Principal

Pituitaire

Thyroglobuline

Une analyse pour déterminer le niveau de thyroglobuline fait partie du diagnostic des maladies thyroïdiennes. La thyroglobuline est une glycoprotéine qui est une prohormone de la glande thyroïde, qui agit également comme un marqueur pour détecter ou prédire la récidive de tumeurs malignes hautement différenciées de la glande thyroïde. Ce test est principalement utilisé pour surveiller l'efficacité du traitement du cancer de la thyroïde et le pronostic.

Ce test est obligatoire pour tous les patients ayant subi une thyroïdectomie 6 à 12 mois après la chirurgie. Il est également nécessaire pour les patients à risque de rechute. Si ce risque est élevé, l'analyse est effectuée une fois tous les 6 mois, si les risques sont insignifiants - une fois par an. Cette étude est également utilisée comme marqueur tumoral dans le suivi du traitement des carcinomes thyroïdiens différenciés, elle est utilisée pour étudier l'hypothyroïdie congénitale chez l'enfant, pour évaluer et confirmer une thyroïdite transférée relativement récemment (jusqu'à 2 ans), ainsi que pour étudier et évaluer les populations présentant une carence en iode..

Pour l'étude, il est nécessaire de donner du sang d'une veine. Le matériel est pris dans la première moitié de la journée, au plus tôt 2 à 4 heures après le repas. De plus, la veille de l'analyse, il n'est pas recommandé de manger des aliments gras, vous ne devez pas boire d'alcool et vous devez limiter l'activité physique.

Le résultat de l'analyse est quantitatif.

La thyréoglobuline (TG) est une hormone produite dans la glande thyroïde. L'augmentation de la concentration d'hormone thyréostimuline dans le sang permet d'identifier ou de prédire le développement futur d'une récidive de néoplasmes malins dans la glande thyroïde. Si la thyroglobuline est élevée, vous devez consulter d'urgence un médecin pour un examen supplémentaire.

Thyroglobuline: norme de contenu et indications pour l'étude

Si le risque de récidive d'une tumeur de la glande thyroïde est élevé, il est nécessaire de faire une analyse et de vérifier si la thyroglobuline est élevée ou non tous les six mois. Si le risque est insignifiant, vous devez passer une analyse biochimique d'un marqueur tumoral une fois par an.

Ce type d'analyse de laboratoire avec décodage est affecté:

  • Les patients qui ont déjà subi une thyroïdectomie. Il doit être soumis 6 à 12 mois plus tard..
  • Pour un carcinome thyroïdien diagnostiqué.
  • Pour étudier les causes du développement de l'hypothyroïdie congénitale chez les enfants.
  • Pour diagnostiquer la thyroïdite.
  • Lors de l'étude des populations avec une carence en iode diagnostiquée.

Si la thyroglobuline est augmentée de 3, 10 fois ou plus chez la femme pendant la grossesse, cela entraîne le développement d'un dysfonctionnement thyroïdien chez le nouveau-né..

Vous pouvez connaître la norme de la thyroglobuline chez les femmes et les hommes d'âges différents sous la forme de désignations médicales en faisant un don de sang d'une veine dans notre centre. Avant de prendre un biomatériau pour TG, il est recommandé d'abandonner l'alcool, l'activité physique intense et les aliments gras.

Augmentation de la thyroglobuline. Il n'y a pas eu d'opérations sur la thyroïde. Qu'est-ce que ça veut dire?

Questions connexes et recommandées

11 réponses

Un test sanguin pour la thyroglobuline n'a vraiment une valeur pratique que comme marqueur de la récidive du processus oncologique après l'opération. Chez les patients non opérés, la TG peut augmenter non seulement dans le contexte des tumeurs, mais aussi pour les raisons les plus courantes - avec une carence en iode et un goitre endémique.

La recherche la plus informative pour exclure un processus oncologique est une biopsie par ponction; pour autant que je sache, vous l'avez déjà exécuté et reçu un résultat bénin.

Meilleures salutations, Nadezhda Sergeevna.

