Principal

Oncologie

Types d'hormones pancréatiques et leur rôle dans le corps humain

La structure anatomique du pancréas (PZh) assure sa multifonctionnalité: c'est un organe clé du système digestif et du système endocrinien. Les hormones pancréatiques fournissent des processus métaboliques, des enzymes digestives - l'absorption normale des nutriments. L'état de cet organe détermine non seulement le développement de la pancréatite ou du diabète sucré, mais également des maladies de l'estomac, des intestins, ainsi que la capacité de s'adapter rapidement à l'évolution des facteurs d'influence externes et internes.

Quelles hormones le pancréas produit-il??

Les cellules glandulaires du parenchyme pancréatique synthétisent activement plus de 20 enzymes impliquées dans la dégradation des graisses, des protéines et des glucides. La violation de la fonction excrétrice du pancréas dans la pancréatite conduit à la prise à vie de la préparation enzymatique.

La fonction intrasécrétoire du pancréas est assurée par des cellules spéciales. Les îlots de Langerhans - la partie endocrinienne de la glande - produisent 11 hormones de synthèse des glucides. Le nombre d'îlots qui produisent des hormones atteint 1,5 million, le tissu lui-même représente 1 à 3% de la masse totale de l'organe. Un îlot de Langerhans comprend 80 à 200 cellules, de structure et de tâches différentes:

  • α-cells (25%) - synthétisent le glucagon,
  • Cellules β (60%) - insuline et amyline,
  • δ-cellules (10%) - somatostatine,
  • PP (5%) - polypeptide intestinal vasoactif (VIP) et polypeptide pancréatique (PP),
  • les cellules g synthétisent la gastrine, qui affecte le suc gastrique, son acidité.

En plus de ce qui précède, le pancréas synthétise un certain nombre d'hormones:

  • kallikréine,
  • centropnein,
  • lipocaïne,
  • vagotonine.

Tous sont interconnectés en fonction et participent à des processus métaboliques complexes dans le corps..

Les principales fonctions des hormones pancréatiques

Tous les types de substances hormonales dans le pancréas sont étroitement liés. L'échec dans l'éducation d'au moins l'un d'entre eux conduit à une pathologie grave, qui dans certains cas doit être traitée toute la vie.

  1. L'insuline a de multiples fonctions dans le corps, la principale étant la normalisation des taux de glucose. Si sa synthèse est perturbée, le diabète sucré se développe..
  2. Le glucagon est étroitement lié à l'insuline, est responsable de la dégradation des graisses, entraînant une augmentation de la glycémie. Avec son aide, la teneur en calcium et en phosphore dans le sang diminue..
  3. La somatostatine est une hormone dont la majeure partie est produite dans l'hypothalamus (structure du cerveau), et est également détectée dans l'estomac et les intestins. Trouvé sa relation étroite avec l'hypothalamus et la glande pituitaire (régule leurs fonctions), inhibe la synthèse des peptides hormonalement actifs et de la sérotonine dans tous les organes digestifs, y compris le pancréas.
  4. Le polypeptide intestinal vasoactif (peptide vaso-intensif) se trouve en quantités maximales dans le tube digestif et le système génito-urinaire. Il affecte l'état de l'estomac, des intestins, du foie, remplit de nombreuses fonctions, y compris un antispasmodique en relation avec les muscles lisses de la vésicule biliaire et des sphincters du système digestif. Synthétisé par les cellules PP (cellules δ1) qui forment les îlots de Langerhans.
  5. L'amiline est un compagnon de l'insuline en relation avec les indicateurs de glycémie.
  6. Le polypeptide pancréatique est produit exclusivement dans le pancréas. Affecte la contraction de la vésicule biliaire et la production de suc pancréatique.

Insuline

L'insuline est la principale hormone produite par le pancréas et est impliquée dans le métabolisme des glucides. La seule substance produite par le corps qui peut réduire et ramener la glycémie à la normale.

C'est une protéine composée de 51 acides aminés qui forment 2 chaînes. Formé à partir d'un précurseur - une forme inactive de l'hormone proinsuline.

Avec une formation insuffisante d'insuline, la conversion du glucose en graisse et en glycogène est perturbée, le diabète sucré se développe. De plus, les toxines s'accumulent dans le corps (l'une d'elles est l'acétone). Les cellules musculaires et lipidiques, sous l'influence de l'insuline, absorbent rapidement les glucides des aliments dans l'organisme et les transforment en glycogène. Ce dernier est stocké dans les muscles et le foie et est une source d'énergie. Avec un stress physique et psycho-émotionnel excessif, lorsque le corps subit une pénurie aiguë de glucose, le processus inverse se produit: il est libéré du glycogène et pénètre dans les tissus des organes humains.

En plus de contrôler la glycémie, l'insuline affecte la production de substances actives dans le tractus gastro-intestinal et la synthèse des œstrogènes..

Glucagon

Le glucagon est un antagoniste de l'insuline, la structure chimique appartient également au groupe des polypeptides, mais se compose d'une chaîne formée de 29 acides aminés. Ses fonctions sont opposées à celles de l'insuline: elle décompose les lipides dans les cellules du tissu adipeux, formant ainsi un excès de glucose sanguin.

En relation étroite avec l'insuline sous l'influence du glucagon, la normalisation des taux glycémiques est assurée. Par conséquent:

  • améliore la circulation sanguine dans les reins,
  • la quantité de cholestérol est ajustée,
  • la probabilité d'auto-guérison du foie augmente,
  • le calcium et le phosphore sont normalisés.

Somatostatine

La somatostatine est une hormone polypeptidique à 13 acides aminés du pancréas qui peut réduire considérablement ou bloquer complètement la production de:

  • insuline,
  • glucagon,
  • hormone de croissance,
  • hormone adrénocorticotrope (ACTH),
  • hormones thyréostimulantes de la glande thyroïde.

Supprime la synthèse d'un certain nombre d'hormones qui affectent la fonction du système digestif (gastrine, sécrétine, motilline), affecte la production de suc gastrique et pancréatique, réduit la sécrétion de bile, provoquant le développement d'une pathologie grave. Il réduit de 30 à 40% l'apport sanguin aux organes internes, la motilité intestinale, la contractilité de la vésicule biliaire.

La somatostatine est étroitement liée aux structures du cerveau: elle bloque la production de somatotropine (hormone de croissance).

Peptide vaso-intensif

En plus des cellules pancréatiques, le VAG est produit dans la muqueuse de l'intestin grêle et dans le cerveau (cerveau et moelle épinière). C'est un type de substance du groupe des sécrétines. Le sang contient peu de VIP, la prise alimentaire ne change pratiquement pas son niveau. L'hormone contrôle et affecte les fonctions de la digestion:

  • améliore la circulation sanguine dans la paroi intestinale,
  • bloque la production d'acide chlorhydrique par les cellules pariétales,
  • active la libération de pepsinogène par les principales cellules gastriques,
  • augmente la synthèse des enzymes pancréatiques,
  • stimule la sécrétion de bile,
  • inhibe l'absorption de liquide dans la lumière de l'intestin grêle,
  • a un effet relaxant sur les muscles du sphincter œsophagien inférieur, provoquant la formation d'une œsophagite par reflux,
  • accélère la formation des principales hormones pancréatiques - insuline, glucagon, somatostatine.

Polypeptide pancréatique

Le biorole du polypeptide pancréatique n'est pas entièrement compris. Il se forme lorsqu'il pénètre dans l'estomac avec des aliments contenant des graisses, des protéines et des glucides. Mais avec l'administration parentérale (dans une veine) de médicaments contenant leurs composants, la synthèse et la libération de l'hormone ne sont pas effectuées.

