Principal

Pituitaire

Niveaux de cortisol sanguin pendant la grossesse

Le cortisol (cortisol) est une hormone glucocorticoïde stéroïdienne du cortex surrénalien, qui est produite lorsqu'une personne subit un stress psychologique ou physique. Les autres noms de cette hormone sont "hormone du stress", composé F, 17-hydrocortisone.

Lors de situations stressantes, le cortex surrénalien commence à synthétiser «l'hormone du stress», qui à son tour stimule l'activité cardiaque et augmente la concentration de l'attention humaine. Grâce à cela, le corps fait rapidement face aux effets négatifs de l'environnement..

À l'aide d'un test sanguin pour l'hydrocortisone, le médecin a la possibilité d'évaluer le travail des glandes surrénales et peut également déterminer de manière fiable de nombreuses maladies de ces organes.

Niveaux de cortisol sanguin

Un taux élevé de cortisol pendant la grossesse est une norme physiologique; son excès peut être de 2 à 5 fois. Dans tous les autres cas, la déviation de cette hormone dans le sang par rapport à la norme généralement acceptée (voir ci-dessous) est un signe fiable du développement de maladies graves.

Un niveau accru d'hydrocortisone indique la présence des maladies suivantes:

  • SOPK (syndrome des ovaires polykystiques);
  • diabète sucré;
  • cirrhose du foie;
  • état dépressif, en particulier à long terme;
  • adénome ou cancer surrénalien;
  • hypothyroïdie (déficit en hormones thyroïdiennes);
  • adénomes hypophysaires;
  • obésité;
  • maladies auto-immunes et SIDA (adultes seulement).

En outre, une augmentation du niveau de cette hormone est observée dans le contexte de la prise de certains médicaments - contraceptifs oraux, opiacés, œstrogènes, glucocorticoïdes synthétiques, atropine.

Une diminution des niveaux d'hydrocortisone se produit en raison des maladies suivantes:

  • réduire la sécrétion d'hormones;
  • insuffisance du cortex surrénalien (maladie d'Addison);
  • insuffisance de la glande pituitaire;
  • perte de poids drastique;
  • hépatite virale;
  • la cirrhose du foie.

De plus, de nombreux médicaments, en particulier les barbituriques, peuvent abaisser le taux de cette hormone dans le sang. Par conséquent, si vous prenez des médicaments, n'oubliez pas d'informer votre médecin avant de faire un test sanguin pour les hormones..

Le taux de cortisol dans le sang

Une caractéristique de l'hydrocortisone est que sa concentration dans le sang varie en fonction de l'heure de la journée - sa concentration minimale est observée le soir et la maximum - le matin. De plus, le niveau de cette hormone dépend de l'âge de la personne..

Les niveaux d'hydrocortisone sont les suivants:

1. Selon l'âge de la personne:

  • jusqu'à 16 ans - de 83 à 580 nmol / l;
  • après 16 ans - de 138 à 635 nmol / l.

2. Selon l'heure de la journée:

  • le matin (entre 7 et 9 heures) - de 260 à 720 nmol / l;
  • le soir (entre 16 et 18 heures) - de 50 à 280 nmol / l.

3. Pendant la grossesse - il n'y a pas de limites claires de la norme, il est possible d'augmenter le niveau de 5 fois.

Se préparer à un test de cortisol

Avant de subir la procédure, il est conseillé aux femmes non enceintes de ne pas boire d'alcool, de ne pas fumer (au moins un jour avant le test), de ne pas faire de sport, d'arrêter de prendre des contraceptifs oraux, des œstrogènes synthétiques, des opiacés et d'autres médicaments hormonaux..

Pour obtenir les résultats des tests sanguins les plus fiables pour le cortisol pendant la grossesse, la préparation est la même que lors de la prise d'un test sanguin pour les niveaux d'estradiol. Si, selon le résultat de votre prise de sang, un écart par rapport à la norme de cette hormone a été détecté, ne vous précipitez pas pour sonner l'alarme! Il existe de nombreuses raisons à ces fluctuations, et il n'est pas du tout nécessaire que la raison de l'augmentation (diminution) de l'hydrocortisone indique que vous avez une maladie! Seul un spécialiste dans ce domaine (endocrinologue) peut déchiffrer correctement les indicateurs d'analyse, il est donc préférable de le contacter pour obtenir des conseils.

Cortisol et grossesse Le risque d'écart par rapport à la norme. Complications du stress

Un stress prolongé et grave affecte négativement la grossesse. Les hormones de stress sont à blâmer. Le cortisol vient en premier. Avec un niveau élevé d'hormones de stress, la capacité de concevoir et de porter un enfant diminue et une fausse couche peut survenir (Sapolsky 2004; Nepomashchiy et al., 2006). Les bébés sont plus susceptibles de naître prématurément, plus sujets à des retards de développement et à des maladies métaboliques plus tard (Sapolsky 2004; Poggy-Davis et Sandman, 2006).

Cependant, cela ne signifie pas que le cortisol et les autres hormones du stress n'augmentent pas avec une grossesse normale. L'article traite des changements hormonaux caractéristiques d'une grossesse normale et explique également:

  1. Comment les hormones du stress aident le fœtus à grandir et à se développer.
  2. Comment le cortisol affecte le cerveau et l'humeur de la future mère.

Les effets négatifs du stress

Lorsque vous ressentez du stress ou que vous y pensez, le cerveau, l'hypothalamus, libère l'hormone de libération de la corticotropine (CRH). La glande pituitaire capte ce signal et libère l'hormone adrénocorticotrope (ACTH), qui ordonne aux glandes surrénales d'activer la synthèse de glucocorticoïdes comme le cortisol. Sous l'influence des glucocorticoïdes et de l'adrénaline, le cerveau et le corps sont reconstruits à un mode critique. La respiration et la fréquence cardiaque sont accélérées, ce qui permet de fournir plus d'oxygène aux muscles. La glycémie augmente. Les processus physiologiques qui ne sont pas si nécessaires pour éviter le danger (digestion, croissance, récupération) sont temporairement désactivés. Vous êtes en mode urgence. L'esprit est activé, le corps est prêt pour l'action (Sapolsky, 2004).

Lorsque l'urgence prend fin, les hormones reviennent à leurs niveaux de base précédents. Mais que faire si les lignes de base sont également élevées? Une augmentation des niveaux basaux de cortisol est une mauvaise nouvelle. C'est le signe que votre corps est constamment en alerte et usé..

Des niveaux élevés de cortisol sont particulièrement dangereux pour une femme enceinte et son fœtus. Si le cortisol est élevé, l'anomalie est associée à un risque de fausse couche précoce. Elle peut également entraîner une prééclampsie (hypertension induite par la grossesse), un retard de croissance fœtale, un travail prématuré et un retard du développement post-partum (Reis et al. 1999; Poggy-Davis et Sandman 2006). Compte tenu de ces risques, nous nous attendrions à ce que de faibles taux de glucocorticoïdes soient essentiels pour une grossesse normale. Cependant, ce n'est pas.

Grossesse normale

Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, les taux de CRH circulants augmentent de façon exponentielle (Mastorakos et Ilyas 2003). En règle générale, une telle poussée stimulera une surproduction de glucocorticoïdes chez la mère, mais les signaux sont inefficaces si elle n'a pas de receveur. Par conséquent, pour faire son travail, la CRH doit se lier à des récepteurs spéciaux dans le cerveau (Dietrich et al.1999).

