Principal

Écrevisse

Augmentation et diminution de l'hormone folliculo-stimulante (FSH)

L'hormone folliculo-stimulante (follitropine, FSH) est un représentant des hormones gonadotropes produites par la glande pituitaire antérieure. Dans le corps féminin, le domaine d'application de la FSH est les glandes sexuelles - les ovaires. Les troubles hypergonadotropes, ou les conditions dans lesquelles l'hormone folliculo-stimulante est élevée chez la femme, peuvent être causés par:

  • insuffisance primaire des glandes sexuelles;
  • maladies de la glande pituitaire;
  • sécrétion hormonale ectopique (en dehors de l'hypophyse);
  • production d'hormones prématurée.

Une augmentation physiologique de la concentration de FSH est observée pendant la période d'extinction de la fonction reproductrice et après le début de la ménopause. Cela est dû à une diminution et à l'arrêt ultérieur de l'activité fonctionnelle des glandes sexuelles. La glande pituitaire cherche à stimuler leur travail, mais il n'y a pas de réponse hormonale, car l'approvisionnement folliculaire ovarien est épuisé.

Les causes et les conséquences des modifications du taux de follitropine sont plus faciles à imaginer, connaissant ses propriétés et le système de régulation.

Propriétés hormonales folliculo-stimulantes

La follitropine est produite chez les hommes et les femmes. Les récepteurs FSH sont situés sur les membranes cellulaires des gonades. Dans le corps féminin, l'hormone régule le cycle menstruel, dont dépend sa teneur en plasma sanguin.

Âge, phase du cycle menstruel

Intervalle de référence, mUI / ml

Dans la première moitié du cycle, la concentration de follitropine augmente progressivement, stimulant la croissance du follicule dominant et la maturation de l'œuf, déclenchant la synthèse de l'estradiol. Au milieu du cycle, une augmentation maximale du niveau de l'hormone se produit, ce qui rend l'ovulation possible et crée des conditions optimales pour que le corps jaune fonctionne dans la phase lutéale. Après cela, la teneur en follitropine diminue, mais commence à croître avant la menstruation, si la fécondation n'a pas eu lieu, c'est-à-dire l'union du sperme avec l'ovule.

Un cycle clair de processus est assuré par plusieurs mécanismes de régulation. Les responsables de la sécrétion de FSH sont: le cortex cérébral, l'hypothalamus, qui synthétise l'hormone de libération de la follitropine, l'estradiol et la progestérone selon le principe de rétroaction, les hormones inhibine et activine, qui sont produites par les ovaires.

Symptômes de niveaux élevés de FSH

Lorsque la concentration de FSH dépasse la limite supérieure de la norme, cela signifie que la structure cellulaire de l'organe synthétisant l'hormone est perturbée ou qu'il y a des dysfonctionnements dans le système de régulation de l'hypophyse..

Pathologie de la glande pituitaire

La raison de l'augmentation de la FSH peut être des processus tumoraux dans l'hypophyse, provoquant une synthèse excessive de follitropine. Le plus souvent, il s'agit d'un adénome à activité hormonale - gonadotropinome. L'étiologie du néoplasme reste dans de nombreux cas inconnue. Une certaine valeur dans le développement de la pathologie est attachée à:

  • lésion cérébrale traumatique;
  • maladies infectieuses du système nerveux central;
  • intoxications;
  • évolution pathologique de la grossesse et de l'accouchement;
  • utilisation de contraceptifs oraux.

Le plus souvent, des tumeurs du tissu glandulaire de l'hypophyse apparaissent chez les adultes. Cela conduit à des irrégularités menstruelles, à l'infertilité, à une fausse couche. Dans de rares cas, le développement d'adénomes hormonalement actifs survient chez les enfants, ce qui entraîne un développement sexuel prématuré - l'apparition de symptômes de puberté chez les filles de moins de 8 ans:

  • la croissance des glandes mammaires;
  • l'apparition de poils pubiens;
  • élargissement de l'utérus et des appendices, correspondant à la période de la puberté;
  • la survenue de pertes vaginales sanglantes ou même de règles régulières.

Ce processus s'accompagne d'une croissance et d'une différenciation accélérées du tissu osseux et, par conséquent, d'une fermeture prématurée des zones de croissance. À la suite de ce dernier, une petite taille se développe..

La surproduction de FSH peut être causée par la production d'hormones en dehors de l'hypophyse..

Sécrétion ectopique de gonadotrophines

La sécrétion pathologique de gonadotrophines, qui, en plus de la FSH, comprend l'hormone lutéinisante et la gonadotrophine chorionique, est possible dans certains néoplasmes malins. Ces tumeurs affectent les poumons, les reins, le pancréas, le foie, l'estomac, les intestins, les glandes mammaires.

Il est à noter que ce type de sécrétion concerne davantage la gonadotrophine chorionique, car la production d'hormone folliculo-stimulante en dehors de l'hypophyse antérieure est extrêmement rare. Cependant, ce facteur doit être inclus dans la liste des causes conduisant à une violation de la concentration normale de follitropine dans le sérum..

Production prématurée de FSH

Les troubles hypergonadotropes dus à la sécrétion prématurée de follitropine peuvent être causés par:

  • puberté prématurée constitutionnelle;
  • processus tumoraux et lésions du système nerveux central;
  • l'insuffisance rénale chronique.

Une augmentation précoce du niveau d'hormone folliculo-stimulante pendant la puberté prématurée constitutionnelle est associée à la stimulation d'un centre spécial dans l'hypothalamus. Jusqu'à présent, les changements cellulaires conduisant à de tels troubles n'ont pas été définitivement clarifiés. Le travail prématuré des ovaires dans cette condition ne diffère pas de la fonction des gonades des femmes en bonne santé. Ces filles ne souffrent généralement pas d'autres maladies et leur développement correspond à une puberté normale, mais ne vient que beaucoup plus tôt. La croissance osseuse dépasse l'âge et la croissance dentaire est quelque peu en retard, tout comme le développement mental, qui atteint plus tard le niveau des pairs.