  1. «Je ne comprends toujours pas pourquoi le médecin a prescrit cette analyse, si elle savait que la glande thyroïde n'avait pas été opérée et, quand j'ai demandé pourquoi, elle a répondu que c'était un marqueur tumoral et peut-être que j'avais un cancer?» - cette question devrait être posée exclusivement à votre médecin traitant. Je ne peux pas connaître ses pensées et ses intentions. Je vous ai déjà expliqué ma vision de la situation.
  2. Votre taux d'hormones thyroïdiennes est tout à fait normal et répond aux exigences pour planifier une grossesse.
  3. Pour évaluer le niveau d'hormones sexuelles, j'ai besoin de savoir quel jour du cycle menstruel vous les avez prises.
  1. "Tous les tests ont été effectués sur recommandation d'un médecin le 3ème jour du cycle" - dans ce cas, vous devez absolument consulter un gynécologue sur le niveau de FSH.
  2. «Elle a dit que j'avais peut-être un cancer de la thyroïde et m'a proposé de subir à nouveau une cytologie. Dans une telle situation, je ne prescris pas de deuxième biopsie à mes patients. Peut-être que votre médecin veut jouer la sécurité.
  3. "et maintenant ça fait souvent mal dans la région thyroïdienne" - si, selon les résultats de l'échographie, il n'y a aucun signe d'inflammation dans la glande thyroïde (et pour autant que je sache, il n'y en a pas), alors le syndrome douloureux n'y est pas du tout lié.

Bonjour.
Pour être honnête, je ne comprends pas très bien pourquoi vous écrivez votre question personnelle ici, dans le commentaire de la question de Maria. Je pense que vous n'avez rien à voir avec l'auteur de la question.

Le niveau de thyroglobuline n'affecte pas du tout le bien-être ou la santé.
Il augmente dans un certain nombre de conditions complètement différentes - de la carence banale en iode au cancer de la thyroïde. Elle peut également être augmentée en raison de la ponction de la glande thyroïde. Si, selon les résultats d'une biopsie par ponction, la formation nodulaire a un caractère bénin, le niveau de thyroglobuline peut être ignoré.

Recherche du site

Et si j'ai une question similaire mais différente?

Si vous n'avez pas trouvé les informations dont vous avez besoin parmi les réponses à cette question, ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une question supplémentaire au médecin sur la même page si elle est liée à la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question, et après un certain temps, nos médecins y répondront. C'est gratuit. Vous pouvez également rechercher des informations pertinentes dans des questions similaires sur cette page ou via la page de recherche du site. Nous vous serons très reconnaissants si vous nous recommandez à vos amis sur les réseaux sociaux..

Medportal 03online.com effectue des consultations médicales en mode de correspondance avec les médecins du site. C'est là que vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans leur domaine. En ce moment, sur le site, vous pouvez obtenir des conseils dans 50 domaines: allergologue, anesthésiste-réanimateur, vénéréologue, gastro-entérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, dermatologue, gynécologue pédiatrique, neurologue pédiatrique, urologue pédiatrique, chirurgien endocrinien pédiatrique, chirurgien endocrinien pédiatrique, spécialiste des maladies infectieuses, cardiologue, cosmétologue, orthophoniste, ORL, mammologue, avocat médical, narcologue, neuropathologiste, neurochirurgien, néphrologue, nutritionniste, oncologue, oncourologue, traumatologue orthopédique, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, rhumatologue, psychologue, radiologue, sexologue-andrologue, dentiste, trichologue, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

Nous répondons à 96,76% des questions.

Qu'est-ce que cela signifie lorsque la thyroglobuline est élevée ou faible

Lors de la préparation d'un examen hormonal, tous les patients ne savent pas ce qu'est la thyroglobuline. C'est une prohormone, une protéine à partir de laquelle la glande thyroïde synthétise des hormones. Sa concentration indique la présence de changements organiques dans la glande thyroïde, la récidive de tumeurs malignes. Le test de la thyroglobuline a une valeur diagnostique indépendante. Mais pour évaluer l'état de la glande thyroïde, les résultats sont interprétés en association avec des tests de triiodothyronine (T3), tétraiodothyronine (T4) et thyrotropine (TSH).

