Principal

Écrevisse

Crampes dans la gorge et suffocation - les causes et le diagnostic de la pathologie

L'un des événements fréquents qui causent beaucoup d'anxiété et d'inconfort est l'apparition d'un spasme dans la gorge. Un tel état pathologique du corps humain s'accompagne d'un développement brutal de la contraction des muscles du larynx ou du pharynx, et le résultat de ce processus est un rétrécissement significatif, voire un chevauchement complet de leur lumière. Dans le cas où des crampes dans la gorge provoquent l'apparition d'une dyspnée inspiratoire, cela peut entraîner la fermeture complète de la glotte et même la mort..

Causes des crampes et des étouffements dans la gorge

Crampes à la gorge et suffocation

Souvent, les spasmes de la gorge sont situationnels, c'est-à-dire que leur apparition est déclenchée par l'impact sur le corps humain de certains facteurs externes. Dans certains cas, les crampes dans la gorge sont la réponse du corps à toute irritation ou blessure de nature différente..

Un phénomène courant est l'apparition de contractions convulsives des muscles du pharynx ou du larynx en combinaison avec la progression de toute pathologie dans le corps humain.

Certains facteurs peuvent être identifiés, dont l'impact sur une personne peut entraîner le développement d'une réponse sous la forme d'un spasme de la gorge:

  1. Un événement assez courant est le développement d'un spasme de la gorge à la suite de trop gros morceaux de nourriture ou d'arêtes de poisson qui y pénètrent..
  2. L'utilisation de certains médicaments utilisés pour lubrifier ou irriguer le pharynx.
  3. Inhalation d'air contaminé, qui contient un grand nombre de divers irritants.
  4. Exposition constante du corps humain à divers allergènes.
  5. Fort stress émotionnel ou stress nerveux.
  6. Fatigue sévère entraînant une augmentation du stress physique.

Les crampes à la gorge sont associées à des difficultés à respirer et à avaler, mais dans certains cas peuvent être neurogènes.

Un état spasmodique des muscles du larynx se produit à la suite d'une irritation sévère de certains groupes de nerfs localisés dans la région du larynx.

Il convient de prêter une attention particulière aux patients qui se plaignent de l'apparition périodique de crises de spasme de la gorge, car cela peut signaler le développement d'un infarctus aigu du myocarde dans le corps..

Les symptômes de la maladie

Les crampes à la gorge sont accompagnées des symptômes suivants:

  • Difficulté à respirer qui provoque un peu de bruit.
  • Les muscles du cou deviennent tendus et cela provoque des douleurs..
  • Le patient a du mal à avaler de la nourriture.
  • Il y a une sensation de boule dans la gorge.
  • La peau devient pâle, et dans le cas d'un état spasmodique prolongé, elle devient bleue.
  • Le patient développe une sueur froide.

En cas de léger spasme, il disparaît de lui-même en quelques minutes, tandis que la fonction normale de respiration et de déglutition est rétablie.

Dans un état spasmodique sévère du larynx, si des soins médicaux en temps opportun ne sont pas fournis, des symptômes supplémentaires peuvent survenir:

  • Convulsions générales
  • Mousse orale
  • Perte de conscience soudaine

Tout cela conduit au fait que le travail du système cardiovasculaire est perturbé et que le résultat d'un tel état pathologique de la gorge peut même être fatal. Bien sûr, il est plus facile d'identifier le spasme du pharynx qui se développe à la suite de la pénétration d'irritants externes dans le corps sous forme de nourriture, de liquide, d'air ou de médicament..

Cependant, dans le cas où des spasmes de la gorge surviennent à la suite de la progression d'une pathologie quelconque dans le corps humain, l'analyse des symptômes qui surviennent permettra d'identifier la cause spécifique de cette affection:

  1. L'angine, la laryngite et la pharyngite s'accompagnent de l'apparition de sensations douloureuses en avalant de la nourriture et d'une voix rauque, mais le symptôme le plus prononcé est l'apparition de douleurs et de maux de gorge..
  2. Dans le cas où un spasme de la gorge est une réponse aux effets d'un allergène, vous pouvez alors observer les signes de pathologie suivants: l'apparition d'un mal de gorge, une toux forte et prolongée, un nez qui coule (qui s'accompagne de l'apparition de mucus transparent du nez), des éternuements prolongés, une douleur intense dans les yeux et les yeux larmoyants.
  3. Avec les maladies qui provoquent une perturbation du tractus gastro-intestinal, des signes supplémentaires apparaissent tels que: brûlures d'estomac et sensation de boule dans la gorge.
  4. Des crampes dans la gorge peuvent survenir avec une glande thyroïde hypertrophiée, et le plus souvent, cela est observé avec une pathologie modérée à sévère.
  5. La survenue de spasmes de la gorge fréquemment récurrents, associés à une difficulté à avaler de la nourriture et ne provoquant pas une perte de poids rapide, peut signaler une maladie aussi dangereuse qu'une tumeur de l'œsophage..

Laryngospasme chez les enfants

Spasmes dans la gorge d'un enfant

La forme la plus courante de manifestation de spasme est le laryngospasme - une contraction des muscles du larynx de nature involontaire, qui peut survenir complètement soudainement et s'accompagner d'une dyspnée inspiratoire.

Le laryngospasme dans le corps humain peut être à des degrés divers, mais avec une forme sévère de son évolution, la suffocation se développe à la suite de la fermeture complète de la glotte et cela peut entraîner la mort.

Le laryngospasme est souvent diagnostiqué chez les enfants et les raisons de cette pathologie peuvent être:

  1. Progression des maladies infectieuses dans le corps du bébé.
  2. Exposition corporelle à divers allergènes ou irritants dans l'air.
  3. Prendre des médicaments de certains groupes pendant une longue période.
  4. Teneur insuffisante en calcium et en vitamine D dans le corps de l'enfant

Contrairement aux adultes, chez les enfants, le laryngospasme s'accompagne de symptômes vifs et l'attaque elle-même peut se développer pendant:

  • Pleurer fort
  • Peur vive
  • Rire
  • Toux sévère

Les signes suivants de spasme de la gorge chez les enfants peuvent être distingués:

  • Souffle bruyant et sifflant
  • Toux sifflante et aboyante
  • Peau pâle
  • La peur et les pleurs violents de l'enfant

Dans le cas d'un léger état spasmodique du pharynx, cette attaque disparaît d'elle-même en quelques minutes, cependant, des spasmes sévères se produisent souvent, ce qui peut menacer la vie du bébé. C'est pour cette raison que l'apparition soudaine et inattendue de spasmes de la gorge chez un bébé devrait être la raison pour laquelle des soins médicaux d'urgence sont nécessaires..

Crampes à la gorge dans les troubles psychogènes

L'une des causes d'un spasme de la gorge est la névrose, qui doit être comprise comme tout un système de troubles nerveux de nature réversible. La symptomatologie de la pathologie dans la névrose commence à se manifester sous l'influence de situations de conflit, de stress émotionnel prolongé et de circonstances pouvant causer un traumatisme à la psyché.

Il n'est pas tout à fait clair que chez certaines personnes, sous l'influence de facteurs négatifs, la névrose commence à se développer et il contourne d'autres patients. Il a été prouvé que les crampes dans la gorge se produisent à la fois sous l'influence de facteurs psychologiques et biologiques. Cela signifie qu'une telle condition pathologique peut se développer à la fois dans le processus de relations difficiles du patient dans la société et en raison des caractéristiques individuelles de l'organisme et de la prédisposition génétique..

Les crampes de gorge, les étouffements et les problèmes respiratoires sont des manifestations physiques de la névrose qui se développe sous l'influence de troubles mentaux.

Une anxiété et une agitation sévères entraînent une attaque de peur, appelée attaque de panique. Une crise d'anxiété peut avoir les symptômes suivants:

  • L'apparition de douleurs dans la gorge et la formation d'un coma nerveux.
  • Une sensation d'essoufflement et de lourdeur.
  • L'attaque peut reprendre votre souffle et le résultat est le développement de la suffocation.
  • Le cœur commence à travailler avec une force accrue, ce qui conduit au diagnostic d'un pouls rapide.
  • Douleur au cœur ou à l'abdomen.
  • Fort tremblement des membres et à l'intérieur du corps.

