Principal

Pituitaire

Le taux de progestérone pendant la grossesse

La progestérone est appelée hormone de grossesse, bien qu'elle soit également synthétisée dans le corps des femmes non enceintes. En 1900, on a découvert que l'ovule ne se développait pas dans l'utérus si l'ovaire n'avait pas de corps jaune (une glande temporaire qui produit de la progestérone). En 1934, les scientifiques ont déterminé la formule de l'hormone et l'ont nommée cétone stéroïde progestative. C'est à partir de fragments de ces mots que se forme le terme progestérone..

Fonctions pendant la grossesse

Les récepteurs de cette hormone se trouvent dans de nombreux organes et tissus: endomètre, myomètre, ovaires, corps jaune, glandes mammaires. On les trouve également dans les poumons, le pancréas, les bronches, l'endothélium vasculaire et le tissu osseux. Par conséquent, presque tous les organes réagissent aux changements de concentration de progestérone dans le sang..

Pendant la gestation, la progestérone:

  • stimule la croissance des glandes mammaires;
  • bloque la lactation;
  • inhibe les réactions immunitaires de rejet de l'ovule;
  • réduit la contractilité de l'utérus et empêche la naissance prématurée;
  • assure une fonction de «verrouillage» du col de l'utérus, protégeant le fœtus des influences extérieures.

Formation de progestérone

Dans la période initiale après la conception, la progestérone est formée par le corps jaune. C'est une glande temporaire qui se forme dans l'ovaire, là où se trouvait le follicule de l'ovule. Le corps jaune se forme à chaque cycle menstruel, que la fécondation ait eu lieu ou non. Mais si cela ne s'est pas produit, le corps jaune est réduit. Si la conception a eu lieu, l'hormone hCG est libérée, ce qui soutient la glande temporaire. En conséquence, il fonctionne pendant une longue période - jusqu'à ce que le placenta se forme et assume la responsabilité de produire de la progestérone.

La période pendant laquelle il y a un changement de la source principale de l'hormone de grossesse est appelée changement lutéo-placentaire. À ce moment, la quantité de progestérone dans le sang diminue. C'est pourquoi c'est lors du changement lutéo-placentaire que l'on observe le plus grand nombre d'avortements spontanés (de 6 à 9 semaines).

À l'avenir, la progestérone est produite par le placenta pendant la grossesse. La majeure partie va dans le sang de la mère, de sorte que le niveau de l'hormone augmente considérablement. Une petite proportion de cette substance reste dans les tissus du fœtus - la progestérone est utilisée comme substrat pour la formation d'hormones stéroïdes dans le cortex surrénalien. La biosynthèse placentaire atteint 250-300 mg par jour.

Normes

Pendant la grossesse, la progestérone dans le sang augmente constamment. Déjà au 1er trimestre, sa concentration peut atteindre 80-140 mmol / l, puis elle ne fait qu'augmenter. Le nombre de métabolites de cette hormone augmente également de manière significative: les neurostéroïdes, appelés allopregnanolone et prégnénolone. Ce sont des agonistes (stimulants) de l'acide gamma-aminobutyrique, ils ont donc des effets sédatifs et anti-anxiété..

Le taux de progestérone pendant la grossesse par semaine est indiqué dans le tableau:

Le taux de progestérone pendant la grossesse
L'âge gestationnel
(semaines)
Niveau de progestérone
(ig / ml)
Niveau de progestérone
(nmol / l)
1212 - 18,238,15 - 57,8
5 - 618,6 - 21,759,1 - 69
7 - 820,3 - 23,564,8 - 75
9 - 1023 - 27,673,1 - 88,1
11 - 1229 - 34,592,1 - 110
13 - 1430,2 - 4096 - 127,2
15 - 1639 - 55,7124 - 177,1
17 - 1834,5 - 59,5111 - 189
19 - 2038,2 - 59,1121,7 - 187,8
21 - 2244,2 - 69,2140,6 - 220
23 - 2459,3 - 77,6188,9 - 247,1
25 - 2662 - 87,3197,2 - 277,8
27 - 2879 - 107,2251,2 - 340,9
29 - 3085 - 102,4270,2 - 326
31 - 32101,5 - 126,6323,1 - 402,8
33 - 34105,7 - 119,9336,3 - 381,4
35 - 36101,2 - 136,3Z21,7 - 433,1
37 - 38112 - 147,2356,1 - 468,1
39 - 40132,6 - 172421 - 546

Un déficit en progestérone au cours des 2e et 3e trimestres ne se produit pratiquement pas. Le placenta fait face à sa fonction et fournit au corps cette substance au maximum. Dans le même temps, au 1er trimestre, l'hormone n'est souvent pas suffisante. Pour éviter une perte périnatale, ces femmes doivent le recevoir sous forme de médicaments..

Effet sur le système nerveux central

Une augmentation de la production de progestérone provoque un changement dans le comportement d'une femme, son état psychologique. Ceci est facilité non pas par l'hormone elle-même, mais par ses métabolites: l'alloprégnanolone et la prégnénolone. Le plus souvent, ils présentent des propriétés sédatives, provoquant:

  • somnolence;
  • anxiété réduite.

Mais ces mêmes substances peuvent provoquer des effets opposés: agressivité, irritabilité, insomnie. Une augmentation de la formation d'allopregnanolone explique non seulement des changements dans le comportement d'une femme enceinte, mais également certains symptômes du syndrome prémenstruel.

Que faire en cas de panne?

Si un corps jaune pleinement fonctionnel ne se forme pas dans l'ovaire, il n'y a pas assez de progestérone. Cela conduit à une grossesse manquée ou à une fausse couche entre les semaines 6 et 9. Le manque de progestérone est appelé insuffisance du corps jaune ou insuffisance lutéale. Elle peut être compensée par une hormonothérapie..

Les médicaments sont principalement utilisés:

  • progestérone micronisée - utilisée par voie intravaginale ou sublinguale (absorbée sous la langue), rarement prise par voie orale;
  • dydrogestérone - un analogue synthétique de la progestérone, particulièrement efficace en cas d'altération de la sensibilité de l'appareil récepteur de l'endomètre.

Ces médicaments sont toujours utilisés dans les cas où la grossesse est survenue à la suite de l'utilisation de technologies de procréation assistée (FIV, induction médicamenteuse de l'ovulation). Avec la stimulation hormonale de la maturation des ovocytes dans les ovaires, plusieurs corps jaunes peuvent se former, mais ils sont souvent défectueux et ne sont pas en mesure de répondre pleinement aux besoins du corps d'une femme enceinte en progestérone. Par conséquent, ils reçoivent tous des médicaments préventifs. Les médicaments de phase lutéale réduisent le risque d'avortement spontané.

Drogues

Le problème de l'utilisation de la progestérone sous forme de médicaments est sa faible biodisponibilité. Il est mal absorbé dans l'intestin lorsqu'il est pris par voie orale, ainsi qu'en cas d'administration sublinguale et vaginale. Il existe une solution d'huile pour injection, mais les injections quotidiennes, nécessaires pendant une longue période, altèrent la tolérance au traitement.

Le problème a été résolu en 1961. Durant cette période, un analogue synthétique de la progestérone est apparu: la dydrogestérone, qui est encore largement utilisée. Il est produit sous le nom commercial Dufaston.

En 1980, la technologie de micronisation de la progestérone a été découverte. Aujourd'hui, ces médicaments sont largement utilisés pour soutenir la deuxième phase du cycle (Utrozhestan, Prajisan). Aujourd'hui, la progestérone micronisée, encapsulée dans des supports de liposphère, est utilisée dans les comprimés et gels vaginaux. Certaines formes posologiques se dissolvent sous la langue. Moins fréquemment, l'administration orale est utilisée, mais des études ont montré qu'avec cette méthode d'administration, la biodisponibilité des médicaments est plus faible (moins de progestérone entre dans la circulation sanguine).