  1. Qu'est-ce que la thyroglobuline et de quoi est-elle responsable
  2. Analyse de la thyroglobuline: indications, normes et règles d'administration
  3. Causes et symptômes des modifications du taux de thyroglobuline dans le sang
  4. Augmentation de la concentration
  5. Diminution de la concentration
  6. Pourquoi est-il dangereux de modifier le taux de thyroglobuline
  7. La prévention

Qu'est-ce que la thyroglobuline et de quoi est-elle responsable

La thyréoglobuline (TG) est une protéine synthétisée par les cellules de la glande thyroïde. Il participe à la production d'hormones iodées - T3 et T4. La molécule TG contient environ 120 résidus de l'acide α-aminé tyrosine, elle forme donc jusqu'à 6 molécules de tri- ou tétraiodothyronine.

Une thyroglobuline élevée indique une hyperactivité des thyrocytes, les cellules thyroïdiennes par lesquelles elle est produite. La synthèse des hormones thyroïdiennes à partir de protéines se déroule selon le principe suivant:

  • la molécule TG est clivée par des enzymes protéolytiques qui sont sécrétées par les lysosomes;
  • les molécules T3 et T4 se forment dans le cytoplasme des cellules thyroïdiennes;
  • les hormones synthétisées pénètrent la membrane cellulaire dans les tissus environnants et la circulation systémique.

Le taux de production de la thyroglobuline est affecté par la thyrotropine, une hormone produite par l'adénohypophyse. Avec un niveau accru de TSH, l'activité sécrétoire de la glande thyroïde augmente, ce qui affecte également le contenu des prohormones T3 et T4.

Dans un corps sain, la thyroglobuline ne pénètre pas dans la circulation sanguine sous une forme indivise.

La biosynthèse de la thyroglobuline est influencée par:

  • le volume de tissu thyroïdien différencié;
  • dommages organiques à la glande thyroïde (traumatisme, inflammation, biopsie);
  • augmentation des taux de gonadotrophine chorionique (survient chez la femme enceinte).

Quelle que soit la cause, un taux élevé de TG est un signe de dysfonctionnement thyroïdien. Dans la plupart des cas, les violations sont bénignes. Mais parfois, un niveau accru d'une protéine spécifique dans le sang indique la présence d'un adénocarcinome dans l'organe - papillaire ou folliculaire. La glande thyroïde est la seule source des prohormones T3 et T4. Mais les tumeurs malignes formées dans l'organe commencent également à synthétiser la thyroglobuline..

Le test de la thyréoglobuline est le marqueur prédictif le plus précis du cancer de la thyroïde. Sa concentration accrue indique une malignité des cellules glandulaires..

Les patients sous traitement pour un adénocarcinome sont régulièrement testés pour la thyroglobuline. Une concentration accrue de prohormone indique l'inefficacité du traitement, et c'est la base de la chirurgie ou de la radiothérapie. Selon les statistiques, des rechutes de cancer de la thyroïde surviennent chez 15% des patients, par conséquent, le test TG est une méthode de laboratoire obligatoire pour diagnostiquer les tumeurs récurrentes..

Analyse de la thyroglobuline: indications, normes et règles d'administration

Le diagnostic précoce de la récidive et des métastases des tumeurs malignes de la thyroïde est l'objectif principal du test TG. Des tests sanguins périodiques sont effectués par des patients qui ont subi une intervention chirurgicale ou une radiothérapie pour un adénocarcinome.

Indications pour la recherche en laboratoire:

  • suspicion de cancer de la thyroïde;
  • diagnostic préventif du carcinome;
  • évaluation de l'état fonctionnel de la glande thyroïde après la chirurgie;
  • identifier les causes d'une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes;
  • détermination du taux d'anticorps anti-TG chez les patients atteints de thyroïdite auto-immune;
  • signes de thyrotoxicose artificielle;
  • suspicion de goitre endémique chez la femme enceinte;
  • surveillance de l'efficacité du traitement pendant le traitement par l'iode radioactif;
  • détermination de la gravité des conditions de carence en iode;
  • symptômes d'une inflammation de la glande thyroïde.

Pour déterminer la concentration de thyroglobuline, un test sanguin biochimique est effectué, qui est prélevé dans la veine cubitale.

