Principal

Oncologie

L'analyse de la TSH pendant la grossesse est la norme par trimestre, les causes et les conséquences des niveaux bas et élevés

L'article propose la norme de TTG pendant la grossesse, ainsi que les causes et les conséquences de la déviation.

Le fonctionnement normal de la glande thyroïde est sous le contrôle du lobe antérieur de l'hypophyse du cerveau, à savoir l'hormone thyréostimulante (TSH, thyrotropine). Sans une teneur suffisante en hormones, le plein fonctionnement du corps, si important pour une femme en position, est impossible. Ce fait a déterminé l'importance de mener un test TSH pendant la grossesse pour chaque femme..

Qu'est-ce que la TSH pendant la grossesse?

Le mécanisme d'action de la thyrotropine: agissant sur des récepteurs spécifiques des tissus de la glande thyroïde, elle améliore la sécrétion de la libération de triiodothyronine et de thyroxine. L'hormone est également capable de stimuler la biosynthèse des molécules de protéines, des acides nucléiques et des phospholipides cellulaires.

Comment la TSH affecte-t-elle la conception? Les hormones thyroïdiennes déterminent le fonctionnement normal des systèmes reproducteur, digestif, nerveux et cardiovasculaire. L'effet indirect de l'hormone stimulant la thyroïde sur la conception est de contrôler l'activité de la glande thyroïde. Plus le taux de TSH est élevé, plus le fer sécrète activement les hormones thyroïdiennes (T3 et T4).

Si le niveau du brouhaha considéré diminue dans le contexte de maladies du système endocrinien, alors la fertilité d'une femme (sa capacité à concevoir). Chez les patients, il y a une violation de la maturation du follicule et de la libération de l'œuf. Les follicules matures peuvent avoir une structure défectueuse, ce qui entraînera un développement fœtal anormal et une fausse couche. La forme extrême de pathologie est caractérisée par l'infertilité, qui peut être guérie par une hormonothérapie correctement sélectionnée.

Taux de TSH chez la femme enceinte par trimestre

La gonadotrophine chorionique (la principale hormone de la grossesse) est caractérisée par une similitude de structure chimique avec la TSH. Cela détermine la stimulation de la synthèse des hormones thyroïdiennes. Au 1er trimestre, le niveau d'hormones thyroïdiennes augmente et la TSH diminue. Ensuite, la valeur de la thyrotropine revient à la plage normale. Par conséquent, les normes d'hormones TSH et T4 chez les patientes enceintes doivent être déterminées en tenant compte de la période.

La patiente elle-même peut déchiffrer correctement les résultats obtenus, cependant, seul le médecin traitant peut diagnostiquer et sélectionner le traitement nécessaire. Le danger de l'auto-traitement est de nuire non seulement à la future mère, mais aussi à l'enfant en développement. Plus tôt un déséquilibre hormonal est détecté chez un patient, plus il est facile de le corriger..

1 trimestre

Les normes de TSH approximatives pendant la grossesse au 1er trimestre sont comprises entre 0,15 et 2,45 mU / l. A titre de comparaison: les valeurs de référence pour les femmes de plus de 20 ans sont de 0,4 à 4 mU / L. N'ayez pas peur d'une diminution de l'indicateur dans les premières semaines de grossesse. Ceci est une variante de la norme physiologique et ne constitue pas une menace pour le développement normal de l'enfant..

La gonadotrophine chorionique (la principale hormone de la grossesse) est caractérisée par une similitude de structure chimique avec la TSH. Cela détermine la stimulation de la synthèse des hormones thyroïdiennes. Au 1er trimestre, le niveau d'hormones thyroïdiennes augmente et la TSH diminue. Ensuite, la valeur de la thyrotropine revient à la plage normale. Par conséquent, les normes d'hormones TSH et T4 chez les patientes enceintes doivent être déterminées en tenant compte de la période.

La patiente elle-même peut déchiffrer correctement les résultats obtenus, cependant, seul le médecin traitant peut diagnostiquer et sélectionner le traitement nécessaire. Le danger de l'auto-traitement est de nuire non seulement à la future mère, mais aussi à l'enfant en développement. Plus un déséquilibre hormonal est détecté tôt chez un patient, plus il est facile de le corriger..

Les normes de TSH approximatives pendant la grossesse au 1er trimestre sont comprises entre 0,15 et 2,45 mU / l. A titre de comparaison: les valeurs de référence pour les femmes de plus de 20 ans sont de 0,4 à 4 mU / L. N'ayez pas peur d'une diminution de l'indicateur dans les premières semaines de grossesse. Il s'agit d'une variante de la norme physiologique et ne constitue pas une menace pour le développement normal de l'enfant..

2 trimestre

La teneur normale en TSH dans le sang pendant la grossesse au 2ème trimestre est de 0,18 à 3,2 m U / L. À ce stade, les symptômes de toxicose disparaissent et la taille de l'abdomen ne contraint pas les mouvements et ne provoque pas d'inconfort. La femme enceinte ressent normalement une poussée d'énergie et de force. Si une femme s'inquiète de l'apathie, de la dépression, de la somnolence accrue et des sautes d'humeur fréquentes, le niveau d'hormone thyréostimuline doit être vérifié. Le dépassement des valeurs admissibles nécessite une sélection immédiate du traitement.

