Principal

Goitre

Hypothyroïdie postopératoire

L'hypothyroïdie postopératoire est un processus pathologique qui se développe après l'ablation partielle ou complète de la glande thyroïde. Il s'accompagne d'un tableau clinique caractéristique et nécessite un certain effet thérapeutique. C'est sur ces questions que nous nous attarderons plus en détail dans l'article d'aujourd'hui..

Indications pour le retrait de la glande

La glande thyroïde est un organe endocrinien situé sous le larynx. Extérieurement, il ressemble à un papillon. Se compose des lobes droit et gauche, reliés par un isthme dans la partie centrale. La glande produit les hormones thyroxine et triiodothyronine. Ils sont impliqués dans la régulation du métabolisme et le fonctionnement du système cardiovasculaire, contrôlent le tractus gastro-intestinal et l'activité sexuelle. Un type spécial de cellules de cet organe libère l'hormone calcitonine dans la circulation sanguine, qui est responsable du niveau de calcium dans le corps..

L'ablation de la glande thyroïde est effectuée dans les cas extrêmes. Parmi les principales indications de la chirurgie figurent:

  • tumeur progressive (carcinome papillaire ou anaplasique, néoplasme folliculaire);
  • compression du cou sur fond de blessure;
  • adénome toxique (il s'agit d'une tumeur bénigne, mais elle provoque toujours une intoxication du corps);
  • grand goitre.

Les médecins ne prescrivent une opération que si le traitement thérapeutique de la maladie est inefficace. Après la chirurgie, il y a une longue période de récupération, pendant laquelle il peut y avoir une carence en certaines hormones. Cette condition est l'hypothyroïdie postopératoire..

Prévalence de la maladie

Le processus pathologique qui se développe après la chirurgie est assez courant. Selon les chiffres officiels, il est diagnostiqué chaque année chez 20% des patientes et environ 16% des hommes. Le risque de ce problème augmente avec l'âge du patient. Elle survient le plus souvent chez les personnes atteintes de diabète, d'insuffisance rénale ou d'anémie..

Pourquoi une hypothyroïdie postopératoire survient-elle??

À la suite de l'intervention, le nombre de cellules fonctionnelles diminue et la production d'hormones diminue. L'hypothyroïdie est compréhensible..

Selon la quantité de tissu enlevé, la nécessité d'un traitement de remplacement peut varier. Par exemple, après la résection d'un lobe d'un organe, le second peut prendre en charge toutes les fonctions de fournir au corps des hormones. Dans ce cas, la maladie ne se développe pas ou apparaît de manière insignifiante..

Lorsque la glande entière est réséquée, un traitement aux hormones synthétiques est toujours nécessaire. Les médicaments sont sélectionnés individuellement et leur prise commence le lendemain de l'intervention. Par la suite, la thérapie prescrite est maintenue tout au long de la vie..

Image clinique

Au cours de son développement, l'hypothyroïdie postopératoire affecte presque tous les systèmes organiques. La maladie se caractérise par une évolution complexe et une grande variété de manifestations. Quels symptômes devez-vous rechercher en premier??

  1. Maladie métabolique. Cette pathologie se manifeste par une forte augmentation du poids corporel du patient, ce qui affecte le travail du système circulatoire. Il y a un affaiblissement des parois des vaisseaux sanguins, leur structure et leur perméabilité sont perturbées. En conséquence, la probabilité de développer une athérosclérose, des maladies vasculaires et cardiaques augmente..
  2. Violation de la thermorégulation. Le corps cesse de faire face aux changements de température. Par conséquent, les patients atteints d'hypothyroïdie se plaignent souvent de fièvre et de frissons..
  3. Changement d'apparence. Les premiers symptômes de la maladie peuvent être observés par une modification de l'état de la langue, des yeux et des lèvres. L'accumulation de liquide dans le corps se produit progressivement. La substance intercellulaire n'a pas le temps de faire face aux tâches assignées, un œdème se développe. Un signe clair d'hypothyroïdie postopératoire est le gonflement du visage. La peau s'assèche et devient jaunie, les ongles deviennent plus épais et commencent à exfolier.
  4. Détérioration du système nerveux central. Le patient devient trop colérique, son humeur peut changer plusieurs fois par jour. Dépression, psychose, troubles de la concentration, oubli - tous ces troubles accompagnent généralement le patient.
  5. Dysfonctionnement du système digestif. La bile commence à s'accumuler dans le corps, de sorte que la taille du foie et de la rate augmente rapidement. Le patient peut perdre l'appétit, mais en même temps il souffrira de troubles dyspeptiques (diarrhée, vomissements, constipation, nausées).
  6. Dysfonction sexuelle. Dans le contexte des changements survenant dans le corps, l'infertilité se développe souvent. Ce problème se produit avec la même fréquence chez les hommes et les femmes. Cela entraîne inévitablement une diminution de la vitalité générale..

Les signes énumérés d'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire ne sont pas toujours systémiques. Chez certains patients, toutes les manifestations de la maladie sont rencontrées en même temps, tandis que chez d'autres - seulement quelques-unes, indiquant des problèmes avec un organe spécifique. Par conséquent, un médecin qualifié doit être impliqué dans le diagnostic de la maladie. N'essayez pas de trouver vous-même le bon traitement.

Examen médical

Un diagnostic précis joue un rôle important dans cette maladie. Cependant, en raison du grand nombre et de la variété des symptômes, il peut être difficile de poser un diagnostic correct. Des manifestations similaires peuvent être observées dans le contexte d'autres pathologies..

L'examen du patient commence toujours par une étude de son anamnèse et de ses plaintes spécifiques. Si des symptômes d'hypothyroïdie postopératoire apparaissent après la chirurgie, le médecin peut poser un certain nombre de questions de clarification. Il est important pour lui de savoir quand les premières manifestations de malaise sont apparues, quelle thérapie a été prescrite au patient, etc. Ensuite, ils passent aux méthodes de diagnostic instrumentales. Le patient reçoit des tests sanguins pour évaluer ses niveaux hormonaux.

Certains experts considèrent l'hypothyroïdie après une intervention chirurgicale comme une complication grave. D'autres sont d'avis que le trouble devrait être perçu comme la norme pour une personne qui a subi une intervention chirurgicale. Des scientifiques du monde entier continuent à se disputer sur ces points de vue même aujourd'hui. Dans tous les cas, tous ceux qui ont dû faire face à ce type de problème devraient comprendre la nécessité d'un traitement de l'hypothyroïdie postopératoire. Les directives cliniques seront présentées ci-dessous..

Caractéristiques de la thérapie

Sur la base des résultats des analyses et des caractéristiques du tableau clinique, le traitement est sélectionné. Dans le cas de l'hypothyroïdie, cela implique une prise à vie de médicaments qui peuvent arrêter les manifestations symptomatiques de la maladie. Tous les médicaments sont sélectionnés par un médecin. Ce sont des analogues d'hormones que le fer devrait produire dans le corps d'une personne en bonne santé..

L'un des médicaments les plus efficaces est la «L-thyroxine». Ce médicament supprime les symptômes désagréables, normalise la glande thyroïde. De nombreux patients commencent à ressentir son efficacité dès le lendemain de la première dose. La posologie est choisie par le médecin. Sa légère correction est possible pendant la grossesse, dans le contexte de la perte de poids d'une patiente ou en raison de la nécessité de prendre d'autres médicaments.

Le traitement de l'hypothyroïdie postopératoire par la L-thyroxine est disponible pour tous les segments de la population. Le coût d'un paquet de médicament est un peu plus de 70 roubles. Ce nombre de comprimés suffit pour une prise d'un mois..

Ce médicament a un effet positif sur les fonctions de la glande, en les restaurant progressivement au maximum. Selon les instructions jointes aux comprimés, il est recommandé de le prendre en même temps. Si le patient oublie de prendre la pilule, l'état est toujours satisfaisant. Le médicament reste dans le plasma sanguin pendant une semaine. Cependant, il convient de noter que seule son utilisation régulière permet d'arrêter tous les symptômes de la maladie..

Avantages de l'hormonothérapie

Tout traitement de l'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire se réduit uniquement à la prise de médicaments. L'effet de la thyroxine contribue à des améliorations significatives du corps du patient et présente également un certain nombre d'avantages:

  • en peu de temps, les fonctions de la glande sont complètement restaurées;
  • le dosage dans des cas exceptionnels nécessite un ajustement;
  • le médicament est bon marché;
  • le patient peut profiter de la vie et ne pas ressentir l'inconfort de sa maladie.

Environ 2-3 mois après le début du traitement, le patient doit refaire des tests sanguins pour évaluer son statut hormonal. Habituellement, pendant ce temps, la glande thyroïde a le temps de récupérer et le patient est convaincu de l'efficacité du traitement prescrit.

Prévoir

L'hypothyroïdie postopératoire est un diagnostic assez courant qu'il ne faut pas craindre. Si le patient immédiatement après l'apparition des symptômes de la maladie demande l'aide d'un médecin et suit ses recommandations, le pronostic est favorable. Prendre le médicament prescrit à vie vous permet d'arrêter les symptômes désagréables et de mener une vie normale..

Comment l'hypothyroïdie postopératoire est-elle traitée??

Dans cet article, vous apprendrez:

L'hypothyroïdie postopératoire est une affection pathologique causée par l'ablation complète ou partielle de la glande thyroïde.

Il est à noter: le développement d'une hypothyroïdie postopératoire due à l'ablation d'une partie de la glande thyroïde ne se produit pas toujours. Parfois, le tissu thyroïdien se développe avec le temps et la production d'hormones est rétablie. Mais dans la grande majorité des cas, le tissu restant n'est pas suffisant pour le fonctionnement complet de la glande thyroïde. C'est alors que se développe l'hypothyroïdie postopératoire. La période d'euthyroïdie au cours de laquelle le niveau d'hormones thyréostimulantes de l'hypophyse et des hormones thyroïdiennes est normal peut durer d'un mois à plusieurs années, et alors seulement l'hypothyroïdie peut se développer..

Patient avant et après le retrait de la glande thyroïde

Ce qui menace l'ablation complète ou partielle de la glande thyroïde?

L'ablation partielle ou complète de la glande thyroïde conduit généralement à une hypothyroïdie postopératoire. Mais cela ne se produit pas immédiatement et se manifeste de différentes manières. Le diagnostic de la maladie est considérablement difficile, car certains des syndromes de l'hypothyroïdie postopératoire peuvent se chevaucher. Le développement de la pathologie présente le tableau clinique suivant:

  1. Prise de poids rapide due à des troubles métaboliques. En outre, des maladies cardiovasculaires, l'athérosclérose peuvent se développer..
  2. Troubles du système nerveux: irritabilité, somnolence, diminution de la concentration.
  3. Essoufflement, surtout la nuit.
  4. Gonflement des tissus dû à la rétention de liquide intercellulaire. Ceci est particulièrement visible sur le visage..
  5. Violation du cycle menstruel chez la femme et désir sexuel chez l'homme.
  6. Développement d'anémie, troubles de la coagulation sanguine.
  7. Diminution de la sensibilité au goût, parfois déficience auditive et visuelle.
  8. Un déséquilibre du système digestif, qui se manifeste par de la constipation, une diminution de l'appétit, des nausées.

Souvent, le développement d'un tel syndrome ne se produit pas immédiatement après l'opération, mais après 1 à 2 mois, parfois même plus. De plus, les patients n'associent pas les manifestations survenues à l'opération pratiquée, ce qui conduit à un traitement inapproprié. Par conséquent, il est important que les patients qui ont subi une chirurgie thyroïdienne au moins une fois par an soient testés pour les taux d'hormones. Cela vous évitera beaucoup de problèmes..

Comment diagnostique-t-on l'hypothyroïdie postopératoire?

La variété des plaintes et des syndromes développés compliquent considérablement le diagnostic d'hypothyroïdie postopératoire. De plus, certains syndromes peuvent se chevaucher. Par conséquent, il est très important de déterminer le niveau de TSH, T3, T4 chez les patients, surtout s'il y a eu une opération de la glande thyroïde. De telles études sont effectuées un mois après l'opération, puis tous les six mois. Cela est dû au fait que le développement de l'hypothyroïdie postopératoire peut se développer même plusieurs années après l'opération..

Les principaux objectifs et principes du traitement

Les opérations de la glande thyroïde sont assez courantes aujourd'hui et l'expérience accumulée permet de se passer de conséquences négatives, mais seulement si toutes les recommandations du médecin sont suivies. Cependant, cela ne s'applique pas au développement de l'hypothyroïdie postopératoire. Même avec le respect de toutes les instructions, il y a la possibilité de son développement, dans la mesure où cela dépend des capacités du corps du patient, à savoir le tissu thyroïdien de prolifération. Si le développement de cette maladie s'est produit, il est nécessaire de prendre au sérieux son traitement. Les principaux objectifs du traitement de l'hypothyroïdie postopératoire sont:

  1. Retrait du corps du patient à l'état euthyroïdien.
  2. Traitement et prévention des complications de la maladie sous-jacente.
  3. Prévention de la rechute.
  4. Réhabilitation.

Il y a une opinion parmi les chirurgiens que l'hypothyroïdie postopératoire n'est pas une complication après une chirurgie de la glande thyroïde, mais simplement un nouveau mode de vie pour le patient. Cette opinion est née du fait que la maladie ne peut pas être complètement guérie et que les patients sont constamment obligés de prendre des médicaments qui remplacent les hormones.

Les médicaments qui remplacent les hormones thyroïdiennes sont très importants dans la vie des patients, car ce n'est que grâce à eux qu'il est possible d'éviter le développement de complications causées par l'hypothyroïdie postopératoire.

Il est important que les patients se souviennent et respectent strictement toutes les prescriptions du médecin. Prenez au sérieux le choix du médicament à traiter. Terminez toutes les recherches à temps.

Une attention particulière doit être portée à la posologie du médicament. Le taux d'hormones thyroïdiennes artificielles est déterminé individuellement et peut changer considérablement après un certain laps de temps. Dans le même temps, la posologie du médicament dépend du développement de complications et de leur difficulté. Non seulement le manque de dose du médicament, mais aussi son excès peuvent avoir des conséquences négatives. La posologie du médicament dépend du niveau d'hormones dans le sang du patient. Par conséquent, il est extrêmement important de ne pas oublier et de ne pas reporter une étude prévue du niveau de TSH, T4 et T3, ainsi que la prochaine visite chez le médecin.

Sous réserve des recommandations du médecin, de la consommation constante de médicaments, de substituts d'hormones thyroïdiennes et d'études planifiées en temps opportun des niveaux hormonaux, la qualité de vie du patient n'est pratiquement pas différente de celle d'une personne en bonne santé..

Comment l'hypothyroïdie après la chirurgie est diagnostiquée et traitée

Après l'ablation chirurgicale d'un segment de la glande thyroïde ou d'un organe complètement, le patient peut développer une hypothyroïdie postopératoire. Cela ne se produit pas chez tous ceux qui ont subi une telle opération..

Par conséquent, il est très important de diagnostiquer la maladie à temps afin de commencer le traitement approprié au stade initial. Ce n'est que dans ce cas que les complications seront évitées. Dans notre article, nous nous attarderons sur tous les problèmes indiqués et examinerons en détail les symptômes de la maladie..

Indications pour l'ablation chirurgicale de la glande thyroïde

L'opération pour enlever la glande thyroïde est indiquée pour de telles maladies:

  1. Cancer de la thyroïde papillaire, folliculaire ou anaplasique.
  2. Goitre toxique diffus - une maladie auto-immune provoquée par le fait que la glande produit une quantité excessive de ses hormones en raison d'une stimulation accrue par des anticorps produits dans le système immunitaire.
  3. L'adénome toxique est un néoplasme bénin qui produit de manière autonome des hormones thyroïdiennes.

La chirurgie peut être prescrite lorsqu'un trouble thyroïdien rend la déglutition difficile. Outre le développement de la maladie, les blessures mécaniques qui créent une pression dans le cou sont à l'origine d'une intervention chirurgicale. Ainsi, l'opération est prescrite en cas de menace pour la vie du patient..

Caractéristiques de la maladie

L'hypothyroïdie postopératoire se développe en raison de l'inhibition de la fonction hormonale de la glande thyroïde due à l'ablation d'un organe ou d'une partie de celui-ci. Presque tous les organes et systèmes du corps humain réagissent à la carence en hormones produite par la glande thyroïde..

Si le manque d'hormones synthétisées par la glande thyroïde n'est pas compensé à temps, une augmentation du foie et de la rate est possible, ainsi que le développement de telles maladies du système cardiovasculaire qui mettent la vie du patient en danger..

La violation du système reproducteur d'une femme se manifeste sous la forme d'infertilité.

Manifestations pathologiques

Lorsque l'hypothyroïdie survient après une chirurgie, ses symptômes sont divers et avec le temps, leur intensité ne fait qu'augmenter..

L'hypothyroïdie postopératoire présente les symptômes suivants:

  1. Le processus de thermorégulation est perturbé et la température corporelle diminue. Le patient ne tolère pas bien le froid. Il gèle constamment.
  2. En raison de changements dans la quantité d'hormones thyroïdiennes, le métabolisme ralentit. Cela conduit à une forte augmentation du poids corporel, sans augmenter l'apport calorique du patient..
  3. Un fort gonflement peut apparaître sur le visage, généralement autour des yeux et des lèvres. Parfois, la langue gonfle. Cette condition est causée par un retard dans le corps du liquide intracellulaire et intercellulaire.
  4. Les patients notent que leurs fonctions sensibles sont altérées. Tout d'abord, les papilles gustatives sont moins réactives qu'avant la chirurgie. Beaucoup ont un odorat terne. Certaines personnes signalent une détérioration de la vision ou de l'audition, et parfois en même temps.
  5. L'état psycho-émotionnel s'aggrave: une mauvaise humeur, une irritabilité déraisonnable apparaît, un état dépressif peut se développer. Les patients opérés sont souvent dans un état léthargique. Ils notent leur trouble de la mémoire et une diminution de la concentration..
  6. De nombreuses personnes signalent des nausées, des vomissements et une perte totale d'appétit. Les troubles du système digestif sont fréquents: constipation ou flatulences.
  7. Les patients se plaignent de peau sèche, de chute de cheveux, d'ongles clairsemés, ce qui entraîne leur fragilité et leur desquamation.
  8. Le taux d'hémoglobine diminue. Si elle n'est pas traitée, la coagulation du sang s'aggrave..
  9. L'apnée apparaît - un affaiblissement brutal ou un arrêt temporaire de la respiration pendant le sommeil. Le patient commence à ronfler et à mal dormir. La somnolence apparaît pendant la journée. En raison de l'apnée, le volume des poumons diminue. En conséquence, la probabilité de maladies respiratoires et pulmonaires augmente..
  10. Une prise de poids rapide entraîne une augmentation du taux de cholestérol sanguin. L'état des parois des vaisseaux sanguins du patient s'aggrave et leur perméabilité diminue. Par la suite, l'athérosclérose peut se développer.

Hypothyroïdie après ablation de la glande thyroïde: hormones, iode et autres moyens de maintenir la santé

L'hypothyroïdie postopératoire est une carence en hormones thyroïdiennes qui apparaît après son élimination complète ou partielle. La perte de la fonction thyroïdienne est irréversible. Les hormones thyroïdiennes sont responsables de l'ensemble du métabolisme dans le corps, et lorsque leur niveau diminue, tous les processus métaboliques ralentissent. Le vieillissement et le flétrissement, par contre, sont accélérés. Après l'ablation de la glande thyroïde, vous devez constamment prendre un traitement hormonal substitutif.

  1. Raisons du manque d'hormones après le retrait de la glande thyroïde
  2. Symptômes de l'hypothyroïdie
  3. Approches diagnostiques
  4. Comment traiter l'hypothyroïdie après l'ablation de la thyroïde
  5. Médicaments hormonaux
  6. Iode dans les aliments et les suppléments
  7. Complexes de vitamines
  8. Mode de vie, activité physique, routine quotidienne
  9. Pourquoi une carence hormonale est dangereuse

Raisons du manque d'hormones après le retrait de la glande thyroïde

La glande thyroïde est le seul organe qui synthétise les hormones thyroïdiennes. Par conséquent, après son retrait, une hypothyroïdie se développe. Cette condition nécessite l'administration constante d'un traitement hormonal substitutif..

La thyroïdectomie (chirurgie pour enlever la glande thyroïde) peut être complète ou partielle. Lorsqu'ils sont complètement retirés, tous les tissus de la glande sont excisés et une hypothyroïdie absolue se forme. Cette procédure est indiquée pour la thyrotoxicose diffuse, le cancer de la thyroïde. En oncologie, une dissection des ganglions lymphatiques cervicaux est également réalisée (ablation des ganglions lymphatiques cervicaux qui collectent la lymphe de la glande thyroïde).

La thyroïdectomie partielle consiste à retirer le lobe, l'isthme ou le nœud de la glande thyroïde elle-même. Après une telle opération, la capacité de l'organe à synthétiser des hormones demeure, mais leur niveau diminue encore..

Le médecin décide de la portée de l'opération. La glande thyroïde est complètement retirée pour des raisons de santé.

Symptômes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire entraîne un ralentissement du métabolisme dans tout le corps. Par conséquent, ses symptômes sont multiples. Le manque d'hormones thyroïdiennes affecte tous les organes et systèmes.

Signes d'hypothyroïdie postopératoire par les organes:

  1. Général: prise de poids déraisonnable, faiblesse, malaise, fatigue, somnolence, léthargie, intolérance au froid.
  2. Peau et ses phanères: la peau est sèche, froide au toucher, pâle, les cheveux sont cassants et tombent souvent. Aux stades avancés, un œdème sous-cutané dense se forme - myxœdème. Il est le plus prononcé sur les mains et les paupières..
  3. Coeur et vaisseaux sanguins: ralentissement du pouls, bruits cardiaques sourds, augmentation du volume cardiaque, baisse de la pression artérielle. Une pression plus basse augmente parfois.
  4. Poumons et voies respiratoires: la voix devient sourde et rugueuse, la respiration est rare et superficielle, l'insuffisance respiratoire se joint aux dernières étapes.
  5. Tractus gastro-intestinal: tendance à la constipation.
  6. Système nerveux: neuropathies, paresthésies, diminution des réflexes et de l'acuité auditive.
  7. Muscles et os: faiblesse et douleurs musculaires, fatigue, crampes, accumulation de liquide dans les articulations.
  8. Système reproducteur: irrégularités menstruelles, infertilité, fausses couches, perte de libido, impuissance.
  9. Esprit: troubles de l'attention, oubli, dépression, labilité émotionnelle, crises de psychose.

Dans les cas graves, un coma hypothyroïdien (myxœdème) se développe. Il s'agit d'une condition potentiellement mortelle dans laquelle tous les processus métaboliques sont inhibés et une personne tombe dans le coma. La température corporelle tombe à 25 ° C. Le rythme cardiaque ralentit, la pression artérielle baisse, le niveau de CO augmente2 dans le sang, le taux de sucre baisse fortement. Des convulsions apparaissent. Si vous ne commencez pas à guérir à temps, le coma entraîne la mort..

Approches diagnostiques

L'hypothyroïdie postopératoire est diagnostiquée chez ceux qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever la thyroïde.

Pour confirmer l'hypothyroïdie, des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales sont utilisées:

  1. Le niveau de TSH dans le sang augmente et le niveau de T4 (thyroxine) et T3 (triiodothyronine) diminue.
  2. Dans l'analyse générale du sang, le nombre d'hémoglobine et d'érythrocytes diminue.
  3. Dans le test sanguin biochimique, le taux de cholestérol, de triglycérides, de lipoprotéines de basse densité et de calcium augmente, le niveau de sodium diminue.
  4. L'échographie de la glande thyroïde avec hypothyroïdie après une intervention chirurgicale n'est pas très informative. Seules les zones des lobes supprimés seront visibles.
  5. Échographies de l'abdomen, de la poitrine et du cœur - signes de stagnation liquidienne typiques de l'hypothyroïdie.
  6. L'ECG montre une bradycardie, un ralentissement de la conduction des impulsions à travers le cœur.

Comment traiter l'hypothyroïdie après l'ablation de la thyroïde

L'hypothyroïdie qui survient après la résection de la glande thyroïde est traitée par un traitement hormonal substitutif. La prise de ces médicaments dure toute la vie. Vous ne pouvez pas les remplacer par quelque chose ou les refuser.

Médicaments hormonaux

Le médicament de choix pour l'hypothyroïdie postopératoire est la lévothyroxine (Eutirox, L-Thyroxine, Bagothyrox). Un comprimé contient 25 à 100 mcg de substance active (hormone thyroïdienne).

Vous n'avez pas besoin de prendre d'autres hormones. Les médicaments hormonaux pour l'hypothyroïdie sont pris une fois par jour, toujours à jeun le matin. Une heure après avoir pris le médicament, ils prennent le petit déjeuner. Dans de rares cas, la lévothyroxine est prescrite le soir.

En moyenne, vous avez besoin de 100 à 150 μg de L-Thyroxine par jour. Mais d'abord, une petite dose (25 mcg) est prescrite et augmentée progressivement. La concentration optimale est sélectionnée dans les trois mois. 30 jours après la dernière modification de la dose d'hormone, un test sanguin de TSH (thyréostimuline) est effectué. Il montre si le corps a suffisamment de lévothyroxine. Après l'ajustement de la dose finale, le contrôle de la TSH est effectué une fois tous les six mois ou par an..

Les médicaments combinés (lévothyroxine avec triiodothyronine) ne sont pas prescrits, car la lévothyroxine est convertie en triiodothyronine en cours d'assimilation.

La triiodothyronine pure (liothyronine) est utilisée uniquement pour le myxoedème coma.

Iode dans les aliments et les suppléments

L'iode est un oligo-élément impliqué dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. En l'absence de cet élément, la glande thyroïde cesse de fonctionner normalement. De plus, il commence à se développer de manière anormale. Ainsi, un goitre se forme et par la suite une hypothyroïdie. Par conséquent, avec une carence en iode évidente, des suppléments et des comprimés contenant cet oligo-élément sont prescrits.

Dans l'hypothyroïdie postopératoire, l'iodure de potassium n'est pas prescrit sans faute. Il n'y a pas de tissu glandulaire, il n'y a rien à croître. Les hormones ne sont pas synthétisées, mais sont toutes faites dans le corps.

Les compléments alimentaires contenant de l'iode et du sélénium sont nécessaires pour les personnes vivant dans des régions où la carence en iode est endémique (Caucase du Nord, territoire de Krasnoïarsk, Touva, Yakoutie et Extrême-Nord), pour les mères enceintes et allaitantes. En outre, un oligo-élément est indiqué pour ceux qui ont une glande thyroïde hypertrophiée à l'échographie. En outre, il existe des indications plus étroites pour la nomination de suppléments d'iode..

Comprimés contenant de l'iodure de potassium:

  • Iodomarine;
  • Équilibre iodé;
  • Antistramine;
  • Microiodure;
  • Yodostin.
Il est strictement interdit de prescrire vous-même de l'iodure de potassium. Son excès est plus dangereux que la carence.

Les médecins recommandent de consommer tous les jours des aliments riches en iode:

  • Le foie de morue est incontestablement le leader en matière de concentration d'iode naturel. 100 grammes du produit représentent 350-450 mcg d'un oligo-élément.
  • Poisson et fruits de mer. Presque tous les habitants sous-marins contiennent beaucoup d'iode - mer et rivière.
  • Laminaria (algue). L'apport quotidien en iode est contenu dans seulement 100 grammes du produit.
  • Canneberge. Swamp Berry contient environ 500 microgrammes d'oligo-éléments.
  • Sel iodé. Il est recommandé de remplacer le sel de table ordinaire par du sel iodé ou himalayen.
  • Légumineuses.
  • La plupart des céréales. Ils ne contiennent pas beaucoup d'iode, mais avec leur utilisation quotidienne, ils saturent l'organisme en oligo-éléments.

Complexes de vitamines

Des suppléments complexes sont pris pour prévenir les carences en vitamines et minéraux. Ils ne sont pas une alternative aux comprimés d'iodure de potassium et ne sont pas nécessaires pour l'hypothyroïdie. Avec une alimentation équilibrée, il n'est pas nécessaire de prendre des complexes vitaminiques.

Évaluation des complexes de vitamines et de minéraux avec l'iode:

  • Life Extension, Iode marin. Contient 1000 mcg d'un oligo-élément. Convient aux végétariens. Entièrement naturel.
  • Now Foods, Kelp. Vitamines naturelles d'algues (varech). Un comprimé contient 150 mcg de la substance.
  • Life-Flo Liquid Iodine Plus. Convient aux végétariens. 3 gouttes contiennent 150 mcg de l'élément.
  • Now Foods, Thyroid Energy. Multivitamines entièrement naturelles. Deux capsules contiennent 225 mcg d'iode et 50 mcg de sélénium. Contient également de nombreuses autres vitamines et minéraux utiles pour la glande thyroïde.
  • Elemvital à l'iode organique "Natural Energy".
  • Iode actif "Elitpharm".
  • Optimum Nutrition, Opti-Femmes. Contient de l'iode naturel. 225 mcg par capsule.
  • Natumin Yod. 1 capsule contient 200 mcg du médicament.
  • Alphabet classique. Multivitamines riches en iode.
  • Complivit + Iode.

Il est recommandé de prendre les complexes de vitamines et les suppléments en consultation avec le médecin traitant.

Mode de vie, activité physique, routine quotidienne

Pour récupérer le plus rapidement possible après la chirurgie et se débarrasser de l'hypothyroïdie, vous devez mener une vie saine..

La prise régulière de thérapie de substitution, l'activité physique dosée, la marche et une bonne nutrition stabilisent tous les types de métabolisme dans le corps.

Pourquoi une carence hormonale est dangereuse

Les hormones thyroïdiennes sont des substances vitales, sans lesquelles le métabolisme de base du corps s'arrête. Avec l'hypothyroïdie, le liquide commence à se développer activement dans toutes les cavités du corps. Il se forme une ascite (accumulation de liquide dans l'abdomen), un hydropéricarde (liquide dans le sac cardiaque), une pleurésie (dans la cavité pleurale), etc. Tout cela rend difficile le cœur, la respiration et l'activité des autres organes internes..

L'infertilité est souvent une conséquence de l'hypothyroïdie. Les personnes atteintes d'hypothyroïdie sont plus susceptibles de souffrir de cancer et de maladies auto-immunes (lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde, vascularite, maladie de Crohn, sclérose en plaques, etc.). Il est également important de se rappeler que les personnes atteintes d'hypothyroïdie sont sujettes au vieillissement prématuré et au flétrissement du corps..

Une complication potentiellement mortelle de l'hypothyroïdie est un coma hypothyroïdien (myxœdème).

  • perte de conscience;
  • respiration lente non naturelle;
  • obstruction intestinale;
  • baisse de la température corporelle;
  • œdème myxœdème et accumulation de liquide dans toutes les cavités corporelles.

Il est possible de sauver une personne dans un coma hypothyroïdien uniquement dans des conditions de réanimation. Par conséquent, le choix correct du traitement de substitution est une protection fiable contre les conséquences de la maladie..

Hypothyroïdie postopératoire

Aujourd'hui, l'hypothyroïdie est considérée comme une maladie courante. Après une intervention chirurgicale sur la glande thyroïde, le patient peut présenter un état pathologique. Cela se produit en raison de l'ablation partielle ou complète de la glande thyroïde. Le stade postopératoire de la maladie ne survient pas chez tout le monde. Selon les statistiques, la maladie se manifeste chez 16% des hommes et 20% chez les femmes. Dans la plupart des cas, une pathologie est observée chez les personnes âgées et les personnes atteintes d'insuffisance rénale..

Symptômes de la maladie

Il existe de nombreux signes d'hypothyroïdie postopératoire. Pour cette raison, le processus de diagnostic est souvent retardé. En outre, les manifestations de la maladie peuvent être déguisées en d'autres maladies. Habituellement, le patient présente des écarts tels que:

  • somnolence;
  • maladie métabolique;
  • basse température;
  • taches jaunes sur la peau;
  • anémie;
  • somnolence.

Des sautes d'humeur et de la nervosité sont également observées. L'essoufflement survient généralement le soir. Chez les femmes, le cycle menstruel est perturbé et chez les hommes, les problèmes d'érection commencent. Des troubles sont également notés dans le système digestif:

  • diminution de l'appétit;
  • la nausée;
  • constipation;
  • stase bilieuse;
  • flatulence.

Les symptômes comprennent des modifications de la pression artérielle et des troubles du rythme cardiaque. L'hypothyroïdie provoque la matité des papilles gustatives, de l'ouïe et de l'odorat.

Comment diagnostiquer et traiter l'hypothyroïdie postopératoire

Après l'ablation de toute la glande thyroïde ou d'une partie importante de celle-ci, le patient opéré développe une hypothyroïdie postopératoire à vie. La maladie n'apparaît pas chez tout le monde. Les statistiques montrent qu'environ 20% des femmes et 16% des hommes souffrent de cette maladie après avoir subi une intervention chirurgicale.

La glande thyroïde produit trois hormones. Ils sont responsables du métabolisme. Son élimination est principalement due à une tumeur évolutive, un goitre, une blessure mécanique ou une autre maladie qui menace la vie du patient. Les médecins ne procèdent à cette opération que s'il est impossible de guérir la pathologie avec des méthodes thérapeutiques..

Après l'ablation de la glande thyroïde, le patient opéré développe une hypothyroïdie postopératoire à vie.

Après l'opération, il y a un manque d'hormones produites par la glande thyroïde. Cet état de déficit hormonal est appelé hypothyroïdie postopératoire. Habituellement, les médecins choisissent une dose de remplacement des hormones nécessaires et le patient les prend à vie. Ainsi, le diagnostic d'hypothyroïdie est posé avec une production insuffisante d'hormone thyroïdienne..

Le tableau clinique de l'hypothyroïdie postopératoire

Tous les patients opérés ne développent pas cette maladie. Parfois, après la chirurgie, une partie de la glande thyroïde reste. Les glandes thyroïdiennes supplémentaires peuvent également ne pas être affectées. Ces organes remplissent une partie des fonctions de la glande thyroïde retirée. Il arrive que de petites glandes se développent, remplaçant complètement la glande thyroïde. Si cela ne se produit pas, une hypothyroïdie postopératoire se produit..

Il est important de comprendre que cette maladie n'est pas une complication postopératoire. C'est le résultat de l'opération, sa conséquence naturelle.

Si après l'opération, une partie de la glande reste, l'hypothyroïdie ne se développera pas.

Avec le développement de la maladie, le patient ressent de nombreux symptômes différents, car le développement de la maladie entraîne un échec du travail de tous les systèmes corporels. Les signes les plus visibles sont:

  • Prise de poids due à des troubles métaboliques. Ceci est suivi d'une perturbation du travail du système circulatoire, qui se manifeste sous la forme d'athérosclérose. Il existe un risque de développer une maladie cardiaque.
  • Rétention de fluide inter- et intracellulaire. Extérieurement, cela se manifeste par des troubles cutanés - peau sèche, gonflement dans tout le corps, jaunissement.
  • Violation des sens. La voix peut devenir rauque. Diminution de la sensibilité.
  • Troubles neurologiques - irritabilité excessive, somnolence constante, fatigue accrue, dépression. Le manque d'attention apparaît.
  • Une augmentation de la pression artérielle est remplacée par une diminution.
  • Trouble du fonctionnement du système digestif. Augmentation du tube digestif, diminution de l'appétit.
  • Dysfonctionnements sexuels. Chez les femmes, il se manifeste sous la forme d'infertilité, chez les hommes - par une diminution de la puissance.
  • Anémie, faible taux d'hémoglobine sanguine.
  • Atrophie musculaire.
  • Dysfonctionnements respiratoires, en particulier pendant le sommeil.

Hypothyroïdie postopératoire: symptômes, traitement et conséquences

Maladies à l'origine d'une intervention chirurgicale sur la glande:

  • tumeur folliculaire;
  • carcinome anaplasique;
  • carcinome papillaire;
  • goitre toxique diffus;
  • adénome toxique.

Le médecin traitant ne peut opter pour une telle opération que s'il n'est pas possible de guérir la maladie par une thérapie. À la suite de l'opération pour enlever la glande thyroïde, il y a un manque d'hormones correspondantes que la glande thyroïde produit.

Cette condition, caractérisée par une carence en hormones nécessaires, est appelée hypothyroïdie postopératoire..

En règle générale, le patient se voit prescrire un traitement de remplacement sous forme de médicaments hormonaux, pris tout au long de sa vie ultérieure..

Les symptômes de la maladie

Symptômes de l'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire:

  • température corporelle basse;
  • obésité;
  • gonflement de la peau et des muqueuses;
  • lèvres gonflées;
  • respiration difficile;
  • difficulté avec le goût;
  • voix rauque;
  • léthargie;
  • irritabilité;
  • la dépression;
  • mouvements lents;
  • somnolence;
  • violation du rythme cardiaque;
  • stase bilieuse;
  • hypertrophie de la rate et du foie;
  • petit appétit;
  • constipation et flatulences;
  • vomissements, nausées;
  • anémie;
  • violation de la fonction reproductrice;
  • apnée;
  • pneumonie.

Traitement de la maladie

Les médecins considèrent l'hypothyroïdie postopératoire non comme une maladie, mais comme un mode de vie qui nécessite une approche particulière. Les patients doivent prendre conscience de l'importance de l'utilisation d'un traitement hormonal substitutif tout au long de leur vie..

L'utilisation du médicament L-Thyroxin facilite considérablement la vie des patients après résection de la glande thyroïde. La structure de la préparation est identique à l'hormone naturelle thyroxine.

Avantages de l'hormonothérapie dans le traitement de l'hypothyroïdie postopératoire:

  • La fonction de la glande endocrine est entièrement restaurée.
  • Le médicament est pris une fois à la posologie établie par l'endocrinologue.
  • La dose prescrite ne change pas souvent, généralement pendant la grossesse, la prise de médicaments supplémentaires, la prise de poids ou la perte de poids.
  • Le médicament a un prix abordable.
  • La qualité de vie du patient n'est pas différente de la vie normale d'une personne en bonne santé.
  • Le médicament a un effet rapide et dure une semaine, maintenant un état thyroïdien sain, même si le patient a oublié de prendre sa dose.

Hypothyroïdie thyroïdienne après traitement à l'iode radioactif

Dans certains cas, la violation est associée à la sensibilité individuelle des patients, qui n'a pas été prise en compte par le médecin traitant. La cause de l'hypothyroïdie de la glande après la prise d'iode radioactif peut être un diagnostic incorrect, lorsque les symptômes du goitre euthyroïdien et de la névrose sont associés à une thyrotoxicose de la glande thyroïde.

La maladie après une thérapie à l'iode radioactif est caractérisée par le fait que la taille de la glande thyroïde n'a pas changé et ne peut pas être ressentie.

Symptômes de l'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire associée au traitement par iode radioactif:

  • exophtalmie;
  • changements dans le myocarde;
  • anémie;
  • mauvaise circulation.

Un régime spécial, visant à restaurer les processus métaboliques, fournit une aide essentielle aux patients qui ont suivi un traitement à l'iode radioactif. Les aliments hypocaloriques riches en vitamines aident à faire face aux symptômes de l'hypothyroïdie postopératoire et à maintenir le corps en bonne forme.

Hypothyroïdie postopératoire

Aujourd'hui, l'hypothyroïdie est considérée comme une maladie courante. Après une intervention chirurgicale sur la glande thyroïde, le patient peut présenter un état pathologique. Cela se produit en raison de l'ablation partielle ou complète de la glande thyroïde. Le stade postopératoire de la maladie ne survient pas chez tout le monde. Selon les statistiques, la maladie se manifeste chez 16% des hommes et 20% chez les femmes. Dans la plupart des cas, une pathologie est observée chez les personnes âgées et les personnes atteintes d'insuffisance rénale..

Symptômes de la maladie

Il existe de nombreux signes d'hypothyroïdie postopératoire. Pour cette raison, le processus de diagnostic est souvent retardé. En outre, les manifestations de la maladie peuvent être déguisées en d'autres maladies. Habituellement, le patient présente des écarts tels que:

  • somnolence;
  • maladie métabolique;
  • basse température;
  • taches jaunes sur la peau;
  • anémie;
  • somnolence.

Des sautes d'humeur et de la nervosité sont également observées. L'essoufflement survient généralement le soir. Chez les femmes, le cycle menstruel est perturbé et chez les hommes, les problèmes d'érection commencent. Des troubles sont également notés dans le système digestif:

  • diminution de l'appétit;
  • la nausée;
  • constipation;
  • stase bilieuse;
  • flatulence.

Les symptômes comprennent des modifications de la pression artérielle et des troubles du rythme cardiaque. L'hypothyroïdie provoque la matité des papilles gustatives, de l'ouïe et de l'odorat.

Litt.: Grande Encyclopédie médicale, 1956

Avec l'hypothyroïdie, on observe une suppression de la glande thyroïde. La maladie progresse lorsque le système immunitaire d'une personne attaque les cellules thyroïdiennes.

L'hypothyroïdie primaire nécessite une intervention chirurgicale lorsque le patient est diagnostiqué avec des maladies telles que le carcinome papillaire et la tumeur folliculaire.

Les raisons de l'apparition d'une pathologie postopératoire peuvent ne pas apparaître immédiatement. La récidive de l'hypothyroïdie peut être causée par:

  • carence en iode;
  • Diabète;
  • crise thyrotoxique.

Quelque temps après l'opération, le tissu thyroïdien du patient commencera à se développer. Après cela, la production d'hormones devrait être rétablie. Le plus souvent, il n'y a pas assez de tissu pour une fonction thyroïdienne maximale. C'est la principale raison du développement de l'hypothyroïdie postopératoire..

Chez les chirurgiens, l'hypothyroïdie postopératoire n'est pas considérée comme une maladie et une pathologie. Ils appellent cela une conséquence naturelle de l'opération. Votre professionnel de la santé:

Étant donné que les chances de récidive sont élevées, le patient doit se rendre à la clinique une fois par mois. Dans le cabinet de l'endocrinologue, le patient attend:

Après cela, le médecin vous prescrira des méthodes supplémentaires d'examen et de traitement. L'étape la plus importante pour poser un diagnostic consiste à mesurer le taux d'hormone thyréostimulante, de triiodothyrotine et de thyroxine. Il est à noter que l'hypothyroïdie après chirurgie est traitée à vie..

Deux semaines après l'opération, le patient peut mener une vie normale. Il est autorisé à faire du sport, voyager et travailler. Cependant, la nécessité de visites régulières chez le médecin restera. Mais si vous ne prenez pas de médicaments hormonaux et ne suivez pas de régime, une rechute de la maladie peut survenir. Les complications postopératoires apparaissent généralement rapidement. Ils peuvent être:

  • les conséquences de l'infection;
  • saignement;
  • dégâts nerveux.

Dans les premiers jours suivant la chirurgie, les médecins notent que le patient a des douleurs abdominales, de la transpiration et des problèmes respiratoires. Si le traitement est ignoré, l'hypothyroïdie postopératoire peut déclencher l'athérosclérose. Cela augmente considérablement le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral jusqu'à 40 ans.

La perte de poids guérit les articulations!

L'obésité peut être considérée comme l'un des problèmes les plus courants dont nous...

Les questions d'actualité de la médecine halal seront discutées à Moscou

Selon le concept islamique, la santé humaine est un don de Dieu, qu'il est obligé de protéger...

Acné sur la poitrine chez les femmes

L'acné peut apparaître n'importe où sur le corps. Parfois, ils se produisent dans le décolleté, h...

Toux thyroïdienne

La glande thyroïde humaine est un petit organe de sécrétion interne, qui normalement...

Traitement des symptômes d'hypothyroïdie postopératoire - Hypothyroïdie

Hypothyroïdie après ablation de la glande thyroïde

Hypothyroïdie postopératoire - pathologie thyroïdienne, l'un des types de lésions du système endocrinien.

La propagation de la pathologie, les causes de la manifestation de la maladie

La maladie devient actuellement l'une des lésions les plus fréquentes du corps humain. Sa propagation est associée à certaines raisons. Le type d'hypothyroïdie postopératoire est diagnostiqué chez les personnes ayant subi une chirurgie thyroïdienne.

Elle est détectée chez un grand nombre de patients chirurgiens:

Le risque de développer une lésion pathologique augmente en fonction de l'âge du patient..

Plus la personne est âgée, plus le risque de développer la maladie est élevé. Le groupe à risque pour les médecins comprend certains groupes de patients. La plupart du temps, leur corps est déjà affecté par une sorte de maladie.

Les maladies provoquant les plus courantes comprennent:

  • diabète sucré (diabète sucré);
  • anémie;
  • néoplasmes de goitre;
  • PN (insuffisance rénale).

La carence en iode est caractéristique de deux groupes les plus sensibles aux changements pathologiques, à savoir:

L'opération est effectuée uniquement en cas de danger pour la vie humaine, lorsque d'autres méthodes ne peuvent pas arrêter la maladie:

  1. Carcinome de deux types: papillaire, anaplasique.
  2. Tumeur folliculaire progressive.
  3. Blessures mécaniques ou dommages au larynx.
  4. Pression externe sévère sur le larynx.

D'autres types de maladies sont traités non seulement à l'aide de la chirurgie, par conséquent, le risque d'hypothyroïdie postopératoire est réduit.

Le tableau clinique de la maladie

Les principales violations peuvent être répertoriées:

  1. Maladie métabolique. Elle se caractérise par une prise de poids qui modifie le fonctionnement des systèmes circulatoires. Il y a un affaiblissement des parois des vaisseaux sanguins, leur structure et leur perméabilité se détériorent. Le symptôme provoque le développement de l'athérosclérose, des maladies cardiaques, des pathologies vasculaires.
  2. Violation des processus thermorégulateurs. Le mécanisme de normalisation de la température ne fonctionne pas. Les patients ont de la fièvre et des frissons. Le corps ne peut pas faire face seul aux changements internes.
  3. Changement d'apparence. Les manifestations externes peuvent être plus clairement visibles sur le changement d'état des lèvres, des yeux et de la langue. Le fluide intercellulaire n'a pas le temps d'accomplir toutes les tâches qui lui sont assignées. Le liquide s'accumule, un œdème se forme. La peau, au contraire, se dessèche, ne recevant pas la quantité de liquide requise. Les ongles deviennent plus épais, des couches de plaques à ongles se forment. La peau devient jaune.
  4. Changements de sensibilité. L'odorat et le toucher se détériorent et les récepteurs auditifs diminuent. Vision gouttes.
  5. L'activité du système nerveux se détériore. Le patient devient débridé, colérique. L'humeur se transforme rapidement en apathie et somnolence. Les psychoses, la dépression, le manque d'attention concentrée, l'oubli sont les conséquences du symptôme. La condition la plus dangereuse est la possibilité de tomber dans le coma..
  6. Violation du rythme cardiaque et de la pression artérielle.
  7. Perturbation du système digestif. La bile s'accumule, une augmentation de la rate et du foie se produit. Le désir de nourriture diminue, mais le nombre d'actions négatives du système augmente: constipation, nausées, flatulences.
  8. Diminution des fonctions des systèmes reproducteurs. L'infertilité féminine et masculine se développe, la sexualité diminue, ce qui entraîne une détérioration de la vitalité générale.
  9. Diminution de la fonctionnalité du système respiratoire. La respiration devient lourde, étouffée. Une personne se sent particulièrement difficile pendant la période de repos nocturne (sommeil).
  10. Troubles anémiques. Le niveau d'hémoglobine diminue, le processus de coagulation du sang s'aggrave.
  11. Des modifications du fonctionnement du système squelettique et de la masse musculaire sont observées. Le squelette s'affaiblit, les organismes des enfants sont en danger. La formation de masse corporelle maigre est incorrecte.

Diagnostic et traitement

Le traitement de ce type de pathologie sera à long terme, plus souvent tout au long de la vie. Le patient se voit prescrire un complexe de médicaments. Les médicaments sont basés sur la capacité de remplacer la quantité requise d'hormones stimulant la thyroïde dans le corps humain. Les médicaments délivreront des substances à tous les systèmes. Leur objectif est de remplir les «devoirs» de la glande thyroïde.

L'effet se fait sentir en une journée. Seul un médecin peut déterminer la posologie. Le spécialiste prendra en compte toutes les caractéristiques individuelles du patient. Le médecin surveille le poids corporel en prenant d'autres médicaments.

Les médecins aideront les patients à reprendre une vie normale. Ils donnent un pronostic positif de récupération et d'amélioration. Avec un traitement approprié et le respect des exigences du médecin, une personne qui a subi une chirurgie thyroïdienne pourra ne pas se limiter, mener le même style de vie qu'avant l'opération.

Pour l'hypothyroïdie postopératoire de la glande thyroïde, la surveillance et le respect des prescriptions du médecin sont obligatoires et importants..

Sources utilisées: schitovidka.com

VOIR PLUS: Thyroïdite auto-immune Pronostic d'hypothyroïdie Traitement de l'hypothyroïdie hépatique

Conséquences de l'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire

Les maladies de la glande thyroïde sont différentes, la chirurgie est utilisée dans les cas graves.

Il faut comprendre que le retrait rapide de cet organe important entraîne diverses conséquences, le médecin assume une grande responsabilité.

Les conséquences d'une telle étape risquée peuvent être différentes; un quart des patients développent une hypothyroïdie postopératoire. Cela devrait être discuté en détail..

Quand une intervention chirurgicale est nécessaire

Le médecin décide d'une intervention chirurgicale pour les raisons suivantes:

  • une personne a développé un carcinome papillaire ou anaplasique;
  • adénome de type toxique;
  • goitre toxique diffus;
  • tumeur de type folliculaire.

Même en présence de tels facteurs, l'intervention chirurgicale n'est utilisée que lorsqu'il n'est pas possible d'effectuer un traitement médicamenteux sans nuire à la santé. Ou dans les cas où le traitement thérapeutique n'a pas donné d'effet positif.

Après l'ablation chirurgicale de la glande thyroïde, une pénurie aiguë d'hormones commence dans le corps. Il s'agit d'une hypothyroïdie postopératoire, dans de tels cas, l'hormonothérapie est indiquée à une personne et doit être respectée tout au long de la vie..

L'hypothyroïdie postopératoire dans une glande thyroïde malade est une pathologie courante et différentes méthodes de traitement ont été développées..

Signes d'hypothyroïdie

Le fait qu'une personne développe une hypothyroïdie postopératoire peut être compris par certains symptômes caractéristiques.

Mais le problème est que ces symptômes sont souvent similaires aux symptômes d'autres maladies.Par conséquent, le diagnostic doit être effectué en laboratoire, ce n'est qu'alors que le diagnostic le plus précis peut être posé..

Si le diagnostic n'est pas fait à temps, les conséquences peuvent être très différentes, voire extrêmement graves. Pour les prévenir, en présence de certains signes, vous devez consulter immédiatement un médecin.

Ce syndrome peut être traité avec succès, avec un traitement opportun et adéquat, la manifestation de la pathologie ne dérangera pas une personne.

Les symptômes courants associés à l'hypothyroïdie postopératoire comprennent:

  • une personne a une température corporelle constamment abaissée, cela est dû à des mécanismes de thermorégulation altérés;
  • les processus métaboliques sont perturbés dans le corps, ce qui entraîne une prise de poids rapide;
  • le corps gonfle rapidement, car l'équilibre de l'eau et du sel dans le corps humain est perturbé;
  • les contours du visage dus à un gonflement sont violés;
  • il est difficile pour une personne de respirer, la nuit, c'est plus prononcé;

Causes, symptômes et traitement de l'hypothyroïdie postopératoire

L'hypothyroïdie postopératoire fait référence à des conditions pathologiques. Il survient après une intervention chirurgicale dans la glande thyroïde. Il y a une diminution de l'immunité et une détérioration du bien-être du patient, surtout après le retrait de la glande ou d'une partie de celle-ci. Pourquoi une telle complication survient-elle et comment y faire face?

Caractéristiques de l'hypothyroïdie postopératoire

L'hypothyroïdie de la maladie est très fréquente (en particulier chez les femmes ayant subi une chirurgie thyroïdienne). Après une telle intervention chirurgicale, le risque de développer une pathologie augmente proportionnellement à l'âge: plus le patient est âgé, plus les effets indésirables de l'opération se produisent souvent..

En ce qui concerne le groupe à risque, l'hypothyroïdie postopératoire survient souvent chez les personnes souffrant de diabète sucré, de goitre, d'anémie et d'insuffisance rénale.

La principale raison pour laquelle il est nécessaire de retirer la glande thyroïde, carcinome de type papillaire ou anaplasique. De plus, il est nécessaire de se débarrasser de la glande en raison d'une tumeur en développement, qui est progressive et folliculaire. En raison de cette formation, il existe une menace sérieuse pour la vie humaine. Cela devrait inclure un traumatisme mécanique, un adénome toxique et un goitre.

Le dysfonctionnement de la thyroïde est la principale cause de l'hypothyroïdie. Dans le même temps, une carence en iode est observée dans le corps. Le plus souvent, les nouveau-nés et les femmes enceintes souffrent de ce trouble..

Les symptômes du développement de la maladie après la chirurgie peuvent être différents. Le développement de la maladie affecte tous les systèmes du corps humain. Pour cette raison, les symptômes de la maladie sont complexes et complexes. Cela suggère que le patient peut avoir plusieurs complications en même temps..

En règle générale, les processus métaboliques sont perturbés, ce qui s'accompagne d'une prise de poids. Ce symptôme affecte négativement le système circulatoire, provoque une violation des parois des vaisseaux sanguins, leur perméabilité est considérablement détériorée.

Pour cette raison, l'athérosclérose peut également se former et le risque de pathologies cardiaques augmente. Il existe des dysfonctionnements dans les mécanismes de thermorégulation, parfois des maladies de la peau sont observées sur le visage et sur tout le corps. Si le liquide intracellulaire et intercellulaire est retenu, un œdème apparaît.

Dans certains cas, une sécheresse de la peau est observée, les plaques de l'ongle deviennent plus épaisses et des taches jaunes apparaissent sur le corps.

L'hypothyroïdie postopératoire perturbe le fonctionnement des récepteurs: l'odorat est émoussé, la vision et l'ouïe se détériorent et les sensations gustatives diminuent. Parfois, des symptômes complexes se manifestent par des troubles neurologiques.

Ainsi, l'humeur du patient diminue, l'irritabilité ou la léthargie se produit, la somnolence augmente, une personne se fatigue rapidement, la concentration et la mémoire se détériorent fortement. Beaucoup développent une dépression déraisonnable.

La personne commence à souffrir de psychose ou de coma.

Il y a des irrégularités dans la fréquence cardiaque, la pression artérielle augmente constamment. La digestion est perturbée, parfois la rate et le foie sont hypertrophiés, un dysfonctionnement enzymatique se forme, l'appétit diminue en raison d'une sensation constante de nausée, de constipation, de flatulences et de vomissements..

Quant aux dysfonctionnements sexuels, ils se manifestent par une perturbation du cycle menstruel. Chez les hommes, la puissance diminue et les femmes peuvent développer une infertilité..

Un dysfonctionnement respiratoire est parfois observé. Le niveau d'hémoglobine chez ces patients est également, en règle générale, réduit, la coagulation du sang s'aggrave. Un état pathologique du système musculaire se développe, une atrophie musculaire se produit, une personne ressent une faiblesse constante. La formation osseuse peut être altérée chez les enfants.

Diagnostic et traitement de l'hypothyroïdie postopératoire

Le but principal de l'examen physique dans ce cas est de déterminer les anomalies des fonctions de la glande thyroïde. Lorsque le diagnostic est établi, le médecin peut prescrire le traitement approprié et, comme l'hypothyroïdie est durable, les experts disent que le traitement doit être constant. Ainsi, le patient devra prendre des médicaments tout au long de sa vie..

À propos, certains chirurgiens appellent ce trouble une complication qui survient après l'ablation de la glande thyroïde. D'autres pensent que l'hypothyroïdie est la norme pour une personne qui a subi une telle opération. Mais même si cette hypothèse est vraie, dans tous les cas, une personne doit comprendre que le traitement est très important pour maintenir un mode de vie normal..

Dans ce cas, le médecin sélectionne le médicament qui peut remplacer l'hormone naturelle. L'un de ces agents est la L-thyroxine. Ce médicament combat efficacement ces manifestations, normalise la glande thyroïde.

Selon les experts, le résultat après la prise de ce médicament se fait sentir après une journée. Mais il est très important qu'un tel traitement soit prescrit par un médecin, car lui, en fonction des caractéristiques de la maladie, ajuste la posologie du médicament.

Il est important de comprendre qu'un tel ajustement est nécessaire lorsque le poids du patient change, pendant la grossesse, et également en raison de la nécessité de prendre tout autre médicament..

À propos, le coût de la L-thyroxine est relativement faible, de sorte que la plupart des patients peuvent se le permettre. Ce médicament a un effet bénéfique sur les fonctions de la glande thyroïde et les restaure au maximum. Il est très important que le rythme normal de la vie d'une personne ne soit pas perturbé, car le médicament doit être pris en même temps.

Si le patient oublie de prendre ce médicament, son état restera toujours satisfaisant, car le médicament reste dans le plasma pendant une semaine. Mais il ne faut pas oublier que ce n'est qu'avec un apport constant de fonds que les symptômes de cette maladie sont éliminés.

Le pronostic global, tel que rapporté par les médecins, est positif.

Par conséquent, les patients atteints d'hypothyroïdie postopératoire, qui prennent tout le temps des médicaments prescrits et suivent toutes les recommandations du médecin, ne ressentiront pas les affections graves inhérentes à la maladie. De plus, ces patients pourront mener une vie normale, ce qui n'est pratiquement pas différent de ce qu'ils avaient avant l'opération..

Hypothyroïdie postopératoire

Habituellement, après une intervention chirurgicale pour enlever la glande thyroïde, les patients acquièrent un diagnostic sérieux appelé hypothyroïdie postopératoire..

En raison du fait que le corps diminue le niveau de production d'hormones produites par la glande thyroïde, des symptômes d'hypothyroïdie peuvent apparaître..

La réaction du corps à cette maladie peut se manifester de la part de divers organes, à la suite de laquelle une intervention chirurgicale peut suivre, c'est-à-dire l'ablation de l'organe affecté par la maladie.

L'abréviation ICD-10 est utilisée pour désigner la classification internationale des maladies, afin de fournir une approche uniforme du traitement de divers problèmes de santé. Tout problème avec la glande thyroïde a son propre code ICD. L'hypothyroïdie postopératoire a un code CIM-10 E 89.0, car il s'agit d'une maladie survenue après une intervention médicale.

Groupes à risque accru chez les patients

Si vous examinez les recherches de spécialistes, vous pouvez conclure que la manifestation des symptômes survient après des opérations principalement chez les femmes, et plus l'âge est avancé, plus le développement rapide de la maladie est probable. Les plus à risque sont:

  • tous ceux qui souffrent de diabète sucré;
  • ceux qui ont une insuffisance rénale;
  • patients souffrant d'anémie et de goitre.

Avant que le médecin traitant ne décide de retirer l'organe affecté, il désignera au préalable le patient pour qu'il se soumette à un cours de diagnostic, grâce auquel il sera possible d'obtenir une image complète de l'état de l'organe, ainsi que de ses tissus. Toute maladie qui interfère avec le processus de déglutition ou qui exerce une pression sur les organes internes du cou peut devenir la raison de l'ablation de la glande thyroïde..

Manifestation des symptômes

Les signes caractéristiques de la maladie sont divers et augmentent avec la progression de l'hypothyroïdie postopératoire. Les symptômes après le retrait, typiques de l'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire, peuvent être les suivants:

  • Prise de poids rapide et diminution de la température corporelle. Cela entraîne divers problèmes avec le cœur, ainsi qu'avec les vaisseaux sanguins..
  • Il peut y avoir un gonflement sévère du visage, en particulier autour des yeux, des lèvres ou de la langue. La raison en est la rétention d'eau à l'intérieur et entre les cellules..
  • Il y a des troubles de l'audition, de la parole, de la vision. Les papilles gustatives peuvent ne pas réagir aussi brusquement qu'avant.
  • Vous pouvez également observer une réaction du système nerveux, qui se traduit par un manque de force, de lenteur et de mauvaise humeur..
  • La réaction à l'hypothyroïdie se manifeste également par le cœur, à la suite de quoi il est possible d'observer une violation du rythme cardiaque, une pression à l'intérieur des artères et des contractions très fréquentes de l'organe.
  • Les changements affectent également le système digestif. En particulier, il y a une augmentation de la taille du foie et de la rate. Diminution de l'appétit, flatulences possibles. Il peut y avoir des problèmes de selles.
  • Anémie et mauvaise coagulation sanguine dans le corps.
  • Violation de la période menstruelle.
  • Le volume des poumons diminue en raison de l'apnée, ce qui entraîne des maladies fréquentes des voies respiratoires et des poumons eux-mêmes.

Diagnostic et traitement

Bien que presque tout le monde soit sensible à l'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire après la chirurgie et qu'il s'agisse d'une maladie grave, le traitement est toujours possible..

Ici, les médecins et les patients viennent à l'aide de technologies modernes qui aident à établir avec précision un diagnostic afin que les erreurs puissent être minimisées..

L'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire, malheureusement, est une maladie à vie pour une personne qui a subi une intervention chirurgicale, cependant, un diagnostic établi avec compétence, l'approche d'un médecin responsable pour prescrire et conduire le traitement, ainsi qu'un mode de vie correct aideront le patient à faire face aux problèmes..

Cela dépend beaucoup du comportement du patient, il est important pour lui de reconnaître que les médicaments prescrits par le médecin affectent désormais pleinement son bien-être et maintiennent la maladie sous contrôle..

Une méthode efficace utilisée par les médecins dans la lutte contre l'hypothyroïdie postopératoire est la thérapie de remplacement avec des hormones similaires produites par la glande thyroïde. Le médicament, connu sous le nom de L-thyroxine, est presque impossible à distinguer d'une hormone que le corps humain produit seul..

Avantages du traitement hormonal

Naturellement, il est important que les patients comprennent toute l'importance de prendre des médicaments (substituts d'hormones thyroïdiennes) tout au long de leur vie..

En cas de maladie avec hypothyroïdie postopératoire, le traitement est réduit uniquement à un traitement substitutif par des analogues des hormones thyroïdiennes. L'effet de la thyroxine contribue à des améliorations significatives dans l'organisme et présente plusieurs avantages:

  • La glande thyroïde est entièrement restaurée.
  • La dose du médicament prescrit par le médecin ne change que dans deux cas: à la suite d'une augmentation du poids corporel ou d'une grossesse.
  • Le coût du médicament est assez abordable pour chaque patient..
  • Une personne qui a subi une intervention chirurgicale peut vivre une vie «pleine» sans se sentir malade.

L'impact sur le corps se produit très rapidement, littéralement dans les deux premiers jours, vous pouvez ressentir un soulagement. Même si soudainement l'hormone n'a pas été prise à temps, la condition ne commencera pas à s'aggraver, car étant dans le plasma pendant 7 jours supplémentaires, l'hormone continue son effet.

  • Après avoir utilisé le médicament pendant deux ou trois mois, après avoir passé une analyse de l'hormone, vous pouvez vous assurer que son niveau est complètement suffisant pour le bon fonctionnement et le bon fonctionnement du corps..
  • Articles similaires

Hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire, traitement de la maladie

Après l'ablation chirurgicale d'un segment de la glande thyroïde ou d'un organe complètement, le patient peut développer une hypothyroïdie postopératoire. Cela ne se produit pas chez tous ceux qui ont subi une telle opération..

Par conséquent, il est très important de diagnostiquer la maladie à temps afin de commencer le traitement approprié au stade initial. Ce n'est que dans ce cas que les complications seront évitées. Dans notre article, nous nous attarderons sur tous les problèmes indiqués et examinerons en détail les symptômes de la maladie..

Indications pour l'ablation chirurgicale de la glande thyroïde

L'opération pour enlever la glande thyroïde est indiquée pour de telles maladies:

  1. Cancer de la thyroïde papillaire, folliculaire ou anaplasique.
  2. Goitre toxique diffus - une maladie auto-immune provoquée par le fait que la glande produit une quantité excessive de ses hormones en raison d'une stimulation accrue par des anticorps produits dans le système immunitaire.
  3. L'adénome toxique est un néoplasme bénin qui produit de manière autonome des hormones thyroïdiennes.

La chirurgie peut être prescrite lorsqu'un trouble thyroïdien rend la déglutition difficile. Outre le développement de la maladie, les blessures mécaniques qui créent une pression dans le cou sont à l'origine d'une intervention chirurgicale. Ainsi, l'opération est prescrite en cas de menace pour la vie du patient..

Caractéristiques de la maladie

L'hypothyroïdie postopératoire se développe en raison de l'inhibition de la fonction hormonale de la glande thyroïde due à l'ablation d'un organe ou d'une partie de celui-ci. Presque tous les organes et systèmes du corps humain réagissent à la carence en hormones produite par la glande thyroïde..

Si le manque d'hormones synthétisées par la glande thyroïde n'est pas compensé à temps, une augmentation du foie et de la rate est possible, ainsi que le développement de telles maladies du système cardiovasculaire qui mettent la vie du patient en danger..

La violation du système reproducteur d'une femme se manifeste sous la forme d'infertilité.

Manifestations pathologiques

Différences entre l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie.

Lorsque l'hypothyroïdie survient après une chirurgie, ses symptômes sont divers et avec le temps, leur intensité ne fait qu'augmenter..

L'hypothyroïdie postopératoire présente les symptômes suivants:

  1. Le processus de thermorégulation est perturbé et la température corporelle diminue. Le patient ne tolère pas bien le froid. Il gèle constamment.
  2. En raison de changements dans la quantité d'hormones thyroïdiennes, le métabolisme ralentit. Cela conduit à une forte augmentation du poids corporel, sans augmenter l'apport calorique du patient..
  3. Un fort gonflement peut apparaître sur le visage, généralement autour des yeux et des lèvres. Parfois, la langue gonfle. Cette condition est causée par un retard dans le corps du liquide intracellulaire et intercellulaire.
  4. Les patients notent que leurs fonctions sensibles sont altérées. Tout d'abord, les papilles gustatives sont moins réactives qu'avant la chirurgie. Beaucoup ont un odorat terne. Certaines personnes signalent une détérioration de la vision ou de l'audition, et parfois en même temps.
  5. L'état psycho-émotionnel s'aggrave: une mauvaise humeur, une irritabilité déraisonnable apparaît, un état dépressif peut se développer. Les patients opérés sont souvent dans un état léthargique. Ils notent leur trouble de la mémoire et une diminution de la concentration..
  6. De nombreuses personnes signalent des nausées, des vomissements et une perte totale d'appétit. Les troubles du système digestif sont fréquents: constipation ou flatulences.
  7. Les patients se plaignent de peau sèche, de chute de cheveux, d'ongles clairsemés, ce qui entraîne leur fragilité et leur desquamation.
  8. Le taux d'hémoglobine diminue. Si elle n'est pas traitée, la coagulation du sang s'aggrave..
  9. L'apnée apparaît - un affaiblissement brutal ou un arrêt temporaire de la respiration pendant le sommeil. Le patient commence à ronfler et à mal dormir. La somnolence apparaît pendant la journée. En raison de l'apnée, le volume des poumons diminue. En conséquence, la probabilité de maladies respiratoires et pulmonaires augmente..
  10. Une prise de poids rapide entraîne une augmentation du taux de cholestérol sanguin. L'état des parois des vaisseaux sanguins du patient s'aggrave et leur perméabilité diminue. Par la suite, l'athérosclérose peut se développer.

La plupart des patients notent que presque immédiatement après l'opération, ils ont commencé à ressentir des pics de pression artérielle et des arythmies, qui nécessitent la prise de médicaments spéciaux..

Approches de diagnostic et de traitement de la maladie

De nombreux médecins considèrent l'hypothyroïdie thyroïdienne postopératoire non comme une maladie, mais comme un syndrome. Il survient après une intervention chirurgicale pour enlever le corps de la glande thyroïde et dure tout le reste de la vie..

La médecine moderne a développé des approches pour le diagnostic et le traitement efficaces de l'hypothyroïdie postopératoire. L'hypothyroïdie postopératoire est diagnostiquée si un patient développe un dysfonctionnement thyroïdien à la suite duquel une quantité insuffisante d'hormones thyroïdiennes est produite..

Dans le même temps, le niveau de l'hormone thyréostimuline (TSH), qui est produite par l'hypophyse, afin de stimuler la production d'hormones thyroïdiennes, augmente.

Un catalogue spécial d'indicateurs de la quantité d'hormones thyroïdiennes T3 et T4 et de l'hormone hypophysaire TSH correspondant à la norme chez les hommes, femmes et enfants d'âges et de poids différents a été développé.

Pour poser un diagnostic, il est nécessaire de faire des tests de sang veineux pour les hormones, puis de comparer les résultats avec le catalogue. Le syndrome est traité en permanence. Le patient devra prendre à vie des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes manquantes.

Signes d'hypothyroïdie postopératoire et recommandations cliniques

  • L'hypothyroïdie postopératoire est une affection pathologique résultant de l'ablation complète ou partielle de la glande thyroïde..
  • Environ 20% des femmes et 15% des hommes développent un dysfonctionnement thyroïdien pendant la période postopératoire.
  • Les personnes âgées ont un risque plus élevé de développer cette condition pathologique..

Causes d'occurrence - qui est à risque

  1. L'hypothyroïdie postopératoire est répertoriée sous le code CIM-10 - E03.
  2. Avec l'ablation complète de la glande thyroïde, c'est-à-dire la thyroïdectomie, le risque de développer cette complication est extrêmement élevé.

  • Avec une résection d'organe partielle, le risque d'un tel problème est proportionnel au volume de tissus prélevés.
  • Le plus souvent, l'hypothyroïdie survient après un traitement chirurgical du carcinome anaplasique et papillaire.

    De plus, le risque d'une telle complication est augmenté lors du traitement des tumeurs folliculaires et des adénomes toxiques..

    Dans certains cas, après une intervention chirurgicale pour éliminer les conséquences d'une blessure traumatique de la région du cou, qui crée une compression sur les tissus environnants, il y a un dysfonctionnement de la glande thyroïde..

    Les facteurs qui augmentent le risque de développer une hypothyroïdie postopératoire comprennent:

    • anémie;
    • goitre;
    • Diabète;
    • insuffisance rénale.

    Souvent, les conséquences de l'intervention chirurgicale pratiquée deviennent évidentes lorsque des complications de l'hypothyroïdie apparaissent..

    Cela est dû au fait que la glande thyroïde endommagée est incapable de fonctionner normalement, d'absorber l'iode et de produire suffisamment d'hormones.

    Manifestation des symptômes de la maladie

    Lorsque l'hypothyroïdie postopératoire se développe, les symptômes affectent tous les systèmes corporels. En l'absence de traitement ciblé, des troubles métaboliques dans le corps humain surviennent principalement..

    • Cela conduit à une prise de poids rapide..
    • Ce processus conduit à une perturbation du système circulatoire..
    • La perméabilité des vaisseaux sanguins augmente et, en outre, des changements athérosclérotiques prononcés se produisent.
    • Il y a une exacerbation des pathologies cardiaques du patient, qui s'accompagne de l'apparition de sauts brusques de la pression artérielle, de troubles du rythme et d'une augmentation de la pression.
    • La gravité de ces symptômes dans l'hypothyroïdie postopératoire peut varier en fonction de la gravité du trouble de production d'hormones..
    • Chez certains patients, dans le contexte de l'hypothyroïdie postopératoire, le développement d'un œdème des tissus mous du visage est observé.
    • De plus, il y a un compactage des plaques à ongles et l'apparition d'une sécheresse excessive de la peau..

    Les troubles sensoriels observés dans cette pathologie comprennent des déficiences auditives et visuelles, ainsi qu'une matité de l'odorat et du goût.

    Comme dans le cas de l'hypothyroïdie primaire, dans la variante postopératoire de ce trouble, des troubles du fonctionnement du système nerveux peuvent être observés, exprimés:

    • augmentation de la somnolence;
    • irritabilité;
    • troubles dépressifs;
    • les psychoses;
    • diminution de la concentration d'attention;
    • déficience de mémoire;
    • coma.

    Dans la classification internationale, une attention particulière est accordée à l'hypothyroïdie postopératoire, car elle s'accompagne souvent de l'apparition de complications graves dans un court laps de temps, si la violation n'est pas diagnostiquée à temps et que le traitement n'est pas commencé.

    Une femme dans le contexte de cette condition pathologique peut souffrir d'irrégularités menstruelles et d'infertilité. Chez les hommes, une diminution de la puissance est souvent observée..

    Nous recommandons de connaître: les causes et les signes de la maladie de Basedow

    De plus, avec le développement de l'hypothyroïdie postopératoire, des troubles du fonctionnement du système digestif se produisent souvent. Ils peuvent se manifester:

    • flatulence;
    • violation de la production d'enzymes;
    • la nausée;
    • constipation;
    • diminution de l'appétit;
    • hypertrophie du foie et de la rate.

    Dans de rares cas, des troubles respiratoires sont observés, exprimés par l'apnée du sommeil.

    En outre, des pathologies du système musculo-squelettique peuvent survenir, se manifestant par une faiblesse et une atrophie musculaire..

    Les enfants peuvent développer des troubles de la formation du squelette. Pour clarifier le diagnostic, une analyse de la thyroxine et de la TSH est nécessaire.

    Évaluation de l'efficacité du traitement avec des médicaments hormonaux

    Si l'hypothyroïdie postopératoire est sous-compensée, c'est-à-dire que les médicaments n'ont pas été correctement sélectionnés, les manifestations de dysfonctionnement thyroïdien commencent à augmenter progressivement, ce qui entraîne une détérioration de l'état général.

    1. Les médicaments permettent une thérapie de remplacement efficace même avec l'élimination complète de tous les tissus thyroïdiens.
    2. L'hypothyroïdie postopératoire, qui est au stade de la décompensation, ne s'accompagne pas de l'apparition de symptômes sévères.
    3. Pour stabiliser la maladie, les patients doivent prendre des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes tout au long de leur vie ultérieure..
    4. Les patients sont d'abord sélectionnés la posologie requise du médicament L-thyroxine.

    Dans ce cas, il est nécessaire de contrôler le niveau d'hormone thyréostimuline et de T4 et T3 dans le sang. Cela vous permet de sélectionner le dosage optimal.

    L'hypothyroïdie postopératoire compensée n'est pas accompagnée de symptômes graves, de sorte que les patients peuvent mener une vie bien remplie.

    Pronostic postopératoire

    Avec l'hypothyroïdie qui survient après la chirurgie, le pronostic est favorable. Avec l'utilisation systématique de médicaments de thérapie de substitution, il est possible de stabiliser la maladie et une personne peut ne pas avoir de problèmes de santé à l'avenir..

    Avec cette condition pathologique, le handicap est rarement donné en raison de troubles progressifs..

    Le pronostic de l'hypothyroïdie est aggravé par la présence de maladies chroniques et la nécessité de prendre certains médicaments supplémentaires.

    Régime alimentaire pour l'hypothyroïdie

    Un régime spécifique pour l'hypothyroïdie après une chirurgie thyroïdienne n'est pas nécessaire.

    Avec des dosages correctement sélectionnés de médicaments hormonaux, les troubles du tractus gastro-intestinal disparaissent.

    Cependant, de nombreux médecins recommandent un régime modéré. Cela vous permettra d'éliminer rapidement les manifestations symptomatiques existantes et de stabiliser la maladie..

    La prévention

    Pour prévenir le développement de l'hypothyroïdie, il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire le risque de nécessité d'une intervention chirurgicale.

    Vous devez mener le mode de vie le plus sain. Une quantité suffisante d'aliments contenant des niveaux accrus d'hormones doit être introduite dans l'alimentation..

    En outre, l'hypothermie et le développement de maladies infectieuses ne devraient pas être autorisés..

    Hypothyroïdie postopératoire

    L'hypothyroïdie postopératoire est comprise comme un état pathologique qui survient à la suite d'une intervention chirurgicale de la glande thyroïde. En règle générale, le trouble survient après l'ablation chirurgicale de la glande entière ou de son segment significatif..

    Prévalence de la maladie

    Une maladie telle que l'hypothyroïdie est reconnue comme très courante. Selon les recherches, il survient chez 20% des femmes et 16% des hommes qui ont subi une chirurgie thyroïdienne. Le risque de développer une pathologie augmente en proportion directe de l'âge du patient..

    Groupe de risque

    Les personnes souffrant déjà de maladies telles que:

    • Diabète;
    • anémie;
    • goitre;
    • insuffisance rénale.

    Raisons de la chirurgie

    La principale raison de l'ablation de la thyroïde est un carcinome de type papillaire ou anaplasique. En outre, le besoin de se débarrasser de la glande survient avec le développement d'une tumeur folliculaire progressive, qui constitue une menace pour la vie du patient..

    Un traumatisme mécanique, qui crée une compression accrue dans le cou, devient souvent la cause de la chirurgie. Le goitre et l'adénome toxique, qui contribuent à l'apparition de l'intoxication, sont également généralement traités par une méthode opératoire..

    Pourquoi l'hypothyroïdie survient après une chirurgie?

    La cause principale de la pathologie est la suppression des fonctions de la glande thyroïde. Le corps humain peut être carencé en iode. Habituellement, les nouveau-nés et les femmes enceintes souffrent d'une carence en iode..

    Les symptômes de la maladie

    Lorsqu'une maladie se développe, elle affecte tous les systèmes du corps. C'est pourquoi les signes de la maladie sont complexes et complexes. Cela signifie que la personne souffrira de nombreux symptômes négatifs en même temps..

    Parmi ces symptômes, il convient de noter les suivants:

    • violation des processus métaboliques, qui se traduit par une augmentation du poids corporel. La prise de poids peut affecter négativement le système circulatoire, provoquer des violations des parois des vaisseaux sanguins, aggraver leur perméabilité, provoquer l'athérosclérose et exacerber le risque de pathologies cardiovasculaires;
    • échecs des mécanismes de thermorégulation;
    • troubles intradermiques du visage et du corps. Le plus souvent, des manifestations externes peuvent être notées sur les lèvres, les yeux et la langue. Ils surviennent en raison d'un retard dans le liquide intercellulaire et intracellulaire, provoquant un œdème. On note une peau sèche, un épaississement des plaques à ongles, ainsi que l'apparition d'une teinte jaunâtre de la peau;
    • altération des fonctions sensorielles, exprimée par la matité de l'odorat, du goût, de la vue et de l'audition
    • troubles neurologiques sous la forme d'une diminution de l'humeur de fond, de l'irritabilité ou de la léthargie, augmentation de la somnolence, fatigue rapide, diminution de la concentration d'attention et capacité de se souvenir. Des signes d'un trouble dépressif se développent, une psychose se produit, l'apparition d'un coma est possible;
    • violation du système cardiovasculaire, à savoir sauts brusques de la pression artérielle et troubles du rythme cardiaque;
    • pathologie de la fonction digestive, c'est-à-dire stagnation de la bile, hypertrophie de la rate et du foie, dysfonctionnement enzymatique, nausées, perte d'appétit, constipation, vomissements et flatulences;
    • dysfonctionnements sexuels, par exemple, irrégularités menstruelles, infertilité chez les femmes ou diminution de la puissance chez les hommes;
    • troubles du système respiratoire, exprimés par une violation du processus d'inhalation pendant le sommeil;
    • des troubles anémiques, par exemple, une diminution des taux d'hémoglobine et une diminution de la coagulation sanguine;
    • pathologie du système musculo-squelettique sous forme d'atrophie et de faiblesse musculaires, ainsi que de troubles du processus de formation du squelette chez les enfants.

    Il est assez difficile d'établir avec précision le développement de l'hypothyroïdie postopératoire en raison de la multitude de symptômes divers qui peuvent être attribués à divers types de troubles. Néanmoins, grâce à des développements innovants, la médecine moderne est capable d'identifier avec précision la pathologie.

    Le but principal de l'examen pour établir l'hypothyroïdie est d'identifier les violations de la glande thyroïde. Pour établir ces violations chez une personne, tout d'abord, le niveau de substances telles que:

    TSH, c'est-à-dire hormone thyréostimulante;

    T4, c'est-à-dire thyroxine.

    Traitement de l'hypothyroïdie postopératoire

    Période de traitement

    L'hypothyroïdie est considérée comme une complication fréquente après une chirurgie thyroïdienne. Les médecins spécialistes notent que le traitement de cette maladie doit être en cours. Le patient devra prendre des médicaments tout au long de sa vie.

    Médicament

    Les principaux médicaments qui peuvent éliminer les symptômes de la maladie sont les substituts d'hormones thyroïdiennes. Le traitement thérapeutique consiste à suivre un cours d'analogues hormonaux sécrétés pendant la fonction thyroïdienne normale.

    Caractéristiques de la L-thyroxine

    Le médicament L-thyroxine est un substitut à une substance hormonale qui ressemble étroitement aux hormones humaines naturelles produites dans la glande thyroïde. Le remède rétablit efficacement le fonctionnement de la glande thyroïde affectée. L'effet du médicament pris peut être ressenti 1 à 2 jours après sa prise..

    Le médecin traitant peut ajuster la posologie du médicament hormonal en fonction:

    • modifications du poids corporel du patient;
    • le début de l'état de grossesse;
    • besoin de prendre d'autres médicaments.

    Projections générales

    Les médecins donnent un pronostic positif aux personnes souffrant d'hypothyroïdie postopératoire. Les patients qui prennent régulièrement des médicaments sur ordonnance ne présentent pas de signes négatifs importants de maladie. Ils ne sont en aucun cas limités dans leur vie normale..