Principal

Goitre

Goutte - un remède contre la maladie des rois

La goutte est une maladie articulaire qui était auparavant considérée comme un «privilège» des rois et des aristocrates. Mais pourquoi cette maladie est-elle si détestée par les représentants des sang bleu? Il s'avère que l'apparition de la maladie n'a rien à voir avec la présence d'un titre royal ou le nombre de pièces chez les homoniers. Tout dépend de l'abondance de nourriture que les gens riches se sont permis. Une consommation excessive de viande riche en protéines n'était pas bonne pour la santé, mais au contraire conduisait à la goutte. De plus, les douleurs sévères caractéristiques de cette affection étaient souvent comparées à la torture de la Sainte Inquisition..

Qu'est-ce que la goutte?

Dans le monde moderne, la goutte n'est plus considérée comme une malédiction. Et plus encore, cela n'a pas longtemps été l'apanage des classes supérieures. En effet, malgré sa rareté, la maladie peut apparaître chez toute personne à un âge plus avancé..

La goutte est le dépôt de sels d'acide urique (oxalates) dans les articulations, qui se produit en raison d'une violation du métabolisme des protéines. La principale cause de la maladie est l'incapacité des reins à excréter l'acide urique en quantités suffisantes. En conséquence, l'acide n'a simplement nulle part où aller et il se dépose sous forme de sels dans tout le corps. Dans ce cas, l'accumulation d'oxalates en grande quantité se produit précisément dans les articulations..

La goutte commence généralement à se manifester entre 50 et 60 ans. Et il est extrêmement rare que la maladie soit diagnostiquée chez les enfants, les adolescents et les personnes d'âge moyen. Dans le même temps, les hommes souffrent plus souvent de la maladie, car la teneur en acide urique dans leur sang est initialement plus élevée que celle des femmes. De plus, les représentants du sexe fort se penchent davantage sur la viande et d'autres produits protéinés, qui en grande quantité sont malsains..

Causes de la goutte

Il existe de nombreuses causes de la goutte. Pour plus de clarté, nous énumérons les principaux.

  • Mauvaise nutrition. Une teneur élevée en aliments protéinés, en aliments gras, en viandes fumées et en cornichons dans l'alimentation entraîne la goutte. L'excès de protéines dans le corps contribue au dépôt de sels dans les articulations, ce qui est associé à des troubles métaboliques. Les aliments gras, les viandes fumées et les cornichons surchargent le tube digestif et ralentissent l'absorption des protéines, conduisant ainsi à l'accumulation d'oxalates. À propos, l'abus de bière conduit également à la même chose. Cette boisson contient de nombreux composés puriques qui augmentent la quantité d'acide urique dans le sang..
  • Mode de vie passif. Une faible activité physique ralentit les processus métaboliques dans le corps. Pour cette raison, l'excrétion des sels d'acide urique est difficile, ils se déposent dans des endroits inappropriés et la goutte se développe.
  • Obésité et cholestérol élevé. La présence de ces pathologies augmente le risque de développer la goutte, car dans les deux cas les processus métaboliques sont perturbés.
  • Le régime céto. La base de ce régime est de réduire les glucides et d'augmenter la quantité de graisse dans l'alimentation. Curieusement, mais une personne perd du poids à cause d'un tel régime. Et rapidement. Cependant, avec la perte de poids, le risque de goutte augmente. Premièrement, avec un tel régime, le pourcentage de plats de viande à forte teneur en protéines augmente. Et deuxièmement, une perte de poids drastique augmente la quantité d'acide urique dans le corps..
  • Mauvaises habitudes. La nicotine et l'alcool interfèrent grossièrement avec les processus métaboliques, y compris les processus du métabolisme des protéines.
  • Changements hormonaux. En particulier, une diminution du taux d'hormones sexuelles pendant la ménopause est l'une des causes de la goutte..
  • Prendre des médicaments. L'utilisation à long terme d'aspirine et de diurétiques altère la fonction rénale et ralentit l'excrétion d'acide urique.
  • Maladies chroniques. Les pathologies telles que le diabète sucré, la fonction thyroïdienne diminuée, les allergies, l'asthme bronchique, le psoriasis, l'hypertension, ainsi que les calculs biliaires et la lithiase urinaire conduisent au dépôt de sels d'oxalate.

En plus des raisons décrites, il existe également un facteur héréditaire qui conduit au développement de la goutte. Cependant, il est mal étudié, il est donc difficile de dire quoi que ce soit à ce sujet.

Symptômes de la maladie

Le premier signe de maladie est un gonflement d'une ou deux articulations des gros orteils. Au début, en plus de changer l'apparence des doigts, la goutte peut ne pas vous déranger en aucune façon. Cependant, au fil du temps, la douleur commence dans la zone du pied, à partir de laquelle une personne grimpe littéralement sur le mur. Dans le même temps, même les analgésiques puissants n'échappent pas à une douleur sauvage..

Les sensations désagréables s'accompagnent d'inflammations, de rougeurs articulaires et de fièvre. De plus, ce dernier monte souvent au niveau de 40 ᵒС..

Une crise de douleur peut durer jusqu'à 4 jours. De plus, la température ne descend presque jamais en dessous de 37 ᵒС. En règle générale, la douleur disparaît d'elle-même, même sans l'utilisation d'analgésiques..

En plus des orteils, la goutte peut affecter les articulations des doigts, ainsi que les poignets et les genoux. Le dépôt de sel et l'inflammation dans ces endroits entraînent une augmentation des articulations et les empêchent de bouger..

Les tofus, des excroissances douloureuses sous la peau qui sont une accumulation d'oxalates, sont également des signes importants de goutte. Cependant, ces excroissances ne sont pas détectées aux premiers stades de la maladie. Et ils n'apparaissent souvent que 5 à 6 ans après la détection d'un taux élevé d'acide urique.

À l'avenir, en raison des symptômes ci-dessus, la mobilité commence à être limitée. En raison du dépôt d'une grande quantité de sel dans les joints, ils sont simplement déformés. Et il est déjà difficile pour une personne d'effectuer même des activités quotidiennes. La marche la plus courante lui devient extrêmement douloureuse..

Notez que les complications de la goutte sont lourdes de l'apparition de problèmes de santé graves. La maladie non guérie à temps entraîne des complications aux reins. En raison de la teneur élevée en oxalates dans le corps, certains d'entre eux se déposent dans les reins sous la forme de calculs, ce qui cesse de fonctionner correctement..

Traiter la goutte

Comme la plupart des maladies systémiques, la goutte ne peut être traitée que de manière globale. En règle générale, un tel complexe comprend le traitement médicamenteux, la prise de compléments alimentaires, la physiothérapie et la chirurgie..

Les médicaments sont utilisés pour soulager la douleur, soulager l'inflammation et réduire les niveaux d'oxalate. Pour soulager la douleur, des analgésiques sont utilisés (ibuprofène, diclofénac, naproxène, etc.). Vous devez être conscient de leurs effets secondaires et ne les utiliser que lorsque cela est absolument nécessaire. Un certain nombre de scientifiques demandent généralement une interdiction complète du diclofénac. La présence d'ulcères d'estomac ou de maladies cardiaques est une contre-indication directe à l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.

En outre, pour éliminer le foyer de l'inflammation, on utilise GCS - glucocorticostéroïdes, dont «l'effet secondaire» est également très impressionnant. Ils suppriment le système immunitaire, la fonction surrénalienne et le pancréas, provoquent un déséquilibre hormonal, entraînent une diminution de la densité osseuse - ostéoporose et fractures.

Pour réduire la concentration d'acide urique et son élimination rapide du corps, des uricodépresseurs et des uricosurétiques sont utilisés. Cependant, en cas de lésions rénales sévères, ils sont contre-indiqués et ont également un certain nombre d'effets secondaires négatifs..

Les méthodes de physiothérapie comprennent l'échographie et la thérapie à la paraffine.

