Principal

Écrevisse

Cortisol: que faire si l'hormone du stress est élevée

Le niveau normal de cette hormone dans le corps a un effet positif sur un certain nombre de fonctions, tandis que son augmentation peut provoquer des maladies indésirables et des symptômes désagréables..

L'hormone cortisol est appelée hormone du stress car elle est produite par les glandes surrénales dans des situations stressantes. Cette substance organique est nécessaire pour améliorer l'activité cérébrale humaine, soutenir le système nerveux pendant le stress et stimuler le cœur. Si le cortisol est élevé dans le corps humain, cela peut entraîner certains troubles pour sa santé sous forme d'obésité, d'irritabilité accrue, de dysfonctionnement thyroïdien, etc..

Il faut réfléchir à la manière de réduire le cortisol pour éviter les problèmes susmentionnés et continuer à mener une vie épanouissante et saine..

Cortisol: concept, caractéristiques

Avant de parler de la façon de réduire les niveaux de cortisol, vous devez déterminer de quel type d'hormone il s'agit en général et quel devrait être son niveau normal..

Ainsi, le cortisol est une hormone présente dans le sang humain et produite par les glandes surrénales. Il n'est pas surprenant qu'elle s'appelle l'hormone du stress, car elle commence à être activement produite lors d'expériences nerveuses fortes, d'anxiété, de chocs, etc..

Lorsqu'une personne est dans un état physique et émotionnel normal, le taux de cortisol dans le sang est de l'ordre de 10 mg. Dans le même temps, l'augmentation du niveau de cortisol est de l'ordre de 80 mg. Cette condition entraîne des conséquences indésirables et des complications sous forme de destruction du système nerveux, de modifications pathologiques du travail musculaire, de troubles métaboliques, etc..

Si le cortisol est élevé, cela ne peut être ignoré. Les symptômes suivants aideront à déterminer le niveau de l'hormone dans le sang et à prescrire le traitement approprié pour normaliser le niveau de cette substance dans le corps..

Symptômes

Les niveaux élevés de cortisol sanguin sont caractérisés par les symptômes suivants:

  • La personne est constamment stressée, bien qu'il n'y ait aucune raison particulière à cela..
  • Une prise de poids incontrôlée se produit, même si une personne suit un régime strict et adhère à une alimentation saine. Dans la plupart des cas, cela signifie que le niveau de cortisol dans le corps est élevé, au moins beaucoup plus élevé que la norme l'exige..
  • une irritabilité accrue apparaît, parfois une agression apparaît.
  • il y a un rythme cardiaque rapide. L'augmentation du cortisol dans le sang provoque une vasoconstriction, qui fait augmenter le pouls et la fréquence cardiaque. Dans de tels cas, un traitement est nécessaire de toute urgence, car les problèmes cardiaques peuvent avoir des conséquences désastreuses..
  • L'insomnie commence à déranger.
  • La libido est sensiblement réduite, ce qui entraîne des problèmes de puissance masculine.
  • La glande thyroïde est perturbée, ce qui provoque une perturbation hormonale, le niveau d'autres hormones importantes diminue dans le corps.
  • Il peut y avoir des signes supplémentaires d'augmentation du cortisol: faiblesse générale, dépression, perturbation du tractus gastro-intestinal, nervosité, transpiration excessive, etc..

Tous les symptômes d'un cortisol élevé peuvent être confondus avec une autre maladie, il est donc recommandé de demander l'aide d'un spécialiste expérimenté qui aidera à établir un diagnostic précis..

Si l'hormone cortisol est élevée, les médecins examinent le patient pour découvrir la cause sous-jacente de ce phénomène. En règle générale, les causes endogènes ne sont pas détectées, mais certaines maladies et autres facteurs peuvent affecter l'augmentation du cortisol:

  • Obésité, surpoids, qui provoque une augmentation du taux d'hormones mâles.
  • Diabète sucré, dans lequel il y a un dysfonctionnement du pancréas.
  • Pathologie surrénalienne. Les niveaux de cortisol dans ce cas peuvent atteindre des niveaux incroyablement élevés de 100 voire 180 mg..
  • Situations stressantes sévères et dépression constante, à la suite desquelles le niveau de l'hormone augmente fortement et le corps est exposé à certains dangers.
  • Grossesse. Pendant cette période, le corps féminin est exposé au stress, ce qui entraîne une augmentation significative des niveaux de l'hormone du stress..
  • Hypoglycémie. C'est une glycémie basse, qui augmente automatiquement les niveaux de cortisol.
  • Glande thyroïde hyperactive. Une sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes accélère le métabolisme et, par conséquent, introduit le corps dans un état de stress, ce qui peut augmenter le niveau d'hormone biologiquement active de nature stéroïde.

Les raisons de ce phénomène peuvent être très diverses; des tests et un examen approprié, qu'une personne doit subir dans une polyclinique, aideront à identifier la cause principale..

Quel est le danger?

Une augmentation du niveau de cortisol peut entraîner de graves complications, ce qui se traduit à la fois par des changements externes chez une personne et par le travail de ses organes internes..

Par exemple, l'obésité est considérée comme l'un des premiers symptômes, car en raison de l'augmentation du niveau, il y a un désir de manger quelque chose de sucré ou de gras.

De plus, le cortisol sanguin augmente les taux de sucre dans le diabète sucré, abaisse l'immunité, provoque de faibles taux de testostérone et favorise le développement de maladies cardiovasculaires..

Les niveaux normaux de cette hormone dans le corps ont un effet positif sur un certain nombre de fonctions, tandis qu'une augmentation de celle-ci peut provoquer des maladies indésirables et des symptômes désagréables. Et le point ici n'est pas seulement dans l'immunité réduite, mais dans l'état général de la santé humaine, qui peut souffrir pour les raisons ci-dessus..

L'excès de cortisol dans le corps humain ne peut être ignoré. Pour réduire le niveau de cette hormone dans le sang humain, il est nécessaire de suivre un traitement complexe, qui est prescrit par un médecin..

En règle générale, il s'agit d'un traitement médicamenteux, au cours duquel le patient doit prendre certains médicaments qui aident à réduire le cortisol sanguin..

