant longtemps, ces patients ne se tournent pas vers des spécialistes, estimant que la présence de symptômes est due à une mauvaise habitude. Avec une telle localisation du processus, des difficultés peuvent survenir avec la spécification du diagnostic, car la détection visuelle de la tumeur à l'aide de la laryngoscopie indirecte peut être difficile.

Étant donné que le diagnostic précoce de la maladie joue un rôle important dans la poursuite du pronostic, il est recommandé à toutes les catégories de patients présentant une présence prolongée de symptômes de lésions de la gorge de consulter un oto-rhino-laryngologiste..

L'enrouement de la voix, la sensation d'un corps étranger dans la gorge, une toux sèche depuis plus de trois semaines est une raison pour se rendre à l'hôpital et subir une laryngoscopie.

Les patients ayant des antécédents chargés, ayant de mauvaises habitudes, ainsi que les employés des industries dangereuses devraient faire une visite programmée chez le médecin ORL deux fois par an.

Carcinome épidermoïde de la gorge

Le carcinome épidermoïde du larynx est considéré comme l'un des types d'oncologie les plus agressifs. La pathologie a plusieurs variétés, 4 degrés de développement et s'accompagne d'inconfort dans la gorge, de difficulté à avaler, de toux sèche. Aux premiers symptômes de détérioration, il est recommandé de consulter un médecin. Le spécialiste diagnostiquera, prescrira une radiothérapie et une chimiothérapie, pratiquera une intervention chirurgicale dont dépend le pronostic.

Causes du cancer

L'un des facteurs de formation d'une tumeur maligne est l'utilisation régulière de «nourriture de rue» cuite dans de la vieille huile, dans laquelle des cancérogènes se forment lors de la combustion..

L'apparition d'un carcinome épidermoïde est précédée d'une violation du cycle cellulaire, dans laquelle les cellules commencent à se diviser rapidement et de manière incontrôlable. Une tumeur maligne du larynx est formée à partir de tissu épithélial. Les facteurs suivants sont considérés comme les causes de la pathologie:

  • mauvaises habitudes;
  • inhalation de vapeurs nocives au contact de pesticides;
  • blessures à la gorge et brûlures de toute étiologie;
  • maux chroniques des voies respiratoires supérieures - amygdalite, laryngite, trachéite, pharyngite;
  • maladies infectieuses graves;
  • conditions précancéreuses - leucoplasie, kystes, papillomes;
  • boissons et plats chauds et épicés;
  • contact prolongé avec des substances radioactives.
Retour à la table des matières

Quels sont les types de tumeurs?

Les médecins divisent les formations malignes en types suivants:

  • Carcinome épidermoïde kératinisant du larynx. Elle est caractérisée par l'accumulation de kératine dans les cellules et le néoplasme est recouvert de croûtes jaunes. Considéré comme une forme de cancer moins agressive, caractérisée par une croissance lente et un faible risque de foyers secondaires distants de cancer.
  • Cancer épidermoïde non kératinisant. Avec ce type de maladie, la kératinisation ne se produit pas, ce qui entraîne une croissance rapide de la tumeur. progresse et donne des métastases.
Retour à la table des matières

Degrés et symptômes: comment l'oncologie se manifeste?

Le carcinome épidermoïde du larynx ou carcinome a 4 stades de développement, dont les symptômes sont indiqués dans le tableau:

ÉtapesPanneaux
InitialePetite tumeur
Inconfort dans la gorge, douleur
Enrouement dans la voix
MoyenneLa tumeur se propage à tout le larynx, mais ne dépasse pas l'organe
Douleur en avalant
Toux sèche et paroxystique
Sensation de boule dans la gorge
Mauvaise haleine persistante
LourdLa tumeur augmente considérablement en taille et capture les tissus environnants
Rétrécissement du larynx
Essoufflement et crises d'asthme
Dyspnée
Ganglions lymphatiques enflés et sensibles
Toux violente avec mucosités difficiles à séparer, parfois sanglantes
Manque d'appétit
Perte de poids dramatique
TerminalMétastases vers des organes distants - cerveau, poumons
Perte de dents
L'état du patient devient critique
Retour à la table des matières

Méthodes de diagnostic

Un oto-rhino-laryngologiste sera en mesure de reconnaître le carcinome épidermoïde de la gorge, une observation ultérieure par un oncologue est nécessaire. Pour un diagnostic précis, des procédures de diagnostic sont utilisées, telles que:

  • radiographie;
  • pharyngoscopie;
  • phonétographie;
  • CT scan;
  • biopsie;
  • Échographie des organes pour détecter les métastases;
  • la laryngostroboscopie;
  • analyses cliniques générales de l'urine et du sang.
Retour à la table des matières

Que faire avec le cancer du larynx?