Insuffisance gonadique primaire

Un excès des valeurs normales de FSH est noté avec la dysgénésie gonadique, l'ablation chirurgicale des gonades. Un défaut dans le développement des ovaires est associé à une violation de leur formation embryonnaire. Cela peut être le résultat d'anomalies chromosomiques, de mutations génétiques ou de toxicité foetale. Il se présente sous la forme du syndrome de Shereshevsky-Turner, dont les principales manifestations sont exprimées dans le sous-développement des caractéristiques sexuelles, combiné à l'absence de menstruation.

Chez ces patients, le développement insuffisant des organes génitaux dans les cas typiques s'accompagne d'une petite taille, d'une position de tête particulière, de la présence de plis cutanés ptérygoïdiens sur les côtés du cou et d'anomalies osseuses. Dans les études de laboratoire, en plus des niveaux élevés de gonadotrophines, il y a une forte diminution de la concentration d'hormones sexuelles féminines - œstrogènes.

Syndrome d'insuffisance ovarienne prématurée

Toutes ces conditions conduisent à une augmentation de la FSH dans le sang, mais elles sont beaucoup moins fréquentes que le syndrome de l'insuffisance ovarienne prématurée. Elle se caractérise par l'absence de saignements menstruels et la présence de manifestations végétatives (bouffées de chaleur, transpiration, etc.) chez les patientes de moins de 38 ans ayant un cycle normal et des antécédents de fonction reproductrice. La raison de ces changements peut être:

  • anomalies chromosomiques;
  • rayonnement ionisant;
  • effets toxiques des produits chimiques;
  • médicaments tératogènes;
  • infections virales;
  • maladies auto-immunes;
  • fumeur;
  • régimes hypocaloriques stricts.

L'impact des facteurs provoquants peut être isolé ou combiné.

Comment normaliser les taux sanguins de FSH

Diverses approches sont utilisées pour corriger les niveaux élevés d'hormone folliculo-stimulante. Le choix de la méthode dépend de la raison de la croissance de la follitropine:

  1. Les processus tumoraux peuvent être éliminés par radiochirurgie ou par chirurgie.
  2. La dysgénèse des gonades nécessite un traitement hormonal substitutif, de même que le syndrome de la fonte des ovaires.
  3. Pour le traitement de l'augmentation de la sécrétion de gonadotrophines, on utilise à la fois des agonistes de l'hormone de libération des gonadotrophines et des inhibiteurs des récepteurs gonadotropes..

Il est important de ramener la teneur en FSH à des valeurs normales, car son niveau élevé entraîne des saignements utérins dysfonctionnels, une fausse couche, une infertilité et, par conséquent, perturbe la qualité de vie de la femme..

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Augmentation de la FSH dans la phase folliculaire. Qu'est-ce que cela signifie, causes et traitement, que faire

Le fond hormonal reflète non seulement l'état fonctionnel du système endocrinien, mais permet également au médecin d'obtenir des données qui ne peuvent être remarquées lors de l'examen initial. Le diagnostic de laboratoire fournit des informations fiables, tenant compte de l'âge et même de la période de vie d'une personne.

Par exemple, le corps féminin est soumis à des changements significatifs dans les processus physiologiques au cours du cycle menstruel, en particulier dans la phase folliculaire. Une diminution et une augmentation de la FSH tant chez l'homme que chez la femme permettent de diagnostiquer des pathologies du système reproducteur, lorsque les défauts anatomiques des organes n'ont pas encore été identifiés.

Le rôle de la FSH dans le corps

L'hormone folliculo-stimulante est produite par les cellules de la glande pituitaire antérieure. Bien que cette glande particulière soit considérée comme le roi du système endocrinien, sa sécrétion est complètement contrôlée par l'hypothalamus, ou plutôt par ses statines et ses hormones de libération. Dans ce cas, la libération d'hormone de libération des gonadotrophines provoque la synthèse de la FSH et le développement de ses effets.

Le point d'application de l'hormone folliculo-stimulante dans le corps féminin est les follicules ovariens. Les follicules sont des collections de cellules épithéliales entourées de fibres de tissu conjonctif.

Au centre de ce conglomérat se trouve l'ovocyte de premier ordre - une cellule qui, à la suite de la maturation, se transforme en ovule. Ce processus et la synthèse des hormones sexuelles féminines, ainsi que la conversion des androgènes en œstrogènes, sont possibles en raison de niveaux sains de FSH..

Dans le corps masculin, les cellules de Sertoli sont la cible de l'hormone folliculo-stimulante. Ils sont situés dans les testicules, où ils agissent comme une barrière, protègent et soutiennent mécaniquement les gamètes qui, lors de la synthèse et de l'excrétion, traversent les tubules alambiqués..

Taux de FSH chez les femmes par âge

Une augmentation de la concentration de FSH se produit non seulement en fonction de la phase du cycle folliculaire, mais également tout au long de la vie..

Les ovocytes de cellules germinales féminines sont pondus pendant la période embryonnaire, c'est-à-dire qu'une fille nouveau-née en a déjà, mais leur utilisation commence dès le moment de la ménarche - la première menstruation.

Avant la puberté, la teneur en FSH dans le sang est de 1,5 à 4 mUI / ml, au stade reproducteur, la concentration de l'hormone augmente et peut normalement atteindre 25 mUI / ml. Les niveaux de FSH varient pendant la ménopause.

Avec l'âge, la fonction des ovaires s'estompe progressivement, le corps tente de compenser ce processus en augmentant la synthèse de FSH. Il est important de savoir que le nombre de follicules dans les ovaires diminue à chaque menstruation, ce qui signifie qu'il n'y a pas de point d'application pour l'hormone, elle n'a tout simplement rien à influencer, il ne reste plus qu'à circuler avec le sang. Ainsi, la FSH peut atteindre 150 mUI / ml au début de la ménopause..

Le corps de la femme s'adapte à la perte de la fonction de reproduction, par conséquent, après quelques années, le niveau de l'hormone diminue d'environ la moitié. Si cela ne se produit pas, il est nécessaire de passer une analyse du niveau d'oestrogène et de prolactine.

Raisons de l'augmentation

La raison principale est la pathologie des ovaires, car l'hormone agit précisément sur ses unités structurelles - les follicules.

L'augmentation de la FSH dans la phase folliculaire du cycle est souvent le résultat de la rupture d'un kyste, l'ovaire dit «éclaté», des processus inflammatoires - ovariite ou ablation chirurgicale de l'organe. Un dysfonctionnement peut également se manifester en raison de l'apparition précoce de la ménopause, et à un jeune âge indique un infantilisme et un sous-développement des gonades.