Les spasmes pharyngés, qui surviennent à la suite d'une névrose, nécessitent un certain traitement. Les éliminer nécessitera une approche intégrée, associée à des travaux sur la maladie sous-jacente..

Diagnostic de pathologie

Méthode de détection des maladies

Dans le cas où des spasmes du pharynx ou du larynx surviennent assez souvent et que les raisons de leur apparition n'ont rien à voir avec les effets d'irritants de nature mécanique et chimique, vous devriez consulter un spécialiste. Le médecin a procédé à l'examen diagnostique nécessaire, identifier les raisons d'un tel état pathologique du corps du patient et donner des recommandations sur la façon de traiter cette pathologie.

Une condition convulsive de la gorge est un symptôme qui peut accompagner le développement de diverses maladies dans le corps humain, et c'est ce facteur qui ne permet pas d'établir indépendamment le bon diagnostic.

Parmi ces maladies, il peut y avoir celles qui sont particulièrement dangereuses pour la santé humaine et nécessitent un traitement immédiat..

Tout d'abord, le patient doit demander l'aide d'un thérapeute ou d'un oto-rhino-laryngologiste, qui, après un examen visuel et un certain nombre d'études, le cas échéant, orientera le patient vers d'autres spécialistes..

Les principales méthodes de diagnostic des pathologies accompagnées du développement d'un spasme de la gorge sont:

  1. La pharyngoscopie est une méthode de recherche qui implique un examen visuel de la gorge du patient à l'aide d'une spatule.
  2. Prenant un frottis de la cavité de la gorge.
  3. Analyses sanguines générales et biochimiques.
  4. Endoscopie.
  5. Fibroesophagogastroduodénoscopie.
  6. Échographie.
  7. Tests pour déterminer le fond hormonal.

Telle ou telle méthode de recherche est choisie en fonction de la pathologie qui progresse dans le corps humain et conduit au développement d'un état spasmodique du larynx ou du pharynx.

Traitement de pathologie

Traitements pour les crampes dans la gorge

Si vous ressentez une sensation désagréable de spasme dans la gorge, vous pouvez appliquer des conseils qui vous permettent de vous débarrasser rapidement et efficacement d'un tel état pathologique..

Pour se débarrasser de l'état spasmodique de la gorge, aidez-vous:

  • Assurer un repos complet pour le patient et un apport suffisant d'air frais dans la pièce.
  • L'utilisation de l'ammoniac.
  • Offrez de boire un verre d'eau.

Dans le cas où ces méthodes ne conduisent pas au résultat souhaité, vous devez retenir légèrement votre souffle ou demander à quelqu'un de faire de légères gifles dans le dos. Une autre méthode pour soulager un spasme dans la gorge est d'induire artificiellement une crise de vomissement, et assurez-vous également de prendre un bain chaud avec une attaque prolongée..

Dans le cas où la cause du développement d'un état spasmodique de la gorge est un os coincé, alors, très probablement, dans ce cas, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Avec l'apparition fréquente de convulsions dans le pharynx et le larynx, il est nécessaire de demander l'aide d'un spécialiste, car souvent cette condition peut être causée par une maladie dangereuse.

Dans le cas où le développement d'un spasme de la gorge se produit en raison d'une névrose, les principales méthodes de traitement dans ce cas sont:

  1. Psychothérapie.
  2. Traitement médicamenteux utilisant: antidépresseurs et tranquillisants.

Plus d'informations sur les crampes respiratoires peuvent être trouvées dans la vidéo.

Dans le cas où un spasme de la gorge et une crise d'étouffement se sont développés à la suite d'un œdème allergique, le plus souvent, les médecins prescrivent un traitement avec des médicaments tels que:

  • Diphénhydramine
  • Suprastin
  • Tavegil

Un état spasmodique de la gorge, qui s'accompagne d'une crise d'étouffement, peut être un signe d'asthme bronchique, par conséquent, le traitement dans ce cas est effectué avec l'utilisation de médicaments pour normaliser les bronches.

Le plus souvent utilisé à ces fins:

  • Éphédrine
  • Théofédrine
  • Antasman

Prévention de la pathologie

Afin de prévenir le développement d'une maladie spasmodique sévère de la gorge, il est recommandé d'observer certaines mesures préventives:

  • Dans la routine quotidienne, il est nécessaire d'allouer de l'espace pour les procédures de relaxation.
  • L'alternance travail et repos doit être correctement organisée..
  • Vous devez dormir au moins 8 heures par jour.
  • La principale garantie de la santé est une alimentation adéquate et nutritive..
  • N'oubliez pas un mode de vie sain et des promenades au grand air.

Les spasmes de la gorge et du larynx sont une condition pathologique désagréable et dangereuse du corps humain, qui dans certains cas peut entraîner la mort du patient. C'est pour cette raison qu'il est important, lorsque les premiers signes de pathologie apparaissent, de demander l'aide de spécialistes, ce qui évitera le développement de complications graves..

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous dire.

Causes des spasmes de la gorge et comment soulager l'étouffement?

Crampes de gorge et suffocation: causes et traitement.

L'étouffement dans la gorge est une condition pathologique qui s'accompagne d'un manque d'air et de la peur de la mort..

L'asphyxie paroxystique caractérise le dernier degré d'essoufflement le plus grave, qui conduit à l'apparition d'un manque d'oxygène au niveau cellulaire..

Seule une intervention urgente et la fourniture d'une assistance qualifiée permet de sauver une personne.

  1. Causes des crampes à la gorge et de l'étouffement
  2. Symptômes de crampes à la gorge et d'étouffement
  3. Laryngospasme chez les enfants
  4. Crampes à la gorge dans les troubles psychogènes
  5. Diagnostic des crampes à la gorge et de l'étouffement
  6. Traiter les crampes à la gorge et la suffocation
  7. Prévention des crampes dans la gorge et de l'étouffement
  8. Vidéo: Aide à l'étouffement

Causes des crampes à la gorge et de l'étouffement

Des spasmes laryngés peuvent survenir à l'improviste..

Les facteurs d'accompagnement sont généralement des symptômes désagréables, exprimés sous une forme sévère..

L'asphyxie provoque non seulement une violation du processus respiratoire, mais conduit également à son arrêt.

En présence d'une attaque ordinaire qui n'a pas de caractère grave, l'état pathologique quitte progressivement le patient et pendant un certain temps, la fonction de déglutition revient à la normale et l'inhalation devient longue.

En cas d'attaque grave, de perte de conscience, l'apparition de convulsions et de mousse de la cavité buccale est possible.

Les principales causes des crampes à la gorge sont généralement:

  • processus inflammatoires;
  • maladies de la glande thyroïde - seules les personnes atteintes d'un degré grave de maladie sont susceptibles de suffocation;
  • prendre un certain nombre de médicaments;
  • la présence de substances irritant la muqueuse nasale dans l'espace aérien;
  • maladies des voies respiratoires supérieures - en plus de la suffocation, provoquent la transpiration, des douleurs lors de la déglutition et une toux aboyante;
  • maladies oncologiques;
  • troubles nerveux et névroses;
  • l'apparition d'une tumeur dans l'œsophage - en plus de la suffocation, une personne peut commencer à perdre du poids rapidement;
  • l'apparition de réactions allergiques aux poils de chat (chien) et au pollen des plantes - l'asphyxie peut se manifester en conjonction avec la toux, les démangeaisons, le larmoiement et l'écoulement nasal;
  • processus pathologique du système digestif - manifestation de symptômes avec éructations et brûlures d'estomac;
  • anévrisme aortique.

Si des symptômes d'étouffement apparaissent, il vaut la peine de consulter l'un des médecins:

  • cardiologue;
  • psychothérapeute;
  • allergologue;
  • pneumologue.