On pense qu'il évite le gaspillage des enzymes pancréatiques et de la bile entre les repas. Outre:

  • ralentir la sécrétion de bile, de trypsine (une des enzymes pancréatiques), de bilirubine,
  • crée une vésicule biliaire hypotonique.

Amilin

Il a été découvert il n'y a pas si longtemps - en 1970, et seulement en 1990 a commencé l'étude de son rôle dans le corps. L'amyline est produite lorsque les glucides pénètrent dans le corps. Il est synthétisé par les mêmes cellules bêta du pancréas qui fabriquent l'insuline et contrôlent la glycémie. Mais le mécanisme d'action sur le sucre est différent pour l'insuline et l'amyline..

L'insuline normalise la quantité de glucose entrant dans les tissus des organes par le sang. En l'absence de celui-ci, la glycémie augmente considérablement.

L'amiline, comme l'insuline, empêche l'augmentation de la glycémie. Mais il agit d'une manière différente: il crée rapidement une sensation de satiété, réduit ainsi l'appétit et réduit considérablement la quantité de nourriture consommée, réduit la prise de poids.

Il réduit la synthèse des enzymes digestives et ralentit l'augmentation de la glycémie - atténuant son pic d'augmentation pendant les repas.

L'amyline inhibe la formation de glucagon dans le foie au moment de la prise alimentaire, empêchant ainsi la dégradation du glycogène en glucose et son taux dans le sang.

Lipocaïne, kallikréine, vagotonine

La lipocaïne normalise le métabolisme des lipides dans le tissu hépatique, bloquant ainsi l'apparition de dégénérescence graisseuse. Son mécanisme d'action est basé sur l'activation du métabolisme des phospholipides et l'oxydation des acides gras, le renforcement de l'effet d'autres composés lipotropes - méthionine, choline.

La kallicréine est synthétisée dans les cellules pancréatiques, mais la conversion de cette enzyme en un état actif se produit dans la lumière duodénale. Après cela, il commence à montrer ses effets biologiques:

  • antihypertenseur (abaisse l'hypertension artérielle),
  • hypoglycémique.

La vagotonine peut affecter les processus d'hématopoïèse, maintient un niveau normal de glycémie.

Centropnein et gastrine

Centropnein est un remède efficace pour lutter contre l'hypoxie:

  • peut aider à accélérer la synthèse de l'oxyhémoglobine (combinaison d'oxygène et d'hémoglobine),
  • élargit le diamètre des bronches,
  • stimule le centre respiratoire.

La gastrine, en plus du pancréas, peut être sécrétée par les cellules de la muqueuse gastrique. C'est l'une des hormones importantes qui sont d'une grande importance pour le processus de digestion. Il est capable de:

  • augmenter la sécrétion de suc gastrique,
  • activer la production de pepsine (une enzyme qui décompose les protéines),
  • se développer davantage et augmenter la libération d'autres substances hormono-actives (somatostatine, sécrétine).

L'importance des tâches hormonales

Membre correspondant du RAS Professeur E.S. Severin a étudié la biochimie, la physiologie et la pharmacologie des processus se produisant dans les organes sous l'influence de diverses substances hormonales actives. Il a réussi à établir la nature et à nommer deux hormones du cortex surrénalien (adrénaline et noradrénaline) associées au métabolisme des graisses. Il a été révélé qu'ils peuvent participer au processus de lipolyse, provoquant une hyperglycémie.

En plus du pancréas, les hormones sont produites par d'autres organes. Leur besoin dans le corps humain est comparable à la nutrition et à l'oxygène en raison de l'exposition à:

  • pour la croissance et le renouvellement des cellules et des tissus,
  • échange d'énergie et métabolisme,
  • régulation de la glycémie, des micro et macronutriments.

Un excès ou une carence de toute substance hormonale provoque une pathologie souvent difficile à différencier et encore plus difficile à guérir. Les hormones pancréatiques jouent un rôle clé dans l'activité du corps, puisqu'elles contrôlent presque tous les organes vitaux.

Tests de laboratoire du pancréas

Pour clarifier la pathologie du pancréas, le sang, l'urine et les selles sont examinés:

  • analyses cliniques générales,
  • sucre dans le sang et l'urine,
  • analyse biochimique pour déterminer l'amylase - une enzyme qui décompose les glucides.

Si nécessaire, les éléments suivants sont déterminés:

  • paramètres de la fonction hépatique (bilirubine, transaminases, protéine totale et ses fractions), phosphatase alcaline,
  • taux de cholestérol,
  • élastase fécale,
  • si une tumeur est suspectée - antigène du cancer.

Une spécification plus détaillée du diagnostic est effectuée après avoir reçu une réponse de tests fonctionnels pour la présence latente de sucre dans le sang, le contenu hormonal.

De plus, un hémotest peut être prescrit, qui a reçu un bon retour des spécialistes. Il s'agit d'une étude d'un test sanguin d'intolérance aux aliments de l'alimentation quotidienne, qui dans de nombreux cas est la cause du diabète sucré, de l'hypertension et de la pathologie du tube digestif..

Un large éventail de ces études vous permet de diagnostiquer avec précision et de prescrire un traitement complet.

Maladies résultant d'un dysfonctionnement

La violation de la fonction endocrinienne du pancréas devient la cause du développement d'un certain nombre de maladies graves, y compris congénitales.

En cas d'hypofonction de la glande associée à la production d'insuline, un diagnostic de diabète sucré insulino-dépendant (type 1) est posé, une glucosurie et une polyurie se produisent. C'est une maladie grave qui, dans de nombreux cas, nécessite l'utilisation à vie de l'insulinothérapie et d'autres médicaments. Vous devez constamment ajuster le test de glycémie et vous auto-administrer des préparations d'insuline. Aujourd'hui, elle est d'origine animale (en raison de la similitude de la formule chimique, l'insuline de porc est transformée industriellement - elle est plus physiologique dans ses propriétés), l'insuline humaine est également utilisée. Il est injecté par voie sous-cutanée, le patient utilise une seringue à insuline spéciale, avec laquelle le médicament est commodément distribué. Les patients peuvent recevoir des médicaments gratuitement comme prescrit par un endocrinologue. Il pourra également aider à calculer la dose en cas d'erreurs dans l'alimentation et suggérer combien d'unités d'insuline doivent être administrées dans chaque cas particulier, apprendre à utiliser un tableau spécial indiquant les doses requises du médicament..

Avec hyperfonction RV:

  • manque de sucre dans le sang,
  • obésité à des degrés divers.

Chez une femme, la cause des troubles hormonaux est associée à une utilisation prolongée de contraceptifs.

En cas d'échec de la régulation du glucagon dans le corps, il existe un risque de développer des tumeurs malignes.

Avec un manque de somatostatine, l'enfant développe une petite taille (nanisme). Le développement du gigantisme est associé à la production élevée d'hormone de croissance (somatotropine) dans l'enfance. Dans ces cas, un adulte développe une acromégalie - une prolifération excessive des parties terminales du corps: mains, pieds, oreilles, nez.

La teneur élevée en VIP dans le corps provoque une pathologie digestive: une diarrhée sécrétoire apparaît, associée à une absorption cellulaire altérée de l'eau dans l'intestin grêle.