La cause la plus courante et la plus facilement diagnostiquée est la prise inappropriée de médicaments hormonaux et l'augmentation de la synthèse de testostérone dans le corps féminin, ce qui est difficile à éviter avec un stress constant..

La raison ne réside pas toujours dans les organes du système reproducteur, une défaillance peut survenir au niveau de la régulation - dans l'hypophyse. Même les néoplasmes bénins - les adénomes peuvent être hormonalement actifs, provoquant une synthèse incontrôlée.

La FSH est augmentée dans la phase folliculaire et dans les maladies oncologiques, quelle que soit la fonction des ovaires: le corps n'a pas le temps de passer du matériel. Dans de tels cas, le principal symptôme peut souvent être une déficience visuelle: la tumeur qui en résulte comprime le chiasme optique.

Les patients se plaignent d'une perte de champ visuel et se tournent vers des ophtalmologistes, et non vers des gynécologues et, surtout, des endocrinologues: la fonction reproductrice à ce moment est la moins dérangeante.

La consommation excessive d'alcool et le tabagisme sont généralement négligés et ne sont pas perçus comme des causes de troubles de la santé des femmes.

Symptômes

Dans des conditions physiologiques, une augmentation de la FSH est observée pendant la ménopause et entraîne tous les symptômes désagréables que les femmes associent à la ménopause, par exemple des bouffées de chaleur, une instabilité de l'humeur et une sensation subjective de chaleur..

La FSH dans la phase folliculaire peut être augmentée pendant la puberté. Les manifestations vives de maladies sont souvent ignorées, même par les spécialistes, de sorte que ni les parents ni la fille elle-même n'en sont conscients..

  • Chez les adolescentes, le déséquilibre des hormones sexuelles se manifeste par un retard de développement physique et l'arrivée tardive des premières règles. Les parents n'attachent pas d'importance à cela et justifient la situation en étant en surpoids, en faisant du sport, en raison d'une mauvaise alimentation ou en une lourde charge de travail à l'école. Dans l'intervalle, les menstruations peuvent commencer à 18 ans et l'étiologie du symptôme n'a pas été déterminée. Cependant, dans certains cas, le problème peut se manifester, au contraire, par une puberté précoce et l'apparition de caractères sexuels secondaires..
  • Des menstruations abondantes et douloureuses, des saignements spontanés entre ces périodes, des douleurs dans le bas du dos ou dans la zone au-dessus du pubis peuvent également être des symptômes d'une élévation des taux d'hormones, bien que usées et non les plus caractéristiques.
  • Plaintes courantes: maux de tête et étourdissements fréquents, baisse de la libido et signes de dysfonctionnement vestibulaire.
  • La manifestation la plus défavorable de la maladie est l'absence d'ovulation, l'incapacité de devenir enceinte et une fausse couche - son arrêt spontané dans les premiers stades.
  • L'un des rares symptômes détectés à l'examen est la pilosité masculine: croissance excessive du visage, du corps, modifications de la nature de la croissance du pubis.

Ces symptômes ne sont pas pertinents tout le temps, mais dans certaines phases du cycle.

Modifications de la FSH en fonction de la phase du cycle menstruel

Le cycle menstruel est un processus continu de maturation et de libération de cellules germinales féminines - ovocytes, visant à la possibilité de concevoir un enfant.

Phase menstruelle 1 à 6 jours

Au début de la menstruation, la concentration de FSH dans le sang est minimale et s'élève à 3,5-12,5 mmol / l, car elle a atteint le point d'application et a été consommée, sa formation ultérieure commencera dans la phase suivante.

Phase folliculaire de 3 à 14 jours

Le niveau de l'hormone ne diffère pratiquement pas de la phase précédente, seulement vers la fin, il commence à augmenter progressivement, ce qui signifie que l'effet sur les nouveaux follicules commence.

La FSH augmente normalement vers la fin de la phase folliculaire

La FSH est augmentée dans la phase folliculaire avec pathologie, puis plus tard, il est possible de libérer plusieurs cellules à la fois.

Cette phase correspond à la prolifération (restauration) de la muqueuse endométriale: l'appareil reproducteur se prépare bien à l'éventuelle implantation d'un ovule en cas de fécondation. En parallèle, sous l'influence de la FSH, la synthèse des œstrogènes augmente..

Phase ovulatoire de 3 à 15 jours

Dans cette phase, la teneur en FSH est maximale: 4,8 à 24,5 mmol / l, grâce à cela, le processus de maturation des follicules est terminé. Cela se produit au milieu du cycle ovarien. En parallèle, la quantité d'hormone lutéinisante augmente fortement. Dans ces conditions favorables, le follicule se rompt avec la libération de l'ovocyte.

Phase lutéale de 15 jours au début des règles

Après la rupture du follicule, un corps jaune apparaît à la place de l'ovocyte, qui synthétise la progestérone. Cette hormone, selon le principe de la rétroaction, bloque la formation de FSH dans le lobe antérieur de l'hypophyse. La concentration est variable: 1,5-9 mmol / l. Si la grossesse n'a pas eu lieu, le corps jaune est détruit, se transformant en cicatrice, ce qui signifie que l'effet de la progestérone sur les niveaux hormonaux est perdu.

FSH pendant la grossesse

En cas de grossesse, le corps jaune ne s'effondre pas, mais synthétise les œstrogènes sur toute sa longueur, en particulier l'estradiol, qui contribue à la formation de prolactine dans l'hypophyse antérieure.

Cette hormone aide à préparer une femme à l'accouchement et à l'alimentation ultérieure. Ainsi, le corps comprend que la maturation des follicules dans les ovaires n'est pas nécessaire à ce stade, la menstruation s'arrête et le taux de FSH tombe rapidement à une concentration minimale: jusqu'à 0,05 mmol / l, ce qui est la norme.

Au stade de la planification de la grossesse, les niveaux élevés et faibles de FSH donnent un pronostic défavorable, il est donc nécessaire d'identifier le facteur étiologique par un gynécologue ou un spécialiste de la reproduction..