Cependant, il existe d'autres méthodes non médicamenteuses qui ne sont pas moins populaires et sont très efficaces:

  • Activité physique et sports modérés. Exercices du matin, marche à l'air frais, vélo - tout cela provoque une diminution du niveau d'hormone du stress, car le corps devient plus résistant à de telles situations.
  • Repos complet. En parlant d'activité physique, n'oubliez pas un bon repos. Le cortisol chez les hommes revient à la normale si vous dormez au moins 8 heures par jour, vous inquiétez moins et vous vous inquiétez moins.
  • Nourriture saine. Pour réduire considérablement les niveaux de cortisol, il suffit parfois d'ajuster votre alimentation pour inclure des aliments plus sains et plus sains: fromage cottage, œufs, produits laitiers, repas faibles en gras et riches en vitamines.
  • Pratiquez la méditation. Cette technique aide le corps à se détendre et à influencer positivement le fonctionnement du cerveau, qui est responsable de tous les autres organes et de la production d'hormones..

Comment réduire les niveaux de cortisol?

Si le cortisol est supérieur à la normale, les conseils spécifiques suivants vous aideront à réduire votre taux de cortisol le plus rapidement possible. Alors que faire dans de telles situations?

  • Prenez des médicaments à base de Rhodiola rosea. Cette herbe naturelle améliore l'humeur, abaisse l'hormone du stress et aide à brûler les graisses inutiles.
  • Vous devez préparer une bouilloire de thé noir chaud. Dans le même temps, il vaut la peine de limiter l'utilisation de café fort, de toute boisson énergisante. Le thé aide à se détendre et à se calmer.
  • Il est recommandé de regarder une comédie ou de lire une histoire intéressante et amusante. Un rire vraiment joyeux et réel peut empêcher le corps de produire du cortisol. Et au lieu de 80 mg voire 180 mg stressants, le corps produira 10 mg de substance, ce qui vous permettra de rester calme et de vous sentir bien dans une telle situation..
  • Effectuer des exercices spéciaux visant à réduire le niveau de cortisol, une hormone du stress.
  • Écoutez une musique agréable qui contribue à améliorer votre humeur.
  • Prenez des complexes de vitamines et de minéraux qui contribuent à un traitement efficace et à la prévention de la production excessive d'hormones. publié par econet.ru.

Si vous avez des questions, posez-les ici

P.S. Et rappelez-vous, rien qu'en modifiant votre consommation - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Avez-vous aimé l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

Augmentation du cortisol: symptômes, signes, causes de l'augmentation du cortisol chez la femme

Le cortisol (hydrocortisone) est une hormone stéroïde sécrétée par les cellules du cortex, c'est-à-dire la couche externe des glandes surrénales sous l'influence de l'hormone adrénocorticotrope produite par l'hypophyse. Il prend une part active à la régulation de nombreux processus biologiques dans l'organisme:

  • régulation du métabolisme des glucides, des protéines et des graisses;
  • contraction des fibres musculaires;
  • diminution de l'activité des processus inflammatoires;
  • suppression de l'activité de l'histamine et, de ce fait, diminution de la gravité des réactions allergiques;
  • la formation de réactions de stress (on l'appelle donc parfois l'hormone de la peur ou l'hormone de la mort).

L'augmentation du cortisol chez les enfants se manifeste par une puberté prématurée, tant chez les filles que chez les garçons.

Dans les cas où le niveau de cortisol est élevé, des troubles non seulement endocriniens, mais aussi systémiques se développent..

Causes des niveaux élevés de cortisol

Le taux de cortisol dans le sang n'est pas constant, il change tout au long de la journée. Il est le plus élevé le matin, pendant la journée, il diminue progressivement et atteint son minimum de 22 à 23 heures. Chez la femme, le niveau de l'hormone dans le sang dépend de la phase du cycle menstruel. Chez les femmes enceintes, le cortisol est doublé ou plus (peut-être cinq fois plus), mais ce n'est pas une pathologie. De plus, des augmentations physiologiques de l'hydrocortisone se produisent pendant la lactation..

Chez les femmes, le cortisol est élevé en présence d'une maladie des ovaires polykystiques. Le syndrome des ovaires polykystiques se manifeste par la présence dans les ovaires de nombreuses formations kystiques, dont la survenue est associée à tout un complexe de troubles endocriniens (dysfonctionnements de l'hypothalamus, de l'hypophyse, du cortex surrénalien, du pancréas et des glandes thyroïdiennes, des ovaires).

Certains médicaments peuvent provoquer une augmentation du cortisol chez les hommes et les femmes:

  • les amphétamines;
  • contraceptifs oraux, œstrogènes;
  • corticotropine;
  • la méthoxamine;
  • vasopressine;
  • interféron;
  • la naloxone;
  • métoclopramide.

Un excès d'hormone dans le sang peut être causé par le tabagisme, la consommation d'alcool et de drogues.

Une augmentation du taux d'hydrocortisone est observée avec les pathologies suivantes:

  • hyperplasie du cortex surrénalien;
  • tumeurs bénignes (adénome) et malignes (carcinome) du cortex surrénalien;
  • dysfonctionnement de la glande pituitaire;
  • La maladie d'Itsenko-Cushing;
  • troubles mentaux (dépression, conditions stressantes);
  • maladie du foie (hépatite chronique, cirrhose, insuffisance hépatique chronique);
  • certaines maladies systémiques;
  • alcoolisme chronique;
  • obésité ou anorexie.

Chez la femme, on peut suspecter une augmentation du cortisol, avec l'apparition d'hirsutisme, d'œdème, d'irrégularités menstruelles, ainsi que d'un muguet récurrent résistant au traitement.

Signes de cortisol élevé

Lorsque le cortisol est élevé, les symptômes sont les suivants:

  • augmentation de l'appétit (et envie de manger quelque chose de riche en calories ou sucré);
  • augmentation de la somnolence;
  • diminution de la concentration, troubles de la mémoire;
  • obésité - dans le cas où le cortisol est augmenté, la sécrétion d'œstrogène est supprimée et les conditions préalables au dépôt de tissu adipeux sont créées;
  • humeur dépressive, états dépressifs - des niveaux élevés de cortisol suppriment l'activité de la dopamine et de la sérotonine (les soi-disant hormones du plaisir);
  • une mauvaise cicatrisation;
  • douleur articulaire.

Chez la femme, on peut soupçonner une augmentation du cortisol, avec l'apparition d'hirsutisme, d'œdème, d'irrégularités menstruelles, ainsi que d'un muguet récurrent résistant au traitement (candidose vaginale).

L'augmentation du cortisol chez les enfants se manifeste par une puberté prématurée, tant chez les filles que chez les garçons.

Si les niveaux de cortisol restent élevés pendant de longues périodes, les conséquences peuvent être graves, notamment:

  • hypertension artérielle;
  • diminution du volume du tissu musculaire;
  • dépôt accru de graisse viscérale;
  • diminution de l'immunité générale;
  • l'athérosclérose;
  • Diabète;
  • cardiopathie ischémique, infarctus du myocarde;
  • accident vasculaire cérébral;
  • infertilité.