Le niveau de prohormone dépend de nombreux facteurs dont l'influence conduit à des résultats faux positifs ou faux négatifs. Pour éviter les erreurs, vous avez besoin de:

  • prendre du sang veineux à jeun uniquement le matin jusqu'à 11h00;
  • reporter le diagnostic de 1,5 mois après la chirurgie pour enlever l'adénocarcinome;
  • refuser de subir d'autres examens instrumentaux - IRM, échographie, tomodensitométrie par jour;
  • s'abstenir de fumer, de stress émotionnel et physique excessif 30 minutes avant l'examen.
Le test des marqueurs tumoraux de la thyroglobuline est une étude de laboratoire qui est nécessairement réalisée dans le traitement du cancer de la glande. Une concentration accrue de la prohormone dans le sang indique des tumeurs récurrentes, une thyroïdite indolente ou auto-immune.

La fréquence de l'examen est déterminée par l'endocrinologue ou l'oncologue:

  • après thyroïdectomie - après 6 ou 12 mois;
  • avec une faible probabilité de récidive d'adénocarcinome - chaque année;
  • avec un risque élevé d'exacerbation du cancer - tous les six mois.

Une concentration accrue de thyroglobuline chez les patients atteints d'adénocarcinome indique une rechute du cancer. Les résultats du test sont influencés par:

  • exacerbation de l'infection à cytomégalovirus;
  • parasites dans le sang;
  • un niveau accru d'anticorps contre la thyroglobuline;
  • production de thyroglobuline défectueuse par des carcinomes;
  • rechutes d'amygdalite monocytaire.

Pour minimiser les erreurs dans les résultats, un test provocateur TG stimulé par la TSH (TSH) est effectué avant l'examen. Selon des observations pratiques, la sensibilité du test TG augmente après ce test..

La norme de la thyroglobuline est comprise entre 1,4 et 78 ng / ml. Les seuils dépendent fortement:

  • conditions d'analyse;
  • réactifs utilisés;
  • la sensibilité de l'équipement d'un laboratoire particulier.

Par conséquent, les résultats obtenus sont comparés aux indicateurs normaux acceptés, qui sont indiqués dans le formulaire.

Un taux élevé de thyroglobuline est détecté chez de nombreuses femmes pendant la grossesse et immédiatement après l'accouchement. Mais cela n'indique pas des violations du travail de la glande thyroïde, des maladies tumorales..

Causes et symptômes des modifications du taux de thyroglobuline dans le sang

Des taux de thyroglobuline diminués ou élevés sont observés chez la plupart des patients atteints de dysfonctionnement thyroïdien. Mais il est impossible de déterminer le type de maladie en fonction du contenu des prohormones T3 et T4. Pour clarifier le diagnostic, les patients sont référés pour un examen complémentaire. Afin de confirmer l'oncologie, une radiographie pulmonaire, une IRM, une échographie ou un scanner est prescrite.

Augmentation de la concentration

Si la thyroglobuline est élevée chez les patients ayant un adénocarcinome précédemment diagnostiqué, cela indique une exacerbation du cancer. Dans ce cas, il existe une relation directe entre la concentration de TG et la taille des néoplasmes malins. Chez les patients d'autres groupes, une thyroglobuline élevée indique:

  • thyroïdite subaiguë;
  • hyperthyroïdie;
  • goitre endémique;
  • Syndrome de Hashimoto;
  • états de carence en iode;
  • tumeurs dans l'adénohypophyse;
  • La maladie de Basedow;
  • goitre toxique nodulaire;
  • adénome bénin.

Parfois, l'augmentation de la teneur en thyroglobuline est due à un traitement hormonal ou à la prise d'iode radioactif. Une TG élevée se trouve chez les hommes et les femmes qui ont subi une sclérothérapie à l'éthanol pour des formations kystiques-nodulaires dans la glande.

La plupart des procédures thérapeutiques et diagnostiques affectant les thyrocytes entraînent une augmentation de la concentration sérique de TG.

L'augmentation de la thyroglobuline dans le traitement du cancer indique la nécessité de corriger le schéma thérapeutique, d'augmenter la dose de médicaments chimiothérapeutiques, etc. Seul un spécialiste est capable de comprendre les résultats des tests. Parfois, le déséquilibre de T3 et T4, causé par des pathologies de l'adénohypophyse, affecte également le contenu de TG..

