Principal

Oncologie

Lipomatose pancréatique

Le pancréas est responsable de la transformation des aliments consommés avec la distribution des nutriments dans le sang. L'organe est assez sensible aux facteurs négatifs externes et internes qui peuvent provoquer des pathologies sévères. La lipomatose pancréatique est un processus irréversible, accompagné du remplacement de l'épithélium graisseux. Cette pathologie est également appelée dégénérescence graisseuse. La maladie nécessite un traitement urgent. Le manque de soins médicaux peut entraîner de graves complications.

Caractéristiques de la pathologie

Tout processus pathologique dans le pancréas, accompagné de troubles du fonctionnement de l'organe, se déroule généralement progressivement. Avec une lésion infectieuse, l'épithélium sain de l'organe meurt et est remplacé par la couche adipeuse. Le processus de changement structurel n'est pas rétroactif. Les modifications hépatiques diffuses telles que la lipomatose peuvent être bloquées au stade du traitement.

Le lipome est un processus bénin qui affecte les tissus du pancréas. Une formation unique ou une accumulation multiple de néoplasmes peut être caractérisée par de graves violations du travail de l'organe. La maladie est souvent associée à des déséquilibres hormonaux dans le corps. La lipomatose peut survenir sous trois formes - nodulaire, diffuse et diffuse-nodulaire.

La fibrolipomatose du pancréas est une dégénérescence graisseuse d'un organe avec une distribution inégale du tissu conjonctif. Le fibrolipome se présente sous la forme de nodules avec des joints de différentes formes et tailles. La lipofibromatose est caractérisée par une prédominance de la couche adipeuse sur l'épithélium conjonctif.

L'absence de traitement est dangereuse par la germination profonde de néoplasmes atypiques dans l'organe, ce qui entraîne de graves complications pour la santé du patient.

Le code CIM-10 pour la pathologie a K86 "Autres maladies du pancréas".

Les raisons du développement de la maladie

Une cellule atypique de l'épithélium du pancréas en cours de développement affecte les tissus sains et provoque des troubles pathologiques du fonctionnement de l'organe. La raison exacte pour laquelle le remplacement cellulaire peut se produire, les médecins ne nomment pas.

La maladie peut être provoquée par la présence d'une pathologie chronique ou la malnutrition et l'abus d'alcool. Un rôle important est joué par la prédisposition héréditaire. Si quelqu'un a un trouble pancréatique dans la famille, le risque de développer un lipome augmente.

Les médecins identifient les facteurs suivants qui peuvent causer la maladie:

  • être en surpoids;
  • il existe un diagnostic confirmé de pancréatite ou d'autres maladies du système digestif - la lipomatose dans ce cas est une forme grave de complication;
  • l'abus d'alcool et le tabagisme;
  • pathologie virale qui se produit dans le pancréas;
  • Troubles métaboliques;
  • pathologie endocrinienne - diabète sucré;
  • chez les personnes après 70 ans, une dégénérescence naturelle des tissus est notée;
  • maladie oncologique du système respiratoire;
  • nutrition déséquilibrée - il y a une carence en vitamines;
  • écologie défavorable de la zone de résidence.

La lipomatose peut être provoquée par un ou plusieurs facteurs à la fois. Dépend des paramètres physiques du corps et d'autres raisons connexes. La maladie nécessite une attention médicale urgente. Par conséquent, vous devez surveiller attentivement votre santé et votre bien-être..

Signes de la maladie

Au stade initial, la pathologie se déroule en secret - il n'y a pas de manifestations. Les premiers symptômes apparaissent au cours du deuxième stade de la maladie. Une personne montre clairement des signes suspects qui affectent le bien-être général et les processus de digestion. Un produit non perçu par l'organe malade, pris en interne, provoque des vomissements sévères. En outre, la présence de phoques étrangers sur le corps indique la présence d'une maladie.

La pathologie est caractérisée par les signes indiqués:

  • épisodes de nausée en mangeant;
  • augmentation de la production de gaz dans l'intestin grêle;
  • douleur dans l'estomac, se déplaçant vers la poitrine ou l'hypocondre;
  • éructations après chaque repas.

Avec la poursuite de la progression de la maladie, des symptômes plus graves apparaissent:

  • vomissements après avoir mangé;
  • spasmes douloureux sévères de nature constante;
  • douleur en urinant;
  • troubles du travail du tractus gastro-intestinal - constipation ou diarrhée;
  • diminution de la turgescence et de l'humidité de la peau;
  • augmentation de l'appétit, entraînant un excès de poids.

La maladie survient souvent avec le développement actif du diabète de type 1 ou de type 2. La dégénérescence graisseuse du pancréas entraîne une carence en insuline, entraînant une maladie.

La lipomatose avec les symptômes actuels ressemble au développement d'une pancréatite, ce qui complique parfois le diagnostic. La pathologie est facilement diagnostiquée au stade initial, les médecins vous recommandent donc de subir des examens de routine annuels à la clinique. En présence des premiers symptômes suspects, vous devez immédiatement contacter votre médecin et vous faire tester - cela vous permettra de commencer le traitement tôt et d'augmenter les chances de guérison complète..

Étapes de développement de la pathologie

La lipomatose se déroule en trois étapes, caractérisées par certains signes:

  • Au premier stade, le taux de cellules atypiques se situe à moins de 30%. La couche graisseuse occupe une petite zone de l'organe, caractérisée par la présence de symptômes bénins. Dans certains cas, la maladie peut être asymptomatique à ce stade. Surtout, il y a un léger inconfort dans la région de l'estomac.
  • Au deuxième stade, la graisse corporelle augmente à 50%, c'est-à-dire le pancréas est à moitié occupé par des tissus atypiques. Les néoplasmes se développent à l'intérieur de l'organe, ce qui s'accompagne de sensations douloureuses qui augmentent pendant ou après avoir mangé. Il n'y a pas de violations graves de l'activité du corps à ce stade..
  • Le troisième stade de la maladie est caractérisé par une progression active de la propagation de la graisse corporelle jusqu'à 60-70%. Ici, il existe des symptômes prononcés de pathologie - crampes douloureuses, diarrhée ou constipation et épisodes de vomissements. Il y a de graves violations dans le travail de l'organe.

Les progrès modernes de la médecine permettent d'identifier la maladie au stade initial de la formation.Par conséquent, les médecins conseillent de ne pas reporter une visite à la clinique lorsque les premiers symptômes suspects apparaissent. Le début précoce du traitement garantit une guérison sans complication.

Diagnostic de la maladie

Avant de choisir une méthode de traitement, il est nécessaire de subir un examen détaillé du corps afin de diagnostiquer et d'identifier les pathologies chroniques concomitantes. Le diagnostic comprend les activités suivantes:

  • Le médecin effectue un examen physique du patient à la recherche de signes externes de maladie. L'anamnèse des antécédents médicaux est en cours de collecte.
  • Une échographie du pancréas et des organes abdominaux est prescrite. L'échographie vous permet de déterminer les néoplasmes sur les parois de l'organe et d'évaluer le degré de dommage au corps.
  • Une ponction est prescrite pour prélever du matériel biologique afin de réaliser une biopsie pour la composition structurelle de la tumeur. La procédure vous permet de confirmer le diagnostic ou de refuser.
  • La tomodensitométrie (TDM) est plus informative et a la capacité d'examiner un organe structurellement. La tomodensitométrie peut déterminer le degré d'invasion des tissus atypiques profondément dans l'épithélium du pancréas.
  • Le sang et l'urine doivent être soumis à une analyse générale des principaux éléments. Un écart par rapport à la norme montrera le niveau de perturbation de l'activité de l'organe.

Après avoir reçu tous les résultats du test, le médecin peut évaluer l'état du patient et choisir la direction du traitement.

Traitement de pathologie

Le choix d'une méthode de traitement dépend du degré de dommage corporel, de l'âge et du bien-être du patient. Il ne sera pas possible de guérir complètement la maladie en raison d'un trouble structurel de la couche tissulaire du pancréas. Les actions des médecins visent à restaurer le fonctionnement de l'organe. Pour ce faire, recourez aux méthodes de thérapie conservatrice:

  • Le patient reçoit un régime spécial qui réduira la charge sur le pancréas et d'autres organes du tube digestif. Cela réduira également le poids et soulagera l'état du patient..
  • Vous pouvez soulager les spasmes douloureux avec des médicaments à base d'analgésiques - No-spa, Baralgin ou Spazmalgon.
  • Des médicaments fermentants sont prescrits pour améliorer le fonctionnement du système digestif - Pancreatin ou Creon. Les fonds soulagent le stress inutile et soulagent l'état du patient.
  • Le traitement de la pathologie nécessite d'arrêter complètement de fumer et de boire de l'alcool..
  • Vous pouvez arrêter les crises de nausées avec des vomissements avec du lopéramide ou de la dompéridone.

Un traitement conservateur est utilisé dans les premier et deuxième stades de la maladie. Au troisième stade, le traitement médicamenteux ne donne pas d'effet positif, car il existe des troubles graves de la structure du pancréas, qui entraînent un dysfonctionnement complet des organes.