La teneur normale en TSH dans le sang pendant la grossesse au 2ème trimestre est de 0,18 à 3,2 m U / L. À ce stade, les symptômes de toxicose disparaissent et la taille de l'abdomen ne contraint pas les mouvements et ne provoque pas d'inconfort. La femme enceinte ressent normalement une poussée d'énergie et de force. Si une femme s'inquiète de l'apathie, de la dépression, de la somnolence accrue et des sautes d'humeur fréquentes, le niveau d'hormone thyréostimuline doit être vérifié. Le dépassement des valeurs admissibles nécessite une sélection immédiate du traitement.

3 trimestre

Le troisième trimestre est caractérisé par des niveaux normaux d'hormones stimulant la thyroïde encore plus élevés. Cependant, il doit rester inférieur aux valeurs de référence pour les femmes non enceintes. La valeur optimale de l'indicateur de laboratoire considéré est de 0,29 à 3,5 mU / l.

Le troisième trimestre est caractérisé par des niveaux normaux d'hormones stimulant la thyroïde encore plus élevés. Cependant, il doit rester inférieur aux valeurs de référence pour les femmes non enceintes. La valeur optimale de l'indicateur de laboratoire considéré est de 0,29 à 3,5 mU / l.

TSH élevé pendant la grossesse - conséquences, danger

Si un écart par rapport à la norme est détecté, une deuxième étude est prescrite. Cela est nécessaire pour exclure sans ambiguïté l'influence de facteurs externes et internes. Il est important de tester à nouveau l'hormone TSH pendant la grossesse en même temps, car sa valeur change tout au long de la journée. Heure optimale de livraison: de 8 h à 9 h L'analyse doit également être répétée dans le même laboratoire, car différents services utilisent des réactifs différents pour mesurer la valeur de l'indicateur de laboratoire..

Un léger écart par rapport aux valeurs normales (pas plus de 5 mU / L) peut survenir en raison d'un stress émotionnel récent chez le patient examiné. Un taux de thyrotropine constamment élevé indique:

  • processus inflammatoire dans les tissus de la glande thyroïde;
  • gestose sévère (prééclampsie et éclampsie);
  • pathologie oncologique affectant les organes du système endocrinien;
  • adénomes hypophysaires basophiles;
  • les thyrotropinomes;
  • les syndromes de résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • hypothyroïdie;
  • insuffisance surrénalienne;
  • pathologies somatiques sévères, etc..

L'établissement définitif de la cause n'est possible qu'après un examen supplémentaire du patient utilisant des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales.

Important: si une augmentation de la TSH dans le sang est détectée, un diagnostic est posé pour le taux d'hormones thyroïdiennes. En règle générale, cette condition s'accompagne d'un manque d'hormones thyroïdiennes de la glande thyroïde..

Les raisons non pathologiques comprennent la prise de médicaments contenant de l'iode conduisant à des résultats faussement positifs, le traitement avec des anticonvulsivants, des bêtabloquants, de l'amiodarone, etc..

Diminution de la TSH pendant la grossesse et conséquences possibles pour le fœtus

Si une faible TSH pendant la grossesse est observée au cours du premier trimestre, la femme n'a pas à s'inquiéter. Une condition similaire se produit en raison de la manifestation de symptômes de toxicose, qui se manifestent souvent sous la forme de nausées et de vomissements. La norme de TSH pendant la grossesse est rétablie au 2ème trimestre, lorsque la toxicose s'affaiblit.

Le danger est la situation où le niveau de l'hormone diminue en raison de la pathologie en développement des organes du système endocrinien. Dans 4% des cas, l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde est retrouvé chez la patiente enceinte dans le contexte d'une diminution de l'hormone thyréostimulante. Cela devient la cause de la prolifération de ses tissus. La condition est désignée par le terme hyperthyroïdie et ses symptômes apparaissent comme:

  • transpiration;
  • tremblement des doigts;
  • pas de prise de poids même avec un régime normal;
  • sentiments d'anxiété, instabilité émotionnelle, chutes de pression fréquentes;
  • Yeux exorbités dus à un œdème et à la prolifération des tissus périorbitaires;
  • clignotement rare;
  • tachycardie persistante;
  • augmentation de la glycémie;
  • mauvaise tolérance à la chaleur;
  • diminution de la libido;
  • diarrhée, douleurs abdominales, etc..

En l'absence de traitement, l'hyperthyroïdie provoquera une fausse couche, une naissance prématurée, une gestose, et entraînera également une hypoxie fœtale et un retard dans son développement normal, des lésions des tissus nerveux et du foie du fœtus, l'asphyxie du nouveau-né, etc..

Il ne faut pas négliger l'état lorsque la valeur de TSH dans les résultats des tests est abaissée. Après avoir pris la décision de maintenir sa grossesse, une femme doit régulièrement subir des diagnostics de laboratoire pour déterminer son statut hormonal. Très probablement, le médecin recommande d'accoucher par césarienne..

Comment se préparer à l'analyse?

Le taux de TSH doit être déterminé dès le stade de la planification de la grossesse. Si des écarts sont identifiés, ils sont d'abord éliminés. La précision des résultats obtenus dépend à 60% de la préparation du patient.