Symptômes de crampes à la gorge et d'étouffement

L'étouffement et la présence de spasmes dans les voies respiratoires supérieures peuvent être exprimés par les symptômes suivants:

  • l'apparition de difficultés à respirer l'air avec la présence de bruit;
  • tension des muscles cervicaux et douleur dans cette zone;
  • processus de déglutition difficile;
  • l'apparition d'une sensation de présence de bosses dans la gorge;
  • blanchiment de la peau - avec un processus d'asphyxie prolongé, la peau devient bleue;
  • sueur froide.

Une légère asphyxie disparaît généralement après 5 à 7 minutes sans intervention chirurgicale d'un médecin.

Les fonctions respiratoire et de déglutition sont rétablies assez rapidement.

Une forme sévère d'étouffement, qui, en l'absence de soins médicaux urgents, provoque l'apparition de symptômes supplémentaires, est bien au contraire:

  • la survenue de crises;
  • la libération de mousse de la cavité buccale;
  • perte soudaine de conscience.

Laryngospasme chez les enfants

Les spasmes des voies respiratoires supérieures, appelés laryngospasmes, sont considérés comme assez courants..

Cette condition s'accompagne de contractions incontrôlées des muscles laryngés..

Le laryngospasme survient de manière inattendue et provoque souvent un essoufflement.

Une forme variée du processus pathologique peut être observée.

Le degré le plus grave est considéré comme un pontage complet de la glotte, qui conduit souvent à la mort..

Malheureusement, les laryngospasmes surviennent souvent chez les bébés.

Le laryngospasme chez les enfants peut être causé par:

  • une longue période de maladies infectieuses;
  • la réaction du corps aux substances allergiques;
  • longue période de prise de médicaments;
  • carence en calcium et en vitamine B.

La principale caractéristique distinctive est une symptomatologie prononcée, qui se développe lorsque:

  • peur inattendue;
  • hystérie prolongée;
  • toux sévère.

Vous pouvez reconnaître l'apparition de spasmes des voies respiratoires supérieures par la présence des signes suivants:

  • inhalation bruyante avec sifflement;
  • une toux aboyante sonnant;
  • un net blanchiment de la peau;
  • bébé effrayé et pleurs prolongés.

Crampes à la gorge dans les troubles psychogènes

Les spasmes dans la région du larynx dus à la névrose sont assez fréquents.

L'émergence de situations de conflit et de circonstances qui causent un traumatisme psychique - provoquent des symptômes d'asphyxie.

Le vrai secret à ce jour est l'apparition de troubles nerveux dans les moments de conflit chez certaines personnes et leur absence totale chez d'autres..

Le trouble mental provoque un étouffement et perturbe la respiration.

Une personne est incapable de surmonter la peur des symptômes prononcés et devient l'otage d'une attaque de panique.

Les signes d'avertissement peuvent être exprimés comme suit:

  • l'apparition de douleurs dans les voies respiratoires supérieures et l'apparition d'une boule nerveuse dans la gorge;
  • une sensation de lourdeur dans la poitrine et un manque d'air;
  • un long processus de manque d'oxygène provoquant la suffocation;
  • accélération du cœur;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • l'apparition de douleurs au cœur et à l'estomac;
  • augmentation du tremblement des membres.

La symptomatologie émergente confirme la présence d'un spasme du pharynx, qui s'est développé dans le contexte d'un trouble nerveux.

Il est très important en ce moment de fournir les premiers soins et d'obtenir les commentaires des spécialistes sur les traitements ultérieurs..

Diagnostic des crampes à la gorge et de l'étouffement

Le diagnostic médical est une mesure extrêmement importante en présence de plaintes de sensation de constriction dans les voies respiratoires supérieures..

Le spécialiste doit prendre en compte les plaintes du patient, ses antécédents et, bien sûr, l'heure d'apparition de l'état pathologique.

La présence de symptômes supplémentaires vous permettra de déterminer les types d'examens nécessaires.

Assez souvent, les méthodes de diagnostic suivantes sont prescrites pour identifier la maladie et son degré de développement:

  1. Pharyngoscopie - examen (visuel) de la gorge, un prélèvement du pharynx et des tests supplémentaires détermineront la présence d'un processus inflammatoire des organes ORL.
  2. Endoscopie qui peut exclure la présence de maladies gastro-intestinales.
  3. Palpation des organes thyroïdiens. En cas de maladie, un renvoi à l'échographie et aux études hormonales suivra.
  4. Azophagogastroduodénoscopie - définissant une hernie de type diaphragmatique.
  5. CT, biopsie - détection des cancers.

Les diagnostics réalisés et le diagnostic qui en résulte permettront au médecin spécialiste de prescrire le traitement approprié.

Si vous ne subissez pas l'examen, mais que vous démarrez indépendamment le processus de traitement en fonction de la présence de symptômes évidents, vous pouvez causer des dommages irréparables à votre propre santé et ne pas prévenir les conséquences possibles de la maladie..

Traiter les crampes à la gorge et la suffocation

Comment se débarrasser rapidement des crampes douloureuses dans la région du pharynx qui accompagnent un état pathologique?

Les conseils suivants sont les plus efficaces dans ce cas:

  • La première étape consiste à apporter calme et silence au patient..
  • Ouvrez la fenêtre pour permettre à l'air frais d'entrer dans la pièce.
  • Pour amener une personne à prendre conscience, vous pouvez utiliser de l'ammoniaque.
  • Donner au patient un peu d'eau (environ 100 ml) à température ambiante à boire.
  • Si l'état d'une personne ne revient pas à la normale, il faut lui tapoter le dos sans faire d'efforts excessifs.
  • Pour soulager un spasme sévère dans le larynx, vous pouvez provoquer artificiellement des vomissements ou placer le patient dans un bain chaud.
  • Si le processus pathologique s'est produit dans le contexte d'un os coincé dans la gorge, le patient doit être référé d'urgence au service de chirurgie de l'hôpital le plus proche.
  • L'apparition récurrente de convulsions dans les voies respiratoires supérieures devrait être la raison d'un appel immédiat à une ambulance. Parfois, cela indique la présence d'une maladie grave..

S'il y a confiance dans le développement de l'asphyxie dans un contexte de surmenage nerveux, vous devez utiliser les méthodes de traitement les plus efficaces:

  • psychothérapie;
  • traitement médicamenteux (un antidépresseur et un tranquillisant vont rapidement sortir une personne d'un état pathologique).

Si la cause de l'apparition de spasmes convulsifs est un œdème allergique, les experts prescrivent généralement des médicaments efficaces du type:

  • Diphenhydramine;
  • Suprastin;
  • Tavegila.

Lorsque des spasmes apparaissent dans le contexte d'un asthme bronchique prononcé, il est plus conseillé d'utiliser des médicaments qui aident à normaliser le travail des bronches.

Les médicaments du type suivant répondront parfaitement à cette tâche:

  • Éphédrine;
  • Théofédrine;
  • Antasman.

Prévention des crampes dans la gorge et de l'étouffement

Pour éviter le développement de formes sévères de spasmes de la gorge, vous devez suivre les recommandations suivantes de ces médecins spécialistes:

  • Organisez la journée de travail de manière à pouvoir vous reposer un peu 2 à 3 fois par jour.
  • Gratuit un jour par semaine pour un passe-temps tranquille en famille et entre amis. Il ne devrait pas y avoir de chichi et de précipitation ce jour-là.
  • La durée totale du sommeil ne doit pas être inférieure à 7 heures par jour.
  • Organiser une bonne nutrition, qui sera basée sur des légumes et des fruits frais, des céréales, de la viande et des herbes. De plus, la consommation d'alcool doit être exclue.
  • Le maintien d'un mode de vie sain ne fera que renforcer le corps. Le jogging, le vélo et la natation réguliers vous permettront non seulement de perdre du poids, mais également d'éviter les tensions nerveuses..
  • Une communication détendue avec les enfants, jouer avec des animaux domestiques, regarder vos films préférés fonctionnera beaucoup plus efficacement que n'importe quel antidépresseur et aidera à se débarrasser des souvenirs désagréables accumulés..

Les sensations spasmodiques dans le larynx sont non seulement désagréables, mais aussi vraiment dangereuses pour l'homme, car elles peuvent entraîner la mort..