Par conséquent, cette condition doit être rapidement identifiée et traitée activement..

Test sanguin de cortisol: comment faire un don correctement

Pour déterminer le niveau d'hydrocortisone, en plus de le détecter réellement dans le sang, un test sanguin général et biochimique est effectué, une étude de l'urine collectée en 24 heures (urine quotidienne), dans certains cas (rarement) - un test de salive.

Si l'augmentation du cortisol est due à des raisons fonctionnelles, des modifications du mode de vie et de l'alimentation sont recommandées pour la réduire..

Chez un adulte, la concentration d'hydrocortisone dans le sang est de 138 à 165 nmol / l. Dans différents laboratoires, les indicateurs de la norme peuvent différer, par conséquent, lorsqu'un résultat est obtenu, il est évalué sur la base des valeurs de référence données par le laboratoire qui a mené l'étude..

Lorsqu'ils sont référés à un laboratoire pour des tests de cortisol, les patients reçoivent les recommandations suivantes:

  • suivre un régime à faible teneur en sel (pas plus de 2-3 g par jour) pendant trois jours avant le prélèvement sanguin;
  • limiter l'activité physique au moins 12 heures avant de passer le test.

48 heures avant la prochaine étude, tous les médicaments pouvant affecter le taux de cortisol (phénytoïne, androgènes, œstrogènes) sont annulés. Si cela n'est pas possible, dans le formulaire de référence, indiquez le médicament pris et sa posologie.

Le prélèvement sanguin est effectué entre 6 et 9 heures du matin. Avant le prélèvement sanguin, les patients sont placés sur un canapé dans une pièce calme et autorisés à se reposer pendant au moins 30 minutes, après quoi le sang est prélevé dans une veine. S'il est nécessaire de déterminer la dynamique quotidienne du cortisol, un prélèvement sanguin répété est prescrit dans la période de 16 à 18 heures.

Comment réduire les niveaux de cortisol sanguin

Dans les cas où l'hypersécrétion de cortisol est associée à une maladie particulière, elle est activement traitée par un médecin du profil approprié (endocrinologue, gynécologue, hépatologue, narcologue).

Si l'augmentation du cortisol est due à des raisons fonctionnelles, des modifications du mode de vie et de l'alimentation sont recommandées pour la réduire..

Chez la femme enceinte, le cortisol est doublé ou plus (il peut y avoir une multiplication par cinq), mais ce n'est pas une pathologie.

  1. Adhérer à un régime quotidien, en laissant suffisamment de temps pour un bon repos et une nuit de sommeil.
  2. Allez vous coucher au plus tard 22 heures, la durée du sommeil doit être de 8 à 9 heures. Si vous avez des difficultés à vous endormir, vous devriez consulter un médecin pour le choix d'un somnifère.
  3. Introduisez autant d'émotions positives que possible dans votre vie.
  4. Apprenez les techniques de relaxation, développez la résistance au stress.
  5. Boire suffisamment d'eau (1,5 à 2 litres) tout au long de la journée.
  6. Refusez les boissons riches en caféine (café, thé fort, cola, énergie), privilégiez plutôt l'eau.
  7. Incluez régulièrement des plats de poisson, en particulier des fruits de mer dans votre alimentation. Si cela est impossible pour une raison ou une autre, vous pouvez prendre de l'huile de poisson en capsules.
  8. Éliminer les aliments raffinés (riz blanc, pâtes, pâtisseries, pain blanc) de l'alimentation.
  9. Évitez les activités physiques qui entraînent une augmentation significative de la fréquence cardiaque (comme la course à pied ou le vélo), car elles augmentent les niveaux de cortisol. Au lieu de cela, il est recommandé de pratiquer le Pilates, le yoga, la natation..

Vidéo YouTube liée à l'article:

Formation: diplômé de l'Institut médical de l'État de Tachkent, spécialisé en médecine générale en 1991. A suivi à plusieurs reprises des cours de recyclage.

Expérience de travail: anesthésiste-réanimateur de la maternité de la ville, réanimateur du service d'hémodialyse.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Il existe des syndromes médicaux très curieux, comme la déglutition compulsive d'objets. 2500 objets étrangers ont été retrouvés dans l'estomac d'un patient souffrant de cette manie.

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Lorsque nous éternuons, notre corps cesse de fonctionner complètement. Même le cœur s'arrête.

Nous utilisons 72 muscles pour prononcer même les mots les plus courts et les plus simples..

Des scientifiques américains ont mené des expériences sur des souris et sont parvenus à la conclusion que le jus de pastèque empêche le développement de l'athérosclérose vasculaire. Un groupe de souris a bu de l'eau ordinaire et l'autre du jus de pastèque. En conséquence, les vaisseaux du second groupe étaient exempts de plaques de cholestérol..

La plupart des femmes peuvent tirer plus de plaisir de la contemplation de leur beau corps dans le miroir que du sexe. Alors, les femmes, luttez pour l'harmonie.

Sourire seulement deux fois par jour peut abaisser la tension artérielle et réduire le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral..

Selon de nombreux scientifiques, les complexes vitaminiques sont pratiquement inutiles pour l'homme..

Plus de 500 millions de dollars par an sont dépensés en médicaments contre les allergies aux États-Unis seulement. Vous croyez toujours qu'un moyen de vaincre enfin les allergies sera trouvé.?

Nos reins sont capables de nettoyer trois litres de sang en une minute.

Tomber d'un âne est plus susceptible de vous casser le cou que de tomber d'un cheval. N'essayez pas de réfuter cette affirmation..

Selon les statistiques, le lundi, le risque de blessure au dos augmente de 25% et le risque de crise cardiaque de 33%. Faites attention.

Pendant le fonctionnement, notre cerveau dépense une quantité d'énergie égale à une ampoule de 10 watts. Ainsi, l'image d'une ampoule au-dessus de votre tête au moment où une pensée intéressante surgit n'est pas si loin de la vérité..

Le cerveau humain pèse environ 2% du poids corporel total, mais il consomme environ 20% de l'oxygène entrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement sensible aux dommages causés par le manque d'oxygène..

Le médicament contre la toux "Terpinkod" est l'un des meilleurs vendeurs, pas du tout à cause de ses propriétés médicinales.

Un dos en bonne santé est un cadeau du destin qui doit être soigneusement préservé. Mais qui parmi nous pense à la prévention quand rien ne vous dérange! Nous ne sommes pas simplement pas.