Diminution de la concentration

La baisse des TG chez les patients atteints d'adénocarcinome de la glande thyroïde indique l'efficacité du traitement, l'absence de néoplasmes secondaires. Mais même si la thyroglobuline est abaissée, cela n'indique toujours pas une guérison complète. D'autres raisons de la diminution de la TG dans le sang comprennent:

  • inhibition de l'activité sécrétoire de la glande thyroïde;
  • erreurs dans la collecte de biomatériaux pour analyse;
  • anomalies congénitales de la glande thyroïde;
  • stress chronique;
  • carence en iode;
  • exacerbation de la toxoplasmose ou de la mononucléose.

L'analyse biochimique est réalisée en combinaison avec un test d'anticorps (AT) à la thyroglobuline. Un niveau élevé d'AT indique une nature auto-immune de la maladie thyroïdienne. Les manifestations de la pathologie comprennent:

  • épaississement de la glande thyroïde;
  • douleur modérée dans la gorge;
  • respiration difficile;
  • diminution ou augmentation des lobes thyroïdiens.

Les symptômes des maladies endocriniennes se développent lentement, de sorte que les patients ne sont pas pressés de consulter un médecin. Les raisons de contacter un endocrinologue sont:

  • problèmes de conception;
  • état dépressif;
  • difficulté à s'endormir;
  • violation du cycle menstruel;
  • diminution de la libido, etc..

La plupart des maladies endocriniennes sont polysymptomatiques, c'est-à-dire que le dysfonctionnement de la thyroïde affecte le fonctionnement de nombreux organes et systèmes internes.

Il est recommandé de subir un examen préventif si des parents proches souffraient de pathologies auto-immunes ou oncologiques.

Pourquoi est-il dangereux de modifier le taux de thyroglobuline

Une augmentation de la thyroglobuline est une condition pathologique qui survient lorsque le système endocrinien fonctionne mal. Si les résultats de l'analyse dépassent les valeurs de référence, cela indique souvent des processus malins dans la glande thyroïde:

  • Le cancer papillaire est une forme courante d'adénocarcinome, qui est détectée dans 85% de toutes les tumeurs des glandes. Chez 30% des patients, les ganglions lymphatiques régionaux sont impliqués dans le processus malin. Avec un diagnostic et un traitement tardifs, des métastases dans les poumons et le tissu osseux sont détectées.
  • Cancer folliculaire - tumeurs malignes agressives de la glande thyroïde, sujettes à des métastases aux organes internes. Plus souvent diagnostiqué chez les femmes et les enfants, caractérisé par la croissance de tissus cancéreux dans les vaisseaux sanguins du cou.

Des valeurs élevées de la thyroglobuline indiquent des changements structurels de la glande thyroïde. Pour cette raison, la protéine pénètre dans la circulation sanguine sous une forme non digérée. Il est reconnu par le système immunitaire comme un antigène, de sorte que des anticorps sont synthétisés contre la TG. Cela devient la cause de l'inflammation auto-immune de la glande - thyroïdite de Hashimoto..

Chez la plupart des patients atteints de tumeurs bénignes de la glande thyroïde, une augmentation de la concentration de thyroglobuline est observée. De tels résultats sont obtenus en cas de carence aiguë en iode, ce qui est dangereux avec la pathologie thyroïdienne. Il se manifeste par les symptômes suivants:

  • déficience de mémoire;
  • difficulté à avaler;
  • fatiguabilité rapide;
  • fragilité des cheveux, etc..

Les changements dans les niveaux de TG sont chargés de goitre nodulaire. Une diminution de la thyroglobuline pendant la grossesse est dangereuse pour la glande thyroïde de la mère et du fœtus. Les pathologies endocriniennes aux stades précoces conduisent souvent à un avortement spontané, une hypothyroïdie chez les nouveau-nés.

Une diminution de la TG dans le contexte d'une carence en iode pendant la grossesse entraîne une complication sévère chez un enfant - crétinisme neurologique.

La prévention

Il n'y a pas de méthodes spécifiques pour empêcher des niveaux élevés ou faibles de TG. Mais dans la plupart des cas, une modification de la concentration de la prohormone thyroïdienne se produit avec une carence en iode et des lésions du tissu glandulaire. Pour prévenir les pathologies endocriniennes, vous devez:

  • manger une alimentation équilibrée;
  • éviter les situations stressantes;
  • remplacer le sel iodé ordinaire;
  • prenez des complexes de vitamines et de minéraux prescrits par un médecin;
  • traiter les foyers d'infection chronique;
  • éviter tout contact avec des matières radioactives;
  • ne pas abuser des contraceptifs hormonaux.