FSH à la ménopause

Au cours de la période précédant la ménopause, le niveau de FSH augmente progressivement et atteint un sommet au début de la ménopause, car il est synthétisé en quantité relativement égale et les follicules deviennent plus petits. Les gamètes femelles sont pondues dans l'utérus et ne sont pas renouvelées au cours de la vie.

Dans le monde d'aujourd'hui, les femmes atteignent la ménopause beaucoup plus tôt que leurs grands-mères. Auparavant, les femmes avaient un plus grand nombre de grossesses et les intervalles entre elles étaient occupés par la lactation, en conséquence, à l'âge de 45 ans, un nombre suffisant de cellules restait dans les ovaires pour que la FSH agisse sur elles..

Maintenant, l'apparition de la progéniture est reportée à l'âge après 30 ans, l'allaitement naturel est remplacé par l'allaitement artificiel, en conséquence, une femme subit un plus grand nombre de cycles menstruels, les follicules se terminent plus rapidement, respectivement, la ménopause arrive plus tôt.

Au début de cette période, le taux de FSH atteint parfois 135 mmol / l, c'est lui qui s'accompagne d'une augmentation de la graisse corporelle, d'un changement du type de peau et des muqueuses sèches, de palpitations, de fièvre.

PériodeTaux, mIU / l
Pré-ménopause1,7-21,5
Climatère25,8-135

Diagnostique

Vous pouvez vérifier le niveau de FSH à l'aide de méthodes de diagnostic de laboratoire. Le matériel de test est du sang.

Quand donner du sang pour la FSH?

Un test sanguin pour la FSH est prescrit par un médecin pour les symptômes de son augmentation ou de sa diminution, en particulier en cas de troubles du cycle. En cas de fausse couche, d'infertilité et d'hirsutisme, cette hormone est considérée comme un indicateur, elle est donc déterminée régulièrement pour évaluer la dynamique.

Lors de la planification d'une grossesse, ainsi que dans la vieillesse, un test de FSH est effectué simultanément avec l'hormone lutéinisante et les œstrogènes. Leur augmentation peut indiquer des néoplasmes tumoraux..

Préparation à l'analyse

Pendant quelques jours avant le test, une femme doit éviter toute activité physique intense, car elle augmente le niveau d'hormones sexuelles mâles - androgènes. L'analyse est prise à jeun, il est donc préférable de planifier une visite au laboratoire le matin, alors il ne sera pas difficile de résister au refus de nourriture pendant au moins 12 heures.

Les substances toxiques: l'alcool, les drogues, le goudron formé lors du tabagisme, faussent considérablement les résultats et compliquent leur interprétation.

Il est nécessaire d'informer le gynécologue de tous les médicaments pris, en particulier les médicaments hormonaux, par exemple les contraceptifs oraux.

Prélèvement de sang

Le sang est prélevé dans les veines saphènes de la fosse cubitale par l'infirmière procédurale à l'aide d'une seringue conventionnelle ou d'un tube à vide.

La procédure est totalement sûre, car des aiguilles stériles jetables sont utilisées et le volume de sang prélevé est faible. Avant de faire l'analyse, il est recommandé de se déplacer, par exemple, de marcher le long du couloir, surtout si dans un état de stress à la vue d'une blouse blanche, la pression artérielle d'une personne baisse: dans de telles circonstances, il sera plus difficile de "trouver" une veine.

Décoder le résultat

Seul le médecin traitant peut déchiffrer les résultats de l'analyse, car les données obtenues en laboratoire ne sont pas un diagnostic, mais l'indiquent seulement. De plus, le concept de norme, selon le lieu de livraison de l'analyse, peut être différent..

Une augmentation de la FSH indique le sous-développement des glandes sexuelles chez les femmes et les hommes, la formation de kystes. La diminution indique un dysfonctionnement de la glande pituitaire, une aménorrhée, un surpoids.

Traitement

Pour commencer le traitement, il est nécessaire d'établir la cause exacte de la perturbation du niveau de FSH, afin que le traitement soit étiologique, c'est-à-dire qu'il affecte la cause et ne masque pas les symptômes d'une maladie grave. Les médicaments sont prescrits par un obstétricien-gynécologue ou un endocrinologue.

Comment réduire la FSH?

Avec une diminution des taux de FSH, deux schémas thérapeutiques principaux sont suivis. Dans le premier schéma de traitement, des médicaments qui affectent la fonction ovarienne sont utilisés: phénytoïne, danazol. Selon le principe de rétroaction, la glande pituitaire réduit la production de FSH. Après l'arrêt du médicament, la fonction des ovaires est surveillée par des tests réguliers..

Selon le deuxième schéma, le travail des ovaires est maintenu au niveau approprié et la concentration de FSH diminue séparément. Les médicaments de choix sont Ovariamin, Vasalamin. Le traitement dure de plusieurs mois à un an.

Comment augmenter la FSH?

Une augmentation de la FSH est possible en corrigeant le régime quotidien et le régime alimentaire. Une nuit de repos complète, une alimentation variée, une éducation physique, bien sûr, donneront des résultats significatifs.

Lorsque cela ne suffit pas, un traitement hormonal substitutif est prescrit, mais la capacité du corps à synthétiser indépendamment les substances nécessaires est perdue en raison de.

Duphaston, Pregnil, Menogon aident à ramener le niveau d'hormone à la normale et à restaurer le processus ovulatoire. Il est recommandé de commencer l'utilisation de médicaments pharmacologiques strictement comme prescrit par un spécialiste après une anamnèse approfondie, des diagnostics de laboratoire et en tenant compte de tous les effets secondaires.

Un critère de diagnostic important - une augmentation de la FSH indique des problèmes invisibles dans le corps à tout âge. La période de la phase folliculaire est particulièrement importante pour les femmes en âge de procréer: elle indique la capacité de concevoir, de porter un enfant. Il est également important de considérer ce rôle pour le corps masculin..

Conception de l'article: Vladimir le Grand

Vidéo sur l'hormone FSH

Qu'est-ce que l'hormone folliculo-stimulante:

Qu'est-ce que cela signifie si l'hormone folliculo-stimulante est élevée chez la femme

L'hormone folliculo-stimulante est une substance de la classe des gonadotrophines qui est produite et déposée dans le lobe antérieur de l'hypophyse humaine. En termes de structure chimique, c'est une molécule protéique associée à des hétéro-oligosaccharides.

