Principal

Pituitaire

Maladies de la glande thyroïde chez la femme

Les maladies de la glande thyroïde sont les deuxièmes plus fréquentes au monde parmi toutes les pathologies des glandes endocrines. Selon l'OMS, des violations dans son travail sont constatées chez une personne sur dix, leur prévalence continue de croître. Les changements douloureux dans le corps sont presque asymptomatiques, se trouvent dans les derniers stades, lorsque la condition devient assez avancée et nécessite un traitement à long terme.

Ils sont dangereux pour l'homme en raison du fait qu'ils entraînent des changements dans le fond hormonal du corps et entraînent des perturbations qualitatives dans le travail de nombreux systèmes. Les troubles de la glande thyroïde se retrouvent beaucoup plus souvent chez les femmes, leur prévalence est environ 8 à 10 fois plus élevée que chez les hommes. Ceci est une conséquence des particularités du système nerveux, de l'instabilité du fond hormonal en relation avec le cycle menstruel, la ménopause ou la grossesse..

Glande thyroïde: structure et fonction

La glande thyroïde est une très grande glande située dans la région du cou derrière le cartilage thyroïde, devant le larynx et la trachée, les "recouvrant" légèrement. La forme ressemble à un fer à cheval, dont les arcs sont retournés, et se compose de deux lobes inégaux reliés par un isthme.

Sa tâche principale est de contrôler le métabolisme dans le corps: il affecte la vitesse d'utilisation de l'énergie, l'efficacité de la synthèse des protéines et le niveau de sensibilité du corps aux autres hormones. Normalement, il produit des hormones qui remplissent ces fonctions: thyroxine, triiodothyronine et calcitonine. En plus de stimuler le métabolisme, ils ont un effet sur la puberté, le système nerveux et le système musculo-squelettique. Étant donné que certaines de ses hormones contiennent de l'iode, la glande thyroïde fonctionne également comme un «dépôt» de cette substance.

L'activité correcte de la glande thyroïde au moment de la grossesse est particulièrement importante: ses hormones affectent la formation du fœtus, en particulier le système nerveux central. Le bon fonctionnement de la glande thyroïde est dirigé par le système hypothalamo-hypophysaire. Un rôle important dans son fonctionnement est joué par la thyréostimuline (TSH) produite par l'hypophyse..

Causes des maladies

Les dysfonctionnements les plus évidents de la glande thyroïde sont dus à un manque d'iode dans le corps ou après une blessure au cou. L'état psychologique d'une personne joue également un rôle important: souvent, des problèmes de glande thyroïde surviennent après un stress sévère. Mais il est toujours extrêmement important de suivre les premiers signes de maladies thyroïdiennes naissantes, ce qui aidera à éviter les graves conséquences d'une perturbation hormonale..

Les principales causes de maladie thyroïdienne sont:

  • Déséquilibre nutritionnel: teneur insuffisante en iode dans l'alimentation humaine;
  • Inquiétudes et stress constants;
  • Tabagisme régulier et consommation excessive d'alcool;
  • Vivre dans une zone écologiquement défavorable;
  • Dépendance aux bains de soleil.

Symptômes et signes de maladie thyroïdienne

Les maladies de la glande thyroïde aux premiers stades sont généralement asymptomatiques et les perturbations du travail de la glande deviennent perceptibles pour ceux qui les entourent plus tôt que pour le patient lui-même. Il y a une autre caractéristique: lorsque la production normale d'hormones est perturbée, la taille de l'organe lui-même change. Dans les stades ultérieurs, une zone élargie de la glande thyroïde est perceptible - un goitre. Un peu plus tard, si le traitement n'a pas été commencé, le processus pathologique conduit à une perturbation du fonctionnement des organes de la gorge, des vaisseaux locaux et des terminaisons nerveuses. Un essoufflement apparaît, "boule dans la gorge", la voix subit des changements.

Il est important de remarquer l'apparition de la maladie le plus tôt possible, et pour cela, il est nécessaire de connaître les signes de problèmes existants avec la glande thyroïde:

  • Changements significatifs du poids corporel sans raison apparente;
  • Palpitations cardiaques;
  • Tremblements des mains, augmentation de la transpiration;
  • Changements dans l'état émotionnel et psychologique - larmoiement et irritabilité au lieu du calme précédent ou, au contraire, indifférence à des choses auparavant importantes;
  • Vertiges et faiblesse;
  • Se sentir chaud ou froid à une température adéquate;
  • Chez les femmes, irrégularités menstruelles;
  • Troubles intestinaux.

La glande thyroïde est caractérisée par un mécanisme de travail plutôt complexe, par conséquent, même des écarts mineurs dans son travail peuvent se manifester sous la forme de conditions déguisées en maladie cardiaque, du tractus gastro-intestinal et des troubles neurologiques..

Maladies résultant d'une violation de la production d'hormones

Thyrotoxicose (hyperthyroïdie) - un excès de synthèse hormonale, accompagné d'une accélération du métabolisme. À la base, la maladie de Basedow est une maladie auto-immune caractérisée par la production incontrôlée d'hormones. Symptômes: perturbation du muscle cardiaque, fièvre, transpiration, perte de poids rapide, irrégularités menstruelles chez la femme, irritabilité, sautes d'humeur.

Hypothyroïdie La situation inverse, une carence en hormones thyroïdiennes. En conséquence: le métabolisme est en déclin, l'état est caractérisé par la léthargie, la somnolence, la léthargie, les mucosités. Essoufflement, troubles du travail du cœur, œdème, constipation, troubles de la coordination des mouvements, changements de la voix.

Euthyroïdie. À une concentration normale d'hormones dans le sang, il peut y avoir une période de transition à court terme entre l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie. Cette condition est caractérisée par de bons résultats de diagnostics de laboratoire et des manifestations subjectivement observées de dysfonctionnement thyroïdien..

Maladies d'une étiologie différente

La thyroïdite est un processus inflammatoire de la glande thyroïde. L'inflammation aiguë est souvent de nature infectieuse, accompagnée d'une douleur intense et d'un état grippal. La thyroïdite chronique se produit en raison d'une «attaque» sur la glande du système immunitaire du corps, et par conséquent - la destruction des tissus organiques, les cellules glandulaires sont remplacées par du tissu conjonctif. Les symptômes sont les mêmes que pour toute autre affection douloureuse avec une fonction thyroïdienne altérée.

Goitre et formations dans la glande thyroïde. Le goitre est une hypertrophie de la glande causée par une carence en iode. Chez la femme, cela n'est pas rare pendant la grossesse et pendant l'allaitement. La prolifération du tissu thyroïdien est une tentative de compenser le manque d'iode. Si le déficit persiste, des ganglions se forment et un dysfonctionnement thyroïdien se produit.

Cancer de la thyroïde. Tumeur maligne résultant d'une exposition à des rayonnements ionisants ou à des facteurs héréditaires. Au cours de cette maladie, les mêmes symptômes sont notés que pour d'autres formes de dysfonctionnement thyroïdien. Mais il y a aussi quelques particularités: les modifications de la glande thyroïde s'accompagnent de la croissance rapide de la tumeur, de son mouvement, de l'élargissement des ganglions lymphatiques dans le cou, de l'enrouement et de l'essoufflement dû à la compression du système respiratoire.

Les conséquences de la maladie

Les maladies de la glande thyroïde peuvent déclencher des processus irréversibles dans le système endocrinien. Les distorsions des niveaux hormonaux conduisent souvent les femmes en âge de procréer à des problèmes de conception et d'infertilité. Avec l'hypothyroïdie, des perturbations dans le travail des systèmes nerveux et cardiovasculaire sont notées, la vision diminue fortement. Modifications du métabolisme en général, ce qui entraîne une forte augmentation du poids.

Avec la thyrotoxicose dans le corps de la femme, tous les processus sont accélérés: le péristaltisme intestinal augmente, le poids corporel diminue fortement, le besoin de sommeil diminue - seulement quelques heures par jour deviennent suffisantes. De plus, la fièvre et la transpiration sont fréquentes..

L'absence de traitement compétent des maladies thyroïdiennes conduit, selon l'hypo- ou l'hyperfonction, à un coma hypothyroïdien ou à une crise thyrotoxique. Le coma est caractérisé par une température corporelle inférieure à 35 degrés et un apport insuffisant d'oxygène au cerveau. Au contraire, une crise thyrotoxique se caractérise par une augmentation de la température jusqu'à 38-41 degrés, l'apparition de délires et d'hallucinations, une diminution de la pression. Ces conditions sont souvent mortelles..

Ainsi, les maladies de la glande thyroïde ont des conséquences très graves et nécessitent le bon traitement..

12 symptômes de la maladie thyroïdienne chez les femmes

Dans cet article, vous apprendrez:

Dans la plupart des cas, lorsque nous sentons que quelque chose ne va pas avec notre corps, nous le brossons simplement: "C'est juste un rhume, une allergie ou déjà l'âge" - c'est ce que nous nous disons.

Parfois c'est vrai. Mais plus souvent que prévu, ces problèmes apparemment inoffensifs sont le signe de conditions médicales plus graves. Par exemple, les vertiges peuvent être un symptôme de maladie cardiovasculaire chez la femme..

Par conséquent, il est si important de prêter attention à tous les signes que notre corps nous donne - tels signes qui apparaissent dans les maladies de la glande thyroïde..

Bien que ce soit une petite glande dans notre gorge, la glande thyroïde est responsable de la production d'hormone thyroïdienne (ou hormone thyroïdienne), qui régule le métabolisme, la température corporelle et la fréquence cardiaque. En cas d'échec soudain, il existe deux manières possibles de développer la maladie: soit la glande devient hyperactive, ce qui conduit à un excès d'hormones, soit elle ralentit et devient «paresseuse», ce qui conduit à un déficit hormonal..

Lisez la suite pour apprendre à reconnaître certains des signes avant-coureurs et des symptômes de maladies qui sont souvent négligés..

À quoi ressemble la glande thyroïde??

La glande thyroïde est située à l'avant du cou et a la forme d'un papillon, surlignée en rouge sur l'image ci-dessus. Il est difficile de croire que quelque chose d'aussi petit puisse avoir un si grand impact sur votre corps.