La progestérone est l'hormone la plus importante, sans laquelle il est impossible de concevoir un enfant ou de porter une grossesse. La carence en cette substance est la deuxième cause la plus fréquente de fausse couche après des mutations génétiques et chromosomiques chez les embryons. La concentration de l'hormone augmente pendant la gestation, atteignant un maximum au 3ème trimestre. Si cela ne suffit pas au 1er trimestre, la carence peut être reconstituée à l'aide de médicaments contenant une hormone naturelle sous forme micronisée ou ses analogues synthétiques.

Quelle est l'hormone progestérone responsable chez la femme?

Souvent, les maux de tête, les problèmes de cheveux et de peau sont attribués à des changements liés à l'âge ou à une fatigue chronique. Mais la raison réside souvent dans l'hormone, dont les fonctions ont un effet complexe sur le corps féminin..

  1. Quelle est l'hormone progestérone
  2. Quelles fonctions fait
  3. Système reproducteur
  4. Équilibre hormonal
  5. Cuir
  6. système nerveux central
  7. Comportement sexuel
  8. Le taux de progestérone dans le sang chez la femme
  9. Indicateurs standards pour phases m / c
  10. Comment se faire tester pour la progestérone
  11. Lorsqu'un niveau élevé peut être observé
  12. Causes et symptômes d'un faible taux de progestérone
  13. Progestérone pendant la grossesse
  14. Taux de progestérone pendant la grossesse
  15. Médicaments pour augmenter les niveaux de progestérone
  16. Utrogectan® (Utrogectan)
  17. Progestérone (progestérone)
  18. Solaray, mélange d'hormones féminines SP-7C, 180 capsules végétariennes
  19. Teneur en progestérone dans les aliments

Quelle est l'hormone progestérone

La progestérone est une hormone qui contrôle la fonction de reproduction, le m / c (cycle menstruel) et la grossesse. Les moindres perturbations dans les processus entraînent une modification des indicateurs hormonaux. C'est le principal progestatif du corps. On lui attribue le rôle d'intermédiaire métabolique clé dans la synthèse d'autres stéroïdes endogènes.

Malgré le rôle fondamental de l'hormone dans l'organisme, ses propriétés et son degré d'influence sur l'organisme n'ont pas été complètement étudiés. Seuls les prérequis et certaines raisons sont connus qui affectent les sauts d'indicateurs par rapport aux limites de la norme..

La progestérone joue un rôle majeur dans la fonction cérébrale en tant que neurostéroïde.

La progestérone est produite par deux organes:

  • glandes surrénales;
  • une glande sécrétoire temporaire formée à la fin de la période d'ovulation (la glande est également appelée le corps jaune).

Grâce à la synthèse de l'hormone dans le corps féminin, il y a un développement actif de la couche muqueuse (muqueuse utérine), stimulation de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Dans le contexte de tels changements, la préparation de l'utérus pour recevoir un ovule fécondé est lancée. Lors de la grossesse, la progestérone commence à être produite, y compris par le placenta.

Le niveau hormonal est influencé par l'âge de la femme et la phase m / c.

Quelles fonctions fait

La progestérone dans le corps féminin se voit attribuer l'un des rôles fondamentaux.

Système reproducteur

Un autre nom de la progestérone est l'hormone de grossesse. Grâce à son effet, le processus de préparation de l'utérus à la conception est lancé. Après la fécondation, il réduit la réponse immunitaire, ce qui empêche le rejet d'embryons. Lorsque vous portez un fœtus, la progestérone aide à faciliter le déroulement de la grossesse. Après l'accouchement, une diminution de sa synthèse est un signal pour le début de la lactation..

Équilibre hormonal

La progestérone est impliquée dans la synthèse d'autres hormones. Le déséquilibre des substances a un effet négatif sur la production de corticostéroïdes, l'activité de l'aldostérone et la fonction œstrogène..

Le rôle de l'hormone dans les processus sous-cutanés est un sujet de débat parmi les scientifiques. Il existe une hypothèse selon laquelle la présence de récepteurs de progestérone dans l'épiderme forme un lien entre la peau et l'hormone. Une diminution de la production d'hormones peut provoquer la formation de rides, une perte d'élasticité. La fonctionnalité de la progestérone dans ce sens a été partiellement prouvée. La dynamique positive de l'hormonothérapie est mise en évidence par de nombreux cas dans lesquels une amélioration significative de la structure de la peau, son rajeunissement.

système nerveux central

La production de progestérone est une condition préalable à la synthèse de l'allopregnanolone. Les deux hormones sont impliquées dans l'adaptation aux situations de stress, diffèrent par leur activité immunomodulatrice et ont des propriétés cytoprotectrices. Ils sont associés à des mécanismes moléculaires pour interrompre la neurogenèse et la neuroinflammation dans le cerveau..

Comportement sexuel

Le tandem de progestérone et d'allopregnanolone stimule la libido chez la femme. Des recherches menées sur ce sujet ont prouvé le lien entre l'élévation hormonale et le comportement sexuel de la gent féminine.

Le taux de progestérone dans le sang chez la femme

Les limites normatives de la progestérone sont des indicateurs conditionnels qui ne reflètent pas les pathologies causées par une carence ou une augmentation de la teneur en hormone dans le sang. Lors de la réalisation d'une étude sur le biomatériau chez la femme, différentes formes tabulaires sont utilisées..

Indicateurs standards pour phases m / c

Nom de la périodePlage normale, nmol / l Folliculaire0,32-2,25 Ovulation0,49-9,41 Lutéal6,95-56,63 Post-ménopausemoins de 0,64

Le grand emballement des données périodiques est dû à l'influence de nombreux facteurs. Parmi les principaux:

  • l'état émotionnel d'une femme;
  • Heures du jour;
  • exercice physique;
  • Mode de vie.

Pendant la grossesse, l'indicateur est bien supérieur aux valeurs données dans le tableau, ce qui confirme une fois de plus la relation entre l'hormone et la fonction reproductrice..

Comment se faire tester pour la progestérone

L'étude ne nécessite pas de préparation particulière. Mais certaines nuances existent encore.

  • Il n'est pas recommandé de manger 8 heures avant d'aller à la clinique.
  • Si m / c dépasse 31 jours, un prélèvement sanguin est effectué le 28-29ème jour.

Avant de prendre du biomatériau, le personnel médical précise la date de la dernière menstruation, s'intéresse à la période m / c.

En l'absence de problèmes de menstruation, un prélèvement sanguin est prévu le 21ème jour du cycle de 28 jours (le matin). C'est le moment le plus favorable lorsque les niveaux de progestérone approchent du point le plus élevé. Parfois, l'étude est réalisée les 22-23 jours du cycle. Mais ces données ont une fraction de l'erreur.

Des tests répétés peuvent être nécessaires pour les violations du m / c. La date est choisie en tenant compte de l'ovulation, qui est déterminée à l'aide de tests express. Une méthode simple est également utilisée, qui consiste à mesurer la température. Le prélèvement sanguin est effectué le 6-7ème jour après la libération de l'ovule de l'ovaire dans la trompe de Fallope.

Pendant la grossesse et la ménopause, le test peut être programmé pour n'importe quel jour.

Avant de prendre le biomatériau, le patient consulte un spécialiste. Clarifie les informations importantes concernant l'utilisation des produits pharmaceutiques, les maladies des organes féminins, de la glande thyroïde et de la peau. Si nécessaire, le médecin vous prescrira une référence à un spécialiste de profil étroit:

  • gynécologue;
  • endocrinologue;
  • dermatologue (s'il y a des problèmes de peau).