Les femmes enceintes produisent de grandes quantités de protéines de liaison à la CRH, ce qui empêche les récepteurs de reconnaître cette hormone. En conséquence, la plupart des CRH sont biologiquement inactifs (McLean et Smith, 2001). La situation change à la fin de la grossesse. Au cours des trois dernières semaines de grossesse, les niveaux de CRH augmentent, tandis que les niveaux de protéines de liaison à la CRH diminuent. La quantité de CRH biologiquement active augmente fortement, un pic de sécrétion de cortisol se produit.

Les niveaux de cortisol commencent à augmenter au cours du deuxième trimestre (Carr et al. 1981), mais ne culminent qu'à la fin de la grossesse. Au cours des dernières semaines avant l'accouchement, les taux de cortisol sont 2 à 3 fois plus élevés que la normale (Doerr, 1989). Ces niveaux sont du même ordre que chez une personne souffrant de dépression mélancolique et du syndrome d'Itsenko-Cushing (Kammerer et al., 2006).

Quelles sont les causes de la poussée hormonale?

Des niveaux de stress prénatal élevés ont été observés chez un certain nombre de mammifères, notamment les moutons (Keller-Wood, 1998), les rongeurs (Atkinson et Waddell, 1995; Robinson et al.1989), les primates (Power et Shulkin, 2006).

La CRH est normalement sécrétée par le cerveau, mais chez les singes gravides, la forte augmentation des hormones est contrôlée par le placenta et l'ADN fœtal. Les gènes du fœtus font que le placenta sécrète ses propres hormones, qui pénètrent dans la circulation sanguine maternelle..

Tableau n ° 1. Cortisol (sérum, plasma)


Abonnez-vous à notre chaîne YouTube!
UnitésFemme adulte non enceintePremier trimestreDeuxième trimestreTroisième trimestre
μg / dl0 - 257 - 1910 - 4212 - 50
nmol / l0 - 690193 - 524276 - 1159331 - 1380

Source: Abbasi-Ghanawati M, Greer L.G., Cunningham F.G. Grossesse et tests de laboratoire: un tableau de référence pour les médecins. Obstet Gynecol. 2009 déc, 114 (6): 1326-31

Avantages du cortisol pour le fœtus

Des chercheurs ont découvert plusieurs fonctions clés des hormones du stress.

Dans les premiers jours de la grossesse, la CRH supprime le système immunitaire de la mère, protégeant le fœtus de l'immunité de la mère (Makrigiannakis et al, 2001). Plus tard, le CRG aide à réguler le flux sanguin entre le placenta et le fœtus (McLean et Smith, 1999), à faire mûrir les organes du fœtus (Majub et Karalis, 1999), à affecter le moment de la naissance (McLean et Smith, 2001).

Les poussées tardives de cortisol jouent un rôle dans le développement du cerveau et la maturation pulmonaire (Crowley, 2000; Matthews et al., 2004). Lorsque les bébés naissent prématurément, avant les poussées tardives de cortisol, ils sont plus susceptibles d'avoir des problèmes respiratoires et des hémorragies interventriculaires dans le cerveau. Pour cette raison, les National Institutes of Health recommandent des corticoïdes pour les femmes à risque de naissance prématurée..

La CRH et le cortisol peuvent rendre les femmes moins sensibles aux facteurs de stress - les femmes en fin de grossesse n'ont pas montré d'augmentation du cortisol lorsque leurs mains sont immergées dans de l'eau glacée. (Kammerer et al., 2002).

Préparation du cerveau à la maternité

L'une des fonctions les plus intéressantes des hormones du stress concerne le comportement maternel. La CRH et les hormones qu'elle stimule peuvent préparer le cerveau à la maternité. Par exemple, les niveaux de cortisol prénatal ont été associés à une maternité plus attentive chez les babouins. Dans une étude, les mères qui passaient plus de temps avec leurs veaux avaient des taux de cortisol plus élevés pendant la grossesse (Bardi et al., 2004).

Les études humaines montrent des résultats similaires. Une étude a mesuré les taux de cortisol dans les 24 à 48 heures suivant l'accouchement, période pendant laquelle les femmes sont encore sous l'influence des hormones prénatales. Les chercheurs ont demandé aux femmes d'écouter les cris enregistrés du nourrisson et mesuré leur taux de cortisol avant et après l'écoute. Les mères qui ont montré des niveaux de glucocorticoïdes plus élevés avaient plus d'empathie pour le bébé quand il criait. De plus, les mères plus sympathiques ont montré une fréquence cardiaque plus élevée avant et après avoir écouté le cri du bébé (Stallings et al. 2001). D'autres études ont montré que les mères ayant des taux de cortisol plus élevés:

• a révélé un comportement maternel plus positif envers l'enfant (Fleming, 1987).

• un goût accru pour l'odeur de leur enfant (Fleming, 1997).

• capacité accrue de distinguer l'odeur de son propre enfant de celle des étrangers (Fleming, 1997).

L'effet des hormones de stress sur le comportement maternel n'est pas entièrement compris. Peut-être qu'ils ont un effet direct sur le cerveau de la mère, la rendant plus alerte et sensible émotionnellement (Stallings et al., 2001). De plus, ces hormones peuvent être des marqueurs d'autres changements hormonaux (Mastripieri, 1999). La CRH placentaire, ainsi que le cortisol, stimulent la synthèse des œstrogènes (Power et Shulkin, 2006). Les œstrogènes rendent la femme sensible à l'ocytocine et aux endorphines, améliorent le bien-être et renforcent le lien entre la mère et l'enfant (Kevernet, 1996).

Et si le cortisol est élevé? Effets secondaires indésirables

Il semble que les hormones du stress aient de nombreuses propriétés bénéfiques, mais il y a aussi des inconvénients. Habituellement, une sécrétion basale élevée de corticoïdes est déterminée dans le syndrome d'Itsenko-Cushing, caractérisé par une dépression mélancolique, de l'anxiété, de l'irritabilité, des sautes d'humeur et de l'insomnie (Sonino et Fava, 2001). Les patients souffrant de dépression mélancolique perdent la capacité d'éprouver du plaisir, une pensée positive. Ils éprouvent une excitation physique, de l'insomnie et une diminution de l'appétit..

Compte tenu de ces relations, il semble plausible que les hormones du stress, et en particulier les niveaux de cortisol, influencent l'humeur des femmes enceintes (Kammerer, 2006), et les effets psychologiques peuvent s'étendre jusqu'à la période post-partum. Certaines études rapportent que les niveaux basaux de corticoïdes et de CRH diminuent quelques jours après l'accouchement (McLean et Smith 1999). Cependant, les taux basaux de glucocorticoïdes restent élevés chez certaines femmes après l'accouchement et peuvent ne pas revenir aux niveaux basaux d'avant la grossesse même après 8 semaines post-partum (Kammerer et al. 2002). Cela suggère que certains troubles de l'humeur post-partum peuvent être causés par le cortisol. Fait intéressant, lorsque des rats post-partum ont reçu une injection de glucocorticoïdes, ils ont montré des signes de comportement supprimé.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour des arguments plus convaincants. La grossesse et l'accouchement sont associés à des changements d'autres hormones importantes, et pas seulement des hormones de stress. Pour déterminer les niveaux de cortisol comme cause de dépression post-partum et de dysphorie pendant la grossesse, vous devez étudier les effets similaires d'autres hormones de grossesse. De plus, il existe une possibilité de dysphorie avec de faibles taux de cortisol, lorsque les femmes subissent une baisse de cortisol et sont sujettes à une dépression atypique (Kammerer et al. 2006). Malgré son nom, la dépression atypique est plus fréquente que la dépression mélancolique. Les patients souffrant de dépression atypique peuvent éprouver du plaisir, ne pas souffrir d'insomnie et de perte d'appétit.