Si la glande thyroïde devient hyperactive, elle produit trop d'hormones, entraînant ainsi une hyperthyroïdie.

Il peut également devenir hypoactif et produire trop peu d'hormones, entraînant une hypothyroïdie..

Types de maladies thyroïdiennes

La glande thyroïde humaine est une minuscule glande en forme de papillon à la base du cou. L'importance de cet organe dans la physiologie humaine est très grande - la glande thyroïde régule le métabolisme (eau-minéraux, protéines, graisses et énergie) et stimule la croissance de certains types de cellules. La carence en hormone thyroïdienne produite par l'organe a un effet néfaste sur la fonctionnalité de tout l'organisme, et les symptômes des maladies thyroïdiennes chez la femme le confirment..

Le dysfonctionnement thyroïdien peut être diagnostiqué à tout âge chez les personnes des deux sexes, mais le plus souvent, la maladie affecte les femmes de plus de 35 ans. Il est très difficile de reconnaître les maladies à leurs symptômes, car la plupart des signes ne sont pas spécifiques.

Selon le ministère de la Santé, environ 40% de la population de la Fédération de Russie souffre de pathologies thyroïdiennes et, dans certaines régions, près de 95% de la population a besoin d'un traitement. La raison d'une telle image déprimante est une combinaison de plusieurs facteurs: une situation environnementale défavorable, une nutrition inadéquate (carence en iode et autres nutriments dans l'alimentation), des troubles génétiques.

La liste des maladies thyroïdiennes comprend:

  • Hypothyroïdie - un manque d'activité hormonale d'un organe;
  • Hyperthyroïdie (thyrotoxicose, goitre toxique diffus);
  • La thyroïdite auto-immune (maladie de Hashimoto) est une pathologie dans laquelle les cellules de votre propre système immunitaire commencent à attaquer la glande;
  • Myxœdème;
  • Le crétinisme est un type d'hypothyroïdie congénitale;
  • Adénome thyroïdien;
  • Cancer de la thyroïde.

Le trouble thyroïdien le plus courant est l'hypothyroïdie - une carence en hormone thyroïdienne.

Toutes les pathologies de l'organe en question peuvent être primaires, causées par des troubles de la glande elle-même, et secondaires, résultant d'une défaillance de l'activité de l'hypothalamus-glande pituitaire - les parties du système nerveux central qui régulent la production d'hormones.

Hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est le type le plus courant de maladie thyroïdienne. La maladie provoque des troubles métaboliques persistants et progressifs, altère le fonctionnement des vaisseaux sanguins et du cœur, de l'estomac et des intestins, et affecte l'activité du système nerveux.

Les faibles taux d'hormones affectent inévitablement le fonctionnement du cerveau: la production de sérotonine et de dopamine, les neurotransmetteurs responsables des émotions positives, diminue. Pour cette raison, l'hypothyroïdie provoque souvent des larmes, des sautes d'humeur, du ressentiment, une diminution des capacités cognitives et le développement d'une dépression à long terme. Il a été établi qu'un cinquième des états dépressifs (en particulier chez les femmes) traités avec des médicaments et une psychothérapie sont en réalité causés par un manque d'hormones.

Les symptômes les plus courants de la maladie sont les suivants:

  • Fatigue, manque de force, fatigue constante;
  • Somnolence;
  • Diminution du tonus musculaire;
  • Préoccupation déraisonnable;
  • Indifférence au sexe;
  • Constipation récurrente
  • Problèmes de mémoire;
  • Convulsions fréquentes
  • Prise de poids malgré la quantité habituelle de nourriture;
  • Chute de cheveux;
  • Peau sèche;
  • Taux de cholestérol élevé;
  • Hypertension (pression artérielle élevée);
  • Changez le timbre de la voix;
  • Trouble de la déglutition (dysphagie).

Sans traitement, la maladie est lourde de complications potentiellement mortelles: la plus dangereuse d'entre elles est le coma hypothyroïdien. Cette condition survient souvent chez les femmes âgées en l'absence de thérapie spécifique. Une baisse du niveau d'hormone thyroïdienne dans le corps entraîne l'inhibition de la fonctionnalité de tous les systèmes. Un patient dans ce statut a besoin d'une hospitalisation urgente. Le coma peut être déclenché par une hypothermie, des infections aiguës, un infarctus du myocarde.

Hyperthyroïdie

La glande thyroïde hyperactive est plus fréquemment diagnostiquée chez les femmes âgées de 20 à 40 ans. La maladie est généralement d'origine auto-immune, c'est-à-dire qu'elle est causée par le comportement agressif de ses propres anticorps, qui stimulent une activité excessive des organes. Une production accrue d'hormone thyroïdienne provoque une intoxication et des perturbations de l'activité de nombreux organes.

Les principaux symptômes de l'hyperthyroïdie sont:

  • Irritabilité, agressivité, nervosité;
  • Transpiration intense;
  • Tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque);
  • Diarrhée et autres manifestations de dyspepsie;
  • Tremblement de la main;
  • Perte de poids dans le contexte d'une alimentation normale (parfois même excessive);
  • L'impuissance chez les hommes.

D'autres troubles thyroïdiens présentent des symptômes pour la plupart similaires. Une partie importante des maladies entraîne des changements d'apparence caractéristiques - un gonflement apparaît dans la région du cou, une exophtalmie (yeux exorbités) se développe, la peau devient pâle, les cheveux tombent ou des cheveux gris précoces se développent.

Toute pathologie de la glande thyroïde nécessite un traitement rapide et complet: le traitement est plus productif à un stade précoce.

Symptômes et signes de maladie

# 1: Se sentir bouleversé ou déprimé

Comme l'a montré la recherche, une glande thyroïde hyper ou hypoactive peut être directement liée à des changements d'humeur. Des niveaux d'hormones thyroïdiennes trop faibles peuvent affecter la production de sérotonine «bonheur» dans le cerveau. Cela peut vous rendre inhabituellement triste ou même déprimé..

D'un autre côté, des niveaux alcalins trop élevés peuvent vous rendre anxieux, anxieux ou irritable..

# 2: Constipation

Si vous souffrez de constipation et que vous ne pouvez en aucun cas vous en débarrasser, le problème réside probablement dans le fait qu'une perturbation de la production d'acide chlorhydrique alcalin a entraîné un ralentissement de la digestion..

«C'est l'un des trois symptômes les plus courants de l'hypothyroïdie chez la femme», explique un spécialiste en médecine intégrative..

# 3: Excès de sommeil

Il est parfois difficile pour chacun de nous de se réveiller le matin, mais quand cela devient tout simplement insupportable, c'est un signal d'action, comme le dit le médecin..

En raison de la glande thyroïde «paresseuse», les fonctions de base du corps sont considérablement ralenties, de sorte qu'une personne a sommeil même pendant la journée.

# 4: perte de cheveux et peau sèche


Vous avez la peau sèche et des démangeaisons constantes, même si l'hiver est encore loin? Cela pourrait être un symptôme d'hypothyroïdie. Le changement de l'état de la peau est dû à un métabolisme ralenti, ce qui entraîne une diminution du niveau de transpiration.

En outre, l'état des cheveux et des ongles peut s'aggraver. Même la perte de cheveux est possible. Quelle est la raison? Un manque d'hormone thyroïdienne peut interférer avec le processus normal de croissance des cheveux, entraînant une perte de cheveux. Parfois, les cheveux tombent même des sourcils.

«Beaucoup de femmes viennent et disent que le coiffeur les a envoyées ici», dit le médecin. «Ils disent:« Mon coiffeur a dit que mes cheveux tombaient et que je devais consulter un médecin au sujet de ma glande thyroïde ». Les coiffeurs en savent beaucoup plus sur les symptômes de la thyroïde que certains médecins! "

# 5: Gain de poids soudain

Bien que la prise de poids puisse résulter de divers facteurs, une prise de poids soudaine sans changement de régime alimentaire ou d'habitudes physiques devrait être préoccupante..

En général, c'est l'une des principales raisons pour lesquelles les patients viennent consulter un médecin. «Ils disent qu'ils mangent la même quantité que d'habitude, mais qu'ils prennent quand même du poids», explique le médecin. «Ils font les exercices, mais ça ne va nulle part. Ils ne peuvent pas perdre de poids. " Le plus souvent, cela se produit en raison d'un fonctionnement insuffisamment actif de la glande thyroïde..

# 6: Manque d'intérêt sexuel

Le manque d'hormones équivaut à une faible libido.

Cependant, d'autres symptômes qui accompagnent les problèmes de thyroïde - prise de poids, perte de cheveux - peuvent également contribuer à une diminution de la libido..

# 7: Douleur et engourdissement musculaires

Si vous vous cognez le doigt sur quelque chose, le doigt fait généralement mal. Ou si nous entreprenons un nouvel exercice, comme le canoë, nous pouvons ressentir de la douleur dans nos bras au cours des prochains jours. Cette douleur est normale et compréhensible..

Mais si vous ressentez soudainement une douleur sans raison évidente ou un engourdissement dans les bras, les mains, les jambes ou les pieds, alors la glande thyroïde est le coupable..

Au fil du temps, un manque d'hormones thyroïdiennes peut endommager le système nerveux du cerveau. «En conséquence, nous avons des accès de douleur ou d'engourdissement« inexpliqués »», explique le médecin..

# 8: "Fluttering" du coeur

Quand on tombe amoureux de quelqu'un, ce n'est pas étrange si notre cœur saute un battement.

Cependant, le battement cardiaque à la suite de problèmes de thyroïde est une tout autre affaire. Le «battement» est beaucoup plus palpable, comme si le cœur manquait plusieurs battements d'affilée. En général, vous pouvez même le sentir si vous sentez le pouls sur votre poignet ou votre cou..

Si cela ressemble un peu aux symptômes que vous échouez, cela peut être dû à une fréquence cardiaque rapide, ce qui peut à son tour signifier que votre corps a un excès d'hormones thyroïdiennes.

# 9: Assombrissement de l'esprit

Habituellement, avec l'âge, nous commençons à ressentir une sorte de trouble dans la tête - mais si cette condition s'aggrave soudainement, il peut y avoir un problème dans la glande thyroïde. Un excès d'acide chlorhydrique alcalin peut affecter la capacité de concentration, tandis qu'une carence entraîne un oubli..