Augmentation du cortisol chez les femmes: causes, symptômes et traitement

Le cortisol joue un double rôle dans le corps de la femme: d'une part, il est nécessaire de maintenir un métabolisme normal, et d'autre part, des niveaux élevés de cette hormone ont des conséquences négatives sur la santé des femmes. L'augmentation de la quantité de cortisol dans le sang peut être temporaire et être associée à des conditions physiologiques (exercice excessif, grossesse). Il existe également un certain nombre de pathologies caractérisées par le syndrome d'hypercortisolisme. Une diminution des niveaux d'hormones est produite par le traitement de la maladie sous-jacente.

  • 1 Le rôle du cortisol dans le corps d'une femme
  • 2 Raisons de l'augmentation
  • 3 Conséquences
  • 4 Symptômes
  • 5 Valeurs normales de l'hormone
  • 6 Cortisol et grossesse
  • 7 Traitement
    • 7.1 Médecine traditionnelle
  • 8 Prévention

Le cortisol est l'un des glucocorticoïdes produits dans les régions fasciculaires et réticulaires du cortex surrénalien sous le contrôle de l'hormone adrénocorticotrope (ACTH).

On l'appelle «l'hormone du stress» parce que la fonction principale de l'augmentation de cette substance est la réponse de défense du corps aux conditions stressantes..

En médecine, il existe plusieurs conditions associées à des taux élevés de cortisol:

1. Hypercortisolisme dû à des facteurs internes:

  • La maladie d'Itsenko-Cushing, résultant de la formation d'une tumeur dans l'hypophyse (80% de tous les cas de la maladie) ou d'une hyperplasie de ses tissus qui stimulent la production d'ACTH;
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing - formation d'une tumeur (bénigne ou maligne) directement dans les tissus du cortex surrénalien (environ 10% des patients);
  • Syndrome ACTH-ectopique - formation de tumeurs qui produisent de l'ACTH dans d'autres organes: dans les bronches, les poumons, le pancréas et les glandes thyroïdiennes, le foie, les ovaires, l'appendice, le tractus gastro-intestinal, la vessie, les glandes parotides et salivaires.

2. Hypercortisolisme associé à des facteurs externes - par exemple, utilisation prolongée de certains médicaments.

3. Conditions physiologiques (grossesse).

4. Hypercortisolisme dû à des troubles fonctionnels (obésité, y compris chez les enfants pendant la puberté, alcoolisme, maladie du foie, diabète sucré, syndrome hypothalamique et autres).

Production de cortisol surrénalien

La maladie la plus grave est la maladie d'Itsenko-Cushing (le taux de survie dans les 5 ans après sa détection est de 50% des patients).

Le cortisol joue également un rôle important dans le vieillissement. Une diminution de la production d'une hormone dans le corps d'une femme ne se produit qu'après 60 à 70 ans, et après 80 ans, son niveau est d'environ un tiers de celui produit à l'âge moyen. Dans le même temps, la sensibilité des cellules à cette hormone augmente. Parmi les experts médicaux, il y a une opinion que le cortex surrénalien fonctionne plus activement chez les centenaires que chez les autres personnes..

Dans les cas où le cortisol est élevé chez les femmes, les changements suivants sont observés:

  • la concentration de glucose dans le sang augmente, qui est la principale source d'énergie pour toutes les cellules;
  • la formation et la dégradation des graisses augmentent;
  • une rétention de sodium dans le corps se produit, un œdème se produit;
  • l'activité de la glande thyroïde augmente;
  • le travail d'autres hormones ayant un effet vasoconstricteur est activé;
  • augmentation du débit urinaire.

En supprimant l'immunité cellulaire et humorale, le cortisol a un effet anti-inflammatoire (grâce auquel les glucocorticoïdes sont utilisés en médecine comme anti-inflammatoires puissants) et réduit l'hypersensibilité du corps aux agents externes. 75 à 80% de l'hormone dans le sang est liée à la globuline transcortine, qui est produite dans le foie, 10 à 15% - à la protéine de transport albumine, et le reste est à l'état libre (environ 5%).

La neutralisation du cortisol se produit dans le foie et dans les reins, il est filtré et excrété avec l'urine.

En raison de l'influence de l'hormone sur le corps au moment de la menace, la respiration, les contractions cardiaques deviennent plus fréquentes, l'activité motrice est stimulée; des niveaux élevés de glucose améliorent la nutrition des cellules cérébrales, ce qui augmente la force et l'endurance. Dans le même temps, les fonctions des systèmes reproducteur, digestif et immunitaire sont inhibées afin de «sauver» les ressources internes.

Cependant, sous un stress constant, un cortisol élevé chez les femmes commence à remplir une fonction dégénérative:

  • il y a des maladies gastro-intestinales;
  • sensibilité accrue aux maladies infectieuses;
  • les tissus osseux et musculaires sont dégradés et les tissus adipeux, au contraire, s'accumulent;
  • l'équilibre des hormones est perturbé;
  • le processus de dégradation des protéines est activé, en conséquence, l'excrétion des substances azotées du corps est améliorée;
  • le syndrome de fatigue chronique apparaît;
  • la charge sur le système cardiovasculaire augmente, provoquant ses maladies.

Production cyclique de cortisol

La production de cortisol est cyclique, qui se forme finalement à l'âge de 3 ans. Il atteint sa valeur maximale à 6-9 heures du matin, et le minimum - à 20-21 heures (50% du niveau du matin). Avec un stress chronique à long terme, les niveaux de cortisol restent importants jour et nuit et les glandes surrénales sont progressivement épuisées. Normalement, une femme produit 10 à 20 mg de cortisol par jour. La demi-vie de la substance est de 80 à 100 minutes..

Il existe un certain nombre de conditions qui provoquent une augmentation du cortisol chez les femmes:

  • insuffisance de la glande thyroïde, entraînant une diminution de la dégradation de l'hormone;
  • Maladie / syndrome d'Itsenko-Cushing;
  • cirrhose du foie (le catabolisme du cortisol se produit dans cet organe);
  • Diabète;
  • hypertension rénale;
  • asthme;
  • pancréatite aiguë;
  • maladies accompagnées de conditions fébriles;
  • méningite;
  • hypoglycémie;
  • tumeurs dans divers organes;
  • insuffisance hépatique et rénale;
  • maladies infectieuses aiguës;
  • hirsutisme;
  • période aiguë pendant une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral;
  • tumeurs cérébrales, accompagnées d'une augmentation de la pression intracrânienne;
  • hyperfonction ou adénome hypophysaire, acromégalie;
  • insuffisance ventriculaire droite.