Avec le développement d'un vipoma - comme on peut appeler une tumeur de l'appareil des îlots de Langerhans - la sécrétion de VIP augmente considérablement, le syndrome de Werner-Morrison se développe. Le tableau clinique ressemble à une infection intestinale aiguë:

  • selles aqueuses fréquentes,
  • une forte diminution du potassium,
  • achlorhydrie.

Une grande quantité de liquide et d'électrolytes est perdue, une déshydratation rapide du corps se produit, un épuisement s'installe et des convulsions apparaissent. Dans plus de 50% des cas, les vipomes ont une évolution maligne avec un mauvais pronostic. Le traitement est uniquement chirurgical. Dans la Classification internationale des maladies CIM-10, les vipomes sont inclus dans la section endocrinologie (e 16.8).

Chez un homme, une concentration élevée de VIP est déterminée lors d'une érection. Les injections intracaverneuses de VIP sont parfois utilisées pour la dysfonction érectile de nature neurologique, diabétique et psychogène.

Une synthèse élevée de la gastrine conduit au fait que l'estomac commence à faire mal, un ulcère peptique du duodénum et de l'estomac se développe.

Le moindre écart dans la synthèse des substances hormonales dans le pancréas peut perturber l'activité de tout l'organisme. Par conséquent, il est nécessaire de se souvenir de la dualité des fonctions des organes, de mener une vie saine, d'abandonner les mauvaises habitudes et de préserver le plus possible le pancréas.

  1. Kucherenko N.E. Mécanismes moléculaires de la régulation hormonale du métabolisme. École K.Vischa 1986.
  2. Marie R., Grenner D., Meyes P., Rodwell V. Biochimie humaine. Traduit de l'anglais par P.K. Lazarev. M. Mir, 1993.
  3. Leninger A. Biochimie. édité par K.S. Belikova. M. Mir 1985.
  4. V. I. Rusakov Fondamentaux de la chirurgie privée. Maison d'édition de l'Université de Rostov 1977.
  5. Khripkova A.G. Physiologie de l'âge. M. Lumières 1978.
  6. Makarov V.A., Tarakanov A.P. Mécanismes systémiques de régulation de la glycémie. M. 1994.
  7. Poltyrev S.S., Kurtsin I.T. Physiologie de la digestion. M. Lycée. 1980 année.

Les hormones pancréatiques et leurs fonctions dans le corps

Le pancréas est une partie importante du système digestif humain. C'est le principal fournisseur d'enzymes, sans lesquelles une digestion complète des protéines, des graisses et des glucides est impossible. Mais son activité ne se limite pas à la libération de suc pancréatique. Les structures spéciales de la glande sont les îlots de Langerhans, qui remplissent une fonction endocrinienne en sécrétant de l'insuline, du glucagon, de la somatostatine, du polypeptide pancréatique, de la gastrine et de la ghréline. Les hormones pancréatiques sont impliquées dans tous les types de métabolisme, une violation de leur production conduit au développement de maladies graves.

Pancréas endocrinien

Les cellules du pancréas qui synthétisent des substances hormono-actives sont appelées insulocytes. Ils sont situés dans le fer en grappes - îlots de Langerhans. La masse totale des îlots ne représente que 2% du poids des organes. Par structure, plusieurs types d'insulocytes se distinguent: alpha, bêta, delta, PP et epsilon. Chaque type de cellule est capable de produire et de sécréter un certain type d'hormones.

Quelles hormones le pancréas produit-il?

La liste des hormones pancréatiques est longue. Certains sont décrits en détail, tandis que les propriétés des autres sont encore insuffisamment étudiées. Le premier comprend l'insuline, qui est considérée comme l'hormone la plus étudiée. Les représentants de substances biologiquement actives qui n'ont pas été suffisamment étudiées comprennent le polypeptide pancréatique.

Insuline

Des cellules spéciales (cellules bêta) des îlots de Langerhans dans le pancréas synthétisent une hormone peptidique appelée insuline. Le spectre d'action de l'insuline est large, mais son objectif principal est d'abaisser le taux de glucose dans le plasma sanguin. L'effet sur le métabolisme des glucides est réalisé grâce à la capacité de l'insuline:

  • faciliter l'entrée du glucose dans la cellule en augmentant la perméabilité de la membrane;
  • stimuler l'absorption du glucose par les cellules;
  • activer la formation de glycogène dans le foie et les tissus musculaires, qui est la principale forme de stockage du glucose;
  • supprimer le processus de glycogénolyse - la dégradation du glycogène en glucose;
  • inhiber la gluconéogenèse - la synthèse du glucose à partir de protéines et de graisses.

Mais ce n'est pas seulement le métabolisme des glucides qui est le domaine d'application de l'hormone. L'insuline peut influencer le métabolisme des protéines et des graisses par:

  • stimulation de la synthèse des triglycérides et des acides gras;
  • faciliter le flux de glucose dans les adipocytes (cellules graisseuses);
  • activation de la lipogenèse - synthèse des graisses à partir du glucose;
  • inhibition de la lipolyse - la dégradation des graisses;
  • inhibition des processus de dégradation des protéines;
  • augmenter la perméabilité des membranes cellulaires aux acides aminés;
  • stimulation de la synthèse des protéines.

L'insuline fournit aux tissus des sources d'énergie potentielles. Son effet anabolisant conduit à une augmentation du stockage des protéines et des lipides dans la cellule et détermine le rôle dans la régulation des processus de croissance et de développement. De plus, l'insuline affecte le métabolisme eau-sel: elle facilite le flux de potassium dans le foie et les muscles, favorise la rétention d'eau dans le corps..

Le principal stimulus de la formation et de la sécrétion d'insuline est une augmentation de la glycémie. Les hormones entraînent également une augmentation de la synthèse de l'insuline:

  • cholécystokinine;
  • glucagon;
  • polypeptide insulinotrope dépendant du glucose;
  • les œstrogènes;
  • corticotropine.

La défaite des cellules bêta entraîne un manque ou une absence d'insuline - le diabète de type 1 se développe. Outre la prédisposition génétique, les infections virales, les effets du stress, les erreurs nutritionnelles jouent un rôle dans l'apparition de cette forme de maladie. La résistance à l'insuline (insensibilité des tissus aux hormones) est à l'origine du diabète de type 2.

Glucagon

Le peptide produit par les cellules alpha des îlots du pancréas est appelé glucagon. Son effet sur le corps humain est opposé à celui de l'insuline et est d'augmenter la glycémie. L'objectif principal du maintien d'un taux de glucose plasmatique stable entre les repas est atteint par:

  • dégradation du glycogène dans le foie en glucose;
  • synthèse de glucose à partir de protéines et de graisses;
  • inhibition des processus d'oxydation du glucose;
  • stimulation de la dégradation des graisses;
  • formation de corps cétoniques à partir d'acides gras dans les cellules hépatiques.

Le glucagon augmente la contractilité du muscle cardiaque sans affecter son excitabilité. Le résultat est une augmentation de la pression, de la force et de la fréquence cardiaque. Dans les situations stressantes et lors d'efforts physiques, le glucagon facilite l'accès des muscles squelettiques aux réserves d'énergie et améliore leur apport sanguin en augmentant le travail du cœur.

Le glucagon stimule la libération d'insuline. Avec une carence en insuline, la teneur en glucagon est toujours augmentée.

Somatostatine

L'hormone peptidique somatostatine, produite par les cellules delta des îlots de Langerhans, existe sous deux formes biologiquement actives. Il inhibe la synthèse de nombreuses hormones, neurotransmetteurs et peptides.