Thérapie complexe

Une tumeur épidermoïde peut être guérie des manières suivantes:

  • Radiothérapie. Avec cette méthode, l'oncologie est affectée par les rayonnements ionisants, qui détruisent la tumeur et provoquent sa mort. La méthode est la plus efficace dans les premiers stades de la maladie en l'absence de métastases.
  • Chimiothérapie. Des médicaments cytostatiques sont utilisés pour empêcher la croissance et le développement des cellules cancéreuses, à la suite desquelles elles meurent. Ces médicaments comprennent «Bléomycine», «Carboplatine», «Ifosfamide», «5-Fluorouracile», «Paclitaxel», «Taxol», «Docétaxel».
  • Intervention chirurgicale. Aux premiers stades du développement du cancer, une excision de la tumeur avec le tissu sain environnant est effectuée. La maladie de grade 3 nécessite l'ablation du larynx, suivie d'une reconstruction de l'organe et d'une restauration des fonctions. Pour éviter la constriction, un tube en T est installé.
Retour à la table des matières

Régime thérapeutique

Pour le carcinome épidermoïde du larynx, il est recommandé d'avoir une alimentation équilibrée. Les aliments épicés, gras, frits, fumés, salés, marinés, ainsi que l'alcool et les boissons gazeuses sucrées doivent être exclus. Les aliments doivent être de température modérée et consommés bouillis, cuits ou cuits au four. Les repas doivent être fractionnés. Produits recommandés:

  • les produits laitiers;
  • légumes frais, fruits, baies;
  • variétés faibles en gras de viande, poisson, fromage;
  • huile végétale;
  • bouillie de céréales;
  • eau minérale plate.
Retour à la table des matières

Quel est le pronostic pour l'oncologie du larynx?

Avec des complications telles que pleurésie, hémorragie interne, insuffisance cardiaque due à l'asphyxie, la durée de vie est réduite à 1 an.

Si la maladie est détectée à un stade précoce, l'espérance de vie à 5 ans peut atteindre 85%. Avec une forme de cancer non kératinisante, le taux diminue - 80%. Si la tumeur a métastasé ou dans les cas avancés, le taux de survie est d'environ 15%. Le pronostic et la durée de la rémission sont également influencés par l'âge, la croissance des cellules cancéreuses, les troubles systémiques et l'état du système immunitaire..

Carcinome épidermoïde du larynx

Le carcinome épidermoïde du larynx est une maladie oncologique que l'on retrouve le plus souvent chez les habitants des grandes villes au milieu défavorable. Se développant à partir de cellules et affectant la couche épithéliale, le néoplasme est détecté dans différentes parties de la gorge. Les premiers signes de la maladie: essoufflement, enrouement, toux. Leurs patients sont souvent associés à des maladies respiratoires et n'attachent pas beaucoup d'importance, s'appuyant sur un traitement standard des infections respiratoires. Mais avec le cancer de la gorge, le soulagement souhaité ne vient pas et les premiers symptômes sont remplacés par une sténose du larynx et une douleur aiguë.