«Lorsque nous traitons des patients pour une hypothyroïdie, ils sont souvent très surpris lorsque le brouillard dans leur tête commence à se dissiper et à quel point leur bien-être s'améliore», explique le médecin. «De nombreuses femmes pensent que ce n'est qu'une partie inévitable de la ménopause, alors qu'en fait c'est l'un des symptômes d'une maladie thyroïdienne..

# 10: Hypertension artérielle

Si vous souffrez d'hypertension artérielle et qu'aucun médicament ne semble pouvoir faire face au problème - comme une alimentation saine ou une activité physique accrue - vous voudrez peut-être faire tester votre thyroïde..

Une glande thyroïde insuffisamment active peut entraîner une augmentation du taux de «mauvais» cholestérol, ce qui, malheureusement, peut entraîner une hypertrophie du cœur ou une insuffisance cardiaque.

# 11: Augmentation de l'appétit et altération des papilles gustatives

Avez-vous le sentiment que la nourriture a soudainement un goût différent? Une glande thyroïde insuffisamment active peut provoquer des modifications du goût et des récepteurs olfactifs.

Cependant, si vous avez un problème de suralimentation, le problème peut être une hyperthyroïdie - ou une glande thyroïde hyperactive..

Dans ce cas, la partie de la maladie responsable de «l'hyperactivité» neutralise toutes les calories consommées - donc même si une personne n'arrête pas de manger, elle peut ne pas prendre de poids du tout. Bien que cela ressemble à un rêve de toute femme, c'est toujours avant tout une raison de consulter un médecin..

# 12: maux de cou ou de gorge

La glande thyroïde est située dans le cou, il est donc logique de ressentir de la douleur là où elle se trouve. Une boule dans la gorge, un changement de voix ou même un struma peuvent tous être un symptôme de la maladie thyroïdienne d'une femme.

Si vous ressentez ce genre de douleur, vérifiez votre cou dans un miroir pour déceler un gonflement..

Vous pouvez continuer votre examen de la manière suivante: «Tenez le spéculum dans une main, pointez vers la partie inférieure du cou au-dessus des clavicules, mais sous les cordes vocales - c'est là que se trouve la glande thyroïde. Avec le miroir pointé vers la zone souhaitée du cou, déplacez votre tête en arrière. Prenez une gorgée d'eau. Suivez le mouvement de votre gorge pendant que vous avalez. Vérifiez votre cou pour des bosses ou un gonflement. (N'oubliez pas: ne confondez pas la pomme d'Adam avec la glande thyroïde. La glande thyroïde est située légèrement plus bas, plus près des clavicules. Vous devrez peut-être répéter cet examen plusieurs fois).

Veuillez partager avec vos amis et aider à diffuser ces informations importantes!

Combien coûte la guérison de la glande thyroïde

Lorsqu'il s'agit de prévenir les maladies, le médecin parle généralement d'une bonne nutrition, de l'exercice et d'un examen médical régulier..

Mais pour prévenir les maladies thyroïdiennes, il suffit de cuisiner tous les repas avec du sel iodé..

Selon les statistiques du ministère de la Santé, plus de 2% des Russes souffrent de maladies thyroïdiennes - soit près de 3 millions de personnes. Toutes ces maladies sont chroniques. Dans la plupart des cas, la médecine ne sait pas encore comment les traiter, elle ne peut que compenser.

Je suis endocrinologue. Dans cet article, je vais vous dire quelles maladies sont dues à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, comment elles sont traitées et combien cela coûte.

Quelles sont les maladies de la glande thyroïde?

La glande thyroïde est un organe qui prend l'iode du sang et le convertit en hormones. Ils sont appelés contenant de l'iode. Comme d'autres hormones, elles régulent le métabolisme du corps. Tout d'abord, ils affectent la fréquence cardiaque et le fonctionnement du système nerveux..

Tant qu'il y a une quantité normale d'iode dans le sang d'une personne, la glande thyroïde fonctionne normalement. Mais s'il devient petit, il compense le déficit. Pour cela, la glande augmente: de cette manière, elle traite plus de sang, capte plus d'iode et produit plus d'hormones. Parfois, le changement est vu de l'extérieur: un gonflement apparaît sur le cou, ressemblant au goitre d'un oiseau, c'est pourquoi la maladie tire son nom.

apport quotidien d'iode pour un adulte

Moins il y a d'iode dans le sang, plus le fer augmente de manière intensive afin de nous fournir la bonne quantité de ses hormones. Mais toute compensation a une limite.

Si vous démarrez le processus, après un certain temps, des formations supplémentaires apparaissent dans la glande thyroïde - les nœuds. Ils sont constitués de cellules glandulaires, ils captent donc également l'iode et produisent des hormones. Mais la glande thyroïde ne régule pas leur activité, donc après un certain temps, les cellules commencent à produire trop d'hormones. Une condition survient que les médecins appellent la thyrotoxicose.

Avec la thyrotoxicose, une personne devient nerveuse, transpire beaucoup, perd du poids rapidement, son rythme cardiaque s'accélère et l'essoufflement se produit même avec un effort mineur. Si la thyrotoxicose n'est pas traitée, il existe un risque de fibrillation auriculaire et d'arrêt cardiaque.

Avec un goitre en marche, un autre scénario est également possible. Parfois, les cellules glandulaires des nœuds perdent leur capacité à capturer l'iode du sang et à produire des hormones. Ensuite, au contraire, il y en a trop peu. Les médecins appellent cette maladie hypothyroïdie..

Avec l'hypothyroïdie, une personne ressent de la faiblesse, de la somnolence, un œdème apparaît, la pensée s'aggrave, la parole ralentit. Il prend du poids, ne tolère pas bien le froid, sa pression diminue, la peau devient sèche, la constipation se produit. La maladie est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes. L'hypothyroïdie retardée conduit au coma.

La glande thyroïde est située à l'avant du cou et a la forme d'un papillon. Source: Sebastian Kaulitzki / Shutterstock

La prévention

Les problèmes de thyroïde résultent souvent d'un manque d'iode dans le corps. Par conséquent, le moyen le plus simple de les éviter est de consommer suffisamment de micronutriments. Un adulte a besoin de 150 mcg par jour, les enfants de 2 à 6 ans ont besoin de 90 mcg et les femmes enceintes et allaitantes ont besoin d'au moins 200 mcg.

Il y a deux problèmes avec l'iode. Dans la plupart des régions de Russie, cela ne suffit pas. Plus il est éloigné de la mer, moins il y a d'iode dans l'air, l'eau et, surtout, la nourriture.

Un autre problème est qu'il ne s'accumule pas dans le corps, mais est excrété lorsque nous allons aux toilettes. Par conséquent, pour la prévention des maladies thyroïdiennes, il est nécessaire de s'assurer que l'iode pénètre dans le corps tous les jours..

En URSS, depuis 1956, l'iode est sans faute ajouté au sel de table. Après 10 ans, l'incidence des maladies thyroïdiennes a chuté de façon spectaculaire. Nous avons même dû fermer des dispensaires anti-caprins spécialisés - il y en avait.

Mais l'iodation du sel augmente son coût, mais pas beaucoup: pas plus de 10%. Par conséquent, dans les années 90, quand il n'y avait pas de temps pour l'iode, de nombreuses industries ont cessé de le faire - et l'incidence de la glande thyroïde a commencé à augmenter fortement. Un nouveau projet de loi sur l'iodation obligatoire des aliments est à l'étude, mais il n'a pas encore été adopté.

Glande thyroïde ou nerfs lâches?

L'irritabilité, la fatigue, la perte de cheveux et un appétit excessif peuvent être des symptômes d'une maladie thyroïdienne

Il est difficile d'imaginer la vie moderne sans stress. La faiblesse, la fatigue, l'insomnie sont des symptômes familiers, n'est-ce pas? Saviez-vous que ces signes peuvent être causés non seulement par le stress, mais aussi par une maladie très grave? Aujourd'hui, le thérapeute explique comment reconnaître une maladie dangereuse à temps.

Glande thyroïde: informations générales

L'affirmation selon laquelle de nombreuses maladies résultent d'une excitation et d'un stress excessifs est logique. Par conséquent, nous faisons de notre mieux pour maintenir la tranquillité d'esprit. Les nerfs "d'acier" sont le rêve de tous ceux qui savent ce qu'est le problème.

Il arrive que les gouttes de valériane habituelles n'aident plus et que les nerfs continuent à être méchants. Dans une telle situation, peu de gens pensent qu'une faiblesse du système nerveux chez une femme peut ne pas être la cause, mais une conséquence de dysfonctionnements dans le travail des organes internes, et surtout de la glande thyroïde! Afin de trouver la paix de la "dame de fer", vous devez vous occuper de la santé.

La glande thyroïde est un petit organe situé sur la surface avant du cou, composé de deux moitiés - lobules, reliées par un isthme. La glande thyroïde est très activement impliquée dans le métabolisme, libérant des hormones dans la circulation sanguine. Le travail de presque tous les organes internes souffre d'un excès ou d'un manque de ces hormones, et le système nerveux nous en informe.

Il n'est pas étonnant que la pathologie thyroïdienne puisse transformer une femme sûre d'elle-même et équilibrée en une fureur qui peut ruiner son humeur et celle de ses proches pour la moindre raison..

Chez les hommes, la glande thyroïde est plus obéissante et moins susceptible de dysfonctionner. Et ce n'est pas surprenant, car dans le corps masculin, tous les organes internes fonctionnent selon un horaire stable, ne sortant du programme que le jour du 8 mars et pendant la Coupe du monde..

Le travail du corps féminin est soumis à ses propres biorythmes particuliers: menstruation, grossesse, accouchement, allaitement, ménopause - tous ces processus affectent le fonctionnement de la glande thyroïde et nous rendent plus sensibles aux sautes d'humeur, aux névroses et à la dépression.

Les hormones thyroïdiennes

La fonction de la glande thyroïde est strictement subordonnée au système hypothalamo-hypophysaire. Sous l'action de la TSH (hormone thyréostimulante produite par l'hypophyse), la glande thyroïde peut activer ou ralentir son travail, libérant plus ou moins des quantités des principales hormones thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3).