Enfin, il n'est pas clair si les femmes enceintes ou les femmes en post-partum ressentent le stress de la même manière que les personnes normales. En effet, comme indiqué ci-dessus, des hormones de stress élevées peuvent affaiblir le système de réponse au stress, rendant la femme enceinte moins réactive dans les situations de stress (Kammerer et al., 2002). Les mères qui allaitent, après avoir été exposées au stress, ont des taux de cortisol plus faibles que les mères qui ont fait passer leurs nourrissons à l'alimentation artificielle (Heinrichs et al, 2002).

Cortisol hormonal élevé chez les femmes

Les femmes réagissent plus émotionnellement à ce qui se passe autour d'elles. Les tâches ménagères, les problèmes au travail, la vie personnelle instable, l'activité physique insupportable - tout cela conduit au stress. Dans ce cas, le corps répond en augmentant le niveau de cortisol dans le sang, on l'appelle l'hormone du stress.

  • 1. Général
  • 2 L'effet du stress sur le corps d'une femme
  • 3 raisons d'élever
  • 4 Symptômes
  • 5 Conséquences
  • 6 Cortisol et grossesse
  • 7 Traitement

La libération rare de la substance active est un mécanisme de défense. Ce soutien hormonal augmente la résistance du corps au stress. L'augmentation du cortisol chez l'homme et la femme pendant une longue période a un effet extrêmement négatif sur la santé et conduit au développement de pathologies.

informations générales

Le cortisol appartient au groupe des stéroïdes produits par le cortex surrénalien. Parmi les hormones glucocorticoïdes, les plus actives. La substance est impliquée dans la régulation des processus métaboliques lorsque des sources d'énergie supplémentaires sont nécessaires dans une situation de stress.

Dans le stress chronique, une résistance au cortisol se produit, l'hormone cesse d'être perçue par le corps comme nécessaire, pour la mobilisation et la résolution de problèmes. Tout le sucre et les protéines qu'une personne consomme sont déposés dans les graisses, la condition s'aggrave, une résistance à l'insuline est provoquée.

Pour le travail actif du système nerveux et circulatoire, le cortisol convertit rapidement des substances organiques complexes en substances simples, grâce auxquelles une énergie supplémentaire est libérée. Une fois dans le sang, l'hormone augmente les niveaux de glucose, soutenant ainsi le travail actif du cerveau. L'action du glucocorticoïde vise à supprimer les processus inflammatoires, les allergies. Toutes les forces du corps sont mobilisées pour résoudre rapidement le problème..

Des niveaux élevés de cortisol affectent les systèmes physiologiques de différentes manières. L'activité de certains s'accélère, d'autres ralentit. En d'autres termes, les processus moins importants sont désactivés. Le travail du corps sous l'influence d'un glucocorticoïde actif en situation de stress est le suivant:

  • activation du métabolisme;
  • concentration accrue de l'attention;
  • haute activité du cerveau;
  • accélération du rythme cardiaque;
  • augmentation de la pression;
  • expansion des voies respiratoires;
  • une glycémie élevée;
  • diminution de l'activité du système digestif.

L'effet du stress sur le corps d'une femme

Le stress utilise une énorme quantité de nutriments. Leur cortisol enlève les muscles, car c'est le moyen le plus rapide. Pour cette raison, les athlètes n'aiment pas beaucoup cette hormone; elle interfère avec la construction de la masse musculaire en prenant des protéines. Et avec un effort physique intense, il s'accumule et provoque une faiblesse musculaire.

Une augmentation du cortisol chez les femmes les rend très affamées. Ainsi, le corps signale la nécessité de reconstituer les réserves dépensées. Les femmes essaient de les restaurer et en même temps d'augmenter le niveau d'endorphines. Malheureusement, à cette fin, toutes sortes de confiseries sont le plus souvent utilisées, saisissant le stress.

Pour cette raison, des niveaux élevés de cortisol chroniques entraînent un surpoids et une obésité. Il est caractéristique que les dépôts graisseux qui se forment à la suite de crises fréquentes de situations stressantes soient concentrés dans l'abdomen. En les supprimant par les régimes, l'augmentation de l'activité physique est difficile et longue.

Raisons de l'augmentation

Une augmentation du cortisol dans le sang chez une femme en bonne santé se produit en fonction de l'heure de la journée et de la saison. La concentration la plus élevée de l'hormone se produit le matin - de 7 à 9 heures, et la diminution maximale est enregistrée le soir - de 16 à 19 heures. Une augmentation significative de l'indicateur glucocorticostéroïde total se produit à l'automne.

La principale raison de l'augmentation de l'hormone est un stress constant, une dépression chronique.

En plus des circonstances externes associées à une augmentation du cortisol, il existe les pathologies suivantes:

  • maladie du système hypothalamo-hypophyso-surrénalien (maladie d'Itsenko-Cushing);
  • maladies associées à une sécrétion excessive du cortex surrénalien (syndrome d'hyperocorticisme);
  • hypofonction de la glande thyroïde;
  • maladie des ovaires polykystiques;
  • maladies oncologiques;
  • diabète sucré, cirrhose du foie, hépatite;
  • SIDA;
  • anorexie:
  • alcoolisme chronique;
  • la puberté;
  • prendre certains médicaments, contraceptifs hormonaux;
  • surcharge physique prolongée;
  • manque de sommeil;
  • régime protéiné à long terme.

Symptômes

Les causes et les symptômes lorsque le cortisol est élevé sont interdépendants. Les signes caractéristiques d'une teneur élevée en hormones sont:

  1. Sensation de stress déraisonnable.
  2. Nervosité déraisonnable, irritabilité, anxiété.
  3. Une augmentation brutale de la pression artérielle.
  4. Trouble du sommeil: la femme dort mal ou souffre d'insomnie. Dans certains cas, il y a un désir constant de dormir - c'est une sorte de réaction corporelle pour protéger le système nerveux.
  5. Le métabolisme est sérieusement perturbé, cela se traduit par la manifestation d'une forte sensation de faim, qu'une femme veut satisfaire avec des aliments sucrés, gras, tout ce qui est lourd pour le corps. Cela conduit au développement rapide de l'obésité..
  6. En raison du fait que les hormones dans le corps interagissent, avec une augmentation du cortisol, il y a une violation de la sécrétion d'autres substances actives. Cela se traduit par la détérioration des fonctions vitales de l'organisme dans son ensemble..
  7. Des perturbations du cycle menstruel se produisent, l'infertilité se développe.
  8. Une éruption cutanée, des taches de vieillesse apparaissent sur la peau, la croissance des poils (y compris sur le visage) augmente.
  9. Une femme est sujette à des rhumes fréquents et à d'autres infections virales aiguës.
  10. La quantité de tissu adipeux dans la région de la taille augmente considérablement.
  11. Un cortisol sanguin élevé entraîne une déplétion de la matière musculaire. Les performances d'une femme diminuent, il lui est difficile de bouger, des douleurs musculaires et articulaires, un œdème, des tremblements, un essoufflement apparaissent.
  12. Dépression profonde, indifférence, refus de vivre - ces symptômes apparaissent chez les femmes sous l'influence de fortes doses de l'hormone.

Effets

Les causes et les conséquences des niveaux élevés d'hormones de stress doivent être analysées. Les femmes en raison des particularités de leur psyché (émotivité, impressionnabilité, vulnérabilité) sont plus sensibles au stress. Une augmentation chronique de la quantité de substance active détruit progressivement la santé, augmente le risque de développer des maladies graves et des conditions pathologiques:

  • diverses maladies du cœur et des vaisseaux sanguins surviennent en raison d'une pression artérielle constamment élevée;
  • l'activation des réactions du métabolisme énergétique et la suppression de la sécrétion d'insuline provoquent une glycémie élevée, le diabète est provoqué;
  • le développement de l'ostéoporose est associé à une altération de l'absorption du calcium;
  • la formation et le fonctionnement des cellules sanguines protectrices des lymphocytes T sont perturbés, ce qui réduit l'immunité;
  • l'équilibre électrolytique est renversé - une rétention de sodium se produit et l'eau et le potassium sont activement éliminés;
  • accélère la formation de tissu adipeux, l'obésité.