L'augmentation ou la diminution de la thyroglobuline (TG) est un marqueur spécifique de la carence oncologique, de la carence en iode et des maladies thyroïdiennes auto-immunes. Cesser les dépendances réduit de 25% le risque de dysfonctionnement des organes. Si la famille a des proches atteints de maladies endocriniennes, auto-immunes ou oncologiques, il est nécessaire d'être examiné par un endocrinologue au moins une fois par an.

Si la thyroglobuline est élevée, qu'est-ce que cela signifie chez un adulte

La thyréoglobuline dans le sang en l'absence de problèmes de glande thyroïde, en principe, ne devrait pas apparaître. Ne serait-ce qu'en petites quantités, ce sera la norme. Mais la norme de la thyroglobuline après le retrait de la glande thyroïde devrait être son absence complète, car elle est produite précisément par la glande thyroïde.

Notez que le test de la thyroglobuline n'est pas toujours approprié. De plus, dans certains cas, une augmentation du niveau n'est pas interprétée tout à fait correctement, ce qui conduit les patients à des réflexions désagréables. N'oubliez pas que la thyroglobuline dans le test sanguin remplit la fonction de marqueur tumoral. Pour cette raison, une modification de son niveau peut, si elle est mal interprétée, placer le patient dans un état de choc..

Veuillez noter que ce test n'est pertinent que si le cancer et la thyroïde elle-même sont supprimés. Si une analyse de la thyroglobuline vous est prescrite dans d'autres conditions, consultez un autre spécialiste sur son besoin.

Qu'est-ce que la thyroglobuline

À la suite de ce processus, une forme d'hormones liées aux protéines se forme, déposée sous forme de colloïde. En outre, le colloïde contenant la thyroglobuline est libéré de la cavité folliculaire dans les thyrocytes et est clivé par les lysosomes. Dans le processus de clivage protéolytique de la thyroglobuline, qui agit comme une prohormone, le processus de formation intracellulaire et de sécrétion de T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine) est terminé.

La formation de la thyroglobuline (TG) est contrôlée par la thyréostimuline (TSH) de l'hypophyse. Autrement dit, sous l'influence de l'hormone stimulant la thyroïde, la production de TG augmente. Normalement, chez les personnes en bonne santé, la TG n'entre pas dans la circulation systémique ou est détectée en quantité minimale.

En plus de la TSH, la sécrétion de TG est influencée par:

  • masse totale de tissu thyroïdien différencié;
  • inflammation ou blessure de la glande thyroïde, car même le moindre dommage à sa structure, y compris la biopsie diagnostique, favorise la libération de la thyroglobuline et sa libération dans la circulation systémique;
  • effet stimulant sur les récepteurs de la thyréostimuline ou des hormones chorioniques, ainsi que des anticorps stimulants contre les récepteurs TSH.

Ces troubles sont généralement bénins, mais la thyroglobuline peut également être utilisée comme marqueur hautement sensible dans le diagnostic d'un carcinome thyroïdien différencié..

Indications d'analyse

Le test TG est un indicateur de la qualité et de l'efficacité du traitement chez les patients atteints d'un cancer papillaire et folliculaire de la thyroïde, ainsi qu'une méthode importante pour identifier la récidive de ces maladies..

À cet égard, le contrôle de la thyroglobuline est obligatoire effectué par:

  • patients après ablation de la glande thyroïde (six mois et un an après la chirurgie);
  • les patients présentant un risque élevé de récidive de la maladie (tous les six mois);
  • les personnes à faible risque de récidive sont testées une fois par an.

En outre, une analyse de la thyroglobuline est effectuée pour diagnostiquer:

  • carcinome thyroïdien (à l'exception du cancer médullaire de la thyroïde);
  • récidive et métastase de formes hautement différenciées de cancer de la thyroïde chez des patients déjà opérés;
  • évaluer la qualité du traitement pendant le traitement par l'iode radioactif;
  • thyréotoxicose artificielle;
  • la nature de l'hypothyroïdie congénitale;
  • activité de la thyroïdite auto-immune.