Sa sécrétion dans l'organisme dépend du facteur de libération des gonadotrophines, qui a un effet direct sur le travail de l'hypophyse. Plus il y a d'hormones sexuelles dans le sang, moins il y a de FSH produite, et vice versa.

Synonymes et abréviations courants: FSH et follitropine.

Le fonctionnement normal des gonades, la maturation des ovocytes, la mise en œuvre du processus de spermatogenèse, etc., dépendent du taux de FSH..

Ce qui détermine l'hormone FSH chez les femmes et les hommes?

Une augmentation physiologique du niveau de l'hormone est observée dans les premières années de la vie d'un enfant. Une diminution des taux de FSH se produit après six mois chez les garçons et après 1,5 à 2 ans chez les filles. Une augmentation secondaire est observée pendant la puberté, lorsque le fond hormonal de l'adolescent est reconstruit. L'hormone folliculo-stimulante est un marqueur de laboratoire de l'apparition de la puberté.

Chez les femmes, les niveaux hormonaux maximaux sont enregistrés pendant la période postménopausique..

Sa signification et ses fonctions pour les femmes et les hommes sont différentes. L'hormone folliculo-stimulante chez les hommes est impliquée dans le processus de production de spermatozoïdes et augmente les niveaux de testostérone. Il active également la croissance et le développement des testicules et du canal déférent. Contrairement aux femmes, sa valeur reste constante après le début de l'âge reproductif..

Chez la femme, le début normal de l'ovulation dépend de l'hormone folliculo-stimulante. Il favorise la maturation des follicules et les rend sensibles aux effets de l'hormone lutéinisante. La concentration du paramètre en question dépend du stade du cycle menstruel:

  • la phase proliférative commence à 3 et se termine le 14ème jour du cycle. Un taux accru de FSH détermine la préparation des ovaires pour l'ovulation: le follicule mature se rompt, l'ovule entre dans les trompes de Fallope (13-15 jours);
  • la phase lutéale commence après la fin de l'ovulation et dure jusqu'au début des saignements menstruels. À ce stade, l'hormone déterminera la production normale de progestérone. Le contrôle est effectué sur la base d'un retour d'expérience.

Que montre le test FSH??

La faisabilité de l'étude est déterminée par un gynécologue, un endocrinologue, un reproductologue ou un andrologue. L'analyse est effectuée lorsque:

  • la nécessité de clarifier les causes de l'infertilité prolongée;
  • confirmation de l'apparition de la ménopause chez une femme;
  • fausse couche;
  • saignements utérins dysfonctionnels;
  • oligoménorrhée ou aménorrhée;
  • violation de la phase ovulatoire;
  • diminution de la puissance et de l'impuissance chez les hommes;
  • diminution de la libido;
  • inflammation chronique des organes pelviens;
  • l'endométriose;
  • identifier le fait et les raisons de la violation de la spermatogenèse normale chez l'homme;
  • signes d'apparition précoce ou tardive de la puberté;
  • évaluer l'efficacité de l'hormonothérapie sélectionnée.

Comment bien se préparer?

Une bonne préparation pour le prélèvement sanguin réduit le risque de faux résultats qui conduiront au mauvais traitement pour le patient.

Toutes les règles standards de préparation à la collecte de biomatériaux sont pertinentes pour l'analyse:

  • la prise de nourriture est exclue pendant 6 à 8 heures, vous pouvez boire une quantité illimitée d'eau pure non sucrée;
  • pendant 1 jour, vous devez éviter le stress émotionnel et ne pas assister à un entraînement sportif;
  • vous ne pouvez pas fumer 3 heures avant d'aller au laboratoire;
  • la consommation d'alcool est exclue pendant 2-3 jours.

La prise de tout médicament est préalablement convenue avec le médecin traitant. L'optimum est leur exclusion complète pendant 2 jours.

Seul le médecin traitant peut déterminer la phase du cycle adaptée à l'étude. En l'absence d'instructions du médecin le jour du cycle, les jours de 4 à 6 ou de 19 à 21 jours du cycle sont considérés comme optimaux pour l'analyse.

Facteurs influençant le résultat

Des indicateurs non fiables de l'analyse sont observés si le patient a enfreint les règles de préparation. De plus, l'exactitude de la procédure de collecte des biomatériaux est importante. L'hémolyse, dans laquelle les érythrocytes sont détruits, est une indication pour annuler l'étude et ré-échantillonner le sang veineux.

Parmi les médicaments, les suivants sont particulièrement influents: pravastatine, érythropoïétine, somatolibérine, danazol, kétoconazole, tamoxifène, contraceptifs oraux, etc. S'il est nécessaire de suivre un traitement médicamenteux, le patient doit en informer l'employé du laboratoire.

De plus, le niveau de l'hormone change avec le tabagisme, le stress sévère, le surmenage, l'effort physique excessif, le jeûne, le surpoids, les interventions chirurgicales récentes, etc..

Méthode d'analyse

La méthode utilisée pour établir la concentration de l'hormone folliculo-stimulante est l'immunochimioluminescence. Il s'agit de la dernière technique, dont l'essence réside dans la réaction spécifique de la formation de complexes stables d'antigènes avec des anticorps..

Une caractéristique distinctive est la détection de la substance souhaitée à l'aide de luminophores. C'est un colorant spécial qui brille lorsqu'il est exposé aux rayons ultraviolets. Les niveaux de FSH sont directement proportionnels au degré de fluorescence. L'appareil de mesure s'appelle un luminomètre.

En règle générale, les départements de laboratoire modernes disposent de l'équipement et des spécialistes nécessaires pour mener des recherches. Le délai d'exécution n'est pas supérieur à 1 jour. Le prix des cliniques privées commence à 300 roubles. Il convient de clarifier séparément si le laboratoire prend des frais supplémentaires pour la prise de biomatériau.

Valeurs normales

Les indicateurs sont sélectionnés individuellement pour chaque femme, en tenant compte de son âge et du stade du cycle menstruel. Pour les hommes, les valeurs de référence sont constantes..

Les données d'une analyse sur le niveau de FSH ne sont pas suffisantes pour déterminer les causes de l'infertilité chez un homme ou une femme. Malgré le fait qu'il soit possible de déchiffrer les résultats obtenus par vous-même, isolément, ces données n'ont aucune valeur diagnostique. Le médecin prête attention aux antécédents médicaux de chaque patient et aux résultats de diagnostics de laboratoire complexes.

