Principal

Pituitaire

Augmentation de la TSH pendant la grossesse

La future maman doit surveiller attentivement les changements hormonaux dans son corps. Une attention particulière au cours du premier trimestre de la grossesse doit être portée au système endocrinien. En effet, pendant cette période, la propre «thyroïde» du bébé ne fonctionne pas - et la mère devrait faire du bon travail «à deux».

La soi-disant hormone thyréostimulante (TSH) joue un rôle important dans le bon fonctionnement du système endocrinien pendant la grossesse. Il est produit par l'hypophyse et est responsable du fonctionnement normal de la glande thyroïde de la femme enceinte et de son bébé. La TSH stimule la formation des hormones importantes triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4). Ils sont responsables du métabolisme des graisses, des protéines et des glucides dans l'organisme, du fonctionnement du système reproducteur, du système cardiovasculaire, du tractus gastro-intestinal, ainsi que des fonctions mentales..

Pendant la grossesse, la TSH peut augmenter. Dans la plupart des cas, un taux de TSH élevé est la norme, mais seul un endocrinologue professionnel peut donner une évaluation fiable de l'état de votre corps..

Raisons de l'augmentation de la TSH pendant la grossesse

Dans le corps de la femme enceinte, le niveau d'hormone thyréostimulante est contrôlé par l'hypothalamus. Il forme la soi-disant hormone de libération de la thyrotropine (TRH), qui pénètre dans la glande pituitaire et stimule la libération de TSH. Le nombre de «thyrotropes» pendant la grossesse fluctue constamment: il augmente, puis diminue. Tout dépend de l'état de santé de la mère et de son bébé..

Les statistiques montrent que chez 20% des femmes dans la première moitié de la grossesse, le taux de TSH diminue à 0,1-0,4 mU / l et peut même être complètement supprimé. De faibles taux de «téréotropes» sont observés à la fin du premier trimestre. Si la grossesse se déroule sans pathologies, la TSH commence progressivement à augmenter. Dans certains cas, la TSH peut rester quelque peu abaissée presque jusqu'à la livraison..

Dans d'autres, 80% de TSH parfois «roule». Les médecins conseillent de ne pas paniquer: la TRH améliore activement la formation de l'hormone stimulant la thyroïde - et pour une femme enceinte, cela est tout à fait acceptable. Mais si la TSH s'écarte trop de la norme, il y a un risque pour le bébé. Dans ce cas, le déroulement de la grossesse devient plus compliqué, mais ce n'est pas du tout une indication pour y mettre fin. Les niveaux de TSH peuvent et changeront constamment au cours des neuf mois..

Symptômes d'une TSH élevée chez une femme enceinte

La norme quotidienne de TSH chez une personne en bonne santé est de 0,4 à 4,0 mU / l. Chez les femmes enceintes, ces indicateurs peuvent être légèrement supérieurs ou inférieurs. À propos, des niveaux de TSH très bas peuvent indiquer que vous aurez des jumeaux ou même des triplés. Pour déterminer avec précision le niveau de TSH pendant la grossesse, un examen est effectué avec l'introduction d'un système de test à haute sensibilité.

Si votre taux de TSH augmente pendant la grossesse, vous remarquerez les symptômes suivants:

Pourquoi la TSH est-elle élevée pendant la grossesse??

La grossesse est l'étape la plus importante de la vie de chaque femme. Pendant cette période, la femme enceinte doit prendre soin de sa santé comme jamais auparavant, dont dépend directement le bien-être et le développement du fœtus. Une attention particulière doit être portée aux changements hormonaux. Un indicateur important, qui est déterminé dans les premiers stades, est la concentration sanguine de l'hormone thyrotropine. La TSH est souvent élevée pendant la grossesse. Malgré le fait que cela soit considéré comme un phénomène normal, seul un endocrinologue peut donner une évaluation objective de l'état d'un corps enceinte.

Les raisons

Les indicateurs de TSH très élevé pendant la grossesse sont un signal de réveil, car il est possible qu'un tel phénomène soit déclenché par le développement d'une pathologie chez la femme enceinte. Les autres raisons de l'augmentation de la concentration de thyrotropine comprennent:

  • les troubles mentaux;
  • perturbation des glandes surrénales;
  • problèmes avec la glande pituitaire;
  • gestose sévère;
  • insuffisance rénale;
  • surtension.

Les autoanticorps dirigés contre les récepteurs de l'hormone thyréostimuline (AT-rTTG) peuvent simuler les effets de la TSH et affecter la concentration sanguine de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3). En conséquence, il y a une violation de la fonctionnalité de la glande thyroïde et une augmentation de la thyrotropine, ce qui peut nuire à la santé de la femme enceinte et entraîner des conséquences négatives..

Pourquoi une TSH élevée est dangereuse pendant la grossesse

En raison de l'augmentation des taux de thyrotropine, il existe une menace pour le déroulement normal de la grossesse et du développement fœtal. Le plus grand danger pour le fœtus est une augmentation de la TSH au 1er trimestre, lorsque tous les systèmes d'organes vitaux sont posés et formés. De plus, à ce stade, la glande thyroïde ne peut pas encore fonctionner seule, le bébé a donc une sensibilité accrue au fond hormonal de la mère..

Au 2ème trimestre, la glande thyroïde commence à fonctionner chez le fœtus et un mécanisme de protection contre l'intoxication hormonale est activé. En conséquence, le taux d'hormone stimulant la thyroïde augmente.

Le danger d'une augmentation de la TSH pendant la grossesse est dû à la probabilité de développer des maladies graves qui menacent à la fois la santé de la femme enceinte et du fœtus..

Pour cette raison, lors de la planification d'une grossesse, il est nécessaire de subir un examen complet. En cas d'augmentation de la production de thyrotropine, vous devez absolument contacter un endocrinologue qui établira la cause exacte de ce problème et vous aidera à le résoudre..

Traitement

Si l'indice de thyrotropine pendant la grossesse est élevé, mais que la T4 est en même temps normale, vous pouvez vous passer de traitement médicamenteux. Dans de tels cas, il est nécessaire de contrôler la concentration de l'hormone, d'éviter les situations stressantes et une activité physique accrue. Pour surveiller l'état du fond hormonal, les femmes enceintes doivent faire un don de sang pour analyse tous les 2-3 mois. Le traitement médicamenteux est indiqué lorsqu'il y a une augmentation de la TSH de 5 à 8 fois. Dans cette situation, l'endocrinologue prescrit la prise de L-thyroxine et d'iodomarine.

L'iodomarine et d'autres médicaments contenant de l'iode sont prescrits aux femmes enceintes comme moyen de prévention.

Lors du port d'un enfant, les femmes souffrent d'une carence aiguë en iode, ce qui peut altérer le développement mental du fœtus. Pour éviter cela, les médecins recommandent de prendre 200 mg d'iodomarine par jour pendant la grossesse. Le traitement commence par de petites doses, qui sont progressivement augmentées jusqu'à la normalisation de T3 et T4.