C'est pour la synthèse de ces hormones que la glande thyroïde a besoin d'un apport suffisant en iode avec les aliments. Dès que le corps reçoit la bonne quantité d'hormones, le niveau de TSH diminue et la glande thyroïde est inhibée..

La troisième hormone produite par la glande thyroïde est la calcitonine. Cette hormone assure la solidité des os en les saturant de calcium et en évitant la dégradation osseuse.

Glande thyroïde: causes de maladies

La tâche principale de la glande thyroïde est de contrôler le taux métabolique (métabolisme).

Malgré sa petite taille (le poids de la glande est d'environ 25 grammes), la glande thyroïde a dominé presque tous les processus du corps. Le développement du sein féminin, l'état de la peau et des cheveux, la capacité de porter et de donner naissance à un enfant en bonne santé - tout cela dépend en grande partie de son travail.

Les hormones thyroïdiennes affectent nos capacités mentales, notre sommeil et notre appétit, notre activité physique, notre poids corporel, notre force squelettique, notre cœur et d'autres organes internes..

Les scientifiques modernes de la glande thyroïde jouent un rôle important dans la gestion du système immunitaire et même dans le développement des mécanismes de vieillissement..

Les scientifiques ont établi que dans certains cas, la pathologie de la glande thyroïde est une maladie héréditaire. Cependant, une prédisposition à la maladie est plus souvent héréditaire, et non la maladie elle-même. Sous l'influence de facteurs environnementaux nocifs, cette maladie peut se faire sentir ou ne pas se manifester.

Ce qui affecte le fonctionnement de la glande thyroïde?

En premier lieu, parmi les facteurs affectant le fonctionnement de la glande thyroïde se trouve l'apport insuffisant d'iode dans le corps, qui est nécessaire à la production normale des hormones T3, T4. Cependant, l'excès d'iode provenant des aliments et des médicaments peut également causer des dommages..

Une exposition excessive au soleil et une exposition aux radiations jouent un rôle important.

Parfois, les causes de la maladie thyroïdienne sont des processus auto-immuns, lorsque, à la suite d'un dysfonctionnement du système immunitaire, des anticorps dirigés contre les cellules de la glande thyroïde sont produits, ce qui entraîne ses dommages..

Les infections, à la fois virales et bactériennes, contribuent.

Parfois, les problèmes de glande thyroïde sont congénitaux, associés à une pathologie enzymatique ou à un développement anormal de l'organe.

Malheureusement, le problème des néoplasmes n'a pas contourné la glande: bénins et malins.

Insuffisance hormonale ou dépression nerveuse?

Souvent, une maladie thyroïdienne se développe de manière latente. Des symptômes tels que l'irritabilité, les larmes, les troubles du sommeil, la nervosité, les changements d'appétit et de poids corporel, nous les interprétons souvent comme une manifestation de fatigue, de surmenage au travail ou de dépression. Et tous les autres symptômes «blâment» sur les conséquences de l'épuisement nerveux.

Les sédatifs habituels, le repos et le changement d'environnement n'ont qu'un effet temporaire, puis le problème revient avec une vengeance. Dans ce cas, vous devriez écouter votre corps plus attentivement et essayer de comprendre ce qui se passe avec l'aide d'un médecin..

Un malaise peut être causé par un manque d'hormones thyroïdiennes - hypothyroïdie, un excès d'hormones - thyréotoxicose, ainsi que des symptômes de compression des organes du cou par une hypertrophie de la glande thyroïde - goitre, avec des taux normaux d'hormones dans le sang (euthyroïdie).

Thyroïde: symptômes de l'hypothyroïdie

Si la cause du relâchement des nerfs est une pathologie de la glande thyroïde, vous pouvez remarquer des changements spécifiques dans l'état de santé. Avec l'hypothyroïdie, le métabolisme du corps diminue. Tous les processus ralentissent.

Troubles de la sphère neuropsychique:

  • faiblesse, diminution des performances et de la mémoire, somnolence, léthargie, retard de la parole;
  • humeur sombre, diverses manifestations de dépression.
  • rhumes fréquents;
  • travail lent du tractus gastro-intestinal, qui, tout d'abord, se manifeste par la constipation;
  • gain de poids avec diminution de l'appétit et manque de plaisir à manger;
  • frilosité des bras et des jambes, diminution de la température corporelle;
  • peau sèche, ongles cassants, perte de cheveux, enrouement;
  • fluctuations de la pression artérielle, attaques de VSD, anémie, interruptions du travail du cœur.

Avec l'hypothyroïdie, le cycle menstruel change: les saignements mensuels deviennent rares, la ménopause survient tôt. Il est plus difficile pour les femmes atteintes d'hypothyroïdie de devenir enceintes, souvent un manque d'hormones thyroïdiennes entraîne une fausse couche.

En bref, l'hypothyroïdie peut être caractérisée comme un état de perte complète d'énergie vitale..

Avant l'avènement des méthodes de traitement médicinales, cette maladie se terminait par la mort..

Glande thyroïde: symptômes de la thyrotoxicose

Avec la thyrotoxicose, lorsque trop d'hormones thyroïdiennes sont produites, au contraire, le métabolisme s'accélère considérablement.

Troubles de la sphère neuropsychique:

  • mauvais sommeil agité, fatigue accrue, incapacité à se concentrer sur la tâche à accomplir, faiblesse;
  • agressivité, sautes d'humeur fréquentes, émotivité excessive, irascibilité, larmoiement.
  • palpitations cardiaques, arythmie, augmentation de la pression artérielle, essoufflement;
  • augmentation prolongée de la température corporelle à des nombres infertiles;
  • bouffées de chaleur, sensation de chaleur, hyperhidrose généralisée;
  • tremblement des mains, de la langue, gonflement des tissus autour des yeux, "bombement";
  • augmentation des selles et des mictions, soif;
  • perte de poids avec un bon appétit;
  • chute de cheveux;
  • diminution de la libido, dysfonctionnement menstruel.

L'apparition d'un goitre - épaississement dans la région supraclaviculaire du cou, gonflement de la projection de la glande thyroïde - peut survenir dans n'importe quel état fonctionnel de la glande et nécessite toujours un traitement.

Glande thyroïde: diagnostic et traitement

La détermination des hormones TSH, T3 et T4 dans le sang est d'une grande importance dans le diagnostic des maladies thyroïdiennes..

Les fluctuations des niveaux de TSH en dehors de la norme parlent déjà de pathologie, même en maintenant des niveaux normaux de T3 et T4 - cette condition est appelée subclinique et, malgré l'absence possible de symptômes évidents, nécessite une correction.

Pour identifier la cause de la maladie thyroïdienne, le taux d'anticorps dirigés contre divers composants des cellules thyroïdiennes est déterminé: thyroglobuline, thyrocyte peroxydase, etc..

Pour déterminer avec précision la taille et le volume de la glande, la présence de nœuds et de kystes, une échographie est effectuée.

Pour déterminer les anomalies dans la structure de la glande, pour étudier l'activité et la nature des nœuds de la glande thyroïde, la méthode de scintigraphie est utilisée, ainsi que la méthode de cartographie Doppler couleur, dans laquelle le flux sanguin à l'intérieur de l'organe est étudié.

Si des formations sont trouvées dans la glande, elles sont perforées sous le contrôle des ultrasons et du matériel pour une étude cytologique est obtenu, sur la base des résultats desquels les tactiques de traitement de la maladie sont finalement déterminées.

En cas de fonctionnement insuffisant de la glande (hypothyroïdie), un traitement hormonal substitutif à long terme est prescrit. En cas de thyrotoxicose, au contraire, des médicaments qui suppriment la fonction de la glande thyroïde sont utilisés.

En plus du traitement conservateur, ils ont souvent recours à un traitement chirurgical: ablation d'un nœud ou d'une partie de la glande thyroïde.

Les informations sur le site sont à titre indicatif uniquement et ne constituent pas une recommandation d'autodiagnostic et de traitement. Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin.

Traitement et symptômes de la maladie thyroïdienne

informations générales

Où est la glande thyroïde humaine?

La glande thyroïde (glande thyroïde, glande thyroïde) est constituée de deux parties (lobes), recouvrant la trachée et interconnectées par un isthme mince, situé au niveau du 2e-3e anneau trachéal sous le larynx. Dans sa forme, la glande thyroïde ressemble à un bouclier ou à un papillon, avec les parties inférieures de ses lobes larges et courts, et les parties supérieures, au contraire, étroites, hautes et quelque peu divergentes. Dans certains cas (30 à 35%), on trouve sa partie supplémentaire, dite "pyramidale". L'emplacement de la glande thyroïde ne dépend pas du sexe, c'est-à-dire où elle se trouve chez les hommes, elle s'y trouve également chez les femmes.

Photo où se trouve la glande thyroïde chez les femmes et les hommes

La taille et le poids de la glande thyroïde sont individuels. Le poids moyen de la glande thyroïde d'un adulte varie entre 12 et 25 grammes, et la taille fluctue dans la région de 2,5 à 4 cm (par rapport à la longueur), 1,52 cm (par rapport à la largeur), 1 à 1,5 cm (par rapport à l'épaisseur). Le volume normal de la glande thyroïde chez l'homme va jusqu'à 25 ml et chez la femme jusqu'à 18 ml (des fluctuations du volume associées au cycle menstruel sont possibles).

De quoi la glande thyroïde est-elle responsable??

Selon le Wikipedia médical, la glande thyroïde est l'une des glandes endocrines les plus importantes caractéristiques des vertébrés (y compris les humains), dont la fonction est de stocker de l'iode et de produire des hormones contenant de l'iode (iodothyronines), qui sont activement impliquées dans la régulation de nombreux processus métaboliques de substances qui ont lieu dans les cellules individuelles. et dans le corps dans son ensemble.

Les hormones thyroïdiennes

La synthèse de la thyroxine et de la triiodothyronine est réalisée dans les thyrocytes, qui sont des cellules folliculaires épithéliales (follicules) de la glande thyroïde et sont associés à l'iode. Ces hormones contrôlent les processus de maturation et de croissance normales de divers organes et tissus (y compris le système nerveux central), ainsi que les processus métaboliques de l'énergie et des substances. Ils améliorent également la synthèse des protéines et la formation des érythrocytes, augmentent la gluconéogenèse (la libération de glucose à partir des graisses et des protéines) et augmentent la dégradation des graisses. La concentration des hormones sexuelles dépend de leur niveau et, par conséquent, du développement sexuel complet.