Règles de préparation à l'analyse pour TSH:

  • le dernier repas doit avoir lieu au moins 8 heures avant la visite au laboratoire;
  • après avoir consulté un médecin, vous devez limiter la consommation de médicaments et de suppléments contenant de l'iode pendant au moins 7 à 10 jours;
  • faire face à des expériences émotionnelles par jour, et avant de donner du sang - asseyez-vous tranquillement dans le service de laboratoire pendant 15 à 20 minutes;
  • ne fumez pas trois heures avant le test et ne buvez pas d'alcool 2-3 jours avant le test;
  • donner du sang à 8h-9h.

Pour l'analyse, la méthode immunochimioluminescente est utilisée, la période d'obtention des résultats allant de plusieurs heures à 1 jour.

Traitement

Les méthodes de traitement sont sélectionnées en tenant compte de la raison qui a provoqué la déviation de l'indicateur de laboratoire par rapport à la norme. Une femme subit un diagnostic complet: échographie de la thyroïde et des glandes surrénales, détermination du statut hormonal, tests de marqueurs tumoraux et maladies auto-immunes.

En cas de manque de substance, une hormonothérapie est prescrite. Vous ne devriez pas avoir peur de la dépendance ou des symptômes secondaires graves. Les médicaments modernes contiennent la dose minimale d'hormones nécessaire pour corriger la maladie.

La prévention

Les mesures préventives comprennent une surveillance régulière du statut hormonal et la prise de médicaments contenant de l'iode si nécessaire. Les femmes en position doivent consommer au moins 200 mg d'iode par jour. Il suffit d'inclure des algues, du poisson et d'autres fruits de mer dans l'alimentation.

  • A propos de l'auteur
  • Publications récentes

Spécialiste diplômée, elle a obtenu en 2014 un diplôme en microbiologie de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral de l'Université d'État d'Orenbourg. Diplômé de l'étude de troisième cycle de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral Orenburg GAU.

En 2015. à l'Institut de Symbiose Cellulaire et Intracellulaire de la Branche de l'Oural de l'Académie des Sciences de Russie a réussi un programme de formation avancée dans le cadre du programme professionnel supplémentaire "Bactériologie".

Lauréat du concours panrusse pour le meilleur travail scientifique dans la nomination "Sciences biologiques" 2017.

TSH pendant la grossesse: taux trimestriel, causes et symptômes d'une augmentation

Un test sanguin pour la concentration de TSH est l'un des premiers tests de laboratoire que la femme enceinte devra subir. Les taux de TSH pendant la grossesse diffèrent des taux habituels pour les femmes. Selon le trimestre, une modification physiologique (non associée à des maladies) du niveau de l'hormone thyréostimuline se produit. Il est important de connaître les niveaux normaux de TSH chez les femmes enceintes afin d'identifier en temps opportun les anomalies dans le travail du système endocrinien, qui peuvent nuire à la santé de la mère et de l'enfant..

Qu'est-ce que TSH affecte??

De nombreuses filles qui n'ont jamais consulté un endocrinologue se familiarisent d'abord avec l'abréviation TSH au cours du premier trimestre de la grossesse ou au stade de la planification. Avant de savoir quel indicateur de cette substance devrait normalement être chez une femme enceinte, vous devez savoir ce qu'est la TSH et quelle est son importance pour le corps..

TSH signifie "thyréostimuline". C'est un maillon important du système métabolique qui stimule la production d'hormones thyroïdiennes. La TSH appartient au groupe des glycoprotéines et est produite par les cellules de l'adénohypophyse. En contrôlant les fonctions de la glande thyroïde, la substance stimule la synthèse de la triiodothyronine (T3) et de la thyroxine (T4). Ces hormones sont responsables du métabolisme énergétique dans le corps, régulent la production de rétinol et la synthèse des protéines, affectent les fonctions des organes reproducteurs et du tractus gastro-intestinal, affectent la croissance des tissus, le travail des systèmes cardiovasculaire et nerveux central, l'état des organes de la vision et de l'audition.

Au début de la grossesse, le fœtus n'a pas encore la capacité de synthétiser de manière indépendante les hormones vitales des glandes endocrines, il les reçoit donc du sang de la mère. Afin de prévenir les complications et les pathologies, les femmes enceintes doivent surveiller l'état de la glande thyroïde. Établir la concentration de TSH dans le corps aidera une analyse de routine prescrite par un médecin pour une période de 6 à 8 semaines, ainsi que des tests de laboratoire à une date ultérieure, effectués selon les indications.

Chez une personne en bonne santé, le niveau de TSH augmente au maximum pendant le sommeil nocturne, diminue le matin et atteint un minimum à la fin de la journée de travail. Un test sanguin pour le contenu de cette hormone est effectué le matin à jeun. La quantité de TSH dans le plasma aide non seulement à évaluer l'état du système endocrinien d'une femme enceinte, mais agit également comme un marqueur important pour évaluer le développement du fœtus..

Comment les niveaux de TSH changent chez les femmes enceintes?

Chez une personne en bonne santé, la triiodothyronine, la thyroxine et la TSH interagissent selon le principe d'une relation inverse: avec une augmentation de T3 et T4, l'hormone thyrotrope est supprimée. Ce schéma est la raison des fluctuations physiologiques normales de la TSH pendant la grossesse à différents stades de la grossesse..