Hormone, peptide, enzyme dont la synthèse est réduite

Glande pituitaire antérieure

Gastrine, sécrétine, pepsine, cholécystokinine, sérotonine

Insuline, glucagon, peptide intestinal vasoactif, polypeptide pancréatique, bicarbonates

Facteur de croissance analogue à l'insuline 1

La somatostatine, en outre, ralentit l'absorption du glucose dans l'intestin, réduit la sécrétion d'acide chlorhydrique, la motilité gastrique et la sécrétion de bile. La synthèse de la somatostatine augmente à des concentrations élevées de glucose, d'acides aminés et d'acides gras dans le sang.

Gastrine

La gastrine est une hormone peptidique, à l'exception du pancréas, produite par les cellules de la muqueuse gastrique. Par le nombre d'acides aminés qui le composent, on distingue plusieurs formes de gastrine: la gastrine-14, la gastrine-17, la gastrine-34. Le pancréas sécrète principalement ce dernier. La gastrine participe à la phase gastrique de la digestion et crée les conditions de la phase intestinale ultérieure en:

  • augmentation de la sécrétion d'acide chlorhydrique;
  • stimulation de la production d'une enzyme protéolytique - la pepsine;
  • activation de la libération de bicarbonates et de mucus par la paroi interne de l'estomac;
  • augmentation de la motilité de l'estomac et des intestins;
  • stimulation de la sécrétion d'hormones et d'enzymes intestinales et pancréatiques;
  • améliorer l'apport sanguin et activer la restauration de la muqueuse gastrique.

Stimule la production de gastrine, qui est influencée par la distension gastrique pendant la prise alimentaire, les produits de digestion des protéines, l'alcool, le café, le peptide libérant de la gastrine sécrété par les processus nerveux dans la paroi de l'estomac. Les niveaux de gastrine augmentent avec le syndrome de Zollinger-Ellison (tumeur de l'appareil des îlots du pancréas), le stress, la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Déterminer le niveau de gastrine dans le diagnostic différentiel de l'ulcère peptique et de la maladie d'Addison-Birmer. Cette maladie est également appelée anémie pernicieuse. Avec lui, une violation de l'hématopoïèse et des symptômes d'anémie ne sont pas causés par une carence en fer, qui est plus fréquente, mais par un manque de vitamine B12 et d'acide folique.

Ghrelin

La ghréline est produite par des cellules epsilon du pancréas et des cellules spéciales de la muqueuse gastrique. L'hormone vous donne faim. Il interagit avec les centres du cerveau pour stimuler la sécrétion du neuropeptide Y, responsable de la stimulation de l'appétit. La concentration de ghréline augmente avant les repas et diminue ensuite. Les fonctions de la ghréline sont variées:

  • stimule la sécrétion d'hormone de croissance - hormone de croissance;
  • améliore la sécrétion de salive et prépare le système digestif à manger;
  • améliore la contractilité gastrique;
  • régule l'activité sécrétoire du pancréas;
  • augmente le niveau de glucose, de lipides et de cholestérol dans le sang;
  • régule le poids corporel;
  • exacerbe la sensibilité aux odeurs alimentaires.

La ghréline coordonne les besoins énergétiques du corps et participe à la régulation de l'état de la psyché: les situations dépressives et stressantes augmentent l'appétit. De plus, il a un effet sur la mémoire, la capacité d'apprentissage, les processus de sommeil et d'éveil. Les niveaux de ghréline augmentent avec le jeûne, la perte de poids, les aliments hypocaloriques et une diminution de la glycémie. Avec l'obésité, le diabète sucré de type 2, il y a une diminution de la concentration de ghréline.

Polypeptide pancréatique

Le polypeptide pancréatique est un produit de la synthèse des cellules pancréatiques PP. Il est appelé régulateurs de régime alimentaire. L'effet du polypeptide pancréatique sur les processus de digestion est le suivant:

  • inhibe l'activité exocrine du pancréas;
  • réduit la production d'enzymes pancréatiques;
  • affaiblit le péristaltisme de la vésicule biliaire;
  • inhibe la gluconéogenèse dans le foie;
  • améliore la prolifération de la membrane muqueuse de l'intestin grêle.

La sécrétion de polypeptide pancréatique est facilitée par une alimentation riche en protéines, le jeûne, l'activité physique, une forte baisse de la glycémie. Réduit la quantité sécrétée de polypeptide de somatostatine et de glucose intraveineux.

Conclusion

Le fonctionnement normal du corps nécessite le travail coordonné de tous les organes endocriniens. Les maladies congénitales et acquises du pancréas entraînent une altération de la sécrétion d'hormones pancréatiques. Comprendre leur rôle dans le système de régulation neurohumorale permet de résoudre avec succès les problèmes diagnostiques et thérapeutiques.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Quelles hormones le pancréas produit-il?

Le pancréas est un organe irremplaçable du corps humain qui est responsable de la production d'hormones qui assurent le déroulement normal des processus digestifs et métaboliques. Cependant, il est souvent exposé à des facteurs négatifs. Son travail est perturbé, ce qui entraîne divers problèmes de santé. Les hormones pancréatiques ne sont plus produites par aucun organe.Par conséquent, lorsque leur productivité diminue, une personne se voit prescrire une thérapie de remplacement à vie, qui assure le maintien de divers processus dans le corps nécessaires à une vie normale..

Structure et fonctions des organes

Le pancréas est la plus grande glande du corps humain. Il a une forme allongée et est situé derrière l'estomac, étroitement adjacent au duodénum et à la rate. Sa longueur chez un adulte est de 13 à 20 cm et son poids est d'environ 60 à 80 g.

La glande se compose de 3 parties principales - la tête, le corps et la queue, sur lesquels se trouvent de nombreux îlots, qui sont sécrétés par certaines substances digestives et hormones. De plus, des terminaisons nerveuses et des ganglions, des vaisseaux et des canaux excréteurs sont également présents dans les tissus structuraux de cet organe, qui assurent la sortie des enzymes digestives et d'autres substances produites par le pancréas dans le duodénum..

Considérant qu'il existe de nombreux îlots du pancréas et qu'ils remplissent tous leurs fonctions, cet organe est divisé en deux parties principales:

  • endocrine,
  • exocrine.

Partie endocrinienne

Dans la partie endocrinienne, il existe de nombreux îlots, qui sont classiquement subdivisés en îlots pancréatiques et en îlots de Langerhans. Leur différence réside non seulement dans la structure cellulaire, mais aussi dans les propriétés morphologiques et physico-chimiques. Les îlots de Langerhans contiennent des cellules endocrines responsables de la production de certaines hormones, sans lesquelles la régulation des processus métaboliques dans le corps devient impossible..


Îlots de pancréas de Langerhans

Et si nous parlons des hormones produites par le pancréas, ou plutôt de ses îlots de Langerhans, il convient de souligner ce qui suit:

  • insuline,
  • glucagon,
  • c-peptide,
  • somatostatine,
  • thyrolibérine,
  • gastrine.

De plus, toutes les cellules endocrines du pancréas ont leurs propres différences et noms:

  • Cellules alpha. Ils occupent près de 20% du nombre total de cellules du pancréas. Leur fonction principale est de produire du glucagon.
  • Cellules bêta. Ils constituent l'essentiel de la glande et occupent 70% du nombre total de cellules de cet organe. Leur fonction est de synthétiser l'insuline, qui est responsable de la dégradation et du transport du glucose dans les tissus corporels. Cependant, malgré leur nombre, les cellules bêta sont les plus vulnérables. Sous l'influence de facteurs négatifs (âge, mauvaises habitudes alimentaires, etc.), leur fonctionnalité est altérée et ils sont endommagés, ce qui est la principale cause de divers problèmes de santé.
  • Cellules delta. Leur nombre est très petit. Ils n'occupent que 5 à 10% du nombre total de cellules pancréatiques. Sont engagés dans la production de somatostatine.
  • Cellules PP. Occupent une petite partie du pancréas (environ 2-5%) et contribuent à la synthèse du polypeptide pancréatique.