Crampes à la gorge et crises de panique

Facteur psychogène

Pour beaucoup, ce n'est pas un secret, mais quelqu'un a même éprouvé la sensation de manque d'air lors d'une forte excitation. De plus, un tel sentiment apparaît, non seulement lorsqu'une personne éprouve des émotions positives. La peur, le choc et le stress sont parfois accompagnés d'un spasme de la gorge. Pourquoi cela arrive-t-il?

Dans notre corps, l'adrénaline est produite par les glandes surrénales, et pendant la peur ou l'excitation, elle est libérée, ce qui fait battre le cœur plus rapidement. Cependant, lorsqu'un stress en suit un autre, il conduit à une névrose et, par conséquent, à une libération incontrôlée de cette hormone. Tout le monde n'est pas soumis à cela, tout dépend du niveau d'émotivité de l'individu, et même le facteur d'hérédité joue un rôle important..

Symptômes associés

Une personne ne comprend pas immédiatement ce qui lui arrive, car le choc est terminé, et elle n'associe pas un spasme dans la gorge et une boule, ce qui l'empêche de respirer pleinement, à une dépression nerveuse. Un certain nombre de nombreux autres symptômes peuvent souvent être observés lors d'une crise, par exemple:

  • une forte augmentation ou, au contraire, une diminution de la pression artérielle;
  • problèmes de selles (il peut y avoir à la fois constipation et diarrhée);
  • refus de manger de peur de s'étouffer dessus;
  • troubles du sommeil, léthargie et somnolence;
  • apathie et hypocondrie;
  • tension nerveuse constante et peur de la mort;
  • tachycardie et pulsation dans la région du plexus solaire;
  • maux de tête et vertiges;
  • spasme d'accommodation et déficience visuelle temporaire;
  • rougeur du visage et transpiration lors d'une crise;
  • température subfébrile, et si vous la mesurez sous les deux aisselles, les indicateurs différeront considérablement l'un de l'autre (par exemple, 36,2 et 37,5);
  • triangle nasolabial pâle;
  • poches asymétriques sous les yeux;
  • tremblement de la main.

Diagnostique

En règle générale, la première fois que de telles réactions se produisent chez les jeunes de moins de 25 ans au physique asthénique. Le patient se précipite immédiatement pour subir tous les examens possibles, puis il s'avère qu'il n'est pas du tout malade et la fameuse dystonie végétative-vasculaire apparaît dans la ligne de diagnostic. Le fait est qu'à ce jour, les médecins ne peuvent pas expliquer l'origine de la «boule» nerveuse dans la gorge et des autres symptômes associés qui interfèrent avec la respiration et la déglutition..

Des psychiatres expérimentés affirment que de cette manière, le corps s'éloigne du stress ressenti, par exemple, après la perte d'un être cher. C'est ainsi que se manifeste la dépression prolongée habituelle - le résultat d'une suppression prolongée des émotions négatives, qui cherchent une issue de cette manière. Ces processus sont réversibles, mais tout au long de la vie, la névrose ressentie se rappelle d'elle-même. Les attaques peuvent apparaître lorsque le temps change, le stress nouvellement ressenti, le surmenage.

Thérapie

Le rétablissement survient lorsqu'une personne se rend compte qu'elle n'a aucune maladie grave et arrête indépendamment sa peur lors d'une attaque. Pour revenir à la normale et que les spasmes de la gorge et les crises de panique ont cessé, il faut du temps et une compréhension de la situation, par conséquent, un changement d'environnement, de mode de vie, de passe-temps pour toute profession peut être considéré comme un bon conseil.

De plus, avec la névrose, il ne fait pas de mal de lire la littérature à ce sujet, par exemple, le psychothérapeute russe Andrei Kurpatov a de nombreux travaux sur ce sujet, parmi lesquels "Remède contre la peur" et "Dystonie végétovasculaire", dans lesquels il décrit l'étiologie psychogène des spasmes laryngés. Une contraction musculaire spastique fatale avec névrose n'a pas été observée dans la pratique médicale.

Les crises de panique ou crises sympatho-surrénales ne durent que quelques minutes, puis l'état de santé revient à la normale. En règle générale, le patient se voit prescrire un traitement de tranquillisants, de sédatifs et de vitamines pour renforcer le système nerveux, par exemple, Gidazepam, Sedasen et Magne B6. Si des maux de tête et des pics de tension artérielle sont observés, un cours de massages des régions cervicale et thoracique est prescrit, ainsi que le médicament Tonginal.

Les symptômes de la maladie

En règle générale, les crampes dans la gorge sont accompagnées des symptômes suivants:

  • essoufflement, accompagné d'un léger bruit;
  • tension dans les muscles du cou qui causent de la douleur;
  • difficulté à avaler;
  • sensation de boule dans la gorge;
  • pâleur de la peau qui, avec une absence prolongée d'air, se transforme en cyanose;
  • sueur froide.

Si un spasme survient sous une forme légère, il peut disparaître indépendamment avec la restauration des fonctions de déglutition et respiratoire. Mais avec un spasme fort, des symptômes supplémentaires apparaissent le plus souvent:

  • convulsions;
  • baver;
  • perte de conscience prolongée.

Si le patient présente des signes de spasme aigu, une attention médicale immédiate doit être fournie, car cette condition entraîne une insuffisance cardiaque sévère et la mort.

Le moyen le plus simple d'identifier l'étouffement, qui est survenu sous l'influence de tout produit ou stimulus externe. Mais si l'attaque est apparue à la suite de la progression d'une maladie, il est tout d'abord nécessaire de rechercher la cause. Les plus courants sont:

  1. Angine, laryngite ou pharyngite. Ces maladies s'accompagnent de douleurs intenses lors de la déglutition et d'un enrouement de la voix. Mais un symptôme plus courant est la transpiration..
  2. Avec le développement d'un spasme dans le contexte de tout allergène, il peut y avoir mal de gorge, écoulement nasal et éternuements, toux, larmoiement et douleur dans les yeux.
  3. Si le spasme a commencé dans le contexte d'un empoisonnement ou de maladies du tractus gastro-intestinal, il sera accompagné de brûlures d'estomac et de coliques.
  4. L'asphyxie peut survenir en raison du développement d'une pathologie thyroïdienne. Mais le patient commence à s'étouffer le plus souvent avec une maladie modérée ou grave.
  5. Un spasme de la gorge récurrent qui s'accompagne d'une perte de poids sévère indique le développement d'une tumeur.

Symptômes

La cause des pathologies du système végétatif est l'effet destructeur sur celui-ci d'un complexe de situations nuisibles à la psyché. Sous leur influence, le schéma du processus de contrôle de la respiration est perturbé..

Des niveaux de stress élevés sont fortement associés à la détresse respiratoire. Pour la première fois, une telle influence s'est révélée déjà au milieu du XIXe siècle parmi les militaires. Ensuite, ce syndrome s'appelait "Soldier's Heart".

«Syndrome d'hyperventilation» en traduction signifie «augmentation de la respiration». Ses manifestations cliniques sont un essoufflement, un mal de gorge, une toux fatigante sans raison..

La plupart des patients se plaignent d'une sensation de manque d'air pendant la VSD. Le système respiratoire réagit brusquement au stress et à la dépression qui affectent négativement son travail.

Parfois, l'ECS se manifeste en raison de la capacité des individus à imiter les états observés d'autres personnes (par exemple, toux, essoufflement). Une telle imitation de natures artistiques et sophistiquées reste dans la mémoire au niveau subconscient. Même le comportement observé des patients atteints de VSD dans l'enfance peut provoquer une répétition inconsciente des manifestations externes du VSD chez les personnes matures.

Les inhalations et expirations peu profondes et peu fréquentes n'éliminent pas une quantité suffisante de dioxyde de carbone du corps, le métabolisme du calcium et du magnésium est perturbé. Une concentration accrue de ces minéraux conduit à l'apparition de vertiges, de convulsions, de douleurs cardiaques chez la personne souffrant de VSD. Vous pouvez également ressentir des tremblements, des "frissons", une raideur musculaire.