Si, chez une femme adulte non enceinte, le niveau normal d'hormone thyréotrope est de 0,4 à 4,0 mU / l, la norme pendant la grossesse se situe entre 0,1 et 3 mU / l. De plus, il existe des normes TSH pendant la grossesse par trimestre.

1 trimestre - la période pendant laquelle la formation intensive de triiodothyronine et de thyroxine est activement influencée par «l'hormone de la femme enceinte» - gonadotrophine chorionique (hCG). Pour le moment, le corps en développement du bébé n'est pas encore capable de produire ses propres T3 et T4. Cela signifie que leur seule source est le système endocrinien maternel. Sous l'influence de l'hCG, une croissance vigoureuse de T3 et T4 se produit et, sous leur influence, le niveau d'hormone thyrotrope diminue. Le taux de TSH au début de la grossesse est abaissé à 0,2-0,4 mU / L. De 12 à 16 semaines, ce chiffre augmente.

2 trimestre - le moment de la croissance intensive des organes internes du fœtus. À ce moment-là, le fœtus a déjà formé les éléments de base de divers systèmes corporels, y compris celui endocrinien. Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, la propre glande thyroïde du bébé fonctionne déjà et le processus de production d'hormones s'améliore progressivement. À ce moment-là, le fond hormonal change chez la femme enceinte: la quantité de thyroxine et de triiodothyronine diminue et la concentration d'hormone thyrotrope augmente. Son indicateur diffère de l'indice TSH au premier trimestre et est de 0,3 à 2,8 mU / l.

Au 3ème trimestre, les normes TSH chez la femme enceinte se rapprochent des valeurs générales et s'élèvent à 0,4-3,5 mU / l.

En termes de taux de TSH, la norme chez la femme pendant la grossesse varie non seulement en fonction du trimestre, mais également du nombre de fœtus. Si des jumeaux ou des triplés sont attendus, l'hormone thyréostimulante chez la femme enceinte peut être réduite à presque zéro..

Même si le fœtus est seul, une légère diminution ou augmentation de la TSH est considérée comme une norme physiologique et, dans la plupart des cas, ne nécessite pas de correction. En outre, il existe une certaine divergence dans les méthodes d'évaluation du taux de TSH recommandé pendant la grossesse..

Le tableau des paramètres TSH utilisés en Russie pendant la grossesse contient les données suivantes sur la concentration de l'hormone thyréotrope dans le plasma sanguin:

  • I trimestre - 0,2-0,4 mU / l,
  • Trimestre II - 0,3-2,8 mU / l,
  • Trimestre III - 0,4-3,5 mU / l.

Aux États-Unis, l'hormone TSH et la grossesse par semaine ont une corrélation quelque peu différente et des taux inférieurs sont considérés comme normaux..

Un niveau élevé d'hormone thyréotrope, en particulier au cours des 12 à 16 premières semaines, est un signe de problème et nécessite un examen détaillé. Mais même si l'indicateur augmente légèrement et que la grossesse se déroule normalement, le gynécologue peut prescrire une consultation supplémentaire avec un endocrinologue. Le spécialiste évaluera de manière adéquate la concentration de l'hormone TSH et, si nécessaire, conseillera le traitement approprié.

Écarts par rapport à la norme

Une TSH excessivement basse ou élevée pendant la grossesse est dangereuse pour le bébé à naître. Une telle violation du fond hormonal de la femme enceinte peut provoquer des conséquences désagréables:

  • avortement spontané,
  • séparation précoce du placenta,
  • naissance prématurée,
  • malformations fœtales.

Le test TSH doit être administré à toutes les femmes enceintes. Les femmes qui sont sur le point de tomber enceintes mais qui ont des problèmes de santé thyroïdiens doivent étudier et ajuster leurs taux d'hormones avant de concevoir..

TSH élevé

Si la teneur en hormone thyréotrope dans le corps est plusieurs fois supérieure à la norme, une hypothyroïdie se développe. Avec cette pathologie, la glande thyroïde est supprimée et l'organe ne synthétise pas les hormones vitales dans la quantité nécessaire à la santé de la femme et au développement normal du fœtus. Un excès des valeurs de TSH peut être un signe de néoplasmes tumoraux de la glande thyroïde ou de l'hypophyse. Les autres causes d'augmentation de la TSH sont le dysfonctionnement surrénalien, l'inflammation thyroïdienne et la toxicose tardive.

Dans les premiers stades, l'hypothyroïdie peut être asymptomatique. Avec le développement de la pathologie, les troubles du corps deviennent perceptibles et peuvent constituer une menace pour la grossesse:

  • la grossesse avec une TSH élevée est compliquée par une anémie,
  • un gonflement du visage, du système respiratoire et de l'audition apparaît,
  • les organes du tractus gastro-intestinal réagissent à l'hypothyroïdie par des troubles de la digestion et du péristaltisme intestinal, une diminution de l'appétit et des nausées. Le foie peut grossir (une hépatomégalie se développe),
  • avec une TSH élevée, le travail du cœur et des vaisseaux sanguins est perturbé: la pression artérielle diminue, le pouls devient rare, une insuffisance circulatoire se développe.