Pour référence, le tableau montre les valeurs de l'hormone folliculo-stimulante pour tous les âges et les deux sexes.

SolÂgeValeurs de référence générales, mU / mlValeurs de référence tenant compte du stade du cycle de la femme, mU / ml
FemelleJusqu'à trois ans0,11 à 13Non déterminé
Trois à neuf ans0,11 à 1,6
Plus tard, avant la ménopausePhase folliculaire: 3,04 à 8,08

Ovulation: 2,56 à 16,66

Stade lutéal: de 1,38 à 5,48

Postménopausique26,73 à 133,42Non déterminé
Hommes0 - 1 anMoins de 4,2
15 ansMoins de 1,5
5 à 11 ansMoins de 2,95
11-18 ans0,03-3,9
Après 18 ans0,95-11,95

Il convient de noter qu'une augmentation de la FSH est observée chez les femmes pendant la préménopause. En effet, les ovaires ne fonctionnent plus, ce qui signifie que la concentration d'hormones sexuelles féminines est fortement réduite. Selon le principe du feedback, le corps essaie de compenser leur carence et de stimuler le processus de leur formation, produisant pour cela une grande quantité d'hormone folliculo-stimulante.

Lors de la prise de contraceptifs oraux, le taux d'hormones peut atteindre 5 UI / ml.

Qu'est-ce que cela signifie lorsque l'hormone folliculo-stimulante est élevée chez la femme ou l'homme?

Considérez les causes pathologiques lorsque le niveau de FSH est augmenté chez un homme ou une femme:

Femmes

  • hypogonadisme primaire (masculin);
  • syndrome de dépérissement ovarien (diminution de la fonction de sécrétion hormonale des ovaires). L'étiologie de la maladie réside dans des mutations chromosomiques héréditaires ou des pathologies du système immunitaire. En règle générale, un syndrome similaire survient chez la mère ou la sœur du patient. Souvent, la pathologie s'accompagne de perturbations étendues du travail du système hormonal;
  • Le syndrome de Shereshevsky-Turner est une pathologie congénitale qui affecte les chromosomes d'une femme. Au lieu d'un XX normal, les patients atteints du syndrome montrent l'absence d'un deuxième chromosome X (XO). La maladie se manifeste sous la forme d'anomalies dans la structure des organes internes, de petite taille et d'infantilisme. Le pronostic est favorable si le patient ne présente pas de pathologies cardiaques sévères. Il y a des cas où l'hormonothérapie a permis à une femme atteinte du syndrome de devenir mère;
  • dysgénésie gonadique, lorsque, à la suite d'une mutation, les cellules germinales ne sont pas capables de produire des hormones sexuelles. En raison de leur absence, le fœtus dans l'utérus se développe le long de la lignée féminine, cependant, les organes génitaux ne sont pas complètement formés et sont sujets au cancer. Les femmes atteintes de dysgénésie gonadique ne peuvent pas avoir d'enfants;
  • l'endométriose, caractérisée par la prolifération des cellules endométriales;
  • ménarche précoce chez les filles. Les raisons de cette condition ne sont pas entièrement établies. En général, il y a une tendance à un début précoce de la puberté dans le monde. Si plus tôt chez les filles, la première menstruation a commencé à l'âge de 15 à 17 ans, l'âge est maintenant passé à 11 à 12 ans;
  • adénomes hypophysaires basophiles;
  • kystes ovariens endométrioïdes;
  • saignement utérin dysfonctionnel associé à la persistance des follicules;
  • le patient a une insuffisance rénale, un cancer du poumon, un séminome, etc..

Hommes

  • aplasie testiculaire due à une mauvaise pose des organes génitaux au cours du développement embryonnaire. En cas d'aplasie unilatérale, l'homme conserve sa fonction reproductrice;
  • des tumeurs dans la région testiculaire, et cela peut être à la fois le développement primaire d'un néoplasme et des métastases pénétrantes des tissus affectés adjacents;
  • diminution de la fonction des cellules germinales dans le contexte de l'influence de facteurs externes. Par exemple, les traitements de chimiothérapie, les maladies infectieuses, les doses élevées d'alcool ou les rayons X;
  • violation de l'activité physiologique de l'hypophyse due à un traumatisme mécanique au cerveau ou à des tumeurs;
  • Syndrome de Klinefelter - mutations chromosomiques congénitales chez un patient. Manifesté par un hypogonadisme primaire (masculin), une dysfonction érectile, une infertilité, une gynécomastie, etc.
  • syndrome de résistance aux androgènes (maladie de Morris) - chez un homme, il se manifeste sous la forme de perturbations dans le processus de spermatogenèse. La forme extrême se manifeste sous la forme du physique d'une femme chez un homme. Dans ce cas, le caryotype d'un homme est défini comme XY;

Il convient de souligner que pour poser un diagnostic, le patient subit un examen complet de laboratoire et instrumental..

conclusions

  • le travail du système reproducteur humain dépend du niveau de FSH;
  • l'étude est utilisée pour l'infertilité et les maladies génétiques congénitales suspectées, ainsi que pour les oncopathologies des organes de l'appareil reproducteur;
  • des taux élevés de FSH sont considérés comme une norme physiologique chez les femmes après la ménopause. Dans d'autres cas, des études supplémentaires sont prescrites aux patients pour établir la cause de l'augmentation de l'hormone;
  • une faible concentration de l'hormone a une valeur diagnostique dans une double étude. Cela est dû au fait que sa teneur en sang fluctue et peut refléter une valeur insignifiante au moment du prélèvement sanguin..
  • A propos de l'auteur
  • Publications récentes

Spécialiste diplômée, elle a obtenu en 2014 un diplôme en microbiologie de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral de l'Université d'État d'Orenbourg. Diplômé de l'étude de troisième cycle de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral Orenburg GAU.

En 2015. à l'Institut de Symbiose Cellulaire et Intracellulaire de la Branche de l'Oural de l'Académie des Sciences de Russie a réussi un programme de formation avancée dans le cadre du programme professionnel supplémentaire "Bactériologie".

Lauréat du concours panrusse pour le meilleur travail scientifique dans la nomination "Sciences biologiques" 2017.