La libération de l'hormone peptidique thyrocalcitonine est due aux cellules C (cellules parafolliculaires) de la glande thyroïde. Cette hormone participe activement à la régulation des processus cellulaires du métabolisme du calcium et du phosphore, grâce auxquels une croissance normale et un développement ultérieur de l'appareil osseux humain deviennent possibles. Lorsque les os sont usés ou que l'intégrité osseuse est perturbée, la calcitonine compense leur usure en incorporant du calcium et des phosphates dans le tissu osseux, empêche la formation d'ostéoclastes (facteurs de destruction osseuse), stimule la reproduction et l'activité fonctionnelle des ostéoblastes, conduisant ainsi à la formation rapide de nouveau tissu osseux.

Activité fonctionnelle de la glande thyroïde

Aujourd'hui, il existe trois états principaux de l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde.

  • L'euthyroïdie est une affection de la glande thyroïde caractérisée par la production et l'élimination complètes des hormones thyroïdiennes, dans lesquelles toutes les fonctions des organes et des systèmes contrôlés du corps humain fonctionnent normalement, et les pathologies observées concernent la glande thyroïde elle-même..
  • L'hypothyroïdie est une affection de la glande thyroïde, dans laquelle le manque de ses hormones entraîne une diminution de tout ou partie des processus métaboliques dans les organes et systèmes du corps humain qui en dépendent, entraînant un déficit énergétique.
  • L'hyperthyroïdie est une affection de la glande thyroïde, déterminée par un dysfonctionnement de l'organe, dans lequel l'activité accrue de la glande conduit à l'injection d'une quantité excessive d'hormones dans la circulation sanguine, à la suite de laquelle il y a une augmentation des processus métaboliques dans les organes et systèmes subordonnés du corps humain.

L'activité fonctionnelle de la glande thyroïde est régulée par l'hormone thyréostimuline (thyrotropine, TSH), qui est produite par l'hypophyse antérieure. Souvent, ce sont les indicateurs de la production de cette hormone qui indiquent la pathologie de la glande thyroïde. Par exemple, si le niveau de TSH est élevé, les causes et les signes externes de dysfonctionnement de la glande thyroïde sont très probablement associés à l'hypothyroïdie, et vice versa, un faible niveau de TSH indique généralement une hyperthyroïdie. Cependant, l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie ne sont pas les seuls troubles thyroïdiens. La médecine moderne identifie également les maladies auto-immunes de la glande thyroïde, son goitre et ses formations malignes, qui seront discutées ci-dessous..

Maladies de la glande thyroïde, symptômes et manifestations

Les manifestations négatives et les symptômes pathologiques de la glande thyroïde sont assez divers et affectent de nombreux organes et systèmes du corps humain, dont les plus importants sont, bien sûr, le système nerveux central et le système cardiovasculaire..

Comme mentionné précédemment, la plupart des pathologies thyroïdiennes peuvent être grossièrement divisées en trois groupes principaux:

  • pathologies de la glande thyroïde, procédant sans déviations dans son activité fonctionnelle avec des changements morphologiques structurels caractéristiques de l'organe lui-même (formation de nœuds, goitre, hyperplasie, etc.);
  • pathologie thyroïdienne, accompagnée d'une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes et / ou d'une diminution de leur taux plasmatique (hypothyroïdie);
  • pathologie thyroïdienne, accompagnée d'une augmentation de la production ou de la libération d'hormones thyroïdiennes (hyperthyroïdie ou thyrotoxicose).

Le développement de toutes les conditions pathologiques ci-dessus de la glande thyroïde dépend de nombreux facteurs internes et externes, de leur combinaison, ainsi que du mode de vie, de l'âge et, dans une certaine mesure, du sexe du patient..

Symptômes de la maladie thyroïdienne chez les hommes

Les symptômes caractéristiques des maladies thyroïdiennes, en plus des manifestations négatives dans la sphère sexuelle, ne dépendent pas du sexe. Selon la pathologie de la glande thyroïde, les signes d'une maladie particulière (hypofonction, hyperfonction, inflammation thyroïdienne, etc.) chez l'homme et la femme sont presque identiques. Il est à noter que les symptômes de la maladie chez les hommes, ainsi que les maladies elles-mêmes, sont beaucoup moins fréquentes et, selon les statistiques, il n'y a qu'un homme avec une maladie similaire pour 10 femmes souffrant de pathologies thyroïdiennes..

Ganglions thyroïdiens, photo

Les spécialistes-endocrinologues donnent plusieurs définitions de ce fait, parmi lesquelles, en premier lieu, le diagnostic tardif des maladies dues au traitement intempestif des hommes chez le médecin, car les principaux symptômes initiaux de problèmes chez les hommes (37,2-37,5 température corporelle, fatigue / excitabilité, ont augmenté / ralentissement de la fréquence cardiaque, changement de poids, etc.) peuvent être facilement attribués à la fatigue ou à un léger malaise. Dans de tels cas, si les hommes ont des problèmes de glande thyroïde ne peut être établi que par un endocrinologue, vers qui le sexe fort se tourne malheureusement pour durer. C'est en raison du diagnostic plus tardif des pathologies thyroïdiennes chez la moitié masculine de la population que leur traitement est compliqué et prend plus de temps, et à tous autres égards n'est pas différent du traitement prescrit aux femmes..

Les symptômes de la maladie thyroïdienne chez les femmes

Les principaux signes de problèmes et symptômes de maladies de la glande thyroïde chez la femme, le traitement et la prévention de ces maladies correspondent à ceux de l'homme, à l'exception des cas de troubles constatés dans la sphère sexuelle.

Glande thyroïde élargie, photo

Contrairement aux patients masculins, les symptômes des problèmes de thyroïde chez les femmes sont diagnostiqués beaucoup plus tôt et souvent précisément en raison de leur attitude plus attentive à leur santé et à leur apparence, y compris au niveau du cou..

Selon les troubles persistants de la glande thyroïde chez la femme, les symptômes de la maladie peuvent parfois être complètement opposés. Par exemple, avec une augmentation de la fonction de la glande thyroïde (hyperthyroïdie), on note une perte de poids, une augmentation du rythme cardiaque, une diarrhée, etc., et avec son dysfonctionnement (hypothyroïdie), au contraire, une prise de poids, un rythme cardiaque lent, une constipation, etc. sont également observés. glandes chez la femme, symptômes de maladies des nœuds de cet organe et apparition de goitre.

Les symptômes de la maladie chez les femmes atteintes de telles pathologies sont souvent accompagnés d'une compression de la trachée, puis d'une toux avec la glande thyroïde, des douleurs, un essoufflement, une sensation de boule dans la gorge peuvent s'ajouter au reste des manifestations négatives de la maladie. Les signes de la glande thyroïde chez les femmes avec son hypertrophie peuvent être vus à l'œil nu ou ressentis indépendamment, mais quelles conséquences négatives d'une maladie thyroïdienne chez la femme peuvent survenir dans un cas ou un autre, seul un endocrinologue qualifié peut prédire.

Symptômes de la maladie thyroïdienne chez les enfants

Parmi les autres pathologies de la glande thyroïde chez les enfants, qui ne diffèrent pas intrinsèquement de celles de l'adulte, il convient de distinguer l'hypothyroïdie congénitale, qui se développe à la suite de divers problèmes héréditaires et de facteurs négatifs dans l'utérus, dont elle apparaît immédiatement après la naissance d'un enfant et peut conduire au crétinisme.

Les principales causes de l'hypothyroïdie congénitale sont:

  • facteur héréditaire (échec grave de l'hypophyse de la mère à produire de la thyrotropine ou faibles niveaux d'hormones thyroïdiennes);
  • ectopie de la glande thyroïde (localisation incorrecte et / ou divergence dans la taille de la glande thyroïde, accompagnée de son dysfonctionnement);
  • violation de la formation de la glande thyroïde pendant la période embryonnaire;
  • goitre endémique manifesté chez la mère pendant la grossesse;
  • hypoplasie (sous-développement) ou atyroïdie (absence complète) de la glande thyroïde;
  • manque important d'iode et de sélénium, qui sont à la base de la production d'hormones thyroïdiennes.

Il est presque impossible de détecter les premiers symptômes et les signes externes de la maladie chez les nourrissons et, par conséquent, pour prévenir le développement du crétinisme au 4-7e jour de la vie, tous les nouveau-nés sont testés pour déterminer la concentration de thyrotropine en eux. Un taux de TSH surestimé, associé à des études complémentaires (échographie, rayons X, etc.), permet de supposer que la production d'hormones thyroïdiennes est insuffisante ou totalement absente et constitue une indication pour un traitement préventif immédiat avec des médicaments thyroxine..

Crétinisme chez les enfants

Si des problèmes de glande thyroïde chez les enfants sont diagnostiqués dans les premiers jours de leur vie (jusqu'à 21 jours), la nomination d'une hormonothérapie adéquate, effectuée à l'avenir tout au long de la vie, garantit le développement physique et mental normal de l'enfant. Sinon, les conséquences de la maladie conduisent au développement du crétinisme avec des changements irréversibles de la nature intellectuelle et physique..

La façon dont la maladie crétiniste se manifeste et la gravité des changements physiologiques et mentaux chez une personne souffrant de cette pathologie peuvent être jugées par ses signes externes, ainsi que par d'autres symptômes négatifs.

Symptômes typiques du crétinisme:

  • retard grave du développement mental / physique;
  • non-fermeture prolongée de la fontanelle infantile;
  • retard de la croissance du squelette, jusqu'à la formation du nanisme;
  • retard de l'éruption et changement supplémentaire des dents;
  • ballonnements;
  • changements des traits du visage dus à un œdème tissulaire (nez large et plat avec un dos affaissé, hypertélorisme des yeux);
  • ligne de cheveux basse;
  • élargissement de la langue, qui ne rentre souvent pas dans la bouche;
  • jaunisse;
  • disproportionnalité du corps;
  • petit appétit;
  • épaississement et grossissement de la peau;
  • troubles dans la sphère psycho-émotionnelle;
  • Pression artérielle faible;
  • déficience intellectuelle, jusqu'à la formation de l'idiotie;
  • sécheresse et fragilité de la racine des cheveux;
  • activité réduite;
  • sous-développement (rudimentaire) des caractères sexuels secondaires;
  • œdème myxœdème, se manifestant par un crétinisme myxœdème.