L'état de la femme est compliqué par le syndrome métabolique-hypothermique: la température corporelle normale baisse, la femme enceinte souffre de frissons. L'augmentation de la TSH pendant la grossesse affecte l'apparence de la femme enceinte: la croissance des cheveux et des ongles est perturbée, la peau devient plus fine et sèche. Les changements du système nerveux central se manifestent par de la somnolence, une attention distraite, une irritabilité accrue et une diminution de la mémoire. L'obésité se développe à la suite de troubles métaboliques. Le changement soudain de poids, à son tour, peut provoquer un diabète gestationnel, qui est déterminé à l'aide d'un test de dépistage de la tolérance au glucose entre 24 et 28 semaines de gestation..

Un traitement est-il nécessaire si la TSH est élevée pendant la grossesse? Avec de légères fluctuations par rapport aux indicateurs recommandés (jusqu'à 4 mU / L) et la teneur normale en hormone T4 libre, la correction n'est pas justifiée.

Si au cours du premier trimestre le taux de TSH dépasse l'indice recommandé, des soins médicaux qualifiés sont nécessaires pour normaliser le taux d'hormone thyréotrope. Si sa concentration dans le corps de la mère n'est pas réduite dans le temps, l'enfant court le risque de recevoir moins de substances nécessaires au développement complet du système endocrinien. La conséquence peut être une interruption involontaire précoce de la grossesse ou l'apparition de pathologies chez le fœtus.

La correction des niveaux hormonaux avec une TSH élevée doit être prescrite par un endocrinologue après un examen détaillé. Les médicaments utilisés sont des préparations de thyroxine - L-thyroxine, lévothyroxine, eutirox. Si la TSH est élevée pendant la grossesse, qui s'accompagne de maladies endocriniennes diagnostiquées avant même la conception, la femme a besoin d'une surveillance constante par un spécialiste.

TSH faible

Cela vaut-il la peine de s'inquiéter si l'hormone TSH pendant la grossesse est détectée dans le plasma sanguin à une concentration inférieure à 0,2 mU / L? Au cours du premier trimestre, une diminution de la TSH est un phénomène physiologique causé par une augmentation des taux d'hCG. Dans ce cas, aucune thérapie spécifique n'est requise: entre 12 et 16 semaines, les indicateurs s'élèvent indépendamment à un niveau normal de 0,3 à 2,8 mU / L. La tâche du médecin est de distinguer une diminution naturelle de la TSH de la thyrotoxicose pathologique, qui se développe dans les conditions suivantes:

  • autonomie fonctionnelle (AF) de la glande thyroïde,
  • goitre toxique diffus et multinodulaire,
  • hyperthyroïdie artificielle causée par une consommation excessive de médicaments hormonaux.

L'approche moderne de la prise en charge des femmes enceintes à faible taux de TSH implique une surveillance active. Le médecin surveille la dynamique des changements du fond hormonal et prescrit un traitement en l'absence de tendance prononcée à sa normalisation.

Taux de TSH pendant la grossesse, tableau par semaine, pourquoi il est augmenté, faible, que faire

La glande thyroïde est d'une grande importance pour l'homme. Il remplit des fonctions importantes, il est donc nécessaire de surveiller son travail. L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) en est responsable. Il est nécessaire de surveiller sa concentration, en particulier pendant la grossesse et de connaître les taux d'écart admissibles.

L'endocrinologue est engagé dans le diagnostic et le traitement. Il est conseillé aux femmes enceintes de consulter un gynécologue obstétricien.

Fonctions dans le corps

L'hormone de stimulation thyroïdienne (TSH) est essentielle au bon fonctionnement de la glande thyroïde. Il stimule la production de thyroxine (T3) et de triiodothyronine (T4).

L'hormone stimulant la thyroïde est responsable des fonctions suivantes du corps humain:

  • processus métaboliques des graisses, des protéines et des glucides;
  • la croissance et la formation du corps humain;
  • le fonctionnement du système digestif;
  • effet sur la fonction de reproduction;
  • vision claire, bonne audition;
  • travail du système cardiovasculaire.

TSH soutient également l'humeur d'une personne en influençant les fonctions mentales. Participe à la synthèse des protéines et du rétinol. Il est important que la norme pendant la grossesse ne dépasse pas les données indiquées, car les écarts provoquent des maladies graves.

Comment et dans quelles conditions est-il produit

La glande pituitaire antérieure est responsable de la production de l'hormone thyréostimulante. La TSH contrôle le fonctionnement de la glande thyroïde et d'autres systèmes du corps humain. En raison de la production de thyroxine et de triiodothyronine, l'activité du cœur, des vaisseaux sanguins, des systèmes digestif et reproducteur est réalisée. Les hormones soutiennent également le métabolisme matériel.

Lorsque l'embryon est conçu, une hormone spéciale appelée hCG (gonadotrophine chorionique humaine) est libérée dans le corps de la femme enceinte. Il a un effet non seulement sur tout le corps d'une femme, mais active également la production accrue d'hormone stimulant la thyroïde.

L'embryon n'est pas capable de produire seul des hormones thyroïdiennes; il les prend à la mère. Un excès de thyroxine est observé dans le corps d'une femme. Dans ce cas, le niveau d'hormone thyréostimulante diminue fortement.