En médecine, les troubles fonctionnels suivants ont été enregistrés, entraînant une augmentation de la quantité d'hormone:

  • un état d'intoxication alcoolique forte;
  • stress chronique;
  • jeûne (de faibles taux de glucose stimulent la production de cortisol);
  • syndrome douloureux, traumatisme, période postopératoire;
  • obésité;
  • anesthésie à l'éther;
  • activité physique intense;
  • utilisation constante de café et d'autres stimulants du système nerveux;
  • dépression et troubles mentaux sévères.

L'utilisation de certains médicaments entraîne une augmentation du cortisol:

  • analogues synthétiques de glucocorticoïdes (à l'exception de la dexaméthasone);
  • médicaments œstrogéniques (contraceptifs);
  • Amphétamine stimulant du SNC;
  • médicaments contenant de la vasopressine.

Un excès de cortisol entraîne les conséquences négatives suivantes sur le corps d'une femme:

  • une diminution de la masse musculaire et une augmentation de la graisse (en particulier dans l'abdomen);
  • une sensation constante de faim, qui conduit à une suralimentation (le mécanisme de perception du degré de satiété dans le cerveau s'aggrave, les centres du plaisir sont activés);
  • une diminution de la production d'insuline et le développement du diabète sucré de type II (à la suite de la dégradation du tissu musculaire en glucose, le taux de sucre dans le sang double);
  • développement de pathologies cardiovasculaires, augmentation significative du risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque;
  • détérioration de l'immunité, en conséquence - maladies infectieuses fréquentes;
  • troubles mentaux (dépression et autres);
  • diminution de l'absorption du calcium et développement de l'ostéoporose, fragilité des os.

La recherche médicale a prouvé que non seulement le stress physique, mais aussi psychologique conduit à une augmentation de la concentration de cortisol dans le sang, et sous l'effet de ce dernier, la quantité d'hormone dans les premières minutes devient plusieurs fois plus élevée.

Lorsque le taux de cortisol dans le sang augmente, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • Une forte augmentation de l'excès de poids (chez 70 à 96% des patients). Cela peut se produire même si le patient suit un régime hypocalorique et fait du sport, car le métabolisme des protéines et des graisses est perturbé..
  • Dépassement de la fréquence cardiaque normale au repos, car l'hormone provoque un rétrécissement des artères sanguines.
  • Faim constante.
  • Maladies infectieuses fréquentes (17% des patients).
  • Faiblesse générale, irritabilité, nervosité, dépression (70% des patients), dans de rares cas - hallucinations, délire, troubles de la mémoire.
  • Diminution de la libido et arrêt des menstruations.
  • Troubles digestifs - flatulences, diarrhée, inflammation de la muqueuse du côlon.
  • Maux de tête fréquents (38% des patients).
  • Fractures avec un exercice minimal (comme signe de développement de l'ostéoporose chez 43% des femmes).
  • Hypertension (jusqu'à 88% des patients).
  • Transpiration accrue (17%), mictions fréquentes, œdème (dans 15% des cas).
  • Croissance excessive des poils masculins, calvitie de la tête (30% des patients).
  • Perturbations de sommeil.
  • Diabète sucré (30% des patients).
  • L'apparition de larges stries lumineuses sur la paroi abdominale, les cuisses et dans l'aisselle.

Les symptômes de l'hypercortisolisme sont variés et non spécifiques, c'est-à-dire qu'ils sont caractéristiques de nombreuses autres conditions pathologiques. Par conséquent, il est possible d'établir de manière fiable un diagnostic uniquement à l'aide d'examens de laboratoire et d'instruments..

Les patients suivants sont les plus à risque:

  • les jeunes filles atteintes de maladies non caractéristiques de leur âge (ostéoporose, obésité, diabète sucré, hypertension, absence de menstruation);
  • femmes présentant des changements d'aspect et plusieurs des signes cliniques indiqués ci-dessus;
  • filles obèses avec un retard de croissance;
  • patients atteints de tumeurs surrénales diagnostiquées accidentellement lors d'examens pour une autre maladie.

Pour ces catégories de femmes, il est recommandé de passer des tests hormonaux pour identifier le niveau de cortisol et de mener des études supplémentaires pour la présence de tumeurs dans les glandes surrénales, l'hypophyse et d'autres organes..

La détermination diagnostique du taux de cortisol chez la femme est réalisée à l'aide d'un dosage immunoenzymatique de matériel biologique collecté de plusieurs manières:

  • Analyse d'urine sur 24 heures. C'est le principal test de détection de l'hyperfonction du cortex surrénalien, car il reflète directement la forme biologiquement active de l'hormone. En cas d'insuffisance rénale, les résultats peuvent être biaisés. Une valeur surestimée dans l'urine est observée avec l'obésité et l'effort physique. Il est recommandé de tenir deux collections à des jours différents pour éliminer l'influence des facteurs de stress sur les résultats..
  • Analyse de sérum. Le sang est prélevé à 8 heures du matin, lorsque la concentration de l'hormone est à son maximum. La différence entre les niveaux du matin et du soir doit être d'au moins 100 nmol / jour. Pendant la collecte de l'analyse, le patient peut être stressé, par conséquent, le prélèvement sanguin est de préférence effectué à travers un cathéter pré-installé. En conditions stationnaires, une collecte du soir est également effectuée.
  • Analyse du cortisol libre dans la salive. Le patient recueille lui-même sa salive à 23 heures. Cette méthode est l'une des plus précises et élimine le facteur de stress..
  • Test de dexaméthasone. Un test sanguin est effectué le matin et la veille de son accouchement, le patient doit prendre 1 mg de dexaméthasone. Ce test permet d'exclure la présence d'hypercortisolisme fonctionnel (normalement, le niveau de l'hormone doit baisser après la prise du médicament). Si la sécrétion de cortisol diminue de moins de 50%, cela confirme la présence du syndrome d'Itsenko-Cushing..

Les valeurs normales de cortisol en fonction de la méthode de diagnostic sont indiquées dans le tableau ci-dessous:

Urine

Du sang

Salive

30 à 300 nmol / jour (10 à 100 μg / jour)

À 8 h 00: 200-700 nmol / jour (70-250 mcg / jour)

La précision diagnostique de l'analyse d'urine est d'environ 90% et est recommandée pour les patients obèses. Chez les patients atteints du syndrome ou de la maladie d'Itsenko-Cushing, la quantité de cortisol dépasse 550 nmol / L (jusqu'à 90% de tous les patients). Des niveaux extrêmement élevés de cortisol libre dans l'urine peuvent également indiquer un carcinome surrénalien..

Une valeur déformée peut être obtenue dans les cas suivants:

  • lors du stockage de l'urine pendant plus d'un jour;
  • lors de la prise de diurétiques;
  • avec une consommation excessive de sel;
  • avec dépression et stress.