Lorsqu'un niveau élevé peut être observé

Il est considéré normal d'augmenter le niveau de l'hormone pendant la grossesse. Cependant, la progestérone peut dépasser considérablement la norme chez les femmes non enceintes en âge de procréer. Parmi les raisons probables:

  • hyperplasie surrénale;
  • kyste du corps jaune;
  • tumeur ovarienne;
  • saignements utérins chroniques;
  • prendre des contraceptifs oraux, d'autres médicaments qui incluent des progestatifs;
  • déséquilibre hormonal.

Seule une analyse de laboratoire peut détecter une augmentation du niveau de l'hormone. Cependant, certains symptômes apparaissent avec une augmentation de la valeur de la progestérone..

  1. La formation d'un grand nombre d'acné sur la peau.
  2. Maux de tête réguliers et assez vifs.
  3. Poils abondants.
  4. Gain de poids déraisonnable.
  5. Fatigabilité rapide accompagnée de stress et de dépression.
  6. Problèmes menstruels.
  7. Augmentation de la réaction allergique.
  8. Fluctuations déraisonnables de la pression artérielle dans les deux sens.
  9. Sensations douloureuses dans les glandes mammaires.
  10. Écoulement vaginal avec gouttes de sang.

Une progestérone avec un taux supérieur à la normale peut indiquer des pathologies telles qu'un dysfonctionnement du cortex surrénalien. C'est le problème le plus courant qui cause l'échec de nombreuses hormones. Ils peuvent être synthétisés en volume insuffisant ou en excès.

Une valeur accrue de la progestérone provoque souvent des pathologies de grossesse. Par exemple, dérapage kystique. Les niveaux d'hormones sont au-dessus du seuil de grossesse le plus élevé. L'essence du problème réside dans la fécondation d'un ovule avec deux spermatozoïdes en même temps, ou dans la réception de matériel maternel défectueux. La maladie nécessite un traitement sérieux, qui comprend une chimiothérapie. Cette approche est due au risque élevé de développer des tumeurs malignes..

Des taux élevés de progestérone provoquent le cancer de l'ovaire. Pour exclure les facteurs de prédisposition, le patient est référé à un gynécologue avant le test..

Causes et symptômes d'un faible taux de progestérone

De faibles taux d'hormones sont un facteur prédisposant à l'infertilité et à l'avortement spontané au cours du premier trimestre. Son manque conduit à des maladies des organes féminins.

Les manifestations suivantes devraient susciter des soupçons:

  • menstruations abondantes et douloureuses;
  • hypertrophie des glandes mammaires, sensation de douleur en les touchant;
  • sautes d'humeur fréquentes et déraisonnables;
  • maux de tête croissants;
  • irritabilité inhabituelle;
  • gonflement des jambes, apparition d'une sensation de lourdeur en eux;
  • gain de poids déraisonnable;
  • froideur dans les membres;
  • pâleur, peau sèche;
  • chute de cheveux;
  • transpiration excessive;
  • constipation;
  • démangeaison de la peau;
  • mauvais rêve.

Les principaux provocateurs de la baisse de la valeur de l'hormone sont:

  • infections génitales;
  • insuffisance du corps jaune;
  • sous-développement du placenta;
  • un cycle menstruel instable;
  • prendre des produits pharmaceutiques hormonaux pendant une longue période;
  • saignement utérin.

Progestérone pendant la grossesse

L'interprétation de l'analyse hormonale est effectuée par un spécialiste qualifié - un obstétricien-gynécologue. Il prend en compte non seulement les valeurs relatives à la norme, mais prend également en compte la durée de la grossesse, la nature de son évolution.

Taux de progestérone pendant la grossesse

Période trimestrielleNiveau hormonal, ng / mlNiveau hormonal, nmol / lPremière

(hebdomadaire: 13-24)35,6-286,211,19–90Deuxième (hebdomadaire: 1-12)81,2-284,325,5-89,4Troisième (hebdomadaire: 25-42)153,9-1343,5548,4-422,5

Médicaments pour augmenter les niveaux de progestérone

Utrogectan® (Utrogectan)

La base de la composition est la progestérone micronisée. Une gélule contient 100 ou 200 mg (selon la posologie du médicament). La forme de la capsule 100 mg est ronde, 200 mg est ovale. Remplissage de la coque gélatineuse - suspension huileuse homogène.

Les principales directions d'utilisation de l'agent pharmaceutique à l'intérieur:

  • infertilité due à une insuffisance lutéale;
  • la menace d'interruption de grossesse;
  • syndrome prémenstruel;
  • maladie fibrokystique du sein;
  • violation du cycle menstruel en raison de l'infertilité ou de l'échec du processus d'ovulation;
  • traitement hormonal substitutif pendant la transition ménopausique ou après la ménopause.

La méthode d'utilisation intravaginale de l'agent est également pratiquée. Il est recommandé pour les problèmes suivants:

  • ovaires non fonctionnels ou manquants;
  • la menace d'avortement;
  • ménopause prématurée;
  • infertilité (la cause est une insuffisance lutéale).

Utrozhestan est utilisé en préparation pour la fécondation in vitro pour soutenir la phase lutéale.

Le produit pharmaceutique a un certain nombre de restrictions sur son utilisation. Le médecin doit en tenir compte lors de l'élaboration d'un schéma thérapeutique. Parmi les contre-indications:

  • allergie aux composants de la composition;
  • problèmes de veines (thrombose);
  • hémorragie intracrânienne;
  • accident vasculaire cérébral, crise cardiaque;
  • saignement vaginal d'étiologie inexpliquée;
  • oncologie des glandes mammaires, des organes génitaux;
  • avortement incomplet;
  • pathologie génétique du foie (porphyrie), autres maladies des organes;
  • période de lactation;
  • âge jusqu'à 18 ans.

Le schéma thérapeutique est déterminé individuellement. L'annotation offre les options suivantes:

  • avec la menace d'interruption de grossesse - apport quotidien de 200 à 600 mg / jour. (au troisième trimestre, ne nommer qu'après avoir évalué les données cliniques);
  • à la transition ménopausique - le taux quotidien est de 200 mg, la durée du cours est de 12 jours;
  • après le début de la ménopause - le taux quotidien est de 100 à 200 mg, la durée du traitement est déterminée individuellement;
  • pour maintenir la phase lutéale - le taux quotidien est de 200 à 400 mg, la prise commence de 17 à 26 jours m / c, un cours de dix jours est proposé.

Le coût du produit est d'environ 400 roubles (dosage 100 mg, 28 capsules).

Progestérone (progestérone)

L'outil est disponible sous forme de solution injectable de différentes concentrations: 10 et 25 mg. Le composé actif est la progestérone.

Le principal domaine d'application du produit pharmaceutique:

  • métrorragie;
  • fausse couche habituelle;
  • saignements utérins associés à un dysfonctionnement génital;
  • aménorrhée.

Le schéma thérapeutique est déterminé individuellement, en tenant compte des caractéristiques de l'organisme et des données des études cliniques. L'apport journalier maximal est de 0,025 g.

Avant d'utiliser le produit, vous devez lire les restrictions. Le médicament ne doit pas être utilisé en présence d'un dysfonctionnement rénal ou hépatique. Le fabricant souligne également les contre-indications suivantes:

  • carcinome du sein;
  • hépatite;
  • saignement vaginal d'origine inconnue;
  • pathologie thromboembolique.

Le coût du produit est de 306 roubles (dosage 10 mg / ml, 10 ampoules).

