Principal

Écrevisse

Traitement de l'amygdalite

Tôt ou tard, chaque personne fait face à un mal de gorge. Mais ce symptôme apparemment inoffensif peut causer de graves problèmes..

L'amygdalite aiguë (amygdalite) est une maladie infectieuse qui provoque une inflammation des amygdales. Les statistiques montrent qu'environ 15% des enfants souffrent de la forme aiguë de la maladie. Dans la population adulte, ce chiffre est inférieur - 5-10%. Mais presque chaque première personne souffre d'amygdalite chronique dans les grandes régions métropolitaines. Pourquoi? Découvrons-le!

L'amygdalite aiguë, qui disparaît avec de la fièvre et un mal de gorge sévère, nous est plus familière sous le nom de mal de gorge. Dans la forme chronique, le patient peut pendant longtemps ne même pas deviner la présence de cette maladie. Il peut sembler à une personne que les maux de gorge récurrents et les rhumes fréquents sont simplement le résultat d'un système immunitaire affaibli. Une telle attitude insouciante envers sa santé peut entraîner de graves complications et des pathologies. Pour les éviter, il est nécessaire de diagnostiquer le problème à temps: connaître les premiers signes, symptômes et traitement.

Pourquoi les amygdales sont-elles nécessaires??

Les amygdales font partie de notre système immunitaire. Et leur objectif principal est de protéger le corps de la pénétration de bactéries pathogènes et de virus. Au total, une personne en a six: palatin et tubaire (appariés), pharyngien et lingual. Par leurs noms, vous pouvez approximativement comprendre dans quelle partie du pharynx ils se trouvent. Leur disposition générale ressemble à un anneau. Cet anneau agit comme une sorte de barrière pour les bactéries. Parlant d'inflammation des amygdales, nous entendons uniquement les amygdales palatines (ce sont aussi des amygdales). Attardons-nous sur eux plus en détail.

Si vous ouvrez grand la bouche, alors dans le miroir, il est facile de voir deux formations qui ressemblent à des noix d'amande - les amygdales, ce sont les amygdales. Chaque amygdale est constituée de petits trous (lacunes) et de canaux sinueux (cryptes).

Les bactéries piégées dans l'air, en contact avec les amygdales, sont repoussées et immédiatement éliminées, sans avoir le temps de provoquer une épidémie. Normalement, une personne en bonne santé ne soupçonne même pas que de véritables hostilités se déroulent en elle. Vous comprenez maintenant l'importance de la mission des amygdales. Par conséquent, un bon oto-rhino-laryngologiste ne se précipitera jamais pour recommander leur retrait. Bien que d'entendre le médecin, parler des amygdales: "Vous devez enlever!" - le phénomène à notre époque n'est pas rare. Malheureusement, aujourd'hui, toutes les cliniques ne peuvent pas offrir un traitement de haute qualité de l'amygdalite, et l'attrait est parfois hors échelle. C'est pourquoi il est parfois plus facile pour le médecin de renvoyer et d'envoyer le patient à l'opération..

Variétés d'amygdalite.

La maladie se présente sous deux formes - aiguë et chronique. L'amygdalite aiguë est une maladie de nature infectieuse qui se manifeste par une inflammation aiguë de l'amygdale. Les staphylocoques et les streptocoques sont à l'origine de l'exacerbation. L'angine aiguë chez l'enfant et l'adulte est également subdivisée en catarrhale, folliculaire, lacunaire, ulcéreuse membraneuse et nécrotique.

L'amygdalite chronique est un processus inflammatoire persistant et à long terme dans les glandes. Il se manifeste à la suite d'une inflammation antérieure, d'infections virales respiratoires aiguës, de maladies dentaires et d'une immunité réduite. L'exacerbation chronique de la maladie chez l'adulte et l'enfant se présente sous trois formes: compensée, sous-compensée et décompensée. Dans la forme compensée, la maladie «dormante», l'exacerbation des symptômes de l'amygdalite se produit rarement. Dans le cas d'une forme sous-compensée de la maladie, des exacerbations se produisent souvent, la maladie est difficile, les complications sont fréquentes. La forme décompensée est caractérisée par un cours lent prolongé.

Symptômes de l'amygdalite.

Un symptôme courant des deux types est le mal de gorge. La douleur est à la fois sévère et supportable. Le patient éprouve un inconfort sévère en mangeant en avalant.

L'angine est beaucoup plus grave qu'une maladie chronique et s'accompagne des symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle (jusqu'à 40 ° C);
  • mal de gorge très grave;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques;
  • accumulations de pus sur les amygdales (plaque, abcès);
  • amygdales élargies;
  • maux de tête;
  • la faiblesse.

Les symptômes et le traitement de l'amygdalite chronique sont quelque peu différents des manifestations de l'angine de poitrine. Avec une maladie chronique, la température est maintenue à 37 ° C. Les maux de gorge, la toux, la mauvaise haleine sont ajoutés. Il y a un revêtement blanc sur les amygdales. Les symptômes sont moins prononcés, car l'évolution de la maladie elle-même est caractérisée par des rémissions et des exacerbations. Un patient souffrant d'une forme chronique de la maladie perd sa capacité de travail, se fatigue rapidement et perd l'appétit. Souvent, une personne souffre d'insomnie.

Complications possibles.

Les deux formes de la maladie, à la fois chroniques et aiguës, peuvent provoquer de graves complications. L'une des conséquences les plus graves de la maladie est le rhumatisme. La pratique montre que la moitié des patients souffrant de rhumatismes devaient traiter une amygdalite chronique un mois plus tôt ou traiter des affections aiguës. La maladie elle-même commence par des douleurs articulaires insupportables et une augmentation de la température corporelle..

Il existe des cas fréquents de maladies cardiaques causées par une amygdalite. Les patients présentent un essoufflement, des interruptions du travail du muscle cardiaque, une tachycardie. Une myocardite peut se développer.

Si l'inflammation se propage aux tissus adjacents à l'amygdale, une paratonsillite apparaît. Dans le même temps, le patient souffre d'un mal de gorge, la température augmente. Si l'infection des amygdales se propage aux ganglions lymphatiques, une lymphadénite apparaît.

L'amygdalite non traitée entraîne également une maladie rénale.

Grossesse et amygdalite chronique.

La santé de la future mère et du bébé nécessite une attention particulière. Les complications causées par la maladie peuvent entraîner des conséquences dangereuses pouvant aller jusqu'à une fausse couche ou provoquer une naissance prématurée. L'automédication dans ce cas est dangereuse: il est nécessaire de suivre un traitement avec un ORL en clinique. Le médecin prescrira de laver les amygdales, de les traiter avec des ultrasons et de se gargariser avec des antiseptiques sans danger pour la future mère. La physiothérapie est contre-indiquée pour les femmes enceintes.

Si vous planifiez simplement une grossesse, il vaut la peine d'effectuer un traitement préventif planifié afin de réduire l'effet négatif des agents pathogènes sur les amygdales. Au stade de la planification de la grossesse, il est recommandé que les deux parents soient examinés afin de réduire le risque de cette maladie chez l'enfant..

Amygdalite aiguë. Traitement.

L'automédication pour cette maladie est inacceptable! Pour choisir une méthode de traitement efficace pour une exacerbation, il est nécessaire de traiter l'amygdalite chez les enfants et les adultes sous la surveillance d'un médecin ORL. Il faut se rappeler que la forme aiguë de la maladie est extrêmement contagieuse. Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, un certain nombre de mesures doivent être prises pour faciliter le rétablissement rapide du patient:

Copains! Un traitement opportun et correct garantira un rétablissement rapide!

  • le patient doit être isolé en le plaçant dans une autre pièce. Il doit avoir sa propre serviette, son linge et sa vaisselle, car la maladie est très contagieuse;
  • pendant la période de traitement, le patient est strictement alité;
  • prendre soin de la nutrition du patient: la nourriture ne doit pas être solide, afin de ne pas causer de problèmes inutiles pour un mal de gorge;
  • n'oubliez pas de boire beaucoup d'eau;
  • un traitement antibiotique est prescrit («Amoxiclav», «Azithromycine», etc.). Il est nécessaire de boire complètement tout le cours d'antibiotiques, même si le patient a ressenti une amélioration notable;
  • pour le traitement local, des médicaments à effet antibactérien sont utilisés;
  • dans le traitement de la gorge avec amygdalite, médicaments "Tantum-Verde", "Ingalipt",
  • rinçage avec des antiseptiques ("Chlorhekidin", "Furacilin");
  • lubrification des amygdales avec la solution de Lugol;
  • pour soulager le gonflement des amygdales, vous devez prendre des médicaments pour les allergies;
  • à une température corporelle supérieure à 38 ° C, prenez des antipyrétiques à base d'ibuprofène ou de paracétamol.

Traitement de l'amygdalite chronique.

Lors du traitement de cette maladie, la règle est la suivante: traiter une exacerbation de l'amygdalite chronique est nécessaire en combinaison avec le traitement des maladies concomitantes du nez et du nasopharynx. L'inflammation des glandes peut être traitée, mais, par exemple, le mucus s'écoulant constamment le long de la paroi pharyngée en raison d'une inflammation constante des cornets inférieurs provoquera une nouvelle inflammation.