TSH élevé pendant la grossesse n'est pas une phrase. Même avec un tel problème, de nombreuses femmes parviennent à donner naissance à des enfants en bonne santé, et tout cela grâce au traitement opportun commencé et au respect des mesures préventives.

Qu'est-ce que l'hormone stimulant la thyroïde et son rôle pendant la grossesse: raisons d'abaisser, d'augmenter, des conseils sur ce qu'il faut faire et réduire le danger pour le fœtus

Fonctions et déchiffrement des indicateurs hormonaux TSH pendant la grossesse

Toute femme qui rêve d'avoir un bébé en bonne santé doit adopter une attitude responsable envers sa santé tout au long de sa grossesse et pendant sa planification. Cela s'applique également au contrôle des niveaux hormonaux, car l'issue de la grossesse et la formation correcte du fœtus dépendent souvent de ses indicateurs..

À partir du moment de la fécondation de l'œuf, des processus commencent à se dérouler dans le corps féminin qui reconstruisent le travail des organes et de leurs systèmes. Ces changements visent à assurer le déroulement complet de la grossesse et l'apparence d'un bébé en bonne santé. La fonctionnalité du système endocrinien change également - selon les trimestres, le niveau de ses hormones change. Mais pour un certain nombre de facteurs, ce système peut échouer. Ce n'est qu'en surveillant la saturation du sang avec l'hormone TSH que le gynécologue-endocrinologue reçoit une image détaillée de l'évolution de la grossesse.

Quelle est l'hormone TSH, son rôle dans l'organisme

L'abréviation TSH représente le nom abrégé de l'hormone thyréostimulante, produite dans l'hypophyse par les cellules de l'adénohypophyse. Fait référence au groupe de substances glycoprotéiques.

Il contrôle la fonctionnalité de la glande thyroïde, à savoir la production de T3 (triiodothyronine), ainsi que de T4 (thyroxine), responsables de:

  • croissance et formation normales du corps humain;
  • fonctionnalité des systèmes cardiovasculaire, reproducteur, nerveux, des organes digestifs;
  • condition auditive;
  • échange d'énergie;
  • clarté de la vision;
  • synthèse de protéines et de rétinol;
  • état psycho-émotionnel.

Dans le sang humain, le taux de TSH n'a pas de valeur constante, c'est-à-dire change tout au long de la journée. Son indicateur maximum est atteint la nuit de 2 à 4 heures, et le minimum est observé le soir - de 17h00 à 19h00.

Indications d'utilisation pendant la grossesse

Lors de la planification du début de la grossesse, toutes les femmes enceintes ne jugent pas nécessaire de s'intéresser et de vérifier le travail de leur glande thyroïde. Mais à bien des égards, le début et l'issue de la grossesse en dépendent. En cas de dysfonctionnement fonctionnel, la femme a des difficultés à concevoir, puis à porter un fœtus.

Lorsque, lors d'une échographie du bassin, le médecin ne trouve pas d'ovule, de follicules et que le corps jaune s'avère sous-développé, il prescrit dans un premier temps un don de sang pour connaître la concentration de TSH. Lorsque les valeurs de cette substance sont inférieures ou, au contraire, supérieures à la norme, la femme doit se voir prescrire un traitement médicamenteux.

Comment la carence se manifeste: symptômes

Les processus en cours dans le corps, dans lesquels il y a un écart avec les indicateurs normaux d'une certaine valeur, se manifestent par des symptômes caractéristiques. La même chose arrive à la glande thyroïde..

La condition qui caractérise la faible production d'hormones de cette glande est appelée hypothyroïdie en médecine. Il se manifeste dans les conditions suivantes:

  • tachycardie;
  • une forte augmentation de la pression;
  • migraine;
  • une augmentation de la température corporelle;
  • la présence d'une sensation de faim;
  • problèmes digestifs;
  • déséquilibre émotionnel;
  • membres tremblants.

Comment les niveaux d'hormones élevés se manifestent: symptômes

Si dans les premières semaines la TSH est augmentée de plus de 2 fois conformément aux valeurs normales, le diagnostic d'hyperthyroïdie est posé.

Cette maladie peut être suspectée par les traits caractéristiques suivants:

  • fatigue;
  • échec en mode jour;
  • pâleur de la peau;
  • basse température;
  • gain de poids incontrôlé;
  • irritabilité excessive;
  • bradycardie;
  • basse pression;
  • épaississement du cou, son gonflement.

Si les femmes ont augmenté la TSH pendant la grossesse: à quel point c'est dangereux pour le fœtus

Un taux de thyrotropine modifié par rapport à sa valeur normale pendant n'importe quel trimestre de la grossesse est un signe alarmant.

Je trimestre

Jusqu'à 8-9 semaines, le corps du fœtus ne peut pas produire indépendamment des hormones thyroïdiennes. Jusque-là, il est totalement dépendant du système endocrinien de sa mère. Par conséquent, même des écarts mineurs dans l'activité de la glande maternelle affectent négativement la santé du bébé à naître..

Avec un manque ou un excès de TSH au cours des 3 premiers mois, des troubles irréversibles persistants surviennent au cours du processus de formation des organes des enfants. De plus, votre propre glande thyroïde ne se développera pas correctement..

Trimestre II

Si à la fin du premier et au début du deuxième trimestre, la valeur de l'hormone ne se rapproche pas de la normale, la probabilité de réussite de la grossesse diminue considérablement.

À ce stade, les éléments suivants sont observés:

  • décollement du placenta;
  • fausse couche;
  • mort fœtale intra-utérine;
  • cholécystectomie;
  • dysfonctionnement des glandes surrénales;
  • troubles psycho-somatiques persistants;
  • gestose sévère.

III trimestre

S'il est possible d'amener la grossesse à la date souhaitée avec des écarts de TSH, il existe toujours un risque de donner naissance à un enfant souffrant de malformations graves.

Lorsque, dans les deux trimestres, l'indicateur de la thyrotropine correspondait à la norme, dans ce dernier, il augmentait, la probabilité de développer des conditions défectueuses chez le bébé est minime. Mais la probabilité d'une mauvaise livraison augmente..

Comment se faire tester pour TSH: règles

Un test sanguin pour l'indicateur de cette hormone est l'un des principaux tests de laboratoire. Pour obtenir des résultats objectifs, l'analyse doit être réussie correctement, c'est-à-dire:

  1. 3-4 jours avant l'analyse, l'utilisation de boissons alcoolisées et le tabagisme sont interdits.
  2. Refuser toute activité physique pendant la même période.
  3. Le prélèvement sanguin est effectué à jeun à partir d'une veine le matin.
  4. Pour surveiller les fluctuations de la concentration de l'hormone, un prélèvement sanguin est effectué en même temps.

En pratique, les gynécologues prescrivent une telle analyse pendant une période de 6 à 7 semaines, puis le sang est vérifié une fois par trimestre (en l'absence d'hyperthyroïdie ou d'hypothyroïdie). Mais la meilleure option, à leur avis, est un test sanguin avant la grossesse. Cette approche aidera à détecter les écarts dans le temps et à réaliser un traitement correctif..