En outre, un cortisol élevé provoque des troubles de l'activité digestive et thyroïdienne chez la femme, le taux de cholestérol augmente, la mémoire se détériore, un dysfonctionnement de la reproduction se produit et une récupération lente après des blessures.

Cortisol et grossesse

Pendant la période de gestation, une augmentation du cortisol est normale. Sa concentration augmente avec la durée de la grossesse. Cela est dû à l'accélération du métabolisme des glucides et des graisses. Pendant la gestation, les niveaux de cortisol augmentent de 5 fois. Il contrôle le mouvement du glucose à travers le placenta, participe à la formation du système enzymatique du foie, tissu épithélial de l'intestin grêle chez le fœtus.

Les vergetures sur la peau qui surviennent pendant la grossesse sont des symptômes courants d'un taux élevé de cortisol. Le collagène, principale protéine d'élasticité cutanée, devient cassant et dégradé par la grande quantité de substance active. Après l'accouchement, le fond hormonal de la femme se stabilise, moment auquel des mesures peuvent être prises pour éliminer les vilains défauts cutanés.

La grossesse entraîne une augmentation naturelle des glucocorticostéroïdes, mais il est difficile de devenir enceinte avec des niveaux élevés de la substance. L'augmentation de la synthèse de cortisol perturbe la formation d'œstrogènes et de progestérone - la principale hormone de la grossesse. Même avec une conception réussie dans une situation stressante, une fausse couche peut survenir. Si le taux de cortisol est élevé chez une femme qui envisage de devenir mère, le médecin traitant doit prescrire un traitement approprié.

Traitement

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de déterminer le taux de cortisol dans l'urine et dans le sang d'une femme, afin de mener des recherches supplémentaires. Le décodage de l'analyse permettra au médecin de prescrire la thérapie appropriée. Si une augmentation de la quantité d'une substance est associée à une pathologie diagnostiquée d'un certain organe, elle doit être traitée.

Étant donné que les situations stressantes sont la principale raison de la croissance de l'hormone, les mesures thérapeutiques devraient viser à augmenter la résistance au stress. Sans cela, toute tentative de normaliser la sécrétion du glucocorticoïde le plus actif sera inefficace..

Pour commencer, vous devriez essayer la méditation, une activité physique dosée, pratiquer une communication agréable avec des amis, organiser une alimentation saine et un bon sommeil, prendre des complexes de vitamines et de minéraux. Il vaut la peine d'envisager de changer d'emploi ou d'activité si cela provoque régulièrement du stress.

Certaines plantes médicinales réduisent le taux et sont des bloqueurs naturels du cortisol: Rhodiola rosea, Ginkgo biloba, millepertuis, Eleutherococcus, réglisse. Pour cela, il est bon de consommer des acides gras oméga-3, de la lécithine.

La prescription de médicaments plus puissants doit être effectuée par un spécialiste. Par exemple, boire du Metypred afin de réduire la sécrétion de cortisol endogène. Le choix des médicaments dépend de la raison établie de l'augmentation du taux de cortisol dans le corps de la femme.

Une libération dosée et peu fréquente de cortisol dans des situations stressantes protège le corps de la femme. Un excès prolongé du niveau hormonal a un effet destructeur sur le corps. Un cortisol chroniquement élevé indique la présence de pathologies graves dans le corps qui doivent être diagnostiquées et traitées.

Le blog de maedchenklin

Cortisol élevé et grossesse

Entrée publiée par maedchenklin 20 mars 2012

24,673 vues

11 commentaires

Commentaires recommandés

Rejoignez nos discussions!

Vous devez être un utilisateur pour publier un commentaire.

Créer un compte

Inscrivez-vous pour obtenir un compte. C'est simple!

Entrer

Déjà enregistré? Connectez-vous ici.

Le meilleur du site

Régime alimentaire pour la conception - un mythe?

Massage gynécologique - l'effet est fantastique?

Signes de grossesse sur un graphique de température basale

Sujets populaires

Auteur: Rtas
Créé il y a 21 heures

Auteur: Contttt
Créé il y a 10 heures

Auteur: Lissin96
Créé il y a 17 heures

Auteur: Lissin96
Créé il y a 6 heures

Auteur: Elina Elina
Créé il y a 2 heures

Auteur: Salima22444
Créé il y a 23 heures

Auteur: Glamurka
Créé il y a 3 heures

Avis sur les cliniques

À propos du site

Liens rapides

  • À propos du site
  • Nos auteurs
  • Aide du site
  • La publicité

Sections populaires

  • Forum sur la planification de la grossesse
  • Graphiques de température basale
  • Bibliothèque de santé reproductive
  • Avis sur les cliniques sur les médecins
  • Communication dans les clubs pour PDR

Les documents publiés sur notre site sont à titre informatif et sont destinés à des fins éducatives. Veuillez ne pas les utiliser comme conseil médical. La détermination du diagnostic et le choix d'une méthode de traitement restent la prérogative exclusive de votre médecin traitant!

Le stress de la grossesse menace la santé de l'enfant à naître

Il est de notoriété publique qu'un stress intense est nocif. Les scientifiques examinent maintenant comment le stress que subit une mère pendant la grossesse affecte la santé de son bébé..

La grossesse, même si ce n'est pas la première, en soi, bien sûr, une bonne dose de stress. Mais même si ce n'était pas le cas, pratiquement aucune femme ne parvient à éviter le stress des divers événements de la vie quotidienne pendant les neuf mois. Par conséquent, presque toutes les femmes enceintes se posent la question: comment le stress qu'elle subit affectera-t-il l'enfant? La peur, la douleur, le chagrin, l'irritation ou l'agitation de la mère peuvent-elles être transmises au fœtus dans l'utérus??

L'hormone de stress de la mère dans le sang de l'embryon

Non seulement ils peuvent être transmis, mais aussi nécessairement transmis, bien que, bien sûr, pas encore complètement, disent les médecins. Le placenta contient une variété d'hormones conçues pour protéger le fœtus des effets nocifs du cortisol, l'hormone du stress de la mère. Mais il entre toujours dans le sang de l'embryon. Certes, sa concentration y est environ 10 fois inférieure à celle de la mère, cependant, elle suffit aussi pour avoir un effet significatif sur le fœtus.

Et pas seulement significatif, mais à long terme, souvent même permanent. Cette conclusion a été tirée par un groupe de médecins dirigé par le professeur Matthias Schwab de la clinique neurologique Hans Berger de l'hôpital universitaire de Jena. Les scientifiques ont rendu compte des résultats de leurs recherches lors de la 21e session annuelle de la Société allemande de somnologie tenue à Wiesbaden.

«Le stress prénatal entraîne une augmentation à long terme des niveaux de cortisol fœtal et accélère la maturation du cerveau», déclare le professeur Schwab, qui dirige le groupe de travail sur le développement du cerveau intra-utérin et la programmation des maladies plus tard dans la vie., est un facteur de risque grave qui augmente la probabilité qu'un enfant développe plus tard une dépression et d'autres pathologies ".