Avant de passer les tests, il est nécessaire d'exclure les facteurs externes qui peuvent changer le résultat (prise des médicaments énumérés ci-dessus, alcool, effort psycho-émotionnel et physique excessif). L'étude du cortisol donne la plus grande précision lors de la détermination de l'ACTH. En cas de doute et pour le diagnostic différentiel, un test provocateur est utilisé avec des médicaments contenant de l'hormone adrénocorticotrope.

Diagnostic différentiel de l'hypercortisolisme

Chez une femme en bonne santé, le taux de cortisol dans le sang après l'administration d'ACTH fait plus que doubler. S'il n'y a pas de réaction, cela indique la destruction du cortex surrénalien. Avec les pathologies du système hypothalamo-hypophysaire, la réaction après l'administration d'ACTH persiste. Avec une insuffisance prolongée du cortex surrénalien et leur atrophie, il n'y a pas d'augmentation de la production de cortisol. Chez les patients atteints du syndrome d'Itsenko-Cushing, le niveau de l'hormone est soumis à de fortes fluctuations au cours de la journée, par conséquent, les études doivent être répétées plusieurs fois.

Le cortisol contenu dans la salive est indépendant de la globuline transcortine sérique qui le lie. Par conséquent, cette méthode peut être utilisée pour diagnostiquer la maladie chez les femmes prenant des contraceptifs hormonaux..

Pendant la grossesse, il y a une augmentation naturelle de la transcortine sanguine et une augmentation connexe de la concentration de cortisol. Dans les derniers stades, le niveau de l'hormone devient 2 à 5 fois plus élevé que chez les femmes non enceintes. Le rythme circadien de sa décharge est souvent perturbé.

La synthèse du cortisol se produit avec la participation du placenta, du foie et des glandes surrénales du fœtus et est également due à une augmentation de la production d'œstrogènes chez la femme enceinte. Cet état physiologique est dû aux besoins métaboliques accrus de la femme enceinte..

Le cortisol est essentiel pour le fœtus. Avec son aide, surviennent:

  • contrôler le transfert de glucose à travers le placenta;
  • formation du système enzymatique du foie fœtal;
  • stimulation de la croissance de la masse cellulaire externe de l'embryon;
  • activation de la production de gonadotrophine chorionique, qui est la clé du développement réussi de la grossesse;
  • la formation de cellules épithéliales tapissant les parois des alvéoles pulmonaires du bébé;
  • suppression de l'activité de l'immunité dans le corps d'une femme enceinte, ce qui empêche le rejet du fœtus;
  • la formation de la muqueuse intestinale du fœtus;
  • stimuler la sécrétion d'une substance active qui favorise l'expansion des poumons lors de la première respiration du nouveau-né.

Cependant, une teneur accrue en cortisol a des effets négatifs sur le fœtus, qui peuvent ne pas apparaître immédiatement, mais à un âge plus avancé:

  • perturbation du système hypothalamus - hypophyse - glandes surrénales;
  • augmentation de la pression artérielle et de la résistance à l'insuline;
  • obésité;
  • maladies pancréatiques.

Une femme enceinte et un fœtus peuvent ressentir les effets indésirables suivants:

  • hyperplasie des glandes surrénales de l'enfant;
  • complications de la grossesse sous forme d'œdème, augmentation de la pression, convulsions (éclampsie);
  • ralentir la croissance et le développement du fœtus;
  • changements dans les structures du cerveau de l'enfant (hypothalamus, glande pituitaire, tronc cérébral).

Étant donné que l'augmentation du niveau de l'hormone est physiologique pour les femmes enceintes, il est difficile d'identifier l'hypercortisolisme pendant cette période. Le signe diagnostique le plus caractéristique est une augmentation de la quantité de cortisol dans la salive ou le sang le soir et une violation du rythme quotidien de sa production..

Si l'état de la femme est satisfaisant, le traitement médicamenteux n'est pas du tout prescrit ou le médecin prescrit des agents symptomatiques pour abaisser la pression artérielle, améliorer le métabolisme des glucides et éliminer d'autres troubles. L'IRM du cerveau pour détecter les tumeurs est réalisée après l'accouchement.

Si l'hypercortisolisme chez une femme enceinte progresse (avec pré-éclampsie), un traitement par inhibiteurs de la production d'hormones est utilisé pour abaisser le taux de cortisol (métirapone, kétoconazole, cabergoline). Au 2ème trimestre de la grossesse, une intervention neurochirurgicale est possible. Si la vie de la mère est en jeu, un accouchement chirurgical est pratiqué.

Chez les femmes atteintes de la maladie d'Itsenko-Cushing, une grossesse survient dans de rares cas. L'utilisation des technologies de procréation assistée n'est pas recommandée en raison du risque élevé de complications.

Une diminution du taux de cortisol dans le corps d'une femme peut être obtenue en éliminant la cause principale qui a causé cette affection (élimination d'une tumeur productrice d'hormones, traitement de l'insuffisance rénale ou hépatique, asthme, pancréatite et autres maladies).

La principale méthode de traitement de la maladie d'Itsenko-Cushing est l'ablation chirurgicale de la tumeur hypophysaire. L'opération est réalisée par un neurochirurgien de manière transnasale, c'est-à-dire par le nez, à l'aide d'un instrument endoscopique. La rémission de la maladie est obtenue dans 90% des cas.

Les médicaments suivants aident également à abaisser le niveau de l'hormone:

  • Agents à action centrale qui affectent directement l'adénome (Pasiréotide, Cabergoline).
  • Médicaments qui bloquent la production de cortisol (Ketoconazole, Metirapone, Aminoglutethimide, Etomidat, Mitotan).
  • Médicaments bloquant les récepteurs sensibles dans les tissus (mifépristone).

Les complications suivantes sont possibles après la chirurgie:

  • l'apparition du diabète insipide;
  • un déséquilibre électrolytique;
  • maladies infectieuses;
  • troubles neurologiques.

Dans certains cas, une deuxième opération est nécessaire (après 3-6 mois), dont l'efficacité est de 30 à 73%. Après élimination de la tumeur, son étude immunohistochimique est réalisée. Si une intervention chirurgicale est impossible, la tumeur n'est pas complètement éliminée ou il n'y a pas d'amélioration, des méthodes de radiothérapie sont utilisées..