Solaray, mélange d'hormones féminines SP-7C, 180 capsules végétariennes

Le produit est développé sur la base de composants d'origine végétale. La composition riche aide à restaurer la synthèse de diverses hormones dans le corps qui sont importantes pour la santé des femmes. Parmi les ingrédients actifs utilisés dans la production:

  • Racine de réglisse;
  • feuilles de framboise;
  • camomille;
  • graines de fenugrec;
  • igname sauvage, etc..

Le complément alimentaire est recommandé pour une utilisation avec une FSH élevée, des troubles du cycle et une préménopause. Prenez des capsules trois fois par jour avant les repas ou avec de la nourriture..

Le fabricant met en garde contre les restrictions. Ils s'appliquent aux périodes de grossesse et d'allaitement. Il est également déconseillé de prendre des compléments alimentaires avec une pression artérielle élevée. Vous ne devez pas utiliser la composition si vous êtes allergique aux composants de la composition.

Prix ​​moyen - 801 roubles.

Teneur en progestérone dans les aliments

En cas de manque de progestérone, les experts conseillent d'inclure des aliments contenant une hormone naturelle dans l'alimentation. Ils sont bien absorbés par l'organisme, mais ils ne doivent pas remplacer la pharmacothérapie. Il n'y aura pas de forte augmentation de l'indicateur de la nourriture.

Pour ramener les indicateurs de progestérone à la plage normale, il est recommandé d'inclure dans le menu des plats préparés à partir des ingrédients suivants:

  • Avocat;
  • olives, olives;
  • noix (crues);
  • graines de tournesol, citrouille;
  • blé;
  • jaunes d'œuf;
  • porc;
  • fruits de mer, poissons de rivière;
  • riz, légumineuses, chou de différentes variétés et variétés.

La liste des produits est vraiment impressionnante. Cela vous permet de diversifier le menu, de satisfaire même les besoins gustatifs du gourmet..

Avec un contrôle rapide de la progestérone, de graves problèmes de santé peuvent être évités. La manifestation de symptômes caractéristiques, indiquant une violation de la synthèse hormonale, nécessite une visite urgente à la clinique pour consultation et référence pour analyse. Les petits écarts par rapport à la norme sont corrigés rapidement, il suffit de suivre les recommandations du médecin traitant.

Comment la progestérone affecte la grossesse?

La progestérone est une hormone stéroïde produite principalement dans le corps féminin. Il est synthétisé dans le corps jaune et a un seul objectif: se préparer à la conception éventuelle d'un enfant. La progestérone pendant la grossesse contribue à la sécurité du fœtus. Le manque d'hormones entraîne une fausse couche spontanée et d'autres complications graves.

  • 1 Rôle de la progestérone pendant la grossesse
  • 2 Influence de l'hormone sur le début et la gestation de la grossesse
  • 3 Conséquences des taux anormaux de progestérone et
  • 4 Comment se faire tester?
  • 5 Est-il possible de tomber enceinte avec de faibles taux de progestérone?
  • 6 Méthodes de traitement du déficit en progestérone

Rôle de la progestérone pendant la grossesse

Avant la grossesse, la progestérone est synthétisée par le corps jaune. Cette glande temporaire se forme immédiatement après l'ovulation pendant la deuxième phase (lutéale) du cycle et continue de fonctionner jusqu'à la prochaine menstruation. La tâche de l'hormone à ce stade est de fournir les conditions d'une éventuelle implantation de l'embryon.

L'effet de la progestérone dans la deuxième phase du cycle:

  • Préparation de la membrane muqueuse de l'utérus pour l'adoption de l'ovule. L'endomètre grandit et s'épaissit progressivement, l'apport de nutriments augmente dans ses cellules. Une épaisseur de l'endomètre adéquate garantit le déroulement normal du premier trimestre de la grossesse.
  • Diminution de l'immunité. L'organisme maternel perçoit l'embryon comme un objet étranger et tente de s'en débarrasser. La progestérone supprime l'activité du système immunitaire et contribue au maintien de la grossesse.
  • Développement de la sécrétion des trompes de Fallope pour le transport en toute sécurité de l'ovule dans la cavité utérine. Le mucus synthétisé fournit également de la nutrition au fœtus lorsqu'il se déplace dans les trompes de Fallope.

Vous pouvez suivre l'évolution des niveaux de progestérone par température basale. Pour ce faire, vous devez prendre des mesures dans le rectum tous les jours, à partir du premier jour du cycle (le matin, sans sortir du lit). La progestérone et la température corporelle sont étroitement liées.

Après l'ovulation (la libération d'un ovule mature par l'ovaire), le niveau de l'hormone augmente et la température basale augmente de 0,3 à 0,5 degrés. À ce stade, il reste jusqu'à la fin du cycle menstruel. Si la grossesse ne se produit pas, la concentration de progestérone diminue et la couche muqueuse de l'utérus est rejetée - la menstruation. Avec la conception réussie de l'enfant, la température basale reste supérieure à 37 degrés tout au long du premier trimestre.

En début de grossesse, la progestérone joue un rôle:

  • Réduit le tonus de la couche musculaire de l'utérus et prévient les fausses couches.
  • Favorise le développement des seins et les prépare à la production laitière.
  • Augmente l'élasticité des ligaments pelviens, aide le corps à s'adapter à l'accouchement à venir.
  • Détermine la formation de la grossesse dominante dans le cerveau. Désormais, tous les processus qui se déroulent dans le corps d'une femme seront subordonnés à un seul objectif: porter un fœtus.

L'influence de l'hormone sur le début et la gestation de la grossesse

La progestérone est une hormone clé qui détermine la possibilité de concevoir un enfant. Il crée toutes les conditions pour que l'ovule puisse rencontrer le sperme et féconder. La progestérone prépare le site pour l'implantation - l'introduction d'un ovule fécondé dans l'utérus. Et l'hormone contribue également à garantir que la grossesse se déroule en toute sécurité - du moment de la conception à l'accouchement..

Le niveau de progestérone dans la deuxième phase du cycle doit être de 7 à 56 nmol / L. C'est cette concentration de l'hormone qui permet à une femme de devenir enceinte. Le manque de taux de progestérone interfère avec la fécondation, l'implantation et la gestation.

Dans la plupart des cas, une femme ne peut tout simplement pas concevoir un enfant dans le contexte d'une carence en progestérone dans la deuxième phase du cycle menstruel. Même si la fécondation se produit, une telle grossesse est souvent interrompue tôt..

Les conséquences de la variation des taux de progestérone et

La concentration normale de progestérone est déterminée par la phase du cycle menstruel:

  • Phase folliculaire - 0,3-2,2 nmol / l.
  • Phase ovulatoire - 0,5-9,4 nmol / l.
  • Phase lutéale - 7-56,6 nmol / l.

Pendant la grossesse, le taux maximal d'augmentation de l'hormone progestérone survient entre la 7e et la 8e semaine. De plus, son niveau continue de croître, mais pas aussi activement. L'augmentation de la progestérone va jusqu'à 37-38 semaines, après quoi sa concentration dans le sang diminue. La baisse des niveaux d'hormones signale une naissance imminente.

Valeurs normales pendant la gestation:

  • Je trimestre - 9-469 nmol / l.
  • Trimestre II - 72-304 nmol / l.
  • Trimestre III - 89-772 nmol / l.

Le manque de progestérone interfère avec le développement normal de l'embryon. Cette condition est observée avec diverses complications:

  • Menace d'interruption de grossesse utérine.
  • Fausse couche précoce.
  • Grossesse régressive.
  • Grossesse extra-utérine.
  • Insuffisance placentaire avec hypoxie concomitante et retard de croissance intra-utérin.
  • Naissance prématurée menacée (après 22 semaines).
  • Véritable prolongation de la grossesse (après 41 semaines).