La norme et les écarts de l'hormone TSH pendant la grossesse: un tableau par trimestre

La valeur TSH pendant la grossesse se comporte différemment:

  1. Au cours des premiers mois, la glande thyroïde, en raison de l'augmentation du flux sanguin dans celle-ci, augmente son activité. De plus, son travail est stimulé par l'hormone hCG et ses paramètres augmentent de 50%. Conformément à cela, le niveau d'hormones «natives» augmente, ce qui entraîne une diminution de la TSH. Sa faible concentration au premier trimestre est normale. Si la grossesse est multiple, la valeur de la thyrotropine tombe presque à zéro..
  1. Au début du deuxième trimestre, la concentration d'hCG diminue progressivement. Ce processus conduit à une augmentation de la TSH, ce qui indique le plein développement de l'enfant et son apport suffisant en cette hormone..
  2. Au troisième trimestre, la valeur de la thyrotropine chez la mère augmente en raison du fait que la propre glande thyroïde de l'enfant synthétise la quantité requise de cette substance.

Avant d'accoucher, la TSH d'une femme baisse fortement et devient la même qu'avant la conception.

Les indications de la valeur normale de TSH par trimestre chez une femme sont indiquées dans ce tableau:

Terme (par trimestre)Concentration normale (mUI / l)
je0,4-0,1
II2,8-0,3
III3,5-0,4

Comme le montrent les statistiques, c'est avec de tels indicateurs dans l'analyse que le pourcentage minimum de développement de défauts chez le bébé et de problèmes de grossesse est noté.

Que faire si l'hormone est élevée: comment traiter

Si un diagnostic d '«hyperthyroïdie» est posé, le médecin prescrit des médicaments qui réduisent la synthèse des hormones thyroïdiennes. Habituellement prescrit "L-thyroxine" (c'est une hormone synthétique, un analogue de la T4 naturelle). La posologie est calculée en tenant compte de la teneur en TSH dans le sang et le cours dure jusqu'à ce que la thyrotropine atteigne des valeurs normales.

De plus, il est recommandé de prendre des médicaments contenant de l'iode qui normalisent la fonction de la glande thyroïde.

Quel traitement sera prescrit pour un déficit hormonal

Lorsque la concentration de TSH tombe au minimum, la femme se voit prescrire des thyréostatiques, qui inhibent la sécrétion d'hormones de la glande..

On sait qu'il est plus facile de prévenir toute maladie que de traiter un traitement plus tard. Dans de nombreux cas, une femme peut prévenir l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie, ainsi que les conséquences indésirables de ces conditions, en contrôlant les taux de thyrotropine avant et pendant la grossesse..

L'analyse de la TSH pendant la grossesse est la norme par trimestre, les causes et les conséquences des niveaux bas et élevés

Tests TSH pendant la grossesse

Il est important de faire correctement le test hormonal pour obtenir des indicateurs fiables. De nombreuses femmes n'utilisent que la règle simple «Tous les tests sanguins sont effectués à jeun»

Cependant, c'est précisément ce qui leur permet d'être ensuite traités pour une maladie complètement différente..

La procédure de préparation du test:

Pendant 3 jours, vous devez arrêter de boire des boissons alcoolisées, de fumer et de toute activité physique. Mais cela ne s'applique qu'aux femmes qui sont au stade de la planification de la grossesse, car il est peu probable que la femme enceinte ait de telles habitudes..
Le prélèvement sanguin se fait uniquement le matin et à jeun

Vous ne pouvez même pas boire du thé, de l'eau et vous brosser les dents.
Afin de voir comment le niveau de l'hormone change, il est important de prélever des échantillons de sang pour analyse en même temps, minute par minute.

Recommandations des endocrinologues

Pour connaître la véritable cause des écarts du niveau d'hormone thyréostimuline par rapport aux valeurs normales de 3,5, vous devez contacter un endocrinologue. Après avoir effectué un test sanguin pour la TSH, le médecin, sur la base de celui-ci, émettra une référence pour une échographie de la glande thyroïde et procédera à un examen supplémentaire.

Si la TSH dépasse la norme pendant la grossesse, les femmes se voient prescrire le médicament Levothyroxine, qui comprend un analogue artificiel de l'hormone T4. Ce médicament vous permet de réduire la production de thyrotropine, la ramenant à la normale.

Si, au cours des 2e et 3e trimestres, il y a une diminution du taux de thyrotropine, des médicaments sont prescrits qui suppriment la production d'hormones par la glande thyroïde. D'autres activités peuvent également être menées pour maintenir les hormones au niveau approprié..

Dans certains cas, les femmes enceintes peuvent subir une intervention chirurgicale, ce qui permet de préserver la grossesse et d'éliminer les conséquences sous forme de thyrotoxicose congénitale chez le bébé..

Il est à noter qu'un test de la teneur en TSH peut être prescrit aux femmes dans le cas où elles découvriraient la quantité de glucose absorbée dans leur corps. Ce test peut détecter le diabète gestationnel. Cette maladie disparaît généralement d'elle-même après l'accouchement. Cependant, pendant la grossesse, ces femmes doivent être sous la surveillance constante d'un endocrinologue..

Hormones qui normalisent le métabolisme

Il est très important pour une femme en mesure de bien manger, de bien manger, de consommer toutes les vitamines et tous les minéraux. Mais cela peut n'avoir absolument aucun sens si le métabolisme est faible et que tout ce dont vous avez besoin n'est pas absorbé ni digéré.

Lorsque le système digestif est faible et que la glande thyroïde cesse de produire des hormones importantes, c'est exactement ce qui se passe. Pour vous assurer que tout est en ordre, vous pouvez effectuer un test - il devrait y avoir un taux de TTG pendant la grossesse.

Un tel examen est effectué pour les femmes bien avant la conception pour savoir s'il existe des anomalies de la glande thyroïde. Si des problèmes sont identifiés, ils doivent être guéris. Bien sûr, ils n'affecteront en aucun cas le fait même de la conception - ils n'empêcheront pas l'enfant de naître dans le corps de la mère. Mais au cours de sa croissance et de son développement, de gros problèmes et des retards de développement peuvent survenir..

Dans le même temps, le problème survient souvent pendant la grossesse. La glande thyroïde peut être assez faible, un système endocrinien non préparé ne peut pas prendre soin de deux êtres vivants à la fois, donc un test TTG montrera une grave déviation.

Ce que c'est?

Le TTG est une hormone spéciale appelée hormone stimulant la thyroïde. Il est produit par la glande pituitaire antérieure pour stabiliser la glande thyroïde. C'est elle qui crée l'hormone de croissance, également connue sous le nom de t4. L'action se déroule selon le principe de la supplémentation - si la glande thyroïde ne produit pas assez de t4, la glande pituitaire produit un peu plus de ttg, de sorte qu'elle stabilise à son tour l'action de la glande thyroïde. De même, au contraire - s'il y a trop de t4, la stimulation n'est pas nécessaire, la quantité de thyrotropine diminue fortement car inutile. Leur nombre est inversement proportionnel les uns aux autres..

Ces deux hormones sont extrêmement importantes dans le corps. Ils affectent:

  • Système digestif
  • Système cardiovasculaire
  • Système reproducteur

Dans le même temps, grâce à eux, des substances telles que les protéines, les glucides et les graisses sont absorbées dans la circulation sanguine. Les carences et les excès seront nocifs pour le corps de la mère et de l'enfant..

Impact et conséquences

Étant donné que cette hormone elle-même n'est pas très importante - elle n'affecte pas le corps, mais uniquement la glande thyroïde, son niveau doit vraiment être connu. Comme déjà mentionné, il est inversement proportionnel au nombre de m4. Plus il y a de mtg, moins il y a de m4, et vice versa. Dans le même temps, il est difficile de calculer directement le niveau d'hormone de croissance dans le corps - un tel test est complexe et pas assez précis. Par conséquent, il est beaucoup plus facile et plus efficace de vérifier TTG..

Au cours des premières semaines de grossesse, ces hormones ont un effet important sur le fœtus - sous leur influence, son système endocrinien personnel se développe et la glande thyroïde se forme. En raison du manque de T4, un retard de développement ou des pathologies indésirables peuvent survenir. Dans tous les cas, pour le bébé, il n'y a pas de bon écart par rapport à la norme..

Norme

L'indicateur habituel du niveau TTG est de 0,4 à 4,0 mU / l. Chez une femme, avant la grossesse, elle fluctue autour de 2-3 mU / l. Cependant, après la conception, un autre organisme apparaîtra chez une femme, ce qui change complètement l'image..

Le fait est que vers la 10e semaine, le bébé a sa propre glande thyroïde, mais le TTG n'est pas encore formé. Mais il est nécessaire de stabiliser le niveau d'hormones qu'il contient. Puisque le placenta ne passe pas mtg, la quantité nécessaire de m4 laisse la mère à l'enfant. Ainsi, au milieu du 1er trimestre, l'hormone de croissance dans le corps d'une femme augmente fortement, tandis que la ttg - diminue fortement.

Quelque part au cours de la 20e semaine, le bébé commence à libérer son propre TTG, de sorte que les hormones thyroïdiennes cessent de circuler d'une femme à l'autre. Ainsi, le niveau de m4 diminue - il n'est plus nécessaire d'en prévoir deux, et mtg commence à croître progressivement. Par conséquent, plus l'âge gestationnel est élevé, plus le nombre que le test doit montrer est élevé. Au moment de la livraison, le résultat doit être stabilisé et égal à l'habituel, ainsi qu'avant la conception.

Cependant, ne soyez pas intimidé par un indicateur bas si vous voyez un petit nombre sur le résultat. Plusieurs facteurs affectent le résultat. Par exemple, dans les grossesses multiples, le niveau de ttg est beaucoup plus bas que dans les grossesses uniques. Dans le même temps, différents laboratoires effectuent différents tests: ils diffèrent dans le système de test sensible. Le niveau normal est toujours indiqué sur le résultat dans une note. Si vous n'êtes pas sûr que votre indicateur soit bon ou non, consultez un médecin - il déchiffrera tout pour vous.

Taux bas

Si votre test montre un faible taux de TTG, cela signifie que vous avez trop d'hormones produites par la glande thyroïde. Cette maladie est appelée hypothyroïdie - elle est très dangereuse pour l'enfant, car elle peut provoquer la même maladie chez le fœtus. Il peut être détecté sans tests spéciaux pour TTG, pour cela, il y a quelques signes:

Battements de cœur trop forts

Fécondation ovocytaire et taux de thyrotropine

Est-il réaliste de tomber enceinte avec une TSH élevée?

Une augmentation de la valeur TSH indique non seulement des maladies de l'hypophyse et de la glande thyroïde. Son niveau augmente temporairement après:

  • stress sévère;
  • microinfarctus asymptomatique;
  • contusion thoracique traumatique.

Il fluctue dans les maladies rénales ou hépatiques chroniques, certaines maladies mentales. Les troubles du sommeil à long terme peuvent également être à l'origine de la perturbation du rythme normal de la sécrétion de thyrotropine..

Si l'augmentation du niveau de TSH n'a pas eu le temps d'affecter le développement complet de l'ovule et son ovulation, une grossesse est tout à fait possible..

Immédiatement après le début de la division d'un œuf fécondé, la gonadotrophine chorionique (hCG) commence à être sécrétée, ce qui fait fonctionner la glande thyroïde de manière améliorée - 1,5 ou 2 fois plus que la norme. En conséquence, une synthèse considérablement accrue de T3 et T4, abaisse très rapidement le niveau de TSH.

Ce n'est pas l'indicateur TSH qui empêche la survenue d'une grossesse, mais des maladies qui inhibent la fertilité et provoquent l'infertilité:

  • hypothyroïdie manifeste - TSH élevée + T4 faible;
  • hyperprolactinémie - augmentation des taux de prolactine (une autre hormone hypophysaire).

La forme subclinique d'hypothyroïdie (TSH est élevée, T3 et T4 sont normales) n'est pas un obstacle à la grossesse.

Cependant, il convient de rappeler que même en l'absence de maladies, une TSH élevée à long terme entraînera une faible T3 et T4, ce qui affectera négativement les processus métaboliques et le travail des ovaires: la maturation des follicules avec des ovules sera perturbée et le développement du corps jaune ralentira, créant ainsi des problèmes de conception..

Que devrait être la TSH pendant la grossesse

Comme mentionné ci-dessus, chaque trimestre a ses propres indicateurs d'activité hormonale..

Au 1er trimestre

Au premier trimestre, le niveau autorisé est nettement inférieur à la norme - 0,1 à 2,5 mU / l. Si la femme enceinte porte plus d'un enfant, la valeur hormonale tend vers zéro. Et comme nous l'avons déjà dit, c'est tout à fait normal, il n'y a rien à craindre. L'augmentation des indicateurs devrait commencer à la fin du 1er trimestre, pendant la période où la glande thyroïde se développe dans l'embryon.

Au cours des dix premières semaines de développement, le bébé reçoit de l'hormone thyiotrope de la mère. Et si elle en avait un manque ou un excès avant la conception, une violation du processus de formation de tous les organes et systèmes de l'enfant est possible.

Au 2ème trimestre

Au deuxième trimestre, la glande thyroïde fœtale entre en action. La femme commence une croissance progressive du thériotrope, qui se poursuit tout au long de la grossesse..

Malgré le fait qu'à 15-16 semaines, l'enfant produit sa propre hormone, pour son développement, la glande thyroïde de la mère a besoin d'un travail complet. Le débit augmente de 0,2 à 3,0 ml / l. De plus, le niveau de l'hormone T4 augmente également..

Au 3ème trimestre

Au troisième trimestre, le taux continue d'augmenter pour atteindre 0,3 à 3,0 mU / l et le T4 revient à la normale. À ce moment-là, l'enfant devient indépendant en se procurant des hormones. À la fin de la grossesse, le fond hormonal de la mère revient à l'original, tel qu'il était avant la conception.

Traitement de la TSH élevée et basse

De nombreuses femmes enceintes ne concentrent pas particulièrement leur attention sur de telles pathologies, estimant qu'il ne s'agit que d'hormones qui reviennent à leur régime habituel lors de l'accouchement. Ils se soignent eux-mêmes, prennent d'autres hormones ou vitamines, mais ils ne comprennent pas eux-mêmes qu'ils se font du mal à eux-mêmes et à leur enfant à naître

Le diagnostic n'est posé que par un spécialiste après un test sanguin pour les hormones. Aucun examen initial ne fournira des indicateurs précis pour le diagnostic.

Il est important de se rappeler que toutes les hormones de la mère viennent au bébé et avec quels vices il peut naître seule la mère décide, s'automédicant

Si auparavant il n'existait pas de médicaments qui maintiennent l'état normal du fond hormonal, maintenant ils apparaissent en grande quantité chaque année. La médecine moderne a depuis longtemps développé des médicaments qui peuvent augmenter ou diminuer le taux de TSH dans le sang..

  1. Avec une augmentation de la TSH, l'hyperthyroïdie commence à se développer. En tant que thérapie thérapeutique, un médicament spécial est prescrit - la thyroxine (hormone synthétique T4). La posologie ne peut être choisie que par un médecin, en tenant compte des caractéristiques d'âge de la femme, de la présence d'une grossesse et d'autres maladies concomitantes. La thyroxine doit être prise constamment, en vérifiant régulièrement le niveau de l'hormone dans le sang.
  2. Si l'hormone TSH diminue pendant la grossesse, la femme développe une hypothyroïdie. Pour éliminer les symptômes de la maladie, les femmes se voient prescrire des médicaments qui ont une forme spéciale.

Le schéma thérapeutique est prescrit uniquement par le médecin individuellement pour chaque patient.

Souvent, pour l'hyperthyroïdie, un médicament tel que l'Eutirox est prescrit. C'est une hormone synthétique T4. Le médecin prescrit la posologie appropriée du médicament. Cependant, il convient de respecter une telle règle en augmentant progressivement la dose. De nombreux spécialistes donnent aux patients la mauvaise dose. Dans de tels cas, le processus d'abaissement du niveau se développe très rapidement, mais cela implique le développement d'autres maladies, telles que: tachycardie, arythmie. Le cœur commence à fonctionner en mode accéléré et une défaillance du rythme peut résulter d'un travail inhabituel. Avec toute activité physique, une femme peut ressentir un essoufflement constant, des tremblements des bras et des jambes, un mauvais sommeil et des battements cardiaques fréquents même pendant le sommeil. Dans de tels cas, vous devez arrêter temporairement de prendre le médicament et demander l'aide d'un médecin. Le spécialiste sélectionnera le dosage correct et prescrira un nouveau schéma thérapeutique. N'ayez pas peur de parler de vos signes avant-coureurs. Après tout, tout le cours d'un traitement efficace et rapide en dépend..

Chaque femme doit prendre soin de sa santé. Non pas parce qu'elle attend un enfant, qu'elle planifie, mais parce qu'elle est mère maintenant ou dans le futur. Sa santé affecte directement le bon développement du bébé..

Le fond hormonal se prête facilement à l'échec, même à la moindre excitation, à une poussée d'émotions au travail, à une journée difficile, et il est plus facile de surveiller son état et de corriger les écarts rapides par rapport à la norme que d'être traité pour des maladies plus graves.

De plus, le niveau TSH ne peut jamais être ramené à la normale pendant un temps constant. Ce n'est qu'en soutenant constamment des préparations spéciales ou en prenant une vitamine que vous pouvez atteindre le fonctionnement normal d'un corps sain.

Qu'indique une faible TSH pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, un faible taux de TSH est également normal, en particulier aux premiers stades, mais cela peut également indiquer une fonction thyroïdienne accrue - thyrotoxicose. Moins fréquente est une diminution de l'arrière-plan des maladies de l'hypophyse et de l'hypothalamus avec blessures, inflammation, tumeurs cérébrales, troubles vasculaires.

Symptômes de faibles niveaux d'hormones

Une diminution du niveau d'hormone thyréostimuline de l'hypophyse ne se manifeste par des symptômes qu'avec une fonction thyroïdienne accrue. Il produit de la thyroxine en excès. Lorsque son niveau augmente, les femmes se plaignent de:

  • faible gain de poids à mesure que la grossesse progresse;
  • transpiration;
  • intolérance à la chaleur et à la congestion;
  • Augmentation de l'appétit;
  • serrer des mains;
  • battements cardiaques forts et fréquents, palpitant dans la tête, le cou, l'abdomen;
  • nausées, vomissements, diarrhée;
  • augmentation de la température corporelle sans signes d'infection.

Les femmes enceintes deviennent très impressionnables et pleurnichent, le sommeil est perturbé. Yeux éventuellement exorbités, larmoiement, douleur en regardant une source lumineuse, double vision des objets.

Le rôle de la TSH dans le corps chez la femme enceinte

L'hormone se forme dans la glande pituitaire et régule la glande thyroïde. Il a le plus important de tout le système métabolique.

Thyrotrope contribue au travail d'autres hormones importantes - la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Grâce au travail coordonné de ces trois, le bilan énergétique reste normal, les protéines et la vitamine A sont synthétisées, la fonction motrice de l'intestin et l'activité vitale du système nerveux central sont régulées. Les hormones actives préservent notre vision, notre audition, notre cœur et nos vaisseaux sanguins.

Tous sont étroitement liés les uns aux autres - le thyrotrope aide à la production de T3 et de T4, mais si leur niveau est dépassé, ils sont capables de le supprimer. Lorsque ces éléments ne sont pas suffisamment produits dans le corps, la glande thyroïde commence à se développer.

En conséquence, l'indicateur change tout au long de la grossesse. Au tout début, lorsque l'embryon ne peut encore rien créer par lui-même, il les emprunte à la mère. Le fœtus se développe et il a sa propre glande thyroïde, et la TSH de la femme enceinte est rétablie. Il s'avère que les indicateurs varient au cours des neuf mois. Mais avec des écarts importants par rapport aux valeurs initiales, il existe un risque pour le développement normal de l'enfant..

Manifestations symptomatiques d'une TSH élevée

Si les niveaux de TSH sont 2,5 fois ou plus que la normale, cela est particulièrement dangereux au cours des 12 premières semaines..

Manifestations et symptômes:

  • lenteur des réactions;
  • léthargie;
  • distraction;
  • irritabilité;
  • déformations du cou;
  • diminution de l'appétit jusqu'à son absence complète;
  • les symptômes de nausées persistantes sont associés à une prise de poids régulière;
  • constipation persistante;
  • la température est inférieure à la normale;
  • il existe également des symptômes de changements cutanés: elle est sèche et pâle;
  • les cheveux tombent;
  • ongles cassants;
  • sur le corps et le visage une tendance à l'œdème;
  • l'apparition le matin de fatigue et de faiblesse;
  • somnolence diurne et insomnie la nuit.

De nombreux signes peuvent ressembler à une toxicose précoce, il est donc préférable de rechercher les causes de la maladie auprès d'un médecin. Mais le plus souvent, les symptômes n'attirent pas l'attention, car l'accident de Tchernobyl est toujours hanté dans la CEI et une carence chronique en iode est notée.

Une TSH élevée ne devrait pas provoquer de panique, car elle est facile à corriger de manière conservatrice. Mais une TSH élevée indique l'apparition d'un goitre ou d'une thyroïdite. La décision concernant les tests est prise par le médecin. Si une thyroïdectomie a été réalisée avant la conception, des hormones sont prises tout au long de la grossesse.

Quelles conditions la thyroïde peut-elle avoir?

  1. Euteriose - le travail de la glande est normal.
  2. Thyrotoxicose - non seulement une diminution de la TSH est notée, mais également un excès d'hormones thyroïdiennes et un empoisonnement par celles-ci. C'est la maladie de Graves.
  3. Hyperthyroïdie - un excès d'hormones sans intoxication.
  4. Hypothyroïdie - manque de T3 et T4 pendant la grossesse.

Le rôle de l'hormone et le danger de son excès

L'hormone stimulant la thyroïde est une substance synthétisée dans une structure du cerveau appelée la glande pituitaire. La tâche principale et unique de ce composé biologiquement actif est de contrôler le niveau d'hormones produites par la glande thyroïde..

La glande thyroïde fournit au corps humain deux substances principales: T3 et T4. Ces deux composés affectent de nombreux processus, du métabolisme au travail de tous les organes et systèmes..

Le niveau de TSH dépend principalement du caractère normal de T4, car c'est sur ce composé que son action principale est dirigée. La T4 agit également comme une prohormone, c'est-à-dire une substance à faible activité biologique. Ce n'est qu'après être entré dans le sang qu'il se transforme en T3, qui avec une activité dépassant la T4 des dizaines de fois.

Si une femme a une grossesse, une TSH très élevée peut entraîner une grossesse anormale et affecter le bébé. Tout d'abord, la psyché de l'enfant et son développement mental sont attaqués..

Au cours du premier trimestre, des niveaux élevés de thyrotropine sont particulièrement dangereux. Cela est dû au fait que le fœtus ne possède pas encore sa propre glande thyroïde, il est obligé de percevoir toutes les hormones provenant de la circulation sanguine de la mère. Également pendant cette période, il existe une formation active d'organes et de systèmes vitaux, sur lesquels un excès de TSH peut affecter négativement.

Une diminution de la fonction thyroïdienne chez une femme avec un saut simultané des niveaux de TSH peut indiquer un certain nombre de pathologies pouvant aboutir à un avortement. Ceux-ci inclus:

  • prééclampsie (également appelée prééclampsie sévère);
  • hémodialyse;
  • fonctionnement insuffisant des glandes surrénales;
  • les maladies de nature tumorale;
  • troubles mentaux, etc..

Les conséquences pour l'enfant si des niveaux élevés de TSH sont ignorés peuvent être les suivantes:

  • le développement de l'hypothyroïdie congénitale;
  • développement de l'hyperthyroïdie congénitale;
  • retard mental;
  • développement d'une maladie mentale, etc..

Quand donner du sang pour TSH

Comme vous pouvez le voir, l'hormone stimulant la thyroïde a l'une des principales influences pour porter un bébé en bonne santé. Il est préférable de se faire tester pour son contenu lors de la planification de la conception. La norme est considérée comme un indicateur de 0,4 à 4,0 mU / l. Si des écarts sont constatés, il est nécessaire de bien les comprendre.

Faites un test supplémentaire pour la présence d'anticorps anti-TPO. Une augmentation de leur niveau indique souvent que toute maladie pendant la grossesse peut être activée. Mais pas de panique si vos résultats ne correspondent pas aux valeurs normales. Des dispositifs médicaux modernes et un spécialiste compétent vous aideront à ramener votre équilibre hormonal à la normale et à offrir des conditions favorables au développement du fœtus.

Chez la femme enceinte, le taux de TSH est déterminé à 6, 7, 8, 9 semaines, afin d'identifier les troubles de la glande thyroïde à un stade précoce. Si vos résultats sont normaux, les tests suivants doivent être effectués au cours des deuxième et troisième trimestres (à la semaine 20 ou plus tard). Si quelque chose ne va pas, votre médecin vous examinera plus souvent..

Quel est le niveau

Les normes TSH sont prescrites avec précision, car les hormones thyroïdiennes sont indispensables. Ils sont impliqués dans le processus de métabolisme (métabolisme) dans le corps de la fille.

Leur rôle dans la garantie des fonctions mentales, le maintien du système reproducteur et du tractus gastrique a été prouvé. Ils affectent le travail du cœur et des vaisseaux sanguins.

Le tarif T4 et T3 est réglementé par TSH. Ce contrôle est effectué sur la base d'un retour d'expérience. Avec une teneur insuffisante de ces substances dans le corps, le cerveau envoie des signaux et la TSH est produite plus.

Sous son influence, T3, T4 sont produits assidûment. Lorsque leur contenu est revenu à la normale, ils commencent à supprimer la production de TSH..

Mais dans certaines conditions, ce modèle est modifié. Pendant la grossesse, tout le fond hormonal du corps est augmenté.

Une variante de la norme est la régulation normale de la concentration hormonale. Mais il existe diverses conditions pathologiques dans lesquelles cette interdépendance est violemment violée. Les affections suivantes se développent:

  • hyperthyroïdie - teneur pathologiquement augmentée de T4 et T3 dans le corps;
  • hypothyroïdie - faible concentration d'hormones thyroïdiennes;
  • thyrotoxicose - l'analyse montre une formation trop active d'hormones T4 et T3, qui empoisonne le corps.

Le contenu normal des hormones de la glande (T4, T3), son travail complet est appelé euthyroïdie. Chaque personne doit surveiller sa santé.

Les hormones pendant la grossesse assurent son cours normal. Si le fond hormonal est perturbé, des menaces d'interruption sont possibles.

Un épisode de violation de la concentration de substances n'indique pas la présence d'une maladie. Pour confirmer la pathologie, des tests répétés, un test supplémentaire et d'autres examens sont prescrits.

Comment les substances sont réglementées

Le contrôle de l'homéostasie hormonale est réalisé à l'aide de récepteurs TSH. Ce sont des structures spéciales qui répondent à l'hormone et stimulent le niveau de T3, T4, ce qu'il devrait être.

Ces récepteurs sont responsables des hormones de la glande et sont donc situés directement dans celle-ci..

Au deuxième trimestre, la régulation immunitaire échoue souvent. Lorsque le système immunitaire fonctionne mal, des anticorps dirigés contre de tels récepteurs sont produits. L'hormone stimulant la thyroïde perd son pouvoir sur les hormones de la glande.

Il existe 3 types d'anticorps:

  1. Structures affectant directement l'activité TSH. La stimulation thyroïdienne est bloquée. Ses cellules ne répondent pas à la TSH, c'est pourquoi le métabolisme est perturbé, la concentration commence à diminuer, un effet indésirable sur la conception est observé.
  2. Des anticorps qui bloquent le travail des récepteurs et imitent l'effet d'une hormone sur un organe. Cela provoque une pseudo-stimulation de la glande. Dans le corps, la production de T3, T4 augmente de manière incontrôlable, ce qui nuit à la conception. Ils surviennent au cours des trois périodes de grossesse..
  3. Des anticorps qui se lient étroitement aux récepteurs et empêchent l'hormone de les affecter. De tels éléments se trouvent au troisième mois de grossesse..

Quel est le danger des anticorps pour un enfant? Le premier trimestre est la période la plus importante de toute la grossesse. Pendant ce temps, tous les organes et systèmes sont nés..

La violation du fond hormonal maternel provoque un échec de la ponte du corps du fœtus. Les attaques d'anticorps peuvent être imprévisibles pendant la grossesse.

Les anticorps traversent facilement le placenta, ce qui nuit au développement du fœtus. Quel résultat? Il développe une lésion thyroïdienne intra-utérine.

Le plus défavorable est le 3ème trimestre, lorsqu'une carence en hormones organiques entraîne un retard du développement neuropsychique.

Par conséquent, toutes les femmes enceintes (en présence d'une pathologie des glandes) se voient prescrire des tests d'anticorps dirigés contre les récepteurs sans échec. Cela vous permet d'identifier le risque de lésion de la glande chez un enfant..

Causes possibles des fluctuations de TSH

Les hormones ont un grand impact sur le déroulement de toute la grossesse et le développement de l'enfant, il convient donc de prêter attention aux changements de TSH, à la fois à sa carence et à son excès. Ces violations peuvent entraîner des conséquences irréparables: fausse couche, décollement placentaire, malformations et retard de croissance du fœtus, naissance prématurée.

On sait déjà qu'au premier trimestre, l'indicateur du thyrotrope est réduit. Néanmoins, un endocrinologue expérimenté devrait vous aider à déterminer si cette chute est associée à des processus physiologiques ou pathologiques. Ce dernier peut indiquer des maladies graves.

Causes de l'augmentation des niveaux d'hormones

Pendant la période de gestation, le niveau de thyrotropine est sous le contrôle de l'hypothalamus, qui produit une substance biologiquement active qui agit sur l'hypophyse et augmente le niveau de TSH. Tous les éléments du système hypothalamus-hypophyse-thyroïde sont étroitement liés les uns aux autres.

Le plus souvent, l'hypothalamus commence à produire activement de la TRH, qui agit sur l'hypophyse, dans le cas où une femme a une glande thyroïde affaiblie. Ainsi, le corps essaie de faire fonctionner correctement l'organe et de produire une quantité suffisante d'hormones nécessaires à la femme elle-même et au cours complet de sa grossesse..

Pendant la grossesse, une légère augmentation de la TSH est autorisée et n'est considérée comme la norme qu'au début, car le corps féminin n'a pas encore eu le temps de s'adapter à un nouvel état pour lui-même. Dans le premier trimètre, une diminution du niveau de TSH peut également être observée, qui est également considérée comme une variante de la norme en raison du travail des mécanismes adaptatifs.

Le niveau hormonal revient à sa norme biologique vers la fin de la grossesse, et parfois seulement après l'accouchement.

Les femmes devraient s'inquiéter si, selon les analyses, la norme est dépassée plusieurs fois. Les écarts mineurs vers le haut ou vers le bas sont physiologiques.

Conséquences pour la maman et le fœtus

Lorsque la TSH est inférieure à la normale, cela s'accompagne de conséquences négatives pour le fœtus et la femme enceinte:

  • toxicose précoce avec vomissements indomptables;
  • grossesse sévère;
  • le risque de fausse couche précoce, de naissance prématurée, d'arrêt du développement fœtal, de mortinaissance;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • insuffisance cardiaque - palpitations, essoufflement, gonflement, hypertrophie du foie;
  • décollement du placenta;
  • saignement pendant la période post-partum.

Un excès d'hormones thyroïdiennes inhibe la formation du placenta. La malnutrition du fœtus entraîne souvent des anomalies dans son développement, dont certaines sont incompatibles avec la vie. Les enfants peuvent naître avec un faible poids corporel, une excitabilité accrue et un retard physique et mental..

Ce qui menace une augmentation de la TSH pendant la grossesse?

La grossesse est une période particulière de la vie d'une femme où son état de santé peut sérieusement affecter le bien-être et le développement du fœtus. Et ici, l'un des indicateurs importants, déterminé dans les premiers stades, est le niveau d'hormone thyréostimulante (TSH, thyrotropine). Si la TSH est élevée pendant la grossesse, cela peut entraîner une anxiété et une anxiété supplémentaires..

Dans le corps, l'hormone stimulant la thyroïde joue un rôle particulier. Il se forme dans l'hypophyse et contrôle l'activité de la glande thyroïde, stimulant la production de ses hormones: la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4) participant au métabolisme, au travail des systèmes reproductifs, cardiovasculaires et autres.

Taux TSH

Pendant la grossesse, le taux de thyrotropine n'est pas le même: il passe des valeurs minimales pendant les premières semaines au maximum à la fin du dernier trimestre. En moyenne, le taux de TSH varie de 0,2 à 4 μIU / ml. Dans la plupart des laboratoires, les normes peuvent différer légèrement les unes des autres: cela est dû à l'utilisation de méthodes et de réactifs différents pour l'analyse.

Trimestre de grossessejeIIIII
Valeurs physiologiques de TSH, μUI / ml0,1-0,4
En dessous de 0,1 pour les grossesses multiples
0,3-2,80,4-3,5

Parfois, il y a une diminution de la TSH tout au long de la grossesse, ce qui peut également être une option normale. De plus, le niveau d'hormone thyréostimulante fluctue tout au long de la journée: la nuit et le matin, il est augmenté et le soir, il diminue. Lorsqu'il est éveillé la nuit, les rythmes biologiques de la production d'hormones changent. Également dans différentes régions de la planète, il existe de légères différences dans le niveau de TSH parmi la population..

Si une femme a déjà eu une maladie thyroïdienne avant la grossesse, la dynamique des changements du taux de TSH dans le sang est importante: y a-t-il une tendance à diminuer ou à augmenter.

Symptômes d'une augmentation de la TSH

Des taux élevés de TSH pendant la grossesse peuvent être accompagnés des symptômes suivants:

  • faiblesse générale;
  • fatigue accrue;
  • diminution de l'activité physique;
  • distraction de l'attention;
  • perte d'appétit;
  • la nausée;
  • épaississement dans le cou.

Cependant, tous ces symptômes eux-mêmes surviennent aux premiers stades, de sorte qu'une femme peut accepter cette condition comme un événement tout à fait courant..

Cependant, il existe un certain nombre d'autres signes, ayant remarqué qu'en elle-même, une femme doit absolument consulter un médecin:

  • gain de poids excessif (plus de 6 kg au cours des 3 premiers mois);
  • signes prononcés d'un état hypothyroïdien - faiblesse sévère, somnolence, ralentissement des processus de pensée, troubles de la mémoire.


Pour savoir avec certitude si la TSH est élevée en début de grossesse ou non, les experts recommandent de faire une analyse au plus tard 6-8 semaines de grossesse.