Le rôle des hormones dans l'organisme, produites par la partie endocrinienne du pancréas, n'est pas le dernier. En parlant des fonctions des cellules endocrines de la glande, on ne peut manquer de mentionner une autre hormone importante - le c-peptide, qui régule le métabolisme des glucides et est une molécule d'insuline. Le manque de cette hormone particulière provoque souvent des troubles du métabolisme des glucides et le développement de diverses maladies, y compris le diabète sucré, qui est très fréquent chez les personnes âgées de 30 à 45 ans..

Partie exocrine

La partie exocrine du pancréas est constituée de canaux excréteurs, à travers lesquels toutes les enzymes digestives produites par cet organe pénètrent directement dans le duodénum. De plus, le nombre de ces conduits est tout simplement énorme. Il représente près de 95% de la masse totale de la glande.


La structure du pancréas exocrine

Les cellules qui composent le pancréas exocrine ont une fonction très importante. Ce sont eux qui effectuent la synthèse du suc pancréatique, qui contient les enzymes nécessaires à la digestion des aliments et à l'absorption normale des nutriments.

Fonctions des hormones pancréatiques

Dans le corps humain, différentes hormones pancréatiques sont produites et leurs fonctions sont naturellement très différentes. Chaque hormone est spéciale et le manque d'au moins l'une d'entre elles entraîne différents troubles.

Insuline

Cette hormone appartient à la catégorie des hormones polypeptidiques à structure structurelle complexe. L'insuline se compose de 2 chaînes reliées entre elles par des ponts chimiques.

Cette hormone du pancréas a des fonctions très importantes. Son action vise à normaliser la glycémie en décomposant le glucose en composés plus légers et en les répartissant dans les cellules et les tissus du corps, les saturant ainsi de l'énergie nécessaire au fonctionnement normal..


Synthèse d'insuline par le pancréas

De plus, l'insuline assure le stockage du glycogène dans les muscles et le foie, qu'elle produit également par certaines réactions du glucose. Cette substance (glycogène) est également importante pour le corps humain, car elle fournit sa saturation en énergie en cas de manque de glucose (par exemple, avec un effort physique accru).

De plus, grâce à l'insuline, la glycogénolyse et la glyconéogenèse, qui interfèrent avec le fonctionnement normal de cet organe, ne se produisent pas dans le foie. Et l'insuline affecte également la dégradation des graisses, les empêchant de se décomposer inutilement et empêche la formation de corps cétoniques dans le corps..

Glucagon

Une autre hormone que le pancréas synthétise. Il appartient également à la catégorie des hormones polypeptidiques, mais ne possède qu'une seule chaîne d'acides aminés. La fonctionnalité du glucagon est à l'opposé de celle de l'insuline. Autrement dit, son action vise à décomposer les lipides dans les tissus adipeux et à augmenter la concentration de glucose dans le sang, dont la productivité est occupée par les cellules hépatiques. Cependant, malgré cela, le glucagon empêche également la glycémie d'augmenter au-dessus de la normale, exerçant sa propre défense..

Mais n'oubliez pas que le pancréas produit également d'autres hormones qui participent également à la normalisation de la glycémie. Et ceux-ci incluent le cortisol, l'adrénaline et l'hormone de croissance. Cependant, contrairement à ces hormones, le glucagon régule également le cholestérol sanguin et aide à réparer les cellules hépatiques endommagées. Dans ce cas, le glucagon favorise l'excrétion des sels du corps, qui ont tendance à se déposer dans les articulations et les reins, formant une sorte de dépôts qui conduisent à l'apparition d'un œdème.


Structure moléculaire du glucagon

Le glucagon, malgré son effet opposé à l'insuline, joue un rôle très important dans l'organisme. Avec sa carence, la fonctionnalité du pancréas est perturbée et les risques d'y développer des tumeurs malignes augmentent plusieurs fois.

Somatostatine

Cette hormone est également un polypeptide. Sa fonction principale est de réguler la productivité des autres hormones pancréatiques. Car si leur inhibition ne se produit pas, un excès d'hormones sera observé dans le corps, ce qui affecte également négativement l'état de santé.

De plus, la somatostatine aide à ralentir la production d'enzymes digestives et de bile, ce qui est également très important, car si elles sont constamment synthétisées, cela entraînera l'apparition de pathologies graves du tractus gastro-intestinal, y compris la pancréatite, la gastrite, l'ulcère gastro-duodénal, etc..

La somatostatine a longtemps appris à produire artificiellement, ce qui permet de l'utiliser pour le traitement de diverses maladies dans lesquelles il y a un excès d'hormones de croissance dans le corps (acromégalie), conduisant à une augmentation de différentes parties du corps et à sa structure anormale..

Altération de la sécrétion d'hormones pancréatiques

Le corps humain a une structure complexe. Et tous les processus qui s'y déroulent n'ont pas encore été étudiés jusqu'au bout. Cependant, le rôle du pancréas et de ses hormones est identifié depuis longtemps. Sans eux, le cours normal des processus digestifs et métaboliques devient tout simplement impossible..

Lorsqu'une personne subit une diminution de la production d'hormones pancréatiques, elle commence à développer diverses maladies, caractérisées par:

  • douleur dans l'hypochondre,
  • trouble des selles,
  • sensation de lourdeur dans l'estomac,
  • augmentation du gazage,
  • mauvais sommeil et nervosité accrue,
  • nausée et vomissements,
  • bouche sèche, etc..


Les cellules pancréatiques sont très vulnérables et, si elles sont endommagées, le travail de tout le corps est perturbé

Si au moins un symptôme apparaît, indiquant un dysfonctionnement du pancréas, il est impératif que:

  • biochimie du sang,
  • analyse générale du sang et de l'urine,
  • gastroendoscopie,
  • examen échographique du tube digestif,
  • CT, etc..

Si, selon les résultats de l'examen, une diminution de la sécrétion d'hormones pancréatiques a été établie, des préparations hormonales sont prescrites qui assurent la reconstitution de leur carence et la normalisation des processus digestifs et métaboliques. Mais à côté d'eux, un traitement supplémentaire est également utilisé, dont l'action vise à éliminer la cause même de l'apparition de tels troubles dans le corps. Parmi eux, il peut y avoir des médicaments anti-inflammatoires, des antispasmodiques et des bloqueurs de divers récepteurs, etc..

Il faut comprendre que le pancréas est le principal organe du système digestif. Son travail est complexe et vulnérable, il doit donc être protégé de l'enfance, en surveillant attentivement son alimentation et en évitant diverses tentations sous forme d'alcool ou de tabac. Après tout, tout cela peut facilement désactiver le pancréas, ce qui affectera négativement la fonctionnalité de tout l'organisme..

Les hormones pancréatiques et leurs fonctions dans le corps

Le pancréas est l'un des organes les plus précieux du corps humain, car il remplit à la fois deux fonctions importantes: il participe au processus digestif et à la production d'hormones qui régulent le niveau de glucides dans le sang. Il est utile de savoir quelles hormones du pancréas sont activement impliquées dans les processus métaboliques et comment elles fonctionnent.

Important! Pour que le corps fonctionne correctement et ne cause pas de problèmes, vous devez adhérer à une nutrition appropriée, éviter une consommation excessive d'alcool, de bonbons et d'aliments gras. De plus, l'utilisation constante de médicaments a un effet néfaste..

Comment fonctionne le fer?

L'organe est classiquement divisé en deux parties - exocrine et endocrine. Tous servent à remplir leurs fonctions spécifiques. Par exemple, la partie exocrine occupe la majeure partie du pancréas et sert à traiter le suc gastrique, qui contient un grand nombre de différentes enzymes nécessaires à la digestion des aliments (corboxypeptidase, lipase, trypsine, etc.).

La partie endocrine du pancréas comprend de petits îlots pancréatiques, appelés «îlots de Langerhans» en médecine. Leur tâche est de diviser les hormones importantes pour l'existence, qui participent directement au métabolisme des graisses, des glucides et des protéines. Mais les fonctions du pancréas ne s'arrêtent pas là, puisque cet organe, synthétisant certaines hormones, produit du liquide digestif, participe à la dégradation des aliments et à leur assimilation. Selon le bon fonctionnement du pancréas, l'état général de la santé humaine peut changer.


La structure de la glande et des «îlots de Langerhans»

caractéristiques générales

Le travail principal du pancréas est la production d'enzymes pancréatiques. Il régule les processus de digestion avec leur aide. Ils aident à décomposer les protéines, les graisses et les glucides des aliments. Plus de 97% des cellules glandulaires sont responsables de leur production. Et seulement environ 2% de son volume est occupé par des tissus spéciaux, appelés «îlots de Langerhans». Ce sont de petits groupes de cellules qui fabriquent des hormones. Ces grappes sont réparties uniformément dans tout le pancréas.

Les cellules de la glande endocrine produisent des hormones importantes. Ils ont une structure et une physiologie particulières. Ces zones de la glande, où se trouvent les îlots de Langerhans, n'ont pas de canaux excréteurs. Seule une multitude de vaisseaux sanguins, où les hormones reçues entrent directement, les entourent. Dans diverses pathologies du pancréas, ces amas de cellules endocrines sont souvent endommagés. Pour cette raison, la quantité d'hormones produites peut diminuer, ce qui affecte négativement l'état général du corps..

La structure des îlots de Langerhans est hétérogène. Les scientifiques ont divisé toutes les cellules qui les composent en 4 types et ont constaté que chacune produit certaines hormones:

  • environ 70% du volume des îlots de Langerhans sont occupés par des cellules bêta qui synthétisent l'insuline;
  • en deuxième place, les cellules alpha, qui constituent 20% de ces tissus, elles produisent du glucagon;
  • les cellules delta produisent de la somatostatine, elles représentent moins de 10% de la superficie des îlots de Langerhans;
  • la moindre de toutes les cellules PP sont situées ici, qui sont responsables de la production de polypeptide pancréatique;
  • de plus, en petite quantité, la partie endocrine du pancréas synthétise d'autres hormones: gastrine, thyrolibérine, amyline, c-peptide.


La plupart des îlots de Langerhans sont des cellules bêta qui produisent de l'insuline
https://youtu.be/SOLlRJ_ghAI

Classification des substances synthétisées

Toutes les hormones formées par la glande pancréatique sont étroitement liées.Par conséquent, une violation de la production d'au moins l'une d'entre elles peut entraîner le développement de troubles graves du corps et de maladies dont le traitement doit être traité pour le reste de votre vie..


Le pancréas et les types d'hormones qu'il produit

Le pancréas produit les hormones suivantes:

  • insuline;
  • glucagon;
  • la somatostatine;
  • polypeptide pancréatique;
  • peptide vaso-intensif;
  • amyline;
  • centropnein;
  • gastrine;
  • la vagotonine;
  • kallikrein;
  • lipocaïne.


Hormones pancréatiques

Chacune des hormones ci-dessus remplit sa fonction spécifique, régulant ainsi le métabolisme des glucides dans le corps humain et affectant le fonctionnement de divers systèmes.


Le rôle du pancréas dans la digestion

Fonctions de la somatostatine

La somatostatine a un effet inhibiteur sur les hormones et enzymes restantes du pancréas. Les cellules du système nerveux, de l'hypothalamus et de l'intestin grêle servent également de source de cette hormone. Grâce à la somatostatine, un équilibre optimal de la digestion est atteint grâce à la régulation humorale (chimique) de ce processus:

  • diminution des taux de glucagon;
  • ralentir le mouvement du gruau alimentaire de l'estomac vers l'intestin grêle;
  • inhibition de la production de gastrine et d'acide chlorhydrique;
  • suppression de l'activité des enzymes digestives pancréatiques;
  • ralentir le flux sanguin dans la cavité abdominale;
  • inhibition de l'absorption des glucides du tube digestif.

Signification clinique des hormones pancréatiques

Si tout est clair avec les hormones produites par le pancréas, alors avec les principales fonctions qu'elles remplissent, tout est beaucoup plus compliqué. Considérez chaque hormone pancréatique séparément.

Insuline

De toutes les hormones synthétisées par le pancréas, l'insuline est considérée comme la principale. Il aide à normaliser la glycémie. La mise en œuvre de ce processus est due aux mécanismes suivants:

  • activation des membranes cellulaires, grâce à laquelle les cellules du corps commencent à mieux absorber le glucose;


Le rôle de l'insuline dans le corps

  • la glycolyse (processus d'oxydation du glucose) est stimulée;
  • ralentir le processus de gluconéogenèse (biosynthèse du glucose à partir de substances non glucidiques telles que l'acide lactique, le glycérol et autres);
  • l'afflux d'éléments utiles dans les cellules du corps (phosphates, magnésium, potassium) s'améliore;
  • la synthèse des protéines est considérablement augmentée et, parallèlement, son hydrolyse est supprimée. Grâce à ces fonctions, une carence protéique est exclue, ce qui renforce le système immunitaire et améliore la synthèse de diverses substances d'origine protéique;
  • les fonctions de synthèse des acides gras sont activées.
  • Sur une note! La présence d'une quantité suffisante d'insuline dans le sang empêche le développement de l'athérosclérose, abaisse le taux de «mauvais» cholestérol et empêche les acides gras de pénétrer dans la circulation sanguine.

    Glucagon

    Sur la base des fonctions qu'il remplit, le glucagon peut à juste titre être appelé une hormone antagoniste de l'insuline. La tâche principale du glucagon est d'augmenter la quantité de glucose dans le sang, ce qui est réalisé grâce aux fonctions suivantes:

    • activation de la gluconéogenèse (production de glucose à partir de composants d'origine non glucidique);
    • accélérer le travail des enzymes, grâce à quoi la quantité d'énergie augmente lors de la dégradation des graisses;
    • la division du glycogène se produit, qui pénètre ensuite dans le système circulatoire.

    Étant donné que le glucagon est un type d'hormone peptidique dans sa structure, il est responsable de nombreuses fonctions et une diminution de sa quantité peut nuire au fonctionnement de nombreux systèmes..

    Somatostatine

    Une autre hormone produite par le pancréas. Il appartient au groupe des hormones polypeptidiques et sert à supprimer la synthèse de substances telles que le glucagon, les composés stimulant la thyroïde et l'insuline. Avec une diminution du taux de somatostatine dans le tractus gastro-intestinal, des troubles graves surviennent. Tout d'abord, une telle réaction est due au fait que cette hormone participe directement à la production d'enzymes digestives et de bile (l'hormone de croissance réduit leur sécrétion).