FSH élevée: causes, signes, traitement et conséquences

Fonctions hormonales

Dans le corps féminin et masculin, l'hormone PS joue un rôle différent. Chez les femmes sans FSH, la maturation normale des œufs est impossible. La maturation d'un ovocyte (cellule sexuelle) dans un follicule dominant (un fragment de tissu dans un ovaire) se produit sous l'influence de la follitropine.

Le follicule mûrit, éclate et libère un ovule à une concentration maximale d'hormone folliculo-stimulante vers le milieu du cycle.

L'hormone FSH, associée à la LH, stimule la production d'œstrogènes et, en particulier, d'estradiol et de progestérone dans la phase lutéale, favorise la conversion de la testostérone (androgène sexuel masculin) en œstradiol, contrôle le cycle menstruel avec d'autres substances hormonales, affecte la santé des organes reproducteurs féminins.

Chez les hommes, la testostérone est produite sous l'influence de la follitropine, qui contribue à la croissance des tubules, à la formation de spermatozoïdes «rapides» viables, au développement des organes reproducteurs mâles, au désir sexuel et à la spermatogenèse normale.

Caractéristiques de recherche

Pour l'analyse FSH, le médecin attribue à une femme une date précise, en fonction de la durée et de la phase du cycle, environ 3 à 7 jours du début des règles. La préparation de la procédure est effectuée en trois jours. A cette époque, le stress physique et psycho-émotionnel, le sport, l'intimité sont exclus. Le prélèvement de sang veineux est effectué le matin à jeun, ne pas fumer, boire de l'eau.

Pour déterminer le niveau de FSH, le sérum ou le plasma sanguin est examiné à l'aide de la méthode immunochimioluminescente, qui permet même d'examiner des échantillons congelés. Lors de la prise de sang en phase folliculaire, un seul test peut être utilisé. Si une femme a un cycle irrégulier, trop long ou trop court, de faux résultats peuvent être obtenus. Si nécessaire, afin d'obtenir des résultats plus fiables, faites 2-3 échantillons à une demi-heure d'intervalle. Pour l'analyse, des échantillons de tous les sérums sont combinés.

Les résultats des tests FSH peuvent être déformés non seulement en raison d'un cycle instable. Ils peuvent être affectés par des médicaments hormonaux ou radio-isotopiques pris par la patiente, une grossesse réalisée la veille d'une IRM ou d'une radiothérapie, la consommation d'alcool, le tabagisme, un stress sévère, la prise de médicaments qui affectent la production de FSH, des anticonvulsivants, des COC.

Concentration hormonale

La FSH est synthétisée et libérée dans le sang de manière sporadique, ce qui explique son niveau instable dans les différentes phases du cycle menstruel et pendant la ménopause. Pour une conception réussie, les plus importants ne sont pas seulement les indicateurs physiologiques de la follitropine, mais aussi le rapport FSH et LH (normalement 1: 1, avec l'âge - 1: 2), car ces deux substances hormonales affectent la fertilité féminine et l'état des organes reproducteurs, et aident également la lactation. maman pendant l'allaitement pour éviter la grossesse.

Chez la femme, le score FSH normal est:

  • Phase folliculaire (développement du follicule dominant) - 3,0-11,3 UI / ml.
  • Lutéal (formation du corps jaune) - 1,2-9 UI / ml.
  • Ovulatoire (libération de l'ovule du follicule, pic ovulatoire) - 5,8-21 UI / ml.
  • Ménopause - 21,7-150 UI / ml.
  • Chez les filles de moins de 9 ans - 0,11-1,6 UI / ml.

Chez les hommes, le niveau de la substance varie avec la fertilité et l'âge. Le taux d'hormone folliculo-stimulante chez l'homme est de 0,7 à 11,1 UI / ml.

En ce qui concerne la follitropine et la lutéotropine, le principe de rétroaction fonctionne: la testostérone masculine et les œstrogènes féminins affectent le système hypothalamo-hypophysaire, contribuant à une diminution de la production de FSH.

En outre, le niveau de l'hormone PS est affecté par l'hormone inhibine B, qui est produite dans les follicules chez la femme et dans les tubules (cellules de Sertoli) chez l'homme, étant un marqueur de la spermatogénase masculine et de la réserve folliculaire féminine..

Obtenez l'avis d'un expert

Laissez votre e-mail et nous vous dirons comment vous faire examiner correctement et commencer le traitement si vous souhaitez tomber enceinte

Traitement

Les mesures visant à réduire les taux de FSH peuvent inclure la prise de médicaments hormonaux pour restaurer d'autres hormones sexuelles. Étant donné que la follitropine et d'autres hormones sont interdépendantes, il suffit souvent de boire une cure de médicaments qui stimulent la production d'autres hormones pour réduire le niveau de FSH..

Si, lors de l'examen, il a été révélé que la raison du niveau hormonal élevé était un excès de rayonnement X, le traitement n'est pas effectué. Il suffit d'attendre une période de six mois à un an pour que le niveau de FSH revienne complètement à la normale sans effort supplémentaire.

Si le volume de FSH a diminué et que le patient est obèse, le médecin peut recommander de perdre du poids, après quoi les indicateurs se rapprocheront de la normale.

Il s'avère souvent que la cause du changement du niveau de FSH était une sorte de maladie des organes internes. Dans ce cas, les principaux symptômes doivent être guéris. Si des formations sont trouvées dans les ovaires ou dans l'hypophyse, l'ablation chirurgicale des tumeurs est recommandée.

De toute évidence, si vous avez réussi le test et constaté que le niveau de FSH ne rentre pas dans la plage normale, consultez immédiatement un médecin pour identifier les causes de cette condition et sa correction..

Raisons de l'augmentation de la FSH

Tout déséquilibre hormonal est lourd de santé. Pour rétablir l'équilibre hormonal, vous devez connaître les raisons de l'écart par rapport à la norme. La cause de l'augmentation de la FSH pour les deux sexes peut être des tumeurs hypophysaires, un processus métastatique bénin et malin.

D'autres raisons courantes incluent:

  • Charge de rayonnement.
  • L'abus d'alcool.
  • Fumeur.
  • Prendre certains médicaments, hormonothérapie.
  • Contraception orale.
  • Insuffisance rénale décompensée.
  • Anomalies dans le développement des gonades et / ou de la glande pituitaire.
  • Mutations chromosomiques (syndrome de Shereshevsky-Turner).