Rêver d'un agneau dans le ventre d'un mouton

Le professeur Schwab et ses collègues ont mené leurs expériences sur des moutons, car chez ces animaux, le déroulement de la gestation et la formation d'un embryon présentent des similitudes significatives avec les mêmes processus chez l'homme. Les chercheurs ont administré de la bétaméthasone, un glucocorticoïde synthétique lié au cortisol, qui est souvent prescrit aux femmes à risque de naissance prématurée, aux brebis enceintes - c'est-à-dire enceintes. Ce médicament accélère le développement des poumons du fœtus, ce qui augmente les chances de survie des prématurés. La bétaméthasone a été administrée à des moutons gravides à un stade correspondant à la période comprise entre 25 et 32 ​​semaines chez la femme enceinte.

Dans le même temps, les scientifiques ont surveillé l'activité cérébrale intra-utérine des embryons à l'aide de l'électroencéphalographie. Il s'est avéré que le bétaméthasole accélère la maturation non seulement des poumons, mais aussi du cerveau, explique le professeur Schwab: «Cela se manifeste, tout d'abord, par l'apparition précoce de rêves. Habituellement, la formation de rêves se produit dans le dernier tiers de la grossesse, et ce développement se produit très progressivement. Et la bétaméthasone comprend littéralement il y a une sorte d'interrupteur à bascule dans le cerveau et les rêves se forment en 2 à 4 jours ".

Le développement du cerveau inhibe la croissance et la division des cellules

Une autre conséquence de l'administration d'hormones était l'alternance anormalement fréquente des phases de sommeil paradoxal et de sommeil lent. Une telle fragmentation du sommeil, si elle devient un état permanent, indique un risque élevé de développer une dépression plus tard dans la vie et, selon le professeur Schwab, est souvent diagnostiquée chez les nouveau-nés dont les mères ont subi un stress sévère pendant la grossesse..

Le problème est que la maturation prématurée des structures cérébrales se produit en raison d'un ralentissement de la division cellulaire et de la croissance du corps, explique le scientifique. Ceci est confirmé par d'autres médecins. «Les bébés qui ont été injectés pour accélérer la maturation pulmonaire avaient une augmentation très significative de l'activité de l'axe du stress et avaient un poids à la naissance nettement inférieur», explique Thorsten Braun, gynécologue à l'hôpital universitaire de la Charité de Berlin..

Le traitement par bétaméthasone est lourd de troubles du comportement

En Allemagne, 8 à 10 pour cent des femmes enceintes reçoivent de la bétaméthasone. Il est scientifiquement prouvé depuis longtemps que ce médicament réduit de 31% la mortalité des prématurés. Cependant, des expériences animales ont montré que la prise du médicament provoque également des effets secondaires à long terme - en particulier l'hypertension - et contribue également au développement de maladies cardiovasculaires et de diabète sucré plus tard dans la vie..

Augmentation du cortisol pendant la grossesse

Salut les filles! Je suis de nouveau avec mes analyses. on a l'impression qu'il n'y a pas d'autres questions pour le moment, seulement des nombres, des nombres, des valeurs, des limites, etc. Tourner la tête. Aujourd'hui, j'ai passé des tests, incl. pour les hormones. La testostérone, la TSH, le cortisol sont arrivés. La TSH semble être normale (selon les valeurs de laboratoire), mais le cortisol et la testostérone sont augmentés. Cortisol 825,4 nmol / L (norme de laboratoire 640,0) Le cortisol a également augmenté au cours du premier trimestre. Ensuite, le médecin n'a pas prescrit de dexaméthasone, décidant d'attendre le deuxième trimestre et d'y suivre. Testostérone 1,48 ng / mol (norme de laboratoire. En savoir plus →

Après deux cycles de planification infructueux, j'ai décidé de sonner l'alarme et je suis allé chez le médecin, je n'ai pas attendu car avant cela je n'avais aucun problème de conception, tout fonctionnait tout de suite, mais la première grossesse s'est terminée gelée, puis un an plus tard, je suis tombée enceinte sans aucun problème et j'ai donné naissance à un fils, donc J'ai été alarmé par le fait que cela ne fonctionne pas. D'après l'échographie, tout est plus ou moins normal sauf pour les varices, mais je l'ai après l'accouchement et l'endomètre est mince, nous avons décidé de faire un don de sang pour les hormones et c'est là qu'il a été augmenté. Continuer la lecture →

Je suis très impressionné par le point de vue de Michel Auden, médecin, obstétricien, sur le déroulement de la grossesse et de l'accouchement. Au moins, ses conférences me calment et me mettent dans la bonne humeur bien plus que tous les cours préparatoires, alors je conseille à tout le monde de lire. Cela fait partie d'un article qui est beaucoup plus utile pour un enfant lorsque la mère s'inquiète et s'inquiète le moins possible. Cet article m'a vraiment motivé à rester sur une onde positive, quoi qu'il arrive, non seulement pendant B, mais aussi dans la vie. Cela semble évident, mais vrai. Continuer la lecture →

Hier matin, l'estomac vide, j'ai donné du sang pour les hormones, et je ne peux pas savoir si elles sont normales ou non? Dîtes-moi. Confus Lire la suite →

Un article terriblement intéressant a été partagé avec moi, je le partage avec vous. Je recommande vivement la lecture, bien qu'il y ait beaucoup de lettres. J'étais finalement convaincu de l'incompétence (ou de l'avidité) de mon médecin, j'ai tiré des conclusions, car ses méthodes ne rentraient pas dans ma tête. Et le deuxième article Berezovskaya E.P. Médecin, obstétricien-gynécologue, certification supplémentaire en oncologie gynécologique, sexologie féminine, médecine de la reproduction, médecine factuelle, médecine alternative, médecine nutritionnelle. Ainsi, Internet écrit. Je demande à tous ceux qui planifient un tacle Absurdité numéro 1 Nous essayons de tomber enceinte, nous ne pouvons pas - prenons un verre pendant 6 mois. Continuer la lecture →

Lors de la première admission, lorsqu'elle est entrée dans le protocole cryo, Ryo s'est plainte de bouffées de chaleur, elle était déjà à court de sueur. Le dernier protocole date de juin. Elle a prescrit un certain nombre de tests. Le cortisol a augmenté de 30,5 (normal à 19), la prolactine 42,0 (normal à 6-30). Le médecin a augmenté la dose d'eutirox. Continuer la lecture →

Examen hormonal En cas de certains problèmes de conception, de gestation et simplement en cas d'échec du cycle, les femmes se voient attribuer des tests hormonaux. La détermination du statut hormonal doit être sous la supervision d'un médecin. L'interprétation des résultats doit également être prise en charge par le médecin, car Il existe un certain nombre de nuances que les patients ordinaires peuvent ne pas prendre en compte: Exemple 1: Lors de l'auto-déchiffrement des résultats de la LH et de la FSH, les femmes oublient souvent (ou ne savent pas) que le rapport LH / FSH est important. Normalement, avant la ménarche (premières règles), il est de 1, après un an de ménarche - de 1 à 1,5, dans la période du. Continuer la lecture →

Peut-être pouvez-vous commencer par le tout début :) M. a commencé avec moi à l'âge de 13 ans, mais la longueur du m.ts. c'était 56 jours (ni plus, ni moins), ma mère pensait que tout serait réglé à 18 ans, mais ce n'était pas là. À l'âge de 16 ans, j'ai été emmenée chez un gynécologue pédiatrique, qui a décrit les phases du cycle des vitamines pour l'apport, disent-ils, vous en buvez pendant 3 mois et tout se mettra en place. A commencé à prendre, tout va bien, m.ts. exactement 28 jours. 3 mois se sont écoulés, le 4e M. n'est pas venu. Continuer la lecture →

Bonne après-midi! Mon mari et moi prévoyons une grossesse d'octobre à novembre, j'ai développé le SOPK. La question est de savoir comment bien planifier une grossesse? Un petit historique: Lire la suite →