Les perturbations respiratoires sont chroniques ou paroxystiques. De plus, le patient ressent plusieurs symptômes désagréables: attaques de frissons, fièvre, palpitations, nausées, engourdissement des membres, etc. Tous ces troubles sont divisés en troubles émotionnels, musculaires et respiratoires..

Souvent, les crises de panique provoquent une sensation aiguë de peur et non motivée, un essoufflement et même une crise d'étouffement dans la dystonie végétative-vasculaire

Les troubles respiratoires dans le VSD comprennent:

Manque d'air, incapacité à respirer profondémentLes patients se plaignent d'une inhalation incomplète (respiration à vide). Souvent, une respiration incomplète est ressentie dans les lieux publics et confinés, ainsi que lors d'expériences émotionnelles fortes..
Respiration difficileIl se caractérise par une raideur de la poitrine, une sensation de présence d'obstacles sur le chemin du passage de l'air vers les poumons.
Sentiment d'arrêter de respirerPeur d'être emporté par suffocation.
Reniflement, bâillements fréquents, toux sècheUn mal de gorge et une toux agaçante obligent le patient à subir de nombreux examens de l'état des poumons et de la glande thyroïde. Souvent, des diagnostics incorrects conduisent à un traitement inefficace à long terme des maladies de la gorge, des voies respiratoires, du goitre, de l'angine de poitrine, etc..

La détresse respiratoire survient souvent dans des conditions d'anxiété qui ne sont pas causées par de réels dangers sérieux. Le stress psychologique déclenche le développement d'une dystonie vasculaire avec des troubles respiratoires.

Conflits dans la famille et au travail, maladies graves subies par le patient, maladies des proches qui provoquent de l'anxiété peuvent provoquer un syndrome d'hyperventilation.

Les perturbations respiratoires perturbent le fonctionnement de tout l'organisme. Tout d'abord, le système musculaire commence à souffrir: des crampes, des raideurs, des engourdissements apparaissent..

Lorsque ces symptômes sont détectés, l'anxiété du patient augmente, la dystonie vasculaire progresse. Le HVS accompagne également souvent l'évolution de l'asthme bronchique et de la bronchite chronique, nécessitant un traitement séparé.

Les laryngospasmes ne sont pas le moment du sarcasme

Le laryngospasme est une attaque brutale de contraction des muscles du larynx, provoquant une diminution ou une obstruction complète de la glotte, accompagnée d'essoufflement inspiratoire, de perte de voix et d'insuffisance respiratoire. Son apparence est associée à une lésion des poumons, de la trachée, de la plèvre ou introduite par le nez.

Se produit le plus souvent en hiver et au printemps au moment d'un système immunitaire affaibli et d'un manque de vitamines.

Elle est plus souvent observée chez les enfants d'âge préscolaire et peut être sévère, en particulier chez les bébés nourris au biberon, avec un métabolisme inapproprié et un manque de vitamines importantes dans le corps. Parfois, ils apparaissent sur fond de traumatisme post-partum, de rachitisme, de chorée, d'hydropisie cérébrale, de traumatisme psychologique, etc. L'attaque ne dure pas plus de 3 secondes, après quoi tous les signes disparaissent.

Le laryngospasme sous forme sévère s'accompagne d'une perte de conscience et d'une dépression cardiaque, qui, avec une crise prolongée, entraînent la mort.

  • convulsions;
  • difficulté à respirer;
  • respiration sifflante et sifflement lors de l'inhalation;
  • une faible réaction des pupilles à la lumière;
  • tentatives infructueuses pour vous éclaircir la gorge;
  • tension des muscles faciaux, de l'abdomen, du cou;
  • dans certains cas, la libération de mousse de la bouche;
  • miction réflexe, vidange;
  • transpiration intense, pouls faible fréquent;
  • pâleur et décoloration bleue de la peau, avec un changement distinct de la couleur du triangle nasolabial.

Chez l'adulte, la manifestation du laryngospasme ressemble à une crise d'épilepsie et s'accompagne de convulsions des membres et de l'œsophage, de toux, de rougeur ou de décoloration bleue du visage. Généralement causé par un stress sévère ou une dépression nerveuse.

Types de spasmes œsophagiens et leurs symptômes

La maladie peut se manifester sous plusieurs formes, différant par les symptômes et les manifestations..

Diffuser

Il se manifeste par des mouvements musculaires prolongés non coordonnés sur toute la longueur du tube œsophagien. La radiographie montre un spasme prolongé du mur.

  • douleur intense derrière le sternum ou dans la zone de transition du tube œsophagien dans l'estomac, qui se propage jusqu'au cou avec un retour vers les épaules et la mâchoire inférieure. Une attaque de douleur survient indépendamment de l'acte de déglutition;
  • la difficulté paradoxale à avaler, la soi-disant dysphagie, se manifeste plus fortement en avalant de la nourriture ou des boissons pâteuses et moins en essayant d'avaler des aliments solides;
  • à la fin de l'attaque, la régurgitation est possible.

Durée - de dix minutes à plusieurs heures.

Fréquence - de plusieurs fois pendant le repas ou en dehors de ce processus à plusieurs attaques par mois.

Développement d'un spasme œsophagien diffus

Segmentaire

Avec ce type de contraction se produit dans certaines zones avec une grande intensité. Il y a une déformation du tube œsophagien sous forme de "casse-noisette œsophage" ou sous forme de "chapelet".

  • difficulté à avaler les aliments en purée (fromage cottage à pâte molle, céréales liquides, crème sure), ainsi que les aliments saturés en fibres (fruits, légumes, pain);
  • manifestations fréquentes de dysphagie avec l'utilisation de tout liquide;
  • les douleurs sont d'un degré modéré, se manifestant dans le bas du sternum; le spasme commence et s'arrête progressivement.

Durée de quelques secondes à trois à quatre heures.

Fréquence - de deux à quatre fois avec les repas à plusieurs fois par mois.

Nerveux spasmodique (spasme nerveux)

Sous cette forme, une contraction involontaire et convulsive des muscles de l'œsophage se produit. La raison de cette condition est considérée comme un fort choc nerveux, une peur, un stress prolongé, une dépression..

Une attaque peut survenir:

  1. Pendant les repas, lorsque le retard de la masse alimentaire lorsqu'il est comprimé par les muscles de l'œsophage s'accompagne des symptômes suivants:
  • se produit soudainement, de manière aiguë;
  • la nourriture ne pénètre pas dans l'estomac, se coince pendant un certain temps dans l'œsophage, pousse avec beaucoup de difficulté vers l'estomac;
  • s'il est impossible de pénétrer dans l'estomac, le morceau de nourriture est excrété par des vomissements involontaires;
  • les vomissements avec œsophagospasme de nature névrotique diffèrent de ceux gastriques habituels - ils se produisent pratiquement pendant les repas et les vomissements consistent en des aliments non digérés sans acide chlorhydrique ni pepsine.

2. Avec un trouble neurologique sévère, une crise se développe soudainement, indépendamment de la prise alimentaire. Symptômes:

  • les douleurs ressemblent à des crises d'angine de poitrine, capturant la région de la poitrine;
  • les sensations de douleur vont d'une légère pression à une douleur aiguë, une sensation de brûlure, de constriction et une sensation de blocage d'un corps étranger (une «boule» dans la gorge). La sensation de «coma» se produit avec des contractions des sections initiales du tube œsophagien et s'observe avec des névroses et une hystérie;
  • une sensation d'étouffement;
  • des spasmes et une envie de vomir peuvent survenir avec de fortes odeurs, des sons, de la peur.

La douleur dans ces cas dure de quelques secondes à plusieurs heures avec des degrés d'intensité variables.

Avec une attaque primaire survenue pendant le repas, un symptôme de dysphagie peut inconsciemment prendre pied et se produire par la suite par réflexe en essayant d'avaler quelque chose..

La nourriture grossière et épicée augmente la douleur, ce qui pousse la personne à refuser de manger.

Il faut se rappeler que le patient peut manifester simultanément différents types d'œsophagospasme.

Quels sont les types de toux

Un médecin expérimenté parfois "de la porte" par le son de la toux détermine ce dont le patient est malade.