Examinons maintenant de plus près les signes et manifestations négatifs des principales pathologies de la glande thyroïde, caractéristiques de tout sexe et âge, ainsi que leurs causes chez les femmes, les hommes et les enfants..

Symptômes de l'hypothyroïdie

Un dysfonctionnement de la glande thyroïde, accompagné d'une violation de ses hormones dans le sens de la réduction de leur production (manque de thyroxine et de triiodothyronine), entraîne un ralentissement des processus métaboliques se produisant dans le corps humain. La diminution de la fonction de la glande est caractérisée par une diminution de la production de chaleur et d'énergie. Les problèmes de dysfonctionnement de la glande thyroïde et le manque de ses hormones ne se font souvent pas sentir pendant longtemps, car les symptômes de dysfonctionnement de ses fonctions se développent assez lentement, peuvent être non spécifiques et se déguiser secrètement en un certain nombre d'autres maladies. Cette circonstance conduit souvent à un diagnostic erroné et, par conséquent, à un traitement inapproprié..

En termes cliniques, l'hypothyroïdie est divisée en primaire (se manifestant par des lésions de la glande thyroïde), secondaire (résultant de lésions de l'hypophyse) et tertiaire (associée à des problèmes dans l'hypothalamus - hypothalamique).

Les causes de l'hypothyroïdie primaire sont le plus souvent une thyroïdite au stade avancé, lorsqu'une sclérose survient après une inflammation de la glande, une carence en iode (généralement observée dans les zones endémiques) et des conditions après radiothérapie ou ablation chirurgicale de la glande (tumeurs, goitre).

L'hypothyroïdie peut provoquer une anémie et une immunodéficience secondaire.

Du côté du système cardiovasculaire, il y a un ralentissement du rythme cardiaque avec une diminution de la fréquence cardiaque (inférieure à 55), qui peut s'accompagner d'un assombrissement des yeux et même d'une perte de conscience (généralement avec une forte augmentation). Au début de l'hypothyroïdie, des symptômes paradoxaux peuvent être observés, caractérisés par une crise sympatho-surrénalienne (fréquence cardiaque paroxystique). Au stade final de l'hypothyroïdie, une dystrophie myocardique et une insuffisance cardiaque se développent souvent.

La peau devient pâle, sèche et froide au toucher. La personne est hantée par une sensation constante de gel. Les plaques à ongles et les cheveux deviennent ternes et cassants. La perte de sourcils dans la zone externe est une alopécie typique, possible (calvitie).

Dans le tissu sous-cutané des membres et du visage, un gonflement apparaît, dense au toucher et mal éliminé avec les diurétiques. Les poches affectent également les cordes vocales, rendant la voix du patient basse et sourde. Un myxœdème peut survenir, s'étendant jusqu'à la muqueuse nasale, rendant la respiration difficile par le nez et l'oreille moyenne, réduisant ainsi l'audition.

Le système digestif répond par une perte d'appétit, une constipation et des problèmes d'absorption des aliments. Les patients peuvent ressentir une diminution de la production d'enzymes intestinales et de suc gastrique. En raison de troubles de la motilité des voies biliaires, un jaunissement des globes oculaires et de la peau est possible. Une hypertrophie du foie et une gastrite sont fréquentes.

Malgré la diminution de l'appétit, le poids du patient augmente, mais ne provoque pas de formes graves d'obésité. La faiblesse musculaire augmente considérablement. Il y a une diminution de l'efficacité, de l'apathie, de la somnolence et de la fatigue.

Les douleurs musculaires peuvent être accompagnées de paresthésies et de polyneuropathies des extrémités, qui entravent l'activité motrice du patient.

Il y a un déclin dans la sphère émotionnelle, une perte d'intérêt et de curiosité. Le patient devient indifférent aux événements qui se passent autour de lui, tout ce à quoi il pense se résume à l'idée du besoin de repos. Les conditions dépressives sont fréquentes. Dans les cas graves, la pensée et la mémoire en souffrent, et la capacité à être créatif et à apprendre est considérablement réduite. L'activité quotidienne devient "mécaniste" avec des performances satisfaisantes uniquement des opérations élaborées depuis des années. Dans un état négligé avec une carence hormonale importante, une faiblesse musculaire totale est possible, affectant même l'exécution d'actions simples et empêchant le patient de se servir lui-même.

Chez les patients des deux sexes, il y a une diminution de la libido. Chez la femme, les fonctions reproductives sont affectées (violation du cycle, infertilité).

Chez les nourrissons, l'hypothyroïdie congénitale peut provoquer un crétinisme. Chez les enfants d'un âge plus mature, il y a une diminution de l'activité physique / mentale et un retard de croissance, jusqu'au développement de la débilité, de l'imbécillité ou de l'oligophrénie.

Une forte diminution des taux d'hormones thyroïdiennes peut provoquer un myxœdème coma. Cette complication est typique des femmes âgées souffrant d'hypothyroïdie depuis longtemps. Cette condition s'accompagne d'une augmentation de tous les symptômes négatifs de l'hypothyroïdie, avec perte de conscience ultérieure, possible insuffisance respiratoire ou cardiaque et risque de décès. Toute pathologie aiguë, immobilisation prolongée, hypothermie peut devenir la cause d'un coma..

Symptômes d'hyperthyroïdie

L'augmentation de la fonction de la glande thyroïde (lorsque les hormones thyroxine et triiodothyronine sont augmentées) provoque une hyperactivité de tous les organes et systèmes subordonnés à la glande dans le corps humain. Les principaux processus métaboliques sont accélérés, ce qui conduit à l'excitation des systèmes nerveux cardiovasculaire, autonome et central, et affecte également négativement la sphère psycho-émotionnelle de la vie humaine. Une fonction thyroïdienne hyperactive prononcée est définie comme une thyrotoxicose (empoisonnement hormonal du corps). Les symptômes non prononcés d'hyperthyroïdie, en particulier chez les personnes âgées, sont facilement confondus avec des manifestations de maladies chroniques ou avec des changements liés à l'âge. Par exemple, bouffées de chaleur, sensation de chaleur, hyperhidrose, etc., les femmes peuvent se méprendre sur les manifestations du début de la ménopause.

Les premiers symptômes de l'hyperthyroïdie

La cause de l'hyperthyroïdie peut être une thyroïdite de genèse auto-immune ou virale, un goitre (syndrome de Plummer, Graves, maladie de Basedow), des formations tumorales (cancer), des tératomes ovariens (produisant des hormones thyroïdiennes), des tumeurs hypophysaires (se manifestant par la production de grandes quantités d'hormone thyréostimulante, par exemple, le syndrome de Truelle. ). L'hyperthyroïdie peut également survenir rarement avec l'utilisation de médicaments arythmiques (amiodarone).

Du côté du système cardiovasculaire, les premiers signes de maladie thyroïdienne avec son hyperfonction sont caractérisés par une accélération de la fréquence cardiaque (plus de 90), qui peut être notée à la fois avec une excitation nerveuse et au repos complet (y compris des épisodes nocturnes). En plus d'une accélération du rythme cardiaque, des douleurs cardiaques et des troubles du rythme cardiaque peuvent être observés (extrasystole, accompagnée d'une perte de contractions, fibrillation auriculaire, poursuite d'un pouls intermittent et peur de la mort).

La peau du patient devient humide et chaude au toucher.

Les premiers signes de dysfonctionnement musculaire se manifestent par de petits tremblements des doigts, notés avec une forte excitation. Par la suite, la symptomatologie se transforme en tremblement des mains, qui peut survenir même au repos. Dans les cas graves, un tremblement important est possible au niveau des mains et de la tête, similaire aux symptômes du parkinsonisme. Le fait qu'un mal de tête puisse survenir dans ce cas dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme. En règle générale, la tête du patient fait mal de la même manière qu'elle fait mal à une température élevée..

Une augmentation du métabolisme énergétique s'accompagne d'une augmentation de la température et d'une sensation de chaleur. Au début, le patient a une intolérance aux couvertures et aux chambres chaudes (coton, laine). À l'avenir, une transpiration abondante est notée même avec un effort physique minimal et à température ambiante. La sensation de chaleur peut être complétée par un rinçage du visage ainsi qu'une sensation d'étouffement.

Une augmentation de l'appétit se produit dans le contexte de la diarrhée et est associée à une absorption et une élimination accélérées des nutriments essentiels. Cinq à six envies de déféquer peuvent être notées par jour, tandis que des douleurs dans l'abdomen sont possibles. À l'échographie, une hypertrophie du foie est observée chez les patients atteints d'hyperthyroïdie. La question de savoir si le foie peut faire mal en même temps reste ouverte, mais cette possibilité ne peut être complètement exclue.

La perte de poids peut être assez brutale et, d'une part, elle est provoquée par l'évacuation rapide des aliments consommés des intestins, et d'autre part, par la décomposition forcée des graisses accumulées, et parfois des protéines. Dans l'hyperthyroïdie sévère, en plus de la perte de la couche adipeuse, une diminution de la masse musculaire se produit. Un tel épuisement du corps conduit progressivement à une diminution de la force et au développement d'une faiblesse sévère..

Avec une hyperthyroïdie modérée, la fonction sexuelle peut rester au même niveau et la libido chez les deux sexes peut même augmenter. Chez l'homme, une augmentation mammaire et le développement d'un dysfonctionnement érectile sont possibles. Les femmes peuvent avoir des irrégularités menstruelles et une probabilité accrue de fausse couche d'une grossesse existante.

Le système nerveux se prête à une excitation tout à fait tangible. Au début de la maladie, cette circonstance peut entraîner une augmentation de l'efficacité et de la vitesse des réactions, mais cela s'accompagne d'une irritabilité malsaine, ainsi que d'une désinhibition de la parole et du moteur. Avec le développement de la maladie, le caractère du patient se détériore sensiblement. Il se produit une labilité émotionnelle (sautes d'humeur brusques et fréquentes), une intolérance et une irritation pour une raison insignifiante. Des sentiments d'anxiété et de peur apparaissent. Des compulsions obsessionnelles sont possibles.