Nous réussissons correctement les tests d'hormones !! 19 novembre 2016, 17:39 • Non classé En règle générale, pour déterminer les causes hormonales de l'infertilité, il sera nécessaire de passer des tests pour le contenu des principales hormones dans le sang: FSH (hormone folliculo-stimulante): "Rendu" pendant 3-5 jours du cycle menstruel (ci-après nous entendons la moyenne Cycle de 28 jours). Cette hormone stimule la croissance des follicules dans les ovaires et la formation d'œstrogènes. Dans ce cas, l'endomètre se développe dans l'utérus. L'atteinte des niveaux critiques de FSH au milieu du cycle conduit à l'ovulation. La FSH est libérée dans le sang par impulsions à des intervalles de 1 à 4 heures. Continuer la lecture →

Je m'appelle Anna, j'ai maintenant 24 ans. À l'âge de 16 ans, je suis tombé malade d'un trouble de l'alimentation - j'avais de l'anorexie. Elle a considérablement perdu du poids pendant encore 1 à 2 ans de maladie. Puis je me suis rendu compte qu'avec mon poids (et il pesait 47 kg avec une augmentation de 180.) je mourrais bientôt. Elle a commencé à se déchaîner. Mais naturellement, elle avait peur de prendre du poids. Néanmoins, à 3-4 ans de la maladie a commencé à peser environ 60 kg. (mon poids lorsque je perdais du poids était d'environ 67, je ne comprends pas du tout pourquoi j'ai commencé à perdre du poids). Menstruation à. Continuer la lecture →

Les filles, c'est très mauvais dans le cœur. Je ne sais pas comment me distraire. L'ovulation, selon le médecin, se produisait encore (avant cela, j'ai écrit un article selon lequel le médecin avait prédit l'absence d'ovulation dans ce cycle). Tout était normal, seul l'endomètre était petit, mais, comme on m'a dit, ce n'était pas critique (9 mm par 16 DC). J'étais content que l'ovulation soit toujours là, mais d'une manière ou d'une autre, je n'espérais même pas ce cycle (même s'il s'avère que nous sommes arrivés au point). Je n'ai même pas pensé à la grossesse. Continuer la lecture →

Hormone Quand prendre la valeur diagnostique De quoi est-il responsable, effets Où est produit l'œstrogène (estradiol) Phase folliculaire * (aux jours 3-8 MC) Ovulation * (aux jours 13-15 MC, il est préférable de déterminer l'augmentation de la température basale ou les données de surveillance échographique) Luté phase (aux jours 20-22 MC, comme étude supplémentaire) En cas de manque d'œstrogènes, la croissance de l'endomètre est impossible (l'épaisseur doit être d'au moins 8 mm), en raison de l'endomètre plus fin, l'implantation d'embryons est impossible. Avec un excès d'estradiol, une croissance trop intensive de l'endomètre est possible, ce qui entraîne son hyperplasie et un risque accru de maladies néoplasiques. Continuer la lecture →

En règle générale, pour déterminer les causes hormonales de l'infertilité, vous devrez être testé pour le contenu des principales hormones dans le sang: FSH (hormone folliculo-stimulante): «À louer» pendant 3 à 5 jours du cycle menstruel (ci-après, le cycle moyen de 28 jours est entendu). Cette hormone stimule la croissance des follicules dans les ovaires et la formation d'œstrogènes. Dans ce cas, l'endomètre se développe dans l'utérus. L'atteinte des niveaux critiques de FSH au milieu du cycle conduit à l'ovulation. La FSH est libérée dans le sang par impulsions avec un intervalle de 1 à 4 heures, tandis que la concentration de l'hormone pendant la libération est de 1,5 -. Continuer la lecture →

Photo sous le chat Hormone Quand prendre la valeur diagnostique De quoi est-il responsable, les effets Où est produit l'œstrogène (estradiol) Phase folliculaire * (les jours 3-8 MC) Ovulation * (les jours 13-15 MC, il est préférable de déterminer l'augmentation de la température basale ou les données échographiques- surveillance) Phase lutéale (aux jours 20-22 MC, à titre d'étude supplémentaire) En cas de manque d'oestrogène, la croissance de l'endomètre est impossible (l'épaisseur doit être d'au moins 8 mm), en raison de l'endomètre plus fin, l'implantation de l'embryon est impossible. Avec un excès d'estradiol, une croissance trop intensive de l'endomètre est possible, ce qui conduit à son hyperplasie et à une augmentation. Continuer la lecture →

En règle générale, pour déterminer les causes hormonales de l'infertilité, vous devrez être testé pour le contenu des principales hormones dans le sang: FSH (hormone folliculo-stimulante): «À louer» pendant 3 à 5 jours du cycle menstruel (ci-après, le cycle moyen de 28 jours est entendu). Cette hormone stimule la croissance des follicules dans les ovaires et la formation d'œstrogènes. Dans ce cas, l'endomètre se développe dans l'utérus. L'atteinte des niveaux critiques de FSH au milieu du cycle conduit à l'ovulation. La FSH est libérée dans le sang par impulsions avec un intervalle de 1 à 4 heures, tandis que la concentration de l'hormone pendant la libération est de 1,5 à 2,5 fois. Continuer la lecture →

http://www.babyblog.ru/user/bims/3165301 Fonction de joie pendant la grossesse. M. Oden http://vokina.livejournal.com/604309.html Je souhaite fermer l'onglet. L'article est en vrac depuis un mois déjà, je vais donc l'éviter. Http://michel-odent.ru/463/#more-463 (la traduction de l'article a été publiée pour la première fois dans l'édition 2013 du livre "Césarienne") En savoir plus →

Bonjour les filles! En général mon histoire.. nous prévoyons un lyalechka 2-2,5 ans.. les hormones mâles ont été augmentées, presque tout a été nivelé, mais ensuite un mois 17-il a augmenté la progestérone, le cortisol était normal, alors au contraire le cortisol était normal, 17-il a été augmenté.. vu le métipred mais j'étais couvert de boutons, j'ai marché comme un hérisson, je suis passé à la dexaméthasone, j'ai bu pendant 2 mois, j'ai décidé d'essayer la stimulation..klostobegit de 5ts à 10ts à 1t, de 15ts à 10ts à 1t, de 15ts à dyufaston, eh bien, bien sûr la folliculométrie... une injection de hCG.. au 17ème endometrium1.1 mais le follicule 2,2 cm a été soufflé a dit que les ovules ne viendraient pas après m. Je suis arrivé à 30 endomètre 0,3 cm et le follicule autant que 2,9 cm nifiga il n'est pas avec mensuellement. Continuer la lecture →

Photo sous le chat Hormone Quand prendre la valeur diagnostique De quoi est-il responsable, les effets Où est produit l'œstrogène (estradiol) Phase folliculaire * (les jours 3-8 MC) Ovulation * (les jours 13-15 MC, il est préférable de déterminer l'augmentation de la température basale ou les données échographiques- surveillance) Phase lutéale (aux jours 20-22 MC, à titre d'étude supplémentaire) En cas de manque d'oestrogène, la croissance de l'endomètre est impossible (l'épaisseur doit être d'au moins 8 mm), en raison de l'endomètre plus fin, l'implantation de l'embryon est impossible. Avec un excès d'estradiol, une croissance trop intensive de l'endomètre est possible, ce qui conduit à son hyperplasie et à une augmentation. Continuer la lecture →