Il n'est pas toujours possible de connaître les raisons du taux insuffisant de progestérone. Cela peut être une pathologie ovarienne, des facteurs interférents, des maladies de l'hypophyse ou de la glande thyroïde. Le déséquilibre hormonal entraîne une carence en progestérone, ce qui entraîne un certain nombre de changements pathologiques.

La deuxième phase du cycle s'avère défectueuse, le corps de la femme ne peut pas se préparer à concevoir un enfant. Porter un fœtus est à risque et vous ne pouvez pas vous passer de médicaments.

Un excès de progestérone est également un symptôme indésirable. Les augmentations des niveaux d'hormones indiquent les causes:

  • Kyste du corps jaune - une tumeur bénigne de l'ovaire.
  • Pathologie du placenta, entraînant une malnutrition du fœtus et un retard dans son développement.
  • Maladie rénale dans laquelle l'excrétion de l'hormone du corps est réduite.

Des niveaux élevés de progestérone peuvent entraîner un avortement.

Une certaine augmentation de la progestérone est notée avec les grossesses multiples après 16 semaines, cependant, chez certaines femmes enceintes, le taux d'hormones reste dans les limites normales.

Comment se faire tester?

En dehors de la grossesse, un test sanguin pour déterminer l'hormone est prescrit dans de telles situations:

  • Irrégularités menstruelles.
  • Saignement utérin dysfonctionnel.
  • Infertilité - incapacité de concevoir un enfant dans les 12 mois.
  • Fausse couche - fausses couches répétées.

Un test sanguin de progestérone est effectué le 21e au 22e jour du cycle. Cette tactique ne sera correcte que si environ 28 jours s'écoulent d'une période à l'autre. Si le cycle d'une femme est irrégulier, il est important de calculer d'abord la date de l'ovulation, puis de compter 7 à 8 jours à partir de celle-ci. Ce jour sera le meilleur moment pour l'examen..

Pendant la grossesse, aucun test de progestérone de routine n'est effectué. Un médecin peut commander un échantillon de sang dans de telles situations:

  • Menace d'interruption de grossesse sur la base des plaintes d'une femme (douleurs abdominales basses, pertes vaginales sanglantes) ou des données échographiques.
  • Signes d'insuffisance placentaire et de retard de croissance fœtale.
  • Diagnostic de la véritable prolongation de la grossesse après la 41e semaine.

Dans le cours normal de la gestation, l'étude n'est pas réalisée.

Le prélèvement sanguin a lieu strictement à jeun le matin de 8 à 14 heures. Le matériel de recherche provient d'une veine. À la veille du test, il est recommandé de s'abstenir de fumer et de boire de l'alcool, pour éviter le stress mental et physique.

Le décodage de l'analyse est effectué uniquement par un médecin. Une diminution ou une augmentation de l'hormone n'est pas encore un diagnostic. Il est important d'évaluer toutes les données disponibles afin de trouver la cause de ces écarts et de choisir les bonnes tactiques de traitement..

Est-il possible de tomber enceinte avec de faibles taux de progestérone?

En médecine, il existe des cas où une femme a pu concevoir avec un déficit en progestérone et donner naissance à un enfant en bonne santé à terme. On suppose qu'à un moment donné, les facteurs affectant la concentration de l'hormone ont cessé d'agir et la grossesse a commencé.

Mais la probabilité de concevoir un enfant dans cette situation est extrêmement faible. Même si l'ovule est fixé dans la cavité utérine, il existe un risque élevé d'interruption précoce de grossesse.

Une faible progestérone est une indication pour la correction des médicaments. La prise d'hormones aide à restaurer le cycle menstruel et à se préparer à la grossesse. Il est également important de trouver la cause de la pathologie afin d'éviter le développement de complications..

Méthodes de traitement du déficit en progestérone

Il y a plusieurs années, des médicaments à base de progestérone étaient prescrits à presque toutes les femmes qui se présentaient chez le médecin avec des signes de fausse couche menaçante ou naissante. On pensait qu'avec une telle pathologie, un soutien hormonal était nécessaire. Cette tactique était appelée thérapie de conservation. Le plus souvent, Duphaston ou Utrozhestan a été prescrit - des analogues de progestérone qui contribuent à une augmentation de son taux dans le corps.

Aujourd'hui, la pratique obstétricale a été revue et les gynécologues ne prescrivent plus activement de médicaments hormonaux. La prise de progestérone est nécessaire dans deux situations:

  • Insuffisance de la phase lutéale. La pathologie doit être diagnostiquée avant la grossesse. Dans ces circonstances, la femme manque de sa propre progestérone, et il faut l'ajouter de l'extérieur. La prise du médicament est recommandée jusqu'à 16 semaines. Au deuxième trimestre, le placenta mûrit. Il commence à produire de la progestérone et il n'y a pas besoin de médicaments.
  • Grossesse après FIV. Avec la fécondation in vitro, la conception se produit dans un tube à essai. Une femme n'a pas sa propre ovulation et le corps jaune ne se forme pas. La progestérone n'est pas produite dans le volume requis et des médicaments sont nécessaires pour maintenir la grossesse.

Dans d'autres situations, le soutien hormonal est rarement effectué. Si la menace de fausse couche est causée par un défaut de l'ovule, il s'agit plus probablement d'une indication d'avortement. La pathologie du système hémostatique et les processus inflammatoires dans la cavité utérine ne sont pas non plus traités par la progestérone.

Au stade de la conception d'un enfant, l'utilisation de gestagènes dans la deuxième phase du cycle ne peut être utilisée. Maintenant, le médecin essaie d'abord de calculer la date de l'ovulation et ne prescrit qu'ensuite le médicament sélectionné. Ce schéma est justifié, car l'utilisation précoce de la progestérone menaçait de supprimer l'ovulation, ce qui signifie que la grossesse dans ce cas n'a pas eu lieu.

La sélection d'un médicament et d'un schéma d'utilisation est effectué par un spécialiste. Prendre des hormones sans prescription médicale est inacceptable. Il est important de ne pas oublier les méthodes non médicamenteuses pour corriger les niveaux hormonaux:

  • Régime équilibré.
  • Prendre des vitamines pendant la période hiver-printemps.
  • Activité physique adéquate.
  • Correction de la routine quotidienne: sommeil et repos complets.
  • Mode de vie sain et abandonner les mauvaises habitudes.
  • Sélection compétente de la contraception.
  • Traitement opportun des maladies gynécologiques.

De telles mesures réduisent le risque de développer des déséquilibres hormonaux et aident à maintenir la santé reproductive..

Progestérone pendant la grossesse

La progestérone est l'une des principales hormones de grossesse. Surtout dans les premiers stades. Si cette hormone est trop petite, elle peut provoquer une fausse couche. Mais un excès de progestérone n'a pas non plus un très bon effet sur le déroulement de la grossesse..

La progestérone doit être présente dans le corps de la femme pour pouvoir tomber enceinte. L'hormone est produite dans l'ovaire après la maturation de l'ovule. À partir du moment de la fécondation, la progestérone est produite par le corps jaune pendant encore trois mois et demi. Après que l'hormone soit déjà produite par le placenta.

La progestérone est l'une des principales hormones de grossesse. Surtout dans les premiers stades. Si cette hormone est trop petite, elle peut provoquer une fausse couche. Mais un excès de progestérone n'a pas non plus un très bon effet sur le déroulement de la grossesse..

La progestérone doit être présente dans le corps de la femme pour pouvoir tomber enceinte. L'hormone est produite dans l'ovaire après la maturation de l'ovule. À partir du moment de la fécondation, la progestérone est produite par le corps jaune pendant encore trois mois et demi. Après que l'hormone soit déjà produite par le placenta.