Au dernier stade du développement de la maladie, une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer le pancréas. Au cours de l'opération, les conduits de l'organe sont également supprimés. Le processus de remplacement des tissus sains par une couche graisseuse est irréversible. Au cours de la dernière étape, des cellules atypiques envahissent le pancréas, entraînant de graves complications. De nouvelles méthodes sont nécessaires pour le travail des organes du tube digestif.

Après l'ablation chirurgicale, le patient nécessite un cours de rééducation, y compris un régime alimentaire et sans stress. Après le traitement, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin traitant - cela accélérera le processus de récupération.

Traitement de médecine alternative

Il est permis de traiter avec des remèdes populaires après avoir consulté votre médecin. Il vaut la peine de combiner des méthodes avec des méthodes de thérapie conservatrice. Les herbes médicinales stimulent la production naturelle des enzymes pancréatiques nécessaires à la normalisation du processus digestif. Les propriétés curatives des herbes éliminent les toxines du corps et améliorent le fonctionnement de l'estomac et des intestins.

L'ortie, l'achillée millefeuille, le plantain, le millepertuis, l'églantier, la valériane, l'immortelle et le calendula sont utilisés comme infusions et décoctions. Les herbes (1 cuillère à soupe) sont versées avec de l'eau bouillante (500 ml) et placées dans un bain-marie. Vous devez tenir pendant 15 minutes. Retirez ensuite du feu et laissez refroidir. Boire avant les repas 100 ml 3 fois par jour. La durée du traitement est de 21 jours.

Régime alimentaire pendant et après le traitement

Pendant la période de manipulations thérapeutiques et après, le patient est tenu de respecter strictement le régime alimentaire. Après l'ablation du pancréas, le régime est établi pour le reste de votre vie. La nutrition est sélectionnée individuellement pour chaque patient - cela dépend du degré de dommage corporel et du bien-être général du patient.

Lors d'un diagnostic de lipomatose, il est interdit de manger des plats gras et marinés, des produits en conserve et fumés. Les plats cuisinés avec des champignons doivent être exclus du régime - cela peut provoquer une aggravation du patient. Vous ne pouvez pas prendre de boissons alcoolisées. Il est également recommandé d'exclure les pâtisseries sucrées..

Le régime doit être composé des aliments suivants:

  • le poulet, la dinde, le lapin et le jeune agneau ou veau sont autorisés dans la viande;
  • fruits et légumes, cuits à la vapeur ou bouillis;
  • utilisez du pain d'hier et légèrement séché;
  • les produits laitiers fermentés doivent être faibles en gras;
  • la bouillie est cuite dans l'eau;
  • les œufs ne peuvent être consommés qu'à la coque;
  • il est recommandé d'ajouter de l'huile végétale à chaque plat.

Tous les produits sont cuits à la vapeur ou bouillis, vous pouvez les cuire au four ou sur le gril. L'apport alimentaire doit être divisé en 6 repas par jour. Vous pouvez manger jusqu'à 300 g de nourriture à la fois.

Pronostic de la maladie

Le pronostic de l'espérance de vie dépend du degré de dommage corporel et de la mise en œuvre des recommandations du médecin. Le respect d'un régime alimentaire et l'arrêt de l'alcool et du tabagisme augmentent les chances de récupération et de restauration de la fonction des organes. Si des règles simples sont suivies, les tissus sains continueront à produire les hormones nécessaires avec des enzymes pour la digestion et le métabolisme des aliments..

Le non-respect des recommandations du médecin peut causer de graves dommages aux tissus de l'estomac, du foie et des intestins. Intoxication répétée possible du corps avec des conséquences graves..

La pathologie du pancréas se réfère à l'incurable, se développant lentement. Il ne sera pas possible de guérir complètement le patient, mais il est possible de bloquer la poursuite de la croissance des cellules atypiques et de normaliser le fonctionnement de l'organe. Cela nécessite de prendre des médicaments prescrits et de bien manger..

Symptômes et causes de la lipomatose pancréatique

La lipomatose pancréatique est une maladie associée à des modifications de la structure histologique d'un organe. La condition est difficile à étudier en raison de l'inadmissibilité de la biopsie. La pathologie a une relation avec le syndrome métabolique et le surpoids. Le nombre de cellules diminue dans des conditions: perte de poids, prise de médicaments, ce qui indique la réversibilité potentielle du processus d'infiltration graisseuse de l'organe.

Qu'est-ce que la lipomatose pancréatique et ses causes

Selon la CIM-10, la maladie a un code K 86. Elle provoque l'accumulation de graisse intracellulaire dans le parenchyme de l'organe, tandis que la mort des cellules parenchymateuses ne se produit pas. Les changements diffus sont causés par des perturbations métaboliques. Dans ce cas, on parle de maladie des organes graisseux non alcooliques, dans d'autres cas en médecine, ils utilisent le nom de stéatose.

Les médecins préviennent que le risque de développer une pathologie est plus élevé chez les personnes âgées. Une stéatose pancréatique est observée chez les patients présentant une formation excessive d'hormones du cortex surrénalien pendant le traitement par des médicaments du groupe des glucocorticostéroïdes.

Le remplacement graisseux du parenchyme peut provoquer une hémochromatose. La lipomatose provoque une surcharge des organes en fer, ce qui provoque la croissance des adipocytes, une insuffisance intra et exocrine de la glande.

Des cas de stéatose pancréatique ont été enregistrés en réaction à des infections virales passées et en tant que complications dans le contexte de l'hépatite virale chronique B, du SIDA, de la cirrhose du foie.

Causes externes de la lipomatose: nutrition déséquilibrée, troubles métaboliques, maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, pancréatite réactive.

Signes et stades de la maladie

Dans les premiers stades, les modifications diffuses du pancréas ne donnent pas de tableau clinique. Un médecin expérimenté peut suspecter une pathologie par les symptômes de Tuzhilin - la présence de taches rouges de forme convexe sur la peau dans la zone de l'organe. À la palpation de l'abdomen ou du haut du corps, les anévrismes vasculaires ne disparaissent ni ne s'éclaircissent. Le symptôme peut indiquer le développement d'une pancréatite chronique, mais n'est pas spécifique.

  • Comment se fait la biopsie et l'histologie des lipomes
  • Causes du syndrome de Dercum
  • Le lipome mammaire est-il dangereux?

Dans les premiers stades de la lipomatose, un malaise général, de la fatigue est noté et des nausées peuvent périodiquement tourmenter. Les symptômes de dommages supplémentaires aux cellules parenchymateuses dépendent du facteur causal. Dans la plupart des cas, une douleur dans la région abdominale se développe, un syndrome dyspeptique représenté par une diarrhée et des ballonnements. Signes courants: diminution de l'appétit et fatigue émotionnelle.

Avec un degré sévère de dommages, des vomissements périodiques, des flatulences, une détérioration de l'état de santé général du patient apparaissent, les selles acquièrent un aspect gras et une teinte grisâtre. Les processus sont associés à une production insuffisante d'enzymes. Les signes se développent rarement, le pancréas a une grande marge de sécurité. L'organe est capable de maintenir sa fonctionnalité avec 10% de parenchyme sain. Un volume suffisant pour répondre aux besoins du système digestif.

Analyse biochimique de la lipomatose pancréatique

Des méthodes instrumentales sont utilisées pour poser un diagnostic:

  1. Ultrason. Avec l'infiltration graisseuse, on observe une augmentation du niveau d'échogénicité de l'organe, tandis que la structure semble homogène, la taille est dans les limites normales.
  2. L'IRM vous permet d'évaluer les changements et la teneur en lipides.
  3. CT indique une diminution de la densité.

Les résultats de l'examen instrumental ne donnent pas une image complète de la lipomatose. Il n'y a pas de critères généralement acceptés pour diagnostiquer la stéatose. Un lien avec l'hépatose hépatique a été établi. Plus il y a de graisse, plus le niveau dans le foie est élevé. L'indicateur est déterminé par l'histologie. Peut-être une augmentation de la taille - hépatomégalie.

Pour clarifier le diagnostic en cas de suspicion de lipome pancréatique, il est nécessaire de passer un test sanguin biochimique. Une augmentation des leucocytes est observée. Sur la base des résultats de la biochimie, une inflammation active peut être détectée - une concentration élevée d'AST et d'ALT, protéines de phase aiguë.

Pour vérifier le fonctionnement de l'organe, une analyse spécifique est réalisée pour déterminer le contenu quantitatif des enzymes pancréatiques. L'enzyme la plus informative est l'amylase. Aux premiers stades du processus pathologique, l'indicateur est surestimé plusieurs fois, puis le niveau diminue progressivement.

Caractéristiques du traitement de la lipomatose pancréatique

Un traitement spécifique de la stéatose pancréatique n'a pas été développé. Une approche combinée est pratiquée en utilisant des schémas standard pour éliminer les symptômes d'insuffisance sécrétoire. En cas de vomissements, de nausées, de troubles dyspeptiques, des préparations enzymatiques de substitution sont prescrites.