Bonjour! J'espère avoir des conseils sur ma situation. En général, je suis allé à G avec mes analyses, dans lesquelles il y a des écarts dans: 1) coagulogramme - APTT augmenté - 41,9 à un taux allant jusqu'à 36, et Prothrombine par Quick - 134,8 à un taux allant jusqu'à 130; 2) augmentation des hormones - progestérone 17-OH et cortisol. En ce qui concerne le coagulogramme, G a regardé et a déclaré que, en principe, les indicateurs ne sont pas si critiques pour être envoyés à un hématologue, et en général, ces indicateurs sont plus significatifs dans les cas, disent-ils, quand ils ont échoué. Continuer la lecture →

Bonjour les filles, je suis nouvelle pour vous, je demande des conseils à des mamans expérimentées! Nous allons à la 9ème semaine (07.10.15 sera exactement 9). Il y a eu une échographie le 25 septembre, tout va bien, tout correspond à la date limite, le cœur bat. On a testé nmol / l de testostérone 3,20; progestérone 79,95; dhea-s 6,9; cortisol 315; Androstenedione 17.5. Parmi ceux-ci, la testostérone et l'androstènedione sont légèrement augmentées, je bois 1 / 2dexaméthasrna et des vitamines phénibion. Tous les autres tests sont normaux, d-dimères, lupus, hormones thyroïdiennes, tout. Continuer la lecture →

Dans le cadre du B récemment congelé au cours de cette grossesse, j'ai été assigné à prendre: 17-OH-progestérone Cortisol Testostérone D-dimère Antithrombine III APTT Prothrombine INR Tous les tests sont dans les valeurs de référence sauf pour la progestérone 17-OH 26,30 avec la référence 3,00-7,00, pourquoi moi alors il semble que c'est le matin et pour autant que je sache, si la progestérone peut être augmentée et il n'y a rien de mal à cela. Cortisol 712 à la référence 138-690. Pourquoi est-ce? personne ne sait? et que faire avec? En général, j'ai décidé d'aller à l'échographie demain. Continuer la lecture →

Nous utilisons souvent le mot «hormone» dans diverses situations. Rappelons-nous ce que cela signifie d'un point de vue médical? Continuer la lecture →

Les filles, très chères, dites-moi s'il vous plaît! Septième semaine de grossesse! G a prescrit des tests d'hormones (car il y avait une menace avec son fils à cette époque). Aujourd'hui, j'ai reçu les résultats: Progestérone 7,80 ng / ml DHEA-sulfate 585,0 μg / dL Testostérone total 2,09 ng / ml Cortisol 6,3 μg / dL 17-OH-progestérone 12,02 nmol / L Que signifient tous ces chiffres. Je n'y comprends rien! Au médecin seulement le 14! Dois-je courir demain, ou toutes les règles. Merci d'avance à tous. Peut-être que quelqu'un vous sera utile! Les filles, il s'avère que j'ai augmenté la testostérone! Pour une raison quelconque, dans le district LCD, mon G m'a dit de remplacer le dyufaston par le matin! Ce soir, j'ai appelé mon ami. Continuer la lecture →

J'ai 25 ans, mon mari en a 27 ans. Diagnostic: SOPK + varicocèle du 1er degré + prostatite chronique. J'ai été diagnostiqué en 2010 en raison de lésions sanglantes incessantes pendant plus de deux semaines, à l'échographie, ils ont vu des ovaires plus de 2 fois élargis, sur la base de cela, le diagnostic a été posé. Vitamine E b prescrite hémostatique et renvoyée à la maison. En 2012, elle a été admise à l'hôpital avec le même congé, à nouveau les ovaires ont été élargis par échographie, et ce diagnostic a été fait à nouveau. De plus, une érosion cervicale + une mastopathie fibrokystique diffuse est trouvée, du dyufaston est prescrit. Continuer la lecture →

Bonne après-midi! nous avons décidé de planifier une grossesse, j'ai passé les tests, annulé le COC. et pas de périodes, et le test est négatif. passé les tests, fait une échographie. il n'y a pas de grossesse, mais les tests. la testostérone et le cortisol sont considérablement augmentés. «hormones féminines» comme avant la ménopause. le médecin m'a prescrit des médicaments, j'ai ouvert les annotations, je suis devenu effrayant et je les ai fermées. (((la sensation d'être frappé à la tête avec un sac vide. J'ai 37 ans. Je serai observé, mais parfois j'ai envie de pleurer :( Lire la suite →

donc mon 2 cycle s'est terminé après avoir annulé environ.. (les hormones du mari ont été augmentées, il semble que le cortisol a été augmenté de 2 fois et pkya) le cycle était long, mais l'ovulka n'a pas échoué en bt et après 14 jours, mes monstres sont revenus au combat Je commence à boire du metipred 1 comprimé par jour pendant 4 mg * 30 jours, du magnésium b61 t * 2p / jour, j'espère que ce cycle sera soit plus court soit enceinte))) le temps le dira;) tout le monde planifie un énorme succès. Continuer la lecture →

Soustrait. «L'autisme a été lié à des niveaux accrus d'hormones mâles in utero. Une équipe combinée de scientifiques du Royaume-Uni et du Danemark a confirmé scientifiquement que les enfants autistes étaient exposés à des niveaux accrus d'hormones stéroïdes (par exemple, testostérone, progestérone, cortisol) au cours de leur développement intra-utérin. dans la revue Molecular Psychiatry, peut aider à expliquer pourquoi l'autisme est le plus fréquent chez les hommes. En savoir plus →

Salut les filles. Dites-moi ce que vous devez encore passer des tests, à quoi d'autre faire attention. Une brève introduction: il y a un peu plus d'un an, il y avait un NB. Cause du dérapage cloquant. Nous prévoyons déjà une grossesse pour six mois, voire plus. Le médecin a permis. D'après les tests passés, les hormones, les IST et le spermogramme, tout va bien. Il y a l'ovulation, tout va bien. Pendant deux mois, PA a pratiqué l'ovulation. (((Certes, l'ovule était dans une rangée dans le même ovaire - mais ils m'ont dit que c'était la norme. Que prendre d'autre. (((((((((J'ai presque trente ans déjà. En savoir plus →

Bonjour à tous! Les filles, que faire? Quel genre de malheur? Mon histoire est la suivante: la première grossesse en mai 2011. - jumeaux congelés à 8-10 semaines, nettoyage! Un an d'interruption! La deuxième grossesse en juin 2012.-décollement complet du placenta à 23 semaines, le bébé n'a pas été sauvé, une césarienne d'urgence! une pause de 1,5 an! la troisième grossesse en décembre 2013 - gelée à une période de 6 semaines 5 jours - nettoyage! Les médecins font les diagnostics suivants: OAGA (antécédents obstétricaux et gynécologiques accablés), fausse couche habituelle, résistance à l'insuline ( Siofor), sang Rh négatif sans sensibilisation! Mon mari et moi avons tous les deux du sang Rh négatif! Dites-moi, qui peut rencontrer cela? Comment supporter le bébé désiré, peut avec l'aide de quels médicaments spéciaux?, folate, vit.E! Il semble que le support soit normal! :-( déjà juste complètement désespéré! Je n'abandonne pas, mais. Lire la suite →

Les filles, j'ai trouvé quelque chose d'intéressant. Qui a des idées?) À propos des erreurs de traitement médical les plus courantes liées aux hormones et aux médicaments hormonaux. Très souvent, en médecine soviétique, il y a une situation où un médecin, lisant les ordonnances de votre ancien médecin, dit avec indignation: «Qui vous l'a prescrit». Par conséquent, avant de commencer le traitement et de prendre des médicaments, il est bon et utile de comprendre de quel type de traitement il s'agit et de quel effet drogues. Et aussi parce que notre santé est entre nos mains. Ne prenez pas parlodel si la prolactine est normale. Continuer la lecture →