Au fur et à mesure que le fœtus se développe, les paramètres se rétablissent, car le bébé développe sa propre glande thyroïde et commence à produire des hormones. Par conséquent, la quantité de TSH dans le corps d'une femme change constamment tout au long de la période de grossesse..

Le tableau des indicateurs est normal

Pendant la grossesse, le corps d'une femme subit de nombreux changements. Les niveaux d'hormones stimulant la thyroïde changent constamment.

Il existe certaines normes, compte tenu du semestre de grossesse:

PériodeNiveau TSH (mIU / L)
1-13 semaines0,1-2,5
14-27 semaines0,2-3,0
28-40 semaines0,2-3,5

Des écarts importants sont une raison de subir un examen complet pour évaluer le fonctionnement de la glande thyroïde. Une femme enceinte se voit prescrire un test TSH, T3 et T4.

Symptômes de haut en bas

Les changements pathologiques provoquent l'apparition de signes caractéristiques chez une femme pendant la période de naissance d'un bébé. Il est important de ne pas ignorer les signaux du corps, mais de consulter un médecin en temps opportun.

TSH (la norme pendant la grossesse indique le déroulement normal de tous les processus dans le corps de la femme) faible ou élevée accompagnée de signes cliniques caractéristiques.

Signes typiques:

NomPanneaux
Augmentation de la TSH
  • aggravation du sommeil, insomnie;
  • faiblesse générale et fatigue sévère;
  • la température corporelle diminue;
  • pâleur de la peau;
  • l'appétit s'aggrave, mais le poids corporel augmente;
  • le cou s'épaissit.
TSH abaissé
  • mal de crâne;
  • hypertension artérielle;
  • l'appétit augmente, la femme ressent une faim constante;
  • la fréquence cardiaque augmente;
  • le corps et les mains tremblent;
  • la température corporelle augmente;
  • l'état émotionnel est perturbé.

Dans toutes les situations, il est important pour une femme enceinte de consulter un obstétricien-gynécologue en temps opportun. Le spécialiste prescrira un examen médical et sélectionnera le traitement le plus sûr possible.

Raisons de la promotion et de la rétrogradation

Il est important d'établir la source principale de l'état pathologique ou de la maladie, car une modification du niveau de l'hormone thyréostimuline entraîne de graves conséquences pour une femme enceinte.

Certains facteurs déclenchent une diminution ou une augmentation de la TSH:

NomLes raisons
TSH faible
  • grossesse multiple;
  • dysfonctionnement de la glande pituitaire;
  • traitement avec des médicaments hormonaux, surdosage;
  • stress sévère;
  • mort des cellules hypophysaires (survient plus souvent pendant la période post-partum).
Augmentation de la TSH
  • état psychologique grave, maladies du système nerveux;
  • violation de la sécrétion de TSH;
  • Néoplasmes malins;
  • gestose sévère;
  • prendre certains médicaments;
  • travail insuffisant des glandes surrénales;
  • augmentation de l'activité physique.

Il existe également certaines maladies, dans le contexte desquelles il existe une déviation du niveau de l'hormone stimulant la thyroïde:

NomLa description
Thyrotoxicose transitoireLa maladie est diagnostiquée plus souvent au cours du premier trimestre. Les changements hormonaux dans le corps féminin provoquent une activité sécrétoire accrue de la glande thyroïde. La concentration d'hormone stimulant la thyroïde change également.
Pathologies de la glande pituitaireUne diminution de la TSH est due à un traumatisme, à des perturbations auto-immunes ou à la formation d'une tumeur de l'adénohypophyse.
Goitre toxiqueL'état pathologique est caractérisé par une activité vigoureuse de la glande thyroïde. Les symptômes concomitants sont une augmentation de la transpiration, des yeux exorbités, une augmentation de la température corporelle, une forte diminution du poids.
HyperthyroïdieLes perturbations hormonales perturbent le travail des organes du système endocrinien. En conséquence, il y a un manque de glande pituitaire et un travail accru de la glande thyroïde. Pendant la période de gestation, l'hyperthyroïdie se caractérise par un excès d'iode dans le corps de la femme enceinte. Une thyroïdite auto-immune ou des tératomes ovariens apparaissent également.

L'endocrinologue est engagé dans le traitement et le diagnostic. La thérapie est également réalisée sous la supervision d'un obstétricien-gynécologue. Il est strictement interdit de diagnostiquer et de prendre des médicaments par vous-même..

Indications pour la recherche

Une analyse du taux de TSH pendant la grossesse est recommandée pour toutes les femmes enceintes. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ont déjà eu des problèmes de glande thyroïde. Il en va de même pour les grossesses avec de mauvais résultats..

Les experts recommandent de procéder à un examen pendant la planification de la grossesse afin d'éviter des conséquences négatives ou des complications à l'avenir..

Il existe certaines indications pour un test TSH:

  • fortes variations du poids corporel d'une femme enceinte;
  • constipation fréquente;
  • fatigue constante;
  • explosions émotionnelles;
  • gonflement des membres supérieurs et inférieurs;
  • Palpitations cardiaques;
  • tremblement des membres supérieurs;
  • anxiété et inquiétude déraisonnables;
  • violation du rythme cardiaque;
  • chute de cheveux;
  • déformation du cou.