Pourquoi la progestérone est-elle si importante? Sans cette hormone, l'utérus ne peut pas se fixer l'ovule fécondé. Sinon, l'utérus, en se contractant, rejettera l'ovule fécondé. Grâce à la progestérone, il cesse de rétrécir et commence à grossir. Et l'hormone prépare également le sein féminin à la sécrétion de lait. De plus, sous l'influence de la progestérone, une femme se prépare à porter un enfant..

Fait intéressant, la progestérone n'est pas seulement une hormone féminine, mais aussi une hormone masculine, car une partie est produite par les glandes surrénales. Mais encore plus de progestérone est produite dans le corps de la femme..

Niveaux de progestérone par semaine de grossesse

Pendant la grossesse, les taux de progestérone changent constamment, augmentant progressivement avec l'âge. Pour différentes périodes, une certaine norme a été établie. Ainsi, jusqu'à douze semaines, le niveau de l'hormone devrait être de 9 à 47 unités conventionnelles par millilitre. De plus, jusqu'à la vingt-huitième semaine, il augmente et la norme est de 17 à 146 unités conventionnelles par millilitre. Déjà après la 29e semaine et jusqu'à la naissance de l'enfant, le taux de progestérone est de 55 à 200 unités conventionnelles par millilitre.

Mais ne vous précipitez pas pour tirer des conclusions sur le niveau de progestérone si vous avez reçu les résultats du test sur vos mains. Son décodage doit être effectué par un spécialiste. Après tout, les normes peuvent différer dans tous les autres laboratoires, et le corps de chaque femme est individuel et unique. De plus, les lectures de progestérone peuvent être rapportées dans différentes unités de mesure. Il existe, par exemple, un tel tableau des taux de progestérone par semaine:

Période de grossesse, semainesNiveau de progestérone, nmol / l
1-212,0-18,2
3-419,8-26,7
5-618,6-21,7
7-820,4-23,6
9-1023,0-27,7
11-1229,0-34,6
13-1430,2-40,0
15-1639,0 à 55,7
17-1834,6-59,4
19-2038,3-59,1
21-2244,2-69,2
23-2459,4-77,7
25-2662,0-87,4
27-2879,0-107,2
29-3085,0-102,5
31-32101,6-126,7
33-34105,7-119,9
35-36101,2-136,2
37-38112,0-147,2
39-40132,7-172,0

Analyse de la progestérone pendant la grossesse

Le niveau d'hormones sexuelles, y compris la concentration dans le sang d'une femme enceinte de l'hormone progestérone, est déterminé par un test sanguin. Les médecins conseillent aux femmes qui portent un enfant de se faire tester pour la progestérone dans la seconde moitié de la grossesse - alors l'état du fœtus et du placenta peut être diagnostiqué. De plus, une analyse de la progestérone peut être prescrite dans le cas où la date de naissance prévue est déjà en retard et que la femme n'a pas encore accouché. Une telle analyse aidera à déterminer si la prolongation de la grossesse est vraie, c'est-à-dire

si des mesures radicales doivent être prises pour l'accouchement (avec un vrai prolongement, le placenta vieillit et ne peut plus répondre pleinement aux besoins de l'enfant).

Un test sanguin de progestérone est effectué à jeun, à condition que le dernier repas ait eu lieu 8 à 10 heures avant l'accouchement. Pour cette raison, le sang est généralement prélevé pour ce test le matin, mais il est également possible de le donner à d'autres moments de la journée, à condition que la femme n'ait pas mangé de graisse le matin et qu'au moins 6 heures se soient écoulées depuis le dernier repas jusqu'au moment du prélèvement sanguin..

Vous pouvez boire avant de donner du sang pour la progestérone, uniquement de l'eau. N'oubliez pas d'informer l'infirmière de la période de grossesse et de la prise de médicaments hormonaux (si on vous en a prescrit).

Le résultat de l'analyse de la progestérone est prêt, en règle générale, le lendemain de son administration.

Les écarts par rapport aux normes et leurs raisons

Si, selon les résultats de l'analyse, il est établi que la progestérone est augmentée, il y a des raisons à cela. Malheureusement, tous ne sont pas agréables: anomalies du développement du placenta, insuffisance rénale, etc..

Un manque de progestérone indique également certaines anomalies dans le corps d'une femme. C'est peut-être un symptôme d'un manque d'ovulation, d'un déséquilibre hormonal, d'un retard de croissance intra-utérin, d'un saignement utérin, de maladies chroniques de la région génitale.

Les médicaments contenant des hormones peuvent également modifier le niveau de l'hormone progestérone à la hausse ou à la baisse..

Même pendant la grossesse, les médecins recommandent de réguler le niveau de progestérone dans le corps à l'aide de médicaments modernes, mais seul le médecin traitant peut prescrire un traitement.

Et pour qu'il n'y ait aucun problème avec le niveau d'hormones, il vous suffit de mener une vie saine et de planifier votre grossesse en vous préparant à l'avance..

Niveaux de progestérone faibles et élevés en début de grossesse: la norme par semaine, les raisons des écarts

Les niveaux de progestérone augmentent régulièrement pendant la grossesse

Chez une femme non enceinte, la progestérone est élevée la veille de l'ovulation et pendant la phase lutéale. En cas de conception, le niveau de l'hormone ne diminue pas, car le corps jaune continue de la produire. Par conséquent, le taux de progestérone en début de grossesse augmente. Après la 16e semaine, l'hormone commence à être produite par le placenta et son niveau continue d'augmenter.

De quoi l'hormone progestérone est-elle responsable??

Il est devenu possible d'étudier l'effet de la progestérone sur le corps humain grâce aux travaux de scientifiques. Dans les années 30 du siècle dernier, ils ont commencé à enquêter sur le corps jaune des ovaires, en essayant de trouver un moyen de contraception fiable..

C'est alors qu'ils ont découvert une substance vraiment capable de protéger contre les grossesses non désirées. Après avoir créé le premier médicament à base de progestatif, il a été constaté que ses propriétés contraceptives ne durent pas plus de 40 minutes.

Malgré le revers, les scientifiques ont pu établir que cette hormone est capable d'influencer le processus de conception et de grossesse. C'est alors que le progestatif a été renommé progestérone, ce qui signifie en latin «porter».

Dans le corps humain, la progestérone est produite par deux glandes endocrines:

  • glandes surrénales et ovaires chez les femmes;
  • glandes surrénales et testicules chez les hommes.

Bien que la progestérone soit produite chez les deux sexes, elle est la plus importante pour les femmes. Pas étonnant que cette hormone soit appelée hormone de grossesse. Dans chaque cycle menstruel, la concentration de l'hormone doit répondre à certains critères. Si, pour une raison quelconque, la progestérone diminue, un dysfonctionnement de la reproduction et la femme perd la capacité de concevoir.

Le cycle menstruel commence dans la phase folliculaire, lorsque l'endomètre est libéré de l'utérus, préparant tout pour la fixation de l'ovule fécondé. Pendant cette période, l'hormone est produite en quantités minimes..

Puis commence la phase d'ovulation, lorsque le corps jaune se forme dans l'ovaire, destiné à préparer le corps féminin à la conception. Cela commence à créer une hormone stéroïde.

Les niveaux de progestérone augmentent considérablement pendant la grossesse. Dans le même temps, il pousse régulièrement jusqu'à 16-17 semaines. Autrement dit, jusqu'à ce que la formation finale du placenta se produise, qui assumera la fonction de fournir au corps de la progestérone.

Progestérone et FIV

Dans la fécondation extra-temporelle (FIV), l'hormonothérapie joue un rôle particulier. Un faible taux de progestérone dans le corps d'une femme ne permettra pas une implantation d'ovule à part entière.