Bonsoir! Hier, au 7e DPO, j'ai passé des hormones. Aujourd'hui, j'ai reçu les résultats. Aidez-moi à savoir si tout va bien? En particulier, je m'intéresse à la progestérone, qui est élevée et ne correspond clairement pas à la phase lutéale, si vous respectez les valeurs du laboratoire. Et puis j'ai lu les filles ici que c'est beaucoup. Continuer la lecture →

Je suis assis en rugissant. Nous recueillons des tests de FIV depuis plus d'un mois maintenant. Continuer la lecture →

La 17OH-progestérone est à nouveau augmentée (((Les 9 restants sont normaux comme la dernière fois. Je pense que le rapport sexuel ne doit pas être repris, trois fois ont déjà été fait. Comment vais-je prendre de la progestérone après l'ovulation, je vais répéter l'insuline avec une charge et Je vais faire du cortisol une deuxième fois, j'ai lu qu'une seule étude n'est pas informative. Et ensuite au médecin. Si toutes les autres hormones sexuelles sont en ordre et que seule la 17OH-progestérone est surestimée, il y aura des problèmes de conception et de grossesse à 100%? Est-il possible qu'elle soit physiologiquement surestimée? plus →

Bien sûr, mon mandat est petit - 6,5 semaines, mais je me sens bien! C'est formidable d'être au centre de l'attention de parents et d'amis, de manger autant que vous voulez sans penser à l'alimentation, et de caresser simplement votre ventre déjà rond et de lui parler tranquillement :-) Peut-être avez-vous besoin de parler un peu de vous? Comme écrit ci-dessus, je m'appelle Anya, 26 ans, de Moscou, 4 ans vivant à Prague. Je suis engagé dans la fabrication de bijouterie, de bijoux, en tant que passe-temps - divers faits à la main, couture. J'aime beaucoup les langues étrangères - je parle anglais, tchèque et portugais Oui. Continuer la lecture →

Bonjour les filles! En général, mon histoire... nous prévoyons une lyalechka pendant 2-2,5 ans... les hormones mâles ont été augmentées, presque tout a été nivelé, mais ensuite un mois, la 17-progestérone a été augmentée, le cortisol était normal, alors au contraire le cortisol était normal, 17-il a été augmenté. Continuer la lecture →

Le troisième cycle consécutif est un retard. 7, 10 et dans le dernier cycle 20 jours. De plus, dans le premier cycle, le lait du sein a commencé à être libéré avec un retard lorsqu'il était pressé. Dans le premier cycle, je suis allé chez un gynécologue, elle m'a prescrit une échographie et un don de sang pour la prolactine. Résultat des ovaires ultrasonores kystiques, la prolactine est presque doublée. J'ai de nouveau prescrit du dostinex à boire et de la prolactine dans un mois. Puis elle s'est tournée vers un autre gynécologue, elle a eu une échographie répétée avec le même diagnostic, encore une fois la prolactine a été légèrement augmentée. En fin de compte, dit-elle. Continuer la lecture →

Les filles, j'ai envie de pleurer ((Dans l'histoire 2 ZB. Ils ont toujours mis NPF. La grossesse est venue rapidement.. Aujourd'hui j'ai fait une échographie "après l'ovulation": changements kystiques dans les ovaires, m-écho 5,4 mm (((((il n'y avait pas d'ovulation :( Le médecin a dit qu'à en juger par les formations kystiques, je souffre très rarement d'ovulation (((Selon les analyses: FSH à la limite inférieure de la norme, LH à la limite supérieure. qui avait augmenté le cortisol et 17 oh? Comment cela s'est-il passé? Lire la suite →

La quantité d'hormone cortisol dans le sang d'une personne de plus de seize ans doit être comprise entre cent trente-huit à six cent trente-cinq nanomoles par litre. Cette hormone est produite par le cortex surrénalien. Par la quantité de cette hormone dans le corps, le médecin détermine l'efficacité avec laquelle ces organes, ainsi que d'autres, fonctionnent. Dans quelles situations la quantité de cette hormone peut-elle être supérieure à la normale? Tout d'abord, lorsqu'une personne subit un stress de quelque nature que ce soit. Que ce soit une forte agitation émotionnelle ou un travail acharné accumulé. Dans l'un de ces cas, c. Continuer la lecture →

Ma 17e semaine a donc commencé. Je me sens bien, le soir je suis très fatiguée, je veux m'allonger pendant la journée. Je veux de l'acide, je ne veux pas de sucré. L'hémoglobine a chuté à 107 g / l, le médecin a recommandé le sorbifer. Ma tête tourne quand je sors du lit et avec des mouvements brusques. J'ai acheté un bio-oreiller pour femme enceinte U-max, dors bien, confortable, c'est assez dense. Ma sœur m'a donné un oreiller droit avec des boules, ça bruit, je mets ma jambe, et ça tombe entre les boules.. Poids +4 kg. Le premier jour du début de la 17e semaine, j'étais sur une échographie. Col de l'utérus 4,5 cm En savoir plus →

Les tests ont commencé à se dénuder le dimanche 17. Le 19 mai, je suis allé faire une échographie. Jour 36 du cycle. Tadam! Œuf fœtal dans l'utérus, 3,15 mm. Le corps jaune mesure 10,1 sur 8 mm. Certes, il y a aussi un kyste sur l'ovaire gauche. Et il a un volume allant jusqu'à 20 cm de cube. Le 18 mai a remis le hGC-700. Progestérone 42 et ma progestérone 17OH toujours élevée jusqu'à 15,5, alors que la norme est de 8,7. HCG le 20 mai -2200, le cortisol était encore remis, il est également augmenté de 1085 nmol / l à un taux allant jusqu'à 600. Je l'ai. Continuer la lecture →

"Les filles ont récemment observé de nombreuses questions sur cette très 17-OH-Progestérone, les médecins à beaucoup d'entre nous ne peuvent pas donner une réponse claire de quoi il s'agit et avec quoi ils le mangent, alors j'ai accidentellement trouvé cette réponse d'une fille sur l'un des sites, je cherchais quoi après tout, le jour du cycle doit être passé, de sorte que l'analyse soit probablement informative: ici, le texte lui-même peut être intéressant pour quelqu'un. "17-OH et la testostérone doivent être prises à 6-10 DC - cette fois Si vous faites les choses correctement et que la testostérone est normale, et 17OH est augmenté. Continuer la lecture →

http://vokina.livejournal.com/604309.html Je souhaite fermer l'onglet. L'article est lâche depuis un mois maintenant, alors je vais l'abandonner. http://michel-odent.ru/463/#more-463 (la traduction de l'article a été publiée pour la première fois dans l'édition 2013 du livre «Césarienne»). Une fois, on m'a demandé de préparer un rapport sur la «fonction de la joie pendant la grossesse». C'était inattendu. Et puis je me suis souvenu des visages joyeux des femmes enceintes après des cours de chant que nous passions chaque semaine à la maternité de l'hôpital de la ville française de Pitivier. Je me suis souvent demandé: je me demande s'il y a plus d'avantages pour les femmes enceintes et les bébés de nos réunions de chant que de. Continuer la lecture →

J'ai essayé de rassembler en un seul post tout ce que j'ai trouvé sur les examens après le zb. Malheureusement, j'ai déjà mon troisième aliment de base, MAIS je recherchais sérieusement la cause seulement maintenant (après le premier, tous les médecins ont dit "la première fois que cela arrive souvent", après le second - j'ai complètement fait confiance au médecin pour une fausse couche, alors que je ne me suis pas particulièrement plongé dans les analyses Pour cela, apparemment, j'ai payé pour la troisième fois. Par conséquent, si ce conseil est utile à quelqu'un, il ne faut pas se fier complètement aux médecins, mais comprendre. Lire la suite →