Dans la plupart des cas, les tests sont effectués tous les 3 mois. En cas d'indications ou de violations graves, les diagnostics sont prescrits plus souvent. Tout est individuel pour chaque femme enceinte.

Comment déterminer

Le diagnostic est essentiel pour établir un diagnostic précis. Il est important de déterminer la maladie sous-jacente ou la raison pour laquelle le taux d'hormone stimulant la thyroïde a diminué ou augmenté.

Le diagnostic TSH (la norme pendant la grossesse indique le bon fonctionnement de tous les organes et systèmes internes du corps de la femme enceinte) fournit les tests indiqués dans le tableau.

NomLa description
Analyse de T3, T4, TSH et anticorps anti-TPOUne étude complète avec laquelle vous pouvez évaluer le fonctionnement de la glande thyroïde. Identifier également les maladies graves au stade initial.
Examen échographique de la glande thyroïde (échographie)Le spécialiste évalue la taille de l'organe, son emplacement, sa structure, sa structure.

La scintigraphie et la tomodensitométrie (TDM) sont contre-indiquées pendant la période de mise bas, car elles exercent une exposition aux rayonnements.

Préparation et analyse

Pour obtenir les résultats les plus précis, il est conseillé à une femme enceinte de respecter des règles simples avant la recherche:

  1. Le sang est prélevé dans la veine cubitale le matin à jeun, lorsque le niveau d'hormone stimulant la thyroïde est maximal.
  2. Ne mangez rien pendant 8 heures avant le test. Il est également déconseillé de boire de l'eau minérale avec des colorants ou des arômes..
  3. Avant les tests, excluez les aliments frits et gras du régime 2 jours à l'avance.
  4. Vous ne pouvez pas boire de boissons alcoolisées.
  5. Immédiatement 1,5 à 2 heures avant le prélèvement sanguin, vous devez être dans un état émotionnel calme et vous abstenir complètement de toute activité physique.

Les résultats des tests sont affectés négativement par les médicaments hormonaux et les médicaments contenant de l'iode. Ils doivent être mis de côté un mois avant l'analyse prévue..

Décoder les résultats

Une femme elle-même ne pourra pas établir de diagnostic et déchiffrer les résultats du test. Un endocrinologue qualifié l'aidera. Le spécialiste vous dira ce que les écarts indiquent et ce qu'il faut faire pour restaurer la glande thyroïde..

Chaque clinique utilise certains équipements, en raison desquels les résultats des tests peuvent varier. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un endocrinologue.

Compte tenu de l'âge du patient, il existe certaines normes:

Âge humainNiveau TSH (mIU / L)
Nouveau née1,1-17,0
Jusqu'à 2,5 mois0,6-10,0
2,5 - 14 mois0,4-7,0
14 mois - 5 ans0,4-6,0
5 à 14 ans0,4-5,0
14 ans - adultes0,4-4,0

Chez les femmes porteuses d'un enfant, la concentration d'hormone thyréostimulante est de 0,2 à 3,5 mUI / L. Les écarts indiquent des changements mineurs dans le corps de la femme enceinte ou le développement d'une pathologie grave. La recherche médicale aidera à établir le diagnostic avec précision.

Quand voir un médecin

Il est recommandé à une femme pendant la période de portage d'un bébé de consulter un endocrinologue immédiatement lorsque les premiers signes d'une augmentation ou d'une diminution de la TSH apparaissent.

Pendant la grossesse, vous devez surveiller attentivement le niveau de TSH et dès les premiers signes d'un écart par rapport à la norme, contactez un endocrinologue

Dans la plupart des cas, des problèmes sont découverts lorsque la femme enceinte vient pour un examen de routine chez un obstétricien-gynécologue et subit des examens complémentaires. L'aide opportune d'un endocrinologue empêchera les complications et rendra le bébé en bonne santé. Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments par vous-même, car vous pouvez nuire non seulement à votre santé, mais aussi au fœtus.

Comment rebondir

Les écarts de TSH (la norme pendant la grossesse est légèrement différente en raison de l'influence de nombreux facteurs) sont traités par un endocrinologue. Le spécialiste choisit le schéma thérapeutique en tenant compte de la source de la concentration faible ou élevée d'hormone thyréostimuline. Les résultats des études et les caractéristiques individuelles du corps féminin, le développement fœtal sont également pris en compte..

Médicaments

Compte tenu du degré de déviation de la TSH par rapport à la norme, un gynécologue obstétricien ou un endocrinologue prescrit les médicaments appropriés:

Groupe de médicamentsNomApplication
Préparations d'iode"Yodomarin", "Antistrumin"La posologie recommandée pour les femmes enceintes est de 2 onglets. par jour.
Les hormones thyroïdiennes«Eutirox»,

«L-Thyroxine»

La posologie initiale est de 25 à 50 mcg par jour. Le traitement d'entretien implique 100 à 200 mcg par jour.
Médicaments antithyroïdiens«Propitsil», «Tyrozol»Le médicament est pris toutes les 6 à 8 heures. Compte tenu de l'état de la femme enceinte, la posologie standard est de 25 à 100 mg..
β-bloquants«Bisoprolol», «Aténolol»Le traitement commence par une dose minimale de 5 mg par jour. Si nécessaire, il est augmenté à 10 mg.