    Dans la pharmacologie moderne, la somatotropine est utilisée pour créer divers médicaments qui sont prescrits aux patients souffrant d'une altération de la synthèse de l'hormone de croissance dans le corps. Si la quantité de cette hormone dépasse considérablement la norme, le risque de développer une acromégalie, une pathologie qui s'accompagne d'une augmentation excessive de la taille de certaines parties du corps du patient, augmente. En règle générale, les pieds, les os de la tête, les membres inférieurs ou supérieurs se développent. Dans de rares cas, les organes internes individuels subissent des changements pathologiques..


    Les hormones sont produites par de petits organes appelés glandes endocrines. Mais l'importance de ces substances dans le corps est énorme.

    Polypeptide pancréatique

    Cette hormone a été découverte il n'y a pas si longtemps, de sorte que les experts n'ont pas encore complètement étudié toutes ses fonctions et méthodes d'influence sur le corps humain. On sait que le polypeptide pancréatique est synthétisé au cours du processus de consommation d'aliments contenant des graisses, des protéines et du glucose. Il remplit les fonctions suivantes:

    • réduction de la quantité de substances produites par les enzymes digestives;
    • diminution du tonus musculaire de la vésicule biliaire;
    • empêcher la libération de bile et de trypsine.


    Polypeptide pancréatique et gastrines

    Sur une note! Selon de nombreuses études, le polypeptide pancréatique empêche l'augmentation du gaspillage de la bile et des enzymes pancréatiques. Avec une carence en cette hormone, les processus métaboliques dans le corps sont perturbés.

    Peptide vaso-intensif

    La particularité de cette hormone neuropeptidique est qu'elle peut être synthétisée non seulement par le pancréas, mais également par les cellules de la moelle épinière et du cerveau, de l'intestin grêle et d'autres organes. Les principales fonctions du peptide vaso-intensif comprennent:

    • normalisation de la synthèse du pepsinogène, du glucagon et de la somatostatine;
    • ralentir les processus d'absorption d'eau par les parois de l'intestin grêle;
    • activation des processus biliaires;
    • synthèse d'enzymes pancréatiques;
    • améliorer le fonctionnement de la glande pancréatique dans son ensemble, ce qui contribue à une augmentation de la quantité de bicarbonates synthétisés.


    Le peptide vaso-intensif est synthétisé par différents organes

    En outre, le peptide vaso-intensif accélère le processus de circulation sanguine dans les parois des organes internes, en particulier les intestins.

    Amilin

    Sa fonction principale est d'augmenter le niveau de monosaccharides, qui à son tour protège le corps de l'excès de glucose dans le sang. En outre, l'amyline favorise la formation de somatostatine, la perte de poids, la normalisation du système réninangiotensine-aldostérone et la biosynthèse du glucagon. Ce ne sont pas toutes les fonctions biologiques dont l'amyline est responsable (par exemple, elle aide à réduire l'appétit).

    Centropnein

    Une autre substance produite par le pancréas. Sa tâche principale est d'augmenter la lumière des bronches et d'activer le centre respiratoire. De plus, cette substance protéique améliore la corrélation de l'oxygène avec l'hémoglobine..


    Lipocaïne. Centropnein. Wagotonin

    Gastrine

    Une substance semblable à une hormone synthétisée par l'estomac et le pancréas. La gastrine contribue à la normalisation des processus digestifs, à l'activation de la synthèse d'une enzyme protéolytique (pepsine) et à une augmentation de l'acidité gastrique.

    Remarque! La présence de gastrine dans le corps contribue également à la mise en œuvre de la phase intestinale de la digestion (elle est également appelée la «prochaine»), qui est obtenue en augmentant la synthèse de la sécrétine, de la somatostatine et d'autres hormones peptidiques de l'intestin et du pancréas.


    Gastrin - qu'est-ce que c'est

    Wagotonin

    La tâche principale de cette substance est de stabiliser la glycémie et d'accélérer la circulation sanguine. De plus, la vagotonine ralentit le processus d'hydrolyse du glycogène dans les tissus musculaires et les cellules hépatiques.


    La vagotonine stabilise la glycémie

    Kallikrein

    Une autre substance produite par la glande pancréatique. Pendant le temps pendant lequel la kallikréine est dans le pancréas, elle est inactive, mais après être entrée dans le duodénum, ​​l'hormone est activée, montrant ses propriétés biologiques (elle normalise les niveaux de glucose).

    Lipocaïne

    L'action de l'hormone est de prévenir une pathologie telle que la dégénérescence graisseuse du foie, qui est due à l'activation du métabolisme des acides gras et des phospholipides. La lipocaïne améliore également l'effet d'autres substances lipotropes, notamment la choline et la méthionine.

    Conditions d'utilisation

    Pour utiliser l'hormone à des fins thérapeutiques, elle est obtenue à partir des glandes d'animaux - il peut s'agir de taureaux ou de porcs. Ces animaux sont caractérisés par le même principe de structure des acides aminés que pour les humains..

    En cas d'hypoglycémie, 1 mg de glucagon est prescrit. Cette substance doit être administrée par voie intraveineuse ou intramusculaire. Si vous avez besoin d'une aide urgente, voici les méthodes d'utilisation de l'hormone..

    Grâce à la mise en œuvre stricte des règles d'utilisation de la substance, il est possible d'obtenir une amélioration en littéralement 10 minutes. Cela réduira la menace de dommages au système nerveux..

    Il est interdit d'administrer la substance hormonale aux enfants pesant moins de 25 kg. Dans une telle situation, une posologie inférieure à 0,5 mg est indiquée. De plus, pendant 10 à 15 minutes, l'état du corps doit être surveillé. Ensuite, le volume est augmenté de 30 μg.

    Lorsque les réserves de la substance dans les cellules hépatiques sont épuisées, la posologie du médicament doit être augmentée plusieurs fois. Cependant, l'injection du médicament vous-même est strictement interdite..

    Lorsque l'état du patient s'améliore, il doit boire du thé avec du sucre et manger une sorte de produit protéique. Il est également recommandé de s'allonger et de rester dans cette position pendant 2 heures. Cela aidera à empêcher la récurrence de la violation..

    Si, après l'utilisation du glucagon, il n'a pas été possible d'obtenir des résultats tangibles, le glucose intraveineux est indiqué. Les effets indésirables de la substance hormonale comprennent des nausées et des vomissements..

    Méthodes de diagnostic

    La violation de la production de l'une ou l'autre hormone de la glande pancréatique peut entraîner diverses pathologies qui affectent non seulement le pancréas, mais également d'autres organes internes. Dans de tels cas, l'aide d'un gastro-entérologue est nécessaire, qui, avant de prescrire un traitement, doit procéder à un examen diagnostique pour établir un diagnostic précis. Voici les procédures les plus courantes pour un pancréas dysfonctionnel.


    Diagnostic des maladies du pancréas

    Table. Tests diagnostiques du pancréas.