Chez la femme, l'hormone folliculo-stimulante est augmentée en cas de troubles du cycle, ménopause et ménopause précoces, après ovariectomie (ablation des ovaires), déplétion de la fonction ovarienne, kystes multiples des glandes sexuelles, augmentation de la testostérone. Chez l'homme, la FSH est élevée après orchidectomie (ablation des testicules), avec inflammation des testicules.

conclusions

  • le travail du système reproducteur humain dépend du niveau de FSH;
  • l'étude est utilisée pour l'infertilité et les maladies génétiques congénitales suspectées, ainsi que pour les oncopathologies des organes de l'appareil reproducteur;
  • des taux élevés de FSH sont considérés comme une norme physiologique chez les femmes après la ménopause. Dans d'autres cas, des études supplémentaires sont prescrites aux patients pour établir la cause de l'augmentation de l'hormone;
  • une faible concentration de l'hormone a une valeur diagnostique dans une double étude. Cela est dû au fait que sa teneur en sang fluctue et peut refléter une valeur insignifiante au moment du prélèvement sanguin..

Julia Martynovich (Peshkova)

Spécialiste diplômée, elle a obtenu en 2014 un diplôme en microbiologie de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral de l'Université d'État d'Orenbourg. Diplômé de l'étude de troisième cycle de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral Orenburg GAU.

En 2020. à l'Institut de Symbiose Cellulaire et Intracellulaire de la Branche de l'Oural de l'Académie des Sciences de Russie a terminé une formation avancée dans le programme professionnel supplémentaire "Bactériologie".

Lauréat du concours panrusse du meilleur travail scientifique dans la nomination "Sciences biologiques" en 2020.

Par Gulnara Cleveland Mis à jour le 15 janvier 2020 Q&R 2 Commentaires

La valeur totale de l'état du corps féminin dépend du système endocrinien. La violation de celui-ci conduit à la déstabilisation des organes reproducteurs. Lorsqu'ils disent que la FSH est élevée chez les femmes, cela signifie que sa concentration est supérieure à 11,2 mU / l. Le gynécologue-endocrinologue traite les patients présentant un déséquilibre hormonal.

Signes et conséquences d'une FSH élevée

Les signes et conditions pathologiques suivants indiquent une FSH élevée:

  • Manque de menstruation et d'ovulation.
  • Saignements hors cycle.
  • Incapacité de tomber enceinte.
  • Fausses couches répétées.
  • Problèmes de développement sexuel et physique (en avance ou en retard).
  • En retard sur la croissance physiologique.
  • Diminution de la libido et de la puissance.

Une follitropine élevée peut indiquer de telles pathologies: adénome hypophysaire, insuffisance ovarienne, SOPK, endométriose, infertilité, orchite.

Une concentration élevée de follitropine est un obstacle à l'insémination naturelle et artificielle (FIV), car les follicules se développent rapidement et les ovocytes n'ont pas le temps de mûrir. De plus, il existe une possibilité de formation de kystes folliculaires lorsqu'un follicule trop mûr vide devient une formation kystique..

Indications pour la recherche

Le dosage des gonadotrophines est nécessaire en cas de suspicion de cancer de l'hypophyse ou de dysfonctionnement hypothalamo-hypophysaire. Mais le plus souvent, l'étude est chargée d'évaluer la fertilité et d'identifier les problèmes de fonction de reproduction..

Raisons de la prescription d'un test FSH:

  • cycles anovulatoires;
  • menstruations irrégulières;
  • pour déterminer la ménopause;
  • fausse couche;
  • SOPK;
  • saignements utérins;
  • établir les causes de l'infertilité;
  • foyers endométrioïdes;
  • suspicion d'une tumeur de l'hypophyse ou des ovaires;
  • détérioration de la libido;
  • hypofonction ovarienne;
  • infections chroniques du système génito-urinaire;
  • contrôle des niveaux d'hormones pendant l'hormonothérapie à long terme;
  • diagnostic des troubles du développement sexuel.

Pour les hommes, connaître la concentration de FSH est nécessaire si vous soupçonnez une tumeur de l'hypophyse ou des testicules, diagnostiquez une infertilité, une impuissance, une diminution de la libido, pour découvrir les causes d'une spermatogenèse altérée.

L'étude de la FSH permet d'évaluer la régulation hormonale et les troubles qui y sont associés: primaires, provoqués par la pathologie des gonades ou secondaires, provoqués par des anomalies du complexe hypothalamo-hypophysaire. Le plus souvent, une faible production de FSH est associée à des maladies hypophysaires, ce qui entraîne un dysfonctionnement des gonades.

Tests hormonaux FSH

Pour réussir le test de la follitropine, une préparation standard est requise: la veille et le jour du prélèvement sanguin, ne pas dîner, ne pas boire d'alcool, ne pas prendre de médicaments, ne pas être physiquement surchargé, ne pas avoir de relations intimes. De nombreux facteurs affectent le niveau de l'hormone.Par conséquent, le jour de l'étude, vous ne devez pas boire, fumer ou être nerveux. La contre-indication à la procédure est ARVI, exacerbation de l'inflammation chronique. Après une infection aiguë, un certain temps doit s'écouler pour que les tests puissent être effectués.

Les femmes ayant un cycle régulier de 28 jours doivent subir une étude les jours 2 à 5 du cycle, avec un cycle court (moins de 24 jours) - les jours 5 à 7,

avec un cycle long (plus de 28 jours) - pendant 2-3 jours. Souvent, parallèlement à l'étude de la follitropine, une analyse de la lutéotropine, de l'estradiol et d'autres substances est prescrite, en fonction des tâches. Pour les hommes, il est fondamentalement sans importance quel jour calendaire donner du sang pour les hormones. En cas d'écarts par rapport à la norme, le médecin peut prescrire des types supplémentaires de diagnostic.

Des tests pour l'hormone FSH peuvent être effectués dans un centre médical. Des réactifs de haute qualité sont utilisés pour la recherche dans notre laboratoire. Les résultats seront préparés dès que possible, et un spécialiste qualifié conseillera et, si nécessaire, sélectionnera avec compétence un traitement pour rétablir l'équilibre hormonal.