Les raisons

Dans le corps, la thyrotropine stimule la formation de T3 et T4, qui régulent le métabolisme au niveau cellulaire. Lorsque le niveau de thyroxine et de triiodothyronine augmente, la concentration de TSH diminue en conséquence et, à leurs valeurs minimales, l'augmentation maximale de l'hormone thyréostimuline dans le sang est observée. Par conséquent, si la TSH est élevée pendant la grossesse, cela signifie qu'il y a maintenant une carence en hormones thyroïdiennes.

Physiologique

Immédiatement après la conception, l'hCG (gonadotrophine chorionique) commence à être synthétisée dans le corps d'une femme enceinte. Il force la glande thyroïde à travailler avec un stress accru, produisant de la thyroxine et de la triiodothyronine pour elle-même et le fœtus. Ceci, à son tour, abaisse le niveau de thyrotropine dans le sang..

Cependant, au deuxième trimestre, à partir de 18 semaines, la glande thyroïde commence à fonctionner de manière indépendante chez le fœtus et le besoin d'hormones thyroïdiennes maternelles diminue. Pour cette raison, la glande thyroïde d'une femme enceinte commence à les synthétiser en plus petites quantités, diminuant progressivement son activité à un niveau physiologique normal, et donc la TSH augmente avec le temps..

Autres raisons

Les autres causes d'augmentation de la TSH pendant la grossesse comprennent:

  • hypothyroïdie;
  • la dépression;
  • augmentation du stress psycho-émotionnel, du stress;
  • activité physique excessive;
  • diverses maladies chroniques entraînant une suppression complète ou partielle de la fonction de la glande thyroïde;
  • fumeur;
  • tumeurs hypophysaires;
  • prendre certains médicaments, y compris ceux contenant de l'iode;
  • état après des blessures et des opérations chirurgicales;
  • empoisonnement aux sels de métaux lourds, etc..

Si le taux de TSH est augmenté, l'analyse doit être répétée après quelques jours: parfois un bon repos et une atmosphère calme suffisent pour que cet indicateur revienne à la normale. Cependant, si la TSH reste élevée lors d'une seconde étude, vous devez consulter un médecin et subir un diagnostic plus approfondi..

Est-ce dangereux?

Les conséquences d'une augmentation de la TSH pendant la grossesse sont particulièrement visibles aux premiers stades, car c'est pendant cette période que tous les principaux systèmes et organes du bébé sont posés et formés..

Lorsque l'hormone TSH est augmentée de plus de 2 fois pendant la grossesse, les événements suivants peuvent survenir:

  • fausse couche;
  • retard de croissance et de développement du fœtus;
  • troubles neuropsychiatriques;
  • hypothyroïdie congénitale.

Une TSH considérablement élevée au deuxième trimestre de la grossesse peut entraîner un décollement placentaire prématuré.

Quel médecin devriez-vous contacter avec une TSH élevée?

Si l'hormone TSH est élevée pendant la grossesse, vous devez contacter votre obstétricien-gynécologue et, si nécessaire, des spécialistes restreints: endocrinologue, gynécologue-endocrinologue.

Diagnostique

Pour savoir si la TSH est élevée pendant la grossesse ou non, vous devez faire un test sanguin pour la thyrotropine.

Cela nécessite:

  • Pendant deux jours, excluez la prise de préparations d'iode ou de médicaments contenant des stéroïdes, des hormones thyroïdiennes.
  • Évitez les surmenages physiques et psycho-émotionnels tout au long de la journée.
  • Pendant 2-3 heures avant l'étude, ne prenez aucun liquide autre que de l'eau pure non gazeuse.

Dans les cas où la TSH est élevée, un examen plus approfondi doit être effectué pendant la grossesse pour découvrir la cause de cette affection.

À cette fin, d'autres méthodes d'examen de laboratoire et instrumentales sont prescrites par le médecin traitant, par exemple:

  • Échographie de la glande thyroïde;
  • IRM du cerveau;
  • profil complet des hormones thyroïdiennes - T total, libre3, T4, anticorps contre la thyroperoxydase (TPO), la thyroglobuline, contre les récepteurs de la TSH.

Traitement

Si l'augmentation de la TSH s'est avérée insignifiante pendant la grossesse, le médecin ne prescrira probablement pas de traitement médicamenteux. Dans ce cas, il suffira de surveiller périodiquement le niveau de l'hormone et d'éviter une augmentation du stress et de l'effort physique..

Lorsque la TSH est légèrement augmentée, mais qu'il y a un déficit en thyroxine, ou que le titre d'anticorps anti-TPO est augmenté pendant la grossesse, une correction obligatoire du fond hormonal est déjà effectuée.

Un traitement plus grave nécessite une condition dans laquelle la TSH augmente de 7 fois ou plus par rapport à la norme. Ceci est fait par un endocrinologue, qui décrit en détail le schéma de prise de L-thyroxine, Iodomarine avec augmentation de la TSH pendant la grossesse.

Il ne faut pas oublier qu'un certain nombre de médicaments peuvent provoquer une augmentation des niveaux de TSH:

  • prednisone et autres hormones stéroïdes;
  • les β-bloquants;
  • antipsychotiques et certains autres médicaments.

Par conséquent, si une femme enceinte prend de tels médicaments, l'endocrinologue ajuste les doses ou les annule complètement..

La L-thyroxine et ses analogues sont généralement pris pendant une longue période, y compris après l'accouchement. Le traitement commence par de faibles doses, qui sont progressivement augmentées jusqu'à ce que les taux de T reviennent à la normale.3 et T4. Un apport incontrôlé de L-thyroxine peut provoquer le cancer, donc l'automédication avec des niveaux élevés de TSH est interdite.

L'iodomarine est souvent prescrite aux femmes enceintes comme agent prophylactique d'une éventuelle carence en iode, qui est aggravée pendant la gestation. L'absence de cet élément entraîne un retard dans le développement mental du fœtus, il est donc recommandé de prendre l'iodomarine tout au long de la grossesse. La posologie standard est de 200 mg par jour.

À des niveaux élevés de TSH, le médicament peut réduire son niveau en cas de carence en iode, mais dans d'autres situations, il est inefficace. Par conséquent, vous devez absolument consulter un endocrinologue sur la posologie et la possibilité de continuer à prendre de l'iodomarine, ainsi que d'autres médicaments contenant de l'iode avec une TSH élevée. En savoir plus sur la prise de Yodomarin pendant la grossesse →

Un niveau élevé d'hormone stimulant la thyroïde n'est pas une condamnation à mort. De nombreuses femmes ont donné naissance à des enfants en parfaite santé, grâce à un traitement rapide et à de simples mesures préventives. Il est nécessaire d'augmenter la consommation d'aliments riches en iode, de traiter en temps opportun les maladies thyroïdiennes existantes, de doser strictement l'apport d'iodomarine et d'autres préparations contenant de l'iode, si prescrit par un médecin, de marcher quotidiennement, de respirer de l'air frais autant que possible, de contrôler le stress et d'éviter les surcharges psycho-émotionnelles et physiques.

Auteur: Margarita Zamorskaya, médecin,
spécialement pour Mama66.ru