Lors de la fécondation extra-temporelle, les taux de progestérone sont maintenus avec l'hormonothérapie

Les préparations contenant de la progestérone sont prescrites à une femme dès le transfert d'embryon. Vous devez les prendre jusqu'à la 12e semaine, jusqu'à ce que le fait qu'il ait pris racine soit confirmé. S'il y a une menace d'interruption de grossesse, les médicaments sont utilisés plus longtemps. Une fois que le placenta est formé et commence à produire indépendamment une quantité suffisante de progestérone, le médicament est progressivement annulé.

Les jours où une femme aurait dû avoir ses règles, les taux de progestérone chutent et l'endomètre peut être rejeté. Par conséquent, pendant cette période, vous devez surveiller particulièrement attentivement l'état de la femme enceinte et, dès les premiers signes de saignement, commencer le traitement..

Quelles sont les fonctions de l'hormone

La concentration normale de progestérone est la plus importante dans les premiers stades de la grossesse. Cependant, la grossesse n'est pas le seul moment où les hormones affectent le corps de quelque manière que ce soit..

Il remplit également les fonctions suivantes:

  • agissant en combinaison avec d'autres hormones, il affecte la fonction des organes internes, y compris les systèmes digestif et immunitaire;
  • affecte le système nerveux et la masse musculaire;
  • contrôle la coagulation sanguine et les niveaux de glucose;
  • inhibe la croissance anormale du tissu glandulaire;
  • réduit les manifestations négatives du cycle menstruel et de la ménopause;
  • affecte les processus métaboliques;
  • supprime le système immunitaire pendant la grossesse, empêchant ainsi le rejet d'un ovule contenant un gène étranger pour la protéine du père.

Si, pour une raison quelconque, une femme est incapable de concevoir naturellement, de nombreuses femmes optent pour la fécondation in vitro. Dans ce cas, la progestérone est administrée à la femme enceinte par injection ou sous forme de pilule. Sinon, la concentration de cette hormone est inférieure à la normale, ce qui entraînera le rejet de l'embryon..

Fonctions de la progestérone pendant la grossesse

La progestérone en début de grossesse a les fonctions suivantes:

  • forme une couche de l'endomètre dans l'utérus, créant ainsi des conditions idéales pour le renforcement et le développement de l'œuf;
  • préparation des os, des ligaments et des tendons pour la naissance à venir;
  • détend les muscles lisses, empêchant l'avortement spontané;
  • forme le tissu fœtal et favorise la production d'hormones stéroïdes;
  • a un effet positif sur les glandes mammaires, favorisant la croissance du tissu glandulaire et le développement du colostrum.

Pour exclure le développement de conséquences imprévues, les femmes doivent surveiller le niveau de progestérone par semaine de grossesse. Si la concentration de l'hormone dans le sang n'augmente pas en fonction de la grossesse, il est nécessaire de consulter un médecin et de commencer à boire des médicaments à base d'un analogue synthétique de la progestérone. Il ne faut pas oublier que l'automédication est inacceptable. Seul un médecin peut vous dire exactement comment prendre des médicaments hormonaux afin d'éviter des conséquences désastreuses pour la santé de la femme enceinte et de son enfant..

Agit lorsque le niveau de l'hormone dans le sang change

Afin d'identifier les anomalies dans le corps, vous devez contacter un gynécologue. Il prescrira tous les tests nécessaires, puis traitera soigneusement le patient..

Tout d'abord, vous devez identifier les principales raisons qui ont contribué au développement de la maladie. Pour cela, le médecin mène diverses études spécifiques, déchiffre les résultats, interroge la femme sur la présence de traits dans son corps.

Après avoir trouvé la cause, le médecin prescrit un traitement, qui dépend de la nature de la maladie. Avec une augmentation du taux de progestérone, il est impératif de l'éliminer. C'est le seul moyen de ramener sa production à la normale..

En cas d'insuffisance, des médicaments spéciaux doivent être pris. La quantité de médicament prise dépend directement des résultats du test et est prescrite par le médecin.

Pendant le traitement, gardez à l'esprit les points suivants:

  • il est recommandé de réduire le niveau de stress;
  • pendant la durée des procédures, il est nécessaire de limiter l'activité physique sur le corps;
  • il est nécessaire de normaliser le régime;
  • il est recommandé de mener une vie saine, de marcher plus dans les airs, de faire de la gymnastique légère;
  • vous devez absolument abandonner les mauvaises habitudes, telles que fumer ou prendre des substances illégales.


Les niveaux normaux d'hormones font partie de la santé d'une femme

Quand mesurer les niveaux de progestérone

Des tests sanguins pour déterminer la concentration hormonale peuvent être nécessaires si une femme enceinte est préoccupée par les symptômes qui indiquent une carence en progestérone.

Si vous êtes enceinte de plus de 40 semaines et qu'il n'y a pas de travail, il y a une possibilité de vieillissement du placenta. Cette condition est une réelle menace pour la santé et la vie du bébé. Dans ce cas, vous devrez également déterminer la concentration de progestérone, ce qui vous permettra d'évaluer l'état du placenta et, si nécessaire, de recourir à un accouchement chirurgical..

La concentration de progestérone dans le sang est déterminée à l'aide de tests de laboratoire sur le sang veineux. Pour déterminer le niveau normal de progestérone pendant la grossesse par semaine, une calculatrice spéciale vous aidera.

Taux de grossesse hebdomadaire

Du premier au deuxième - 12,1 à 18,3 Du cinquième au sixième - 18,5 à 21,8 Du septième au huitième - 20,2 à 23,6 Du neuvième au dixième - 23,1 à 27,7 Du onzième douzième - 29,1 à 34,4 treizième à quatorzième - 30,3 à 39,9 quinzième à seizième - 39,1 à 55,6 dix-septième à dix-huitième - 34,4 à 59,4 dix-neuvième à vingtième - 32,9 à 59 Vingt et unième - vingt-deuxième - 44,3-69,1 Vingt-troisième - vingt-quatrième - 59,4-77,5 Vingt-cinquième - vingt-sixième - 62,1-87,2 Vingt-septième - vingt-huitième - 79,1-107,1 Vingt-neuvième - trentième - 85,1-102,3 Trente et un - trente-deuxième - 101,6-126,5 Trente-troisième - trente-quatrième - 105,8-119,8 Trente-cinquième - trente sixième - 101,3-136,2 Trente-septième - trente-huitième - 112,1-147,1 Trente-neuvième - quarantième - 132,7-171,9

Il faut se rappeler que les standards indiqués dans le tableau de la progestérone par semaine de grossesse sont relatifs. Chaque grossesse est différente, et donc de légères déviations dans n'importe quelle direction n'indiquent toujours aucune pathologie.

Hemotest pour la progestérone pendant la grossesse

En cas de suspicion de problèmes de grossesse, les patientes subissent un test spécial. Avec son aide, les gynécologues sont en mesure de déterminer s'il existe de réelles menaces pour le fœtus en développement..

Hemotest est prescrit pour de telles conditions pathologiques:

  • utilisation à long terme de médicaments contenant des hormones;
  • a fait une fausse couche;
  • FIV effectuée plus tôt;
  • l'apparition d'un écoulement sanglant, des douleurs dans la partie inférieure du péritoine.

Comment se faire tester

Vous devez vous rendre au laboratoire le matin à jeun. Le dernier repas avant l'échantillonnage du matériel biologique ne doit pas avoir lieu plus tard que 9 heures. Il est interdit de prendre des boissons alcoolisées, des médicaments (sauf les vitaux).