Les cliniques d'amygdalite proposent deux traitements: conservateur et chirurgical. Avec les formes compensées et sous-compensées, un traitement conservateur est prescrit. Dans la forme décompensée, lorsque toutes les méthodes de traitement conservatrices ont été essayées et qu'elles n'ont pas donné de résultats, elles ont recours à l'ablation des amygdales. Mais en les perdant, une personne perd une barrière protectrice naturelle, par conséquent, la méthode chirurgicale doit être discutée en dernier recours..

Le traitement médicamenteux pour la forme chronique de la maladie comprend:

  • traitement antibiotique, prescrit par l'oto-rhino-laryngologiste;
  • l'utilisation d'agents antiseptiques (Miramistin, Octenisept);
  • antihistaminiques pour soulager le gonflement des glandes;
  • des immunomodulateurs pour stimuler une immunité affaiblie (par exemple, "Imudon");
  • remèdes homéopathiques ("Tonsilgon", "Tonsillotren")
  • décoctions d'herbes: camomille, sauge, ficelle;
  • des analgésiques sont prescrits si nécessaire;
  • respect du régime alimentaire (pas d'aliments solides, très froids ou chauds, l'alcool, le café et les boissons gazeuses sont exclus).

Lavage glandulaire.

La procédure de lavage des amygdales a un grand effet positif, à la suite de quoi le pus est libéré des lacunes et le médicament est injecté. Il existe plusieurs façons d'effectuer la procédure.

La méthode la plus ancienne, pour ainsi dire démodée, est l'assainissement avec une seringue. Il est assez rarement utilisé en raison de sa faible efficacité et de ses traumatismes, en comparaison avec l'émergence de méthodes plus modernes. La seringue est utilisée lorsque le patient a un fort réflexe nauséeux ou des amygdales très lâches.

Dans d'autres cas, une méthode plus efficace est utilisée - le lavage sous vide avec une buse spéciale de l'appareil Tonsillor..

Mais ce n'est pas sans inconvénients:

  • le récipient dans lequel le contenu purulent des glandes est "pompé" est opaque et le médecin ne peut pas voir si le rinçage est terminé;
  • la particularité de la structure de la buse est telle que lorsque la pression requise pour un rinçage complet est atteinte, la buse peut blesser les amygdales.

Notre clinique pour le traitement de l'amygdalite offre à ses patients une alternative indolore pour laver les amygdales à l'aide de l'attachement amélioré Tonsillor - c'est le savoir-faire de notre clinique. Il n'y a pas d'analogues de notre buse dans d'autres institutions médicales à Moscou. Il élimine les inconvénients de la buse conventionnelle: le récipient de lavage, qui est attaché à l'amygdale, a des parois transparentes, et l'oto-rhino-laryngologiste peut voir ce qui "sort" des amygdales. Cela élimine les manipulations inutiles. La buse elle-même n'est pas traumatisante et peut être utilisée même par les enfants d'âge scolaire.

Thérapie complexe de l'amygdalite chronique dans la clinique ORL du docteur Zaitsev.

La méthode de traitement complexe de la maladie n'est pas apparue immédiatement. Nos spécialistes ont essayé différentes méthodes de traitement de l'amygdalite dans la pratique. Grâce à de nombreuses années d'expérience dans l'étude et le traitement de l'amygdalite chronique, cette technique a pris racine et est la plus efficace. Il comprend plusieurs étapes.

La première étape est l'anesthésie des glandes. L'amygdale est lubrifiée avec de la lidocaïne. La deuxième étape est le lavage sous vide des amygdales à partir de masses caséeuses. La troisième étape est le traitement médicamenteux des amygdales par ultrasons. La quatrième étape - irrigation des glandes avec un antiseptique.

Cinquième étape - lubrification de la surface des amygdales avec la solution antiseptique de Lugol. La sixième étape est la physiothérapie au laser - cette procédure soulage le gonflement et l'inflammation des glandes. La prochaine étape est un effet vibroacoustique sur les amygdales, grâce auquel le flux sanguin se précipite directement vers les amygdales et les substances pathogènes sont éliminées avec lui. La dernière étape du traitement complexe est une séance d'irradiation aux ultraviolets, qui guérit les glandes et combat les agents pathogènes.

La session entière dure environ vingt minutes. Pour obtenir un résultat positif, le patient a généralement besoin de cinq procédures complexes.

Traitement de l'amygdalite à Moscou

Traiter l'amygdalite chronique à Moscou, en fait, comme la forme aiguë de la maladie, n'est nécessaire que chez un oto-rhino-laryngologiste. L'essentiel est de choisir la bonne institution médicale où vous recevrez une assistance qualifiée. Traiter l'amygdalite à la clinique Docteur Zaitsev, c'est confier sa santé à des professionnels. Des équipements modernes et des méthodes de traitement brevetées nous permettent de fournir l'assistance la plus efficace aux patients. Nos prix restent parmi les meilleurs de Moscou, car nos prix sont restés au niveau de 2013. Vous pouvez vous inscrire à la clinique en appelant la réception tous les jours de 9 h à 21 h ou via le formulaire d'inscription en ligne sur le site. Venez, nous serons heureux de vous aider!

Médicaments pour l'amygdalite chez les adultes - peu coûteux et efficaces

L'amygdalite est considérée comme une pathologie courante qui affecte les personnes de tous âges. L'inflammation des amygdales se développe généralement à l'automne et en hiver lorsque le système immunitaire est gravement affaibli. Par conséquent, la question de savoir comment traiter cette violation est très pertinente.

Catégories de médicaments pour le traitement de l'amygdalite

Pour faire face à la pathologie, vous devez utiliser un traitement complexe. Cela implique l'utilisation de médicaments systémiques et topiques. Alors, quels médicaments sont utilisés pour traiter cette maladie? Tous les fonds sont divisés en plusieurs catégories:

Antibiotiques à large spectre. Habituellement, les pénicillines et les macrolides sont prescrits pour le traitement de la pathologie. Ils ne produisent pas d'effet toxique sur le corps et résistent avec succès à la plupart des agents pathogènes de l'amygdalite.

  1. Agents antibactériens locaux. Ils ont un effet local et permettent d'éliminer les bactéries pathogènes qui se trouvent sur les amygdales.
  2. Médicaments anti-inflammatoires. Ces fonds aident à arrêter le processus inflammatoire et à activer la réparation des tissus..
  3. Analgésiques. Un mal de gorge est considéré comme un symptôme clé de l'amygdalite, c'est pourquoi les médecins prescrivent souvent des analgésiques..
  4. Immunomodulateurs. Ces fonds aident à renforcer les défenses de l'organisme et à normaliser le fonctionnement du système immunitaire..
  5. Agents antiviraux. Ces médicaments aident à l'origine virale de la maladie..
  6. Substances combinées. Ces médicaments pour l'amygdalite contiennent plusieurs ingrédients à la fois. Cela fournit un effet global sur la zone touchée..

Un spécialiste doit sélectionner un médicament pour l'amygdalite. Pour prescrire le médicament optimal, vous devez effectuer des études diagnostiques et déterminer les causes du développement de la maladie. À cette fin, des procédures appropriées sont utilisées - test sanguin, prélèvement de gorge.

Après avoir identifié l'agent causal de la pathologie et analysé ses manifestations, le médecin ORL sélectionnera les moyens qui aideront à faire face aux causes de la maladie, à faciliter son évolution et à accélérer la guérison..

Agents antibactériens pour l'amygdalite

Habituellement, le traitement de l'amygdalite chez les adultes et les enfants est effectué avec des agents antibactériens. Les médicaments de choix sont les pénicillines. Ils ne traitent pas seulement l'amygdalite, mais aident également à prévenir des troubles tels que la glomérulonéphrite et les rhumatismes. Ces conséquences négatives sont généralement associées à une infection par des streptocoques hémolytiques.

  1. Les médecins prescrivent des comprimés semi-synthétiques - ampicilline, amoxicilline, oxacilline. Encore plus souvent, les spécialistes prescrivent des pénicillines protégées par un inhibiteur. Ils sont résistants aux bactéries en raison de la présence d'acide clavulanique dans la composition. Cette catégorie comprend des fonds tels que amoxiclav, flemoklav, augmentin. Parfois, des comprimés combinés sont prescrits pour l'amygdalite, comme l'ampiox..
  2. Les médicaments de deuxième intention comprennent les macrolides - clarithromycine, josamycine. Cependant, le plus populaire est l'azithromycine. Ce composant est inclus dans des médicaments tels que l'azitral, le sumamed, la chimiomycine.
  3. En cas d'intolérance aux macrolides, des céphalosporines de différentes générations sont prescrites. Le médecin peut prescrire ceftriaxone, céfixime, céfépime.

Si l'agent causal de la pathologie est Staphylococcus aureus, l'utilisation d'aminosides est indiquée. Le plus souvent, des médicaments de troisième génération sont prescrits, qui ont un nombre minimum d'effets secondaires. Ces médicaments comprennent l'amikacine.

Les fluoroquinolones peuvent également être utilisées. Cette catégorie comprend les médicaments contenant des ingrédients actifs tels que l'ofloxacine, la lévofloxacine, la ciprofloxacine, la norfloxacine.

Médicaments antiviraux et symptomatiques

Si le développement d'une amygdalite est observé dans le contexte d'une infection virale, le médecin peut recommander l'utilisation de médicaments antiviraux. Il est important de prendre en compte le fait que ces substances n’aident qu’aux premières étapes du traitement. Par conséquent, ils doivent être utilisés dans les 1 à 2 premiers jours suivant l'apparition des symptômes de la maladie. Les agents antiviraux les plus efficaces sont les suivants:

  • anaferon;
  • ingavirine;
  • kagocel;
  • tamiflu;
  • arbidol.

Même avec le début opportun du traitement antiviral, rien ne garantit qu'une infection bactérienne ne se joindra pas. Dans une telle situation, il ne sera pas possible de se passer de l'utilisation d'antibiotiques..

L'amygdalite est souvent accompagnée de manifestations d'intoxication - faiblesse, frissons, maux de tête, fièvre. Pour normaliser la maladie, des médicaments antipyrétiques de la catégorie des substances anti-inflammatoires non stéroïdiennes peuvent être utilisés. Ceux-ci inclus:

  • le paracétamol;
  • panadol;
  • nurofen;
  • aspirine;
  • ibuprofène.

En plus d'abaisser la température, ces agents aident à faire face à la douleur et à arrêter l'inflammation. Il est important de considérer que ces substances normalisent la maladie, mais n'affectent pas les causes du développement de la maladie..

Médicaments locaux pour l'amygdalite

En plus des médicaments systémiques pour l'amygdalite, il vaut la peine d'utiliser des agents auxiliaires. Il existe de nombreux médicaments efficaces et inoffensifs de cette catégorie..

Faringosept

Le médicament est une pastille à sucer. La substance peut être utilisée pour traiter les pathologies infectieuses de la cavité buccale. Le médicament a un effet bactériostatique.

Le médicament étant très efficace, il peut être utilisé en monothérapie afin d'éliminer les pathologies de l'oropharynx de gravité légère à modérée. Pour faire face à l'amygdalite, le médicament doit être utilisé au premier signe d'une maladie - l'apparition d'un mal de gorge.

Bioparox

Ce remède est souvent utilisé pour traiter l'amygdalite. Mais il ne peut être utilisé que selon les instructions du médecin traitant.

Cette substance est un antibiotique qui a un effet bactériostatique sur de nombreux micro-organismes. De plus, l'agent a des propriétés anti-inflammatoires prononcées. Bioparox est produit sous forme de spray, il est donc très pratique de l'utiliser pour lutter contre les manifestations de l'amygdalite..

Proposol

Cette substance appartient à la catégorie des médicaments combinés qui ont des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes. La composition contient des composants tels que la propolis, la glycérine et l'alcool éthylique.

Le médicament se distingue par des propriétés cicatrisantes prononcées, a un effet bactéricide et soulage l'inflammation. L'agent est utilisé pour le traitement local des pathologies inflammatoires des organes ORL. Il est souvent prescrit pour l'amygdalite. Le médicament peut être le seul médicament ou utilisé dans le cadre d'une polythérapie.

Tonsilotren

Cette substance appartient à la catégorie des médicaments homéopathiques. Il active les défenses des lésions virales aiguës de l'oropharynx et des amygdales.

Le médicament peut être utilisé pour éliminer l'inflammation et stimuler le système immunitaire dans l'amygdalite aiguë et chronique. Il est également utilisé pour l'élargissement des amygdales et après l'amygdalectomie. De plus, tonsilotren déclenche les processus de régénération tissulaire après l'inflammation..

Dekasan

Ce remède a des propriétés antimicrobiennes et peut donc être utilisé pour l'amygdalite. Pendant le traitement, l'agent augmente la sensibilité des bactéries aux antibiotiques et est actif contre les souches résistantes au traitement.

Dekasan est souvent utilisé pour les lésions de la membrane muqueuse de l'oropharynx. Pour ce faire, rincez avec ce médicament..

Aqualor

Le médicament est activement utilisé pour le traitement de l'amygdalite, car il possède des propriétés anti-inflammatoires, réparatrices et antiseptiques. Dans le cas de l'utilisation d'aqualor, les virus et les microorganismes bactériens sont éliminés de la membrane muqueuse de la cavité buccale et des amygdales.

La substance aide à hydrater la membrane muqueuse, la protège de la sécheresse et améliore le bien-être du patient. Le médicament élimine avec succès la plaque purulente des amygdales, renforce l'immunité locale et stimule le processus de guérison après l'inflammation. L'aqualor contient des composants tels que l'eau de mer et des extraits de plantes - aloès et camomille.

Strepfen

Cette substance appartient à la catégorie des anti-inflammatoires non stéroïdiens à usage local. Le médicament est excellent pour éliminer l'inflammation et les maux de gorge. Pour cette raison, l'état du patient est considérablement amélioré. Le plus souvent, Strepfen est prescrit 1 comprimé. Vous devez l'appliquer plusieurs fois par jour. Dans ce cas, la quantité totale ne doit pas dépasser 5 comprimés..

Médicaments auxiliaires pour l'inflammation des amygdales

Pour le traitement de l'amygdalite, vous pouvez utiliser les groupes de médicaments suivants:

  1. Médicaments homéopathiques. Ces fonds sont utilisés dans le cadre d'une thérapie complexe en combinaison avec d'autres médicaments. L'une de ces substances est l'anginite-GF, qui est utilisée chez les enfants de plus de 2 ans et les patients adultes. Le médicament a un effet analgésique, élimine le gonflement et l'inflammation.
  2. Complexes de vitamines. Pour renforcer l'immunité et restaurer le corps après une amygdalite, des multivitamines doivent être utilisées - pikovit, biomax, vitrum. Vous pouvez également utiliser des compléments alimentaires contenant des immunostimulants naturels. Ceux-ci incluent le ginseng, l'échinacée, l'éleuthérocoque.
  3. Probiotiques. Lors de l'utilisation d'antibiotiques pour le traitement de l'amygdalite, des agents contenant des bifidobactéries et des lactobacilles peuvent être utilisés pour restaurer la microflore intestinale. Ceux-ci incluent linex, acylact, profibor, etc..

Recommandations générales

Pour que l'utilisation des médicaments soit efficace, il est nécessaire de respecter un certain nombre de recommandations:

  1. Refusez l'automédication. L'amygdalite est considérée comme un trouble très dangereux qui peut entraîner de graves conséquences..
  2. N'utilisez des remèdes locaux et populaires que dans le cadre d'une thérapie combinée. L'amygdalite nécessite généralement l'utilisation d'antibiotiques.
  3. Respectez la posologie et les recommandations médicales pour l'utilisation du médicament.
  4. Compléter la thérapie antibactérienne avec des agents pour la normalisation de la microflore intestinale.
  5. Prenez des antihistaminiques si nécessaire. De tels fonds vous permettent de faire face au gonflement qui accompagne souvent l'amygdalite..
  6. Prenez des médicaments pour combattre les symptômes d'intoxication. Ceux-ci incluent l'atoxil, enterosgel. Ils vous aideront à gérer rapidement les courbatures et les maux de tête..

Des médicaments correctement sélectionnés pour le traitement de l'amygdalite vous permettent de faire face à la pathologie et d'éviter le développement de complications dangereuses. Pour que le traitement soit le plus efficace possible, il est très important de consulter un spécialiste en temps opportun et de suivre strictement ses prescriptions..

Les meilleurs médicaments, médicaments et remèdes pour le traitement de l'amygdalite

L'amygdalite est l'une des maladies de la gorge. Cela affecte les personnes de tous âges. S'il n'est pas reconnu à temps et que le traitement urgent est reporté, des complications désagréables peuvent survenir. Le pic d'infection survient surtout en automne et en hiver. Le médicament pour l'amygdalite est sélectionné par le médecin traitant, ce n'est qu'ainsi qu'il est possible de se débarrasser de la maladie plus rapidement et plus efficacement.

Amygdalite: étiologie

La maladie appartient au rhume, se présente sous deux formes - aiguë et chronique. Dans le premier cas, il n'est pas difficile de vaincre la maladie, il est nécessaire de la diagnostiquer et de la guérir à temps. Dans l'amygdalite chronique, la gorge devient régulièrement enflammée, obligeant le patient à ressentir de la douleur de temps en temps et à boire à nouveau la pilule. Surtout, les enfants de moins de 10 ans en tombent malades, car chez ces bébés, le système immunitaire n'est pas suffisamment renforcé et les microbes pénètrent facilement dans leur corps..

L'amygdalite se caractérise par le fait que ses virus infectent les amygdales, provoquent des rougeurs et des douleurs, tandis que l'apparition de pus ou un gonflement de la gorge est possible. Ces signes de maladie indiquent qu'il est dangereux de retarder le traitement. Si vous manquez un tel moment, ne prenez pas le médicament tout de suite et retardez la maladie, des complications dangereuses ne peuvent pas être évitées.

Le plus souvent, les enfants souffrent du développement de maladies concomitantes. Par conséquent, les symptômes de la maladie et le traitement doivent être abordés avec toute la responsabilité et appeler immédiatement un médecin à domicile..

Principes de thérapie complets

Le meilleur traitement pour tout type d'amygdalite est une approche intégrée. Les médecins recommandent à leurs patients de respecter strictement le régime quotidien, de manger des produits diététiques, de prendre leurs médicaments à temps et de ne pas manquer les procédures de traitement. C'est avec une telle thérapie que le meilleur médicament contre l'amygdalite sera celui que le médecin traitant aura choisi..

Pour la grande majorité des gens, la maladie va bien à la maison. Si les patients souffrent de diverses pathologies chroniques des organes internes, il est préférable pour eux de se débarrasser de l'amygdalite à l'hôpital.

Recommandations générales

En cas d'amygdalite aiguë, les médecins interdisent la marche et l'activité physique. Le repos au lit est également nécessaire de toute urgence. Il est préférable de faire cuire des aliments mous, refroidir à température ambiante.

Vous ne devez jamais manger d'aliments ayant un effet irritant, à savoir les aliments épicés, acides et autres..

Cela est dû au fait que ces produits peuvent endommager mécaniquement les amygdales enflammées. Pour que les virus quittent le corps plus rapidement, vous devez absolument boire beaucoup d'eau chaude..

Le respect des recommandations du médecin et des médicaments en temps opportun obligera le patient à retrouver une vie saine normale dans un délai d'une semaine. Il est important de ne pas sauter le rinçage de la bouche avec les solutions prescrites, puis le soulagement viendra le troisième jour. La douleur de la gorge diminuera, la température diminuera, la respiration sera rétablie.

Thérapie

La pharmacothérapie (traitement) de l'amygdalite doit être abordée de manière professionnelle. Le médecin sélectionne de tels remèdes pour l'amygdalite qui détruiront rapidement les agents pathogènes. Si, après examen, il s'agit de bactéries, des antibiotiques sont prescrits. Les maladies causées par des virus sont traitées avec des médicaments antiviraux. Dans le cas d'une base fongique, l'adversité n'est éliminée qu'à l'aide de médicaments antimycotiques spéciaux..

Il n'est pas possible de découvrir indépendamment le type d'amygdalite en soi, il est donc inapproprié de sélectionner les médicaments nous-mêmes. La première chose à faire est de contacter la clinique. Le médecin enverra le patient pour des tests et, en fonction des résultats, sélectionnera le médicament le plus approprié. C'est cette attitude envers le traitement qui aidera à éviter des conséquences graves et des maladies terribles..

Médicaments contre l'amygdalite

Pour le traitement médicamenteux de l'amygdalite chronique chez l'adulte et l'enfant, plusieurs médicaments avec un spectre d'action différent sont utilisés à la fois. Ils sont divisés en plusieurs catégories, décrites ci-dessous..

Les antibiotiques

Une maladie à base bactérienne est traitée avec des comprimés du groupe antibiotique. Ce sont eux qui sont impliqués dans la suppression de la synthèse des bactéries, et donc les agents pathogènes meurent rapidement..

Les meilleurs remèdes contre l'amygdalite causée par le streptocoque ou le staphylocoque sont des médicaments qui entrent dans la catégorie des pénicillines:

  • Amoxicilline;
  • Ampicilline;
  • Amoxiclav;
  • Augmentin.

Si la maladie est difficile à traiter et que l'infection a affecté les organes situés près de la gorge, des injections de la catégorie des céphalosporines sont prescrites - Cefazolin, Cefotaxime.

Antipyrétique

Le principal compagnon de l'amygdalite est la température élevée. Le corps tente indépendamment de se débarrasser de l'infection en développement, de sorte que la fièvre du patient augmente.

Mais il y a des moments où l'activité du système immunitaire se perd, ce qui entraîne une forte augmentation de la température.

Cette condition est considérée comme une pathologie, car le patient peut être saisi par des crises. Pour éviter cela, vous devez prendre des antipyrétiques..

Dans les cas graves, la fièvre peut réapparaître dans les 4 à 5 heures. Les médicaments en gélules et comprimés qui ont le mieux fonctionné sont inclus dans la liste suivante:

  • Aspirine;
  • Paracétamol;
  • Nurofen;
  • Ibuprofène.

Remèdes contre les maux de gorge

Les personnes atteintes d'amygdalite se plaignent de douleurs insupportables. Pour se débarrasser de ce syndrome désagréable, le médecin prescrit des médicaments appropriés. Pour l'amygdalite, des pastilles, des sprays et des aérosols en bidons sont proposés. Ils soulagent tous les sensations douloureuses et suppriment l'inflammation en même temps..

Fondamentalement, les médecins prescrivent les médicaments suivants à leurs patients:

  • Stopangin;
  • Hexoral;
  • Cameton;
  • Ingalipt;
  • Grammidin;
  • Septolet;
  • Strepsils.

Il est important de comprendre que la douleur peut s'aggraver en raison des actions du patient. Vous ne pouvez pas boire de boissons froides, ronger des craquelins et des graines. L'alcool et les cigarettes peuvent également retarder le traitement.

Local

La thérapie complexe implique l'utilisation de médicaments qui peuvent avoir un effet ponctuel. Se gargariser avec des solutions supprime efficacement l'inflammation et les bactéries. Les plus efficaces aujourd'hui sont:

  • Furacilin;
  • Chlorhexidine;
  • Miramistin;
  • Dioxidine.

Les amygdales enflammées sont parfaitement traitées avec la solution de Lugol ou d'Iodinol. Pour renforcer l'immunité locale, les experts prescrivent des probiotiques pour se gargariser..

Avec les médicaments, il est possible d'utiliser des recettes de médecine traditionnelle.

En voici quelques-unes, dont l'efficacité a été prouvée par plusieurs générations de personnes:

  • 1 cuillère à café chacun. les sels et la soude se dissolvent dans un verre avec de l'eau bouillie tiède. La solution obtenue est utilisée pour un rinçage plusieurs fois par jour..
  • 1 cuillère à café de solution de rinçage vinaigre de cidre de pomme et 1 cuillère à soupe. eau. La procédure est effectuée chaque matin et soir.
  • Décoctions aux herbes, à base de camomille, millepertuis, calendula.

Antihistaminiques

Souvent, les patients présentent un gonflement des amygdales et des tissus situés à proximité. En conséquence, des difficultés respiratoires sont observées. Ce syndrome est soulagé par les antihistaminiques. Il est particulièrement important de prendre ces médicaments pour l'amygdalite allergique. Sinon, la maladie peut se transformer en sténose sévère. Il n'est pas facile de trouver le bon médicament parmi un grand nombre de médicaments. Les médecins prescrivent souvent les médicaments suivants:

  • Suprastin;
  • Diazolin;
  • Cétirizine;
  • Loratadin.

Une aide antihistaminique est nécessaire après l'élimination des effets secondaires des médicaments antibactériens. De nombreux patients développent des conséquences telles que des éruptions cutanées et de l'urticaire..

Vasoconstricteur

Un nez qui coule est un symptôme concomitant de l'amygdalite. Le nez se bouche, il devient difficile de respirer, les risques de complications augmentent. Dans de telles situations, un médicament vasoconstricteur est particulièrement efficace. Pour soulager la condition, les gouttes suivantes sont offertes:

  • Xylométazoline;
  • Phényléphrine;
  • Oxymetazoline;
  • Naphazoline.

Ces médicaments sont utilisés le matin et le soir. Si vous les égouttez plus souvent, ils deviennent facilement addictifs pour vous-même, à l'avenir, cela conduit à un dessèchement de la muqueuse nasale.

Thés fortifiants et complexes vitaminés

L'amygdalite entraîne un affaiblissement des fonctions protectrices du corps humain. En conséquence, l'infection commence à se développer librement, sans rencontrer de résistance sur son chemin..

Afin de renforcer la force, les médecins conseillent de prendre des vitamines et des minéraux en association avec le traitement principal.

La vitamine C contribue très bien à augmenter la protection de la vitamine C.En tant qu'antioxydant, elle aide à éliminer les toxines accumulées et les substances nocives produites par les bactéries.

Les thés aux propriétés toniques et anti-inflammatoires aident à soutenir l'organisme. La décoction de rose musquée, le thé à la framboise, les boissons au miel ou au citron sont excellentes à ces fins..

Que peut prescrire un médecin

Si l'amygdalite est difficile à traiter, le médecin peut également prescrire un autre remède. Par exemple, immunostimulant ou immunomodulateur. La prise d'antibiotiques provoque des effets secondaires tels qu'une violation de la microflore intestinale. Pour prévenir le développement de la dysbiose, des bactériophages sont prescrits. Après la fin de l'antibiothérapie, les médecins recommandent des probiotiques et des prébiotiques oraux..

Si après le traitement, il est nécessaire de restaurer le travail de l'estomac et des intestins et que le patient refuse de boire des pilules, vous pouvez utiliser un produit laitier fermenté qui aidera à reprendre la digestion..

Avec quoi pouvez-vous faire l'inhalation?

Un larynx enflammé et une sensation douloureuse prononcée causent de nombreux désagréments. Le soulagement peut être obtenu par inhalation. Les procédures utilisant la chlorhexidine et la furaciline apportent une grande efficacité. Il est préférable d'inhaler avec un nébuliseur. Cet appareil délivre les composants thérapeutiques de la solution de pulvérisation directement aux tissus malades du corps, ce qui, bien sûr, permet un rétablissement rapide..

À la maison, vous pouvez faire des inhalations à la vapeur avec du soda et des herbes. Les huiles essentielles se sont avérées efficaces contre les poches et les problèmes respiratoires.

Moyens de prévention

L'amygdalite est une maladie contagieuse. Il se propage assez facilement et rapidement, par exemple, parmi les membres d'une même famille. Pour arrêter sa propagation, il est nécessaire que la personne malade sélectionne des articles ménagers séparés (vaisselle, serviettes, linge de lit).

Pour soutenir le corps contre une éventuelle infection par une amygdalite, il est recommandé d'utiliser des médicaments spéciaux:

  • Interféron;
  • Amiksin;
  • Viferon;
  • Tiloram;
  • Imudon.

L'amygdalite est une maladie dangereuse qui doit être traitée immédiatement, sinon elle peut rapidement se transformer en une complication grave. Cela ne vaut pas la peine de choisir vous-même des médicaments et d'ignorer les recommandations médicales. Seul un spécialiste peut prescrire une thérapie complexe.

Amygdalite

informations générales

Qu'est-ce que l'amygdalite de la gorge? Les maladies des amygdales sont connues de tous et presque toutes les personnes à un âge ou à un autre ont souffert d'une inflammation aiguë des amygdales palatines (amygdalite aiguë - OT), qui est aujourd'hui l'une des maladies les plus courantes des voies respiratoires supérieures d'une personne de tous les groupes d'âge, juste derrière les ARVI. De plus, chez de nombreux patients ayant subi une amygdalite aiguë, il y a une chronicisation du processus pathologique avec le développement d'une amygdalite chronique. Voici à quoi ressemble l'amygdalite (photo d'une gorge chez un adulte).

Beaucoup ne comprennent pas quelle est la différence et dans la vie quotidienne, ils sont confus dans la terminologie de l'angine et de l'amygdalite. Il n'y a pas de différence entre le terme «amygdalite aiguë» et «amygdalite», et dans la plupart des cas, une amygdalite aiguë signifie une amygdalite. Autrement dit, il n'y a pas de contradiction dans la terminologie de l'amygdalite aiguë et de l'amygdalite, en fait, ce sont des synonymes et dans la pratique de l'ergothérapie est souvent désigné par le terme «amygdalite», cependant, le code de la CIM-10 «amygdalite» est absent en tant que tel. En outre, le terme «amygdalite purulente» est souvent utilisé dans la vie quotidienne, bien que le terme médical «amygdalite purulente (amygdalite)» n'existe pas. Néanmoins, dans la vie quotidienne, discours familier, ce terme est souvent utilisé pour décrire une condition dans laquelle le pus est visuellement visible sur les amygdales. Alors que dans la terminologie médicale, la présence de plaque purulente sur les amygdales est appelée forme folliculaire / lacunaire de l'amygdalite.

Amygdalite aiguë

Il s'agit d'une inflammation aiguë d'un / plusieurs composants de l'anneau pharyngien lymphadénoïde (inflammation des amygdales, souvent palatine) d'étiologie virale ou bactérienne avec une lésion prédominante du parenchyme, de l'appareil folliculaire et lacunaire des amygdales. Code de l'amygdalite aiguë selon la CIM-10 - J03.

Il convient de noter que, selon le concept moderne (Wikipedia), l'amygdalite doit être comprise comme le développement du processus inflammatoire des amygdales au-delà de leur norme physiologique, se poursuivant avec des symptômes cliniques. Cela est dû au fait que les amygdales palatines en relation avec leur fonction principale - la formation de l'immunité - sont dans un processus inflammatoire physiologiquement permanent, ce qui est confirmé par des études histopathologiques des amygdales d'un patient en bonne santé. Avec une immunité normale sur la membrane muqueuse des amygdales palatines et dans leurs profondeurs, dans les cryptes et les lacunes, la microflore conditionnellement pathogène en concentrations naturelles est constamment présente, ce qui ne provoque pas de processus inflammatoire.

Cependant, en cas de reproduction intensive ou d'afflux de l'extérieur, les amygdales palatines activent leur fonction, normalisant ainsi la condition humaine et ne présentent aucun signe clinique. Il s'agit de l'inflammation physiologique dite «minimisée» (réaction de défense), qui diffère de l'inflammation «classique» par l'absence de changements dans la structure des cellules et des tissus. Cependant, lorsque l'équilibre entre les défenses du corps et la microflore pathogène activée avec une activité antigénique accrue est perturbé, le processus inflammatoire «minimisé» dans les amygdales devient incontrôlable et une inflammation aiguë classique des amygdales se développe (amygdalite) avec la formation d'un tableau clinique spécifique de la maladie.

Cependant, souvent, le processus inflammatoire s'étend au tissu de la gorge.Dans de tels cas, nous parlons d'amygdalopharyngite aiguë, caractéristique de la manifestation d'une infection respiratoire aiguë. Si nous parlons des différences entre la pharyngite et l'amygdalite, nous pouvons en général dire qu'il s'agit de diverses maladies en termes d'étiologie, de signes pathomorphologiques et de manifestations cliniques. Quelles autres combinaisons existe-t-il? Beaucoup moins souvent, des infections de la gorge et du larynx se développent simultanément (pharyngite-laryngite). Cependant, dans la pratique clinique, la différence entre pharyngite, laryngite, amygdalite est significative et fondamentale, car la localisation du processus inflammatoire diffère: avec l'amygdalite - dans les amygdales, la pharyngite - dans la muqueuse pharyngée, avec la laryngite - dans le larynx, les caractéristiques de leur manifestation ne sont pas incluses dans le sujet de l'article.

En général, la forte incidence de l'amygdalite aiguë, la contagiosité de l'infection et le risque élevé de chronicité du processus pathologique avec le développement de complications graves nécessitent une vigilance élevée et des soins dans le traitement. Malheureusement, un nombre important de personnes ne sont pas conscientes de l'amygdalite aiguë, beaucoup ne savent pas à quel point elle est dangereuse et la portent «sur leurs pieds», et le traitement dans de nombreux cas ne va pas au-delà du rinçage de la gorge avec diverses solutions, ce qui peut entraîner des conséquences très tristes de l'amygdalite pour le patient, car dans l'amygdalite aiguë BGSGA, le traitement local ne peut remplacer l'antibiothérapie et n'affecte pas le risque de développer des complications auto-immunes tardives.

Amygdalite chronique

L'amygdalite chronique (photo de la gorge ci-dessous) est une maladie infectieuse-allergique courante avec une lésion prédominante du tissu lymphoïde des amygdales pharyngées (palatine, moins souvent - les amygdales pharyngées ou linguales) et leur inflammation persistante. Code ICD-10 de l'amygdalite chronique: J35.0. Il procède par des exacerbations périodiques (amygdalite). L'exacerbation de l'amygdalite chronique se développe le plus souvent dans le contexte de l'hypothermie, du stress. Maladie chronique primaire (survenant sans maux de gorge antérieurs), la TDM est extrêmement rare (dans 3-3,5%). En règle générale, l'infection se concentre sur les amygdales palatines, l'inflammation isolée de l'amygdale linguale est extrêmement rare.

La chronisation du processus pathologique est facilitée par le traitement incomplet de l'inflammation aiguë des tissus des amygdales (retrait précoce / sélection incorrecte des médicaments antibactériens), les maladies des sinus paranasaux, la perturbation prononcée et persistante de la respiration nasale, la rhinite catarrhale chronique, les dents carieuses, etc. la présence de connexions lymphogènes des amygdales avec des organes distants, contribuant à la propagation directe de produits infectieux, toxiques, métaboliques et immunoactifs.

C'est cette caractéristique qui contribue à la formation de réactions allergiques toxiques modérées / sévères de divers systèmes et à la manifestation de maladies / décompensations associées à une amygdalite chronique (amygdalite fréquente, intoxication amygdalogène du corps, développement d'abcès paratonsillaires, péricardite, endocardite, polyarthrite, myocardite et glomérulatite etc.). Il est à noter que la pathologie amygdalienne est associée dans la plupart des cas à Streptococcus pyogenes (GABHS).

La prévalence de la chimiothérapie dans la population est très variable: de 5 à 37% chez les adultes et de 15 à 63% chez les enfants. Souvent, la maladie n'est diagnostiquée que lors de l'examen d'une autre maladie, dans le développement de laquelle l'amygdalite chronique joue un rôle essentiel. Dans de nombreux cas, la chimiothérapie, qui reste longtemps méconnue, acquiert des facteurs négatifs d'infection focale amygdalienne, ce qui affaiblit considérablement la santé du patient, réduit sa capacité à travailler et aggrave sa qualité de vie, et chez un certain nombre de patients, une psychosomatique négative se forme..

Pathogénèse

La base du processus physiopathologique de la maladie chronique est le remplacement réparateur du parenchyme de l'amygdale par du tissu conjonctif. Le principal facteur dans le développement de l'amygdalite chronique est l'agent pathogène caractérisé par le nivellement du stimulus antigénique et la perte totale / partielle d'un contrôle immunologique adéquat, ce qui est dû à la présence d'antigènes imitant dans sa structure.

En conséquence, dans les amygdales, avec l'inflammation productive, il y a un remplacement progressif du parenchyme amygdalien par du tissu conjonctif formé à la suite de la transformation cellulaire-fibreuse à flux lent des fibroblastes, ainsi que la formation de foyers encapsulés de nécrose et l'implication des ganglions lymphatiques adjacents dans le processus inflammatoire.

Dans le même temps, dans les foyers de micronécrose, les antigènes séquestrés des amygdales et les antigènes du pathogène forment un fond immunopathologique, se manifestant par la formation de réactions auto-immunes de type cellulaire / humorale vis-à-vis des tissus des amygdales palatines, ce qui conduit inévitablement à la dégradation de la tolérance immunologique et à la formation de symptômes auto-immuns récidivants..

Classification

Distinguer l'amygdalite aiguë et chronique. À son tour, l'amygdalite aiguë est subdivisée en:

  • Primaire (amygdalite catarrhale, amygdalite folliculaire, amygdalite lacunaire et amygdalite ulcéreuse membraneuse).
  • Secondaire - se développer: avec diverses maladies infectieuses aiguës (amygdalite avec yersiniose, diphtérie, tularémie, mononucléose infectieuse, fièvre typhoïde, scarlatine, etc.); dans le contexte de maladies du système sanguin (leucémie, agranulocytose, aleucies alimentaires toxiques, etc.).

Amygdalite chronique. Quelles sont les formes? Il existe 2 classifications des auteurs principaux de HT.

Classification I. B. Soldatova - l'auteur souligne:

  • Amygdalite chronique compensée. Quel est ce formulaire? Elle se caractérise par la présence uniquement de signes locaux d'inflammation chronique du tissu amygdalien et aucun effet sur l'état général du corps..
  • Amygdalite chronique décompensée. En règle générale, la forme décompensée s'accompagne de phénomènes de décompensation et présuppose les manifestations de maladies / types de décompensation associées à l'amygdalite chronique: rechutes fréquentes d'amygdalite; paratonsillite / abcès paratonsillaire; la présence d'une intoxication amygdalogène (malaise général, température subfébrile et diminution de la capacité de travail); l'apparition de troubles fonctionnels amygdaliens et de maladies des organes internes provoqués par la TDM (endocardite, polyarthrite, péricardite, myocardite, glomérulonéphrite, hépatite, etc.).

B.S. Preobrazhensky / V.T. Palchun. Les auteurs font la distinction entre les formes simples et allergiques toxiques (TAF). À son tour, le TAF est divisé en fonction de la gravité de l'intoxication en TAF I et TAF II.

  • Forme simple - elle se caractérise par la présence de caractéristiques locales uniquement. Moins souvent, la présence de maladies concomitantes peut être notée, mais elles n'ont pas de base infectieuse commune avec CT.
  • TAF I - il est caractérisé par des signes locaux d'inflammation des amygdales et la présence de réactions allergiques toxiques modérément prononcées (température corporelle basse périodique; douleur dans les articulations; épisodes de faiblesse, faiblesse générale, malaise; fatigue rapide, efficacité réduite, mauvaise santé; troubles fonctionnels intermittents de l'activité avec côtés du système cardiovasculaire; augmentation / douleur périodique à la palpation des ganglions lymphatiques; diminution de la capacité de travail; écarts par rapport à la norme des paramètres de laboratoire). Il peut y avoir des maladies concomitantes qui n'ont pas de base infectieuse commune, mais la pathogenèse allergique toxique de la maladie aggrave l'évolution de la maladie concomitante.
  • TAF II - des signes locaux d'inflammation du tissu amygdalien et des réactions allergiques toxiques graves sont caractéristiques (température corporelle basse prolongée, syndrome asthénique, fatigue rapide, douleur intermittente dans les articulations / la région cardiaque, troubles du rythme cardiaque à court terme - extrasystole, tachycardie sinusale / arythmie, troubles fonctionnels genèse infectieuse des reins, du système vasculaire, du foie, des articulations.

Causes de l'amygdalite

L'amygdalite aiguë dans la très grande majorité des cas est causée par des virus, parmi lesquels on trouve souvent des adénovirus, des virus parainfluenza, des virus grippaux A et B, des virus Epstein-Barr, des virus Coxsackie, des entérovirus et des rétrovirus. L'étiologie bactérienne est retrouvée dans 25 à 30% des cas d'OT. Le principal agent bactérien (dans 90 à 95% des cas) est l'infection streptococcique de la gorge - streptocoque hémolytique B du groupe A (abréviation - GABHS), moins souvent - streptocoques d'autres groupes (C et G), beaucoup moins souvent - gonocoques, mycoplasmes, chlamydia, bacille diphtérique... L'amygdalite fongique est encore moins fréquente. On pense que l'amygdalite virale prévaut chez les enfants de moins de 3 ans (70-90%) et après 5 ans, l'amygdalite streptococcique (jusqu'à 30-50% des cas).

L'étiologie de l'amygdalite chronique dans la plupart des cas est directement liée aux maux de gorge transférés. Récemment, malgré le rôle généralement reconnu du streptocoque β-hémolytique du groupe A dans l'étiologie de l'amygdalite chronique et des maladies amygdalogènes d'autres organes, l'infection staphylococcique de la gorge (Staphylococcus aureus), qui est particulièrement souvent semée dans l'amygdalite chronique chez l'enfant, gagne un rôle croissant.

Les principales causes de l'amygdalite chronique sont les caractéristiques histologiques / anatomiques et topographiques des amygdales palatines (présence de conditions favorables à la colonisation et à la végétation de la microflore dans les lacunes), la violation des mécanismes de protection et d'adaptation du tissu amygdalien, y compris une diminution de la fonction de barrière de la membrane muqueuse.

Épidémiologie

Le réservoir et la source de l'infection virale et bactérienne (GABHS) est une personne malade, et beaucoup moins souvent - un porteur asymptomatique. Comment le pathogène bactérien et viral se transmet-il? Les principales voies d'infection sont les gouttelettes en suspension dans l'air et le contact, y compris le contact direct avec les sécrétions des voies respiratoires supérieures. Le taux d'incidence le plus élevé se produit à la fin de l'automne, en hiver et au début du printemps. Selon l'étiologie, les facteurs de risque sont:

  • Contact avec un porteur malade ou asymptomatique.
  • La présence de processus inflammatoires chroniques dans la cavité nasale / les sinus paranasaux et la bouche.
  • Immunité affaiblie.
  • Diminution de la réactivité générale du corps au froid, dans des conditions de fortes fluctuations saisonnières (température et humidité).
  • Prédisposition constitutionnelle à l'amygdalite (chez les enfants de constitution lymphatique-hyperplasique).
  • État du système nerveux central et du système nerveux autonome.
  • Blessures aux amygdales.

L'amygdalite est-elle contagieuse? Oui, avec une étiologie virale, la période d'incubation est de 1 à 6 jours et la période infectieuse est de 1 à 2 jours avant le début de la maladie et jusqu'à 3 semaines après la disparition des symptômes (selon le type de virus). L'infection survient chez environ 2/3 des personnes qui étaient en contact avec le patient. Avec l'étiologie streptococcique (GABHS) - la période d'incubation varie de 12 heures à 4 jours et la période infectieuse de 24 heures à compter du début du traitement antibiotique ou si l'antibiotique n'a pas été utilisé - 5-7 jours après la disparition des symptômes. Risque d'infection à 25%.

Symptômes de l'amygdalite

Symptômes d'amygdalite aiguë

Les signes spécifiques de l'amygdalite aiguë comprennent un mal de gorge. Les signes non spécifiques sont: malaise général, fièvre modérée à sévère, faiblesse, douleurs articulaires / lombaires, maux de tête.

Lors d'un examen objectif, symptômes d'inflammation des amygdales (hyperémie, plaque et œdème), bouchons purulents dans les lacunes, lymphadénite régionale (douleur / hypertrophie des ganglions lymphatiques cervicaux et sous-maxillaires).

En règle générale, les deux amygdales palatines sont touchées, l'inflammation des amygdales d'un côté est beaucoup moins fréquente. Il convient de noter que l'amygdalite virale se déroule avec des phénomènes inflammatoires relativement moins prononcés que l'amygdalite streptococcique. La gravité des symptômes cliniques est largement déterminée par la forme d'amygdalite aiguë.

Amygdalite catarrhale

Apparition aiguë de la maladie. Une sensation de transpiration, de sécheresse et de brûlure apparaît dans la gorge, puis une légère douleur est ajoutée lors de la déglutition. Le patient est préoccupé par la fatigue, un malaise général, des maux de tête, une augmentation de la température corporelle, généralement subfébrile. En pharyngoscopie, hyperémie diffuse et gonflement des bords des arcades palatines et des amygdales, la langue est enduite, sèche.

Il y a souvent une légère augmentation des ganglions lymphatiques adjacents. L'évolution de l'amygdalite catarrhale est généralement relativement facile et sans complications. La durée de la maladie est de 3 à 5 jours. Il y a des changements inflammatoires mineurs dans le sang périphérique.

Amygdalite folliculaire

OT de cette forme se caractérise par une inflammation plus prononcée des amygdales avec des dommages au parenchyme et à l'appareil folliculaire. Il commence par de graves maux de gorge et des frissons soudains avec une forte augmentation de la température jusqu'à 40 ° C. Les phénomènes d'intoxication s'expriment (maux de tête, faiblesse générale sévère, douleurs articulaires, musculaires et cardiaques). Symptômes moins courants de la dyspepsie.

Les amygdales palatines sont fortement œdémateuses et hyperémiques. À la surface des follicules, des formations purulentes blanchâtres-jaunâtres (bouchons) de la taille d'une tête d'épingle sont visibles. La lymphadénite régionale est fortement exprimée. La photo ci-dessous montre une photo d'une gorge avec une amygdalite folliculaire et une photo de bouchons dans la gorge.

La surface de l'amygdale, selon N.P. Simanovsky, devient comme une carte du "ciel étoilé".

Amygdalite lacunaire

L'apparition de la maladie et les symptômes généraux sont similaires à ceux de l'angor folliculaire. Cependant, dans la plupart des cas, l'angor lacunaire est plus sévère que folliculaire. À quoi cela ressemble-t-il en pharyngoscopie? L'image est la suivante: sur la surface fortement hyperémique des amygdales agrandies, des îlots de plaques blanc jaunâtre apparaissent largement la recouvrant (photo du bouchon ci-dessus), tandis que des zones individuelles de plaque se confondent souvent et recouvrent une partie importante de l'amygdale, mais ne vont pas au-delà. La plaque est éliminée facilement et, en règle générale, sans endommager la couche épithéliale. Aux jours 2 à 5 pendant la période de séparation de la plaque, la gravité des symptômes diminue, mais la température reste subfébrile jusqu'à ce que l'inflammation des ganglions lymphatiques régionaux disparaisse. La durée de la maladie est de 5 à 7 jours, avec le développement de complications, elle peut avoir une évolution prolongée.

En plus des amygdales palatines, d'autres accumulations de tissu lymphadénoïde situées à la racine de la langue (amygdalite linguale), dans le nasopharynx (amygdalite rétronasale, amygdalite tubulaire) peuvent être impliquées dans le processus inflammatoire aigu. Parfois, l'inflammation se propage dans tout l'anneau lymphadénoïde pharyngé, provoquant une exacerbation. Il est à noter qu'en cas d'amygdalite d'étiologie virale, survenant en particulier dans le contexte d'ARVI, le patient peut avoir le nez qui coule, une toux et une congestion nasale, la température avec une infection virale est plus proche de 38, et non de 39 ° C.

Amygdalite chronique. Symptômes chez les adultes

Les symptômes de l'amygdalite chronique peuvent varier considérablement en fonction du stade - exacerbation ou en dehors de la période d'exacerbation, et sont également déterminés par la forme de CT.

Dans la forme compensée, seuls des signes locaux d'inflammation chronique des amygdales sont présents. Dans le même temps, la réactivité de la fonction corps / barrière des amygdales n'est pas altérée et il n'y a pas de réponse inflammatoire générale du corps. Pour la période d'exacerbation, la clinique de l'amygdalite catarrhale est caractéristique, cependant, les symptômes sont moins prononcés. En raison de la stagnation prolongée et de la désintégration progressive du contenu des lacunes, les patients développent une odeur désagréable de la bouche. Le diagnostic est posé le plus souvent lors d'un examen préventif, alors que la plupart des patients se sentent pratiquement en bonne santé.

Avec la décompensation de la chimiothérapie, une réaction générale du corps se forme sous la forme d'un syndrome d'intoxication générale à long terme (semaines, mois) sous la forme d'une diminution de l'appétit, d'une fièvre légère, d'un malaise général et d'une fatigue accrue. En outre, la réaction du corps peut s'exprimer par une évolution compliquée de l'angor, le développement de maladies associées (cardiopathie, rhumatisme, thyrotoxicose, arthropathie, glomérulonéphrite, etc.). Ci-dessous, une photo des symptômes de l'amygdalite chez un adulte (forme chronique).

Les signes spécifiques de la chimiothérapie lors de la pharyngoscopie sont:

  • épaississements en forme de crête et hyperémie des bords des arcs palatins;
  • Amygdales lâches / durcies par des cicatrices;
  • adhérences entre les arcades palatines et les amygdales;
  • pus liquide dans les lacunes des amygdales ou des bouchons caséeux-purulents;
  • lymphadénite régionale.

Analyses et diagnostics

Le diagnostic de l'amygdalite aiguë dans la plupart des cas ne pose pas de difficultés et repose sur les plaintes du patient et les données de l'examen instrumental (pharyngoscopie) du patient. Pour le diagnostic de l'amygdalite chronique, une anamnèse approfondie, un examen du patient, un examen instrumental et de laboratoire sont importants. Avec la pharyngoscopie, les amygdales lâches hypertrophiées, parfois remplies de contenu purulent, l'inflammation des arcades palatines est déterminée. Une sonde bulbeuse permet de déterminer la profondeur des interstices, la présence d'adhérences et d'adhérences. À la palpation des ganglions lymphatiques cervicaux - lymphadénite régionale.

Une tâche plus difficile et extrêmement importante consiste à déterminer le facteur étiologique de l'amygdalite, car c'est lui qui détermine le traitement. Pour diagnostiquer une amygdalite bactérienne et virale, un examen bactériologique du matériel de la paroi postérieure du pharynx et des amygdales palatines est effectué, qui présente une sensibilité (90%) et une spécificité élevées (95-99%). Cependant, la méthode de culture ne permet pas de différencier un processus infectieux actif du portage GABHS. Les méthodes de diagnostic express de l'antigène A-streptococcique dans les frottis prélevés dans la gorge permettent d'obtenir une réponse en 15 à 20 minutes, mais malgré la forte spécificité des tests express (95-98%), les tests de 1ère génération se caractérisent par une sensibilité relativement faible (environ 60-80%), c'est-à-dire qu'avec un résultat négatif, l'étiologie streptococcique de la maladie ne peut être complètement exclue. Par conséquent, il est important d'utiliser des tests rapides de la génération II, qui présentent une spécificité (94%) et une sensibilité (environ 97%) élevées par rapport au BGSHA..

De plus, pour le diagnostic différentiel de l'amygdalite bactérienne et virale, une échelle Centor / McIsaac modifiée est utilisée (tableau ci-dessous).

Il est basé sur une évaluation de cinq indicateurs (température corporelle> 38 ° C, présence / absence de toux, plaque sur les amygdales / leur hypertrophie, douleur et hypertrophie des ganglions cervicaux, âge du patient) en attribuant 1 point à chaque critère. En résumant les points, il est vraisemblablement possible de déterminer l'étiologie de l'amygdalite, où une somme de 3-5 points avec une fiabilité de 35-50% indique une amygdalite induite par BGSHA, et de -1 à 2 points indique un faible risque (2-17%) d'infection par BGSHA.

Le diagnostic différentiel de l'amygdalite est effectué avec un certain nombre de maladies qui accompagnent les maladies des amygdales et, tout d'abord, il s'agit d'abcès paratonsillaire, de mononucléose infectieuse, de diphtérie, de yersiniose, d'amygdalite gonococcique, de thyroïdite aiguë, de candidose, de leucémie, d'agranulocytose, etc..

Traitement de l'amygdalite

Traitement de l'amygdalite aiguë

Les principaux principes du traitement étiologique sont: avec l'étiologie virale de l'ergothérapie - la nomination d'un traitement symptomatique. Les antibiotiques systémiques pour l'amygdalite virale ne sont pas recommandés. L'efficacité des médicaments antiviraux dans le traitement de cette maladie est également considérée comme discutable. Avec la genèse bactérienne de l'OT, il est nécessaire d'effectuer une antibiothérapie systémique, dont le but est d'éradiquer le pathogène (BGSHA), de réduire la contagiosité (limiter le foyer de l'infection), de parvenir à une récupération clinique et de prévenir les complications précoces et tardives. En règle générale, dans la plupart des cas, le traitement est effectué en ambulatoire, c'est-à-dire que l'amygdalite est traitée à domicile. L'hospitalisation est effectuée uniquement si le patient est dans un état grave et si un traitement par perfusion est nécessaire en raison du refus du patient de recevoir des liquides / aliments.

Le traitement OT de toute étiologie comprend dans la période aiguë (les 3-4 premiers jours) de la maladie, le repos au lit, un régime modéré avec une prédominance de végétaux et de produits laitiers, une consommation abondante.

Les principaux médicaments pour l'antibiothérapie systémique orale sont les doses d'amoxicilline 2 (45-50 mg / kg / jour), Flemoxin Solutab, Flemoklav Solutab et la phénoxyméthylpénicilline (50-100 mille unités / kg / jour). Un point important est la durée du comportement de l'antibiothérapie.

Les antibiotiques pour l'amygdalite chez l'adulte doivent être prescrits pendant une période de 10 jours (sauf pour l'azithromycine), ce qui permet de parvenir à une éradication complète du BGSHA. La réduction du moment de l'administration du médicament contribue à une éradication insuffisante de l'agent bactérien et crée un risque élevé de rechute, de sélection de la flore résistante et de développement de complications. Si le patient a des antécédents de réaction allergique aux médicaments du groupe pénicilline, le traitement initial est réalisé avec des céphalosporines de la génération I-II (Cephalexin, Cefuroxime Axetil). Pour soulager le syndrome douloureux sévère, la nomination d'AINS systémiques (ibuprofène) est indiquée, avec une augmentation de la température corporelle> 39 ° C, le paracétamol est prescrit.

En parallèle, un traitement local de l'inflammation des amygdales est effectué (inhalations, rinçages, pastilles). La thérapie locale comprend principalement des gargarismes avec des solutions antiseptiques ou anti-inflammatoires, ce qui permet l'élimination mécanique des détritus des amygdales.

À cet effet, Chlorophyllipt (1 cuillère à café dans 100 ml d'eau), Chlorhexidine, Benzydamine, Bétadine, une solution de furaciline / permanganate de potassium, huile essentielle d'arbre à thé (4-5 gouttes goutte à goutte dans une cuillère à café de soude / sel et incorporez 200 ml de chaud eau), Miramistin 3-4 fois par jour, Lugol - spray. La solution de Lugol, Protargol, est utilisée pour traiter (lubrifier) ​​le pharynx et les amygdales. En outre, pour le soulagement du syndrome d'intoxication, il est recommandé de prendre des comprimés résorbables Lizobact, qui contient du lysozyme, qui aide à réduire la charge antigénique sur le corps. Il convient de noter que la procédure de rinçage de la gorge est d'une importance capitale en ce qui concerne l'irrigation de la gorge avec des aérosols, cependant, il est important d'observer un certain nombre de conditions:

  • Les solutions de gargarisme doivent être chaudes et fraîches.
  • La procédure est effectuée au moins 3 fois par jour (après les repas).
  • Le temps devrait prendre au moins 1 minute, après la procédure, vous ne devez ni manger ni boire pendant 20 à 30 minutes.

Dans le même temps, il est important de prendre en compte que le traitement local de l'amygdalite aiguë BGSHA ne peut pas remplacer la nomination d'une antibiothérapie systémique, car le risque de développer des complications auto-immunes tardives n'affecte pas.

Amygdalite chronique - traitement chez l'adulte

Comment l'amygdalite chronique est-elle traitée chez l'adulte? Le traitement de l'infection focale amygdalienne chronique est actuellement considéré non pas tant que la réhabilitation de l'appareil lymphoïde pharyngé, mais comme un problème clinique général de renforcement et d'amélioration du corps. Traitement à la fois conservateur et chirurgical du chr. l'amygdalite vise à éliminer les processus immunopathologiques induits, ce qui minimise le risque de développer des complications systémiques. En outre, lors du choix d'une méthode de traitement de la chimiothérapie, il est nécessaire de prendre en compte la forme clinique, la présence et la forme de décompensation..

Il faut dire tout de suite que la réponse à la façon de guérir rapidement ou comment s'en débarrasser pour toujours, ainsi que comment guérir une fois pour toutes l'amygdalite chronique, n'existe pas, en particulier avec des symptômes de décompensation. Tout d'abord, parce que l'effet du traitement dépend de nombreux facteurs: la forme de la maladie, l'état de l'immunité du corps, la présence de complications, la rapidité et l'adéquation de la thérapie. Qu'il soit nécessaire de retirer les amygdales ou non - cette question est toujours décidée sur une base individuelle.

Le traitement conservateur de la chimiothérapie est indiqué sous forme compensée, moins souvent décompensée si le patient présente des contre-indications au traitement chirurgical (diabète sucré sévère, hémophilie, insuffisance rénale / cardiaque, angine de poitrine, etc.) et doit être global et progressif. Le traitement de l'exacerbation de la tomodensitométrie est effectué de la même manière que le traitement de l'amygdalite aiguë avec la prescription obligatoire d'une antibiothérapie systémique, ce qui est particulièrement important pour les formes allergiques toxiques I et II avec assainissement de tous les foyers d'inflammation (amygdales, fosses nasales, bouche, nasopharynx et sinus paranasaux) - lavage par aspiration active des lacunes amygdales palatines, poches et plis de l'amygdale, ainsi que les effets médicinaux locaux avec les médicaments ci-dessus.

Comment traiter l'amygdalite chronique en rémission? En dehors de la période d'exacerbation (au stade de la rémission), divers agents sont largement utilisés qui augmentent la résistance générale du corps - immunostimulants / immunocorrecteurs: préparations du thymus (Timoptin, Timalin, Vilozen), peptides à action immunorégulatrice, hépatoprotectrice, antioxydante et détoxifiante (Likopid, Imunofan) ), lipopolysaccharides antigéniques (pyrogène, imudon, ribomunil).

Des préparations naturelles-immunostimulantes (teinture de Ginseng, Echinacea, Leuzea) peuvent également être prescrites; vitamines (antioxydants) des groupes A, C, E; phytopréparations (Tonsinal, Tonsilgon); homéopathie (Tonsilotren, Mucoza compositum, Angin-hel, Traumeel, Lymphomyosot, Euphorbium, Tonsillo-compositum, EDAS 117, 125, 126, Echinacea compositum). Pour le soulagement du syndrome asthénique pendant la période de convalescence, des remèdes à base de plantes (Immunal, Fitolon, Lesmin), des complexes vitaminiques et minéraux sont utilisés. Un spa et un traitement climatique périodiques sont recommandés - boue, aérothérapie, thalassothérapie, héliothérapie.

Les cours de traitement doivent être effectués au moins 3 fois par an, et notamment en basse saison. Cependant, si un patient avec une forme simple de CT ou de TAF I a des rechutes même après la fin du premier traitement, et qu'il y a du pus dans les amygdales palatines (amygdalite purulente) et que la formation de masses caséeuses est observée, alors vous devez vous concentrer sur l'amygdalectomie (ablation des amygdales dans l'amygdalite chronique). En général, l'efficacité d'une méthode de traitement conservatrice varie entre 71 et 85%.

Amygdalite chronique, traitement avec des remèdes populaires

Dans la plupart des cas, le traitement de l'amygdalite à domicile chez l'adulte est effectué à l'aide de remèdes populaires. Presque tout le monde sait que si les ganglions lymphatiques amygdaliens sont hypertrophiés - la cause de l'amygdalite, dont le traitement au niveau du ménage est connu de tous. En règle générale, les méthodes traditionnelles de thérapie sont utilisées. Les méthodes traditionnelles de traitement de l'amygdalite incluent l'utilisation de décoctions à base de plantes, qui peuvent être achetées à la chaîne de pharmacies. L'effet cicatrisant est obtenu grâce aux phytoncides, huiles essentielles, alcaloïdes, vitamines et tanins contenus dans les plantes. Pour la thérapie antibactérienne, on utilise des décoctions de fleurs de camomille, de thym, de sauge, de calendula, de millepertuis, etc. Pour stimuler l'immunité, on utilise la collecte de prêle, de romarin sauvage, de millepertuis, de réglisse, de racine de calamus et d'églantier séché de l'herbe. Sur Internet, vous pouvez trouver des critiques positives du traitement avec du jus de tussilage avec du vin rouge et du jus d'oignon; jus de citron avec sirop d'églantier, jus d'ail. Souvent, dans la médecine traditionnelle, le miel et les produits de la ruche (teinture alcoolique de propolis) sont utilisés.

Cependant, malgré de bonnes critiques et de nombreuses publications et forums spécialisés décrivant comment traiter diverses maladies des amygdales à la maison, n'oubliez pas que vous, en fait, vous auto-médicamentez et que toute la responsabilité en incombe à vous. La meilleure option est d'utiliser des remèdes populaires comme traitement complémentaire. Pour ceux qui souhaitent recevoir des informations professionnelles complètes sur HT, nous pouvons recommander le livre "Amygdalite chronique. La science de la victoire. Le guide complet ".