Une thérapie correctement sélectionnée vous permettra de contrôler les fonctions de l'hypophyse et de la glande thyroïde, d'améliorer le déroulement de la grossesse et de prévenir les anomalies dans le développement du fœtus.

Méthodes traditionnelles

La médecine alternative aidera à restaurer les niveaux d'hormones stimulant la thyroïde si le bon médicament est choisi. Il est important d'utiliser des méthodes alternatives en thérapie complexe, strictement après avoir consulté un endocrinologue. Il y a une forte probabilité de réaction allergique ou de sensibilité individuelle.

NomRecetteApplication
Collection d'herbesMélanger la chélidoine, les feuilles de bouleau, le tussilage, la rose sauvage, l'achillée millefeuille, la racine d'angélique et la réglisse dans des proportions égales. La collection d'herbes est versée avec de l'eau bouillante et laissée infuser pendant 30 minutes. Le produit fini est filtré et pris par voie orale.Le médicament est pris chaque fois avant les repas pendant 30 minutes. Le cours du traitement dans la plupart des cas est d'au moins 90 jours..
Rowan et feijoaBroyez les principaux produits avec un hachoir à viande. Mélangez 200 g chacun et ajoutez-y du sucre.Le produit résultant est recommandé d'utiliser 20 g tous les matins avant les repas. Le cours de thérapie dure 1 mois.
Solution d'alcoolMélangez la même quantité de racine d'Eleutherococcus, d'ajoncs, de pissenlit et de groseille à maquereau. Versez 1 dl. collection d'herbes avec de l'eau chaude (500 ml) et laisser reposer 1 heure.Avant utilisation, 60 gouttes de teinture obtenue sur des cloisons en noyer doivent être ajoutées au produit fini. Le médicament est pris 4 r. par jour, 100 g.

Les remèdes populaires n'aideront pas à se débarrasser de la maladie sous-jacente qui a provoqué des changements dans les niveaux de TSH. Il est important de se soumettre à un examen médical et de choisir une thérapie complète, utilisant des médicaments traditionnels avec les prescriptions des guérisseurs.

Autres méthodes

Des écarts mineurs du niveau d'hormone thyréostimulante peuvent être restaurés en observant un régime:

Niveau TSHProduits autorisésAliments interdits
Élevé
  • viande de poulet;
  • les légumineuses;
  • grains entiers, noix;
  • fruits et légumes;
  • algue.
  • bonbons et sucre;
  • produits raffinés;
  • légumes crus;
  • blé, orge, seigle;
  • produits laitiers.
Réduit
  • poisson de mer;
  • varech;
  • sel iodé.
  • crevette;
  • algue;
  • Crabes;
  • poisson rouge.

Les écarts de TSH (la norme pendant la grossesse est déterminée par des tests de diagnostic spéciaux) nécessitent non seulement une alimentation équilibrée et rationnelle, mais également un mode de vie correct.

Les principes d'un mode de vie sain:

  • faites de l'exercice régulièrement et avec modération;
  • éviter un fort stress émotionnel;
  • abandonner les mauvaises habitudes (cigarettes, alcool, drogues);
  • ne soyez pas zélé avec l'activité physique;
  • consacrer plus de temps au repos;
  • réviser le régime nutritif;
  • faire du yoga ou des exercices de respiration.

Il est également recommandé de marcher davantage au grand air, de courir, de faire du vélo. Votre activité ou passe-temps préféré (dessin, tricot, peinture) vous aidera à vous distraire de l'humeur négative.

Complications possibles

Chez la femme enceinte, des écarts mineurs sont observés au cours des 3 premiers mois lorsqu'un traitement médical n'est pas nécessaire. La concentration de l'hormone à la semaine 16 se stabilise indépendamment. Il existe des maladies graves contre lesquelles la croissance du tissu glandulaire se produit, le niveau de T3 et T4 augmente, ce qui provoque de graves complications.

Niveau de la thyréostimuline (TSH)Complications
Faible
  • décollement du placenta;
  • hypoxie fœtale;
  • avortement spontané;
  • Déficience en fer;
  • toxicose tardive (gestose);
  • anomalies dans le développement du bébé;
  • naissance prématurée d'un enfant;
  • mort foetale.
Grand
  • toxicose précoce;
  • avortement spontané;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • insuffisance foetoplacentaire;
  • surcharge du fœtus;
  • faible activité pendant l'accouchement;
  • saignement après la naissance.

Il est conseillé aux femmes enceintes de s'inscrire auprès d'un médecin afin d'identifier en temps opportun les écarts et de prendre des mesures. La menace est présente non seulement pour la santé de la mère, mais aussi pour l'enfant. L'hypothyroïdie entraîne des problèmes de mémoire et d'intelligence chez les enfants. L'enfant ne s'adapte pas bien à la société, on lui diagnostique un développement mental et physique retardé.

Le fonctionnement normal de la glande thyroïde vous permettra de porter et de donner naissance à un bébé en bonne santé.

Il est important de surveiller en permanence les niveaux de thyréostimuline (TSH). Un diagnostic rapide des anomalies pendant la grossesse vous permettra d'agir rapidement et d'éviter les conséquences négatives pour la femme et le fœtus.

Vidéo sur le sujet: qu'est-ce que TSH

Qu'est-ce que l'hormone thyréostimulante hypophysaire: