Principal

Oncologie

Somnolence

Une fatigue pathologique et une somnolence (hypersomnie) peuvent être observées dans diverses maladies. En règle générale, ce symptôme se manifeste par des maladies du système nerveux..

Comment la somnolence se manifeste?

Une personne souffrant de fatigue et de somnolence est souvent très endormie pendant la journée. Périodiquement ou constamment, il souhaite s'endormir pendant une période non destinée au sommeil. Souvent, cette condition est facilitée par le style de vie d'une personne - manque constant de sommeil, stress, manque de repos adéquat. Si de la somnolence et des maux de tête sont notés après un manque de sommeil chronique et une surcharge physique et psychologique grave, cela peut être corrigé en se reposant complètement. Mais si la somnolence chronique ne disparaît pas après le repos, on peut soupçonner que cette condition est une conséquence de la maladie.

Une somnolence excessive peut s'accompagner d'un état de perte générale de force, d'une sensation de fatigue chronique. Les étourdissements et la somnolence sont souvent combinés, la somnolence et la nausée peuvent être observées simultanément. Dans ce cas, seul un médecin peut déterminer comment soulager la somnolence après un examen approfondi..

Pourquoi la somnolence apparaît-elle??

Pourquoi la somnolence persistante aggrave la qualité de vie d'une personne peut être expliquée par les études qu'un spécialiste prescrit dans le processus d'établissement d'un diagnostic. Ce symptôme peut indiquer des maladies associées à des dommages au système nerveux, au cerveau, à une maladie mentale, etc..

Une somnolence constante est parfois associée à des manifestations d'apnée du sommeil. Une personne qui ronfle la nuit et subit un arrêt respiratoire pathologique (pendant 10 secondes ou plus) peut ressentir une somnolence et une fatigue constantes. Les patients souffrant d'apnée ont un sommeil agité, des réveils fréquents la nuit. En conséquence, ils s'inquiètent non seulement d'un symptôme tel que la fatigue et la somnolence constantes, mais aussi des maux de tête, une pression accrue, une diminution de l'intelligence et de la libido. Avant de déterminer quoi faire avec une telle maladie, vous devez établir avec précision le diagnostic..

En médecine, différents types d'apnée sont définis. L'apnée centrale est observée avec des lésions cérébrales, une parésie périphérique des muscles respiratoires.

L'apnée obstructive du sommeil est un événement plus courant. Ce diagnostic est le résultat d'une hypertrophie ou d'un œdème des amygdales, de l'obésité, des anomalies de la mâchoire inférieure, des tumeurs du pharynx, etc..

Le diagnostic le plus courant est l'apnée mixte. Cette maladie provoque non seulement des épisodes de somnolence, mais est également un facteur de risque de mort subite..

Dans la narcolepsie, des épisodes de somnolence pathologique surviennent de temps en temps, tandis que le patient est envahi par un désir irrésistible soudain de dormir. De telles attaques peuvent se produire dans un environnement totalement inapproprié. La somnolence survient souvent lorsqu'une personne se trouve dans un environnement monotone et monotone pendant une longue période. Une attaque peut durer jusqu'à une demi-heure, et une ou plusieurs attaques peuvent survenir par jour.

Comment surmonter la somnolence est une question importante pour les personnes qui souffrent d'hypersomnie idiopathique. Dans cet état, une personne dort beaucoup plus longtemps la nuit, après quoi elle souffre d'une somnolence sévère pendant la journée..

Dans le syndrome de Kleine-Levin, la somnolence du patient se manifeste périodiquement, alors qu'elle s'accompagne d'une forte sensation de faim, ainsi que de troubles psychopathologiques. L'attaque peut durer jusqu'à plusieurs semaines. Si une personne est réveillée par la force, elle peut se comporter de manière agressive. En règle générale, ce syndrome survient chez les hommes, plus souvent chez les adolescents.

La somnolence peut survenir avec des lésions cérébrales. Les patients atteints d'encéphalite épidémique au stade aigu de la maladie peuvent présenter une somnolence sévère.

Les causes de la somnolence chez les femmes et les hommes peuvent également être associées à des lésions cérébrales traumatiques. Après avoir subi une telle blessure, une personne ressent une perte de force, de faiblesse, de maux de tête et de somnolence. Un état hypersomnique se développe également avec des troubles circulatoires dans le cerveau. Cette condition peut être observée pendant une longue période avec le développement d'une tumeur au cerveau..

Ce symptôme se manifeste souvent par l'encéphalopathie de Wernicke, la sclérose en plaques, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, etc..

Souvent, une somnolence accrue accompagne la maladie mentale. Étant dans un état dépressif, une personne malade mentale devient moins active, elle a une somnolence presque constante. Les adolescents atteints de schizophrénie ont souvent un besoin élevé de siestes.

Dans les maladies déclenchées par une infection, le patient a souvent de la faiblesse et de la somnolence, une température de 37 et plus et une mauvaise santé générale. En outre, un certain nombre de symptômes indiquent le développement d'une certaine maladie.

La somnolence le matin peut être causée par un syndrome de retard de phase de sommeil. Cette condition est une conséquence de perturbations des rythmes naturels du corps. Une personne se réveille très fort et le matin est dans un état de somnolence pendant une longue période. Mais le soir, il n'a pas envie de dormir, donc les personnes atteintes de ce syndrome ont tendance à se coucher très tard..

L'hypersomnie dite psychogène est une réaction à une agitation émotionnelle, à la suite de laquelle une personne peut dormir profondément pendant de nombreuses heures, voire plusieurs jours. Dans le même temps, il est impossible de le réveiller, cependant, l'EEG détermine la présence d'un rythme clair et d'une réponse à des stimuli externes.

Une somnolence constante ou intermittente survient parfois avec certaines affections somatiques. Cette condition est observée dans l'insuffisance rénale, l'insuffisance hépatique, l'insuffisance respiratoire, avec une anémie sévère, une insuffisance cardiaque, des troubles endocriniens. Les étourdissements et la somnolence sont fréquents chez les personnes qui souffrent d'un flux sanguin insuffisant vers le cerveau et d'une pression artérielle basse.

Une somnolence accrue dans certains cas est le résultat de la prise d'un certain nombre de médicaments - neuroleptiques, antidépresseurs sédatifs, bêtabloquants, benzodiazépines, etc..

Souvent, la réponse à la question de savoir pourquoi la somnolence pendant la journée inquiète une personne est des informations sur son mode de vie. Les crises de somnolence diurne, ainsi que l'insomnie la nuit, peuvent être associées à une violation du sommeil normal et de l'état de veille. Dans la seconde moitié de la journée, une somnolence sévère submerge périodiquement ceux qui ont un stress physique et mental grave. La somnolence après avoir mangé est un phénomène courant. Manger de la nourriture, surtout en grande quantité, est relaxant. Par conséquent, la somnolence dans l'après-midi peut même souvent affecter la qualité du travail d'une personne. Comment se débarrasser de cette condition, un médecin ou un nutritionniste peut le dire.

En outre, la somnolence est due à une intoxication alcoolique du corps. Chez la femme, une somnolence est parfois notée certains jours du cycle menstruel. La manière de gérer ces attaques dépend de leur intensité et de leur fréquence. Si la somnolence crée un inconfort sévère, vous devriez demander à un spécialiste les méthodes de traitement de cette maladie..

Une somnolence accrue pendant la grossesse est courante. Ce symptôme, dont les causes sont associées à des changements intenses dans le corps de la femme, peut apparaître dès les premières semaines après la conception..

La faiblesse et la somnolence pendant la grossesse sont notées chez un grand nombre de femmes. Cette condition est même considérée comme un signe de grossesse. Cette condition est absolument normale, car dans les premiers stades de la grossesse, cette réaction du corps offre une protection contre les surmenages nerveux sévères, le stress, etc. Il est tout à fait naturel que pendant la grossesse, le corps de la femme ait besoin de beaucoup plus de repos et de repos que les jours ordinaires de la vie. Par conséquent, la somnolence peut se manifester périodiquement dans les dernières étapes de la naissance d'un enfant. Au troisième trimestre, il devient plus difficile pour une femme de bouger, elle est submergée par la fatigue. Par conséquent, la somnolence à 38 semaines, à 39 semaines, c'est-à-dire presque avant l'accouchement, est une réaction naturelle du corps aux changements grandioses qui se sont produits. Lorsque la somnolence passe, il est facile à prévoir: après l'accouchement, le corps de la femme récupère progressivement et revient à son état habituel.

Comment se débarrasser de la somnolence?

Pour comprendre comment surmonter la somnolence, vous devez d'abord effectuer toutes les recherches nécessaires pour établir les causes de cette maladie. Le médecin examine et interroge le patient qui l'a contacté avec de telles plaintes, si nécessaire, des études supplémentaires sont prescrites. Si des maux sont détectés, un traitement approprié est prescrit.

Cependant, la somnolence et les étourdissements sont le plus souvent associés à l'asthénie et à la fatigue générale, une mauvaise alimentation, un repos insuffisant, une carence en vitamines. Dans ce cas, des recommandations générales et des remèdes populaires contre la somnolence vous aideront..

Avant de pratiquer le traitement de la somnolence, vous devez vous assurer d'un sommeil normal, d'un bon repos. Vous devez dormir au moins 7 heures par jour. La personne doit dormir dans un environnement calme et tranquille. Vous n'avez pas besoin de prêter attention aux problèmes qui provoquent de l'excitation et de l'irritation immédiatement avant le coucher. Afin de ne pas prendre de sédatifs plus tard, une personne doit se coucher calme et paisible. Les sédatifs contre l'insomnie ne peuvent être pris qu'après consultation du médecin..

S'il y a un manque de vitamine A, B, C, etc. dans le corps humain, il est impératif de compenser cette carence. Il est nécessaire non seulement d'ajuster le régime alimentaire, mais également de consulter un médecin concernant le choix d'un complexe vitaminique. Quelles vitamines prendre de la somnolence et de la fatigue, le spécialiste vous conseillera individuellement.

Parfois, la somnolence est causée par une réaction allergique à un certain irritant. Dans ce cas, les médicaments anti-allergiques aideront à surmonter cette condition. Vous devriez également essayer d'éviter autant que possible le contact avec des irritants..

Pour comprendre, pour se débarrasser de la somnolence, la correction de l'horaire quotidien de réveil et d'endormissement peut aider. Les experts conseillent de se coucher en même temps et de ne pas changer cette habitude même le week-end. Vous devriez également manger en même temps. Il n'est pas nécessaire de boire des boissons alcoolisées avant de se coucher, car la consommation d'alcool ne permet pas au corps d'entrer dans la phase de sommeil profond.

Si la vraie question pour une personne est de savoir comment se débarrasser de la somnolence au travail, les recommandations suivantes peuvent aider dans ce cas. Pour les accès soudains de somnolence, vous pouvez faire de l'exercice vigoureux ou marcher au grand air pendant quelques minutes. Ce genre d'exercice vous aidera à vous remonter le moral. Les boissons contenant de la caféine ne doivent pas être surutilisées. Il est conseillé de ne pas boire plus de deux tasses de café par jour..

Il est conseillé aux femmes enceintes qui souffrent de somnolence de dormir le plus longtemps possible, de consacrer suffisamment de temps au repos nocturne et diurne. Marcher au grand air améliore considérablement l'état de santé. Si une femme enceinte travaille, elle doit absolument consacrer suffisamment de temps à dormir la nuit - la femme enceinte doit dormir au moins 8 heures par jour. Si possible, vous devez aérer constamment la pièce, éviter les endroits où il y a beaucoup de monde. Une femme enceinte ne doit pas se surmener et doit toujours se rappeler que l'état de l'enfant dépend de son repos et de son calme..

Éducation: Diplômé du Rivne State Basic Medical College avec un diplôme en pharmacie. Diplômé de l'Université médicale d'État de Vinnitsa du nom de I. M.I. Pirogov et stage à sa base.

Expérience de travail: De 2003 à 2013 - a travaillé comme pharmacien et chef d'un kiosque de pharmacie. Elle a reçu des certificats et distinctions pour de nombreuses années de travail consciencieux. Des articles sur des sujets médicaux ont été publiés dans des publications locales (journaux) et sur divers portails Internet.

commentaires

Marina, j'ai aussi eu ça. Lorsque j'ai rendu visite au médecin, il m'a dit qu'il y avait un problème avec les vaisseaux du cerveau. Ensuite, j'ai écrit vazobral pour suivre un cours. Après le traitement avec ce remède, ces symptômes ont disparu et, en général, l'état de santé s'est amélioré, la capacité de travail a augmenté. Je sais que mon grand-père prenait encore ces remèdes, il en était content. Donc dans notre famille, cet outil a déjà été testé par plus d'une génération..

Je suis récemment devenu fatigué. Quand je me lève de table, même des vertiges se produisent et volent devant mes yeux. Je ne veux pas du tout travailler, même si j'avais l'habitude d'aller travailler avec le sourire. Et maintenant comment travailler dur.

J'ai découvert que j'avais une dystonie végétative-vasculaire lorsque je suis allée voir un neurologue en me plaignant que ma mémoire empirait, des mouches dans mes yeux ont commencé à apparaître, des étourdissements, de la somnolence. A ce moment-là, j'avais très peur. L'âge semble être encore jeune, seulement 30 ans, et déjà de tels problèmes. Mais, comme il s'est avéré, il peut y avoir des problèmes de vaisseaux sanguins à tout âge, et ici, il ne faut pas s'énerver, mais commencer le traitement à temps.

En plus de la somnolence constante, j'ai également des performances mentales réduites, de la fatigue et des maux de tête. Je suis allé chez le médecin, diagnostiqué avec un syndrome de fatigue chronique. Prescrit un bon médicament, appelé Vasobral. supprime tous les symptômes de la fatigue chronique. En effet, une semaine plus tard, j'ai ressenti un regain de force.

8 causes de somnolence et comment les combattre

L'état de somnolence est familier à tout le monde. Elle se caractérise par tout un complexe de sensations désagréables: une personne devient léthargique, a un fort désir de s'allonger, ses réactions ralentissent et l'apathie apparaît. Cela peut être observé à tout moment de la journée, y compris au moment où les affaires quotidiennes nous attendent. Les personnes qui souffrent constamment de somnolence deviennent irritables et sans contact, leur activité physique et intellectuelle diminue.

Dans une telle situation, le malaise ne peut être ignoré - il est nécessaire d'en découvrir la cause et de déterminer les moyens de résoudre le problème. Aujourd'hui, nous présenterons aux lecteurs les facteurs les plus courants de somnolence..

Fatigue

La somnolence due à la fatigue survient en fin d'après-midi, après des activités diurnes intenses. Il s'agit d'une condition normale qui disparaît après une nuit de sommeil..

Pour dormir suffisamment, vous devez suivre quelques règles:

  • la salle de repos nocturne doit être bien ventilée;
  • dans la chambre, vous ne pouvez pas allumer une lumière vive, laisser le téléviseur ou l'écran d'ordinateur allumé;
  • la pièce doit être calme;
  • le linge de lit, les vêtements de nuit (chemise de nuit, pyjama) et tous les accessoires textiles de la chambre doivent être faits de tissus naturels doux;
  • un canapé ou un lit (matelas) destiné au repos nocturne doit être choisi en fonction des caractéristiques anatomiques du corps de la personne qui l'utilisera;
  • il est important de se coucher au plus tard à minuit. La durée du repos nocturne, assurant la restauration de l'activité physique et mentale, pour la plupart des gens est de 7 à 8 heures.

Stress

Certaines personnes développent des troubles du sommeil dans un contexte de stress: la nuit, une personne souffre d'insomnie et pendant la journée, elle est envahie par la somnolence. L'insomnie due au stress peut nécessiter l'aide d'un psychothérapeute et de médicaments anti-anxiété. Bien entendu, le type de médicament et le régime de son administration doivent être déterminés par le médecin. L'automédication dans une telle situation entraîne une aggravation du problème et d'autres complications graves..

Maladie

La cause de la somnolence est souvent un processus pathologique dans le corps. La fatigue et la léthargie en milieu de journée provoquent les maladies suivantes:

  • Diabète;
  • perturbation des glandes endocrines. En particulier, la somnolence est caractéristique d'un dysfonctionnement du système endocrinien, accompagné d'obésité (syndrome de Pickwick);
  • cardiopathie;
  • instabilité de la pression artérielle (la somnolence peut être un signe à la fois d'hypertension et d'hypotension);
  • Déficience en fer;
  • pathologie hépatique;
  • altération de la fonction rénale;
  • problèmes d'estomac et intestinaux;
  • processus inflammatoires;
  • infections virales;
  • le développement de néoplasmes malins;
  • névroses et états dépressifs.

La somnolence se produit presque toujours avec des lésions cérébrales traumatiques et des intoxications. Les situations caractérisées par une hypoxie croissante du cerveau sont particulièrement dangereuses: dans ces cas, la somnolence est le signe du développement d'un coma.

Prendre des médicaments

La somnolence peut être due à des médicaments:

  • tranquillisants et antipsychotiques;
  • antihistaminiques;
  • certains médicaments antitussifs;
  • analgésiques;
  • abaisser la tension artérielle;
  • utilisé pour traiter les maladies cardiaques;
  • utilisé dans le traitement de l'ulcère gastrique;
  • les antibiotiques;
  • contraceptifs hormonaux.

L'intensité des effets secondaires de ce type est très individuelle: chez certains patients, la somnolence lors de la prise de médicaments n'apparaît presque pas, tandis que d'autres se plaignent constamment de léthargie et de perte de force..

Immobilité

Les personnes qui sont obligées de s'asseoir constamment pendant leur travail se sentent souvent somnolentes pendant la journée. Cela peut s'expliquer par une stagnation: en l'absence d'activité physique, le flux sanguin dans les vaisseaux ralentit, le cerveau commence à souffrir d'un manque d'oxygène et de nutriments.

La manière de résoudre le problème dans ce cas est évidente: vous devez faire un échauffement de temps en temps. Vous devez quitter le lieu de travail au moins une fois par heure, marcher, faire des exercices pour les bras, le cou et les jambes. Habituellement, quelques mouvements suffisent pour que la somnolence disparaisse et que la léthargie cède la place à la vigueur.

Il est important que les employés de bureau compensent le manque de mouvement en faisant du sport pendant leur temps libre. En ce sens, le vélo, la course à pied ou la marche rapide, la natation sont les meilleurs choix. En hiver, le ski de fond et les jeux de plein air en famille sont utiles.

Avitaminose

Une carence en vitamines est mauvaise pour votre santé globale. Il peut provoquer une somnolence diurne, entre autres symptômes. Le plus souvent, c'est le manque de vitamines C, E, B6 et B12. En règle générale, l'inconfort se produit pendant la période automne-hiver, lorsque la quantité de légumes et de fruits consommés diminue..

S'il n'y a pas de problèmes associés à l'absorption des vitamines, les préparations pharmaceutiques ne sont pas nécessaires. Les carences saisonnières en vitamines peuvent être facilement corrigées en ajoutant des fruits de mer, du foie, des noix et des légumineuses à l'alimentation quotidienne, ainsi qu'en augmentant la proportion de fruits et de baies riches en vitamine C: cassis, agrumes, kiwi, églantier, etc..

Échec des biorythmes

La somnolence diurne peut être causée par des perturbations du rythme de vie dues aux besoins du travail. C'est souvent le cas des personnes qui doivent travailler périodiquement le soir et la nuit. Une condition similaire se produit lorsqu'une personne déménage dans un fuseau horaire différent ou dans une zone aux conditions climatiques inhabituelles. Un corps sain se reconstruit assez rapidement et l'inconfort disparaît de lui-même. Mais en présence de maladies, le processus peut prendre assez longtemps. Dans certains cas, il n'est pas du tout possible de s'adapter aux changements, et les gens doivent retourner dans leur environnement familier, refusant de mettre en œuvre leurs plans.

Mauvais climat intérieur

L'intensité du cerveau dépend de la qualité de l'air respiré par une personne. Une humidité trop basse, une teneur en oxygène insuffisante, une température élevée provoquent une hypoxie et de la somnolence. Des problèmes peuvent provenir d'un excès de fumée de tabac dans l'air ou de la présence d'odeurs fortes (par exemple, les arômes de certaines fleurs ou parfums). Par conséquent, il est si important de ventiler régulièrement les locaux d'habitation et industriels, pour y maintenir une température et une humidité optimales..

La somnolence persistante est un symptôme dangereux, surtout si elle s'accompagne de vertiges, de maux de tête, de nausées, de manque d'appétit, d'enflure et de douleur. Dans ce cas, une visite urgente chez un médecin est nécessaire..

Vidéo YouTube liée à l'article:

Formation: I.M. Première université médicale d'État de Moscou Sechenov, spécialité "Médecine générale".

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Lorsque nous éternuons, notre corps cesse de fonctionner complètement. Même le cœur s'arrête.

L'antidépresseur Clomipramine induit un orgasme chez 5% des patients.

Le sang humain «coule» à travers les vaisseaux sous une pression énorme et, si leur intégrité est violée, il peut tirer à une distance allant jusqu'à 10 mètres.

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle un chirurgien peut refuser d'effectuer une intervention chirurgicale sur un patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne doit renoncer à ses mauvaises habitudes, puis, peut-être, elle n'aura pas besoin de chirurgie..

La personne qui prend des antidépresseurs sera, dans la plupart des cas, à nouveau déprimée. Si une personne a fait face seule à la dépression, elle a toutes les chances d'oublier cet état pour toujours..

La carie est la maladie infectieuse la plus répandue dans le monde, avec laquelle même la grippe ne peut pas rivaliser..

Le premier vibrateur a été inventé au 19ème siècle. Il travaillait sur une machine à vapeur et était destiné à traiter l'hystérie féminine.

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Les os humains sont quatre fois plus solides que le béton.

Le cerveau humain pèse environ 2% du poids corporel total, mais il consomme environ 20% de l'oxygène entrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement sensible aux dommages causés par le manque d'oxygène..

Il existe des syndromes médicaux très curieux, comme la déglutition compulsive d'objets. 2500 objets étrangers ont été retrouvés dans l'estomac d'un patient souffrant de cette manie.

Tomber d'un âne est plus susceptible de vous casser le cou que de tomber d'un cheval. N'essayez pas de réfuter cette affirmation..

La maladie la plus rare est la maladie de Kuru. Seuls les représentants de la tribu Four en Nouvelle-Guinée en sont malades. Le patient meurt de rire. On pense que la cause de la maladie est de manger le cerveau humain..

Sourire seulement deux fois par jour peut abaisser la tension artérielle et réduire le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral..

Des scientifiques américains ont mené des expériences sur des souris et sont parvenus à la conclusion que le jus de pastèque empêche le développement de l'athérosclérose vasculaire. Un groupe de souris a bu de l'eau ordinaire et l'autre du jus de pastèque. En conséquence, les vaisseaux du second groupe étaient exempts de plaques de cholestérol..

La période de récupération après toute intervention chirurgicale nécessite une attitude extrêmement prudente envers sa santé de la part du patient. Mais que faire si nécessaire avec.

Causes de somnolence accrue

Le site fournit des informations générales à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Augmentation de la somnolence - informations de base

Une somnolence accrue est peut-être le symptôme le plus courant. Le nombre de maladies provoquant une somnolence sévère est si grand qu'il est tout simplement impossible de les intégrer dans cet article..

Et ce n'est pas surprenant, car la somnolence est la première manifestation de la dépression du système nerveux central et les cellules du cortex cérébral sont exceptionnellement sensibles aux effets de facteurs indésirables externes et internes..

Néanmoins, malgré la non-spécificité, ce symptôme est d'une grande importance dans le diagnostic de nombreuses conditions pathologiques..

Tout d'abord, cela s'applique aux lésions cérébrales diffuses sévères, lorsqu'une soudaine somnolence sévère est le premier signe avant-coureur d'une catastrophe imminente. Nous parlons de pathologies telles que:

  • lésion cérébrale traumatique (hématome intracrânien, œdème cérébral);
  • intoxication aiguë (botulisme, intoxication aux opiacés);
  • intoxication interne sévère (coma rénal et hépatique);
  • hypothermie (congélation);
  • prééclampsie de la femme enceinte avec toxicose tardive.

Comme une somnolence accrue se produit dans de nombreuses maladies, ce symptôme a une valeur diagnostique lorsqu'il est considéré dans le contexte de la pathologie (somnolence avec toxicose tardive chez la femme enceinte, somnolence avec traumatisme crânien) ou / et en combinaison avec d'autres symptômes (diagnostic de syndrome).

Ainsi, la somnolence est l'un des signes importants du syndrome asthénique (épuisement nerveux). Dans ce cas, il est combiné avec une fatigue accrue, une irritabilité, des larmes et une diminution des capacités intellectuelles..

Une somnolence accrue associée à des maux de tête et des étourdissements est un signe d'hypoxie cérébrale. Dans de tels cas, un manque d'oxygène peut être causé à la fois par des raisons externes (rester dans une pièce mal ventilée) et internes (maladies des systèmes respiratoire et cardiovasculaire, systèmes sanguins, empoisonnement par des poisons bloquant le transport de l'oxygène vers les cellules, etc.).

Le syndrome d'intoxication est caractérisé par une combinaison de somnolence avec une perte de force, des maux de tête, des nausées et des vomissements. Le syndrome d'intoxication est typique des intoxications externes et internes (intoxication par des poisons ou des déchets du corps en cas d'insuffisance rénale et hépatique), ainsi que des maladies infectieuses (intoxication par des toxines de micro-organismes).

De nombreux experts distinguent l'hypersomnie séparément - une diminution pathologique du temps de veille, accompagnée d'une somnolence sévère. Dans de tels cas, le temps de sommeil peut atteindre 12 à 14 heures ou plus. Ce syndrome est le plus typique pour certaines maladies mentales (schizophrénie, dépression endogène), pathologies endocriniennes (hypothyroïdie, diabète sucré, obésité), lésions des structures du tronc cérébral.

Et enfin, une somnolence accrue peut être observée chez des personnes en parfaite santé avec un manque de sommeil, un stress physique, mental et émotionnel accru, ainsi que lors de voyages associés à la traversée des fuseaux horaires..

L'état physiologique est également une augmentation de la somnolence chez la femme enceinte au cours du premier trimestre, ainsi que de la somnolence lors de la prise de médicaments, dont l'effet secondaire est une dépression du système nerveux (tranquillisants, neuroleptiques, antihypertenseurs, antiallergiques, etc.).

90% du temps qu'une personne est à l'intérieur.

Augmentation de la somnolence? - tout d'abord, faites attention à la maison. Les facteurs environnementaux affectent la santé:

La présence de substances nocives dans l'air: matériaux de construction à la maison, panneaux de particules, cuisinières à gaz, fumer à l'intérieur.

Rayonnement de fond accru: matériaux de construction des maisons, carreaux, batteries de chauffage central.

Rayonnement électromagnétique: ordinateurs, téléphones portables, fours à micro-ondes, routeurs wi-fi, prises, ainsi que lignes électriques, réseaux de tram et trolleybus.

L'examen environnemental du logement est une procédure abordable qui aidera à identifier les causes invisibles des maux.

Augmentation de la somnolence - notre spécialiste vous donnera des recommandations sur ce à quoi il est important de prêter attention dans votre maison.

+7499113-69-41 - Moscou
+7812409-39-14 - Saint-Pétersbourg

Nous travaillons 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Des experts répondront à vos questions.

Fatigue constante, faiblesse et somnolence, comme signes de nervosité
épuisement

Le plus souvent, la somnolence, associée à une fatigue et une faiblesse constantes, survient avec une pathologie aussi courante que l'épuisement nerveux (neurasthénie, cérébrosthénie).

Dans de tels cas, la somnolence peut être associée à la fois à des troubles du sommeil et à une fatigue accrue causée par l'épuisement du système nerveux..

La base morphologique de la cérébrasthénie peut être à la fois organique et fonctionnelle du système nerveux central causée par les conditions suivantes:

  • maladies chroniques graves et à long terme;
  • jeûne alimentaire (régimes «à la mode»; anorexie mentale);
  • une activité physique accrue qui dépasse la norme physiologique pour une personne donnée;
  • stress nerveux (syndrome de fatigue chronique, etc.).

La fatigue constante, la faiblesse et la somnolence avec épuisement nerveux sont associées à d'autres symptômes de violation d'une activité nerveuse supérieure, tels que l'irritabilité, la faiblesse émotionnelle (larmoiement), une diminution des capacités intellectuelles (troubles de la mémoire, diminution des performances créatives, etc.).

Le tableau clinique de l'épuisement nerveux est complété par des signes de la maladie qui a conduit au développement de la cérébrasthénie.

Le traitement de la somnolence avec neurasthénie consiste, tout d'abord, à éliminer la pathologie qui a provoqué l'épuisement du système nerveux, ainsi que des mesures de renforcement générales.

Habituellement, des médicaments sont prescrits pour améliorer la circulation cérébrale et augmenter l'équilibre énergétique dans les cellules du cortex cérébral (Cavinton, Nootropil, etc.).

Le pronostic de la cérébrasthénie est associé à la maladie qui a causé l'épuisement nerveux. Dans le cas de troubles fonctionnels, c'est toujours favorable. Cependant, en règle générale, un traitement à assez long terme est nécessaire..

Vertiges, faiblesse et somnolence comme symptômes de végétatif
dystonie

La dystonie végétovasculaire (neurocirculatoire) est décrite par les médecins généralistes comme un trouble fonctionnel du système cardiovasculaire, basé sur de multiples troubles systémiques de la régulation neuroendocrinienne.

Aujourd'hui, la dystonie végétative-vasculaire est la maladie la plus courante du système cardiovasculaire. Plus souvent, les femmes jeunes et matures sont malades.

Dans la clinique de la dystonie végétative-vasculaire, en règle générale, les symptômes et les troubles «cardiaques» du système nerveux central apparaissent:

  • douleur dans la région du cœur;
  • palpitations;
  • labilité de la pression artérielle avec tendance à l'hypotension ou à l'hypertension;
  • vertiges;
  • mal de crâne;
  • somnolence;
  • la faiblesse;
  • léthargie;
  • irritabilité;
  • troubles respiratoires sous la forme d'une sensation de manque d'air (les soi-disant «soupirs mornes»);
  • transpiration excessive;
  • membres froids et humides.

La dystonie neurocirculatoire fait référence à des maladies polyétiologiques, c'est-à-dire qu'elle est causée par un ensemble de raisons. En règle générale, nous parlons de la mise en œuvre d'une prédisposition héréditaire-constitutionnelle sous l'influence d'un ensemble de facteurs indésirables: stress, mode de vie malsain (tabagisme, abus d'alcool, routine quotidienne inappropriée, sédentarité), certains risques professionnels (vibrations, rayonnements ionisants).

Les étourdissements, la faiblesse et la somnolence dans la dystonie végétative-vasculaire ont de multiples mécanismes de développement:
1. L'impact des facteurs qui ont provoqué le développement de la dystonie neurocirculatoire (tabagisme, stress, etc.).
2. Changements neuroendocriniens sous-jacents à la maladie.
3. Violation de la circulation sanguine (en fait la dystonie) des vaisseaux du cerveau.

Le traitement de la somnolence avec dystonie végétative-vasculaire consiste à éliminer les facteurs à l'origine de la pathologie. La psychothérapie, les activités réparatrices, l'acupuncture sont d'une grande importance..

Dans les cas graves, des médicaments sont prescrits qui corrigent l'activité du système nerveux autonome et éliminent ainsi les troubles vasculaires prononcés (métoprolol, aténolol).
En savoir plus sur la dystonie vasculaire végétative

Augmentation de la somnolence, symptôme alarmant des lésions aiguës
système nerveux central

Des lésions cérébrales diffuses sévères entraînent une inhibition d'une activité nerveuse plus élevée, qui se manifeste par une somnolence accrue.

Dans le même temps, on distingue plusieurs étapes du développement de l'oppression de la conscience: étourdissement de la conscience, stupeur et coma.

Somnolence lorsque la conscience étourdissante est associée à des symptômes tels que la léthargie, une attention active réduite, un appauvrissement des expressions faciales et de la parole, une désorientation dans le lieu, le temps et le soi.

Les patients répondent aux questions en monosyllabes, parfois la répétition est nécessaire, alors que seules les tâches les plus élémentaires sont effectuées. Souvent, les patients sont dans une sorte de demi-sommeil et n'ouvrent les yeux que lorsqu'ils s'adressent directement à eux.

Le stupeur (hibernation) est une condition pathologique dans laquelle le patient n'ouvre les yeux qu'en réponse à un effet super-fort (douleur, forte poussée), tandis qu'une réaction de défense coordonnée (répulsion) ou gémissement est observée. Le contact avec la parole est impossible, les organes pelviens ne sont pas contrôlés, mais les réflexes inconditionnés et la déglutition sont préservés.

À l'avenir, la stupeur se transforme en coma (sommeil profond) - un état inconscient dans lequel il n'y a pas de réaction, même à de forts effets douloureux.

Un symptôme tel qu'une somnolence accrue peut être particulièrement précieux avec le développement progressif d'un coma. Dans de tels cas, même avant le développement de l'état d'étourdissement, les patients se plaignent d'une somnolence sévère, souvent associée à des maux de tête, des nausées et des étourdissements..

Nausées, faiblesse, somnolence et maux de tête comme signes
intoxication du système nerveux central

Une somnolence accrue peut être le signe d'une intoxication du système nerveux central par des poisons exogènes (externes) ou endogènes (internes). Dans de tels cas, il est généralement associé à des symptômes tels que faiblesse, nausée et maux de tête..

Le mécanisme d'apparition de ces symptômes est une lésion toxique directe du cortex cérébral, dont le degré peut varier de troubles métaboliques réversibles à une mort cellulaire massive..

Intoxication exogène aiguë du système nerveux central

Une somnolence accrue lors d'une intoxication aiguë du système nerveux central est associée à l'inhibition d'une activité nerveuse plus élevée. Dans le même temps, même les poisons qui stimulent le système nerveux central (alcool), à une concentration suffisamment élevée, provoquent une somnolence accrue, ce qui est un symptôme très alarmant, car le développement d'un coma profond est possible à l'avenir..

Une intoxication exogène aiguë peut être causée par des poisons chimiques et végétaux, ainsi que par des toxines d'origine bactérienne (maladies infectieuses aiguës, intoxication alimentaire).

En plus d'une somnolence accrue, la clinique de ce type d'intoxication est complétée par des symptômes généraux d'intoxication, tels que maux de tête, nausées, vomissements, faiblesse, léthargie. De nombreuses intoxications présentent des symptômes caractéristiques qui aident à poser un diagnostic: un rétrécissement net des pupilles avec intoxication aux opiacés, difficulté à avaler et vision double aux yeux du botulisme, etc..

Augmentation de la somnolence, comme signe avant-coureur d'un coma dans les
intoxications

La somnolence accrue, en tant que signe avant-coureur d'un coma, est d'une grande importance dans les pathologies telles que le coma urémique (rénal) et hépatique. Ils se développent progressivement, un diagnostic rapide est donc d'une importance particulière..

Le coma hépatique survient lors de lésions hépatiques sévères (cirrhose, hépatite), lorsque la fonction de désintoxication de ce laboratoire principal du corps humain est fortement réduite. L'apparition de somnolence est souvent précédée d'une excitation motrice et vocale.

Le coma urémique se développe dans le contexte d'une insuffisance rénale aiguë ou chronique. Le principal mécanisme de développement du coma rénal est l'empoisonnement du corps avec les produits finaux du métabolisme des protéines dans le contexte d'une violation de l'équilibre eau-électrolyte.

En règle générale, les causes de l'insuffisance rénale chronique sont une pathologie rénale sévère (glomérulonéphrite chronique, amylose rénale, anomalies congénitales, etc.). L'insuffisance rénale aiguë peut être causée à la fois par des lésions rénales et par une pathologie extrarénale aiguë sévère (brûlure, empoisonnement, choc, collapsus, etc.).

Une somnolence accrue, comme signe avant-coureur du développement du coma rénal, est souvent associée à des maux de tête, des nausées, des vomissements, une vision trouble et des démangeaisons, qui sont des symptômes d'urémie (une teneur accrue en produits toxiques du métabolisme de l'azote dans le plasma sanguin).

Nausées, vomissements, étourdissements et somnolence avec
traumatisme

Dans les traumatismes crâniens, plusieurs facteurs agissent sur le système nerveux central: lésions directes (commotion cérébrale, contusion, destruction du tissu cérébral lors d'un traumatisme ouvert), altération de la circulation sanguine et circulation du liquide céphalo-rachidien, troubles secondaires associés à un œdème cérébral.

La complication précoce la plus dangereuse d'une lésion cérébrale traumatique est une augmentation de la pression intracrânienne et un œdème cérébral. La menace de mort dans ce cas est associée à la possibilité de lésions secondaires des centres respiratoire et vasomoteur, conduisant à l'arrêt de la respiration et du rythme cardiaque.

Il convient de noter que l'état général du patient dans les premières heures suivant la blessure peut ne pas correspondre à la gravité de la lésion cérébrale. Par conséquent, toutes les victimes doivent subir un examen approfondi des hématomes intracrâniens. De plus, il est nécessaire de surveiller l'état général du patient..

Des symptômes tels que nausées, vomissements, étourdissements et somnolence accrue indiquent une pathologie grave, par conséquent, s'ils apparaissent, il est nécessaire de consulter d'urgence une aide médicale spécialisée.

Hypersomnie

L'hypersomnie est une affection pathologique caractérisée par une augmentation du temps de sommeil (nuit et jour). Le rapport entre le temps de sommeil et l'éveil nécessaire au bien-être normal est purement individuel et varie dans des limites assez larges. De plus, ce ratio dépend de l'âge, de la saison, de la profession et de nombreux autres facteurs..

Par conséquent, une augmentation pathologique du temps de sommeil peut être évoquée dans les cas où un sommeil nocturne prolongé est associé à une somnolence diurne accrue..

En revanche, l'hypersomnie se distingue de la somnolence accrue dans les syndromes asthéniques, qui ne s'accompagne souvent pas d'un réel allongement du temps de sommeil, ainsi que des troubles du sommeil lorsque la somnolence diurne est associée à une insomnie nocturne..

Les causes les plus courantes d'hypersomnie sont les conditions pathologiques suivantes:

  • certaines maladies mentales (schizophrénie, dépression sévère);
  • pathologies endocriniennes sévères (diabète sucré, fonction thyroïdienne insuffisante);
  • insuffisance rénale, hépatique et multi-organes;
  • lésions focales des structures du tronc cérébral.

De plus, l'hypersomnie est caractéristique du syndrome de Pickwick. Cette pathologie survient beaucoup plus souvent qu'on ne le diagnostique. Le syndrome de Pickwick se caractérise par une triade de symptômes: obésité associée à des troubles endocriniens, insuffisance respiratoire plus ou moins sévère et hypersomnie.

Les patients (principalement des hommes de 30 à 50 ans) se plaignent de somnolence sévère, de troubles respiratoires d'origine centrale (ronflements pendant le sommeil, entraînant un réveil; troubles du rythme respiratoire), maux de tête après le sommeil.

Le traitement de la somnolence avec hypersomnie consiste en le traitement de la maladie sous-jacente.

Faiblesse, léthargie et somnolence avec diminution de la température corporelle

Une somnolence sévère pendant la congélation est associée à de profonds troubles métaboliques dans les cellules du cortex cérébral. Une diminution de la température corporelle entraîne une diminution du taux de toutes les réactions biochimiques, une diminution de l'absorption d'oxygène et une hypoxie intracellulaire.

L'arrêt respiratoire se produit lorsque la température corporelle chute à 15-20 degrés. Il convient de noter que dans un tel état, l'intervalle de temps entre l'arrêt de la respiration et l'état de mort biologique augmente considérablement, de sorte que les cas de sauvetage des morts 20 minutes ou plus après le début de la mort clinique (séjour dans l'eau glacée) ont été enregistrés. Par conséquent, des mesures de réanimation opportunes pour l'hypothermie peuvent économiser dans des cas apparemment désespérés..

Souvent, une somnolence accrue pendant la congélation s'accompagne d'euphorie, lorsque la victime ne peut pas évaluer correctement son état. Si vous suspectez un refroidissement général, il est nécessaire de donner du thé chaud au patient (l'alcool est contre-indiqué, car il a un effet déprimant sur le système nerveux central) et de l'envoyer à l'établissement médical le plus proche..

Perte de force, irritabilité, somnolence fréquente avec endocrinien
échecs chez les femmes

La somnolence fréquente est un symptôme constant de troubles endocriniens courants chez les femmes tels que le syndrome prémenstruel et la ménopause pathologique..

Dans de tels cas, une somnolence constante est associée à d'autres symptômes d'épuisement nerveux, tels que:

  • prostration;
  • irritabilité;
  • tendance à la dépression;
  • faiblesse émotionnelle (larmoiement);
  • diminution des performances mentales et physiques;
  • détérioration réversible de la capacité intellectuelle (diminution de la capacité d'apprendre et de penser de manière créative).

Une somnolence persistante avec des perturbations endocriniennes chez la femme est associée à d'autres troubles du sommeil. Souvent, une somnolence accrue pendant la journée est causée par une insomnie nocturne. Parfois, lors d'une ménopause pathologique, une dépression sévère se développe - dans de tels cas, une hypersomnie se développe souvent.

Le traitement de la somnolence avec perturbations endocriniennes consiste en des mesures de restauration. Dans de nombreux cas, la phytothérapie et la réflexologie ont un bon effet. En pathologie sévère, une correction hormonale est indiquée..

Somnolence sévère, fatigue accrue et léthargie dans la dépression

Le mot «dépression» signifie littéralement «dépression». Il s'agit d'une pathologie mentale sévère caractérisée par une triade de symptômes:
1. Diminution générale du fond émotionnel.
2. Diminution de l'activité physique.
3. Inhibition des processus de pensée.

Une somnolence sévère accompagnée de dépression, en fonction de la gravité de la pathologie, est associée à d'autres troubles du sommeil. Ainsi, avec un léger degré de dépression situationnelle, c'est-à-dire une pathologie causée par des causes externes (divorce, perte d'emploi, etc.), une somnolence accrue pendant la journée est souvent causée par une insomnie nocturne.

Avec les dépressions endogènes (psychose maniaco-dépressive, mélancolie involutive, etc.), une somnolence accrue est un symptôme d'hypersomnie, et est associée à une forte diminution de l'activité motrice, de la parole et de l'esprit, qui sont perçues extérieurement comme de l'apathie.

Il est à noter que la somnolence peut être l'un des symptômes de la dépression latente. Dans de tels cas, les troubles du sommeil rappellent le régime «hibou» - veille prolongée le soir et lever tard le matin. Cependant, l'attention est attirée sur les plaintes des patients selon lesquelles il est extrêmement difficile pour eux de se lever le matin, même lorsqu'ils ont suffisamment dormi. De plus, la dépression latente est surtout caractérisée par une mauvaise humeur matinale (le soir, le fond émotionnel s'améliore toujours quelque peu). Une somnolence accrue dans ces cas est également typique de la première moitié de la journée..

Le traitement de la somnolence dans la dépression consiste à traiter le trouble sous-jacent. Dans les cas bénins, la psychothérapie et les mesures réparatrices sont très efficaces, avec une dépression sévère, un traitement médicamenteux est indiqué.

Une somnolence accrue, une léthargie, une faiblesse, une perte de force accompagnée d'une dépression latente sont souvent confondues avec les symptômes d'une maladie somatique. De plus, la dépression a des symptômes somatiques tels qu'une augmentation du rythme cardiaque, des palpitations, des douleurs cardiaques, une tendance à la constipation, etc. Par conséquent, ces patients reçoivent parfois un traitement à long terme et infructueux pour des maladies inexistantes.

Il convient de noter que la dépression chronique est assez difficile à répondre au traitement, par conséquent, si vous suspectez cette pathologie, il est préférable de consulter un spécialiste (psychologue ou psychiatre).
En savoir plus sur la dépression

Augmentation de la somnolence pendant l'hypoxie aiguë et chronique de la tête
cerveau

Une somnolence accrue est également caractéristique de l'hypoxie du système nerveux central. Selon la force et la nature du facteur agissant, le degré d'hypoxie peut varier. Avec un degré léger d'hypoxie, des manifestations telles que la léthargie, la faiblesse, une fatigue accrue et une somnolence sont possibles.

Le cortex cérébral est exceptionnellement sensible au manque d'oxygène, par conséquent, une hypoxie sévère provoque de graves troubles, allant jusqu'au coma et à la mort. Dans le même temps, dans le cas du développement rapide comme l'éclair de l'hypoxie (arrêt respiratoire), la mort survient très rapidement (6-7 minutes après l'arrêt complet de l'accès à l'oxygène), et avec une augmentation progressive de la privation d'oxygène du cerveau, on observe une image classique d'un changement des stades d'altération de la conscience (somnolence accrue, étourdissement, sopor, coma).

L'accès à l'oxygène aux cellules du cortex cérébral est assuré par l'activité combinée des systèmes respiratoire, cardiovasculaire et sanguin.

Une somnolence accrue, en tant que signe avant-coureur du développement d'un coma, est de la plus grande importance dans les lésions du système sanguin, qui se caractérisent par une augmentation progressive des symptômes de l'hypoxie aiguë.

L'intoxication au monoxyde de carbone est un exemple classique. Le fait est que les molécules de monoxyde de carbone (CO) ont une plus grande affinité pour l'hémoglobine humaine et déplacent progressivement l'oxygène, ce qui conduit à une privation d'oxygène. La somnolence accrue est le seul symptôme du stade initial de l'intoxication grave. Il est souvent associé à de graves maux de tête, des nausées et des vomissements causés par l'effet toxique du CO sur les cellules nerveuses..

L'hypoxie chronique se développe le plus souvent dans les maladies chroniques graves, telles que:
1. Lésions vasculaires du cerveau (athérosclérose).
2. Insuffisance respiratoire chronique.
3. Pathologies sanguines chroniques (anémie, leucémie).

Les symptômes de l'hypoxie chronique sont une fatigue accrue, une léthargie, une faiblesse, une irritabilité, des troubles du sommeil (somnolence pendant le jour et insomnie la nuit) et une diminution des capacités intellectuelles. De plus, selon le degré et la durée de l'hypoxie, les lésions des cellules du cortex cérébral peuvent être réversibles ou irréversibles, jusqu'au développement d'une pathologie organique sévère (démence athéroscléreuse).

Médicaments qui augmentent la somnolence

Il existe plusieurs groupes de médicaments qui ont des effets secondaires d'une somnolence accrue..

Tout d'abord, ces effets secondaires sont possédés par des substances qui ont un effet calmant sur le système nerveux central - les antipsychotiques et les tranquillisants..

Les analgésiques narcotiques et le médicament antitussif associé codéine ont un effet similaire..

Une somnolence accrue est également causée par un certain nombre de médicaments utilisés pour l'hypertension artérielle (clonidine, clonidine, amlodipine, etc.)

De plus, une somnolence sévère est un effet secondaire de nombreux médicaments utilisés dans le traitement des maladies allergiques (les soi-disant antihistaminiques, en particulier la diphenhydramine).

Les bêtabloquants (médicaments utilisés pour diverses maladies du système cardiovasculaire) peuvent provoquer à la fois une somnolence et une insomnie accrues.

La somnolence sévère est un effet secondaire des médicaments qui abaissent l'acide urique (allopurinol) et les lipides plasmatiques (atorvastatine).

La somnolence est significativement moins souvent causée par certains médicaments du groupe des analgésiques non narcotiques (Analgin, Amidopyrine) et des anti-H2 utilisés dans l'ulcère gastrique (Ranitidine, Cimetidine, etc.).

Enfin, une somnolence accrue peut être un effet secondaire désagréable lors de l'utilisation de contraceptifs hormonaux (pilules, injections, patch, spirale). Cet effet secondaire est assez rare et apparaît déjà dans les premiers jours d'utilisation du médicament..

Comment se débarrasser de la somnolence?

Bien sûr, si la somnolence est causée par telle ou telle pathologie, elle doit être traitée rapidement et de manière adéquate. Cependant, dans la majorité des cas, une somnolence accrue pendant la journée est associée à un manque de sommeil..

Le taux de sommeil moyen est de 7 à 8 heures par jour. Comme le montrent les statistiques, la plupart des personnes modernes âgées de 20 à 45 ans dorment beaucoup moins..

Le manque constant de sommeil affecte négativement le système nerveux, provoquant son épuisement. Ainsi, au fil du temps, la somnolence prend une forme chronique, devenant un symptôme de la maladie..

Il convient de noter que pour un repos normal, un sommeil non seulement long, mais également complet est nécessaire. Malheureusement, les sondages ont montré que de nombreuses personnes se considèrent comme des «hiboux» et se couchent bien après minuit. Pendant ce temps, des études scientifiques ont prouvé que, quels que soient les biorythmes individuels, c'est précisément le sommeil jusqu'à minuit qui a la plus grande valeur..

De plus, un air pur et frais et le silence sont essentiels pour un bon sommeil. Il n'est pas recommandé de dormir avec de la musique et la télévision - cela affecte négativement la qualité du sommeil.

Comment se débarrasser de la somnolence - vidéo

Somnolence pendant la grossesse

Somnolence diurne persistante pendant la grossesse du premier trimestre

La somnolence pendant la grossesse au premier trimestre est un phénomène physiologique. Il s'agit d'une réaction individuelle plus ou moins prononcée aux changements endocriniens profonds du corps..

Les femmes qui travaillent trouvent parfois extrêmement difficile de gérer la somnolence au travail. Il est fortement déconseillé de consommer du thé, du café et, de plus, des boissons énergisantes pendant la grossesse.

Pour lutter contre la somnolence, les experts conseillent d'essayer de prendre de courtes pauses fréquentes. Les exercices de respiration aident bien.

Augmentation de la somnolence au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse

Au deuxième trimestre, le bien-être général des femmes enceintes s'améliore. Si une femme continue de se plaindre d'une somnolence, d'une léthargie et d'une faiblesse accrues, cela peut indiquer une complication telle qu'une anémie de grossesse.

Une somnolence accrue est un symptôme alarmant si elle survient dans le contexte d'une toxicose tardive de la grossesse - une pathologie caractérisée par une triade de symptômes:
1. Œdème.
2. Hypertension artérielle.
3. Présence de protéines dans l'urine.

L'apparition d'une somnolence sévère avec toxicose tardive chez les femmes enceintes peut indiquer le développement d'une complication sévère - l'éclampsie (convulsions causées par des lésions cérébrales). Un signe particulièrement alarmant est une combinaison d'une somnolence accrue avec des symptômes caractéristiques tels que nausées, vomissements, maux de tête, déficience visuelle.

Si vous soupçonnez une menace d'éclampsie, vous devez d'urgence demander l'aide de spécialistes.

Augmentation de la somnolence chez un enfant

La somnolence sévère est beaucoup plus fréquente chez les enfants que chez les adultes. Cela est dû à la fois à la plus grande labilité du système nerveux central et à une sensibilité accrue aux facteurs indésirables..

Par conséquent, chez les enfants, la somnolence et la léthargie dans les maladies infectieuses apparaissent plus tôt et plus brillantes que chez les adultes, et peuvent être les premiers signes de la maladie, un avertissement de danger.

De plus, en cas de léthargie soudaine et de somnolence chez un enfant, les lésions cérébrales traumatiques et l'empoisonnement doivent être exclus..
Si l'augmentation de la somnolence n'est pas si prononcée, mais est de nature chronique, les pathologies suivantes doivent tout d'abord être suspectées:

  • maladies du sang (anémie, leucémie);
  • maladies du système respiratoire (bronchectasie, tuberculose);
  • pathologie du système cardiovasculaire (malformations cardiaques);
  • maladies nerveuses (neurasthénie, dystonie végétative-vasculaire);
  • maladies du tractus gastro-intestinal (invasions helminthiques, hépatite);
  • pathologie endocrinienne (diabète sucré, diminution de la fonction thyroïdienne).

Ainsi, la liste des pathologies survenant chez les enfants souffrant de somnolence accrue est assez longue, il est donc préférable de demander l'aide d'un médecin et de subir un examen complet..

Réponses aux questions les plus fréquentes

Y a-t-il des sédatifs qui ne provoquent pas de somnolence?

L'augmentation de la somnolence est ce qu'on appelle l'effet secondaire attendu lors de la prescription de médicaments ayant un effet calmant sur le système nerveux. En d'autres termes, il est presque impossible d'éliminer complètement ces effets secondaires. Bien sûr, la gravité de l'effet secondaire dépend de la force du médicament..

Par conséquent, les tranquillisants «doux», comme Adaptol et Afobazol, sont les plus sûrs à cet égard. Les deux médicaments sont indiqués pour les névroses, qui s'accompagnent d'un sentiment de peur, d'anxiété. Soulage l'irritabilité, n'a pas d'effet hypnotique si la posologie est observée.

Cependant, si vous avez tendance à l'hypotension (pression artérielle basse), vous devez être particulièrement prudent, car même les antidépresseurs légers peuvent faire baisser la tension artérielle et provoquer ainsi une somnolence sévère..

Les sédatifs à base de plantes (valériane, agripaume) sont considérés comme sûrs si vous n'achetez pas de médicaments contenant de l'alcool. L'alcool éthylique en lui-même déprime le système nerveux central et peut avoir un effet hypnotique.

Cependant, lorsqu'il s'agit de conduire un véhicule, il est préférable de peser le pour et le contre, car tous les médicaments anti-anxiété peuvent ralentir la réaction..

Comment gérer la somnolence en conduisant?

Bien sûr, pour éviter une crise de somnolence au volant, vous devez bien dormir avant un long trajet. De plus, il est nécessaire de prendre soin de la propreté de l'air dans la cabine, car l'hypoxie provoque une dépression du système nerveux central.

Si, malgré toutes les précautions, vous ressentez soudainement une crise de somnolence au volant, il est préférable de suivre ces conseils:
1. Arrêtez dès que possible la voiture en bordure de trottoir et sortez de l'habitacle. Parfois, il suffit de marcher et de prendre l'air pour gagner en vivacité. La gymnastique facile aide beaucoup.
2. Lavez votre visage avec un liquide frais (la soude fonctionne particulièrement bien).
3. Si possible, buvez du thé ou du café chaud.
4. De retour dans le salon, mettez de la musique revigorante.
5. Ensuite, faites de courts arrêts pour éviter la somnolence, car l'attaque peut se reproduire et vous prendre par surprise.

La somnolence diurne après avoir mangé est normale?

La somnolence pathologique après avoir mangé se produit avec le soi-disant syndrome de dumping - une maladie de l'estomac opéré. Elle est causée par la pénétration accélérée d'aliments dans le duodénum et s'accompagne de symptômes tels qu'une augmentation de la transpiration, de la fièvre, des acouphènes, une diminution de la vision, des étourdissements et même des évanouissements..

L'augmentation de la somnolence après avoir mangé, non accompagnée d'inconfort, est un phénomène physiologique. Après un repas copieux, le sang se précipite vers l'estomac, de sorte que le flux d'oxygène vers le cerveau est quelque peu réduit. Une légère hypoxie peut provoquer une somnolence agréable..

Si une somnolence sévère apparaît pour la première fois, alors, tout d'abord, une maladie aussi courante que la dystonie végétative-vasculaire, dans laquelle une somnolence accrue après avoir mangé peut être associée à une violation du tonus vasculaire, doit être exclue..

Cette maladie se caractérise également par d'autres symptômes de dérégulation du tonus vasculaire cérébral, tels que: étourdissements lors du passage de la position horizontale à la position verticale, augmentation de la météosensibilité, labilité de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque.

Si une somnolence accrue après avoir mangé est associée à des symptômes tels que fatigue, irritabilité, larmoiement, alors nous parlons d'asthénie (épuisement du système nerveux).

Une somnolence accrue après avoir mangé chez des personnes en parfaite santé peut être associée aux facteurs suivants:
1. Manque de sommeil.
2. Trop manger.
3. Fatigue nerveuse et physique.

Dans tous les cas, il faut penser à la routine quotidienne et manger plus souvent en petites portions..

Veuillez indiquer un médicament contre les allergies qui ne provoque pas de somnolence

La somnolence est l'un des effets secondaires attendus des antihistaminiques. Par conséquent, il n'existe pas de médicaments absolument sûrs..

L'effet le moins sédatif est exercé par la loratadine (Claritin), un médicament de dernière génération. Cependant, comme l'ont montré des études récentes, ce médicament provoque une somnolence accrue chez 8% des patients..

Une somnolence extrême peut-elle être un signe de grossesse??

Oui peut-être. La somnolence accrue au cours du premier trimestre est une conséquence de changements hormonaux complexes dans le corps.

En règle générale, la somnolence peut être le premier et le seul signe de grossesse. Un œuf fécondé, se déplaçant le long des trompes de Fallope, sécrète des substances spéciales qui activent le système hypothalamo-hypophysaire - le centre de la régulation neuroendocrinienne.

Ainsi, une augmentation de la synthèse de la gonadotrophine chorionique (la soi-disant hormone de grossesse) se produit déjà dans la première semaine après la conception. Dans le même temps, c'est-à-dire même avant le report de la prochaine menstruation, les femmes sensibles aux changements hormonaux peuvent développer une somnolence accrue..

Pourquoi ai-je constamment sommeil au travail? Y a-t-il
pilules de somnolence?

Si vous ressentez de la somnolence exclusivement sur le lieu de travail, il est fort probable que cela soit associé aux particularités de votre zone de production.Par conséquent, dans ce cas, vous n'avez pas besoin de pilules pour la somnolence, mais l'élimination des causes qui dépriment le système nerveux central..

Facteurs prédisposant à la somnolence au travail:

  • manque d'oxygène, provoquant une hypoxie cérébrale (pièce poussiéreuse, étouffante, mal ventilée);
  • mélange de substances toxiques dans l'air de la pièce (y compris celles provenant de matériaux de finition);
  • augmentation du niveau de bruit;
  • travail monotone.

Si possible, essayez d'éliminer les facteurs nocifs, car une mauvaise hygiène du travail réduit non seulement la productivité et nuit à la qualité du travail, mais peut également nuire considérablement à la santé.

Prenez des pauses régulières du travail, car l'engagement à long terme dans une activité est perçu comme monotone et contribue à une somnolence accrue.

Une somnolence constante en hiver pourrait-elle être un signe de maladie? Cela aidera-t-il
vitamines pour la somnolence?

La somnolence constante peut être le symptôme de nombreuses maladies. Par conséquent, des combinaisons de symptômes doivent être envisagées. Si la somnolence est associée à des symptômes de dépression, tels que la mauvaise humeur, une diminution de l'activité motrice et de la parole, en particulier le matin, alors nous parlons très probablement de dépression hivernale causée par un manque saisonnier de «l'hormone du bonheur» - sérotonine.

En outre, les maladies entraînant une météorosensibilité accrue, principalement la dystonie neurocirculatoire et l'hypotension (pression artérielle basse), doivent être exclues. Dans de tels cas, en plus de la somnolence, il existe des signes tels que maux de tête, irritabilité, vertiges avec un changement brusque de la position du corps.

Enfin, une somnolence accrue en hiver peut être le symptôme d'un système nerveux appauvri. La probabilité de développer cette pathologie pendant la période hivernale augmente, en raison de l'hypovitaminose saisonnière. La cérébrasténie est caractérisée par une fatigue accrue, de l'irritabilité, des larmes et un fond émotionnel réduit..

Une consultation en personne avec un médecin est nécessaire pour un diagnostic précis. Les vitamines, bien sûr, auront un effet positif dans toutes les pathologies ci-dessus, si elles sont prises en combinaison avec d'autres mesures thérapeutiques.