L'action des médicaments pour la lipomatose doit répondre aux exigences:

  • fournir des actions thérapeutiques à un pH de 5 à 7;
  • teneur en lipase;
  • bonne tolérance du patient;
  • ne se dissout pas dans l'acide chlorhydrique;
  • ne contient pas de substances toxiques.

Avec une production insuffisante d'enzymes chez les patients atteints de lipomatose du pancréas, il est conseillé de traiter avec des médicaments à base de pancréatine.

Si le cours est inefficace, il est nécessaire de procéder à un examen supplémentaire, le diagnostic peut être mal posé et le problème peut résider dans la maladie cœliaque, la giardiase, l'hépatomégalie et d'autres maladies d'origine non pancréatique.

Le régime alimentaire joue un rôle important dans le traitement, l'adhérence à laquelle contribuera à réduire le poids et le nombre d'adipocytes dans le parenchyme de la glande, ce qui améliorera considérablement l'état du patient.

La nutrition pour la lipomatose localisée dans le pancréas doit être fréquente avec de petites portions. La préférence est donnée aux viandes et poissons maigres, aux légumes, aux fruits. Méthode de cuisson recommandée - braiser, cuire au four, cuire à la vapeur.

Pour réduire le poids corporel, vous devez changer votre style de vie, abandonner les mauvaises habitudes et faire une activité physique modérée. Vous pouvez recourir à des recettes folkloriques douces pour perdre du poids.

La thérapie complexe aide à combattre l'infiltration du foie gras. Ils utilisent des médicaments pour la lipomatose qui abaissent le cholestérol sanguin.

Prévision d'espérance de vie pour la pathologie

La stéatose ne met pas la vie en danger. La glande est capable de fonctionner même avec une grande zone de lésion. Les risques pour la santé et la vie de la lipomatose en sont les conséquences. Des complications surviennent souvent avec le développement du diabète de type 2. L'infiltration graisseuse aggrave l'évolution de la pancréatite aiguë.

Si la cause de la maladie est l'obésité, il existe une forte probabilité de formation de tumeurs malignes. Avec la stéatose, le cancer du pancréas évolue beaucoup plus rapidement, en raison de métastases actives dans d'autres organes.

Si vous ressentez une gêne dans l'abdomen, des nausées, une diminution des performances, vous devriez consulter un médecin. De nombreuses maladies sont asymptomatiques ou avec un tableau clinique inexprimé. La lipomatose n'est pas dangereuse aux premiers stades, mais en raison de son évolution latente, elle peut provoquer le développement d'autres pathologies plus complexes et incurables. Pour éviter les conséquences, il est recommandé de subir un examen médical chaque année. Chez les patients atteints de lipomatose du pancréas, le pronostic de l'espérance de vie est amélioré grâce à une perte de poids et un traitement rapide.

Que signifie la lipomatose pancréatique - signes, symptômes et caractéristiques du traitement

La pathologie clinique qui forme des changements diffus dans le pancréas comme la lipomatose n'est rien de plus qu'une dégénérescence graisseuse ou une sténose du plus grand organe du système digestif. Face à un tel diagnostic, une personne ne comprend pas toujours ce que c'est et quels facteurs causaux ont conduit au développement de cette maladie. La lipomatose pancréatique selon la CIM 10 appartient à la catégorie K86 "Autres maladies du pancréas".

Spécificité clinique

La lipomatose pancréatique est une violation diffuse de la composition cellulaire, dans laquelle les cellules glandulaires saines sont remplacées par des adipocytes, c'est-à-dire des cellules constituées de tissu adipeux, dans le parenchyme de l'organe digestif. Ainsi, la glande compense son volume et son intégrité anatomique. Malheureusement, une telle réaction de l'organe du système digestif n'ajoute pas de santé à une personne, mais au contraire, la prédominance des inclusions graisseuses affaiblit le pancréas, car l'organe ne met pas pleinement en œuvre les fonctions exocrines qui lui sont assignées.

À la suite d'une prolifération excessive, les adipocytes forment des zones graisseuses, ou ganglions lipomateux, qui inhibent la production d'enzymes digestives par la glande et réduisent également la régulation du métabolisme des protéines, des glucides et des graisses dans le corps..

Avec l'échographie (US) du pancréas, les zones à problèmes sont visualisées plus claires que le tissu environnant (non adipeux).

Causes de la lipomatose pancréatique

Les experts médicaux ne disposent pas d'une base de preuves cliniques sur la véritable cause de la lipomatose. Il n'y a que des facteurs causaux supposés provoquant le risque de pathologie clinique. Tout d'abord, ce sont:

  • inflammation chronique du pancréas;
  • le résultat de la mémoire génétique de l'organisme, c'est-à-dire d'une prédisposition héréditaire;
  • obésité;
  • maladie alcoolique du foie;
  • pancréatite alcoolique;
  • troubles hormonaux du système endocrinien.

Symptômes de la lipomatose

Les changements diffus dans le pancréas pendant de nombreuses années, voire des décennies, peuvent être asymptomatiques.

Dans la plupart des cas, la dégénérescence graisseuse est déterminée lors de l'autopsie, c'est-à-dire lors de l'autopsie d'un cadavre humain par un pathologiste.

Cependant, il existe une classification diagnostique des signes symptomatiques divisant la lipomatose pancréatique en degré de maladie.

La lipomatose pancréatique de grade 1 correspond à moins de 20% de remplacement par des cellules graisseuses atypiques qui n'affectent pas les performances actives de l'organe digestif exocrine.

La lipomatose pancréatique du 2ème degré est un remplacement diffus de cellules saines par des ganglions graisseux de 20 à 60%. Les symptômes de la lipomatose se manifestent par des troubles enzymatiques:

  • gaz, ballonnements et éructations;
  • nausée et vomissements;
  • alternance de diarrhée et de constipation.

La lipomatose pancréatique de grade 3 est une pathologie clinique qui laisse moins de 40% d'une composition cellulaire saine. Le remplacement total de la structure cellulaire par du tissu adipeux conduit à une diminution de la production d'insuline, et par conséquent au diabète sucré. La dégénérescence graisseuse du pancréas par le type de lipomatose de 3-4 degrés est lourde de formation de fibrose pour une personne, de développement d'hyperglycémie et de mort.

Tout trouble enzymatique et / ou douleur dyspeptique doit être un signe d'alerte pour les adultes et les enfants. Un diagnostic différentiel et un traitement rapide aideront à arrêter le développement de la lipomatose dans le pancréas.

Traitement de pathologie

Les premiers signes de lipomatose pancréatique ne sont pas encore une maladie dangereuse, cependant, la progression de la dégénérescence graisseuse aggrave le fonctionnement de l'organe systémique et du corps dans son ensemble.
À ce jour, un traitement thérapeutique efficace de la lipomatose pancréatique est impossible, car il n'y a pas d'agents pharmacologiques en médecine capables de reconvertir l'épithélium conjonctif adipeux en tissu fonctionnel. Les mesures thérapeutiques visent à éliminer les symptômes douloureux et les signes de pathologie clinique.

Le spécialiste-conseil prescrit des médicaments analgésiques, antispasmodiques, antiémétiques et anti-inflammatoires, ainsi que des combinaisons pharmacologiques pour contrôler le niveau de fermentation pancréatique. Un régime strict, prescrit lors de la première visite chez le médecin, aidera à arrêter le processus inflammatoire et à réduire la charge sur le pancréas.

Conseils diététiques pour la lipomatose

Le tableau 5 (régime alimentaire) pour la lipomatose pancréatique, élaboré par des nutritionnistes soviétiques sous la direction de M.I. Pevzner, aidera à arrêter la progression clinique. Une nutrition correctement sélectionnée peut ralentir la destruction des cellules et améliorer le bien-être du patient.

Le régime n ° 5 pour la lipomatose limite l'apport quotidien en protéines à pas plus de 120 grammes, les graisses à pas plus de 80 grammes et les glucides à 250 à 300 grammes, ainsi que 8 à 10 grammes de sel. L'apport calorique quotidien ne doit pas dépasser 1700 kcal.

La nourriture est consommée en petites portions à une fréquence de 5 à 6 fois par jour, tandis que le régime de consommation de liquide minéral non gazéifié ne doit pas être inférieur à 2 litres par jour.

Le patient doit complètement abandonner les aliments frits, salés, épicés et fumés, ainsi que l'alcool. Tous les aliments doivent être correctement cuits pour améliorer la fermentation digestive du pancréas. Régime alimentaire pour la lipomatose pancréatique, exemple de menu:

  • Petit déjeuner: escalopes cuites à la vapeur, bouillie de riz écrasé dans l'eau, thé vert.
  • Deuxième petit-déjeuner: pudding au caillé.
  • Déjeuner: soupe de légumes, purée de pommes de terre, compote de fruits secs.
  • Collation de l'après-midi: blanc d'oeuf, bouillon d'églantier.
  • Dîner: bouillie de lait et décoction d'herbes.