Attention! Lors de la planification d'une grossesse, l'analyse est effectuée à 21-23 jours du cycle menstruel, avec des règles rares, le matériel biologique est prélevé à partir du 15ème jour.

Raisons pour lesquelles il ne pousse pas

Si la concentration de progestérone dans le sang d'une femme enceinte n'augmente pas, cela signifie qu'elle subit des processus pathologiques:

  • le fœtus a gelé;
  • risque de fausse couche;
  • violation de la formation du placenta;
  • grossesse extra-utérine.

Qu'est-ce qui menace s'il tombe au premier trimestre

Si la femme enceinte commence à diminuer la concentration de l'hormone, elle devra faire face à la menace d'une fausse couche, accompagnée de symptômes caractéristiques:

  • frottis de sécrétions;
  • sensations douloureuses dans la partie inférieure du péritoine;
  • faiblesse générale;
  • vertiges;
  • lourdeur dans le bas de l'abdomen, etc..

Causes de faible progestérone

En vérifiant la progestérone semaine après semaine, si vous trouvez un écart à la baisse, vous n'avez pas besoin de paniquer. Comme mentionné ci-dessus, chaque organisme est différent, de sorte que les résultats de l'analyse ne peuvent être déchiffrés que par un spécialiste qualifié..

Un écart significatif à la baisse par rapport à la norme peut indiquer les conditions suivantes:

  • grossesse qui fait vieillir le placenta;
  • dysfonctionnement du placenta;
  • un avortement raté;
  • développement intra-utérin du fœtus;
  • la privation d'oxygène du fœtus;
  • grossesse extra-utérine;
  • processus inflammatoires dans les organes reproducteurs;
  • prendre des médicaments qui affectent la production de progestérone.

De faibles taux de progestérone pendant la grossesse provoquent souvent des fausses couches. Lorsqu'il n'y a pas assez d'hormones dans le corps, le corps ne peut pas se préparer au stress et s'efforce donc de se débarrasser du corps étranger. Si une femme est déjà enceinte, elle doit consulter un médecin qui déterminera les mesures à prendre pour maintenir la grossesse. Le début du traitement au début de la grossesse augmente considérablement son issue favorable..

Comment se faire tester?

En dehors de la grossesse, un test sanguin pour déterminer l'hormone est prescrit dans de telles situations:

  • Irrégularités menstruelles.
  • Saignement utérin dysfonctionnel.
  • Infertilité - incapacité de concevoir un enfant dans les 12 mois.
  • Fausse couche - fausses couches répétées.

Un test sanguin de progestérone est effectué le 21e au 22e jour du cycle. Cette tactique ne sera correcte que si environ 28 jours s'écoulent d'une période à l'autre. Si le cycle d'une femme est irrégulier, il est important de calculer d'abord la date de l'ovulation, puis de compter 7 à 8 jours à partir de celle-ci. Ce jour sera le meilleur moment pour l'examen..

Pendant la grossesse, aucun test de progestérone de routine n'est effectué. Un médecin peut commander un échantillon de sang dans de telles situations:

  • Menace d'interruption de grossesse sur la base des plaintes d'une femme (douleurs abdominales basses, pertes vaginales sanglantes) ou des données échographiques.
  • Signes d'insuffisance placentaire et de retard de croissance fœtale.
  • Diagnostic de la véritable prolongation de la grossesse après la 41e semaine.

Dans le cours normal de la gestation, l'étude n'est pas réalisée.

Le prélèvement sanguin a lieu strictement à jeun le matin de 8 à 14 heures. Le matériel de recherche provient d'une veine. À la veille du test, il est recommandé de s'abstenir de fumer et de boire de l'alcool, pour éviter le stress mental et physique.

Le décodage de l'analyse est effectué uniquement par un médecin. Une diminution ou une augmentation de l'hormone n'est pas encore un diagnostic. Il est important d'évaluer toutes les données disponibles afin de trouver la cause de ces écarts et de choisir les bonnes tactiques de traitement..

Causes de la progestérone élevée

Un excès important de taux d'hormones peut indiquer une pathologie:

  • kyste du corps jaune;
  • grossesse molaire.

Cependant, une augmentation de la progestérone pendant la grossesse n'indique pas toujours la présence d'une pathologie. Les niveaux d'hormones augmentent avec certains médicaments. À l'exception de la pathologie, des taux élevés indiquent des grossesses multiples..

N'oubliez pas que le traitement hormonal substitutif ne convient pas à toutes les femmes, car il existe de nombreuses contre-indications à sa mise en œuvre, telles qu'une augmentation de la coagulation sanguine. Par conséquent, il est nécessaire de minimiser le risque de carence en progestérone..

Premièrement, la grossesse doit être planifiée. Avant de procéder au processus direct de conception, il est nécessaire de subir un examen complet, après avoir passé des tests pour le niveau d'hormones sexuelles dans le sang.

Il arrive que la progestérone se développe en fonction de la grossesse, puis gèle au même endroit. En l'absence de toute violation, le stress physique et émotionnel doit être éliminé, car il peut affecter négativement l'état général du corps et en particulier la concentration de progestérone dans le sang.

Comment la progestérone est augmentée

Seul un médecin peut choisir une méthode sûre pour augmenter la progestérone

Avec une activité insuffisante du corps jaune chez une femme enceinte, des préparations de progestérone sont prescrites. Le traitement se poursuit jusqu'à ce que le placenta soit complètement formé et que son activité sécrétoire commence. Dans certains cas, la thérapie dure jusqu'à 20 semaines.

Le schéma thérapeutique comprend des injections intramusculaires ou sous-cutanées de progestérone. Le médicament est disponible sous la forme d'une solution d'huile. La concentration quotidienne est choisie individuellement et est de 10-25 mg. Les injections sont administrées quotidiennement jusqu'à ce que l'état se stabilise. La manipulation est douloureuse et nécessite des compétences particulières. En cas d'augmentation de la viscosité du sang, d'asthme bronchique, de maladie rénale, de diabète, de pathologies cardiovasculaires, les injections de progestérone sont contre-indiquées.

Le traitement du déficit en progestérone implique l'utilisation de suppositoires vaginaux Utrozhestan, Susten. Le schéma d'utilisation dépend des complications identifiées de la grossesse et est prescrit par le médecin traitant. Avec la menace d'interruption, la dose standard de 400 à 600 mg une fois.

Ensuite, 200 à 300 mg 2 fois par jour jusqu'à ce que la condition se normalise. La posologie peut être augmentée à 800-1000 si la concentration standard de la substance active est inefficace.

Le médicament est annulé progressivement, en réduisant chaque semaine la dose de 100 mg. Si des signes de fausse couche apparaissent, le traitement est repris. En cas d'arrêt brutal du médicament, la grossesse peut être interrompue.

Les comprimés Duphaston sont populaires. Ils ont un effet similaire à l'Utrozhestan. Avoir un léger effet sédatif, sont plus pratiques à utiliser.

Vous pouvez augmenter naturellement la concentration de l'hormone - avec l'aide d'un régime spécial. Il peut être considéré comme un complément au traitement traditionnel. Dans l'alimentation, il est nécessaire d'augmenter la quantité d'aliments riches en vitamines E et en groupe B. La première substance se trouve en grande quantité dans les noix, les graines, les huiles végétales. Les vitamines B sont riches en produits d'origine animale:

  • viande maigre;
  • foie;
  • fromage et autres produits laitiers;
  • Oeuf.

En médecine traditionnelle, il existe de nombreuses recettes pour maintenir la grossesse, mais les utiliser avec la menace d'une fausse couche est hautement indésirable. De plus, ces méthodes n'ont pas de base de preuves scientifiques. Seul un médecin doit surveiller l'état de la femme enceinte et décider des mesures thérapeutiques..