Facteurs provoquants

Il existe de nombreuses raisons à la survenue d'un carcinome épidermoïde de la gorge. Il convient de noter une condition précancéreuse non détectée et non traitée à temps. Ces maladies sont classées par les oncologues:

  • Leucoplasie - avec la condition, un processus d'érosion ou non érodant des cellules épithéliales sous la forme de plaques blanches avec un revêtement grisâtre est noté. Le patient ne remarque pas l'anomalie pendant longtemps, mais il y a une sensation de présence d'un objet étranger dans la gorge. Les cellules kératinisées ne dépassent pas les limites de la membrane muqueuse, le diamètre ne dépasse pas 0,6 mm.
  • Pachyderma - la couche épithéliale du pharynx est recouverte de formations spécifiques. Cela se produit en raison d'un processus inflammatoire en cours, sans traitement. Ces excroissances sont localisées isolément et en groupes. En plus de l'enrouement de la voix, il n'y a pas de symptômes particuliers..
  • Papillomatose - avec une pathologie du larynx, des excroissances papillaires de différents degrés se forment avec la kératinisation. Les symptômes de l'anomalie dépendent de l'emplacement: si dans la zone des ligaments, le timbre de la voix change. Lorsqu'il est localisé dans la région supra-plissée, il y a une sensation d'un objet étranger dans la gorge, lorsque des papillomes sont trouvés sous les cordes vocales, de la transpiration, de la toux et une respiration difficile apparaissent.

Lors du diagnostic de ces pathologies, il est urgent de commencer le traitement, elles se transforment souvent en formes malignes.

En plus de ces affections, un certain nombre de maladies ont été identifiées qui augmentent le risque de leur transition vers un carcinome épidermoïde de la gorge. Ils vont rarement au stade de l'oncologie, mais sans thérapie adéquate, des conséquences désastreuses ne sont pas exclues. Ces anomalies incluent les oncologues:

  • dysplasie de la couche muqueuse de la gorge;
  • cicatrices après un traitement à long terme d'un certain nombre d'infections;
  • granulomes de contact;
  • fibromes d'origine de contact.

En plus de provoquer des pathologies, des facteurs sont décrits qui peuvent provoquer un processus malin. Cela comprend le tabagisme, le tabac à chiquer, l'abus d'alcool, etc. De même, l'oncologie du larynx est souvent diagnostiquée chez les travailleurs des industries dangereuses: organisations de peinture et vernis, cimenteries, etc. parmi les résidents de localités peuplées et polluées par le gaz.

Types de cancers de la gorge

Un processus oncologique, tel que le carcinome épidermoïde du larynx, est divisé en deux types:

  • kératinisation - se développe lentement, ne métastase pratiquement pas;
  • non kératinisant - cette espèce est formée à partir de cellules non kératinisées de la muqueuse pharyngée, souvent des métastases.

Parfois, les médecins diagnostiquent des types mixtes de maladies.

Localisation du néoplasme

Fondamentalement, la maladie oncologique affecte les parties supérieures de l'organe: le ventricule de la gorge, l'épiglotte, se propage rapidement aux tissus sains voisins. Parfois, la tumeur se développe tellement qu'elle bloque presque la lumière du pharynx, provoquant des difficultés d'élocution et de respiration.

Si la maladie est localisée dans la zone des cordes vocales, un changement de voix devient très perceptible. Mais le plus grand danger est un néoplasme qui affecte le larynx inférieur: il est presque impossible de le détecter à temps, il se développe rapidement.

Étapes de progression

Le carcinome épidermoïde du laryngopharynx est caractérisé par les stades de développement suivants:

  • 1 degré - la maladie ne se manifeste pratiquement pas, les cellules cancéreuses affectent une certaine zone de la gorge muqueuse et ne métastasent pas.
  • Stade 2 - le néoplasme affecte des parties individuelles de l'organe, sans aller au-delà.
  • Stade 3 - la tumeur s'étend au-delà de la couche muqueuse, endommageant les tissus voisins et réduisant la mobilité du larynx.
  • Stade 4 - le carcinome métastase, affectant les organes adjacents et le système lymphatique.

La thérapie productive est directement proportionnelle au stade de développement de la tumeur. Les premier et deuxième degrés répondent beaucoup mieux aux méthodes de traitement traditionnelles, mais lorsque la condition est négligée, le processus devient plus compliqué..

Différenciation

Pour décrire ces types de cancer, les oncologues utilisent le concept de «degré de différenciation», c'est-à-dire le degré de similitude des cellules cancéreuses avec les cellules normales examinées au microscope. Lorsque les cellules cancéreuses sont similaires aux cellules saines, elles sont considérées comme différenciées, c'est-à-dire peu malignes. Si les tissus cancéreux sont significativement différents des tissus sains, nous parlons d'un néoplasme mal différencié - hautement malin. Cette distinction donne aux médecins la possibilité de prédire à quelle vitesse une tumeur se propage..