Thyroglobuline. Norme

Les indicateurs normaux sont des nombres compris dans la plage de référence de 1,4 à 74,0 ng / ml.

Lire aussi sur le sujet

Afin d'obtenir les résultats diagnostiques les plus fiables, il est important d'exclure:

  • prise alimentaire trois heures avant le prélèvement sanguin. Seule l'eau non gazeuse est autorisée;
  • stress physique et émotionnel, au moins une demi-heure avant l'étude;
  • fumer une heure et boire de l'alcool quelques jours avant le diagnostic.

Il est également important de se rappeler que la présence d'un grand nombre d'anticorps dirigés contre la thyroglobuline peut compliquer l'étude, et chez les patients ayant réussi à retirer la glande thyroïde, la thyroglobuline est soit absente, soit déterminée en quantités insignifiantes..

Les anticorps anti-TG sont des marqueurs spécifiques des lésions auto-immunes de la thyroïde. Autrement dit, ce sont des immunoglobulines spécifiques dirigées contre la thyroglobuline. Leur teneur accrue peut entraîner des résultats faussement négatifs, même si la thyroglobuline est effectivement élevée..

Ils peuvent être observés en plus grand nombre chez les patients atteints de thyroïdite de Hashimoto, de maladie de Graves, de myxoedème idiopathique, de diabète sucré de type 1, de pathologies génétiques accompagnées d'un risque élevé de développer une thyroïdite auto-immune, un lupus érythémateux systémique, une polyarthrite rhumatoïde, un carcinome thyroïdien, etc..

Les patients prenant des contraceptifs oraux contenant des œstrogènes pendant une longue période peuvent présenter une augmentation faussement positive des anticorps dirigés contre la thyroglobuline.

Une autre raison d'un résultat de test incorrect peut être la présence d'anticorps hétérophiles contre le cytomégalovirus, le virus d'Epstein-Barr et le toxoplasme..

Une autre raison d'une augmentation temporaire de la thyroglobuline est une biopsie thyroïdienne. Un traumatisme grave, une hémorragie ou une inflammation de la glande thyroïde entraîne une augmentation à long terme des TG.

Thyroglobuline comme marqueur tumoral

Une autre nuance est la capacité de la tumeur à sécréter de la thyroglobuline défectueuse ou à supprimer complètement sa sécrétion. Dans cette situation, l'analyse sera également non informative, car elle ne détecte pas de thyroglobuline défectueuse..

Cependant, les exceptions de ce type sont rares et, dans la plupart des cas, si la thyroglobuline n'est pas détectée après des tests de provocation avec TSH (globuline liant la thyroxine), la récidive tumorale est exclue. Dans ce cas, il est important de prendre en compte l'absence d'anticorps anti-thyroglobuline afin d'exclure un effet faux négatif..

Un indicateur de succès du traitement des formes différenciées de cancer de la thyroïde est la thyroglobuline sanguine, qui se situe dans l'intervalle de référence de 0 à 2 ng / ml, à condition que trois semaines se soient écoulées après la fin de la prise de préparations de thyroxine au cas où le patient recevrait un traitement à l'iode radioactif. Pour les patients qui n'ont pas été traités avec de l'iode radioactif, la thyroglobuline sanguine peut varier de 0 à 5 ng / ml.

Lors de l'interprétation des résultats, il est nécessaire de prendre en compte la haute sensibilité des analyseurs modernes capables de détecter des changements même minimes dans les indicateurs TG. À cet égard, les données obtenues après l'analyse sont rarement égales à 0, mais ce n'est pas une preuve de récidive tumorale, si la thyroglobuline est toujours dans les valeurs de référence pour cette catégorie..

Pour exclure la réception de faux négatifs, une analyse est également effectuée pour le niveau d'anticorps anti-TG. De plus, la thyroglobuline est affectée par le traitement par la lévothyroxine, par conséquent, son étude n'est pas prescrite dans le contexte d'un traitement suppressif..

La surveillance de l'efficacité du traitement pour éliminer le risque de rechute est effectuée au moins une fois tous les six mois. Après cinq ans d'inscription au dispensaire, sous réserve d'un cours sans rechute, des études de contrôle sont effectuées au moins une fois par an.