Si les méthodes de traitement précédentes n'aident pas, la chirurgie est utilisée. Fondamentalement, la chirurgie est indiquée lorsque la goutte a entraîné une immobilité et une déformation sévère de l'articulation. Dans le même temps, une arthroplastie ou des prothèses sont utilisées pour la restaurer..

Traiter la goutte avec des remèdes naturels

Existe-t-il des méthodes alternatives sûres pour contrôler la douleur et l'inflammation liées à la goutte? Oui! Tout d'abord, en cas de douleur intense, de la glace est appliquée sur la zone touchée, ce qui soulage également l'inflammation. Et deuxièmement, vous pouvez recourir à l'aide d'herbes anti-inflammatoires, apaisantes et apaisantes, ainsi qu'à des préparations naturelles à base d'elles..

La colchicine, une substance obtenue à partir de racines de crocus, est utilisée pour réduire le niveau de sels d'oxalate. De plus, l'additif Réglisse P. est utilisé aux mêmes fins. La réglisse dans sa composition favorise non seulement l'élimination des oxalates, mais soulage également l'inflammation des articulations endommagées et a également un léger effet sédatif, aidant à s'endormir.

Ivan-tea P a des effets thérapeutiques dans plusieurs directions à la fois: soulage l'inflammation, a un effet diurétique, élimine les toxines, les toxines, les sels et l'acide urique du corps. Il améliore également l'immunité et le métabolisme, a un léger effet analgésique..

La préparation naturelle en comprimés de Sage P aide à soulager l'inflammation, à améliorer la circulation sanguine. Nettle P améliorera les processus métaboliques dans le corps, augmentera l'excrétion urinaire et aura un effet purificateur de sang. Particulièrement bénéfique pour la santé des articulations Le pissenlit P a des effets anti-inflammatoires, métaboliques et réparateurs sur eux.

Il est également recommandé de plonger les mains et les pieds endoloris dans des bains avec une décoction de sauge, calendula, camomille, sureau, chélidoine, potentille, bourgeons de pin.

En plus de cela, des vitamines sont prescrites pour la goutte. En particulier, la vitamine C aide à dissoudre les oxalates et facilite leur excrétion. À ces fins, il est recommandé d'utiliser le complexe vitamino-minéral Apitonus P contenant des composants naturels.

Nutrition pour la goutte

Le régime alimentaire contre la goutte est tout aussi important que le traitement. Si vous ne suivez pas les règles de nutrition, l'efficacité de tous les traitements sera sensiblement inférieure..

Tout d'abord, renoncez aux aliments gras, en conserve, fumés et trop salés. Tous ces aliments augmentent la concentration d'acide urique dans le sang. En outre, réduisez votre consommation de sel à 5 ​​mg par jour (jusqu'à 1/2 cuillère à café), cela vous évitera également des crises de goutte..

Limitez votre apport en protéines à 0,8-0,9 grammes par kg de votre poids. Le métabolisme des protéines dans cette maladie est altéré, donc un excès de protéines dans l'alimentation ne fera que nuire.

À l'exception des viandes fumées et des conserves, les produits tels que les gâteaux à la crème, les épices, le poisson, la viande en gelée, la viande (sauf la volaille), les champignons, les raisins, les haricots, le chocolat, le cacao, le café, le thé fort, les boissons alcoolisées, l'oseille, le chou-fleur sont interdits contre la goutte..

Les aliments suivants sont autorisés: pain, pâtes, légumes, fruits, produits laitiers, viande et jus de poulet / dinde.

Une bonne nutrition, une activité physique, ainsi que la prise de médicaments et de compléments alimentaires vous éviteront les complications de la goutte, qui sont l'ostéoporose, les maladies rénales, l'hypertension et l'immobilité complète des articulations..

Pourquoi la goutte est une maladie des rois et des aristocrates?

La goutte est une maladie connue depuis de nombreuses années, basée sur l'accumulation et le dépôt de sels d'acide urique dans les tissus. La pathologie est appelée la «maladie des rois». C'est ainsi que les médecins qui l'ont découverte et décrite pour la première fois ont appelé la goutte. Pourquoi la goutte est une maladie des rois, d'où vient ce nom, l'article dira.

origine du nom

La goutte a plusieurs noms historiques - maladie des rois, maladie royale. Ces désignations étaient associées à l'origine de la pathologie. On pensait auparavant que la nutrition était la principale cause de la maladie. Les personnes qui ont mangé les aliments suivants ont développé la goutte:

  • Viande;
  • De l'alcool;
  • Légumineuses;
  • Chocolat;
  • Des noisettes;
  • café.

Tous ces produits, désormais accessibles à tous, n'étaient auparavant disponibles que sur la table des personnes très riches - rois et aristocrates. Les gens ordinaires qui ne mangeaient pas de tels aliments tombaient rarement malades de la goutte..

Les aristocrates et les riches mènent également une vie sédentaire - c'est un autre facteur prédisposant au développement de la pathologie.

La traduction littérale du nom de la maladie est «piège à pied».

Premières descriptions de la maladie

Pour la première fois, des mentions documentaires sur la goutte sont apparues en 2600 avant JC - par les médecins de l'Égypte ancienne. Ensuite, une arthrite goutteuse du gros orteil a été décrite. Au 5ème siècle avant JC. une description plus détaillée de la goutte est apparue dans l'ancien médecin grec Hippocrate - il a souligné que la maladie ne survient pas chez les hommes et les femmes castrés avant la ménopause. Le lien entre la survenue de la goutte et l'abus d'alcool a été retracé par le médecin romain Celsus.

Le nom spécifique de la goutte - la maladie des aristocrates - n'apparaît qu'au Moyen Âge. Ainsi, il a été appelé par le Français Eugène Mushron (1739). Il croyait que la maladie survient chez les rois, les généraux, les génies.

Une description détaillée a été donnée par le clinicien anglais Thomas Sydenham, lui-même atteint de cette maladie. Il a décrit avec précision l'image d'une crise de goutte aiguë, comparant la douleur à la morsure d'un énorme chien.

Jean Charcot en 1858 a décrit les symptômes externes de la maladie - la formation de tophus sur l'oreillette. Les topus sont des dépôts d'urate dans les tissus mous, qui est un gonflement, à l'intérieur duquel se trouve une masse de caillé.

Symptômes

Le tableau clinique de la pathologie n'a pas changé depuis l'Antiquité. Le début de la maladie est une crise de goutte aiguë. Dans 90% des cas, elle survient dans l'articulation du gros orteil. L'attaque se produit généralement la nuit. Il se caractérise par une douleur intense au doigt, des signes d'inflammation aiguë dans l'articulation.

Sur la photo, la goutte ressemble à une arthrite aiguë. La phalange du doigt gonfle, devient rouge et chaude au toucher. L'attaque dure généralement 5 à 6 heures, puis s'arrête brusquement.

À l'avenir, la goutte coule avec un changement des périodes de rémission et d'exacerbation. Des attaques répétées sont provoquées par une violation du régime alimentaire, une hypothermie, un traumatisme. Peu à peu, de nouvelles articulations sont impliquées dans le processus pathologique..

Traitement moderne

Pour le traitement, des méthodes conservatrices sont utilisées. Le traitement est effectué de manière globale, y compris l'adhésion à un régime alimentaire, la prise de médicaments et la réalisation d'une thérapie physique.

Le régime alimentaire consiste à éviter les aliments qui augmentent le niveau d'acide urique dans le corps. Ceux-ci inclus:

  • Bouillons de viande forts;
  • Viande grasse;
  • Aliments fumés et en conserve;
  • Légumineuses;
  • Champignons;
  • Oseille;
  • Chocolat;
  • Café;
  • De l'alcool.

Le régime doit être composé de viande et de poisson maigres, de céréales, de fruits et de légumes.