Spasme bronchique - diagnostic de maladies possibles

Une toux sévère pendant ou après l'exercice est un symptôme de l'asthme induit par l'exercice, une condition qui afflige la victime avec des symptômes d'asthme pendant l'exercice. Si vous souffrez d'asthme provoqué par l'exercice, vous ressentez un bronchospasme lorsque vous travaillez. Cela signifie que les bronches qui transportent l'oxygène vers vos poumons gonflent pendant que vous faites de l'exercice. Le fait d'être diagnostiqué d'asthme induit par l'exercice ne signifie pas que vous devez absolument vous passer de l'exercice..

Pour différentes maladies et conditions, la toux est différente:

Sec (improductif) - avec lui, il n'y a pas ou peu d'expectorations. Apparaît au début ou à la fin des voies respiratoires en cas d'inflammation mais sans formation de mucosités. Avec elle, l'air sort, sifflant surmontant les ligaments fermés, aucun bruit de «gargouillis» n'apparaît dans la poitrine.

Recherchez plutôt de meilleures formes d'exercice et des moyens de réduire les crises de toux. Si vous toussez fréquemment, vous pouvez avoir d'autres facteurs de risque d'asthme induit par l'exercice. Par exemple, si vous avez reçu un diagnostic d'asthme, vous présentez un risque accru de type induit par l'exercice. L'exercice dans les climats froids et secs peut également déclencher une quinte de toux. Le surpoids peut contribuer à votre risque de maladie et peut également être exposé à la fumée de cigarette ou à des produits chimiques qui irritent les poumons.

Humide (productif) - apparaît avec des expectorations. Cela arrive avec les maladies inflammatoires. Pendant cette toux, le son de la vibration du flegme est attaché. Quand les crachats sortent, la toux disparaît.

Réflexe - provient d'une irritation des récepteurs avec une odeur piquante, de l'air froid, un allergène (s'il n'y a pas de gonflement de la membrane muqueuse).

Toux spasmodique (spastique) - survient en cas de gonflement de la membrane muqueuse. Il s'épaissit, la lumière des voies respiratoires se rétrécit. Dans les endroits de rétrécissement (glotte), l'air commence à passer avec difficulté.

Si certains parents souffrent d'asthme, vous êtes plus susceptible de souffrir d'asthme induit par l'exercice. La toux peut être l'un des symptômes les plus importants de l'asthme induit par l'exercice, mais ce n'est probablement pas le seul. Vous pouvez également ressentir une respiration sifflante, une oppression thoracique, une fréquence cardiaque rapide et un essoufflement. En règle générale, ces symptômes sont présents 5 à 30 minutes après un exercice intense, avec un soulagement en 30 minutes. Les crampes de toux peuvent être particulièrement désagréables, car vous pouvez avoir l'impression d'avoir un chatouillement dans la gorge ou d'avoir besoin de vous accroupir pour vous débarrasser de la poitrine..

En conséquence, dans le contexte de la respiration sifflante, une toux apparaît avec un son vibrant fort (non dû au mucus, la membrane muqueuse elle-même vibre). Cela n'apporte aucun soulagement. Spasme se joint à la toux - tension excessive des muscles du larynx ou contraction des bronches avec diminution de leur lumière.

Parfois, cette toux est très difficile à arrêter, car un composant réflexe est attaché. Une respiration vive à la fin d'une attaque provoque une irritation des récepteurs et une nouvelle attaque.

Si vous avez une toux ou d'autres symptômes, ralentissez votre niveau d'activité jusqu'à ce que vous puissiez vous arrêter complètement, mais pas soudainement. Cela vous aidera à reprendre votre souffle et à arrêter de tousser. Ensuite, prenez rendez-vous avec votre médecin. Vous pouvez être invité à utiliser un inhalateur de secours lorsque vous faites de l'exercice. Suivez les instructions de votre médecin lors de l'utilisation de votre inhalateur de secours.

Vous pouvez faciliter l'exercice pour vous en prenant quelques précautions avant de commencer votre entraînement. L'échauffement et le refroidissement avant et après l'exercice peuvent aider à acclimater votre corps à l'exercice pour éviter une attaque

Le choix du bon type d'exercice peut également affecter vos symptômes - recherchez des exercices avec des arrêts fréquents et commencez à vous laisser reprendre votre souffle. La natation est particulièrement bénéfique pour les personnes asthmatiques. Si votre médecin vous a prescrit un médicament quotidien en même temps que votre inhalateur de secours, assurez-vous de rester au courant de votre médicament afin de mieux faire de l'exercice..

Premiers secours en cas de spasme laryngé

Pour traiter un phénomène tel que la contraction spastique des muscles du larynx, vous devez connaître la nature de son apparence. Cependant, lorsqu'une personne commence soudainement à s'étouffer, il n'y a certainement pas de temps pour le diagnostic et avant l'arrivée de l'ambulance, vous devez arrêter l'attaque et vous sauver la vie:

  1. Vous devez d'abord mettre la personne qui s'étouffe dans une position confortable, de préférence sur le côté droit, afin qu'elle ne s'étouffe pas avec la salive.
  2. Après cela, la pièce doit être bien ventilée, surtout s'il y a des plantes d'intérieur ou des produits chimiques qui s'évaporent qui pourraient provoquer une réaction allergique. Un apport d'air frais aidera à soulager une attaque jusqu'à l'arrivée d'une ambulance..
  3. Si le patient a perdu connaissance, il est impératif de vérifier si la langue a bloqué les voies respiratoires et de lui laisser sentir l'ammoniaque.
  4. Le spasme de la gorge disparaîtra plus rapidement si vous tapotez le dos du patient.
  5. De plus, vous devez vous assurer que la personne ne panique pas et essaie de respirer plus lentement et plus uniformément, en retenant l'air..
  6. Parfois, la libération de vomi artificiellement induit aide à arrêter l'attaque. Lorsqu'il n'y a aucun moyen de soulager le spasme dans la gorge et que l'attaque continue de s'intensifier, vous devez inviter la personne à prendre un bain chaud.

N'oubliez pas qu'une crise d'étouffement peut survenir avec des maladies graves. Par conséquent, si ce n'est pas la première fois qu'une personne en a, elle devrait prendre des médicaments pour arrêter le spasme. Par exemple, s'il s'agit d'asthme, le patient a toujours un inhalateur avec lui pour ce cas. S'il s'agit d'une crise de panique, vous devez lui donner un tranquillisant.

Traitement

Le traitement des conditions sévères commence par la réanimation, et alors seulement la cause de la suffocation est identifiée. En règle générale, il s'agit d'asphyxie et d'œdème de Quincke, causés par la réaction allergique individuelle la plus forte.

Les spasmes laryngés dus à l'ingestion d'un corps étranger et à l'élimination de l'œsophagite nécessitent souvent une intervention chirurgicale. Les infections respiratoires et les abcès des amygdales sont traités avec des antibiotiques. Les problèmes thyroïdiens et les tumeurs comprennent les traitements hormonaux et de chimiothérapie. Dans chaque cas, l'approche sera individuelle.

Les crampes à la gorge peuvent survenir pour diverses raisons qui sont totalement indépendantes les unes des autres. Il peut s'agir de maladies ORL, de troubles gastro-entérologiques, d'oncologie, de maladies thyroïdiennes et même de troubles nerveux. Dans tous les cas, c'est arrivé une fois, ou cela se fait sentir de temps en temps, les contractions spastiques de l'anneau pharyngé sont une raison sérieuse de penser à votre santé.

Symptômes

Chaque maladie a ses propres symptômes, grâce auxquels elle peut être reconnue et distinguée des autres.

Par conséquent, l'examen clinique du patient occupe une place importante dans le processus de diagnostic. Le médecin évalue les plaintes du patient, apprend de lui comment la maladie a commencé et s'est développée, après quoi une détérioration est notée et quand l'état de santé s'améliore.

Ensuite, un examen est effectué à l'aide d'autres méthodes physiques (palpation, percussion, auscultation).