Dans certains cas, la libération hormonale prend la forme d'une crise, appelée tempête thyroïdienne, accompagnée de: nausées / vomissements, augmentation du rythme cardiaque, fièvre, diarrhée, anxiété et peur, faiblesse musculaire et peut-être même coma.

Goitre thyroïdien, symptômes

De nombreux cas des maladies ci-dessus sont accompagnés d'une hypertrophie de la glande thyroïde, c'est-à-dire que le patient a un goitre de la glande thyroïde. Qu'est-ce que c'est, quels sont les signes de l'élargissement, comment ça fait mal et à quoi ressemble une glande hypertrophiée, comment la ressentir, peut-il y avoir de la toux et des étouffements et d'autres symptômes négatifs, nous analyserons ci-dessous.

Dans les pays de l'espace post-soviétique, selon l'apparence du goitre thyroïdien, il est habituel de le diviser en: nodulaire (l'apparition de nœuds dans la glande), diffus (glande uniformément agrandie) et diffus-nodulaire (mixte).

Agrandissement de la glande thyroïde sur la photo

Dans différentes pathologies, le mécanisme d'élargissement de la glande thyroïde, les symptômes et le traitement sont différents. La cause du goitre peut être une hypertrophie thyroïdienne, qui se développe à la suite d'une carence en iode, ou une demande accrue du corps en hormones thyroïdiennes sécrétées (par exemple, pendant la grossesse). Dans certains cas, les symptômes de l'élargissement de la glande thyroïde sont notés avec son hyperfonction, avec la formation du goitre toxique dit diffus. En outre, le goitre peut accompagner le développement de l'inflammation de cet organe ou la formation de sa tumeur..

Une hypertrophie de la glande thyroïde dans l'enfance survient pour les mêmes raisons que chez l'adulte, mais nécessite une plus grande attention et un traitement immédiat. Comme mentionné ci-dessus, une hypertrophie de la glande thyroïde chez les enfants peut signaler une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes, ce qui entraîne un retard de croissance et un retard mental. À cet égard, les parents qui remarquent une augmentation de la taille de la glande thyroïde chez un enfant sont obligés de consulter immédiatement un pédiatre et de consulter un endocrinologue..

La médecine moderne utilise plusieurs classifications de cette pathologie, et dans l'une d'entre elles (selon A.V. Nikolaev), il existe cinq degrés d'élargissement de la glande thyroïde:

  • 1er degré - il y a une augmentation de l'isthme thyroïdien, qui est clairement visible lors de la déglutition et se prête à la palpation;
  • 2e degré - il y a une augmentation de l'isthme et des lobes de la glande thyroïde, qui sont clairement visibles lors de la déglutition et clairement palpables;
  • 3ème degré - le patient atteint de glande thyroïde remplit complètement la région cervicale antérieure, lisse les contours du cou et est visible lors de l'examen visuel (cou «épais»);
  • 4ème degré - la glande thyroïde est considérablement agrandie, les symptômes du cou se manifestent par un changement significatif de sa forme, le goitre est clairement visible à l'examen visuel;
  • 5ème degré - un énorme goitre caractéristique défigurant le cou et serrant ses organes et ses vaisseaux sanguins; lorsque la trachée et le larynx sont pressés, le patient développe une toux, il lui devient difficile de respirer, jusqu'à une suffocation avec la glande thyroïde; lors de la compression de l'œsophage, il y a des difficultés à avaler, d'abord en ce qui concerne les aliments solides, puis avec les liquides; si les vaisseaux sanguins sont pincés, des acouphènes, des étourdissements, des troubles du sommeil / de la mémoire et même une perte de conscience sont possibles; avec une pression sur les troncs nerveux, un syndrome de douleur chronique se développe.

Une autre classification utilisée du goitre (par l'OMS) est simplifiée, spécialement créée pour faciliter l'analyse comparative des études épidémiologiques, se compose de seulement trois degrés et note quels sont les signes de maladie thyroïdienne et les symptômes de l'euthyroïdie (augmentation de la glande thyroïde sans modification du niveau de ses hormones) ou des pathologies thyroïdiennes (hypothyroïdie ou hyperthyroïdie) sont actuellement observées:

  • 0e degré - une augmentation de la glande thyroïde (formation de goitre) n'est pas notée;
  • 1er degré - le développement d'un goitre n'est pas détecté visuellement, mais est palpable, tandis que les lobes palpables de la glande thyroïde dépassent la taille de la phalange extrême du pouce sur la main du patient;
  • 2e degré - le goitre formé est clairement palpable et visible visuellement.

Symptômes de divers goitres

En plus de l'augmentation observée de la glande thyroïde elle-même, certains goitres sont caractérisés par des symptômes oculaires négatifs résultant d'une inflammation auto-immune survenant dans les tissus situés derrière le globe oculaire. Les symptômes oculaires se développent en raison de la structure antigénique associée du tissu et de la glande thyroïde. Le symptôme le plus typique est l'exophtalmie (gonflement des yeux) et, dans les cas particulièrement graves, même leur éversion. Les premiers signes de maladie thyroïdienne avec augmentation peuvent ne pas être accompagnés de telles manifestations. Leur développement est le plus souvent observé aux stades ultérieurs de la formation du goitre..

Les symptômes oculaires les plus courants sont:

  • larmoiement, gonflement des paupières, yeux graveleux et / ou gonflés;
  • Symptôme de Kocher (retard dans le mouvement de la paupière supérieure en regardant vers le bas);
  • Le symptôme de Grefe (l'apparition d'une bande blanche entre l'iris et la paupière supérieure en regardant vers le haut);
  • Le symptôme de Geoffroy (plissement du front en levant les yeux);
  • Symptôme Moebius (incapacité à se concentrer sur un objet étroitement localisé);
  • Symptôme Shtelvag (clignotement rare);
  • Symptôme de Rosenbach (tremblement superficiel des paupières fermées).

Le tableau ci-dessous présente les symptômes les plus courants de divers goitres, ainsi que les paramètres de diagnostic pour leur détection..

Maladie de Basedow (goitre diffus toxique, maladie de Graves)Goitre diffus non toxique (euthyroïde)Goitre nodulaire toxique (goitre de Plummer)Thyroïdite de Hashimoto (goitre de Hashimoto)
Activité hormonaledéveloppant rapidement une thyrotoxicose sévèreaucune violation
  • hyperthyroïdie légère dans la phase compensée;
  • thyrotoxicose en phase de décompensation
thyrotoxicose légère ou modérée, développement à long terme et alternant avec l'hypothyroïdie
Symptômes oculairesexophtalmie bilatérale ou unilatérale et autres symptômes oculairesne provoque pas d'ophtalmopathieabsentdiminution de l'acuité visuelle, larmoiement, vole devant les yeux
Comment la glande est palpée (ressentie)Glande thyroïde dans toutes les zones de même densité et élasticitéGlande thyroïde de consistance homogène et uniformément élargie, à un degré de 0 à 5
  • les ganglions lymphatiques cervicaux ne sont pas hypertrophiés;
  • le développement de nœuds uniques ou multiples est observé dans la glande thyroïde;
  • les nœuds sont indolores;
  • se déplacer en avalant
  • dans la phase de thyrotoxicose, une augmentation diffuse de la glande thyroïde est observée;
  • à la palpation, la glande est inégalement compactée;
  • il y a une croissance lente du goitre, jusqu'à de grandes tailles;
  • un seul lobe de la glande peut être affecté
Scintigraphie (balayage radio-isotopique)augmentation de l'accumulation uniforme de l'isotope dans la glande thyroïdeil n'y a pas de foyers et d'accumulationun nœud chaud de piégeage d'isotopes est détecté
  • pendant la période d'hyperthyroïdie, une accumulation uniforme de l'isotope est notée;
  • dans la période hypothyroïdienne, il diminue
Diagnostic de laboratoire
  • T3, T4 sont augmentés;
  • TSH est réduite;
  • avec la thyrotoxicose subclinique, T3 et T4 sont normaux;
  • TSH est réduite;
  • avec la thyrotoxicose, les anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH sont augmentés
les niveaux d'hormones sont normaux
  • le niveau T3 est augmenté plus que le niveau T4;
  • la thyrotropine est normale ou diminuée;
  • avec hyperthyroïdie;
  • les anticorps dirigés contre les récepteurs TSH sont augmentés;
  • augmentation de la thyroglobuline sérique
  • avec thyrotoxicose;
  • T3 et T4 sont normaux;
  • TSH est réduite;
  • les anticorps dirigés contre les récepteurs TSH sont augmentés;
  • avec l'hypothyroïdie, T3 et T4 sont réduits;
  • TSH augmenté

Tumeurs de la glande thyroïde

Les néoplasmes malins de la glande thyroïde surviennent en raison d'une croissance anormale des cellules dans la glande elle-même. Dans le contexte général du développement de toutes les tumeurs chez l'homme, le cancer de la thyroïde est considéré comme rare. Le pronostic pour les patients avec un diagnostic similaire dans la plupart des cas est positif, car cette forme de cancer est généralement diagnostiquée à un stade précoce de développement et répond bien au traitement. Cependant, les cancers guéris peuvent réapparaître, parfois des années après le traitement..

Types de cancers de la thyroïde:

  • cancer métastatique, sarcome, cancer épidermoïde, fibrosarcome, lymphome (1-2%);
  • cancer anaplasique et indifférencié (3,5-4%);
  • cancer médullaire (5-6%);
  • cancer folliculaire (14%);
  • cancer papillaire (76%).

Les symptômes du cancer de la thyroïde

Les manifestations négatives les plus courantes qui indiquent le développement possible d'un cancer sont:

  • douleur dans la région cervicale, irradiant parfois vers l'oreille;
  • épaississement sous la peau du cou, la croissance plus rapide;
  • enrouement de la voix;
  • respiration difficile;
  • trouble de la déglutition;
  • toux non associée à une maladie infectieuse;
  • faiblesse, perte de poids, transpiration excessive, perte d'appétit.