Des médicaments sont nécessaires pour réduire la formation d'acide urique, améliorer son excrétion. Des moyens sont également utilisés pour éliminer les symptômes:

  • L'allopurinol normalise le métabolisme de l'acide urique;
  • Le probénécide favorise l'élimination des urates;
  • L'ibuprofène est utilisé dans une crise aiguë pour soulager la douleur et l'inflammation.

Les méthodes de traitement supplémentaires sont la phytothérapie, la gymnastique réparatrice, le massage, la physiothérapie.

La goutte est une maladie chronique asymptomatique avec des exacerbations périodiques. Les exacerbations sont provoquées par une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes, une hypothermie. Des méthodes conservatrices sont utilisées pour le traitement.

6 choses à savoir sur la goutte

La prévalence de la goutte dans le monde varie de 0,1% à 10% selon les régions: dans les pays développés, cette maladie est plus fréquente aujourd'hui que dans les pays en développement. Ainsi, dans les pays européens, la goutte survient chez 0,9 à 2,5% de la population, aux États-Unis - dans 4%, en Russie, les statistiques officielles indiquent environ 0,3% des patients.

Dans les années 400 avant JC, Hippocrate a décrit pour la première fois les symptômes cliniques de la goutte. À la fin du 17e siècle, le médecin anglais Thomas Sydenham a donné une description précise de la maladie et des crises d'arthrite goutteuse.

La goutte est une maladie métabolique. C'est la forme la plus courante d'arthrite inflammatoire et est causée par le dépôt de cristaux d'urate dans et autour des articulations. Cela se produit en raison d'une augmentation chronique du taux d'acide urique dans le corps humain..

Une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux contribue au développement de la goutte. Dans le même temps, les principaux facteurs de risque sont l'hyperuricémie (taux élevés d'acide urique dans le sang), la génétique, les facteurs alimentaires, les médicaments, les maladies concomitantes et l'exposition au plomb.

La maladie se manifeste par des crises de douleur localisées dans l'articulation périphérique, mais peut finalement entraîner des lésions, une déformation des articulations et la formation de tophus (épaississement anormal du tissu sous-cutané).

Au Moyen Âge, la goutte souffrait principalement des riches et des nobles, c'est pourquoi on l'appelait «la maladie des rois», «la maladie des riches» et «la maladie des aristocrates». On pensait que la goutte était associée au surpoids, à la suralimentation (surtout à la viande) et à la consommation excessive d'alcool. En 1739, le Français Eugène Mouchron publie une brochure «Sur la goutte noble et les vertus qui l'accompagnent», où il fait l'éloge de la goutte et note qu'il s'agit d'une maladie des rois, des chefs militaires remarquables, des gens intelligents et doués. Mushron a donné de nombreux exemples de têtes couronnées, d'hommes politiques et d'artistes souffrant de goutte..

En 1955, le scientifique Egon Orowan publie un article intitulé "L'Origine de l'Homme" dans la revue Nature. Orowan croyait que les génies étaient les plus sensibles à la goutte. Il a expliqué cela par le fait que l'acide urique est structurellement similaire à la caféine, la théophylline et la théobromine, qui stimulent l'activité mentale et affectent les fonctions cérébrales supérieures, en particulier la concentration..

Cependant, les médecins français, qui ont été les précurseurs de la mode médicale en Europe jusqu'au milieu du XXe siècle, n'ont pas prôné la goutte comme signe de surdouement. Ils pensaient que la maladie était associée à une consommation excessive de viande et de boissons alcoolisées..

La cause de la maladie est un trouble métabolique

La goutte est causée par des troubles métaboliques. La maladie survient souvent à la suite d'une suralimentation et d'un abus d'alcool. Telles sont les principales raisons de l'augmentation rapide du nombre de patients atteints de goutte dans les pays développés. Par conséquent, on l'appelle parfois la «maladie de l'abondance». Plus le niveau de vie est élevé, plus la maladie est fréquente.

Le développement de la goutte peut être affecté par une consommation excessive d'aliments contenant beaucoup de purines (viande, poisson et produits à partir de ceux-ci) et de fructose, ainsi que certains facteurs hématologiques, les maladies rénales, les médicaments, l'obésité et le psoriasis.

Récemment, des scientifiques ont retracé chez de jeunes femmes la relation entre le développement de la maladie et la chirurgie plastique (implants mammaires, greffe de tissu adipeux). Et ils sont arrivés à la conclusion qu'après les procédures cosmétiques, il peut y avoir un risque de goutte, car dans certains cas, les reins commencent à échouer chez les patients. Il s'agit de la réponse immunitaire du corps à la présence de corps étrangers..

La maladie se manifeste par une crise aiguë d'arthrite

Le symptôme le plus courant de la goutte est les crises d'arthrite goutteuse aiguë. En outre, les personnes atteintes de la maladie développent des tophus (nœuds goutteux) - une accumulation de cristaux d'urate dans les tissus mous, le plus souvent sur les bords des oreillettes, des doigts et des orteils, la bourse rotulienne et l'articulation du coude. Chez la plupart des patients, l'apparition de la maladie coïncide avec une crise aiguë d'arthrite, qui peut survenir soudainement. Il se traduit par une sensation de brûlure intense et une douleur pressante dans une ou plusieurs articulations..

Aux premiers signes de la maladie, il est nécessaire de subir un examen, qui comprend:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • analyse biochimique - protéines totales, acide urique, créatinine;
  • test de Reberg et Zimnitsky;
  • ponction des articulations pour obtenir du liquide synovial pour la recherche;
  • Radiographies des articulations touchées;
  • Échographie des articulations et des reins;
  • IRM et tomodensitométrie..

La goutte peut être guérie

Pour les crises de goutte, des analgésiques, des anti-inflammatoires et des médicaments ciblés sont utilisés. Parmi les méthodes traditionnelles de traitement de la goutte figurent le régime, la normalisation du poids corporel, la thérapie nutritionnelle et l'élimination de l'alcool, la physiothérapie.

Le régime alimentaire est important pour prévenir les maladies

Si votre famille a des cas de goutte, vous courez un risque. Dans ce cas, il est nécessaire de surveiller le taux d'acide urique dans le sang et de passer régulièrement des tests, ainsi que d'adhérer à un mode de vie sain. Les personnes ayant un poids corporel accru et, par conséquent, une pression artérielle élevée souffrent souvent de goutte. Une alimentation saine, limitant les aliments comme la viande, les fruits de mer (crevettes, moules), le soja, les lentilles, les pois et les haricots, joue un rôle majeur dans la prévention de la goutte..

Il est important d'observer le régime de consommation d'alcool et de boire au moins 1,5 litre de liquide par jour, cela élimine l'acide urique du corps. Il est nécessaire de limiter la consommation de sel et d'alcool, car ils interfèrent avec l'excrétion d'acide urique. Pour prévenir la goutte, les médecins recommandent aux personnes à risque d'organiser une journée de jeûne une fois par semaine, au cours de laquelle les plats de viande et de poisson sont exclus. De plus, vous devez manger au moins une orange par jour et éviter une activité physique intense..

Maladie des rois et des aristocrates

Aujourd'hui, 3% de la population mondiale souffre de goutte

À propos de l'auteur: Vladimir Nikolaevich Yashin - médecin.

L'apparition d'une crise aiguë de la maladie peut provoquer la consommation de grandes quantités de vin rouge et de bière. Agence photo "Moscou"

Cette maladie est connue depuis l'époque d'Hippocrate. Son nom traduit du grec signifie "pied dans un piège". La goutte était également appelée maladie des rois et des aristocrates, car elle souffrait principalement de personnes riches et nobles. Contrairement aux pauvres, ils n'avaient pas de problèmes de nourriture, de plus, ils mangeaient souvent trop. Et l'utilisation excessive de plats de viande, de spécialités et de vin n'a fait que contribuer à l'apparition de la maladie.

En fait, à notre époque, les personnes à hauts revenus (principalement des hommes), qui mènent souvent une vie malsaine, sont principalement atteintes de goutte. Selon les statistiques, environ 3% de la population mondiale souffre de cette maladie..

Le développement de la goutte est associé à des troubles métaboliques, dus notamment à un excès de protéines animales consommées avec les aliments. Et cela, à son tour, conduit à une augmentation du niveau d'acide urique et de ses sels - les urates dans le sang. Le fait est que, normalement, l'acide urique, qui est le produit final de l'activité vitale des cellules, doit être excrété par les reins. Cependant, si sa concentration dans le sang augmente, les reins ne peuvent pas faire face. Le résultat est la cristallisation des urates et leur dépôt dans les tissus. Le processus pathologique couvre principalement les orteils, les mains, ainsi que les articulations du genou et du coude.

Quels sont les symptômes de la maladie? Se déposant dans la cavité articulaire, acérés comme des aiguilles, les cristaux d'urate provoquent une inflammation locale. Au stade initial, chez la plupart des patients, la première articulation métatarsophalangienne du gros orteil est le plus souvent touchée, ce qui s'accompagne d'une douleur intense. Une crise de goutte survient soudainement, généralement la nuit. Très vite, la douleur devient insupportable, elle s'intensifie même à partir d'un léger toucher sur une articulation rougie et enflée. Le patient ressent des frissons, sa température monte souvent. Au matin, la douleur s'affaiblit sensiblement, mais la nuit, l'attaque se reproduit à nouveau. Cela peut durer plusieurs jours, et parfois plus..

À l'avenir, de telles attaques se répètent périodiquement. Au fil du temps, leur fréquence augmente, ils deviennent plus prolongés, mais moins aigus. Dans ce cas, le processus pathologique couvre généralement toutes les nouvelles articulations, et souvent aussi les reins et les voies urinaires. L'apparition d'une crise aiguë de la maladie peut être déclenchée par des facteurs tels que la consommation de grandes quantités de produits d'origine animale (viande, viandes fumées, poissons gras), d'alcool (en particulier de vin rouge, de bière), d'infections virales, d'hypothermie, de stress, de traumatisme, d'un changement brusque de la pression atmosphérique, de l'apport certains médicaments.

Le traitement de cette maladie chronique est principalement un régime. Les viandes fumées, les sous-produits (reins, foie, langue, cerveau), les viandes et poissons gras, les bouillons, les légumineuses (pois, haricots, lentilles), l'oseille, les épinards doivent être exclus de l'alimentation. Vous ne pouvez pas non plus boire d'alcool, de café, de cacao, de thé fort. Le menu devrait inclure des soupes de légumes, des céréales de diverses céréales, du lait et des produits laitiers, des légumes et des fruits. Les œufs de poule, les fromages à pâte dure, la viande ou le poisson bouilli (deux à trois fois par semaine), le sel de table (pas plus de 5 à 7 g) sont autorisés. Le patient doit boire beaucoup de liquide (eau, jus de fruits) et une fois par semaine passer des jours de jeûne (produits laitiers, caillé, kéfir, fruits).

En ce qui concerne la pharmacothérapie, elle comprend généralement une combinaison de traitement à court et à long terme. Dans le premier cas, des médicaments sont utilisés pour soulager la douleur et l'inflammation lors d'une crise. Le traitement à long terme utilise des médicaments qui favorisent l'élimination de l'acide urique, ainsi que des médicaments qui réduisent sa production dans le corps. Nous soulignons en même temps que vous devez prendre des médicaments prescrits par votre médecin pendant une longue période..

Si le patient, sentant une amélioration, les annule de lui-même, des crises de goutte peuvent se reproduire. Avec une exacerbation de la maladie, un repos complet est nécessaire, le pied doit être maintenu en position élevée, en plaçant un oreiller en dessous. Le froid, comme un sac de glace, a un bon effet analgésique, si, bien sûr, l'articulation touchée peut être touchée. Eh bien, en période de rémission (diminution des symptômes de la maladie), des procédures de physiothérapie et des exercices de physiothérapie sont montrés.

Seuls les utilisateurs autorisés peuvent laisser des commentaires.

La goutte est une maladie des riches. Traitement et prévention

La goutte est une maladie très ancienne. Au temps d'Hippocrate, on l'appelait la «maladie des rois» et des aristocrates. Aujourd'hui, la goutte touche 4 à 6% de la population et touche principalement les personnes âgées. Semyon Ter-Vartanyan, médecin-chef de la clinique de rhumatologie contemporaine de Moscou, Ph.D..

Quelles sont les causes de la goutte

La goutte survient lorsque le métabolisme des protéines est altéré dans le corps. Auparavant, la goutte était appelée la «maladie des rois» car seuls les riches pouvaient

Végétarisme - avantage ou inconvénient?
manger une grande quantité de viande, de vin naturel - des aliments qui causent des maladies. Désormais, les produits carnés sont abordables pour différentes couches sociales de la population.

«De plus, on ne peut pas dire que la goutte est une maladie qui touche uniquement les personnes âgées. Il arrive souvent qu’elle touche des personnes âgées de 30 ans.

Quel est le danger des médicaments pour perdre du poids?
médicaments diurétiques. Ils doivent s'en souvenir et informer leur médecin traitant », déclare Semyon Ter-Vartanyan..

Il est difficile de confondre la goutte avec une autre maladie..

«La survenue de crises est principalement associée à une violation du régime alimentaire. Par exemple, une attaque survient pendant les vacances, quand, cela arrive, les gens mangent jusqu'à 500 g de viande à la fois, et certains boivent aussi de la bière», explique le médecin.

Comment traiter la goutte

"Pour les crises de goutte, des analgésiques et des anti-inflammatoires (aspirine, diclofénac, ibuprofène) sont utilisés, ainsi qu'un médicament plus ciblé - le kofitsil (mais il a des contre-indications, il ne doit donc être utilisé que selon les instructions d'un médecin). Pour un traitement plus long, afin de prévenir le développement d'une crise, l'allopurinol est utilisé. Mais ce médicament doit être prescrit par un médecin. La nutrition est d'une grande importance. Si le patient suit un régime, les crises de goutte peuvent ne pas survenir avant des années. Mais surtout, ne pas s'automédiquer! Au premier signe de goutte, vous devez immédiatement contacter un rhumatologue. Il existe de nombreux traitements contre la goutte, mais ils sont inefficaces. Je crois qu'avec des méthodes médicales modernes - abordables et efficaces, se tourner vers des méthodes traditionnelles (y compris l'utilisation de préparations à base de plantes médicinales, de remèdes homéopathiques), ce n'est qu'une perte de temps et une prolongation de la souffrance du patient ", - conseille Semyon Ter-Vartanyan

Si la goutte n'est pas traitée et ne suit pas de régime, en excluant les aliments nocifs de votre alimentation, la goutte devient une maladie très dangereuse - 3-4 ans après la première attaque, la destruction rénale peut commencer et irréversible.

Pour qu'après la première attaque, la maladie ne se développe pas davantage, vous devez suivre un régime. Les aliments protéinés doivent être exclus de l'alimentation - produits carnés, certains fruits de mer (crevettes, moules), soja, lentilles, pois, haricots. Il est également nécessaire d'observer le régime de consommation d'alcool - buvez jusqu'à 1,5 à 2 litres de liquide par jour, cela éliminera l'acide urique du corps. Parmi les boissons, vous pouvez utiliser des fruits, des jus de légumes, du thé faible, du lait, de l'eau minérale alcaline («Luzhanskaya», «Borzhomi», «Polyana Kvasova» - jusqu'à un litre par jour). Il est recommandé de boire un verre de jus ou de thé faible avant de se coucher. Vous devez limiter l'utilisation de sel de table (jusqu'à 5-6 g - avec celui contenu dans les produits). Les boissons alcoolisées sont contre-indiquées dans la goutte, car l'alcool empêche l'excrétion d'acide urique du corps et, par exemple, la bière contient une grande quantité de protéines, ce qui peut également provoquer une attaque de la maladie..

«Pour prévenir la maladie, vous devez organiser une journée de jeûne une fois par semaine, au cours de laquelle vous ne devez manger ni viande ni poisson. Vous devez limiter la consommation de viande (jusqu'à 150 g de produit carné par jour), de boissons alcoolisées, il est interdit de combiner de la viande avec de l'alcool. C'est également utile mangez des agrumes (au moins une orange par jour), évitez les activités physiques intenses », conseille le médecin.

Avez-vous aimé l'article? Abonnez-vous à la chaîne pour vous tenir au courant des matériaux les plus intéressants

"La maladie des rois": qu'est-ce qui tue Yulia Nachalova

Les fans de la chanteuse Yulia Nachalova suivent avec inquiétude l'actualité de sa santé. Le chanteur avec une forte augmentation du taux de sucre a été hospitalisé, connecté à un ventilateur et placé dans un état de coma artificiel. Le diagnostic exact n'a pas encore été annoncé, mais on sait que l'artiste souffre de goutte depuis de nombreuses années. Cette maladie articulaire, accompagnée de douleurs et d'un gonflement intenses, est lourde de complications cardiaques, de lésions rénales et de diabète sucré..

Goutte ?? maladie articulaire dont les gens souffrent depuis l'Antiquité. Aujourd'hui,% de la population souffre de cette maladie..

DEPUIS LES TEMPS ANCIENS

À l'époque d'Hippocrate, l'arthrite goutteuse (la goutte est traduite du grec par «un pied dans un piège») était considérée comme une «maladie des rois» et des aristocrates. Les causes de la maladie s'appelaient la dépendance à l'alcool, la gourmandise et un mode de vie insuffisamment mobile. Récemment, le nombre de cas a augmenté rapidement, la goutte se propage à l'ensemble de la population, elle est de plus en plus appelée la «maladie de l'abondance».

SYMPTÔMES D'ADDITION

Il est difficile de confondre la goutte avec une autre maladie. Il commence généralement par une crise aiguë, qui survient généralement la nuit, une inflammation d'une ou plusieurs articulations, accompagnée d'une douleur et d'un gonflement aigus intolérables, et la température corporelle peut augmenter. La douleur déchirante, aggravée par tout mouvement, se propage aux os et aux ligaments des jambes, on a l'impression qu'un chien en colère s'est enfoncé dans la zone touchée avec ses dents, l'articulation devient rouge, gonfle et devient chaude. A la première attaque, l'articulation du gros orteil est plus souvent touchée, moins souvent ?? genou, cheville ou autres articulations. Une crise de goutte aiguë peut durer des jours, après quoi l'état de santé s'améliore. Les crises sont intermittentes, si des mesures ne sont pas prises, une arthrite goutteuse chronique commencera.

LA NATURE DE LA MALADIE

La goutte survient lorsque le métabolisme des substances spéciales du corps est perturbé ?? purines. Un excès d'acide urique conduit à la formation de cristaux d'aiguille et de leurs dépôts (tofus). Ils s'accumulent principalement dans les articulations des gros orteils et provoquent de fortes douleurs.

COMMENT TRAITER LE GOLFE

Ils soulagent les crises avec des analgésiques et des anti-inflammatoires (diclofénac, ibuprofène, aspirine), ainsi que du kofit, qui a non seulement un effet plus ciblé, mais aussi de nombreuses contre-indications, il est donc utilisé selon les directives d'un médecin. L'allopurinol est utilisé pour un traitement plus long, mais il ne peut être utilisé sans l'avis d'un médecin. La médecine traditionnelle connaît de nombreuses façons de traiter la goutte, mais elles sont inefficaces. Selon les experts, pour ne pas perdre de temps et aggraver la souffrance, il est préférable d'utiliser des méthodes modernes de traitement de la toxicomanie abordables et efficaces..

MALADIE DE L'ABONDANCE

La suralimentation est considérée comme l'une des principales causes de la goutte, en particulier l'amour de la viande, des saucisses grasses et du jambon. Certains types de poissons et fruits de mer, y compris les crevettes et les moules, les haricots, le thé noir fort et le café, le chocolat et les figues, et le vin rouge sont également riches en purines. Lorsque le corps ne peut pas faire face à l'excès de substances nocives, elles se déposent sur les membranes cartilagineuses et dans les vaisseaux. Il est à noter que pendant la Seconde Guerre mondiale, le nombre de cas de goutte, pour des raisons évidentes, a fortement diminué..

PRÉVENTION DE GIT

Les personnes goutteuses doivent surveiller de près leur alimentation et, si possible, exclure les sources de purines. Le menu peut inclure de la bouillie de lait, cuite sans pois, haricots ni haricots, des soupes de légumes, des légumes cuits le soir. Les concombres, les courges, les citrouilles et les aubergines sont particulièrement bénéfiques. Les boissons comprennent de l'eau minérale, du kéfir et des tisanes, des fruits, des jus de légumes et du lait. Vous devez boire jusqu'à 1 litre de liquide par jour afin qu'il élimine l'acide urique du corps. Avec la goutte, l'alcool est contre-indiqué, ce qui interfère avec l'excrétion d'acide urique, et la bière peut même provoquer une attaque.

À quoi ressemble un cadeau typique

Une goutte typique peut être reconnue par un teint rouge et un excès de poids (généralement autour de la taille). Un autre signe de troubles métaboliques est la résistance ?? perte de sensibilité des tissus corporels à l'insuline. Les structures protéiques de la membrane cellulaire cessent de se lier aux molécules d'insuline, leur concentration dans le sang augmente et la consommation de glucose par les tissus corporels, en particulier les muscles squelettiques, diminue. Le diabète se développe chez% des patients goutteux, ils souffrent également souvent d'athérosclérose et courent le risque de développer une insuffisance coronarienne et des crises cardiaques.

Lequel des grands et des célèbres a souffert de la goutte

L'acide urique, qui agit sur les articulations et dont l'excès conduit à la goutte, a les propriétés de la théobromine et de la caféine et stimule l'activité mentale. En s'accumulant, cette substance rend une personne un génie, cependant, malade. Parmi les personnes talentueuses et célèbres,% souffrent de goutte; parmi les génies, le nombre de ces personnes atteint%. Les dirigeants Jules César, Alexandre le Grand, Charles XII, l'amiral Nelson, Ivan le Terrible et Pierre Ier, les artistes Michel-Ange, Rubens, Renoir, Rembrandt souffraient de la goutte. Parmi les écrivains, Stendhal, Maupassant, Fielding, Tyutchev et Tourgueniev souffraient d'arthrite goutteuse. Les scientifiques Newton, Darwin et Leibniz étaient également goutteux. Parmi nos célèbres contemporains, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un était soupçonné de goutte..

Pourquoi la goutte était considérée comme une maladie des aristocrates

La maladie royale, la maladie des propriétaires, la maladie des aristocrates - c'est ainsi que l'on appelait autrefois la goutte. Cette maladie articulaire est connue de la médecine depuis très longtemps, même Hippocrate (environ 460 - environ 377 avant JC) a décrit les symptômes cliniques de l'arthrite goutteuse. À la fin du XVIIe siècle, le médecin anglais Thomas Sydenham (1624-1689) la classa comme une maladie distincte et donna une description très précise d'une crise aiguë.

Les médecins de différentes époques ont remarqué que les personnes intelligentes, actives et talentueuses souffrent le plus souvent de la goutte. En 1739, un certain Français Eugène Moucheron publie une brochure «Sur la noble goutte et les vertus qui l'accompagnent». Tout à fait dans l'esprit de l'âge galant et courtois de Louis XV (Louis XV, 1710–1774), l'auteur a littéralement chanté une maladie à prédominance masculine, l'opposant peut-être à une migraine féminine. Eugène Moucron croyait que la goutte est le lot des personnes intelligentes et douées. Il a donné des exemples de personnes couronnées et de leurs fils, de connaisseurs et de connaisseurs de la littérature et des beaux-arts, de chefs militaires talentueux et de politiciens souffrant de la goutte..

Cependant, les médecins français, qui ont été les précurseurs de la mode médicale en Europe jusqu'au milieu du XXe siècle, n'ont pas osé être des défenseurs aussi déterminés de la goutte en tant que condition de «vertu» mentale, soulignant à juste titre qu'elle est plutôt associée à la consommation excessive de viande et à son utilisation qui l'accompagne. breuvages alcoolisés. Aujourd'hui, on dirait que la goutte est un bel exemple de la maladie dite «métabolique» ou métabolique..

Une nouvelle poussée d'intérêt pour la goutte s'est produite au plus tôt un siècle et demi après Mosheron. Charles Darwin (Charles Robert Darwin, 1809-1882) y avait une relation indirecte. D'abord dans l'ouvrage "L'Origine des Espèces", puis dans le livre "L'Origine de l'Homme et la Sélection Sexuelle", il a déclaré que notre esprit a évolué, sans vraiment indiquer comment. Pour clarifier ceci a entrepris son parent Sir Francis Galton (Sir Francis Galton, 1822-1911). Au cours de ses recherches, il est arrivé à la conclusion que les capacités mentales sont héréditaires et a appelé au développement de «l'eugénisme» proposé par lui par la sélection des couples mariés..

Le compatriote Darwin et Galton Havelock Ellis (Henry Havelock Ellis, 1859-1939) ont publié en 1927 le livre "L'histoire du génie anglais". Ellis a revisité la goutte et a cité cinquante-cinq patients anglais célèbres atteints de goutte comme exemple. Il les considérait comme inhabituellement courageux et originaux, ne sachant pas se reposer pour atteindre leurs propres objectifs, se dirigeant obstinément vers eux, tout en faisant preuve d'une incroyable énergie physique et mentale. Mais il n'avait pas autant de goutteux, considérant que la liste entière des génies anglais Ellis dépassait le millier. Néanmoins, les partisans de Mushron ne doivent pas désespérer: la proportion totale de victimes de la goutte parmi les éminents britanniques était d'un peu plus de 5%, alors qu'en général, seulement 0,3% de la population en souffre. Ellis a donné une définition claire du génie goutteux, opposant ces génies durs, déterminés, travailleurs et courageux aux «génies de consommation» rapidement clignotants, brillants, changeants, quelque peu féminins..

Egon Orowan (1901–1989) explique l'augmentation de la fréquence de la goutte chez les génies dans son travail de 1955 par le fait que l'acide urique est structurellement très similaire à la caféine et à la théobromine, stimulants connus de l'activité mentale. Orowan a également souligné que l'acide urique chez tous les animaux du niveau pré-primate, qui est clivé sous l'action de l'uricase en allantoïne, est retenu dans le sang chez les primates en raison de l'absence d'uricase, et c'est à cela, vraisemblablement, une nouvelle étape d'évolution est associée, qui passe sous le signe d'une activité accrue cerveau.

Une personne ordinaire a environ un gramme d'acide urique dans le corps, tandis qu'une personne douée en a au moins 20 à 30 grammes. On lui attribue l'énergie frénétique d'Alexandre de Macédoine (356–323 av. J.-C.) et de Ptolémée Ier Soter (367–283 av. JC), de Karl XII (Karl XII, 1682–1718) et de deux Ivanov - le Terrible (1530-1584) et Tourgueniev (1818-1883). En travaillant sur le matériel, je suis tombé sur un article. Son auteur, dans l'esprit d'un concept séculaire d'hormones, auquel de nombreuses capacités ont été attribuées, soutient que les personnes talentueuses ont une montée d'adrénaline accrue. «Leur activité intellectuelle colossale ne peut neutraliser toutes les hormones. Et le reste cause une sexualité rampante. C'étaient Jules César, Byron, Balzac, Goethe, Lermontov, Landau. " Tout ce qui est dit reste sur la conscience de l'écrivain.

Comment vérifier les niveaux d'hormones chez les personnes décédées depuis longtemps? Quand Landau mentait après un terrible accident de voiture à l'Institut de Neurochirurgie. NN Burdenko, aucun des médecins n'a remarqué de «poussée» hormonale chez lui, bien que ses glandes surrénales aient fonctionné tout à fait normalement. N'oubliez pas que la production d'hormones elle-même est sous contrôle génétique - les hormones doivent être synthétisées dans les cellules, et ce sont les gènes qui donnent les commandes à la synthèse.

À un moment donné, un livre écrit par notre généticien exceptionnel Vladimir Pavlovich Efroimson a fait beaucoup de bruit. J'ai rencontré un scientifique. Il a été frappé par son enthousiasme pour l'idée d'un lien entre la goutte et le don mental des gens et le gigantesque dossier qu'il a rassemblé, composé de plus de quarante mille cartes, sur lequel figuraient les noms de personnes célèbres dans l'histoire, qui, de plus, avaient cette maladie des jambes. Efroimson a déclaré que même des membres du Comité central du PCUS sont venus le voir pour entendre parler de son travail unique, mais même eux ne pouvaient pas l'aider à publier un livre écrit par un scientifique. Il a donc dû le mettre dans la réserve de manuscrits non publiés, où, cependant, on pouvait en prendre connaissance si on le souhaitait..

Aujourd'hui, au début du millénaire génomique, nous connaissons déjà plus d'une dizaine de gènes, dont les troubles et mutations conduisent à un retard mental et à un retard de développement. Il y a eu de réels progrès dans la compréhension des mécanismes étonnants du cerveau, que nous appelons collectivement l'esprit et la créativité. C'est pourquoi j'ai moi-même traité les récits journalistiques sur ce vieux travail d'Efroimson, de temps en temps mis à la lumière du jour, traités uniquement comme du bruit d'information. Un certain sceptique a été planté dans l'âme par Efroimson lui-même, qui a admis que le lien qu'il a découvert n'a aucune application pratique - vous n'infecterez pas les gens avec la goutte pour qu'ils soient plus intelligents et plus créatifs..

L'article sur la régularité révélée entre la croissance des personnes et leur potentiel dans la vie, publié dans les années 70 dans la revue "Chemistry and Life", a également suscité quelques doutes. Le modèle a été identifié dans notre pays, et il semble être confirmé par le même exemple américain, où la taille moyenne des personnes est beaucoup plus élevée que dans le reste du monde. Tout cela est associé à une consommation de viande nettement plus importante que celle de nos ancêtres, dont la teneur en acides nucléiques est beaucoup plus élevée par unité de poids que dans les céréales et les légumes.

La nourriture végétale a une teneur en eau très élevée - plus de 90%. Et dans la viande, en raison de la plus faible teneur relative en eau, il y a plus de noyaux cellulaires par unité de poids, qui sont les véritables «conteneurs» d'ADN et d'ARN. L'information génétique dans les chaînes de ces acides nucléiques est écrite dans une sorte de lettres - l'adénine et la guanine (A, G), qui sont des dérivés de la purine, jouent leur rôle. Lors de la désintégration des acides nucléiques et de l'oxydation ultérieure, il se forme de la trioxypurine, dont chaque molécule contient trois atomes d'oxygène. C'est l'acide urique - C5H4N4O3. Si la formation de cristaux dans le sang humain a lieu à une vitesse excessive, la concentration d'acide urique augmente également en conséquence. Il commence à se déposer dans les articulations sous forme de sel de sodium - monourate de sodium, ce qui provoque une crise de goutte.