Les boissons minérales sont recommandées entre les repas..

ethnoscience

Le traitement de la lipomatose pancréatique avec des remèdes populaires doit également être inclus dans une thérapie complexe avec un traitement symptomatique officiel et une nutrition diététique. Il existe des remèdes à base de plantes que vous pouvez inclure dans votre alimentation quotidienne. Dans la lutte contre les lésions lipomateuses du pancréas, il est efficace d'utiliser diverses décoctions et infusions à base de:

  • Millepertuis;
  • camomille médicinale;
  • menthe poivrée;
  • feuilles et baies de bleuet;
  • bourgeons de bouleau;
  • plantain et racine de mûre.

Un bon outil de traitement est le mumiyo et les canneberges, qui aideront à brûler les zones graisseuses non seulement dans le pancréas, mais aussi dans le foie..

La prévention

Le développement de la lipomatose du pancréas est facilité par un mode de vie inapproprié basé sur l'utilisation de produits nocifs, le surpoids et l'inactivité d'une personne. Se débarrasser des facteurs provoquants réduira le risque de dégénérescence graisseuse de 80 à 100%. De plus, une personne doit surveiller en permanence les paramètres biochimiques du sang. L'activité physique quotidienne stimulera tous les organes de la vie, et l'abandon de l'alcool et du tabagisme donnera force et confiance en l'avenir. Prenez soin de vous et soyez toujours en bonne santé!

Lipomatose (stéatose) du pancréas

La lipomatose fait référence à la dégénérescence graisseuse, au cours de laquelle les cellules du pancréas sont remplacées par du tissu adipeux. Ce processus est considéré comme irréversible. Une telle renaissance conduit à une perte progressive des capacités fonctionnelles de l'organe. Cette pathologie dans certaines sources médicales est également appelée stéatose pancréatique..

Formes et types de lipomatose

La lipomatose a une localisation régionale et généralisée. Par la nature des changements, trois formes de la maladie sont distinguées:

  • noueux, lorsque beaucoup, en règle générale, de nœuds situés symétriquement sont enfermés dans une capsule;
  • diffus, qui est un tissu adipeux envahi dans le sens des fibres musculaires sans limites claires.
  • diffusement nodulaire, dans lequel il y a une prolifération de tissu adipeux selon les deux types précédents.

Selon l'échelle de croissance des cellules graisseuses, la lipomatose est divisée en trois types:

  • Stade I - 30% des dommages aux organes;
  • Stade II - 30 à 60%;
  • Stade III - à partir de 60%.

Jusqu'à la fin, l'étiologie et la pathogenèse de cette maladie du pancréas n'ont pas été étudiées. En règle générale, la maladie peut être déclenchée par une violation des processus métaboliques dans le corps et une lipolyse lorsqu'elle est exposée aux catéchlamines.

En plus du pancréas, le foie, la glande thyroïde et l'hypophyse peuvent également être impliqués dans la formation de la lipomatose. Dans la pratique médicale, il existe des cas où cette pathologie de type autosomique dominant héréditaire a été observée au sein d'une même famille..

Plusieurs raisons peuvent contribuer à la formation de la lipomatose: alcoolisme, divers néoplasmes des voies respiratoires, diabète sucré, taux sanguins surestimés d'acide urique.

Symptômes de lipomatose

Comme mentionné précédemment, ce processus est irréversible, avec une telle pathologie, l'organe n'est plus capable de fonctionner dans la même mesure qu'avant, car les cellules graisseuses ne peuvent pas remplir une fonction de sécrétion.

Souvent, avec une telle pathologie, en raison du processus inflammatoire, toutes les cellules de l'organe meurent, tandis que les cellules du tissu conjonctif et adipeux aident à maintenir la forme de la glande, mais ne peuvent pas remplir ses fonctions. Et puis le tissu adipeux se développe et atteint une taille significative.

Pendant longtemps, le patient peut ne remarquer aucun changement dans son corps. Cela se produit le plus souvent si la localisation des dépôts graisseux est située dans différentes parties du pancréas.

Ces îles graisseuses ne paralysent pas le travail de la glande, ne pressent pas le canal excréteur et le parenchyme. En règle générale, le patient n'apprend ce problème que lors d'une étude diagnostique. Dans ce cas, le diagnostic montre la taille normale de la glande et une échogénicité altérée..

Si la maladie commence à progresser, des signes d'insuffisance pancréatique apparaissent - attaques de nausées, vomissements abondants, douleur de type ceinture, ballonnements, flatulences, diarrhée.

Traitement de la lipomatose

Il existe deux façons de traiter cette maladie: médicale et chirurgicale. Avec une petite lésion focale, lorsque les cellules graisseuses ne compriment pas le parenchyme et les canaux de la glande, un traitement conservateur est utilisé, qui consiste à inhiber la progression ultérieure du processus.

En règle générale, toutes les méthodes visent à perdre du poids rapidement du patient afin d'éliminer les dépôts graisseux des dépôts lipidiques de l'organe..

La principale mesure pour réduire le poids corporel total est un régime, qui est recommandé pour toutes les maladies du système digestif. Le patient est transféré dans un tableau diététique numéro 5, dont la base est une exception au régime:

  • aliments gras et frits,
  • produits fumés et marinés,
  • produits de boulangerie,
  • bonbons, chocolat.

Toutes les graisses végétales et animales doivent être réduites au minimum. Toutes les boissons alcoolisées, y compris la bière, sont interdites. La nourriture cuite à la vapeur est recommandée. Il peut s'agir de viande maigre de poisson et de volaille, de légumes, de céréales.

Tous les produits laitiers sont bons pour vous. Tous les repas doivent être fractionnés, en petites portions, de préférence cinq ou six repas. La médecine alternative peut également être utilisée pour améliorer la motilité et la digestion..

Des décoctions de plantes médicinales sont présentées. La camomille, les bourgeons de bouleau, la menthe, le millepertuis ont fait leurs preuves à cet égard. Il est également utile d'ajouter des feuilles de myrtille et des baies au thé, ainsi que des canneberges..

Intoxic est un agent anthelminthique qui élimine en toute sécurité les parasites du corps.
Intoxic est meilleur que les antibiotiques parce que:
1. En peu de temps, tue les parasites et les élimine en douceur du corps.
2. Ne provoque pas d'effets secondaires, restaure les organes et protège de manière fiable le corps.
3. Contient un certain nombre de recommandations médicales comme remède sûr.
4. A une composition complètement naturelle.

Si le diagnostic de la maladie est correctement posé et que le patient commence à le traiter à temps, vous pouvez être sûr que rien ne menace sa vie. Mais il ne faut pas oublier que même les maladies bénignes, avec une approche inappropriée et le non-respect de toutes les règles de nutrition diététique et de thérapie de soutien, peuvent rapidement se transformer en une autre forme plus dangereuse..

Dégénérescence graisseuse: symptômes et traitement de la lipomatose pancréatique

La lipomatose pancréatique (PZ) est le remplacement du tissu glandulaire normal par des cellules graisseuses. Ce n'est pas une maladie distincte - elle reflète des processus pathologiques dans les organes parenchymateux. Vu par échographie, ces changements sont décrits comme une dégénérescence graisseuse du pancréas. La lipomatose est rare, a tendance à progresser et s'accompagne de troubles graves de l'organisme dus à une diminution ou à une perte de fonctions de l'organe atteint. La nature des modifications des tissus adipeux peut être à la fois locale et diffuse. Toute partie du pancréas est touchée: tête, corps ou queue.

Qu'est-ce que la lipomatose pancréatique?

La lipomatose du pancréas est un processus irréversible dans lequel les cellules de l'organe s'atrophient progressivement, leur place n'est pas prise par le tissu conjonctif, mais par le tissu adipeux. Il s'agit d'une affection bénigne du pancréas adulte, le deuxième nom est la stéatose. Code selon CIM n ° 10 - salle 86.

Les changements pathologiques affectent le parenchyme de l'organe, mais il y a formation de gros lipomes à la surface de la glande.

Causes de la pathologie

Les causes des modifications lipomateuses du pancréas ne sont pas entièrement comprises. Souvent, la lipodystrophie est détectée chez les patients plus âgés, lorsqu'ils ont simultanément:

  • pathologie pancréatique,
  • obésité,
  • Augmentation de l'appétit,
  • abus d'alcool, tabagisme,
  • infections virales fréquentes.

Une cause spécifique avérée de transformation pathologique des tissus pancréatiques n'a pas été établie. Il existe un certain nombre de facteurs ou de maladies (en plus de la pathologie du pancréas lui-même) qui peuvent provoquer une dégénérescence des tissus de la glande et du foie en même temps:

  • maladies métaboliques héréditaires (familiales) chez un patient ou des proches,
  • troubles hormonaux,
  • diabète sucré et hypothyroïdie,
  • maladies du système hépatobiliaire,
  • en surpoids.

La pathologie répertoriée peut être à la fois une cause et une conséquence de la lipomatose..