Si l'un des symptômes ci-dessus est détecté, le patient doit contacter d'urgence un oncologue et un endocrinologue, car des manifestations similaires peuvent indiquer d'autres maladies thyroïdiennes non néoplasiques et le seul moyen de diagnostiquer avec précision le cancer est un examen médical complet. Le diagnostic précoce d'une tumeur cancéreuse et un traitement rapide dans la plupart des cas permettent de se débarrasser de cette maladie.

Traitement des troubles thyroïdiens

Les violations du fond hormonal de la glande thyroïde, se manifestant sous la forme d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie, se prêtent généralement à un traitement par chimiothérapie. Le traitement prescrit pour les femmes ne diffère pratiquement pas du traitement pour les hommes, à l'exception de la thérapie symptomatique des phénomènes négatifs dans la sphère sexuelle. Le traitement standard pour un fond hormonal modifié est considéré comme l'utilisation de médicaments comprenant des hormones thyroïdiennes (y compris la thyroxine, les préparations de triiodothyronine, leurs combinaisons), ainsi que des médicaments complexes contenant de l'iode inorganique (Thyrocomb, Thyrothom, Iodtirox, etc.).

Hypothyroïdie

Le traitement de l'hypothyroïdie, en raison d'un diagnostic intempestif en raison d'un traitement tardif des patients avec un médecin, commence dans la plupart des cas déjà dans la phase chronique de cette maladie avec l'utilisation de médicaments qui compensent le manque d'hormones thyroïdiennes. Un tel traitement hormonal substitutif, en règle générale, est effectué tout au long de la vie ultérieure du patient..

Le principal inconvénient de cette méthode de traitement est la suppression de la production d'hormones thyroïdiennes endogènes par la glande, ce qui conduit finalement le patient à une dépendance totale aux médicaments hormonaux utilisés. Parmi les autres aspects négatifs de cette thérapie, il est nécessaire de mettre en évidence la formation de réactions allergiques, en réponse aux hormones synthétiques, aux troubles nerveux et aux troubles du rythme cardiaque.

Hyperthyroïdie

Le traitement de l'hyperthyroïdie commence souvent aux premiers stades du développement de cette pathologie et dépend directement des raisons qui ont provoqué l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde. Le but du traitement médicamenteux est de réduire la sécrétion et / ou la libération d'hormones thyroïdiennes, pour lesquelles le patient se voit prescrire des thyréostatiques (thiouracile / dérivés du thiamazole, diiodotyrosine) et / ou des médicaments qui empêchent l'absorption et l'accumulation d'iode. Il est recommandé d'effectuer un tel traitement, en particulier avec une augmentation de la glande thyroïde, dans le contexte d'un changement de régime alimentaire..

Diagnostic opportun de l'hyperthyroïdie

Le régime alimentaire pour le goitre et l'hyperfonction thyroïdienne doit inclure une quantité suffisante de protéines, de vitamines, de graisses, de minéraux et de glucides, et un nombre limité d'aliments stimulant le système nerveux humain (chocolat, café, épices, thé, cacao, etc.). En plus des thyréostatiques, des bêtabloquants peuvent parfois être inclus dans le schéma thérapeutique de l'hyperthyroïdie, qui préviennent les effets des hormones thyroïdiennes sur le corps humain..

Une conséquence négative d'une telle thérapie est l'atrophie du tissu thyroïdien de la glande thyroïde elle-même, qui entraîne une diminution significative de la fonctionnalité de la glande et, par conséquent, conduit au même traitement hormonal substitutif. De plus, ce traitement s'accompagne souvent d'effets secondaires assez sévères: nausées / vomissements, altération de la fonction hépatique, suppression de l'hématopoïèse, réactions allergiques, etc..

Pathologies auto-immunes

Le traitement des maladies auto-immunes de la glande thyroïde, en règle générale, est un médicament, est symptomatique et vise à supprimer le processus auto-immun inflammatoire, à éliminer certaines manifestations négatives (palpitations, anxiété, transpiration, léthargie, etc.) et à normaliser les niveaux hormonaux. Dans certains cas particulièrement graves, se manifestant par une prolifération excessive de la glande thyroïde, des interventions chirurgicales sont pratiquées, qui éliminent également uniquement les signes externes de la maladie, et non ses causes..

Goitre (hypertrophie) de la glande thyroïde

L'une des méthodes de traitement du goitre est l'apport d'iode radioactif qui, par la circulation systémique, pénètre dans la glande thyroïde, s'accumule dans les cellules du goitre et conduit à leur destruction. Lors de l'utilisation de cette méthode thérapeutique, dans la plupart des cas, le patient ne se rétablit pas complètement. Après un tel traitement, le patient présente le plus souvent une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie moins prononcée (rarement), ce qui oblige le patient à prendre constamment des médicaments hormonaux.

Une méthode de traitement plus radicale pour une glande thyroïde hypertrophiée est une opération chirurgicale visant à retirer complètement sa partie pathologique (résection) ou toute la glande (thyroïdectomie). Fondamentalement, de telles opérations sont effectuées lors du diagnostic de néoplasmes malins de la glande thyroïde ou de la prolifération de ses tissus, jusqu'à des difficultés à respirer et / ou à avaler.

Les aspects négatifs des interventions chirurgicales sont: le développement postopératoire fréquent de l'hypothyroïdie, conduisant le patient à une thérapie hormonale à vie; diverses complications postopératoires (lésions des glandes parathyroïdes, des nerfs vocaux, etc.), donnant environ 10% d'invalidité.

Sur la base de ce qui précède et compte tenu des risques considérables liés aux déséquilibres hormonaux, les médecins recommandent, avant de traiter la glande thyroïde chez la femme et l'homme, de subir un examen médical complet de cet organe et de ses fonctions et de ne pas s'automédiquer. Des problèmes thyroïdiens diagnostiqués en temps opportun et un traitement adéquatement sélectionné dans de nombreux cas peuvent empêcher le passage de la maladie au stade chronique et même guérir complètement le patient.

Éducation: diplômé de l'Université nationale de médecine de Vinnitsa, nommé d'après NI Pirogova, Faculté de pharmacie, enseignement supérieur pharmaceutique - spécialité "Pharmacien".

Expérience professionnelle: Travail dans les chaînes de pharmacies "Konex" et "Bios-Media", spécialisée en "Pharmacien". Travailler dans la spécialité "Pharmacien" dans la chaîne de pharmacies "Avicenne" dans la ville de Vinnitsa.

commentaires

Le poids a augmenté à pas de géant, les régimes n'ont pas aidé et je soupçonnais un déséquilibre hormonal. L'endocrinologue a envoyé des tests et a confirmé mes inquiétudes. Avec l'hypothyroïdie, vous devez boire des médicaments hormonaux. Je n'avais pas envie de boire des hormones, alors j'ai demandé à trouver une méthode de traitement sûre. Le médecin a dit que vous pouvez essayer de boire 2 cours de tyramine et voir le résultat. J'ai eu de la chance que la tyramine non hormonale ait aidé. Probablement, la maladie venait juste de commencer, alors j'ai été traitée pendant une courte période.

Maintenant, tout le monde doit être vérifié sur la glande thyroïde, et il ne faut pas oublier la prévention. Je n'ai eu aucun gros problème, mais l'endocrinologue a dit que lors de la palpation, la glande était encore assez dense. Pour le fonctionnement normal de la glande thyroïde, et même pour moi-même, j'essaie de bien manger, je prends des vitamines complexes et de la tyramine de manière constante, plusieurs cours par an. Je me sens bien, j'ai assez de force pour tout.

L'hyperthyroïdie a provoqué la grossesse et l'accouchement. Maman a attiré l'attention sur la température constamment élevée, la pâleur, la perte de poids, les tremblements des mains. Elle a pris rendez-vous avec un endocrinologue. Le médecin a recommandé un traitement traditionnel, a ajouté Tyramine. J'ai été traité pendant longtemps, mais grâce aux peptides, hautes qualifications du médecin, j'ai réussi à stabiliser le travail du système hormonal.

Je pense que les compléments alimentaires sont assez efficaces, mais sans prescription médicale je ne prends pas de médicaments, même les plus inoffensifs. J'ai découvert le problème de la glande thyroïde à temps, alors je l'ai fait sans artillerie lourde - hormones. L'endocrinologue a prescrit de la tyramine. J'ai pris le médicament pendant un an, en conséquence, tous les symptômes désagréables ont complètement disparu, les tests sont à la limite inférieure de la norme.

Il me semble que beaucoup traitaient la glande thyroïde avec de l'endocrinol. J'avais un problème avec le fait que cela me pressait fort. Cela interférait avec ma vie normale. Guéri avec de l'endocrinol et une alimentation adéquate..

Ah, je suis juste allé pour une consultation à la clinique thyroïdienne du docteur Ouchakov et j'ai vraiment compris ce qui n'allait pas avec moi. Pendant trois ans, j'ai souffert, je suis allé chez les médecins, et j'ai payé à la fois au régional et à l'Institut d'endocrinologie, il en est arrivé au point qu'il s'agissait d'une intervention chirurgicale, mais grâce au médecin, j'ai convaincu que ce n'était pas effrayant et que l'opération n'était pas nécessaire! Tout le monde serait comme Ouchakov. En général, grâce au médecin.

Victoria ou Anastasia, avez-vous commencé à prendre ce médicament seul ou le médecin vous l'a-t-il prescrit? J'ai lu sur l'endocrinol, il semble être un complément alimentaire à base de plantes naturelles. Vous pouvez boire sans médecin pour la prévention.

J'ai commencé à avoir des problèmes de glande thyroïde à cause du tabagisme (Et je l'ai découvert par hasard, lorsque j'ai été testé pour les hormones. Maintenant, bien sûr, je ne fume pas et je ne vous conseille pas, car il y avait un traitement sérieux, maintenant tout va bien. En plus du fait que J'ai abandonné les mauvaises habitudes, je prends de l'endocrinol pour la prophylaxie thyroïdienne, je fais du sport et je suis mon régime..

salut! Il y a plusieurs années, j'ai commencé à remarquer une étrange bosse dans mon cou. En conséquence: aller chez le médecin, examens, chirurgie et récupération. Après l'opération et la convalescence, j'ai été traité comme ceci: je ne me suis pas assis au régime, j'ai donné du sang, j'ai pris de l'énocrinol et j'ai mangé correctement. Je me sens beaucoup mieux maintenant)