Étapes caractérisées par un type différencié spécifique:

  • GX - il n'est pas possible d'identifier le degré de différenciation;
  • G1 - les cellules cancéreuses sont similaires aux cellules saines (hautement différenciées);
  • G2 - similitude modérément prononcée des tissus affectés et sains;
  • G3 - les particules tumorales diffèrent de la normale (mal différenciées).

Signes du développement de la maladie

La symptomatologie de l'oncologie du larynx diffère en fonction de l'emplacement du néoplasme, du stade de développement de la maladie. Le patient ne peut être dérangé par rien ou la personne pense avoir attrapé un rhume. Cela complique le diagnostic: certains patients se rendent chez l'oncologue déjà à 3-4 stades de la maladie, alors que le cancer a déjà commencé. Il convient de rappeler que des symptômes alarmants qui ne disparaissent pas pendant plus de deux semaines sont une raison de consulter un médecin. Mieux vaut jouer la sécurité que perdre du temps.

Le principal symptôme du cancer épidermoïde de la gorge, les médecins considèrent un changement dans le timbre de la voix - elle devient rauque ou rauque, ce qui s'aggrave à mesure que la maladie progresse.

Symptômes du cancer du larynx chez les femmes

Le terme général «cancer de la gorge» fait référence aux processus tumoraux du pharynx ou du larynx. Les symptômes chez les deux sexes ne sont pas très différents, mais les hommes et les femmes sont sujets au développement d'une pathologie à des degrés divers: chez les hommes, la maladie est diagnostiquée dix fois plus souvent. Malgré cela, il est préférable que chaque femme prenne note des signes indiquant le stade initial de l'oncologie dans la gorge..

  • L'effet des substances qui augmentent le risque de progression du cancer (carcinogènes) - fumée de cigarette, gaz toxiques, certains aliments.
  • Blessure mécanique - chirurgie, traumatisme cervical, consommation d'alcool fort, boissons chaudes.
  • Disposition héréditaire - si une personne a des parents dans la famille qui ont eu un cancer du larynx, il est recommandé de subir un examen professionnel tous les six mois, car ces personnes sont plus à risque de développer une anomalie.
  • Virus - un certain nombre de papillomavirus humains peuvent provoquer une pathologie. Par exemple, le cancer de la gorge d'une femme peut se développer à la suite de relations sexuelles orales avec un homme atteint du VPH..
  • L'âge du patient - à mesure qu'une personne grandit, les cellules se divisent beaucoup plus lentement. Plus le patient est âgé, plus la maladie progresse longtemps. Le risque de développer un cancer de la gorge augmente avec l'âge..
  • Carence en vitamine A - sa teneur est élevée en graisses végétales et autres aliments.

Manifestations cliniques de la maladie chez les hommes

Les hommes sont plus à risque de développer des néoplasmes dans la gorge, il vaut la peine de surveiller de près leur santé. Dès que le premier symptôme est remarqué, il est nécessaire de contacter immédiatement l'oncologue:

  • changement de sonorité de la voix, enrouement;
  • inconfort en avalant;
  • sensation de coma dans la gorge ou présence d'un corps étranger;
  • désir d'avaler de la salive, ce qui n'apporte pas de soulagement;
  • mal de gorge faible périodique;
  • douleur dans le larynx, similaire aux manifestations d'infections virales respiratoires aiguës, ne se prêtant pas aux méthodes de traitement traditionnelles;
  • gonflement sur les couvertures extérieures du cou;
  • dans certains cas, une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux, parotidiens et sous-maxillaires est possible;
  • mal de dents de la part de l'emplacement présumé du processus malin;
  • douleur importante de la gorge, aggravée par la déglutition et irradiant souvent vers l'oreille;
  • sténose laryngée (dans les cas avancés);
  • faiblesse et fatigue sans cause.

La présence à long terme de telles manifestations n'indique pas nécessairement le développement du processus cancéreux, mais il est nécessaire de consulter un oto-rhino-laryngologiste. Normalement, de tels troubles chez une personne en bonne santé ne devraient pas être.