Les spasmes respiratoires apparaissent généralement soudainement. Dans certains cas, devant eux, le patient peut ressentir des «signes avant-coureurs». Par exemple, une crise imminente d'asthme bronchique peut être présumée par une sensation désagréable dans la poitrine, des éternuements ou une toux accrue. La contraction spasmodique des muscles lisses entraîne des difficultés respiratoires, qui s'accompagnent des symptômes suivants:

  • Essoufflement (inspiratoire ou expiratoire).
  • Pâleur et acrocyanose (cyanose du bout des doigts, du nez).
  • Anxiété et peur.
  • Sueur froide et moite.
  • Position forcée (demi-assise, avec fixation de la ceinture scapulaire).

Le rétrécissement des voies respiratoires entraîne l'apparition d'une respiration bruyante - stridor. Si le spasme est localisé dans le larynx, il a une teinte plus grossière et, avec un bronchospasme, le timbre passe aux hautes fréquences. L'inflammation du larynx et de la trachée avec un faux croup est en outre caractérisée par une toux aboyante et un enrouement. Mais le degré de troubles respiratoires dans les deux cas peut atteindre critique (asphyxie).

L'inhalation dans l'asthme bronchique est allongée, des râles sifflants («lointains») se font entendre à distance, la poitrine est enflée. Chez un enfant atteint de spasmophilie, en plus du laryngospasme, il y a des contractions spastiques des muscles des extrémités distales - la «main de l'obstétricien» et le «pied de cheval». Et avec l'hypoparathyroïdie et le tétanos, les crises couvrent tout le corps. Lorsque les fibres striées spasme, cela s'accompagne de douleurs, et la contraction tonique des muscles de la poitrine entraîne un arrêt temporaire de la respiration.

Il convient de noter la probabilité de difficultés respiratoires en cas de névrose hystérique. Dans ce cas, la source des troubles est dans le domaine de la neuropsychologie. Chez les patients à constitution névrotique, les symptômes suivants sont souvent observés:

  • Sensation d'une "boule" dans la gorge.
  • Insatisfaction par inhalation.
  • Anxiété et labilité de l'humeur.
  • Transpiration excessive.
  • Palpitations cardiaques.
  • Inconfort dans la région du cœur, etc..

Une attaque hystérique est extérieurement similaire à une attaque épileptique. Mais seulement cela survient nécessairement en présence d'un observateur extérieur, ne s'accompagne pas de blessures ou de morsures de la langue, les pupilles conservent leur taille et leur réaction à la lumière.

Chaque maladie présente un certain nombre de signes caractéristiques qui peuvent être utilisés pour établir un diagnostic préliminaire..

Causes des spasmes de la gorge autres que les nerfs

Le spasme de la gorge est une maladie grave, une intervention parfois urgente est nécessaire. En plus des nerfs, la cause des spasmes de la gorge peut être des stimuli externes ou d'autres facteurs nécessitant un diagnostic sérieux et un traitement complexe.

Les maladies fréquemment récurrentes comme le rhume et les maux de gorge provoquent une gêne dans la cavité de la gorge, provoquée par le virus streptocoque. La laryngite et la pharyngite provoquent des phénomènes spasmodiques dans la gorge, un laryngospasme peut se développer, en conséquence, la glotte se rétrécit et un mucus épais obstrue la trachée et une suffocation se produit. Une diminution des performances fonctionnelles de la glande thyroïde peut également entraîner le développement de spasmes et une sensation de «coma» dans la cavité de la gorge. Aux stades avancés des maladies auto-immunes, de la téréoïdite de Hashimoto et de la maladie de Basedow, il existe une forte pression sur le tissu de la gorge en raison d'une hypertrophie de la glande thyroïde, ce qui contribue à l'apparition de phénomènes spasmodiques.

La cause du spasme de la gorge est une réaction allergique, pénétrant dans le corps, l'allergène provoque un spasme et un gonflement du larynx, en conséquence - une attaque d'étouffement, une baisse de la pression artérielle.

Il existe des causes simples de spasme de la gorge, par exemple, la lubrification ou l'irrigation de la gorge avec un médicament peut provoquer un spasme musculaire dans la gorge. Respirer de l'air sale, composé de poussière et de substances nocives, peut tousser et provoquer des spasmes. Une fatigue normale, un effort physique intense provoquent souvent une sensation de "coma", il y a une contraction spastique des muscles du cou et de la gorge. Une personne menant une vie sédentaire, travaillant par exemple devant un ordinateur, a un problème de colonne vertébrale, en particulier une ostéochondrose de la colonne cervicale, un trouble de l'innervation se produit dans les muscles du pharynx, provoquant une sensation de "coma" et un spasme de la gorge.

Symptômes d'un spasme nerveux

Les symptômes du spasme de la gorge sont décrits par les patients presque de la même manière. Il y a une sensation de pincement dans la gorge, une sensation de «chatouillement» et de «grattage» dans la gorge, des difficultés surviennent lors de la déglutition de la salive. Puis commencez: difficulté à respirer, envie de faire constamment des mouvements de déglutition, incapacité à prendre de la nourriture sous forme solide. Les symptômes d'un spasme de la gorge sur une base nerveuse sont au début pratiquement invisibles, apparaissent progressivement, forçant le patient à refuser les aliments durs, à boire tout aliment avec de l'eau, à faire tout son possible pour soulager son état. Un sentiment de peur de manger se développe progressivement, évoluant souvent vers un sentiment constant d'anxiété.

Avec une légère diminution de l'activité du trouble mental, les symptômes du spasme de la gorge affaiblissent leurs manifestations, généralement pendant une courte période. Une rechute se produit et la sensation de crampes dans la gorge devient constante. Une attaque soudaine de panique sévère peut déclencher une deuxième variante d'un spasme de la gorge. Une interruption soudaine de la respiration, provoquant une sensation d'étouffement, s'accompagne de douleurs au cœur et d'un rythme cardiaque rapide. Le manque d'air crée un sentiment de peur de la mort. Dans cet état, une personne manifeste des symptômes de dépression sous la forme d'une humeur pessimiste, d'un désir de retraite, de dépression et de larmes. Un type spécial de dépression (somatisée) se manifeste par une peur irrésistible du processus de déglutition, qui est également typique de l'exacerbation de toute maladie mentale endogène.

Symptômes principaux et accompagnants

En règle générale, un spasme de la gorge est accompagné des symptômes suivants:

difficulté à respirer, bruyant (dyspnée inspiratoire); tension douloureuse sévère dans les muscles du cou; incapacité à avaler, sensation de boule dans la gorge (typique des spasmes du pharynx, pas du larynx); pâleur de la peau, avec spasmes prolongés, alternant avec cyanose; sueur froide.

Un léger spasme disparaît tout seul en quelques minutes, la respiration est normalisée, la fonction de déglutition est rétablie.

Dans les cas graves, un spasme de la gorge, s'il n'est pas soulagé en temps opportun, s'accompagne de convulsions générales, de mousse à la bouche, peut entraîner une perte de conscience, un affaiblissement de l'activité cardiaque et même la mort par suffocation..

Si le spasme est une réaction à un stimulus externe: nourriture, liquide, air, médicament - sa cause est facile à établir. Lorsque la cause réside dans des maladies, l'analyse des symptômes qui l'accompagnent aidera à en identifier un en particulier..

Dans l'angine, la laryngite et la pharyngite, le spasme s'accompagne d'une déglutition difficile et douloureuse, d'un enrouement de la voix, le principal symptôme est la douleur et le mal de gorge. Un spasme de la gorge peut être l'une des manifestations d'une allergie, tandis que d'autres symptômes doivent être présents: démangeaisons, maux de gorge, provoquant une toux douloureuse, écoulement nasal avec éternuements et écoulement nasal clair, larmoiement et douleur dans les yeux. Dysfonctionnement du système digestif associé à une contraction anormale des sphincters, qui provoque le reflux du suc gastrique dans l'œsophage (reflux gastro-œsophagien, œsophagite par reflux), toujours accompagné de brûlures d'estomac, et une boule dans la gorge apparaît à la suite d'une irritation du pharynx avec de l'acide.