Il est fort possible que le sel soit également présent en certaines quantités dans les neurones du cortex cérébral, et peut-être le sous-cortex. Et ici, les apologistes de la connexion entre la goutte et les capacités mentales ont vu un «indice» sous la forme d'une similitude structurelle de la trioxypurine avec la formule de la caféine - C8H10N4O2. Ils ont émis l'hypothèse que la molécule d'eau donne de la caféine, un stimulant connu de l'activité mentale, le troisième oxygène manquant, qui se trouve également dans la molécule d'acide urique..

En 2001, une mutation a été découverte dans un gène qui code une protéine intracellulaire appelée cryopyrine. Il est vite devenu clair que la cryopyrine est un composant d'un grand complexe protéique intracellulaire qui «s'accumule» à l'intérieur des cellules exposées aux effets toxiques des micro-organismes - bacille du charbon, salmonelles, shigelles, légionelles et pseudomonas. Le complexe protéique, qui comprend la cryopyrine, isolé de personnes atteintes de maladies auto-immunes, est appelé «inflammasome», c'est-à-dire «le corps de l'inflammation». La cryopyrine est également connue sous son abréviation NALP, qui signifie «protéine leucocytaire activée non spécifiquement». On l'appelle également protéines adaptatrices de l'inflammasome, car la caspase est la principale en elles, qui est une enzyme protéase qui décompose les protéines. Les caspases sont connues pour déclencher une cascade à plusieurs niveaux qui mène à l'apoptose - mort cellulaire programmée.

Depuis plusieurs années, les scientifiques pensent que les inflammasomes représentent une composante de l'immunité «innée» non spécifique, la première ligne de défense contre «l'invasion» bactérienne. Cependant, en 2006, un groupe de scientifiques de l'Université de Lausanne (Université de Lausanne) a découvert que des complexes protéiques se forment en réponse aux effets toxiques de l'amiante, qui provoque une pneumonie et une fibrose pulmonaire, des cristaux d'acide urique dans la goutte et même une augmentation de la glycémie dans le diabète. Type II. Actuellement, trente patients atteints de diabète de type II ont déjà subi des essais cliniques préliminaires du médicament «Anakinra», qui est un bloqueur de la cryopyrine. La prise du médicament entraîne une diminution de la glycémie et une amélioration du fonctionnement des cellules bêta du pancréas.

Pourquoi les inflammasomes sont-ils collectés dans les cellules? Ils sont nécessaires au clivage de la molécule pro-caspase inactive, qui est activée par la cryopyrine. L'enzyme active, à son tour, décompose les molécules de pro-interleukine-1, qui est un puissant stimulateur de la réponse immunitaire. On sait que la pro-interleukine-1 est synthétisée et sécrétée par le macrophage, à la suite de quoi le lymphocyte T, un "auxiliaire", est activé, ce qui aide à activer les lymphocytes B, à synthétiser des anticorps protéiques et à des cellules de rejet d'organes et de tissus transplantés.

Ce n'est pas facile, mais le tableau commence à s'éclaircir. Grâce à cela, les pharmacologues peuvent entrer en jeu, dont ils attendent des moyens efficaces pour lutter contre les processus inflammatoires auto-immunes. Les oncologues placent également de grands espoirs sur les inflammasomes, car ils s'intéressent à tout ce qui touche à l'apoptose, qui, pour une raison quelconque, est «désactivée» dans les cellules cancéreuses. Les personnes atteintes de goutte attendent bien sûr de nouveaux médicaments..

À la lumière de la dernière découverte, la connexion révélée dans l'ancien temps peut être interprétée d'une manière légèrement différente. Si nous imaginons que le sel d'acide urique est effectivement déposé dans les cellules nerveuses du cerveau, alors il peut provoquer une certaine «irritation» toxique, c'est-à-dire une irritation des neurones. Ils peuvent travailler dans ces conditions avec une charge accrue et ainsi mourir plus rapidement (mourir). La «consommation» accrue de neurones conduit à l'activation de la reproduction des cellules souches nerveuses au repos, ce qui contribue ainsi à un «renouvellement» plus rapide de leur pool, ce qui a également un effet bénéfique sur les capacités créatives d'une personne. Il ne reste plus qu'à prouver tout cela dans une expérience - au moins chez la souris..

Quelle est la maladie de la goutte? Comment est-il diagnostiqué, traité et quelles en sont les conséquences

Si vous vous approchez de la définition trop pédante, alors cette maladie, la goutte, se réfère uniquement à l'articulation de la base du gros orteil (le symptôme le plus courant). D'autres noms pour le même type d'arthrite goutteuse, en fonction du lieu de son apparition, sont appelés: gonagra, chiragra, rachidagra.

Mais le patient au moment de sa connaissance de la goutte ne se soucie absolument pas de ce qu'on appelle. Parce qu'il souffre d'une douleur insupportable. Un pied percé d'aiguilles ou comme pressé par une prise sur laquelle il est impossible de s'appuyer est la première manifestation externe et forte de la goutte. Mais la maladie commence beaucoup plus tôt.

La douleur est importante, mais pas le seul problème. La goutte se développe souvent en étroite combinaison avec des maladies aussi graves que l'hypertension et le diabète sucré, ce qui affecte vraiment la durée et la qualité de vie. Nous vous suggérons donc de vous familiariser avec le type de maladie, les symptômes, les méthodes de traitement existantes. Et demandez-vous également si vous devez vous en tenir à un régime et comment il aide à lutter contre la goutte..

Goutte, quelle est cette maladie?

La goutte commence bien avant l'apparition des premiers symptômes. En raison de la violation du métabolisme de l'acide urique, son excès sous forme de cristaux s'accumule pendant des années dans les articulations et les tissus mous. La prédisposition génétique, les troubles métaboliques, la diminution de la fonction rénale et le surpoids sont des causes fréquentes de goutte..

Le premier symptôme frappant est la douleur articulaire. À propos, le symptôme n'est pas spécifique, c'est-à-dire que des douleurs similaires se produisent dans d'autres maladies articulaires, ce qui crée un problème dans le diagnostic de la goutte. La douleur est très aiguë et l'inflammation articulaire apparaît instantanément. Aux premières crises de goutte, les articulations des jambes sont touchées: l'articulation du pouce, de la cheville ou du genou.

Avec une attaque, une, moins souvent deux, les articulations commencent à déranger. En raison du gonflement qui en résulte, l'articulation grossit, devient rouge et devient chaude. En règle générale, une crise de goutte disparaît en une semaine, dont les deux premiers jours sont les plus graves. Ensuite, la douleur diminue, parfois même sans l'aide de médicaments anti-inflammatoires, et à nouveau une période calme d'évolution asymptomatique de la maladie commence..

Avec le développement de la goutte, la fréquence des crises augmente jusqu'à 3 à 4 fois par an, elles s'allongent et la maladie capture également un plus grand nombre d'articulations. L'étape suivante est le dépôt de sels d'acide urique (urates) dans les tissus mous, alors qu'ils gonflent et forment des tophus, y compris dans les reins, ce qui menace la survenue d'une lithiase urinaire.

Diagnostic de la goutte

Le plus souvent, pour diverses raisons, les médecins doivent se fier au tableau clinique caractéristique de la goutte. Lorsque le patient n'a pas pour la première fois une inflammation aiguë des articulations des jambes, dans les tests sanguins, le taux d'acide urique est supérieur à 480 μmol / l et au moment de l'attaque, la vitesse de sédimentation érythrocytaire et la protéine C-réactive augmentent.

Il est garanti de confirmer ou de nier le diagnostic de goutte en utilisant la méthode de microscopie polarisante, en obtenant des cristaux d'acide urique à partir du liquide synovial lors de la ponction articulaire.

Les diagnostics échographiques peuvent également aider à poser un diagnostic. Lors d'une échographie de la goutte, deux contours de l'articulation sont visibles. Avec les qualifications suffisantes d'un spécialiste en échographie, il diagnostiquera la goutte ou, par exemple, l'arthrose.