À la maison, l'hypercortisolisme peut être traité avec des remèdes populaires:

  • La décoction de prêle a des propriétés uniques et est utilisée dans le traitement de nombreuses maladies. Il restaure le travail des glandes surrénales, améliore la microcirculation sanguine et la purifie, contient une grande quantité de flavonoïdes végétaux et de micro-éléments. Pour préparer le bouillon, vous avez besoin de 2 cuillères à soupe. l. infuser des matières premières sèches dans un verre d'eau bouillante. Ce remède se boit en commençant par une petite dose d'une demi-cuillère à café (pour identifier une éventuelle intolérance individuelle). Un verre de bouillon se boit en plusieurs doses au cours de la journée strictement à jeun. Le traitement est effectué en cours de 10 jours avec des pauses de cinq jours.
  • Rhodiola rosea améliore les performances et contribue en même temps à réduire le cortisol sanguin. 1 cuillère à café 1 litre d'eau bouillante est versé sur les racines de la plante et maintenu à feu doux pendant 10 minutes. Après cela, le bouillon doit être infusé pendant une heure et filtré. Le remède se boit une tasse à la fois (vous pouvez l'utiliser à la place du thé ordinaire) 3-4 fois par jour.
  • Pour réduire les niveaux de cortisol, la médecine traditionnelle recommande de manger les aliments suivants: saumon, cacao, thé à la camomille, ail, avoine (de préférence non raffinée), huile d'olive, huîtres.

Les mesures suivantes aident à maintenir les niveaux d'hormones à des niveaux optimaux:

  • Mode de vie sain et exercice modéré.
  • Une alimentation régulière et nutritive.
  • Éviter le café et les boissons contenant de la caféine.
  • Apport de vitamine C (500-1000 mg par jour).
  • Travail et repos équilibrés, sommeil adéquat.
  • Utiliser une variété de techniques de relaxation (massage, marche, bain chaud, méditation, yoga, parler avec des animaux, siestes, écouter de la musique classique, etc.).

Pourquoi les niveaux de cortisol augmentent - symptômes

Qu'est-ce que le cortisol? Quand est-ce haut? Enquêter sur les causes qui déterminent les valeurs de contrôle et les symptômes de niveaux élevés de cortisol sanguin afin de trouver le bon traitement pour restaurer les niveaux normaux d'hormones de stress.

Niveaux élevés de cortisol - valeurs normales et élevées

Le cortisol est une hormone du cortex surrénalien fabriquée à partir du cholestérol, puis libérée dans la circulation sanguine. Ici, il se lie partiellement aux protéines agglomérées et reste partiellement libre.

La concentration de cortisol est mesurée dans le plasma ou par analyse chimique du sang prélevé dans une veine. Le niveau de cortisol lié aux protéines (CBL ou albumine), libre et total est évalué. Il faut cependant garder à l'esprit que les valeurs de concentration de cortisol dans le sang changent considérablement dans les 24 heures, en fonction des rythmes circadiens - le maximum sera le matin au réveil, le minimum le soir avant le coucher..

Le cortisol libre est filtré dans les reins et peut être diffusé dans la salive à travers l'épithélium glandulaire. Le niveau de cette partie active de l'hormone peut également être mesuré dans l'urine (cortisol urinaire) ou dans un échantillon de salive (cortisol salivaire).

Le niveau moyen de cortisol sanguin normal (c'est-à-dire sa production dans les 24 heures) est indiqué dans le tableau ci-dessous.

TempsConcentration de cortisol en microgrammes par décilitre de sang
Adulte8 heuresEntre 5 et 25 μg / dL
Adulte15 heuresEntre 2 et 14 μg / dL
Adulte20 heuresEntre 1 et 8 μg / dL
Enfant de 10 ans-Entre 5 et 10 μg / dL

Un niveau élevé de concentration de cortisol dans le sang peut être déclaré lorsque les valeurs trouvées dans le test sanguin dépassent les valeurs de référence ci-dessus.

Composition de cortisol

Chimiquement, le cortisol est un composé de carbone, d'hydrogène et d'oxygène (formule moléculaire C21HtrenteOcinq).

Biologiquement, il s'agit d'une hormone sécrétée dans les glandes surrénales sous l'influence d'une autre hormone produite par l'hypophyse - l'hormone adrénocorticotrope (ACTH) ou la corticotropine.

Ainsi, un mécanisme d'équilibrage est mis en œuvre, appelé «rétroaction négative».

Fonctions du cortisol dans le corps humain

Les niveaux de cortisol dans le corps affectent un certain nombre de fonctions, dont certaines sont bénéfiques, tandis que d'autres sont clairement négatives..

Comment le cortisol se développe.

Les connaître nous aidera à comprendre les conséquences possibles d'une augmentation des valeurs de cortisol sanguin..

  • Surmonter une situation stressante. La fonction la plus importante du cortisol, avec la noradrénaline et l'adrénaline, est d'activer un mécanisme de défense appelé «attaque ou fuite». En cas de stress (tout stimulus qui perturbe l'équilibre normal), des mécanismes sont mis en action dans le corps pour faire face à la situation de menace. Par conséquent, la sécrétion d'adrénaline, de noradrénaline et de cortisol augmente, ce qui, en synergie, réduit l'apport d'énergie et de sang aux organes les moins importants, et les dirige vers les organes critiques (cœur et cerveau) pour faire face au danger en meilleure condition physique..
  • Soutient les niveaux de sucre dans le sang. Le cortisol, en fait, stimule la gluconéogenèse, c'est-à-dire le processus de synthèse du glucose à partir d'autres substances, réalisé dans les cellules hépatiques dans des conditions de carence en glucose. Le glucose est synthétisé à partir d'acides aminés, qui peuvent provenir de la nourriture ou par dégradation des protéines des structures corporelles, de l'acide lactique, qui est formé à partir de la glycolyse anaérobie et du glycérol, qui, à leur tour, sont formés par la réaction des triglycérides avec l'eau.
  • Il a des propriétés anti-inflammatoires. Supprime la production d'anticorps par les cellules du système immunitaire et, par conséquent, la libération de médiateurs chimiques de l'inflammation.
  • Soutient la pression artérielle. La production de cortisol dans le sang augmente la sensibilité des vaisseaux sanguins à l'action des neurotransmetteurs vasoconstricteurs.
  • Aide à contrôler l'équilibre du sodium et de l'eau. Induit le transport des ions sodium dans les cellules et la libération simultanée d'un nombre égal d'ions potassium.
  • Favorise le catabolisme des protéines. Le cortisol s'efforce de maintenir un niveau constant de glucose dans le sang et, dans des conditions de carence en glycogène, active le processus qui convertit les protéines en glucose.
  • Participe au processus de lipolyse. La lipolyse ou catabolisme des graisses est un mécanisme qui rend les acides gras libres disponibles à partir des triglycérides stockés dans les réserves de graisse du corps, qui peuvent être utilisés pour l'énergie.