Des cas de lipomatose pancréatique chez des personnes en parfaite santé ont été décrits.

Les gros lipomes à la surface d'un organe peuvent être le résultat d'une blessure ou d'une inflammation. Parfois, ils sont des précurseurs d'une tumeur maligne, sécrètent des hormones et se développent profondément dans les tissus. Certains cas de germination de lipomes par l'ouverture du diaphragme sont décrits avec la formation d'une lipomatose du médiastin antérieur.

Symptômes

La lipodystrophie du pancréas se développant lentement, sur plusieurs années, elle est asymptomatique dans la plupart des cas. Le danger de la maladie réside dans le fait qu'une personne ne connaît pas depuis longtemps la pathologie existante du pancréas.

Souvent, la lipomatose provoque dans une large mesure une insuffisance des glandes exocrines. Des changements similaires se développent simultanément dans le foie..

Les symptômes dépendent de l'échelle de remplacement des tissus normaux par des cellules graisseuses. Le stade initial est asymptomatique. Au fur et à mesure que le processus progresse, les fonctions du pancréas diminuent régulièrement et des problèmes surviennent avec le système digestif. L'apparition de diarrhée et de douleurs abdominales de localisation variée avec irradiation vers la région lombaire sont les manifestations les plus fréquentes et typiques.

Au fil du temps, la clinique s'agrandit, il y a d'autres signes de changements graisseux dans le pancréas:

  • nausée et vomissements,
  • flatulences (ballonnements),
  • éructations,
  • manifestations asthéniques (faiblesse, fatigue, somnolence, irritabilité, maux de tête, troubles du sommeil).

Formes, types et degrés de lipomatose

Dans les tissus du pancréas, dans la plupart des cas, on trouve:

  • petits lipomes multiples, occupant uniformément tout le volume de l'organe, répartis de manière diffuse,
  • petit interne ou grand wen unique, se développant dans un tissu sain de la glande,
  • dépôts lipomateux qui se forment sur le tissu conjonctif sur le site de la blessure ou de la lésion et qui sont associés à la fibrose,
  • lipomes locaux, délimités du tissu sain environnant par la membrane du tissu conjonctif - ils ne présentent pas de danger, car une capsule solide ne permet pas à la graisse de s'échapper dans le tissu et ne germe pas d'elle-même, mais ne fait que pousser les tissus, étant située entre leurs cellules.

Ainsi, il existe 3 types d'infiltration graisseuse du pancréas:

  • diffus - les cellules lipidiques sont uniformément réparties dans les tissus du pancréas,
  • nodulaire - dépôts graisseux limités entourés d'une capsule de tissu conjonctif, le plus souvent symétriquement,
  • nodulaire diffus - l'examen échographique détecte simultanément deux des types de changements graisseux ci-dessus.

Un type distinct de changements pathologiques est le type de lésion épidurale chez les patients atteints du syndrome de Cushing dans le contexte d'un néoplasme hypophysaire bénin.

Les modifications lipomateuses du pancréas se propagent lentement, leur développement se déroule en 3 étapes (degrés):

  • Lipomatose du 1er degré - & lt est affectée, 1/3 de la surface de l'organe, les fonctions de la glande ne sont pas altérées, il n'y a pas de manifestations cliniques, une personne cherche rarement un médecin à ce stade, donc le diagnostic est extrêmement faible.
  • 2 degrés - la pathologie affecte 30 à 60% des tissus de la glande, il y a une perturbation partielle du fonctionnement de l'organe à mesure que la lipomatose se propage et que les tissus pathologiquement modifiés approchent de 60%.
  • Stade 3 - un degré extrême de pathologie, plus de 60% des tissus normaux sont remplacés par de la graisse. Le pancréas ne peut pas supporter la charge: la production d'enzymes digestives et d'enzymes diminue - les processus de digestion et de métabolisme des glucides sont perturbés en raison d'une faible production d'insuline, d'autres perturbations métaboliques se produisent.

    Quel est le danger de la pathologie pour l'homme?

    Le rôle du pancréas dans l'organisme est déterminé par sa double fonction: il est à la fois l'organe central de la digestion et appartient au système endocrinien. Par conséquent, tout processus pathologique qui se produit dans la glande perturbe le métabolisme et provoque de graves modifications dans d'autres organes. En relation avec l'activité digestive générale, une hépatose graisseuse se développe dans le foie - une lésion dégénérative des tissus avec la destruction progressive des hépatocytes et le dépôt d'une grande quantité de graisse dans les tissus. Cela nuit gravement à sa fonction. Absence de traitement étiologique et pathogénique et entraîne des complications mettant la vie en danger.

    La vésicule biliaire est également touchée, dont le canal se confond avec le pancréas commun et se jette dans le canal duodénal. En raison de processus inflammatoires dans le pancréas, les parois du canal de Wirsung changent - elles s'épaississent, sa lumière se rétrécit. Des pierres peuvent se former, une cholécystite se développe en raison de la stagnation de la bile.

    Aux stades 2 et 3 de la lipomatose, la croissance des graisses perturbe considérablement les fonctions du pancréas. Mais même en présence de zones non fonctionnelles peu altérées, les enzymes sous pression des canaux rétrécis pénètrent dans le tissu de la glande et commencent le processus d'autolyse - auto-digestion de la glande. Une inflammation se produit, dans les cas graves - nécrose, puis des modifications stromales de la membrane, une transformation fibreuse et une dégénérescence graisseuse se forment. Le processus acquiert un cercle vicieux avec la formation de la fibrolipomatose - zones de phoques sous forme de fibrose et d'inclusions lipoïdes.

    C'est ainsi que se développe la pancréatite chronique, sa longue évolution est caractérisée par:

    • prolifération des tissus,
    • formation de phoques et de nœuds à partir du tissu conjonctif,
    • l'apparition de nombreux fibromes.

    Méthodes de diagnostic de la pathologie

    Pour identifier les changements graisseux dans les tissus du pancréas, des méthodes de diagnostic de laboratoire et fonctionnelles sont utilisées. Le moyen le plus simple et le plus abordable est un examen échographique du pancréas et des organes abdominaux. C'est sûr, même pour les nourrissons. C'est une méthode efficace pour détecter tout changement dans les tissus des organes..

    Avec les modifications graisseuses du pancréas à l'échographie, sa taille peut rester normale, les limites de l'organe sont claires. L'échogénicité accrue de certaines structures est déterminée, indiquant des processus pathologiques dans le parenchyme. Cela se manifeste par des échos avec des impulsions inégales:

    • l'obésité est visualisée sur l'image échographique avec une échogénicité accrue,
    • fibrolipomatose - taux réduits, mais compactage élevé du stroma dû au tissu conjonctif.

    Si une personne est examinée pour une autre raison, des changements graisseux dans le pancréas peuvent être détectés à un stade précoce en tant que constatation à l'échographie. Lorsqu'il est confirmé par une biopsie, un traitement rapide est prescrit et il devient possible d'empêcher la progression.

    Dans les cas douteux, une IRM est prescrite - imagerie par résonance magnétique. Il vous permet d'évaluer avec précision et en détail la structure, les formations volumétriques à tout moment, même à un stade précoce des changements. Avec la lipomatose, l'IRM détermine:

    • réduction de la taille du pancréas,
    • contours clairs,
    • densité tissulaire réduite,
    • changements dans la structure tissulaire - diffus, noueux de manière diffuse, noueux.

    L'IRM est une méthode efficace qui a reçu de bons retours de tous les spécialistes impliqués dans le traitement de la pathologie pancréatique (thérapeutes, gastro-entérologues, chirurgiens) en raison de sa grande capacité diagnostique. A un certain nombre de limites: grossesse, stimulateur cardiaque artificiel externe, fragments métalliques dans le crâne.

    La tomodensitométrie est également utilisée - la tomodensitométrie basée sur les rayonnements ionisants, elle est donc contre-indiquée pour les enfants et les femmes enceintes. La tomodensitométrie est prescrite s'il est impossible pour une raison quelconque d'effectuer une IRM.

    Les tests de laboratoire jouent un rôle important dans le diagnostic. Pour identifier les fonctions altérées de la glande et du foie, déterminez:

    • diastase du sang et de l'urine,
    • glycémie,
    • bilirubine - totale, directe, indirecte, transaminases - ALT, AST, GGT, protéines totales et fractions.

    Méthodes de traitement de la maladie

    La lipomatose est un dommage léger au pancréas, mais dans les derniers stades, elle perturbe les fonctions de l'organe. Les changements qui se produisent dans les tissus sont irréversibles, il est impossible de restaurer les cellules perdues, par conséquent, il est impossible de guérir les dommages organiques existants dans les tissus de la glande. Par conséquent, la thérapie dépend de l'étiologie de la maladie et du stade du processus et vise à:

    • pour ralentir le remplacement des cellules pancréatiques par de la graisse,
    • pour préserver le tissu sain restant,
    • pour la correction des déficits enzymatiques et hormonaux.