Traitement

Le traitement de la goutte peut être conditionnellement divisé en deux processus:

  • Traitement lors d'une crise de goutte

Ce n'est qu'un traitement médical visant à aider d'une manière ou d'une autre à surmonter la crise de douleur. La liste des médicaments, leur association et leur posologie sont sélectionnés individuellement par les médecins. Habituellement, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont prescrits en association avec la colchicine aux doses les plus élevées possibles. Ils prennent généralement des médicaments jusqu'à ce que l'inflammation soit complètement soulagée.

À propos, lors de la première crise de goutte, vous devez encore trouver la force de consulter le médecin. Parce que toute tentative de mouvement est sensible à l'articulation douloureuse, car il est presque impossible de marcher sur le pied. Dans de tels cas, le médecin vous prescrira une courte cure d'analgésiques. Ainsi, pour la prochaine crise de goutte, le patient connaît généralement sa liste de médicaments, qui devrait se trouver dans son armoire à pharmacie..

  • Traitement préventif des maladies entre les crises

La prévention est un élément encore plus important du traitement. De la façon dont les patients y adhèrent strictement, cela dépend de la rareté des crises de goutte. Leur fréquence peut être réduite de plusieurs fois par an à une fois tous les plusieurs années. Le traitement préventif consiste à suivre un régime pauvre en purines et à prendre des médicaments.

Régime alimentaire pour la goutte

Pour la goutte, la principale restriction alimentaire est l'alcool. Tout d'abord, la bière et les spiritueux. Parce qu'ils retardent l'excrétion de l'acide urique par les reins, ce qui le fait s'accumuler dans le sang.

L'acide urique est formé à partir de purines qui pénètrent dans le corps humain par la nourriture. En cas de goutte, il est conseillé de réduire la consommation d'aliments riches en purines. Et la principale limitation, comme le montre le tableau, concerne les aliments riches en protéines..

Ce qu'il est souhaitable d'exclure et ce qu'il faut réduire dans votre alimentation:

Aliments à éviterAliments à limiterLes aliments que vous pouvez consommer
alcool (bière et spiritueux)légumineuses (fossiles, pois, haricots)lait et produits laitiers
bouillons de viande et de poissonoseille, épinardscéréales (pain, céréales, son)
fruits de mer et crustacéstomatepommes de terre
foieauberginecarotte
abats (foie, reins, poumons)un radischou
viande grilléechoufleurconcombres
viandes fuméesaspergescitrouille
assaisonnements chauds, épiceschampignonsoignon
Chocolat, café, cacaopoisson, caviarbetterave
Viande et poisson en conserveviande ouverte, poissoncéleri
du vindes noisettes
pastèques, melons
baies et fruits

Médecine de la goutte

Les médicaments qui abaissent les taux d'acide urique dans le sang jouent un rôle majeur dans la prévention de la goutte..

Au stade initial, les doses minimales sont généralement prescrites, puis elles augmentent progressivement, en se concentrant sur les indicateurs d'acide urique dans les tests sanguins, qui devraient être de 300 à 360 μmol / l.

Plus le régime alimentaire pauvre en purines est strict, plus la posologie du médicament pris est faible. Et le médicament lui-même, afin de prévenir le développement de la goutte et de réduire la fréquence des crises, doit être pris constamment pendant de nombreuses années..

L'excès de poids est un facteur de développement ultérieur de la goutte

Une autre recommandation importante pour prévenir le développement ultérieur de la goutte est de normaliser le poids corporel. En termes simples, perdez du poids si vous êtes en surpoids. Nous répétons que le surpoids est l'une des causes les plus fréquentes de la maladie. Nous vous recommandons de vérifier votre IMC.

Avec un poids normal, non seulement le risque de goutte est réduit, mais aussi, si la maladie a été diagnostiquée, un poids normal ne permettra pas un développement ultérieur et réduira considérablement la fréquence des crises..

À l'appui de ce qui a été dit, nous suggérons de regarder la performance vidéo du célèbre médecin A.L. Myasnikov, qui connaît la goutte par expérience personnelle. Le passage de la goutte commence dès la première minute. Cette vidéo traite des difficultés diagnostiques, de la persistance du traitement et des options de médication..

Bien. Parlons de traitements alternatifs.

Remèdes naturels comme alternative aux anti-inflammatoires.

Lors de l'analyse des informations sur la goutte, nous avons trouvé la traduction d'un article publié sur le site Web d'une organisation réputée, la National American Library of Medicine, qui est engagée dans des travaux scientifiques dans le domaine des technologies de l'information biomédicale, la création de bases de données et de sites Web..

L'article «Médicaments anti-inflammatoires naturels pour le soulagement de la douleur» indique que les AINS (anti-inflammatoires) utilisés pour l'inflammation aiguë (dans ce cas, pour une crise de goutte) peuvent avoir des effets secondaires indésirables sur le système cardiovasculaire.

Dans les études, dans certains cas, lors de la prise d'AINS, il n'y a pas eu de réduction de la douleur et de l'enflure par rapport au groupe placebo. Autrement dit, les résultats de certaines études scientifiques suggèrent l'inutilité des médicaments anti-inflammatoires..

Pendant des siècles, les gens ont utilisé des anti-inflammatoires naturels d'origine végétale et animale, dont les effets secondaires sont moins dangereux et se produisent moins souvent. Les remèdes populaires les plus couramment utilisés sont discutés dans cet article..

Comment traiter la goutte avec des remèdes populaires pour ses attaques

Oméga 3. Des études ont montré que l'huile de poisson bien connue contenant des acides gras polyinsaturés oméga-3 est l'un des agents anti-inflammatoires naturels les plus efficaces..

L'efficacité de la composition biologique de l'huile de poisson dans le traitement de l'arthrite par rapport aux médicaments anti-inflammatoires pharmaceutiques traditionnels a été prouvée par des études cliniques positives. La posologie recommandée est au total jusqu'à 5 g d'oméga-3 par jour avec de la nourriture.

Salicine. C'est l'un des plus anciens remèdes à base de plantes contre la douleur et l'inflammation, que l'on trouve dans l'écorce des arbres de la famille des saules (tremble, saule blanc). La salicine de l'écorce est convertie par le foie en acide salicylique et on pense qu'elle a moins d'effets secondaires que l'aspirine. Il a quelques contre-indications d'utilisation, qui peuvent être trouvées sur le lien

Le resvératrol est une substance d'origine végétale. Le polyphénol se trouve à diverses concentrations dans de nombreuses sources végétales différentes. On pense que sa teneur la plus élevée dans les peaux de raisins rouges et de vin rouge, ainsi que de myrtilles, de mûres.

Un groupe de scientifiques (Elmali et al) a rapporté en 2007 qu'une injection intra-articulaire de resvératrol protège le cartilage et réduit la réponse inflammatoire en simulant l'arthrose du genou. Sur la base des résultats de cette étude, aucun essai clinique n'a été mené..

Thé vert. Grâce à ses propriétés antioxydantes, le thé vert est depuis longtemps reconnu comme un excellent prophylactique contre les maladies cardiovasculaires et oncologiques. Ses propriétés anti-inflammatoires et chondroprotectrices ont été démontrées dans des études récentes. La quantité recommandée est de 3 à 4 tasses par jour.

Des liens vers des études et des descriptions d'autres remèdes populaires (curcuma, huile essentielle d'encens, etc.), ainsi que des informations sur les mécanismes de suppression de l'inflammation avec ces médicaments peuvent être trouvés dans l'article indiqué ci-dessus..

Sommaire

Alors, résumons ce qui précède. La goutte est une maladie articulaire chronique qui affecte la qualité de vie en premier lieu. Au début, lorsque l'acide urique s'accumule dans les articulations et les tissus à la suite de troubles, la maladie se déroule sans aucun symptôme particulier. De plus, la goutte se manifeste par des crises douloureuses qui peuvent survenir plusieurs fois par an. Le contrôle de la maladie nécessite un traitement préventif continu, consistant en un régime pauvre en purines et des médicaments. être en bonne santé!