La hernie diaphragmatique, souvent associée à l'obésité, se manifeste par des crampes dans la gorge, des éructations, parfois des vomissements après avoir mangé, ainsi que des douleurs dans la poitrine, l'hypocondre, aggravées par la flexion. Une glande thyroïde hypertrophiée (goitre) aux premiers stades est accompagnée de transpiration, de fatigue accrue, de faiblesse et d'irritabilité, de selles dérangées et d'irrégularités menstruelles, d'une augmentation du rythme cardiaque et de tremblements des mains. Avec une nouvelle expansion de la glande thyroïde, des spasmes dans la gorge peuvent survenir. Les troubles psycho-neurologiques, en plus de l'engourdissement du larynx, de l'essoufflement, peuvent être accompagnés d'une bouche sèche, de difficultés à avaler de la salive en dehors des repas, d'une perte de la voix, complète ou partielle, de changements de comportement, d'irritabilité, d'hystérie, d'anxiété et de problèmes de communication. Les attaques dites de panique avec une sensation de boule dans la gorge, qui ne permet pas d'avaler de la salive, des nausées et des palpitations sont caractéristiques de la névrose et de la dystonie végétative-vasculaire. Des crampes à la gorge fréquentes, des difficultés progressives à avaler, associées à une perte de poids rapide, peuvent signaler le développement d'une maladie redoutable - une tumeur de l'œsophage. L'anévrisme aortique se manifeste par différents symptômes, selon l'emplacement. La dyspnée et la dyspnée se développent le plus souvent avec un anévrisme de l'arc aortique, en raison de la compression de la trachée, des bronches, du nerf laryngé inférieur, cette condition s'accompagne d'une toux sèche, d'un enrouement, d'une hémoptysie. Des crises de dyspnée peuvent également survenir avec un anévrisme de l'aorte ascendante, accompagnée d'une douleur thoracique sourde. Des crampes dans la gorge sont souvent observées chez les patients après un AVC à la suite d'un dérèglement des fonctions respiratoire et de déglutition, mais disparaissent généralement après un ensemble de mesures de rééducation.

Causes des crampes et des étouffements dans la gorge

Crampes à la gorge et suffocation

Souvent, les spasmes de la gorge sont situationnels, c'est-à-dire que leur apparition est déclenchée par l'impact sur le corps humain de certains facteurs externes. Dans certains cas, les crampes dans la gorge sont la réponse du corps à toute irritation ou blessure de nature différente. Un phénomène courant est l'apparition de contractions convulsives des muscles du pharynx ou du larynx en combinaison avec la progression de la coca ou une pathologie dans le corps humain.

Certains facteurs peuvent être identifiés, dont l'impact sur une personne peut entraîner le développement d'une réponse sous la forme d'un spasme de la gorge:

  1. Un événement assez courant est le développement d'un spasme de la gorge à la suite de trop gros morceaux de nourriture ou d'arêtes de poisson qui y pénètrent..
  2. L'utilisation de certains médicaments utilisés pour lubrifier ou irriguer le pharynx.
  3. Inhalation d'air contaminé, qui contient un grand nombre de divers irritants.
  4. Exposition constante du corps humain à divers allergènes.
  5. Fort stress émotionnel ou stress nerveux.
  6. Fatigue sévère entraînant une augmentation du stress physique.

Les crampes à la gorge sont associées à des difficultés à respirer et à avaler, mais dans certains cas peuvent être neurogènes.

Un état spasmodique des muscles du larynx se produit à la suite d'une irritation sévère de certains groupes de nerfs localisés dans la région du larynx.

Il convient de prêter une attention particulière aux patients qui se plaignent de l'apparition périodique de crises de spasme de la gorge, car cela peut signaler le développement d'un infarctus aigu du myocarde dans le corps..

Les symptômes de la maladie

Les crampes à la gorge sont accompagnées des symptômes suivants:

  • Difficulté à respirer qui provoque un peu de bruit.
  • Les muscles du cou deviennent tendus et cela provoque des douleurs..
  • Le patient a du mal à avaler de la nourriture.
  • Il y a une sensation de boule dans la gorge.
  • La peau devient pâle, et dans le cas d'un état spasmodique prolongé, elle devient bleue.
  • Le patient développe une sueur froide.

En cas de léger spasme, il disparaît de lui-même en quelques minutes, tandis que la fonction normale de respiration et de déglutition est rétablie.

Dans un état spasmodique sévère du larynx, si des soins médicaux en temps opportun ne sont pas fournis, des symptômes supplémentaires peuvent survenir:

  • Convulsions générales
  • Mousse orale
  • Perte de conscience soudaine

Tout cela conduit au fait que le travail du système cardiovasculaire est perturbé et que le résultat d'un tel état pathologique de la gorge peut même être fatal..

Bien sûr, il est plus facile d'identifier le spasme du pharynx qui se développe à la suite de la pénétration d'irritants externes dans le corps sous forme de nourriture, de liquide, d'air ou de médicament..

Cependant, dans le cas où des spasmes de la gorge surviennent à la suite de la progression d'une pathologie quelconque dans le corps humain, l'analyse des symptômes qui surviennent permettra d'identifier la cause spécifique de cette affection:

  1. L'angine, la laryngite et la pharyngite s'accompagnent de l'apparition de sensations douloureuses en avalant de la nourriture et d'une voix rauque, mais le symptôme le plus prononcé est l'apparition de douleurs et de maux de gorge..
  2. Dans le cas où un spasme de la gorge est une réponse aux effets d'un allergène, vous pouvez alors observer les signes de pathologie suivants: l'apparition d'un mal de gorge, une toux forte et prolongée, un nez qui coule (qui s'accompagne de l'apparition de mucus transparent du nez), des éternuements prolongés, une douleur intense dans les yeux et les yeux larmoyants.
  3. Avec les maladies qui provoquent une perturbation du tractus gastro-intestinal, des signes supplémentaires apparaissent tels que: brûlures d'estomac et sensation de boule dans la gorge.
  4. Des crampes dans la gorge peuvent survenir avec une glande thyroïde hypertrophiée, et le plus souvent, cela est observé avec une pathologie modérée à sévère.
  5. La survenue de spasmes de la gorge fréquemment récurrents, associés à une difficulté à avaler de la nourriture et ne provoquant pas une perte de poids rapide, peut signaler une maladie aussi dangereuse qu'une tumeur de l'œsophage..

Traiter les crampes à la gorge et la suffocation

Comment se débarrasser rapidement des crampes douloureuses dans la région du pharynx qui accompagnent un état pathologique?

Les conseils suivants sont les plus efficaces dans ce cas:

  • La première étape consiste à apporter calme et silence au patient..
  • Ouvrez la fenêtre pour permettre à l'air frais d'entrer dans la pièce.
  • Pour amener une personne à prendre conscience, vous pouvez utiliser de l'ammoniaque.
  • Donner au patient un peu d'eau (environ 100 ml) à température ambiante à boire.
  • Si l'état d'une personne ne revient pas à la normale, il faut lui tapoter le dos sans faire d'efforts excessifs.
  • Pour soulager un spasme sévère dans le larynx, vous pouvez provoquer artificiellement des vomissements ou placer le patient dans un bain chaud.
  • Si le processus pathologique s'est produit dans le contexte d'un os coincé dans la gorge, le patient doit être référé d'urgence au service de chirurgie de l'hôpital le plus proche.
  • L'apparition récurrente de convulsions dans les voies respiratoires supérieures devrait être la raison d'un appel immédiat à une ambulance. Parfois, cela indique la présence d'une maladie grave..

S'il y a confiance dans le développement de l'asphyxie dans un contexte de surmenage nerveux, vous devez utiliser les méthodes de traitement les plus efficaces:

  • psychothérapie;
  • traitement médicamenteux (un antidépresseur et un tranquillisant vont rapidement sortir une personne d'un état pathologique).

Si la cause de l'apparition de spasmes convulsifs est un œdème allergique, les experts prescrivent généralement des médicaments efficaces du type:

  • Diphenhydramine;
  • Suprastin;
  • Tavegila.

Lorsque des spasmes apparaissent dans le contexte d'un asthme bronchique prononcé, il est plus conseillé d'utiliser des médicaments qui aident à normaliser le travail des bronches.