    Nom de la procédureLa description
    UltrasonL'examen échographique est l'une des méthodes les plus populaires et les plus efficaces pour diagnostiquer les pathologies du pancréas et d'autres organes internes. Il peut aider à identifier les néoplasmes, les kystes, l'apparition de calculs ou le développement d'un processus inflammatoire.
    Endo-échographieLors de la réalisation d'une endo-échographie, il est possible d'examiner le tissu pancréatique pour détecter la présence de changements pathologiques. En outre, en utilisant cette procédure, le médecin examine les ganglions lymphatiques, si nécessaire..
    TomodensitométrieUn moyen efficace de diagnostiquer la glande pancréatique, car à l'aide de la tomodensitométrie, des processus atrophiques possibles, des pseudocystes et divers néoplasmes peuvent être détectés.
    BiopsieAu cours de cette procédure, un examen microscopique du tissu pancréatique est effectué. Avec son aide, il est possible d'identifier le processus inflammatoire et de déterminer si une formation maligne ou bénigne s'est produite dans l'organe examiné..
    Analyses de sang et d'urineSur la base des résultats des tests effectués, il est possible de déterminer le niveau d'acides aminés, de bilirubine directe, de séromucoïde et d'autres substances indiquant le développement d'une maladie particulière.
    CoprogrammeDans une étude en laboratoire des matières fécales, le médecin peut détecter des particules d'amidon, de graisses, de fibres musculaires ou de fibres - tout cela indique un dysfonctionnement du pancréas.

    Sur une note! En plus des méthodes de diagnostic ci-dessus, le médecin peut prescrire une autre procédure - un test sanguin biochimique. Contrairement à une analyse générale, un test sanguin biochimique permet non seulement de déterminer d'éventuelles maladies infectieuses, mais aussi leur type.

    La prévention

    La prévention de la survenue de troubles hormonaux dans l'organisme repose sur la mise en œuvre de recommandations simples:

    • Une bonne nutrition (une alimentation équilibrée avec une prédominance d'aliments à base de produits naturels);
    • Élimination des mauvaises habitudes (boissons alcoolisées, cigarettes);
    • Examen opportun par des médecins spécialistes (gastro-entérologue, endocrinologue, dentiste, thérapeute);
    • Mener un mode de vie sain avec une activité physique modérée;
    • Exclusion de l'utilisation à long terme de médicaments d'origine chimique, qui peuvent affecter le fonctionnement du pancréas.

    Les troubles hormonaux ont toujours des conséquences négatives pour le corps, il est donc important d'identifier en temps opportun les principales causes de la pathologie résultante et de suivre le traitement nécessaire.

    Le traitement dépend en grande partie de la cause et nécessite la surveillance du médecin traitant, car la prise de médicaments hormonaux comporte une liste considérable d'effets secondaires et de contre-indications.

    À quoi conduit un déséquilibre hormonal?

    Comme indiqué précédemment, les hormones de la glande pancréatique sont des éléments indispensables impliqués dans le processus de digestion. Des violations même mineures de leur synthèse peuvent entraîner de graves complications (maladies, dysfonctionnements de certains systèmes ou organes, etc.).


    Système endocrinien humain

    Avec un excès d'hormones pancréatiques, par exemple, une formation maligne peut se produire (le plus souvent dans le contexte d'une augmentation de la quantité de glucagon) ou de la glycémie (avec un excès d'insuline dans le sang). Il est possible de déterminer si le pancréas fonctionne correctement et si le niveau d'hormones est normal uniquement après un examen diagnostique. Le danger est que de nombreuses maladies associées à une diminution ou à une augmentation des taux d'hormones peuvent se produire sans aucun symptôme prononcé. Mais vous pouvez identifier les violations en suivant les réactions de votre corps sur une longue période..


    Normal, hypo- et hyperglycémie

    Tout d'abord, vous devez faire attention aux points suivants:

    • diminution de l'acuité visuelle;
    • appétit excessivement élevé (le patient ne peut pas manger);
    • urination fréquente;
    • augmentation de la transpiration;
    • soif intense et sécheresse dans la bouche.

    Le rôle des hormones pancréatiques dans le fonctionnement du corps humain ne doit pas être sous-estimé, car même avec des violations mineures de la synthèse de ces hormones, des pathologies graves peuvent se développer. Par conséquent, il est recommandé à titre préventif de subir des examens diagnostiques par des médecins afin de prévenir les troubles du pancréas. Il suffit de consulter un médecin 1 à 2 fois par an pour un examen préventif afin de prévenir non seulement divers troubles du travail de la glande pancréatique, mais également d'autres problèmes du tube digestif. Il est également recommandé de subir des examens périodiques avec d'autres médecins, par exemple un dentiste, un dermatologue, un neuropathologiste. Quelle est la différence entre colostomie et iléostomie lisez dans notre article.


    Les hormones pancréatiques sont très importantes

    Pituitaire

    Cette glande est de très petite taille, mais elle est d'une grande importance pour le fonctionnement normal de tous les organes. L'hypophyse est située dans la fosse de l'os sphénoïde du crâne, est associée à l'hypothalamus et est divisée en trois lobes: antérieur (adénohypophyse), intermédiaire et postérieur (neurohypophyse). Dans l'adénohypophyse, toutes les principales hormones sont produites: somatotropes, thyrotropes, adrénocorticotropes, lactotropes, lutéinisantes, folliculo-stimulantes - elles maintiennent l'activité excrétrice des glandes endocrines périphériques sous contrôle. Le rôle de la neurohypophyse, c'est-à-dire du lobe postérieur, est que les hormones produites par l'hypothalamus s'y déplacent le long du pédicule hypophysaire: la vasopressine, qui est impliquée dans la régulation de la teneur en eau dans le corps, augmentant le degré de réabsorption du liquide dans les reins, et l'ocytocine, à l'aide de ce qui se produit contraction des muscles lisses.

    Test du glucagon: norme et écart

    Normalement, il doit être contenu dans le sang aux concentrations suivantes:

    1. Enfants de 4 à 14 ans - jusqu'à 148 pg / ml.
    2. Adolescents de plus de 14 ans et adultes - de 20 à 100 pg / ml.

    Un excès et une carence en glucagon peuvent indiquer un risque grave pour la santé, mais ils ne peuvent être détectés que par des tests. Il n'est pas nécessaire d'examiner en détail cette question, car la préparation de ce test est complètement identique à celle d'une étude biochimique conventionnelle..

    Excès d'hormone

    Un excès de glucagon dans le sang est peut-être un phénomène plus courant en pratique endocrinologique que sa carence. Un tel écart peut indiquer:

    • une tumeur pancréatique située dans la zone de ses cellules alpha (glucagonoma);
    • forme aiguë de pancréatite;
    • cirrhose du foie;
    • L'insuffisance rénale chronique;
    • hypoglycémie aiguë.

    L'hormone glucagon est également augmentée dans le diabète de type 1. Mais avec le diabète de type 2, il est au contraire réduit.

    Sur une note. Les personnes stressées ou ayant récemment subi une intervention chirurgicale sont également confrontées à cette déviation. L'indice de glucagon augmente également avec les brûlures d'étiologies diverses, et plus les dommages sont profonds, plus le niveau de la substance en question est élevé.

    Baisse des niveaux d'hormones

    Le manque de glucagon indique souvent que le patient a:

    • pancréatite chronique;
    • fibrose kystique;
    • diabète sucré de type 2.

    Avec une pénurie de glucagon synthétisé par les cellules du pancréas, il est nécessaire d'assurer son approvisionnement de l'extérieur. Pour cela, le médicament Glucagon est utilisé, qui est libéré sous forme de poudre et de lyophilisat pour la préparation d'une solution injectable. Il peut être saisi de plusieurs manières:

    • flux intraveineux;
    • perfusion (en réglant un compte-gouttes);
    • intramusculaire;
    • sous-cutané.

    La méthode d'administration du médicament est déterminée individuellement. Le médicament est généralement administré en milieu hospitalier - 24 heures sur 24 ou 24 heures sur 24. Si nous ne parlons pas de perfusion intraveineuse ou de perfusion par jet, vous pouvez faire des injections à domicile..