Il existe également des signes d'intoxication corporelle - nausées, étourdissements systématiques, migraines, troubles du sommeil.

Raisons pour lesquelles les femmes sont moins susceptibles d'avoir un cancer de la gorge

Selon les statistiques, 80 à 95% des patients diagnostiqués avec une forme spécifique de cancer du larynx sont des hommes âgés de 40 à 60 ans. Les femmes sont moins susceptibles de tomber malades, ce qui n'est pas surprenant, car chez les hommes, la dépendance à fumer des produits du tabac est plusieurs fois plus courante.

Diagnostic du cancer du pharynx

La détection du cancer de la gorge aux premiers stades de développement est la tâche principale des médecins.

Un ensemble de mesures qui déterminent la présence d'un néoplasme comprend nécessairement une collection complète d'histoire et des informations sur les maladies de l'oropharynx chez des parents proches. En outre, le médecin procède à un examen anthropométrique du patient, à la palpation et à l'examen de l'organe..

Les techniques de diagnostic suivantes sont effectuées:

  • Fibrolaryngoscopie - un examen approfondi de l'épiglotte et de la région sous-glottique.
  • Endoscopie en combinaison avec la biopsie - prélèvement de biomatériaux pour examen de la présence de tissus cancéreux.
  • Diagnostic peropératoire - examen des cellules au niveau histologique, confirmant ou réfutant le diagnostic de cancer, dans les cas où la biopsie était inefficace.
  • Examen échographique - utilisé pour visualiser le tissu tumoral, ainsi que la présence de métastases. La TDM et l'IRM sont utilisées avec l'échographie.

Le moyen le moins cher mais le plus informatif de détecter une tumeur dans l'oropharynx est la radiographie.

Thérapie

L'objectif principal du traitement est d'éliminer les excroissances cancéreuses et de normaliser le fonctionnement des organes de la gorge. Le pronostic dépend de la localisation du cancer et du stade de développement.

Les méthodes traditionnelles de traitement des tumeurs pharyngées comprennent:

  • La thérapie par faisceau est un moyen assez efficace de traiter le cancer du larynx, mais elle est principalement utilisée après leur ablation chirurgicale, afin d'éviter d'éventuelles complications. L'irradiation est particulièrement efficace aux stades initiaux de la maladie, en association avec l'oxygénation. En préservant les cellules non affectées, ces techniques tuent le cancer.
  • Chimiothérapie - donne des changements positifs si la tumeur est localisée dans la partie supérieure de la gorge. Si les parties inférieures de l'organe sont affectées, la thérapie ne fonctionnera pas..
  • L'intervention chirurgicale est une méthode cardinale de traitement oncologique. L'essentiel est la résection de la région pharyngée avec le néoplasme. Si l'opération est effectuée au stade initial de la maladie, les fonctions du laryngopharynx sont préservées..

Après l'opération, le patient est équipé d'une endoprothèse pour éviter le développement d'une sténose. Au stade 3 et supérieur du cancer, la tumeur entière est retirée avec les tissus adjacents. À la suite de l'intervention, le patient peut perdre la capacité de parler, des prothèses des cordes vocales sont installées.

Nourriture

Pour exclure les rechutes et éliminer les conséquences de la chimiothérapie et de la radiothérapie, il est conseillé au patient de manger:

  • oignon et ail;
  • soja et produits de soja;
  • amande;
  • algues brunes;
  • œufs et poisson;
  • agrumes et baies;
  • tomates;
  • huile d'olive;
  • légumes crucifères (chou, brocoli, etc.);
  • Champignons chinois;
  • Safran des Indes;
  • thé vert, noir.

Prédictions médicales

L'espérance de vie après le traitement du carcinome épidermoïde du larynx est difficile à prévoir. Le diagnostic et le traitement opportuns de la maladie à un stade précoce augmentent le pronostic positif jusqu'à 90%. Dans les cas avancés, un traitement adéquat de 3 étapes du processus oncologique prédit la vie jusqu'à 3 ans et plus. Le grade 4 est plus difficile à traiter que les autres, car la plupart des organes humains sont déjà affectés par le cancer. Les causes courantes de décès chez les patients comprennent la pneumonie, l'hémorragie et la suffocation..