Symptômes de niveaux élevés de cortisol

Sur la base de ce qui précède, il est clair que si les niveaux de cortisol sont chroniquement élevés, un certain nombre de problèmes peuvent survenir:

  • Asthénie. Manque de force chronique même après un effort minimal. Quel est le résultat du catabolisme des structures protéiques dans le corps en raison de l'augmentation des niveaux de cortisol.
  • Diminution de l'immunité. Des niveaux élevés de cortisol bloquent la capacité des lymphocytes à produire des anticorps.
  • Hypertension. Des concentrations élevées de cortisol provoquent un rétrécissement des vaisseaux sanguins et une pression artérielle élevée, qui est encore aggravée par la rétention d'eau causée par l'accumulation d'ions sodium.
  • Problèmes sexuels et infertilité. Une concentration élevée de cortisol dans le sang entraîne une inhibition de la sécrétion d'hormones sexuelles chez l'homme et la femme. Les femmes atteintes de ce trouble hormonal sont sujettes à l'hirsutisme et aux problèmes menstruels.
  • Ostéoporose. Des niveaux de cortisol constamment élevés provoquent une inhibition de la synthèse de la matrice osseuse (tissu conjonctif extracellulaire composé d'un mélange de matière protéinique, d'acide hyaluronique et de minéraux).
  • Obésité. Avec dépôt de graisse sur l'abdomen, le cou et le visage.
  • Hyperglycémie. Des niveaux élevés de cortisol provoquent le développement d'une résistance à l'insuline, qui interfère avec le transport du glucose du sang vers les cellules. La situation est encore exacerbée par la production de glucose pour augmenter la gluconéogenèse. Ces conditions conduisent au développement du diabète en association avec l'hypertension artérielle et l'obésité, qui détermine le syndrome métabolique à haut risque de maladie cardiovasculaire..
  • Détérioration de la mémoire et de la cognition. Des niveaux élevés de cortisol entraînent une détérioration et la mort des cellules de l'hypothalamus du cerveau, ce qui affecte la mémoire et se traduit par une diminution des capacités cognitives.
  • Problèmes de sommeil. Niveaux élevés de cortisol, entraînant des problèmes de sommeil et de l'insomnie, exacerbés par la fatigue chronique
  • Problèmes gastro-intestinaux. À la suite de l'activation du système nerveux sympathique.

Les raisons de l'augmentation des valeurs de l'hormone cortisol

Il peut y avoir plusieurs raisons à l'augmentation de la concentration de l'hormone cortisol dans le sang, certaines d'entre elles peuvent être pathologiques, tandis que d'autres ne le sont pas..

Les raisons ne sont pas pathologiques:

  • Stress. Le cortisol est connu comme une hormone du stress. De toute évidence, une augmentation des niveaux de cortisol peut survenir dans toute situation stressante - stress physique ou mental excessif, deuil, responsabilité, dépression, etc..
  • Sports difficiles. Par exemple, lorsque vous faites du vélo, après un certain temps, la concentration de cortisol dans le sang augmente considérablement..
  • Une alimentation riche en glucides avec un indice glycémique élevé. Où l'indice glycémique est déterminé par la vitesse à laquelle la concentration de glucose dans le sang (glycémie) augmente après l'ingestion d'une telle quantité d'un produit contenant 50 grammes de glucides. Généralement, l'indice glycémique est exprimé en fonction de la vitesse à laquelle la glycémie augmente après avoir mangé du pain blanc.
  • Prendre certains médicaments. Les médicaments les plus courants à l'origine de telles situations sont les pilules contraceptives, la spironolactone utilisée dans le traitement de l'acné, la prednisone pour les maladies inflammatoires..
  • Grossesse. Pendant la période de gestation, le corps féminin est exposé à des niveaux élevés de stress, ce qui augmente la sécrétion de cortisol.

La source causes pathologiques peut être la glande pituitaire, les glandes surrénales ou autre:

  • Glande thyroïde hyperactive. Une sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes accélère considérablement le métabolisme et expose donc l'organisme à un état de stress chronique, avec une augmentation des taux de cortisol.
  • Adénome hypophysaire. C'est une tumeur bénigne qui affecte la glande pituitaire. Il peut à la fois augmenter et diminuer la sécrétion d'hormones hypophysaires. Entre autres choses, un adénome hypophysaire peut sécréter un supplément d'ACTH, qui à son tour augmente la sécrétion de l'hormone cortisol..
  • Adénome surrénalien sécrétant. Provoque une augmentation de la sécrétion de cortisol, en raison d'une violation du mécanisme de communication entre l'hypothalamus, la glande pituitaire et les glandes surrénales.
  • Carcinome cellulaire des glandes surrénales. Contrairement à un adénome, c'est une tumeur maligne qui stimule activement la sécrétion de cortisol.
  • Hyperplasie des glandes surrénales. L'hyperplasie est une taille anormale d'un organe. Les glandes surrénales élargies peuvent produire des quantités anormales de cortisol.
  • Cancer du poumon à petites cellules. C'est un cancer qui touche principalement les fumeurs. Peut induire une sécrétion extracérébrale d'ACTH, qui stimule la sécrétion de cortisol.
  • Cancer rectal. Peut provoquer, même en l'absence de métastases, une sécrétion ectopique de cortisol.

Un état de taux de cortisol sanguin constamment élevé est déterminé par le syndrome de Cushing.

Traitement correct en fonction du diagnostic de la cause

Le traitement des niveaux élevés de cortisol repose sur un diagnostic correct de la cause du trouble hormonal. La concentration de cortisol dans le sang, comme mentionné ci-dessus, fluctue au cours de la journée: maximale le matin et minimale le soir. Vous pouvez parler de manière fiable d'un niveau élevé de cortisol tout au long de la journée après un test d'urine prélevé dans les 24 heures.

Comme vous pouvez le voir, il est assez facile de détecter un taux de cortisol élevé, cependant, des études cliniques sont nécessaires pour identifier les causes..

La détermination de la cause exacte peut nécessiter une tomodensitométrie, une imagerie par résonance magnétique de l'hypophyse et des glandes surrénales, des radiographies thoraciques et l'analyse d'échantillons de sang prélevés sur diverses parties du corps..

Établir la source du problème déterminera le chemin de traitement requis - pharmacologiquement ou chirurgicalement.

Si la cause n'est pas pathologique, elle est généralement suffisante pour maintenir un mode de vie sain, maîtriser le stress et suivre une alimentation saine, c'est-à-dire éviter les aliments à indice glycémique élevé..