    Il est nécessaire de poser le bon diagnostic à temps et de commencer le traitement. Si la cause est connue et peut être corrigée, cela aidera à réduire l'infiltration des cellules graisseuses. Jusqu'à présent, il n'existe pas de traitement spécifique de la lipomatose pancréatique. La thérapie complexe comprend:

    • changement de mode de vie,
    • régime thérapeutique,
    • traitement médical.

    Dans de rares cas, une intervention chirurgicale est utilisée si la guérison par des méthodes conservatrices est impossible..

    L'alimentation fait partie d'un mode de vie, tout comme perdre du poids, renoncer aux mauvaises habitudes. Il est utilisé en même temps que d'autres traitements. Dans un premier temps, une période approximative est déterminée pendant laquelle certains produits alimentaires sont complètement exclus. Selon la cause identifiée, des repas spéciaux peuvent être prescrits à vie..

    Le choix des tactiques de traitement est décidé dans chaque cas individuellement, en fonction des changements existants dans le pancréas..

    Méthodes conservatrices

    Puisqu'il n'y a pas de traitement étiologique et pathogénique des modifications du foie gras, un traitement symptomatique est effectué. Il vise à:

    • pour soulager les symptômes,
    • pour soulager la condition,
    • pour améliorer la qualité de vie.

    Un traitement complexe est utilisé avec l'utilisation de médicaments de plusieurs groupes:

    • anti-inflammatoire,
    • analgésiques,
    • antispasmodiques,
    • enzymatique,
    • hépatoprotecteurs,
    • IPP (inhibiteurs de la pompe à protons), inhibiteurs H2 des récepteurs de l'histamine qui réduisent la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac,
    • anti-mousse qui aident à réduire la production de gaz dans l'intestin,
    • hypoglycémique.

    Les médicaments spécifiques, leur posologie et la durée d'administration sont déterminés par le médecin en fonction des symptômes dominants.

    Interventions radicales

    La gravité des symptômes ne correspond pas toujours à la gravité de la maladie sous-jacente. Les modifications sous la forme d'une lésion tissulaire locale mineure sont asymptomatiques et ne provoquent pas d'inconfort. Mais dans le cas de leur localisation dans le pancréas près de ses canaux, ils peuvent être comprimés et constituer une grave violation de la fonction digestive, ainsi que des lésions profondes des tissus de l'organe avec le développement d'une nécrose. Dans de tels cas, un traitement chirurgical est nécessaire..

    Les indications d'une intervention chirurgicale sont également:

    • grandes accumulations de tissu adipeux, entraînant une compression tissulaire sévère,
    • combinaison de lipomatose avec néoplasmes bénins et malins.

    Remèdes populaires

    Les recettes de médecine traditionnelle sont souvent décrites à partir de diverses préparations à base de plantes qui guérissent la lipomatose. Les changements graisseux dans les tissus du pancréas sont un processus irréversible, et les manifestations cliniques se produisent déjà avec des changements profonds dans l'organe, ce qui est associé à un diagnostic tardif. Par conséquent, les remèdes populaires ne restaureront pas les cellules glandulaires perdues et n'élimineront pas les lipocytes qui les ont remplacées, mais ils peuvent stimuler un processus douloureux ou provoquer une réaction allergique..

    Il n'est pas recommandé de traiter cette pathologie complexe sans consulter un médecin..

    Régime pour la pathologie

    L'objectif principal du régime alimentaire pour la lipomatose pancréatique est de débarrasser le corps de l'excès de graisse et de l'excès de poids. Ses principes de base:

    • repas fractionnés fréquents (4 à 6 fois par jour en petites portions),
    • méthode de cuisson - cuisson à la vapeur, ébullition, ragoût,
    • respect du bilan énergétique et complétude du régime.

    Une condition préalable est l'élimination de l'alcool et du tabagisme, des aliments riches en calories et gras, une réduction significative de l'alimentation en café, cacao, chocolat, thé fort. Un refus temporaire de manger est recommandé: le jeûne thérapeutique a de bons résultats dans la pancréatite, par conséquent, les experts considèrent qu'il s'agit d'une méthode efficace pour les modifications lipomateuses du pancréas. À l'avenir, les aliments devraient contenir une quantité accrue de protéines, une quantité réduite de graisses et de glucides..

    Les aliments interdits comprennent les aliments gras, frits, fumés, sucrés et salés. La préférence devrait être donnée aux aliments végétaux. La citrouille, le topinambour, la courgette, ainsi que le sarrasin, le riz et l'avoine, le thé vert, les viandes faibles en gras et les produits laitiers sont particulièrement utiles..

    La teneur quotidienne en calories du régime est de 2800 kcal.

    En cas de violation de la fonction endocrinienne du pancréas, un tableau alimentaire supplémentaire n ° 9 selon Pevzner avec restriction des glucides est attribué. Dans de tels cas, la base du régime doit être strictement observée, car tout écart entraîne des conditions potentiellement mortelles et des modifications irréversibles des vaisseaux de la rétine, des reins, des membres inférieurs, des vaisseaux périphériques des jambes..

    Pour compiler le menu, il existe des tableaux spéciaux listant les aliments interdits et autorisés, leur valeur calorique.

    Prévisions pour une guérison réussie

    Le pronostic de la lipomatose dépend d'un diagnostic précoce, bien qu'il soit problématique en raison de l'absence de symptômes à ce stade. Le volume des tissus affectés de la glande, la rapidité du traitement prescrit et de la nutrition diététique, le rejet des mauvaises habitudes, l'activité physique, les exercices réguliers au cours des exercices thérapeutiques jouent un rôle. Les hommes devraient complètement abandonner l'alcool pour empêcher le développement de la fibrolipomatose.

    Si toutes les recommandations du médecin sont suivies, le développement ultérieur des modifications graisseuses du pancréas peut s'arrêter..

    Prévention de la progression de la maladie

    Pour éviter la progression des changements graisseux dans le pancréas, il est nécessaire d'établir une nutrition et un régime appropriés: il est important de ne pas trop manger, de manger de façon fractionnée et souvent, d'exclure les aliments nocifs. Il est nécessaire de changer le mode de vie: abandonner l'alcool et le tabagisme, bouger plus, effectuer le complexe d'exercices thérapeutiques prescrit. La lipomatose nécessite l'aide de spécialistes qualifiés.Par conséquent, si des signes de malaise apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin et ne pas vous soigner vous-même. Si vous suivez ces règles, vous pouvez obtenir une rémission à long terme..

    Lipomatose pancréatique

    informations générales

    Le pancréas est un organe digestif qui produit des enzymes digestives et a également une activité endocrinienne (produit l'hormone insuline). Très souvent, sa défaite est associée à l'obésité. Les patients en surpoids reçoivent un diagnostic de maladie graisseuse non alcoolique du pancréas, qui peut se présenter sous deux variantes morphologiques: la lipomatose et la stéatopancréatite. Ils représentent différentes étapes du processus pathologique..

    Qu'est-ce que la lipomatose pancréatique? La lipomatose pancréatique est une dégénérescence graisseuse de l'organe (synonymes de stéatose pancréatique, dégénérescence graisseuse, maladie graisseuse non alcoolique du pancréas). Le terme le plus acceptable est la stéatose pancréatique et, dans le cas de son association avec le syndrome métabolique, la maladie graisseuse non alcoolique du pancréas. Les termes «lipomatose» et «glande graisseuse» sont utilisés pour désigner tous les types d'accumulation de graisse dans la glande, la stéatose se réfère à l'accumulation de graisse dans les cellules de la glande (appelées pancréocytes) et des tissus intercellulaires. L'accumulation de graisse s'accompagne d'un dysfonctionnement progressif de la glande, mais sans signes d'inflammation. La stéatopancréatite est le deuxième stade plus avancé de la maladie graisseuse de cet organe et comprend en outre un composant inflammatoire (une infiltration lymphomonocytaire-plasmocytaire du tissu glandulaire se produit).

    La prévalence de la stéatose augmente avec l'âge du patient. L'accumulation de graisse dans les cellules est associée à une prise de poids, une résistance à l'insuline et un syndrome métabolique. Un lien direct a également été enregistré entre le diabète sucré et cette pathologie de la glande, et inversement - les patients présentant une infiltration d'organes graisseux ont un risque élevé de diabète sucré. Au stade initial, la stéatose est réversible et une diminution de sa gravité est notée avec une diminution du poids.

    Les infiltrations d'organes graisseux sont plus fréquentes chez les hommes de plus de 40 ans, avec des taux élevés de cholestérol, de triglycérides et de glucose à jeun. Auparavant, l'infiltration graisseuse de la glande était considérée comme une condition inoffensive, mais les observations des patients et les études ont montré un risque élevé de développer un diabète sucré, une insuffisance glandulaire, une pancréatite aiguë et un cancer de cet organe, et par conséquent, une plus grande attention a été accordée à cette condition..

    Pathogénèse

    L'infiltration graisseuse se forme dans le contexte de l'obésité, ce qui crée les conditions préalables à l'accumulation intracellulaire de graisses (principalement des triglycérides) dans les cellules de la glande. Ce processus provoque la mort des cellules β (elles sont la partie endocrine de la glande et produisent de l'insuline), qui sont remplacées par des adipocytes (cellules graisseuses). L'influence constante sur les cellules β d'une concentration élevée d'acides gras libres (lipotoxicité) provoque leur dysfonctionnement sécrétoire: d'abord, la glycémie à jeun augmente modérément, puis après une charge alimentaire, et enfin, le diabète sucré se développe. Et l'hyperglycémie altère davantage la fonction des cellules β, fermant le cercle vicieux.

    De nombreux auteurs considèrent le développement initial d'une infiltration graisseuse du foie, puis du pancréas. Cela s'explique par le fait qu'une alimentation riche en graisses et en glucides, ainsi que l'hyperinsulinémie, provoquent le développement de changements dans le foie et le flux de lipoprotéines de très basse densité dans les îlots du pancréas. La résistance à l'insuline en temps voulu provoque la libération d'acides gras libres du tissu adipeux, par conséquent, leur concentration dans le sang augmente. Si l'accumulation de graisse dans les cellules de la glande dépasse le seuil admissible, une hyperglycémie se développe, ce qui ferme le cercle vicieux des troubles du métabolisme du glucose.

    Dans l'hyperglycémie, des radicaux libres d'oxygène sont formés à partir du glucose, ce qui déclenche des réactions d'oxydation radicalaire des protéines et des lipides. Une augmentation de la peroxydation lipidique des radicaux libres provoque l'apoptose des cellules, y compris les cellules β et un dysfonctionnement de la glande. Aux stades II et III de la lipomatose, sa fonction est considérablement altérée et le processus d'autolyse de la glande est lancé. En conséquence, une inflammation du parenchyme, une nécrose se développe, conduisant invariablement à des changements fibrotiques et à une fibrolipomatose.

    Classification

    Le plus courant est la classification échographique de la lipomatose de la glande:

    • Je suis diplômé. La taille de la glande n'est pas agrandie, la veine splénique et le canal pancréatique sont clairement visibles. L'échogénicité de la glande est uniformément augmentée et est égale à l'échogénicité du tissu adipeux situé dans l'artère mésentérique.
    • II degré. Bords flous de la veine splénique et du canal pancréatique. L'artère mésentérique supérieure est presque invisible. Échogénicité accrue, mais atténuation du signal derrière la face postérieure de la glande.
    • III degré. Diminution de la conductivité ultrasonique.

    Selon la prévalence de l'infiltration graisseuse, selon l'image échographique, il y a:

    • Infiltration diffuse - les cellules graisseuses sont uniformément réparties dans le tissu glandulaire.
    • Infiltration graisseuse nodulaire - il y a des dépôts graisseux limités, qui sont entourés d'une capsule de tissu conjonctif, sont souvent disposés symétriquement.
    • Infiltration nodulaire diffuse - deux types de changements sont détectés simultanément.

    Conformément aux données IRM de l'évolution clinique, la lipomatose a les degrés suivants:

    • Lipomatose pancréatique 1 degré. C'est la première étape où un tiers de l'organe est remplacé par du tissu adipeux. Au grade 1, il n'y a aucun symptôme. La fonction d'orgue est compensée.
    • Au grade 2, la moitié du parenchyme glandulaire est remplacée par du tissu adipeux, qui s'accompagne d'un dysfonctionnement de la glande et de manifestations cliniques. Un patient à ce stade de la maladie recherche le plus souvent une aide médicale..
    • Le 3ème degré est caractérisé par le remplacement de plus des 2/3 de la glande par du tissu adipeux. Dans ce cas, il y a violation des fonctions exocrine et endocrinienne. Le patient a des troubles digestifs et augmente la glycémie.

    La combinaison de la stéatose pancréatique et de la stéatose hépatique survient dans 50 à 68% des cas d'obésité. La lipomatose du foie (stéatose) et la lipomatose du pancréas (pancréas) ont un mécanisme de développement - l'accumulation de triglycérides dans le foie et les cellules pancréatiques. La stéatose hépatique se distingue comme une unité indépendante et comprend également deux formes: la stéatose graisseuse et la stéatohépatite non alcoolique.

    La quantité de graisse dans les cellules dépend de l'équilibre entre l'apport, la synthèse et l'utilisation pour les besoins du corps. Dans les deux organes, les changements peuvent être focaux ou diffus. Avec une forme diffuse, les graisses sont situées sur toute la surface et avec une forme focale, les dépôts graisseux groupés sont déterminés. Dans les deux cas, l'état de l'organe s'aggrave en raison d'une augmentation du tissu adipeux et d'une diminution du parenchyme fonctionnel. Au départ, l'excès de graisse sous forme de triglycérides se trouve à l'intérieur des cellules, déplaçant le noyau vers la périphérie. Si les dépôts graisseux s'accumulent en grande quantité, les cellules se cassent et les graisses passent dans l'espace intercellulaire, formant une sorte de kystes qui modifient la structure de l'organe et sa fonction. Chez la plupart des patients, des changements au niveau de la stéatose peuvent persister tout au long de la vie, tandis que chez d'autres, ils progressent avec le développement d'une spatohépatite et d'une stéatopancréatite avec le passage à la fibrose.

    La lipomatose de la peau a une genèse complètement différente, n'est pas associée à l'obésité générale, il ne faut donc pas confondre ces termes. La lipomatose de la peau (lipomes) est l'apparition dans le tissu sous-cutané de plusieurs formations graisseuses, qui peuvent avoir une capsule de tissu conjonctif ou passer dans le tissu adipeux normal sans bordure claire.

    Le plus souvent, la lipomatose de la peau apparaît chez l'homme. Les lipomes sont des formations indolores et ont histologiquement la composition du tissu adipeux. Les cellules graisseuses du lipome sont résistantes aux facteurs lipolytiques, elles ne rétrécissent donc pas si une personne perd même beaucoup de poids.

    Un type de lipomes est la maladie de Derkum (neuroolipomatose), qui se caractérise par l'apparition de formations de type lipome dans le tissu sous-cutané des bras, du dos, des glandes mammaires, de la paroi abdominale, des fesses ou des cuisses. C'est une maladie chronique qui est plus fréquente chez les femmes âgées de 30 à 60 ans. Les tumeurs sous-cutanées du tissu adipeux ont une forme irrégulière et sont détectées simultanément dans diverses parties du corps.

    La douleur des formations avec une légère pression et un toucher est caractéristique, ce qui distingue cette maladie des lipomes ordinaires. Le syndrome douloureux a un degré de gravité différent selon les patients - de modéré à sévère. Parfois, la douleur survient dans les zones où il n'y a pas de formations ressemblant à des tumeurs graisseuses.

    La maladie de Dercum survient avec une neuropathie de compression des branches des nerfs, donc un syndrome douloureux apparaît, qui n'est pas éliminé par les analgésiques classiques, l'amitriptyline et la carbamazépine. Le manque de traitement efficace entraîne une diminution de la qualité de vie. Les autres symptômes comprennent: engourdissement des doigts, œdème spontané dans différentes parties du corps, raideur le matin, troubles du sommeil, syndrome anxieux-dépressif, faiblesse qui s'aggrave avec peu d'exercice, douleur dans les articulations (poignet, coude, hanche) et dans les longs tubulaires, maux de tête (migraine classique et céphalée de tension), troubles de la mémoire, éventuellement fièvre. La maladie est systémique et mortelle sont la localisation de formations graisseuses dans les poumons ou le cœur. L'évolution de la maladie est différente - la condition peut s'aggraver lentement sur plusieurs années ou rapidement, sous l'influence de divers facteurs (chirurgie, grossesse, grippe). Plus de la moitié des patients perdent leur capacité à travailler.

    La cause de la maladie est mal comprise. On suppose que la cause de la maladie est une violation du métabolisme lipidique et des troubles endocriniens. Une hypothèse est émise sur la nature auto-immune de la maladie. La maladie de Derkum est héritée par grand-mère-mère-fille.

    Une variante de la maladie de Dercum est le syndrome de Gram. On le trouve chez les femmes âgées et se caractérise par une obésité en augmentation rapide avec un dépôt de graisse autour des articulations du genou et une arthrose des articulations du genou. Aussi héréditaire.

    Causes de la lipomatose

    La principale cause de cette maladie dans différents groupes d'âge est l'obésité, qui est l'un des principaux facteurs de risque de pathologie pancréatique..

    • L'obésité s'accompagne d'hyperlipidémie et favorise l'infiltration graisseuse de la glande et du foie. De plus, la consommation d'aliments gras entraîne une production excessive d'enzymes de la glande et de la cholécystokinine, perturbe la sortie du suc pancréatique.
    • Athérosclérose. Avec lui, la teneur en graisse de la glande dépasse la norme de 25%.
    • La dégénérescence graisseuse du pancréas se développe également avec les effets toxiques de l'alcool. L'éthanol affecte également négativement la progression de la maladie et stimule les processus fibrotiques..
    • Manger des aliments riches en graisses et protéines animales, ainsi que l'abus d'alcool sont les principaux facteurs de risque de cette maladie..
    • Effets toxiques des corticostéroïdes, de la gemcitabine et de la rosiglitazone.
    • Diabète sucré.
    • Hémochromatose. La surcharge en fer lors des transfusions sanguines entraîne également un remplacement graisseux du parenchyme de l'organe.
    • Kwashirkor.
    • Syndrome métabolique (comprend l'obésité abdominale, l'hyperlipidémie et la résistance à l'insuline).
    • Maladies héréditaires (fibrose kystique, syndromes de Schwachman-Diamond et Johanson-Blizzard, mutations de la lipase acide lysosomale).
    • Maladies virales (hépatite virale, VIH / SIDA).

    Symptômes

    Cliniquement, la lipomatose de la glande peut être asymptomatique ou avoir une image prononcée. Avec une légère accumulation de graisse dans les cellules de la glande, les symptômes cliniques sont absents et la maladie est détectée par hasard lors d'un examen instrumental (échographie, IRM). Ce n'est que parfois qu'un symptôme de Tuzhilin est révélé - l'apparition de petites taches rouges (anévrismes vasculaires), qui ne disparaissent pas lorsqu'elles sont pressées. Ils sont situés sur l'abdomen et la moitié supérieure du corps, mais ce symptôme n'est pas spécifique de cette maladie..

    En cas d'infiltration graisseuse sévère, des signes d'insuffisance exocrine apparaissent: diarrhée, stéatorrhée (présence d'un excès de graisse neutre dans les selles), hypovitaminose. En outre, le patient développe des nausées, des ballonnements, des douleurs ou une gêne dans l'hypochondre gauche. La violation de la fonction endocrinienne de la glande se manifeste par une violation du métabolisme des glucides (hyperglycémie à jeun, résistance à l'insuline, altération de la tolérance au glucose). Le dysfonctionnement du pancréas entraînant toujours un dysfonctionnement du système biliaire, le patient développe une amertume dans la bouche et une douleur dans l'hypochondre droit. Si nous parlons de stéatopancréatite, alors apparaît plus souvent une douleur modérée et un syndrome dyspeptique (éructations, nausées, tendance à vomir fréquemment, ballonnements, aversion pour les aliments gras).

    Analyses et diagnostics

    • Échographie transabdominale. Les signes de stéatose de la glande sont: une augmentation de son échogénicité tout en maintenant l'homogénéité de la structure, une légère augmentation de la taille des organes est possible. De tels changements sont appelés changements diffus dans le pancréas. Son échogénicité est évaluée indirectement en la comparant à l'indicateur d'échogénicité hépatique et rénale. L'échogénicité d'une glande saine est la même que celle du foie. Avec la stéatose hépatique, l'échogénicité est plus élevée que celle des reins. Le contenu informatif de l'échographie est plutôt faible, car les patients souffrent d'obésité abdominale et de flatulences.
    • CT multispirale. Détermine précisément la présence d'inclusions graisseuses, de couches, vous permet de détecter la fibrose. L'examen donne également une image de l'état du tissu péripancréatique..
    • IRM. Elle est considérée comme la meilleure méthode de diagnostic. Les changements homogènes dans la structure de la glande sont déterminés par la technologie IRM moderne, avec la spectroscopie RM à protons, la teneur en triglycérides est estimée quantitativement.
    • Endosonographie. Il s'agit d'une procédure invasive qui vous permet d'obtenir des images de haute précision, ainsi que de confirmer de manière fiable la stéatose. La résolution de cette méthode est supérieure à la tomodensitométrie et à l'IRM, mais il existe un risque de complications.
    • A partir d'examens cliniques et biochimiques, détermination du taux de glucose, triglycérides, cholestérol, lipoprotéines de basse densité.

    Traitement de la lipomatose pancréatique

    Il n'y a pas d'approche unique pour le traitement de cette pathologie. Certaines personnes pensent que le traitement de la lipomatose pancréatique devrait être le même que celui de la stéatose hépatique, d'autant plus que les patients ont le plus souvent les deux maladies à la fois. Les recommandations de traitement comprennent:

    • changements de mode de vie: augmenter l'activité physique et l'alimentation;
    • limiter la teneur en calories du régime;
    • normaliser le poids;
    • thérapie de remplacement par des enzymes pancréatiques en cas de déficit enzymatique;
    • traitement de résistance à l'insuline;
    • correction de la dyslipidémie;
    • prise de phospholipides essentiels avec stéatose hépatique concomitante.

    Les interventions diététiques comprennent la limitation des graisses animales à 30-90 g et la réduction des glucides rapidement absorbés à 150 mg par jour. Les graisses peuvent être consommées polyinsaturées (poisson à raison de 3 portions par semaine, noix, huiles végétales), augmenter la quantité de fibres due aux légumes et aux fruits non sucrés. Étant donné la principale cause de stéatose de la glande - l'obésité, le traitement peut inclure l'utilisation d'agents pharmacologiques pour le traitement de l'obésité. La tâche principale est de développer un comportement alimentaire correct avec une activité physique obligatoire. Chaque jour, le patient doit pratiquer des sports (aérobic, aquagym, marche, natation), car l'activité physique réduit la résistance à l'insuline.

    En cas d'insuffisance des glandes exocrines, le patient a besoin d'une thérapie de remplacement enzymatique. Les médicaments de substitution contiennent de la pancréatine (poudre de glandes animales), qui contient les enzymes lipase, amylase et protéase. Dans la stéatose, la sécrétion de lipase, qui décompose les graisses, est plus affectée que les amylases et les protéases. La lipase, décomposant les graisses, améliore leur absorption ultérieure dans l'intestin grêle. Parmi les préparations enzymatiques, on peut noter Pancreatin, Penzital, Biozyme, Mezim Forte. L'utilisation de médicaments avec une grande quantité de lipase (au moins 25 000 U) et sous forme de microsphères (Creon 25 000 U ou Hermital 25 000 et 36 000 U) est considérée comme justifiée..

    Le traitement de la stéatose glandulaire comprend nécessairement le traitement de la stéatose hépatique. A cet égard, il est conseillé de prescrire des médicaments contenant des phospholipides essentiels: Essliver Forte, Essentiale forte N, Rezalut Pro, Phosphogliv. La substance principale de ces préparations est un mélange de phospholipides, qui est sécrété par les graines de soja. Le principal mécanisme d'action des phospholipides est la restauration des membranes cellulaires hépatiques, qui sont à 75% de phospholipides. Les phospholipides agissent comme des antioxydants, ralentissent la synthèse du collagène - c'est-à-dire qu'ils ont un effet anti-fibrotique. Les phospholipides essentiels (irremplaçables) sont essentiels au fonctionnement de toutes les cellules. Essliver forte prendre 2 capsules 3 fois avec les repas. Durée du cours au moins trois mois.

    Le traitement de la résistance à l'insuline consiste à prendre Glucophage, Metformine Long (1000 mg ou plus par jour). Pour la dyslipidémie, des médicaments hypocholestérolémiants sont prescrits (Ator, Atorvastatin-Akrikhin, Lovacor, Lovastatin, Rosuvastin-SZ, Krestor, Roxera, Rosulip, Rosart). Les statines sont considérées comme des médicaments sûrs, mais elles ont un effet secondaire - l'hépatotoxicité, elles doivent donc être utilisées sous le couvert d'un traitement hépatoprotecteur. Si le patient a des nausées pour un traitement symptomatique, les produits suivants sont utilisés: Metoclopramide-Acri, Perinorm, Regran, Cerucal, Metamol. Pour éliminer la douleur et les spasmes - Mebeverin-SZ, Duspatalin, Niaspam, Sparex, Dutan.

    Traitement de la lipomatose pancréatique avec des remèdes populaires

    Les remèdes populaires tels que l'ortie, le plantain, les baies de goji et les cloportes peuvent être utilisés dans le traitement complexe de la stéatose. Cependant, ne comptez pas sur leur effet. À ce jour, il n'y a pas de préparations pharmaceutiques capables d'éliminer la dégénérescence graisseuse du foie, sans parler des remèdes populaires qui ne sont pas capables de restaurer les cellules affectées..

    Le seul remède à l'efficacité prouvée est considéré comme les baies de Goji, qui normalisent le métabolisme des graisses dans le foie et réduisent les taux de triglycérides et sont utilisées pour prévenir l'hépatose graisseuse et dans ses premiers stades. On peut supposer que ces baies seront également efficaces pour la stéatose pancréatique. Les baies peuvent être consommées sèches à raison d'une cuillère à soupe par jour ou utilisées en infusion. Il est préparé à raison d'une cuillère à soupe de baies séchées pour 0,5 litre d'eau chaude, laisser reposer 30 minutes. Buvez l'infusion à l'intérieur, mangez les baies cuites à la vapeur. Vous pouvez infuser des baies, ainsi qu'une collection d'herbes.